Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

L’éruption débutée le 15 septembre 2018 se poursuit. L’intensité du tremor, après avoir nettement augmenté après le 3 octobre suite à la fermeture progressive du système d’alimentation (dyke et cône éruptif) est en baisse progressive depuis trois jours. Un phénomène de « gaz pistons » (émissions de bouffées de gaz) est toujours observé au niveau du site éruptif.

Une inflation de l’édifice est toujours enregistrée par les instruments, ainsi qu’une augmentation des concentrations de CO2 dans le sol dans le secteur du Gîte du Volcan. Les capteurs situés sur le pourtour de l’Enclos enregistrent toujours des émissions de SO2. Même si leurs concentrations sont 5 fois plus faibles qu’en début d’éruption, ces émissions confirment qu’il y a toujours du magma présent à basse pression.

Les observations effectuées le 8 octobre 2018 depuis le Piton de Bert et depuis les airs ont permis de localiser le front de coulée. Depuis le 30 septembre, le front nord a progressé de 1,8 km et se situait à 500 mètres des Grandes Pentes, les fronts sud et centraux n’ont pas bougé. Le front de coulée nord se situait à moins de 120 mètres du rempart Sud de l’Enclos Fouqué.

Source : OVPF.

————————————————

The eruption that started on September 15th, 2018 continues. The intensity of the tremor, after having significantly increased after October 3rd following the gradual closure of the feeding system (dyke and eruptive cone) has been gradually decreasing for three days. A phenomenon of « gas pistonning » (emissions of gas pulses) is still observed at the eruptive site.
Inflation of the volcanic edifice is still recorded by the instruments, as well as an increase in CO2 concentrations in the soil in the Cîte du Volcan area. Sensors on the perimeter of the Enclos still record SO2 emissions. Although their concentrations are 5 times lower than at the beginning of the eruption, these emissions confirm that there is still low pressure magma.
The observations made on October 8th, 2018 from Piton Bert and from the air have made it possible to locate the lava flow front. Since September 30th, the northern front has advanced 1.8 km and was 500 metres from the Grandes Pentes, the southern and central fronts have not moved. The northern flow front was less than 120 metres from the southern wall of the Enclos.
Source: OVPF.

Source: OVPF

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Vers la fin de l’éruption? // Toward the end of the eruption?

L’éruption débutée le 15 septembre 2018 se poursuit mais on observe aujourd’hui une évolution avec l’apparition de « gas pistoning », autrement dit une émission de bouffées de gaz, au niveau du site éruptif. Ce phénomène marque un changement de régime dans le dégazage de l’éruption, et est généralement observé lorsque la quantité de gaz disponible s’épuise. Il annonce souvent la phase terminale de l’éruption. L’OVPF indique par ailleurs que l’activité se surface marque le pas, avec de rares projections au niveau de la bouche éruptive. Affaire à suivre donc, mais il faudra se méfier car l’OVPF continue d’observer une inflation de l’édifice volcanique. Le Piton a plus d’un tour dans son sac !

Source : OVPF.

Voici quelques nouvelles images de l’éruption que vient de me transmettre Christian Holveck que je remercie chaleureusement.

 ———————————————–

The eruption that started on September 15th, 2018 continues but today there has been an evolution with the appearance of « gas pistoning », which means the emission of gas puffs, at the eruptive site. This phenomenon marks a change in the degassing of the eruption, and is generally observed when the quantity of available gas is exhausted. It often announces the terminal phase of the eruption. OVPF also indicates that the surface activity is decreasing, with rare ejections in the eruptive vent. Observations are going on but it will be necessary to be wary because OVPF continues to observe an inflation of the volcanic edifice. The Piton has more than one trick in its bag!
Source: OVPF.
Here are some new pictures of the eruption just transmitted to me by Christian Holveck whom I thank warmly.

Photos: Christian Holveck

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion // Reunion Island)

L’éruption débutée le 15 septembre 2018 se poursuit. L’intensité du tremor reste relativement stable. L’OVPF fait état d’ « une subtile reprise de l’inflation de l’édifice. » Il semblerait donc que l’on ait la présence d’une source de pression à l’aplomb du volcan ; ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.
Les débits en surface estimés à partir des données satellites sont compris entre 1 et 4 m3/s, mais l’activité éruptive se déroule désormais principalement en tunnels, de sorte que la  détection d’anomalies thermiques est de plus en plus difficile et les valeurs de débit sont probablement sous-estimées.

Source : OVPF

A noter que la Cité du Volcan et l’OVPF organisent une conférence de presse le 3 octobre prochain à 11 heures  afin de présenter un premier bilan sur l’éruption en cours. Cette conférence est ouverte à la presse et au grand public.

Les photos et vidéos de l’éruption sont nombreuses sur la toile. Voici une vidéo réalisée par l’ami Thierry Sluys entre le 15 et le 18 septembre 2018 :

https://youtu.be/DZSF0qyqIGg

——————————————-

The eruption that started on September 15th, 2018 continues. The intensity of the tremor is quite stable. OVPF reports « a subtle inflation of the volcanic edifice. It seems that there is the presence of a source of pressure directly beneath the volcano; this parameter will be observed in the next few days.
The lava output at the surface flows, estimated from the satellite data, is between 1 and 4 cubic metres per second, but eruptive activity is now mainly in tunnels, so that the detection of thermal anomalies is increasingly difficult and the output values are probably underestimated.
Source: OVPF
There are numerous photos and videos of the eruption on the web. Here is a video shot by Thierry Sluys between September 15th and 18th, 2018:
https://youtu.be/DZSF0qyqIGg

Crédit photo: Christian Holveck

L’Öræfajökul continue à s’agiter en Islande // Öræfajökul is still showing signs of unrest in Iceland

Cela fait des mois que l’on entend le même discours à propos de l’Öræfajökull, dans le sud-est de l’Islande. Le volcan montre des signes d’activité mais personne ne peut dire avec certitude si ou quand une éruption se produira. Cette remarque est également valable pour le Katla dans le sud du pays, dont on dit qu’il pourrait entrer en éruption, mais sans pouvoir dire à quelle échéance.

Après une série de réunions avec des scientifiques de l’Icelandic Met Office et de l’Université d’Islande, le Département de Protection Civile vient de publier la déclaration suivante:
L’Öræfajökull montre des signes d’activité évidents, avec une phase d’inflation depuis au moins un an et demi. Cette inflation se poursuit à l’heure actuelle et se traduit par une activité sismique accrue et des déformations de l’édifice volcanique. Les signes d’activité persistent, malgré la diminution de l’activité géothermale depuis décembre dernier. La cause de l’inflation est probablement  une injection de nouveau magma. La variation de volume de l’édifice volcanique depuis le début de l’activité est de l’ordre de 10 millions de mètres cubes, ce qui est comparable à l’intrusion magmatique qui a précédé l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010. De nouvelles mesures de résistivité indiquent la présence de roches altérées par l’activité géothermale à l’intérieur la caldeira.
Le dernier rapport de la Protection Civile conclut en disant que Öræfajökull est dans « la phase de préparation typique qui précède une éruption, mais dont l’évolution temporelle et le résultat sont inconnus« . L’augmentation de l’activité géothermale avec des inondations et des émissions de gaz est un scénario possible.
En conséquence, le Département de Protection Civile formule plusieurs recommandations:
Des réunions d’information ont eu lieu concernant l’activité de l’Öræfajökull avec la population locale et les tour-opérateurs. D’autres réunions sont prévues fin septembre. Un plan d’évacuation d’urgence à utiliser en cas d’éruption soudaine de l’Öræfajökull a été mis au point. Le nombre d’instruments de surveillance a été augmenté sur et autour du volcan. Des efforts ont été déployés pour mieux comprendre l’augmentation de l’activité sismique et de l’inflation du volcan, ainsi que et les fluctuations de l’activité géothermale sous-glaciaire.
Source: Met Office islandais.

—————————————–

We have heard the same discourse for months about Öræfajökull volcano in Iceland. There are signs odf unrest but nobody knows for sure if or when an eruption will occur. This remark goes for Katla volcano in the south of the country; scientists say an eruption might occur soon but nobody can say when.

After a series of meetings with scientists from The Icelandic Meteorological Office, The University of Iceland and Iceland Geosurvey, The Department of Civil Protection has just issued the following statement:

Öræfajökull volcano is showing clear signs of unrest with an inflation phase for at least a year and a half. The inflation is ongoing and it is reflected by increased seismic activity and characteristic deformation pattern. The state of unrest persists despite a decrease in geothermal activity since last December. The source causing the inflation is most likely injection of new magma. The volume change since the start of the unrest is of the order of magnitude of 10 million cubic metres, comparable to the intrusion activity in Eyjafjallajökull some years before the eruption in 2010. New resistivity measurements indicate the presence of geothermally altered rocks at shallow levels inside the caldera.

The latest report concludes by saying that Öræfajökull is in « a typical preparation stage before an eruption but the temporal evolution and the outcome is unknown ». Increase in the geothermal activity with associated floods and gas release is a possible scenario.

As a consequence, The Department of Civil Protection makes several recommendations:

Public information meetings have been held regarding the unrest in Öræfajökull with both local population and tour operators. Further meetings are planned in late September. An emergency evacuation plan to be used in case of a sudden eruption in Öræfajökull has been prepared. The number of instruments for volcano monitoring has been increased on and around the volcano. Efforts have been made to deepen understanding of increased seismic activity, increased inflation of the volcano as well as changes in subglacial geothermal activity.
Source: Icelandic Met Office.

Vue de l’Öræfajökull (Crédit photo: Wikipedia)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

Dans son dernier rapport émis le 8 septembre 2018, l’OVPF indique que depuis le début du mois de septembre, on observe une lente inflation de la base et du sommet du Piton de la Fournaise. Cette reprise de l’inflation s’accompagne d’une faible sismicité. Elle reflète une pressurisation du réservoir magmatique superficiel. Les concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) semblent correspondre à une probable remontée profonde du magma vers le réservoir superficiel à plus faible profondeur. .

L’OVPF fait remarquer que de telles phases de pressurisation avaient précédé de trois semaines environ l’éruption du 27 Avril – 1er juin 2018, et d’une semaine seulement l’éruption du 13 juillet 2018.

Source : OVPF.

—————————————-

In its latest report issued on September 8th, 2018, OVPF indicates that since the beginning of Septemberthere has been a slow inflation of the base and the summit of Piton de la Fournaise. This new inflation is accompanied by low seismicity. It reflects a pressurization of the shallow magma reservoir. The CO2 concentrations in the far-field sites (Plaine des Cafres and Plaine des Palmistes) seem to correspond to a probable rise of the magma towards the shallow reservoir.
OVPF notes that similar pressurization phases preceded by approximately three weeks the eruption of April 27 – June 1, 2018, and one week only the eruption of July 13, 2018.
Source: OVPF.

Crédit photo: Wikipedia

C’est sûr: L’Öræfajökull (Islande) montre des signes de réveil // Öræfajökull (Iceland) is showing sure signs of unrest

Le 20 juin 2018, j’ai écrit une note intitulée «Si Öræfajökull (Islande) entrait en éruption». J’expliquais que si une éruption majeure devait se produire, elle pourrait paralyser tout le trafic aérien en Europe pendant des jours.
La Protection Civile islandaise vient de publier une nouvelle mise à jour concernant le statut du volcan. Le rapport précise qu’il montre des signes évidents d’activité, avec une phase d’inflation qui dure depuis au moins un an et demi.
La Protection Civile ajoute que l’inflation se poursuit encore aujourd’hui et s’accompagne d’une hausse significative de la sismicité. Ces deux paramètres ne montrent aucun répit, malgré un déclin de l’activité géothermale depuis le mois de décembre 2017.
Les scientifiques pensent que la cause probable de l’inflation est une injection de magma juvénile. Le volume de l’édifice volcanique depuis la reprise de l’activité s’est accru d’environ 10 millions de mètres cubes, ce qui est semblable à l’intrusion  magmatique observée sur l’Eyjafjallajökull quelques années avant l’éruption de 2010.
De plus, de nouvelles mesures de résistivité indiquent la présence de roches altérées par l’activité géothermale à de faibles profondeurs à l’intérieur de la caldeira. Cela correspond à l’activité géothermale à haute température observée par intermittence sur de nombreux autres volcans.
En se référant à des scénarios éruptifs possibles, les scientifiques pensent que l’Öræfajökull se trouve dans une phase pré-éruptive typique dont l’évolution temporelle et le résultat sont inconnus, nouvelle preuve que notre aptitude à prévoir les éruptions est très limitée. Selon eux, une augmentation de l’activité géothermale provoquant des inondations et des émissions de gaz fait partie des scénarios possibles.
En cas d’éruption soudaine de l’Öræfajökull, la Protection Civile a élaboré un plan d’évacuation d’urgence. Le nombre d’instruments de surveillance a été augmenté sur et autour du volcan. Les efforts de recherche ont également été intensifiés pour essayer de mieux comprendre l’augmentation de l’activité sismique et de l’inflation du volcan ainsi que les changements dans l’activité géothermale sous-glaciaire. Les opérateurs de télécommunications ont amélioré la couverture des téléphones cellulaires dans la région.
Le dernier épisode éruptif de l’Öræfajökull a commencé en août 1727 et a pris fin en mai 1728. Il avait un indice d’explosivité volcanique (VEI) de 4 et a causé la mort de trois personnes. Avant cela, le volcan s’est manifesté en 1362. Cet événement avait un VEI de 5 ; c’est la plus grande éruption explosive jamais observée Islande. Le volcan a rejeté d’énormes quantités de téphra et a détruit la région de Litla-Hérað par les inondations et les retombées de téphra. Plus de 40 années se sont écoulées avant que les gens reviennent s’installer dans la région connue sous le nom d’Öræfi.
Les documents historiques de l’éruption de 1727 indiquent qu’une intense activité sismique s’est produite quelques jours avant cet événement. Les fouilles archéologiques des fermes détruites par l’éruption de1362 confirment ces observations.
Le Met Office islandais et la Protection Civile ont fait passer la couleur de l’alerte aérienne du vert au jaune le 17 novembre 2017, mais cette alerte a été ramenée au VERT le 4 mai 2018.
Sources: Revue islandaise, Icelandic Met Office, The Watchers

————————————————–

On June 20th, 2018, I wrote a post entitled « If Öræfajökull erupted in Iceland”. I explained that if a major eruption were to occur, it could paralyse all air traffic across Europe for days on end.

The Department of Civil and Emergency Management in Iceland has just issued a new status for the volcano saying that it is showing clear signs of unrest, with an inflation phase for at least a year and a half.

The Icelandic Department of Civil Protection has indicated that inflation is ongoing and is reflected by increased seismicity. Both parameters show no signs of decrease despite a decline of geothermal activity since last December.

Scientists think the likely cause of the inflation an injection of new magma. The volume change since the start of the unrest is of the order of magnitude of 10 million cubic metres, comparable to the intrusion activity in Eyjafjallajökull some years before the eruption in 2010.

New resistivity measurements indicate the presence of geothermally altered rocks at shallow levels inside the caldera consistent with intermittent high-temperature geothermal activity as seen in many other volcanoes.

Referring to possible scenarios and hazards, scientists said that Öræfajökull is in a typical preparation stage before an eruption but the temporal evolution and the outcome is unknown. Increase in the geothermal activity with associated floods and gas release is a possible scenario.

Should a sudden eruption of Öræfajökull occur, Civil Protection has devised an emergency evacuation plan. The number of instruments for volcano monitoring has been increased on and around the volcano. Rresearch efforts have aso been developed to deepen the understanding of increased seismic activity, increased inflation of the volcano as well as changes in subglacial geothermal activity. Telecommunications operators have improved cell phone coverage in the area.

The last eruptive episode of this volcano started in August 1727 and ended in May 1728. It had a Volcanic Explosivity Index (VEI) of 4 and was responsible for deaths of three people. Before that, the volcano erupted in 1362. This event had a VEI of 5 and was Iceland’s largest historical explosive eruption. The volcano ejected huge amounts of tephra and destroyed the district of Litla-Hérað by floods and tephra fall. More than 40 years passed before people again settled the area, which became known as Öræfi.

Historical records from the eruption in 1727 indicate that an intense earthquake activity occurred some days before the eruption. Archaeological excavation of farms ruined by the eruption in 1362 further supports these records.

The Icelandic Met Office and Civil Protection raised the aviation colour code from Green to Yellow on November 17th, 2017. But the alert was lowered back to Green on May 4th, 2018.

Sources: Iceland Review, Icelandic Met Office, The Watchers.

Vue du sommet de l’Öræfajökull (Crédit photo: Wikipedia)

Nouvelles du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) // News of Piton de la Fournaise (Reunion Island)

Frère de point chaud, il semblerait que le Piton de la Fournaise sur l’Ile de la Réunion brûle d’envie d’imiter le Kilauea à Hawaii. Depuis le début de mois de juillet, une inflation de l’édifice volcanique est de nouveau observée par l’Observatoire. Ainsi depuis le 1er juillet une élongation de 0,5-1 cm de la zone sommitale (voir figure ci-dessous) et une élongation de 0,5-1,2 cm de la base du cône terminal sont enregistrées.

L’OVPF précise que cette reprise de l’inflation est synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel par une réalimentation profonde en magma. Les fortes concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain (Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) qui se maintiennent depuis la fin de l’éruption le 1er juin dernier, coïncident avec une remontée profonde de magma. La reprise de l’inflation observée depuis le 1er juillet atteste d’un possible transfert vers de plus faibles profondeurs. A noter que pour l’éruption du 27 Avril – 1er juin 2018, cette phase de pressurisation avait duré trois semaines environ avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe, avec une injection de magma vers la surface et une éruption.

Le niveau d’alerte est maintenu à Vigilance. Les sentiers de la partie haute de l’Enclos Fouqué sont ouverts avec certaines restrictions.

Source : OVPF.

————————————————

Located on a hot spot, it seems that the Piton de la Fournaise on Reunion Island is eager to imitate Kilauea in Hawaii. An inflation of the volcanic edifice has again been observed since the beginning of July. For instance, since July 1st, a 0.5-1-cm elongation of the summit zone (see figure below) and a 0.5-1.2-cm elongation of the base of the terminal cone have been recorded.
OVPF states that this resumption of inflation is synonymous with a pressurization of the shallow magma reservoir by a deep magma recharge. The high CO2 concentrations in the far-field soil (Plaine des Cafres and Plaine des Palmistes), which have been regular since the end of the eruption on June 1st, coincide with a deep magma ascent. The new inflation episode observed since July 1st corresponds with a possible magma transfer to lower depths. One can remember that for the eruption of April 27th – June 1st, 2018, this pressurization phase lasted about three weeks before the roof of the reservoir got weakened and broke, with an injection of magma to the surface and an eruption.
The alert level is kept at Watch. The trails in the upper part of the Enclos Fouqué are open with some restrictions.
Source: OVPF.

Vue de l’inflation de la zone sommitale (Source: OVPF)