Fogo (Iles du Cap Vert): Le village de Portela disparaît sous la lave // Portela is being engulfed in lava

drapeau francais16 heures: Dans les premières heures de la matinée du 2 décembre, l’école primaire de Chã das Caldeiras et l’hôtel Pedra Brabo ont été totalement engloutis par la lave. Des dizaines de maisons ont également été détruites et l’accès au village de Portela est de plus en plus risqué Selon les membres de la Protection Civile qui sont sur le terrain, la situation est assez compliquée et il est fortement déconseillé de s’approcher du secteur de Portela. La lave avance sur plusieurs fronts et a augmenté sa vitesse depuis hier. Elle se déplace à raison de deux mètres toutes les 12 minutes. Il n’y a pratiquement plus personne dans le village de Portela. Les membres de la Protection Civile ont quitté les lieux, ainsi que les personnes qui s’efforçaient de retirer du vin de la cave viticole de Chã. Dix personnes ont été hospitalisées après avoir inhalé des gaz volcaniques.

23 heures: Comme on pouvait s’y attendre, le village de Portela, dans Chã das Caldeiras est en train de disparaître sous la lave qui, depuis ce matin, parcourt 2 mètres toutes les 12 minutes. En une seule journée, elle a dévoré 37 maisons. En tout, il y a maintenant 57 maisons détruites depuis le début de l’éruption.
Comme je l’ai écrit auparavant, l’école primaire de Chã das caldeiras et l’hôtel Pedra Braba ont été détruits ce matin. La lave est à peine à quelques mètres de la cave viticole de Chã das Caldeiras.
Les habitants ne peuvent rien faire d’autre que pleurer en assistant à la destruction de l’endroit où ils sont nés, où ils ont grandi et construit leur vie.

Voici une série d’images mise en ligne par la BBC: http://www.bbc.com/news/world-africa-30291041

Source : Ocean Press

——————————————

drapeau anglais16:00: In the early hours of Tuesday, December 2nd, the primary school of Chã das Caldeiras and the hotel Pedra Brabo were totally consumed by lava. Dozens of houses have also been destroyed and access to Portela village is increasingly risky According to Civil Defence members who are on the field, the situation is quite complicated and people are strongly advised not to approach the Portela area. Lava is moving forward on several fronts and has increased its speed since yesterday. It advances at a rate of two metres for every 12 minutes. There is virtually no one in Portela village. Members of Civil Defence have left the place as well as some people who were working in the withdrawal of the wine of the Winery of Chã. Ten persons have been hospitalised after having inhaled volcanic gases.

23:00: As could be expected, the Portela district of Chã das Caldeiras is now being swallowed by the lava that since this morning has been travelling at a speed of 2 metres every 12 minutes. In a single day, it has consumed 37 homes. In all, there are now 57 homes destroyed since the beginning of the eruption.
As I put it before, the Primary School of Cha das Caldeiras and the hotel Pedra Braba were destroyed this morning. Lava is barely a few metres from the Chã das Caldeiras Winery.

The residents could do nothing but observe in tears the destruction of the place where they were born, grew up and built their lives.

Here is a series of images released by the BBC: http://www.bbc.com/news/world-africa-30291041

Source: Ocean Press.

Fogo-blog

La lave entre dans le village de Portela  (Crédit photo:  AVCAN)

Fogo-blog

L’éruption du Fogo vue depuis l’espace le 29 novembre 2014  (Crédit photo:  NASA)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisLe niveau de Vigilance déclenché le 1er novembre a été levé hier. Par contre, un contact présent sur l’Ile de la Réunion m’indique que « la sismicité moyenne continue à augmenter ; il y une inflation de la base du Piton de la Fournaise et des émanations intermittentes supérieures aux valeurs habituelles pour les gaz ». La situation doit être contrôlée étroitement. Le Piton a plus d’un tour dans son sac et ce ne serait pas la première fois qu’il surprendrait les scientifiques en poste à l’Observatoire.

 ———————————————–

drapeau anglaisThe Watch alert level (triggered on November 1st) was cancelled yesterday. However, I was told by a friend who lives on Reunion Island that “the average seismicity keeps increasing; there is an inflation of the base of the Piton de la Fournaise and occasional gas emissions above background levels”. The situation should be closely monitored as the Piton has more than one trick up its sleeve and it would not be the first time it would surprise the scientists at the Observatory.

Le recul du Columbia Glacier (Alaska) // The retreat of Columbia Glacier (Alaska)

drapeau francaisLe Columbia Glacier, l’un des glaciers les célèbres de l’Alaska, l’un de mes préférés, a reculé si loin qu’il se divise maintenant en deux branches distinctes, une transformation photographiée par le  satellite Earth Observatory de la NASA, avec une série d’images qui montre les changements subis par le glacier entre 1986 et maintenant.
Selon la NASA, depuis les années 1980, le glacier a perdu environ la moitié de son épaisseur. Entre hier et aujourd’hui, il y a eu des années de vêlage rapide produisant une armada d’icebergs qui flottaient à la surface de la mer.
Selon une étude de l’Université du Colorado publié en 2012, en 2007 la fonte du Columbia Glacier avait déjà atteint 87% du volume censé contribuer à l’élévation du niveau de la mer.
Après 2007, la partie terminale du glacier s’est détachée du plancher marin et s’est transformée en une langue flottante, ce qui a modifié la manière dont le glacier produisait des icebergs. Au lieu d’une production régulière de petits icebergs qui se détachaient de l’avant du glacier, ce dernier a commencé à déverser de gros morceaux qui se détachent périodiquement. (voir photo ci-dessous)
Quand le Columbia Glacier arrêtera-t-il de reculer? La modélisation informatique de 2012 réalisée par l’Université du Colorado prévoit que le front du glacier va continuer à reculer jusque vers 2020, époque où il atteindra une nouvelle position stable à environ 24 km en amont de celle où il s’était stabilisé dans les années 1980. La NASA cite une autre estimation pour 2030. Selon cette estimation, le glacier aura reculé si loin que le front se trouvera sur la côte et il ne sera donc plus en mesure de déverser sa glace dans le Prince William Sound.

Source : Alaska Dispatch News.

 ———————————————–

drapeau anglaisColumbia Glacier, one of Alaska’s best-known glaciers, one of my favourites, has retreated so far back that it is now separated into two sections, a transformation captured by satellite imagery.

NASA’s Earth Observatory has compiled a series of images that shows changes to Columbia Glacier between 1986 and now.

Since the 1980s, Columbia Glacier has lost about half of its thickness, according to NASA. Between then and now, there were years with particularly rapid shedding of ice chunks, creating floating icebergs that rafted together.

By 2007, melt from Columbia Glacier had already reached 87 percent of the anticipated volume that will contribute to sea-level rise, according to a University of Colorado study published in 2012.

After 2007, the glacier’s terminus became detached from the seafloor and was transformed into a floating tongue, changing the pattern of iceberg production. Instead of shedding its ice though a steady pattern of low-volume bergs calving off the terminus, the glacier began losing mass in larger chunks falling off in episodes (see photo below).

When will Columbia Glacier’s retreat stop? The 2012 University of Colorado study used computer modeling to predict that the terminus will retreat until about 2020, when it reaches a new stable position about 24 km upstream from the previous spot of stability reached in the 1980s. NASA has cited another estimate of 2030 as the time when the glacier will have retreated so far that it is at the shoreline and no longer able to shed ice into Prince William Sound.

Source : Alaska Dispatch News.

Columbia Glacier NASA 1986 Columbia-Glacier-NASA-1986

Le Columbia Glacier vu depuis l’espace en 1986

Columbia-Glacier-NASA-2014

Le Columbia Glacier vu depuis l’espace en 2014

Columbia-blog

Effondrement d’un pan de glace sur le front du Columbia Glacier en 2013  (Photo:  C. Grandpey)