Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Dans un bulletin publié par l’Université des Antilles (University of the West Indies – UWI ) le 27 mars 2021, on peut lire que la séquence de séismes volcano-tectoniques (VT) qui a débuté le 23 mars 2021 à La Soufrière de St Vincent a pris fin le 26 mars. Depuis cette date, l’activité sismique se caractérise par de petits événements de basse fréquence associés à la croissance du dôme.

Le nouveau dôme continue de croître à la fois dans la partie du volcan sous le vent (leeward) et celle exposée au vent (windward). Les émissions de gaz les plus importantes se situent au sommet du dôme ainsi que dans les zones de contact entre le dôme de 1979 et le nouveau dôme.

Un survol du dôme à l’aide d’un drone le 19 mars 2021 a révélé qu’un volume d’environ 6 291 084 mètres cubes de nouveau matériau est venu s’ajouter au dôme depuis les dernières observations du 12 février.

Le niveau d’alerte reste à l’Orange. Aucun ordre d’évacuation n’a été émis à ce jour.

Evolution du dôme de La Soufriere (Source : UWI)

++++++++++

Le Merapi (Indonésie) reste bien actif. Aux premières heures de la matinée le 27 mars 2021, le volcan a émis des panaches de cendres de 200 mètres de hauteur et déclenché plusieurs coulées pyroclastiques qui ont atteint près de 2 km sur ses pentes. Aucune victime n’est à déplorer. Les villageois vivant sur les pentes du Merapi sont priés de rester à 5 kilomètres de son cratère.

La dernière éruption majeure de Merapi en 2010 a tué 347 personnes.

Source : Presse indonésienne.

Coulée pyroclastique sur le Merapi (Source : Presse internationale)

++++++++++

L’OVPF indique que la sismicité et l’inflation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) continuent. La sismicité montre les fluctuations habituelles observées pendant la phase de réalimentation du réservoir magmatique superficiel. La source à l’origine de l’inflation est localisée à environ 2 km de profondeur sous le cratère Dolomieu. Au moment du regain d’activité volcanique, on a noté également une augmentation des émissions de CO2, notamment sur les flancs du volcan en champ lointain. Cette hausse des émissions de CO2 est le signe d’une remontée profonde de magma qui est à l’origine de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel, de la sismicité et de l’inflation qui y sont associées.

L’OVPF rappelle que le processus de recharge du réservoir peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant qu’apparaisse la possibilité d’une éruption.

Bonne nouvelle : Suite à la baisse de la sismicité sur le volcan, l’Enclos Fouqué a été partiellement rouvert au public.

Inacceptable : Deux stations équipées d’inclinomètres ont été détruites par des actes de malveillance. Les imbéciles comprendront-ils un jour que ce matériel sert à assurer la sécurité de la population?

Dernière minute : Le 31 mars 2021 à 00h09 (heure locale), un séisme de magnitude M 2,3 a été ressenti par des habitants de l’île de la Réunion, sutout dans le secteurde la Plaine des Cafres. L’hypocentre a été localisé à 24 km sous le niveau de la mer, à une distance d’1 km à l’est de la Plaine des Cafres. L’Observatoire explique que ce type d’événements, ressenti par la population, est enregistré plusieurs fois par an.

 Vue de l’inflation sur le Piton de la Fournaise (Source : OVPF)

++++++++++

En Islande, l’éruption dans la Geldingadalur continue. Le double spatter cone qui s’est édifié sur la fissure éruptive reste bien actif. Il s’est éventré et la lave s’écoule librement à raison de 5-7 mètres cubes par seconde en continuant d’agrandir et d’épaissir le champ de lave. Les autorités islandaises mettent en garde les visiteurs du site éruptif sur le danger que représentent les gaz volcaniques, mais aussi la météo très changeante. Ces mêmes autorités demandent aux visiteurs d’être prudents car plusieurs personnes mal préparées ont rencontré des difficultés et ont été transportées à, l’hôpital pour des blessures toutefois sans gravité. Il est aussi demandé aux personnes présentes de respecter la distanciation sociale à cause de la pandémie de Covid-19. A noter la mise en place de restrictions d’accès plus sévères à l’aéroport à compter du 1er avril 2021. La police contrôle maintenant les personnes sur le site éruptif afin de s’assurer qu’elles ne sont pas en infraction avec les mesures de quarantaine imposées à l’aéroport.

Capture d’écran de la nouvelle webcam le 31 mars 2021

++++++++++

Sur l’Etna (Sicile), la série de paroxysme qui avait repris le 16 février 2021 marque une pause. Pas de nouvelle crise éruptive depuis la n°16 du 23 mars. Heureusement, car les très mauvaises conditions météo sur le volcan ces derniers temps n’auraient pas permis d’assister au spectacle. Un 17ème événement peut bien sûr se déclencher à tout moment ! Le 30 mars 2021, l’INGV indiquait que l’activité strombolienne a repris dans le Cratère SE et qu’elle se poursuit dans les autres cratères.

Dernière minute (31 mars 2021) :  L’INGV confirme l’ouverture d’une bouche effusive à la base sud du cratère SE. Elle alimente un champ de lave composé de plusieurs coulées qui se dirigent vers le SSO, S et SSE. Les coulées orientées vers le  SSO et le S semblent mal alimentées et leurs fronts se trouvent entre 2800 à 2900 m d’altitude. La coulée avançant vers le SSE est bien alimentée et son front se trouve à environ 2750 m d’altitude. Il a presque atteint le rebord de la Valle del Bove.

L’activité strombolienne reste continée à l’intérieur du Cratère SE. L’activité éruptive des autres cratères sommitaux reste inchangée

. Le tremor volcanique reste sur des valeurs moyennes.

Source : INGV.

Capture écran webcam / 16ème paroxysme

++++++++++

Le Kilauea (Hawaï) est toujours en éruption dans le cratère de l’Halema’uma’u. La lave sort d’une bouche sur le côté nord-ouest du cratère. Le lac de lave a une profondeur d’environ 224 m et reste immobile sur sa moitié est. Il est toujours impossible de l’apercevoir depuis les postes d’observation ouverts au public. Les émissions de SO2 restent élevées avec 950 t / jour. Source: HVO.

Le HVO enregistre actuellement un nouvel essaim sismique sous le flanc nord-ouest du Mauna Loa avec une magnitude maximale de M 2,6. Cependant, l’Observatoire indique que cela ne signifie pas qu’une éruption est imminente. De tels essaims sont probablement provoqués par des fluctuations dans le réservoir magmatique et/ou par des réajustements à l’intérieur de l’édifice volcanique. Les autres données de surveillance ne montrent pas de changement significatif.

Le Parc National indique que le très populaire Thurston Lava Tube qui est resté fermé plus d’un an en raison de la pandémie de COVID-19 est de nouveau ouvert au public. Pour le moment, le parcours dans le tunnel est à sens unique pour permettre une distanciation sociale. Il est conseillé aux visiteurs de porter des masques lorsqu’ils entrent en contact avec d’autres personnes

Le tunnel est ouvert 24 heures sur 24, mais n’est éclairé que de 8 h à 20 h.

Image thermique du lac de lave (Source : USGS / HVO)

++++++++++

La sismicité reste élevée sur le Taal (Philippines) dont le niveau d’alerte reste à 2. Il est toujours conseillé aux pilotes d’éviter de voler à proximité du volcan. Le PHIVOLCS indique que des explosions phréatiques soudaines, des retombées de cendres, des séismes volcaniques et des gaz volcaniques peuvent menacer la région autour du volcan.

De faibles émissions de vapeur avec un peu de cendre sont observées au niveau du Main Crater (cratère principal). La température de l’eau du lac dans la Main Crater atteint 71,8°C. Une inflation très lente et régulière estobservée dans la région de Taal depuis l’éruption de janvier 2020.

Source: PHIVOLCS.

Source : presse philippine

+++++++++

L’éruption du Pacaya (Guatemala) se poursuit avec des panaches de cendres atteignant 3 km d’altitude et des retombées sur plusieurs localités au sud du volcan.

L’activité effusive continue d’alimenter la coulée de lave sur le flanc ouest ; elle présentait une longueur de 2 850 m le 30 mars 2021. Le 29 mars, la lave atteignait les plantations de café et avait enseveli une maison abandonnée près du village d’El Patrocinio.

L’INSIVUMEH indique que de nouvelles coulées de lave pourraient apparaître sur d’autres flancs du volcan. La lave se déplace à une vitesse de 50 à 60 m par jour. Le 30 mars, le village d’El Patrocinio se trouvait à seulement 1,5 km du front de lave actif.

Source: INSIVUMEH, CONRED.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :  :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

In a bulletin released by the University of the West Indies (UWI) on Mach 27th, 2021 one can read that the period of elevated volcano-tectonic (VT) earthquakes which began on March 23rd, 2021 at St Vincent’s La Soufriere stopped on March 26th. Since then, the only seismic activity is characterized by small low-frequency events associated with the growth of the dome.

The new dome continues to grow towards both the leeward and windward sides of the volcano with the most active gas emissions being at the top of the dome, as well as the contact areas between the pre-existing 1979 and the new dome.

A drone survey of the dome conducted on March 19th indicates that a volume of about 6,291,084 cubic metres of new material has been added to the dome since the last survey on February 12th.

The alert level remains at Orange. No evacuation order or notice has been issued.

++++++++++

Mt Merapi (Indonesia) is still quite active. In the early hours of March 27th, 2021, the volcano released 200-metre-high ash plumes and triggered several pyroclastic flows that reached nearly 2 km on its slopes. No casualties were reported.

Villagers living on Merapi’s slopes are asked to stay 5 kilometres from its crater.

Merapi’s last major eruption in 2010 killed 347 people.

Source : Indonesian newspapers.

++++++++++

OVPF indicates that the seismicity and inflation at Piton de la Fournaise (Reunion Island) continue. Seismicity shows the usual fluctuations observed during the recharge phase of the shallow magma reservoir. The source of the inflation is located about 2 km deep beneath the Dolomieu Crater. At the time of the resurgence of volcanic activity, an increase in CO2 emissions was also noted, especially on the flanks of the volcano in the far field. This increase in CO2 emissions is a sign of a deep magma ascent which is at the origin of the pressurization of the shallow magma reservoir, the seismicity and inflation associated with it.

OVPF explains that the recharging process of the reservoir can take several days to several weeks before an eruption occurs.

Good news: Following the decrease in seismicity on the volcano, the Enclos Fouqué has been partially reopened to the public.

Unacceptable: Two stations equipped with inclinometers were destroyed by malicious acts. Will these stupid persons understand one day that these instruments are used to ensure the safety of the population?

Last minute : On March 31st, 2021 at 12:09 am (local time), an M 2.3 earthquake was felt by some residents of Reunion Island, mostly in the Plaine des Cafres area. The hypocentre was located 24 km below sea level, at a distance of 1 km east of the Plaine des Cafres. The Observatory explains that this type of event, felt by the population, is recorded several times a year.

++++++++++

In Iceland, the eruption in Geldingadalur continues. The double spatter cone that was built on the eruptive fissure remains very active. Its flanks broke open so that lava can now flow freely at a rate of 5 -7 cubic metres per second.. It enlarges and thickens the lava flield. Icelandic authorities are warning visitors of the danger posed by volcanic gases, but also the changeable weather conditions. These same authorities ask visitors to be cautious as several ill-prepared people encountered difficulties and were transported to hospital with minor injuries. Those present are also asked to respect social distancing because of the Covid-19 pandemic. Starting on April 1st, 2021, stricter measures of access will be enforced at Keflavik airport. The police is also controlling the visitors on the eruption site to make sure they are not breaking the quarantine regulations.

++++++++++

On Mt Etna (Sicily), the series of paroxysms that resumed on February 16th, 2021 is making a pause after the 16th event of the series on March 23rd. Poor weather conditions would not have allowed to watch another event. A 17th eruptive crisis could accur any time from now! On March 30th, 2021, INGV indicated that strombolian activity has started again in the SE Crater and is going on in the other craters.

Last minute (March 31st, 2021): INGV confirms the opening of an effusive vent at the south base of the SE Crater. It feeds a lava field made up of several flows that head SSW, S and SSE. The SSW and S-trending flows appear to be poorly fed and their fronts are between 2800 and 2900 m above sea level. The flow moving SSE is well fed and its front is at an altitude of about 2750 m. It has almost reached the edge of the Valle del Bove.

Strombolian activity remains continuous inside the SE Crater.

The eruptive activity of the other summit craters remains unchanged. The volcanic tremor remains on medium values.

Source: INGV.

++++++++++

Kilauea (Hawaii) is still erupting in Halema’uma’u Crater with lava emitted by a vent on the northwest side of the crater. The lava lake is about 224 m deep and remains stagnant over its eastern half. It still cannot be seen from the public observation posts. SO2 emission rates remain elevated at 950 t/day.

Source: HVO.

HVO is currently recording another seismic swarm beneath the NW flank of Mauna Loa with a maximum magnitude of M 2.6. However, the Observatory indicates this does not mean an eruption is imminent. Such swarms are probably caused by changes in the magma storage system and/or by normal re-adjustments within the volcanic edifice. Other monitoring data show no significant changes in activity.

Hawaii Volcanoes National Park indicates that it has reopened the popular Thurston lava tube which had been closed more than year due to the COVID-19 pandemic. For the moment, the trail through the tube is one-way only to allow social distancing. Visitors are advised to wear masks when coming into close contact with other persons

The tube is open 24 hours a day, but is only illuminated from 8 a.m. to 8 p.m.

+++++++++

Seismicity remains high at Taal Volcano (Philippines) whose alert level remains at 2. Pilots are still advised not to fly close to the volcano. PHIVOLCS indicates that sudden phreatic explosions, minor ashfall, volcanic earthquakes, and volcanic gases may threaten the region around the volcano. .

Weak emission of steam plumes are observed at the Main Crater. Water temperature of the Main Crater Lake reaches 71.8 °C.

Very slow and steady inflation and expansion has been observed in the Taal region since after the January 2020 eruption.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

The eruption of Pacaya (Guatemala) continues with ash columns reaching 3 km above sea level and ashfall on several communities to the south of the volcano.

Effusive activity continues to feed the lava flow on the west flank, with a length of 2 850 m on March 30th, 2021. On March 29th, the lava flow reached coffee plantations and swallowed up an abandoned house near the village of El Patrocinio. INSIVUMEH says more lava flows coulsd appear on other flanks. Lava travels at a speed of 50-60 m per day.

On March 30th, the village of El Patrocinio was located only  1.5 km from the active lava front.

Source : INSIVUMEH, CONRED.

 

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Prévision et prévention volcaniques // Volcanic prediction and prevention

Parmi les volcans actifs de la planète, quatre font actuellement la une des journaux: le Piton de la Fournaise (Réunion), l’éruption en Islande, les paroxysmes de l’Etna (Sicile) et le dôme de la Soufrière de Saint-Vincent. Il est intéressant de noter que les notions de prévision et de prévention volcaniques sont différentes sur ces quatre sites

A La Réunion, la sismicité est en hausse ces jours-ci au Piton de la Fournaise. Une inflation au sol est également enregistrée par l’Observatoire qui indique qu’une éruption pourrait survenir à court terme. Quand elle se produira, on sait déjà qu’elle sera effusive. Le volcan émettra une lave fluide et très chaude typique des éruptions de points chauds, celles qui ne tuent pas les gens. Lorsque le Piton de la Fournaise entre en éruption, les coulées de lave restent confinées dans l’Enclos Fouqué. De temps en temps, l’éruption peut survenir à l’extérieur de l’Enclos, comme en 1977 lorsqu’elle est devenue une menace pour le village de Piton Sainte Rose, mais il suffit que les habitants s’éloignent pour éviter de se trouver sur la trajectoire de la lave. Les dégâts ne sont pas humains; ils restent matériels, même s’il est triste de voir sa maison être avalée par la lave.

Eruption effusive à La Réunion (Crédit photo : Christian Holveck)

Il en est de même en Islande où l’éruption dans la Geldingadalur est effusive. D’un point de vue géologique, l’Islande est un point chaud situé sur la dorsale médio-atlantique. Le phénomène d’accrétion observé dans le pays provoque des éruptions effusives. La lave sort des fissures, un peu comme le sang sort d’une blessure sur un corps humain. Les zones habitées se trouvent actuellement loin de l’éruption. Le seul danger réside dans les gaz volcaniques qui peuvent empêcher les visiteurs d’atteindre le site éruptif.

L’éruption dans la Geldingadalur (Capture écran webcam)

16 paroxysmes ont été observés sur l’Etna (Sicile) depuis le 16 février 2021. Pour l’instant, les crises éruptives se limitent au cratère SE dans la zone sommitale du volcan. Les coulées de lave avancent dans la Valle del Bove et ne menacent pas les zones habitées. Cependant, cela pourrait changer, comme on a pu s’en rendre compte lors de l’éruption de 1991-94 lorsque la lave a failli pénétrer dans Zafferana Etnea. Si un jour une bouche éruptive s’ouvre sur les basses pentes du volcan, la situation deviendra rapidement critique pour les villages éparpillés sur les pentes du volcan. Personne ne sera tué mais la destruction matérielle sera importante, comme elle le fut en novembre 1928 lorsqu’une coulée de lave a englouti le village de Mascali, ou en 1669 lorsque la lave est entrée dans la ville de Catane.

La lave aux portes de Zafferana (Photo : C. Grandpey)

Des séismes volcano-tectoniques continuent d’être enregistrés sous la Soufrière de Saint-Vincent et leur magnitude est telle qu’ils sont parfois ressentis dans plusieurs villages. Le dôme qui s’est formé le 27 décembre 2020 ne cesse de croître et il a triplé de volume en trois mois. Il mesure aujourd’hui 921m de long, 243m de large et 105 mètres de hauteur. Le niveau d’alerte reste à Orange. La NEMO rappelle qu’aucun ordre d’évacuation n’a été émis pour le moment. Cependant, il est conseillé aux quelque 16 000 personnes vivant dans des communautés proches du volcan de se tenir prêtes en cas d’évacuation d’urgence. A St Vincent, la prévision et la prévention volcaniques sont importantes car le volcan peut avoir une activité explosive soudaine. Saint-Vincent-et-les Grenadines est situé sur l’arc volcanique des Petites Antilles qui peut être le siège d’éruptions explosives très dangereuses, avec des coulées pyroclastiques meurtrières comme lors de l’éruption de la Montagne Pelée en 1902. Le bilan des éruptions qui se produisent dans les zones de subduction est souvent très élevé. Ces dernières années, l’éruption du Merapi (Indonésie) en 2010 et celle du Fuego (Guatemala) en 2018 ont tué plusieurs centaines de personnes. Bien que l’éruption de 1979 à St Vincent n’ait tué personne, l’activité actuelle pourrait s’avérer rapidement dangereuse. C’est la raison pour laquelle le volcan est étroitement surveillé et les évacuations seraient rapidement décidées si une éruption semblait imminente.

Le dôme de lave de La Soufrière (Crédit photo : UWI)

————————————-

Among others, four volcanoes are currently making the headlines: Piton de la Fournaise (Reunion Island), the eruption in Iceland, the paroxysms at Mt Etna (Sicily) and the dome at St Vincent’s La Soufriere. It is interesting to notice that the notions of volcanic prediction and prevention are different on the four sites

On Reunion Island, seismicity is quite high these days at Piton de la Fournaise. Ground inflation is also recorded by the Observatory which indicates that an eruption might occur in the short term. When it happens, we know the eruption will be effusive. The volcano will emit hot and fluid lava typical of hotspot eruptions that do not kill people. When Piton de la Fournaise erupts, lava flows are confined to the Enclos. Once in a while, the eruption may occur outside the Enclos, like in 1977 when it became a threat to the village of Piton Sainte Rose, but residents just need to move away. The damage is not human; it is just material, even if it is sad to see one’s house engulfed in lava.

It is just the same in Iceland where the eruption in Geldingadalur is effusive. From a geological standpoint, Iceland is a hotspot located on the Mid-Atlantic Ridge. The accretion phenomenon observed in the country causes effusive eruption. Lava comes out of fissures, just like blood comes out of a wound on a human body. Populated areas currently lie far away from the eruption. The only danger lies with the volcanic gases that can prevent visitors from reaching the eruptive site.

16 paroxysms have been observed on Mt Etna (Sicily) since February 16th, 2021. For the time being, the eruptive crises are limited to the SE Crater in the volcano’s summit area. Lava flows travel into the Valle del Bove and do not threaten populated areas. However, this may change, as could be observed during the 1991-94 eruption when lava nearly entered Zafferana Etnea. If one day an eruptive vent opened on the lower flanks of the volcano, the situation would rapidly become critical to the villages scattered on the slopes of the volcano. No one would be killed but the material destruction would be high, like in November 1928 when a lava flow engulfed the village of Mascali or, earlier, when lava entered the town of Catania in 1669.

Volcano tectonic earthquakes continue to be recorded beneath St Vincent’s La Soufriere and their magnitude is such that they can be felt in several villages. The dome which appeared on December 27th, 2020 keeps growing and its volume tripled in three months. It is now 921 metres long, 243 metres wide and 105 metres high. The alert level remains at Orange. NEMO reminds residents that no evacuation order has been issued for the moment. However, the 16,000 persons living in communities close to the volcano are advised to heighten their preparedness in the event of an emergency evacuation. In St Vincent, volcanic prevision and prevention are important because the volcano might have a sudden explosive activity. St Vincent-and-the Grenadines is located on the Lesser Antilles volcanic arc that may cause dangerous explosive eruptions with life-threatening pyroclastic flows like during the Montagne Pelée eruption in 1902. The death toll of such eruptions that occur in subduction zones is often very high. In recent years, the 2010 eruption of Mt Merapi (Indonesia) and 2018 eruption at Fuego (Guatemala) killed several hundred people. Although the 1979 eruption at St Vincent did not kill anybody, the current activity might prove rapidly dangerous. This is the reason why the volcano is carefully monitored and evacuations would rapidly be decided if an eruption looked imminent.

Vers une reprise de l’activité éruptive du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion ? // New eruptive activity soon on Piton de la Fournaise (Reunion Island) ?

Comme je l’ai indiqué précédemment, on observe une  reprise de la sismicité sous le Piton de la Fournaise, avec un grand nombre d’événements volcano-tectoniques sous le cratère Dolomieu. Ainsi, le 24 mars 2021, 81 séismes ont été enregistrés sous la zone sommitale, dont un séisme de magnitude M 2.6. Cette sismicité provoque des effondrements dans le cratère. , Parallèlement à la sismicité, on enregistre une inflation de l’édifice volcanique avec une source localisée entre 1,5 et 2 km de profondeur sous le cratère Dolomieu, au niveau du réservoir magmatique superficiel.

D’autre part, les émissions de CO2 dans le sol sont toujours en augmentation. Depuis le 14 mars, le SO2 montre lui aussi une faible augmentation sur le pourtour de l’Enclos ainsi qu’au sommet.  

Tous ces paramètres montrent qu’une recharge du réservoir superficiel est en cours. On sait qu’elle peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant qu’une éruption se produise.

Au vu du risque éruptif, l’Enclos Fouqué est fermé au public.
Source : OVPF.

—————————————–

As I indicated previously, a resumption of seismicity is being observed beneath Piton de la Fournaise, with a large number of volcano-tectonic events under the Dolomieu crater. For instance, on March 24th, 2021, 81 earthquakes were recorded beneath the summit area, including an earthquake with a magnitude M 2.6. This seismicity causes collapses in the crater.  Along with the seismicity, an inflation of the volcanic edifice is recorded with a source located between 1.5 and 2 km deep under the Dolomieu crater, at the shallow magma reservoir.

Moreover, CO2 emissions in the soil are still increasing Since March 14th, SO2 has also shown a slight increase around Enclos as well as at the summit.

All these parameters show that the shallow surface reservoir is being refilled. This phenomenon can last several days to several weeks before an eruption occurs.

Because of the eruptive risk, the Enclos Fouqué is closed to the public.

Source: OVPF.

Vue du Cratère Bory qui jouxte le Dolomieu (Photo : C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

 La situation est relativement stable sur La Soufrière de St Vincent. L’extrusion du dôme se poursuit lentement. Comme je l’ai écrit précédemment, ce qui inquiète les scientifiques, c’est la pression exercée par le dôme sur la partie intérieure du cratère. Ils craignent que cette pression ne déstabilise le flanc du volcan. C’est la raison pour laquelle trois stations GPS et des réflecteurs de mesure électronique de distance (EDM) ont été installés au sommet pour faciliter les mesures de déformation susceptibles de se produire sur les flancs du volcan. 12 emplacements potentiels ont été identifiés et des réflecteurs supplémentaires seront bientôt installés au sommet.

Depuis l’installation des sismomètres en janvier, 573 événements ont été enregistrés (en date du 30 janvier 2021).

Source: UWI.

++++++++++

Un nouvel essaim sismique a débuté sous le Cumbre Vieja (La Palma / Canaries) le 31 janvier 2021. C’est le deuxième essaim sismique dans cette zone depuis le 23 décembre 2020 et le 8ème événement depuis 2017.

Les secousses ont été localisées sur le versant ouest du volcan à des profondeurs comprises entre 15 et 20 km. La magnitude maximale observée était de M 1,8. Cela signifie que l’essaim ne présente aucun danger pour les habitants et les visiteurs de La Palma.

Le niveau d’alerte reste au Vert. Aucun changement significatif de l’activité volcanique n’est prévu. Aucune déformation du sol n’a été observée au niveau du volcan.

Il est à noter que des changements significatifs ont été observés dans les émissions d’hydrogène dans l’atmosphère par le volcan, en relation avec les récents essaims sismiques. On relève aussi une tendance à la hausse du flux diffus de CO2.

Source: INVOLCAN, The Watchers.

++++++++++

L’éruption du Kilauea continue. La lave sort d’une bouche qui perce la paroi intérieure nord-ouest de l’Halema’uma’u. Le 31 janvier, la lave avait comblé une profondeur d’environ 213 m du cratère. Le HVO explique que seule la partie ouest du «lac de lave» est active.

En fait, ce qui se passe sur le Kilauea n’est pas vraiment un lac de lave au sens oùon l’entend habituellement, avec des courants de convection qui font se déplacer la surface. Ici, c’est plutôt une énorme accumulation de lave qui pourrait devenir un lac de lave si le niveau de la surface s’élève au-dessus de la bouche d’alimentation.

Les dernières mesures de SO2 font état d’environ 2 200 tonnes par jour.

Source: HVO.

++++++++++

Des avalanches incandescentes et coulées pyroclastiques sont toujours émises suite à des effondrements du dôme de lave du Merapi (Indonésie). Elles parcourent jusqu’à 1,5 km le long de plusieurs ravines. Des changements morphologiques sont observés dans la zone sommitale en raison de l’émergence de dômes de lave. Le volume du dôme était estimé à 157000 mètres cubes le 25 janvier 2021, mais les avalanches et les coulées pyroclastiques du 26 au 27 janvier ont réduit ce volume à 62000 mètres cubes, selon des mesures effectuées le 28 janvier.

Source: BPPTKG.

++++++++++

L’activité se poursuit dans le cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) avec des émissions sporadiques de gaz et de cendres et un épanchement de lave qui a commencé à la mi-2020 et a augmenté au cours des deux derniers mois. Le niveau d’alerte reste au Jaune.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

La température des bouches de vapeur et de gaz à White Island (Nouvelle-Zélande) a diminué au cours des dernières semaines et a été mesurée à environ 300°C début février, ce qui est identique à celle enregistrée en juillet 2018. Il n’y a aucun signe d’activité éruptive au niveau des bouches actives. Une petite quantité d’eau s’est accumulée sur le fond du cratère. Le niveau d’alerte reste à 1.

Source: GeoNet.

++++++++++

Dans son dernier bulletin mensuel, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) indique que tout est calme en ce moment sur le volcan. Au cours du mois de janvier 2021, la sismicité est restée faible, avec uniquement 7 séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous la zone sommitale.

L’inflation de l’édifice qui avait repris suite à l’éruption du 7-8 décembre 2020 s’est arrêtée fin décembre 2020

Dans la conclusion de son rapport, l’Observatoire écrit que «la réalimentation en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel, qui avaient repris suite à l’éruption du 7-8décembre 2020,a cessé fin décembre 2020. A noter que depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions. Ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2020 sur des périodes allant de15 à 80 jours environ. »

++++++++++

La situation est inchangée au Kamchatka. La couleur de l’alerte aérienne reste Orange pour l’Ebeko, le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch. Des explosions peuvent se produire à tout moment et faire passer cette couleur au Rouge. En effet, la région est survolée par les lignes aériennes entre l’Amérique et l’Asie.

Source : KVERT.

++++++++++

 Dans son bulletin couvrant l’activité de l’Etna (Sicile) du 25 au 31 janvier 2021, l’INGV indique que l’on continue à observer une activité strombolienne d’intensité variable au niveau du Cratère SE, avec de faibles émissions de cendres. Une activité strombolienne et une activité effusive avec émissions sporadiques de cendres sont observées à l’intérieur de la Voragine. Dans le même temps, une activité strombolienne se produit également à l’intérieur de la Bocca Nuova et du Cratère NE. L’amplitude du tremor se maintient à des valeurs relativement élevées. Aucune déformation n’a été détectée.

Source : INGV.

++++++++++

Dans son bulletin couvrant l’activité du Stromboli (Sicile) entre le 25 et le 31 janvier 2021, l’L’INGV indique qu’une activité explosive normale, de type strobolien, est observée dans la zone cratèrique Nord. La fréquence totale des événements varie entre des niveaux moyens et élevés et atteint entre 16 et 22 événements par heure. L’intensité des explosions est faible à moyenne dans la zone cratèrique Nord et moyenne à élevée dans la zone Centre-Sud. Aucune déformation de l’édifice volcanique n’a été enregistrée.

Source : INGV.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The situation is fairly stable on St Vincent’s La Soufriere. The extrusion of the lava dome continues. As I put it before, what worries the scientists is the pressure exerted by the dome on the inner part of the crater. They fear that the pressure might destabilize the flank of the volcano. This is the reason why three GPS stations and Electronic Distance Measurement (EDM) reflectors have been installed at the summit to assist with measurements of deformation associated with the flanks of the volcano. 12 locations have been identified and additional reflectors will soon be installed at the summit.

Since the installation of seismometers in January, 573 events have been recorded (January 30th, 2021).

Source : UWI.

+++++++++++

A new earthquake swarm started under the Cumbre Vieja volcano (La Palma/ Canary Islands) on January 31st, 2021. This is the second seismic swarm in this area since December 23rd, 2020, and the 8th event since 2017.

The quakes have been located on the western slope of the volcano at depths between 15 and 20 km The maximum observed magnitude was M 1.8. This means the swarm poses no danger to residents and visitors to La Palma.

The alert level remains at Green. No significant change in volcanic activity is expected. No ground deformation has been observed at the volcano.

It is worth noting that significant changes have been observed in the diffuse emission of hydrogen into the atmosphere by the Cumbre Vieja volcano linked to recent seismic swarms, as well as an increasing trend in the diffuse flux of carbon dioxide.

Source: INVOLCAN, The Watchers.

++++++++++

Kilauea is erupting, with lava erupting from a vent on the northwest side of Halema’uma’u Crater. On January 31st lava had filled a depth of about 213 m of the crater. HVO explains thatonly the western portion of the “lava lake” is active.

Actually, what is happening at Kilauea is not really a lava lake which usually moves thanks to convection currents. Here, it is rather a huge accumulation of lava. It might become a lava lake if the level of the surface rises higher than the supply vent.
The most recent SO2measurements reached about 2,200 tons per day.

Source: HVO.

++++++++++

Incandescent lava avalanches and pyroclastic flows are still emitted bycollapses of Mt Merapi’s lava dome (Indonesia). They travel as far as 1.5 km down several drainages. Morphological changes are observed in the summit area due to the emergence of lava domes. The 2021 dome volume was an estimated at 157,000 cubic metres on 25 January, but avalanches and pyroclastic flows during 26-27 January reduced the volume to 62,000 cubic metres based on 28 January estimates.

Source : BPPTKG.

++++++++++

Activity continues at Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile) with sporadic gas-and-ash emissions and lava effusion which began in mid-2020 and increased in the past two months. The alert level remains at Yellow

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

The temperature of the steam and gas vents in White Island (New Zealand) has been decreasing during the past weeks and has been measured at about 300°C, temperature similar to the one recorded in July 2018. There is no evidence of eruptive activity at the active vents. A small amount of water has ponded on the crater floor. The alert level remains at 1.

Source : GeoNet.

++++++++++

In its latest monthly report, the Piton de la Fournaise Volcanological Observatory (OVPF) indicates that the situation is calm at the moment on the volcano. During the month of January 2021, seismicity remained low, with only 7 shallow volcano-tectonic earthquakes recorded under the summit area.

The inflation of the volcanic edifice, that had resumed following the eruption of December 7-8, 2020, stopped at the end of December 2020.

In the conclusion of its report, the Observatory writes that “the magma recharge and the pressurization of the shallow magma reservoir, which had resumed following the eruption of December 7-8, 2020, ceased at the end of December 2020. It should be noted that since 2016 , the recharge of the superficial magma reservoir under Piton de la Fournaise has occurred in pulses. Similar lulls in deformation and seismicity have already been observed on several occasions between 2016 and 2020 over periods ranging from 15 to 80 days. »

++++++++++

The situation is unchanged in Kamchatka. The aviation colour code remains Orange for Ebeko, Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch. Explosions can occur at any time and cause this colour to change to Red. Indeed, the region is on the routes of airlines between America and Asia.

Source: KVERT.

++++++++++

In its report covering the activity of Mt Etna (Sicily) from January 25th to 31st, 2021, INGV indicates that strombolian activity of varying intensity is still observed at the SE Crater, with low ash emissions. Strombolian activity and effusive activity with sporadic ash emissions are observed inside the Voragine. At the same time, Strombolian activity is also occurring inside Bocca Nuova and the NE Crater. The amplitude of the tremor remains at relatively high values. No deformation has been detected.

Source: INGV.

++++++++++

 In its report covering the activity of Stromboli (Sicily) between January 25th and 31st, 2021, INGV indicates that normal strombolian activity is observed in the northern crater area. The total frequency of events varies between medium and high levels and reaches between 16 and 22 events per hour. The intensity of the explosions is low to medium in the North crater area and medium to high in the Centre-South area. No deformation of the volcanic edifice has been recorded.

Source: INGV.

Fréquence horaire moyenne, journalière et hebdomadaire, des explosions sur le Stromboli au niveau des différents cratères, ainsi que leur intensité. (Source : INGV)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Dernière minute! Le niveau d’alerte du Merapi (Indonésie) a été élevé de 2 à 3 (sur une échelle de 1 à 4) le 5 novembre 2020 en raison d’une augmentation de la sismicité. La sismicité s’est intensifiée depuis le mois octobre. Bien qu’aucune nouvelle croissance du dôme de lave n’ait été observée depuis le 3 novembre, une extrusion rapide du magma ou une éruption explosive reste possible. C’est la raison pour laquelle les autorités ont décidé de porter le niveau d’alerte à 3. Il est conseillé aux mineurs d’arrêter leurs activités dans les ravines à proximité du volcan. Les touristes sont priés de ne pas gravir la montagne.   :

Source : VSI.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste Orange pour le Klyuchevskoy, le Karymsky, le Sheveluch et l’Ebeko. Elle reste Jaune pour le Bezymianny.

Source : KVERT.

++++++++++

Au Guatemala, l’activité est restée stable sur le Fuego, le Pacaya et le Santiaguito.

Sur le Fuego, on observe toujours des explosions accompagnées d’ondes de choc, des avalanches de blocs dans plusieurs ravines et des retombées de cendres dans les zones sous le vent.

Il est fait état d’explosions sur le cône Mackenney du Pacaya ainsi que des coulées de lave sur les flancs NE et SO du volcan.

Les extrusions de lave produisent des effondrements sur le Santiaguito, avec de petites coulées pyroclastiques.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit sur le Sinabung avec son cortège d’explosions, coulées pyroclastiques et retombées de cendre. Le niveau d’alerte reste à 3 sur une échelle de 4. Des zones d’exclusion de 3 km et 5m de rayon restent en place autour du volcan.

Source : CVGHM.

++++++++++

On continue à enregistrer une faible sismicité sur le Korovin (Aléoutiennes / Alaska), mais il n’y a aucun signe d’une activité volcanique. L’AVO a fait passer à la couleur Jaune l’alerte aérienne et à Advisory (Vigilance conseillée) le niveau d’alerte volcanique le 28 octobre 2020. La dernière éruption du Korovin a eu lieu en 2007  L’événement éruptif le plus significatif a été observé en 1998 avec un VEI de 3.

Source : AVO.

++++++++++

Avec le réchauffement climatique, le Vieux Fidèle (Parc National de Yellowstone) pourrait s’essouffler et même arrêter de fonctionner car les épisodes de sécheresse deviennent de plus en plus sévères. C’est la conclusion d’une étude publiée dans les Geophysical Research Letters.

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2020/11/03/le-vieux-fidele-pas-eternel-will-old-faithful-stop-erupting-some-day/

++++++++++

Dans son dernier bulletin couvrant le mois d’octobre 2020, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) fait état de la poursuite de la sismicité sous la zone sommitale et de l’inflation de l’édifice volcanique suite à l’intrusion du 28-29 septembre. Les flux élevés de CO2 dans le sol confirment la poursuite de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel et sa réalimentation par du magma profond tout au long du mois d’octobre 2020.

Suite à l’intrusion magmatique du 28-29 septembre 2020, la sismicité a persisté en octobre 2020, à la fois sous le sommet et sous le flanc Est. L’activité sismique sommitale superficielle, après une augmentation entre le 10 et le 16 octobre, est restée présente jusqu’à la fin du mois avec une moyenne de 4 événements par jour, même si une diminution a été observée sur les 4 derniers jours du mois.

Suite à l’intrusion magmatique du 28-29 septembre, une inflation de l’édifice a été de nouveau observée tout au long du mois d’octobre 2020. Ainsi, il a été mesuré une élongation d’environ 4,4 cm de la zone sommitale et une élongation d’environ 5,8 cm de la base du cône sommital.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

Latest ! The alert level of Merapi (Indonesia) was raised from 2 to 3 (on a scale of 1 – 4) on November 5th, 2020 due to an increase in seismicity. Seismicity has intensified since October.

Although no new lava dome growth has been observed since November 3rd, a rapid extrusion of magma or an explosive eruption is possible.

This is the reason why authorities have decided to raise the alert level to 3. Miners are advised to stop activities in the river channels nearby. Tourists are asked not to climb the mountain.

Source : VSI.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains Orange for Klyuchevskoy, Karymsky, Sheveluch and Ebeko. It remains Yellow for Bezymianny.

Source: KVERT.

++++++++++

In Guatemala, activity remained stable on Fuego, Pacaya and Santiaguito.

On the Fuego, there are still explosions accompanied by shock waves, block avalanches in several drainages, and ashfall in downwind areas.

Explosions are reported on Pacaya’s Mackenney cone, as well as lava flows on the NE and SW flanks of the volcano.

Lava extrusions produce collapses on Santiaguito, with small pyroclastic flows.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Eruptive activity continues on Sinabung with explosions, pyroclastic flows and ashfall. The alert level remains at 3 on a scale of 4. Exclusion zones of 3 km and 5 km remain in place around the volcano.

Source: CVGHM.

++++++++++

Low-level seismicity continues at Korovin Volcano (Aleutians / Alaska) with no other signs of volcanic activity. AVO raised the Aviation Colour Code and the Alert Level to Yellow and Advisory, respectively, on October 28th, 2020. The last eruption at this volcano took place in 2007. Its strongest known eruption took place in 1998, with a VEI 3.

Source : AVO.

++++++++++

With climate change, the Old Faithful (Yellowstone National Park) could erupt less frequently, or entirely stop erupting, as severe drought conditions become more prolonged and widespread. This is the conclusion of a study published in Geophysical Research Letters.

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2020/11/03/le-vieux-fidele-pas-eternel-will-old-faithful-stop-erupting-some-day/

++++++++++

 In its latest report for the month of October 2020, the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise (Reunion Island) indicates that seismicity is going on bebeath the summit area and the inflation of the volcanic edifice continued after the intrusion of September 28-29. The high fluxes of CO2 in the soil confirm the continued pressurization of the shallow magma reservoir and its recharge by deep magma throughout the month of October 2020.
Following the magma intrusion of September 28-29, 2020, seismicity persisted in October 2020, both beneath the summit and under the eastern flank. The shallow summit seismic activity, after an increase between October 10th and October 16th, was still recorded until the end of the month with an average of 4 events per day, although a decrease was observed over the last 4 days of the month.
Following the magma intrusion of September 28-29, an inflation of the edifice was again observed throughout the month of October 2020. Thus, an elongation of about 4.4 cm of the summit area and an elongation of about 5.8 cm. of the base of the summit cone were measured by the instruments.

Coulée de lave sur le Klyuchevskoy le 23 octobre 2020 (Crédit photo : KVERT)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Eruption en vue ? // An eruption in the short term ?

18 heures (heure métropole) : La sismicité  a fait son retour sur le Piton de la Fournaise avec une crise enregistrée depuis 12h04 par l’OVPF le 28 septembre 2020. Cette crise s’accompagne d’une déformation rapide de l’édifice, ce qui signifie que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est donc probable à brève échéance, dans les prochaines minutes ou heures… à moins que le volcan change d’avis, comme il l’a fait précédemment !

En conséquence, le préfet de La Réunion a décidé, à 12h30, de placer le Piton de la Fournaise en phase d’alerte 1  » éruption probable  »  . L’accès à la partie haute l’Enclos est donc interdit au public, que ce soit depuis le sentier du Pas-de-Bellecombe, ou depuis tout autre sentier.

++++++++++

22 heures (heure métropole) : La crise sismique débutée à 12h04 (heure locale) se poursuit. Entre 12h04 et 21h30, plus de 1300 séismes ont été enregistrés par l’OVPF. Cette sismicité est localisée sous la zone sommitale et sous le flanc E, entre 1,6 et 5,2 km de profondeur. La sismicité et les déformations montrent une migration du magma vers le flanc E du volcan. L’OVPF explique qu’au Piton de la Fournaise plus les crises sismiques sont longues, plus les fissures éruptives s’ouvrent à basse altitude. De ce fait l’ouverture de fissures éruptives à basse altitude n’est pas exclue.

Source : OVPF.

—————————————

6 p.m. (Paris time) : Seismicity is back on the Piton de la Fournaise with a crisis recorded since 12:04 pm by OVPF on September 28th, 2020. This crisis is accompanied by a rapid deformation of the edifice, which means that magma is in leaving the reservoir and ascending towards the surface. An eruption is therefore likely in the short term, in the next few minutes or hours … unless the volcano changes its mind, as it did previously!
As a result, the prefect of Reunion Island decided, at 12:30 pm, to raise the alert level to Phase 1 « probable eruption ». Access to the upper part of the Enclos is therefore prohibited, whether from the Pas-de-Bellecombe trail, or from any other trail.

++++++++++

10 p.m. (Paris time) : The seismic crisis that began at 12:04 p.m. (local time) continues. Between 12:04 p.m. and 9:30 p.m., more than 1,300 earthquakes were recorded by OVPF. This seismicity is localized beneath the summit area and under the E flank, 1.6 – 5.2 km deep. The seismicity and the deformations show a migration of magma towards the E flank of the volcano. OVPF explains that at Piton de la Fournaise the longer the seismic crises, the more the eruptive fissures open at low altitude. Therefore the opening of eruptive fissures at low altitude is not excluded.
Source: OVPF.

Déformation de l’édifice volcanique (Source: OVPF)

Enclos fermé jusqu’à nouvel ordre (Photo : C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Petite pause dans l’agonie des glaciers alpins. Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Au Chili, la lave continue de descendre sur le flanc NNE du Nevados de Chillán. On observe toujours des émissions de gaz et des explosions se font entendre de temps en temps. Le niveau d’alerte reste au Jaune, le deuxième sur une échelle de quatre couleurs, et il est rappelé à la population de ne pas s’approcher du cratère à moins de 3 km.
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

L’activité effusive a diminué sur le Fuego (Guatemala) au cours des derniers jours. La coulée de lave qui descendait dans la ravine Ceniza (SSO) n’est plus active. Entre 6 et 16 explosions sont enregistrées chaque heure, avec des panaches de cendres jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Les ondes de choc secouent encore les bâtiments dans un rayon de 20 km. Des retombées de cendres sont signalées quotidiennement dans plusieurs zones sous le vent. Des coulées de lave parcourent encore les ravines Seca et Ceniza sur 200-350 m.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

En Éthiopie, les données satellitaires ont montré des anomalies thermiques dans les cratères S et N de l’Erta Ale à la mi-août 2020. Toutefois, le 5 septembre, seul le pit crater N présentait une anomalie thermique. Il est donc difficile de savoir si un lac de lave est toujours présent sur le volcan.
Source: Sentinel Hub.

++++++++++

Comme je l’ai écrit dans une note publiée le 20 septembre 2020, un épisode éruptif majeur s’est produit sur le  Sangay (Équateur) le même jour. Le panache de cendres s’est élevé à 12,2 km d’altitude. D’importantes retombées de cendres ont été signalées dans les provinces à l’ouest du volcan. L’activité éruptive la plus intense a duré environ six heures et les nuages de cendres se sont ensuite dissipés. C’est l’épisode éruptif le plus significatif des derniers mois. Les autorités ont inspecté le confluent de la rivière Volcán (flanc SE) et de la rivière Upano, et ont observé d’importants dépôts de téphra, dont certains avaient formé un barrage. Normalement, le lit de l’Upano mesure environ 25 m de large dans cette zone, mais à cause des dépôts, il atteignait plus de 250 m et ne contenait presque pas d’eau.
Après l’explosion, l’activité est revenue à son niveau des mois précédents, avec des panaches de cendres s’élevant à 1 à 2 km au-dessus du volcan.
Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

 L’Alaska Volcano Observatory (AVO) indique que l’activité sismique a marqué une hausse sur le Pavlof (Aléoutiennes / Alaska) ces derniers jours, avec la présente d’un tremor continu. Aucune activité éruptive ou émission sommitale n’a été observée sur les images satellitaires et celles de la webcam. La couleur de l’alerte aérienne et le niveau d’alerte volcanique sont passés respectivement au Jaune et à Advisory (surveillance recommandée). Cela ne signifie pas pour autant qu’une éruption est probable ou imminente. Cependant, les dernières éruptions du Pavlof se sont produites sans prévenir ou presque.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange pour le Sheveluch et l’Ebeko, et au Jaune pour le Bezymianny car ces volcans peuvent se manifester sans prévenir. Les autres volcans de la région sont à la couleur Verte.

++++++++++

Le lundi 21 septembre 2020 à 21h00 (heure locale) un séisme a été enregistré à la Réunion. IL a été localisé à 27 km sous le niveau de la mer, à 22 km au nord-ouest de Saint Denis. Sa magnitude a été mesurée à 4.4 sur l’échelle de Richter. L’OVPF indiquait que cet événement était isolé et d’origine tectonique.

Dans un nouveau bulletin publié le 23 septembre, l’OVPF indique que depuis le 20 septembre une reprise de la sismicité est observée sous le Piton de la Fournaise. Entre le 20 et le 22 septembre, 21 séismes de magnitude inférieure ou égale à M 1.0 ont été enregistrés et localisés sous le cratère Dolomieu entre 1,7 et 2,2 km de profondeur.

Cette sismicité s’accompagne d’une reprise de l’inflation – très faible pour le moment – de la base et du sommet de l’édifice volcanique.

Les émissions de CO2 dans le sol montrent également une inversion de tendance et une augmentation depuis la mi-août. En revanche, les émissions de SO2 restent en dessous du seuil de détection.

On assiste donc très probablement à un processus de recharge du réservoir superficiel qui, selon l’OVPF, peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que se déclenche une éruption. Le processus peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption, comme on a pu s’en rendre compte au début du mois de juillet 2020. .

Source : OVPF.

++++++++++

Boris Behncke (INGV Catane) indique sur sa page Facebook qu’une activité strombolienne permanente et régulière est observée sur l’Etna (Sicile) depuis le 10 juillet 2020 au niveau d’une bouche qui s’est ouverte dans la dépression (la « selle ») entre le Nouveau Cratère SE et l’ancien. Cette activité d’intensité moyenne ne montre actuellement aucune tendance de hausse ou de diminution.

Dans le même temps, on observe une petite activité strombolienne dans le Cratère NE et des émissions de cendre dans la Voragine.

———————————————

Short break in the slow death of Alpine glaciers. Here is some news of volcanic activity around the world.

 In Chile, lava continues to advance down Nevados de Chillán’s NNE flank. Gas emissions and occasional explosions are also recorded. The alert level remains at Yellow, the second level on a four-color scale, and residents are reminded not to approach the crater within 3 km.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Effusive activity decreased at Fuego (Guatemala) during the past days. The lava flow that descended the Ceniza drainage (SSW) is no longer active. Between 6 and 16 explosions are recorded each hour, generating ash plumes as high as 1.1 km above the crater. Shock waves are still rattling buildings within a 20-km radius. Ashfall is reported daily in several areas downwind. Lava flows are still travelling 200-350 m down the Seca and Ceniza drainages.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

In Ethiopia, satellite data showed thermal anomalies in both of Erta Ale’s S and N pit craters in mid-August 2020, though by 5 September only the N pit had anomalous temperatures. Thus, it is difficult to know whether a lava lake is still present on the volcano.

Source: Sentinel Hub.

++++++++++

As I put it in a post released on September 20th, 2020, a major eruptive episode occurred at Ecuador’s Sangay volcano on that same day. The ash plume rose to 12.2 km. Heavy ashfall was reported in provinces west of the volcano The major ash emissions ended lasted about six hours and the clouds later dissipated. It was the most powerful eruptive episode of the past months. Authorities inspected the confluence of the Volcán River (SE flank) and Upano River, and observed significant deposits of tephra, some of which had damned the river. Normally the Upano was about 25 m wide in that area but because of the deposits it was more than 250 m across and had almost no water in it. After the explosion, activity returned to levels similar to previous months with ash plumes rising 1-2 km above the volcano.

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

The Alaska Volcano Observatory (AVO) indicates that seismic activity has increased at Pavlof (Aleutians Alaska) over the past days, with an ongoing tremor. No eruptive activity or emissions from the summit have been observed in satellite and web camera views. The aviation colour code and the alert level have been raised to Yellow and Advisory, respectively. This does not mean that an eruption is likely or imminent. However, past eruptions of Pavlof occurred with little or no warning.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code is Orange for Sheveluch and Ebeko, and Yellow for Bezymianny as these volcanoes may erupt without warning. The code is Green for the other volcanoes of the region.

++++++++++

An earthquake was recorded at Reunion Island on Monday September 21st, 2020 at 9:00 p.m. (local time)  It was located 27 km below sea level, 22 km northwest of Saint Denis. Its magnitude was measured at 4.4 on the Richter scale. OVPF indicated that this event was isolated and of tectonic origin.

In a new bulletin released on September 23rd, OVPF indicates that since September 20th a resumption of seismicity has been observed under Piton de la Fournaise. Between September 20th and 22nd, 21 earthquakes with magnitudes less than or equal to M 1.0 were recorded and located under the Dolomieu Crater at depths between 1.7 and 2.2 km.
This seismicity is accompanied by a resumption of inflation – very low for the moment – of the base and the summit of the volcanic edifice.
CO2 emissions in the soil also show a trend reversal and have increased since mid-August. On the other hand, SO2 emissions remain below the detection threshold.
We are therefore very likely witnessing a process of recharging the shallow reservoir which, according to OVPF, can take several days to several weeks before an eruption occurs. The process can also stop without an eruption, as happened in early July 2020..
Source: OVPF.

++++++++++

Boris Behncke (INGV Catania) indicates on his Facebook page that a permanent and regular strombolian activity has been observed since July 10th, 2020 on Mt Etna (Sicily) at a vent which opened in the « saddle » between the New SE Crater and the ancient crater. This medium-sized activity does not currently show any increasing or decreasing trend.

At the same time, there is also a minor strombolian activity within the Northeast Crater, and there are sporadic ash emissions from the Voragine

L’Etna vu par la webcam L.A.V.E. le 22 septembre 2020