Nouvelles du Taupo (Nouvelle Zélande), du Vulcano et de l’Etna (Sicile)

Le Taupo (Nouvelle-Zélande) est connu pour l’éruption cataclysmale de l’Oruanui Tephra environ 22 600 ans avant notre ère. L’éruption, qui avait un VEI 8, a laissé derrière lle une caldeira qui est maintenant remplie par le lac Taupo. L’événement a produit environ 1 170 km3 de tephra. La plus récente éruption majeure a eu lieu vers 1 800 ans avant notre ère avec des dépôts qui ont recouvert 20 000 km2 de l’île du Nord.
En mai 2022, le réseau de surveillance sismique de GeoNet a enregistré un petit essaim au niveau du lac Taupo. Les scientifiques néo-zélandais expliquent que de tels essaims sont normaux et que plusieurs sont enregistrés chaque année. Les instruments ont localisé plus de 84 événements sous le lac depuis le 28 avril 2022, dont seulement deux dépassaient M3.0.
Les séismes dans la région du lac Taupo ont généralement des hypocentres situés à moins de 15 km de profondeur, et les derniers événements avaient des profondeurs allant de 3 à 16 km.
Il se peut que les essaims soient liés aux failles actives de la zone volcanique de Taupo (TVZ) et aux processus volcaniques des volcans qui occupent la caldeira comme le Taupo et l’Okataina. Ils confirment que le Taupo est toujours un volcan actif et potentiellement dangereux. Il doit donc être surveillé étroitement.
Source : GeoNet.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

Voici quelques nouvelles de Vulcano (Iles Eoliennes) telles qu’elles ont été communiquées par l’INGV dans son dernier bulletin du 17 mai 2022.
– La température des fumerolles au niveau du cratère de La Fossa reste stable autour de 380°C.
– Les mesures du CO2 dans la zone du cratère ne sont pas disponibles en raison de problèmes techniques en cours de résolution.
– Les émissions de SO2 dans la zone du cratère restent à un niveau moyen-élevé et en diminution
– La géochimie des gaz fumerolliens (CO2, He, N2) montre une légère diminution.
– Les émissions de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto continuent de montrer une légère tendance à la baisse, mais restent sur des valeurs moyennes-élevées. Sur le site des Faraglioni, les valeurs sont proches de la normale.
– Le niveau d’activité sismique est faible.
– Aucune déformation significative n’a été enregistrée.

S’agissant des prévisions pour les semaines à venir, l’INGV n’écarte pas le risque d’une nouvelle augmentation du dégazage fumerollien, une élévation de la température des gaz, une augmentation de la sismicité et des déformations. L’Institut met également en garde contre des phénomènes explosifs soudains ainsi que les émissions de CO2 au niveau du sol, près des zones d’émission en mer, dans les zones sous le vent et surtout dans les lieux fermés, même si les accumulations de CO2 peuvent aussi s’avérer mortelles en milieu ouvert.

Il est rappelé que l’accès au cratère de la Fossa est interdit et que certains secteurs de l’île ne sont pas autorisés eux non plus.

Capture d’écran webcam de 22 mai 2022. Peu de fumerolles, signe que l’air ambiant est chaud et sec.

++++++++++

L’activité éruptive de type strombolien accompagnée d’une double coulée de lave se poursuit au niveau du Cratère Sud-Est (CSE) de l’Etna (Sicile). Comme le fait remarquer un article paru dans le journal La Sicilia, il semble que, depuis quelque temps, le volcan ait changé son mode opératoire. Au lieu de paroxysmes intenses à répétition, on observe actuellement une activité plus moins explosive mais qui dure plus longtemps. Le 20 mai une nouvelle bouche s’est ouverte sur le versant nord du CSE, à une altitude d’environ 3 250 mètres. La coulée émise par cette bouche vient s’ajouter à celle émise le 12 mai. Leurs fronts se trouvent dans la Valle del Leone. Une activité strombolienne accompagnée d’émissions de cendres est observée dans le même temps au sommet du CSE.

Le 21 mai 2022, la Protection Civile a fait passer le niveau d’alerte de l’Etna du Vert (activité habituelle) au Jaune (vigilance volcanique). Cette nouvelle couleur suppose un renforcement du système de surveillance du volcan et l’activation d’un lien d’information constant entre la communauté scientifique et les autres composantes et structures opérationnelles du Service National de la Protection Civile.

Source: La Sicilia.

Capture écran webcam

—————————————–

Taupo (New Zealand) is known for the voluminous eruption of the Oruanui Tephra about 22 600 years before present. The eruption, which had a VEI 8, left a caldera that is now filled by Lake Taupo. the event produced about 1 170 km3 of tephra. The most recent major eruption took place about 1 800 years BP, with deposits which covered 20 000 km2 of North Island.

In May 2022, the GeoNet earthquake monitoring network recorded a small seismic swarm at Lake Taupo. NZ scientists explain that such swarms are normal and several are recorded each year. Instruments have located more than 84 earthquakes under the lake since April 28th, 2022, with only two of these being over M3.0.

Earthquakes in the Lake Taupo area are typically shallower than 15 km, and the recent events are no different, with depths ranging from 3 to 16 km.

The swarms can be related to the active faults in the Taup? Volcanic Zone and volcanic processes at the caldera volcanoes like Taup? and Okataina. They confirm that Taupo is still an active and potentially hazardous volcano that needs to be carefully monitored.

Source: GeoNet.

++++++++++

Here is some news of Vulcano (Aeolian Islands) as communicated by INGV in its last bulletin of May 17th, 2022.
– The temperatures of the fumaroles at La Fossa Crater remain stable around 380°C.
– CO2 measurements in the crater area are not available due to technical issues being resolved.
– SO2 emissions in the crater area remain at a medium-high level and decreasing
– The geochemistry of fumarolic gases (CO2, He, N2) shows a slight decrease.
– CO2 emissions at the base of the La Fossa cone and in the Vulcano Porto area continue to show a slight downward trend, but remain at medium-high values. On the site of the Faraglioni, the values ??are close to normal.
– The level of seismic activity is low.
– No significant deformation has been recorded.

Regarding predictions for the coming weeks, INGV does not rule out the risk of a further increase in fumarolic degassing, a rise in gas temperature, an increase in seismicity and deformation. The Institute also warns against sudden explosive phenomena as well as CO2 emissions at ground level, near emission zones at sea, in downwind zones and especially in closed places, even if the accumulations of CO2 can also be deadly in an open environment.
It is recalled that access to La Fossa crater is prohibited and that certain place s of the island are not authorized either.

++++++++++

Strombolian activity, accompanied by two lava flows continues at Mt Etna‘s Southeast Crater (SEC). As an article in the newspaper La Sicilia points out, it seems that for some time now the volcano has changed its modus operandi. Instead of repetitive intense paroxysms, activity has become less explosive but is lasting longer. On May 20th, a new vent opened on the northern slope of the SEC, at an altitude of approximately 3,250 meters. The flow emitted by this vent is added to that emitted on May 12th. Their fronts are in the Valle del Leone. Strombolian activity accompanied by ash emissions is observed at the same time at the summit of the SEC.

On May 21st, 2022, the Civil Protection raised Mt Etna’s alert level from Green (usual activity) to Yellow (volcanic vigilance). This new colour means a strengthening of the volcano surveillance system and the activation of a constant information link between the scientific community and the other components and operational structures of the National Civil Protection Service.
Source: La Sicilia.

Simulation d’évacuation à Vulcano (Iles Eoliennes / Sicile)

Comme prévu, une simulation d’évacuation vient d’avoir lieu sur l’île Eolienne de Vulcano. A 9 heures du matin, l’alarme s’est déclenchée sur les téléphones portables des personnes présentes sur l’île. L’exercice d’évacuation « Vulcano2022 » des habitants et de la centaine de touristes, dont des étrangers, a pu commencer. Les gens ont été invités à se diriger vers la zone portuaire de Porto Levante où attendait le ferry, ainsi que vers les ports alternatifs de Porto Ponente et Gelso où ils ont embarqués sur des bateaux et aliscaphes. Les navires se sont arrêtés en pleine mer. Les personnes à bord ont été informées par les responsables de la Protection Civile et les chercheurs de l’INGV de l’ensemble du plan qui serait mis en plan en cas de danger volcanique. Les volcanologues ont également présenté une image synthétique de l’état actuel des émissions de gaz sur l’île de Vulcano. Le préfet de Messine et les autorités locales assistaient à l’évacuation qui était contrôlée par la police. Il faut espérer que tout se déroulera aussi bien en cas de situation d’alerte volcanique réelle et non annoncée….

Source: presse sicilienne.

Simulation d’évacuation de la population à Vulcano (Iles Eoliennes)

Le 1er avril 2022, le journal La Sicilia titrait : Eruption à Vulcano, l’île doit être évacuée. Ce n’était pas un poisson d’avril, mais l’annonce d’un exercice de sécurité à venir, suite à la hausse d’activité volcanique observée ces dernières semaines dans le cratère de La Fossa.

Le scénario de l’exercice simulera, à partir du 7 avril, la modification des paramètres de surveillance du volcan, avec l’apparition de phénomènes justifiant le passage du niveau d’alerte Jaune actuel à une situation d’intense crise hydrothermale profonde, avec niveau d’alerte Orange. La situation culminera le samedi 9 avril avec un état d’activité éruptive imminente ou en cours et le déclenchement du niveau d’alerte Rouge.
La journée du 9 avril sera notamment consacrée à des exercices d’évacuation de la population en respectant les voies d’évacuation et les zones d’urgence. Grâce aux panneaux qui seront installés sur l’île, les participants atteindront l’un des deux points de rassemblement : le port de Levante ou la jetée de Gelso . Ensuite, la population sera inviter à une simulation d’embarquement à bord des ferries affrétés par la Région Sicile. Elle participera également à une séance d’information sur les thèmes de l’exercice, avant de débarquer sur le même quai.
Au cours de l’exercice, le système d’alarme IT-Alert à l’attention du public sera testé le 9 avril pour la première fois en Italie par le Département de la Protection civile, en collaboration avec la Préfecture de Messine, la Municipalité de Lipari et l’INGV. Il s’agit d’envoyer des messages vers les téléphones portables des habitants de Vulcano, via la technologie de diffusion cellulaire. IT-Alert. Les citoyens seront informés sur l’exercice en cours et les règles de conduite à adopter. A noter que cette technique de communication est utilisée en Islande pour avertir la population de l’imminence d’une éruption.

Source: La Sicilia.

Il est bon de rappeler, à l’attention de ceux qui désireraient se rendre dans les Iles Eoliennes pendant les vacances de Pâques, que l’accès au cratère de La Fossa est toujours interdit et que les carabiniers auraient tendance à avoir la verbalisation facile. S’agissant de Stromboli, l’ascension ne peut se faire que jusqu’à 400 mètres d’altitude. Le volcan est trop imprévisible en ce moment  pour pouvoir accéder au sommet.

Photo: C. Grandpey

Quand un rêve se réalise….

C’est l’histoire de Maël, un petit Français de 10 ans, atteint d’une forme sévère de leucémie, une maladie dont le seul nom fait peur. Le gamin avait deux rêves : « admirer des dauphins en Méditerranée et voir un volcan de près ». Après avoir vu les dauphins, il a débarqué dans les îles Éoliennes pour visiter le cratère de Vulcano.

La réalisation de ce rêve a été possible grâce au Rotary Club Eolien et à son homologue de Bourgoin La Tour du Pin (France) qui ont suivi le parcours de Maël et de maman qui ont été invités à passer deux journées dans l’archipel éolien.
Maël a pu observé le cratère de Vulcano, avec « les yeux brillants et pleins d’émotion » grâce à la collaboration du maire de Lipari, et de la section INGV de Palerme dirigée par Franco Italiano que je salue ici. Grâce à cet élan de solidarité, l’enfant a pu réaliser son rêve de voir de près un volcan et ses phénomènes. Rappelons que l’accès au cratère de la Fossa est actuellement interdit, mais tout avait été prévu pour assurer la sécurité du jeune visiteur qui était encadré par des volcanologues.
En fin de journée, Maël et sa mère ont remercié tous ceux qui ont permis la réalisation d’un rêve d’enfant.

Crédit photo: Eolie News