Une année sans été…

Avec le réchauffement climatique d’origine anthropique, les étés sont de plus en plus chauds et un record de chaleur chasse l’autre. Le thermomètre a atteint 37-38°C en Sibérie, du jamais vu dans les archives météorologiques. Toutefois, cette tendance à la chaleur que l’on observe depuis plusieurs décennies pourrait être interrompue par une puissante éruption volcanique, comme celle du Tambora (Indonésie) en 1815, qui a eu pour conséquence « une année sans été. »

L’éruption du Tambora a débuté le 5 avril 1815, avec deux épisodes majeurs les 10 et 11 de ce même mois. Pendant plusieurs jours, de violentes explosions à répétition ont décapité le sommet du volcan, lui faisant perdre 1500 mètres de hauteur C’est une des plus violentes éruptions du millénaire, tant par l’altitude atteinte par les panaches de cendre que par l’onde de choc générée par cet événement. On estime à 150 – 170 kilomètres cubes le volume de matériaux émis. Ces chiffres sont à comparer avec l’éruption du Mont St Helens aux Etats-Unis en 1980 (1 km3 de matériaux émis), ou celle du Pinatubo en 1991 aux Philippines (5 km3 de matériaux émis).

L’éruption a causé la mort de plus de 70 000 personnes dans les environs immédiats du volcan et déclenché un tsunami sur les côtes de la Mer de Java. Les nuages de cendre sont célèbres pour avoir donné naissance à des ciels aux couleurs irréelles, immortalisées par des peintres comme William Turner en Angleterre. .

A cause de cette éruption du Tambora, l’année 1816 a été marquée par de très mauvaises conditions climatiques, avec de multiples conséquences en France et dans le monde. En France, par exemple, le prix du blé a explosé pour atteindre 36,17 francs l’hectolitre en 1817,  contre 19,53 en 1815.

Les archives météorologiques de Paris confirment le temps pourri qui a prévalu en 1816. Au mois de juin, on a enregistré 25 jours de ciel couvert ou très nuageux et seulement 5 jours de beau temps. En juillet, il y a eu 10 jours de pluie, 18 jours de ciel couvert ou très nuageux et 3 jours de beau temps. En août, les archives révèlent 6 jours de pluie, 20 jours ciel couvert ou très nuageux et 5 jours de beau temps.
Le mauvais temps n’a pas affecté que la capitale. De nombreuses régions ont, elles aussi, connu un déficit d’ensoleillement. La France n’est pas le seul pays concerné. En Asie, la récolte de riz fut quasiment inexistante, ce qui entraîna la mort de milliers de personnes. En Amérique du Nord, les récoltes ont été désastreuses ; les prix du blé et du maïs sont montés en flèche. On a enregistré des chutes de neige à Boston en plein mois de juin. En Suisse, la météo fut également mauvaise. Mary Shelley et Lord Byron, qui séjournaient près de Genève, écrivirent deux chefs d’œuvre de la littérature : « Frankenstein » et le poème « Darkness » qui débute par ces vers :

I had a dream, which was not all a dream.
The bright sun was extinguish’d, and the stars
Did wander darkling in the eternal space…

Si une nouvelle éruption de l’ampleur de celle du Tambora devait se produire de nos jours, les conséquences climatiques seraient identiques. Elles ont été abondamment étudiées et on sait parfaitement ce qui se passe dans l’atmosphère.

Au cours d’une telle éruption, le volcan émet notamment des cendres, du dioxyde de carbone (CO2) et du dioxyde de soufre (SO2) qui se transforme en fines particules de sulfates. Soit dit en passant, on estime que l’impact du CO2 émis par les volcans sur le climat est négligeable et est 100 fois moins important que les activités humaines !

En revanche, les particules de sulfate liées aux éruptions ont un effet significatif sur le climat. Certaines éruptions sont si puissantes qu’elles créent dans la basse stratosphère (environ  25 km d’altitude) un véritable écran de sulfate qui fait obstacle au rayonnement solaire. Ce phénomène est susceptible de refroidir le climat d’une grande partie de la planète pendant un à trois ans.

Depuis celle du Tambora, plusieurs éruptions majeures ont eu un impact important sur le climat, notamment celles du Krakatoa (Indonésie, 1883), du Santa María (Guatemala, 1902), de l’Agung (Indonésie, 1963), d’El Chichón (Mexique, 1982) et du Pinatubo (Philippines, 1991). On estime que ce dernier a injecté 20 millions de tonnes de SO2 dans la stratosphère. Le volcan islandais Eyjafjallajökull, auquel la presse fait souvent référence ces jours-ci, a émis 400 fois moins de SO2. Ce sont les panaches de cendre  qui ont provoqué les très importantes perturbations du trafic aérien européen en avril 2010. Les sulfates produits pendant l’éruption n’ont pas atteint la stratosphère et n’ont donc pas eu d’impact décelable sur le climat.

Des études récentes ont indiqué qu’il y a 74 0000 ans l’éruption du volcan Toba (Ile de Sumatra, Indonésie) a peut-être été encore plus violente que celle du Tambora, avec des nuages de cendre qui se sont répandus sur 3000 kilomètres, jusque sur la chaîne de l’Himalaya. L’éruption a laissé derrière elle un cratère de 100 kilomètres sur soixante occupé aujourd’hui par le Lac Toba.

Quel sera le prochain super volcan à entrer en éruption ? Nul ne le sait. On a vu la panique déclenchée dans le trafic aérien par l’éruption de l’Eyjafjallajökull (Islande) en 2010. Elle paraîtra ridicule à côté des désordres globaux que causera le réveil du Yellowstone…ou d’un autre.

La caldeira du Tambora vue depuis l’espace (Crédit photo : NASA)

Caldeira du Toba (Source : NASA)

 

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

L’Alaska Volcano Observatory (AVO) vient d’indiquer que l’activité sismique s’est intensifiée sur le volcan Makushin (Aléoutiennes) au cours des deux dernières semaines. Une secousse de M4.2 a été enregistré le 15 juin 2020, suivie d’autres événements de magnitudes comprises entre M 3.1 et M 4.1 Tous ces événements sont concentrés à environ 10 km à l’est du sommet du volcan, à une profondeur d’environ 8 km. Cependant, rien n’indique que l’essaim sismique actuel débouchera sur une éruption.
La sismicité se poursuit actuellement. Les secousses les plus fortes ont été ressenties par les habitants d’Unalaska.
À la suite de cette activité, la couleur de l’alerte aérienne est passée au Jaune. La dernière éruption du Makushin a eu lieu en 2005, avec un VEI de 1.
Source: AVO.

  ++++++++++

Alors que le volcan a récemment fait la une des journaux avec une possible éruption au 12ème siècle, le niveau d’alerte de l’Asama (Japon) a été élevé à 2 (sur une échelle de 1 à 5) le 25 juin 2020 en raison d’une inflation du flanc ouest depuis le 20 juin. Le nombre de séismes superficiels a également augmenté.
Source: JMA.

+++++++++

On a enregistré en moyenne, entre 6 et 44 séismes volcano-tectoniques chaque jour sur le Kanlaon (Philippines) du 23 au 30 juin 2020 et entre 1 et 4 événements d’origine volcanique du 27 au 29 juin. Les panaches de vapeur s’élèvent à 100-300 m au-dessus du sommet. Les émissions de SO2 ont diminué au cours de la même période. Le niveau d’alerte reste à 1 (sur une échelle de 0 à 5) et le PHIVOLCS rappelle au public de rester en dehors de la zone de danger permanent de 4 km de rayon.
Source: PHIVOLCS.

++++++++++

Le volume du dôme de lave du Merapi (Indonésie) dépasse actuellement d’environ 600 m le sommet du volcan. Son volume était estimé à 200 000 mètres cubes le 13 juin 2020. La morphologie du cratère sommital a légèrement changé après l’éruption du 21 juin. Quelque 19 000 mètres cubes ont disparu de la partie sud-ouest du sommet, probablement à proximité ou en bordure du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: VSI.

++++++++++

On observe une hausse de l’inflation de l’édifice volcanique à proximité du cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) depuis le 20 juin 2020. Le dôme de lave dans le cratère a augmenté de volume. Des explosions se produisent parfois et une incandescence est visible de nuit au niveau du cratère. La couleur du niveau d’alerte reste au Jaune et il est rappelé aux habitantsde ne pas s’approcher du cratère à moins de 3 km.
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Des explosions stromboliennes continuent à être observées dans le cratère Mackenney du Pacaya (Guatemala) avec la projection de matériaux jusqu’à 200 m au-dessus du cratère. Comme je l’ai écrit précédemment, les coulées de lave parcourent jusqu’à 2 km sur le flanc sud-ouest du volcan.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Le Reventador (Équateur) est bien actif ces jours-ci, avec une activité sismique soutenue, révélant des explosions, des épisodes de tremor harmonique, des séismes longue période et des signaux indiquant des émissions de gaz, de vapeur et de cendres jusqu’à 1 km au-dessus du sommet. Des blocs incandescents roulent jusqu’à 500 m de distance sur les flancs S et E du volcan. L’incandescence est souvent visible de nuit au niveau du cratère.

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste Orange pour l’Ebeko, le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch en raison du risque d’éruptions explosives et de nuages ​​de cendres qui peuvent perturber le trafic aérien dans la région.
Source: KVERT.

++++++++++

Au Japon, on observe une forte hausse d’activité sur l’île Nishinoshima, comme on peut s’en rendre compte sur ces vidéos tournées le 15 juin et le 29 juin 2020 :

https://youtu.be/V4nsVmgeb78

https://youtu.be/4STuFAW49Tw

Des fontaines de lave jaillissent du cratère du cône central ont une partie s’est effondrée, avec de volumineux panaches de cendres de près de 3500 mètres de hauteur. Des blocs sont projetés jusqu’à 2,5 km du cratère. La lave s’écoule dans la partie sud-ouest de l’île et entre dans la mer. Cette forte activité observée depuis plusieurs jours est probablement due à une nouvelle arrivée de magma en surface. Les embarcations doivent toujours respecter un périmètre de sécurité autour de Nishinoshima.

Source : Japanese Coast Guard.

———————————————

 Here is some news of volcanic activity around the world.

The Alaska Volcano Observatory (AVO) has just indicated that seismic activity increased at Makushin volcano (Aleutians) over the past 2 weeks. An M4.2 earthquake was recorded on June 15th, 2020, followed by more events with magnitudes between M 3.1 and M 4.1 All the earthquakes are clustered about 10 km   east of the summit of the volcano at a depth of about 8 km. However, there is no indication that the current seismic swarm will lead to an eruption.

Seismicity is continuing right now. The largest earthquakes have been felt by residents of Unalaska.

As a consequence of this activity, the aviation colour code has been raised to Yellow. Makushin’s last eruption occurred in 2005, with a VEI 1.

Source : AVO.

+++++++++

While the volcano recently made the headlines about a possible eruption in the 12th century, the alert level of Asama (Japan) was raised to 2 (on a scale of 1 – 5) on June 25th, 2020 because of an inflation on the W flank since June 20th. The number of shallow earthquakes had also increased.

Source: JMA.

++++++++++

An average of 6-44 volcano-tectonic earthquakes per day was recorded at Kanlaon (Philippines) during 23-30 June, 2020 and 1-4 volcanic earthquakes during 27-29 June. Steam plumes rise 100-300 m above the summit. SO2 emissions have decreased during the same period. The Alert Level remains at 1 (on a scale of 0-5) and PHIVOLCS reminds the public to remain outside the 4-km-radius Permanent Danger Zone.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

The volume of Mt Merapi’s lava dome (Indonesia) is currently rising about 600 m above the summit. Its volume was estimated at 200,000 cubic meters on June 13th, 2020. The morphology of the summit crater area had slightly changed after the 21 June eruption. About 19,000 cubic metres had been removed from the SW part of the summit, likely near or part of the crater rim. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are asked to stay outside the 3-km exclusion zone.

Source: VSI.

++++++++++

An increase in the rate of inflation in the vicinity of Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile) has been observed since June 20th, 2020. The lava dome in the crater has increased in volume. Occasional explosions continue to be recorded, and nighttime crater incandescence is visible. The Alert Level remains at Yellow, and residents are reminded not to approach the crater within 3 km.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Strombolian explosions are observed at Pacaya’s Mackenney Crater (Guatemala) with the ejection of material as high as 200 m above the crater. As I put it previously, lava flows travel as far as to 2 km on the SW flank of the volcano.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Reventador (Ecuador) is quite active these days with a high level of seismic activity, including explosions, harmonic tremor, long-period earthquakes, and signals indicating gas, steam and ash emissions as high as 1 km above the summit. Incandescent blocks roll as far as 500 m down the S and E flanks. Nighttime crater incandescence is often visible.

Source : Instituto Geofisico.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains Orange for Ebeko, Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch because of the risk of explosive eruptions and ash clouds that may affect air traffic in the region.

Source: KVERT.

++++++++++

In Japan, there is a strong increase in activity on Nishinoshima Island, as can be seen on these videos shot on June 15th and June 29th, 2020:
https://youtu.be/V4nsVmgeb78

https://youtu.be/4STuFAW49Tw

Lava fountains are gushing from the crater of the central cone, a part of which has collapsed, with voluminous ash plumes almost 3500 metres high. Blocks were ejected as far as 2.5 km from the crater.Lava is now flowing in the southwest part of the island and rntering the sea. This strong activity observed for several days is probably due to new magma ascent. Boats should stay away from a safety perimeter around Nishinoshima.
Source: Japanese Coast Guard.

Nishinoshima le 15 juin 2020 (Crédit photo : JCG)

 Nishinoshima le 29 juin 2020 (Crédit photo : JCG)

Les volcans de vos vacances…

Voici quelques informations – la liste n’est pas exhaustive – sur les destinations volcaniques les plus visitées par les touristes pendant l’été. Il est bien évident qu’en 2020 les déplacements dépendront de la situation sanitaire dans le monde et des autorisations d’entrée dans les pays concernés.

En Europe, on pourra se rendre en Islande avec ses phénomènes hydrothermaux et ses superbes paysages. La crise sismique en cours dans la Zone de fracture de Tjörnes semble s’atténuer.

Plus au sud, le volcan sous-glaciaire Grimsvötn a montré des signes de réveil ces dernières semaines, mais aucune activité éruptive n’a été observée. Si une éruption devait se produire, elle déclencherait très probablement des inondations glaciaires (jokulhlaups en islandais) avec des restrictions de circulation, en particulier sur la Route n°1 au sud de l’île.

°°°°°°°°°°

Beaucoup de volcanophiles auront envie de se rendre en Sicile où l’activité est en ce moment relativement faible, que ce soit sur l’Etna ou le Stromboli.

Aucune anomalie thermique n’a été détectée sur l’Etna où l’activité éruptive observée au printemps dans les différents cratères s’est donc considérablement réduite.

Sur le Stromboli, on recense chaque heure une dizaine d’explosions stromboliennes de faible à moyenne intensité.

La visite de la zone sommitale de ces deux volcans ne peut se faire qu’avec les guides. S’agissant du Stromboli, l’accès ne pouvait se faire que jusqu’à l’altitude 400 mètres ces dernières semaines. Se renseigner auprès du bureau des guides pour la situation du moment.

°°°°°°°°°°

Sur l’île de la Réunion, on observe une reprise de la sismicité et de l’inflation sur le Piton de la Fournaise, mais il n’y a pas d’éruption en ce moment. Vous pourrez admirer la superbe vue sur le volcan depuis le Pas de Bellecombe. Les plus courageux pourront emprunter le sentier qui conduit jusque sur la lèvre du Cratère Dolomieu. Le trajet est un peu long mais ne présente pas de difficultés techniques. Bien suivre les marques blanches au sol et surtout ne pas s’en éloigner en cas de brouillard.

°°°°°°°°°°

Impossible de dire aujourd’hui si toutes les liaisons aériennes seront assurées avec l’Amérique

Il n’y a pas de vols pour les Etats-Unis en ce moment. L’épidémie de covid-19 reste très présente dans de nombreux Etats, y compris Hawaii où aucune activité éruptive n’est observée.

°°°°°°°°°°

Au Mexique, le Popocatepetl montre son activité habituelle d’émissions de vapeur, ponctuées d’explosions de cendre quand la pression des gaz pulvérise le dôme à l’intérieur du cratère. Il est fortement déconseillé de s’approcher de la zone sommitale à cause du risque de projections. Des touristes se sont déjà fait tuer. De plus le CENAPED demande d’éviter les ravines où des coulées de boue peuvent survenir en cas de fortes pluies.

°°°°°°°°°°

Au Guatemala, on observe une petite activité strombolienne au sommet du Pacaya et une coulée de lave d’environ 200 m sur le flanc sud.

Le Fuego reste très actif avec des explosions parfois très fortes dans le cratère. Des avalanches de matériaux peuvent emprunter plusieurs ravines.

L’approche de ces deux volcans est fortement déconseillée par la CONRED, la Coordination nationale pour la prévention des catastrophes au Guatemala.

°°°°°°°°°°

En Ethiopie, les images satellitaires montrent que le lac de lave est probablement réapparu dans le cratère sud de l’Erta Ale, mais cette information demande confirmation.

°°°°°°°°°°

En Indonésie, le Krakatau est en niveau d’alerte 2. On observe des émissions de vapeur. Il est demandé au public de respecter le rayon de 2 km de sécurité autour du cratère.

Des explosions secouent ponctuellement le dôme de lave dans le cratère du Merapi, en déclenchant des coulées pyroclastiques. Il est demandé de respecter la zone d’exclusion de 3 km ;

°°°°°°°°°°

Rien de significatif à signaler sur les volcans du Kamchatka où des explosions peuvent se produire à tout moment et sans prévenir, en particulier sur le Karymsky, le Bezymianny, le Sheveluch et le Klyuchevskoy.

°°°°°°°°°°

En Nouvelle Zélande, l’accès à White Island reste interdit, mais on peut visiter les zones hydrothermales de l’Ile du Nord et parcourir le célèbre et magnifique Tongariro Crossing.

(Photos : C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Selon le PHIVOLCS, le volcan Kanlaon sur l’île de Negros (Philippines) montre des signes de reprise d’activité, avec de petits essaims sismiques détectés sur le flanc ouest du volcan qui émet des panaches de vapeur jusqu’à 300 mètres de hauteur. De plus, un léger gonflement du Kanlaon a été observé.
Les autorités philippines ont émis une première alerte en mars 2020 quand le Kanlaon a commencé à montrer des signes d’activité qui s’est intensifiée au cours des derniers jours.
Si les signes d’une éruption devaient apparaître, plus de 20 000 personnes dans huit villages dans un rayon de 6 à 12 kilomètres du Kanlaon devraient être évacuées. De telles évacuations seraient rendues très difficiles par la pandémie de coronavirus qui nécessite une distanciation sociale. Les Philippines ont signalé plus de 32 000 cas de covid-19, avec 1 204 décès.
Source: PHIVOLCS et presse philippine.

++++++++++

 Dans un e-mail envoyé le 18 juin 2020, l’AVO m’a informé que «ces derniers jours, on a enregistré des épisodes de tremor et de sismicité sur le Veniaminof (Aléoutiennes / Alaska). Ces phénomènes révèlent une hausse d’activité par rapport à la normale. C’est pourquoi la couleur de l’alerte aérienne et le niveau d’alerte volcanique sont passés respectivement à la couleur Jaune et à Advisory (Surveillance conseillée).»
Ce type d’activité sismique précède généralement l’activité éruptive du Veniaminof mais ne signifie pas qu’une éruption se produira. L’activité éruptive de ce volcan consiste généralement en émissions de cendres mineures, fontaines et coulées de lave à partir du petit cône dans la caldeira sommitale. Les émissions de cendres se limitent le plus souvent au cratère sommital, mais des événements plus importants peuvent entraîner des retombées de cendres sur les localités à proximité.
Source: AVO.

++++++++++

La sismicité a baissé sur le Shishaldin (Aléoutiennes / Alaska) et a retrouvé un niveau normal pour ce volcan. Les images satellites des dernières semaines montrent des températures de surface normales et une légère émission de vapeur au sommet. Il n’y a aucun signe de nouvelle activité volcanique dans le cratère. Au vu de cette baisse d’activité, l’AVO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au VERT et le niveau d’alerte volcanique à NORMAL

++++++++++

Suite à une intensification de leur activité, les volcans Fuego et Pacaya (Guatemala) sont soumis à une surveillance renforcée.

L’activité du Fuego se poursuit, avec des explosions et des avalanches de matériaux dans plusieurs ravines. Comme précédemment, les explosions déclenchent des ondes de choc qui font vibrer les vitre des maisons.

Le Pacaya a émis ces derniers jours d’importantes coulées de lave accompagnées d’explosions.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

Les données satellitaires montraient une petite anomalie thermique au niveau du cratère sud de l’Erta Ale (Éthiopie) le 12 juin 2020, et une anomalie plus importante le 17 juin sur le site du lac de lave qui avait disparu et pourrait être de retour dans le cratère. Espérons que des avions seront disponibles dans les prochaines semaines pour avoir une confirmation de cette information.
Source: Sentinel Hub.

++++++++++

En Islande, la sismicité est toujours intense dans la zone de fracture de Tjörnes, bien qu’elle semble avoir légèrement diminué ces derniers jours. Rappelons que cette sismicité – qui s’est déplacée vers le nord – est d’origine purement tectonique et est à mettre en relation avec la situation de l’Islande sur la dorsale médio-atlantique, avec un phénomène d’accrétion d’environ 2 cm par an.
Plusieurs articles de presse annoncent une éruption du Grimsvötn à très court terme mais rien n’indique que l’activité ait augmenté ces derniers jours. La plupart des articles expliquent que le nuage de cendres produit par une éruption du Grimsvötn pourrait provoquer une perturbation du trafic aérien comme en 2010, mais l’histoire montre qu’une éruption de ce volcan provoque principalement des jökulhlaups, autrement dit des inondations suite à la fonte de la glace.

++++++++++

Des essaims sismiques volcano-tectoniques de faible amplitude, généralement provoqués par la fracturation de roches, ont été détectés les 11, 13 et 16 juin 2020 au sud-ouest de la Laguna del Maule (Chili), dans le secteur de Las Nieblas. De plus, des émissions de CO2 ont été détectées dans la même zone. Ces paramètres indiquent qu’une éruption pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines ou les prochains mois.
En conséquence, les autorités locales ont relevé le niveau d’alerte à la couleur Jaune pour le San Clemente. Des restrictions d’accès ont été mises en place autour de la zone de dégazage de CO2, avec un rayon de sécurité de 2 km.
Aucune éruption n’a été enregistrée dans la caldeira de la Laguna del Maule au cours des 2000 dernières années, mais les données fournies par les instruments de surveillance (parmi lesquelles une déformation constante de l’édifice volcanique au cours des 10 dernières années) confirment qu’il s’agit d’un système actif. La caldeira se situe principalement du côté chilien de la frontière, mais empiète aussi sur l’Argentine.
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Le Merapi (Indonésie) a connu un triple épisode éruptif le 21 juin à 9h13, 9h25 et 9h27 (heure locale). La colonne de cendres a atteint 6 000 mètres d’altitude. L’éruption, enregistrée sur un sismogramme, présentait une amplitude maximale de 75 mm et une durée de ± 5 minutes 28 secondes.
Le niveau d’alerte volcanique est maintenu à 2 et n’a pas changé depuis le 21 mai 2018.
Ces explosions se produisent de temps en temps sur le Merapi. Elles sont causées par la destruction partielle du dôme de lave sous la pression des gaz. Le danger réside dans les coulées pyroclastiques qui peuvent être générés par ces éruptions explosives. Par précaution, le public doit rester en dehors d’un rayon de 3 kilomètres du volcan.
Source: Journaux indonésiens.

++++++++++

Le 16 juin 2020, une de mes antennes à La Réunion m’informait qu’une reprise de l’inflation était observée sur le Piton de la Fournaise, accompagnée d’une certaine sismicité. Cette personne ajoutait qu’il n’était pas nécessaire de se précipiter sur l’île car la prochaine éruption n’était pas pour les prochains jours.
Cette nouvelle vient d’être confirmée par la dernière mise à jour de l’Observatoire qui indique une reprise de la sismicité sur le volcan, avec passage du niveau d’alerte volcanique à « Vigilance » (Watch) le 22 juin.
Entre le 16 et le 22 juin 2020, 18 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés à 2 km sous la zone sommitale. Comme je l’ai écrit plus haut, cette sismicité s’accompagne d’une reprise de l’inflation à la base et au sommet du volcan.
Les émissions de CO2 dans la zone éloignée, qui avaient atteint des valeurs maximales à la fin de l’éruption du début avril, continuent de diminuer, ce qui correspond à la remontée profonde du magma vers la partie supérieure du système d’alimentation du volcan.
L’OVPF ajoute que ce processus de recharge du réservoir de surface peut prendre plusieurs jours ou semaines, de sorte que personne ne sait quand aura lieu la prochaine éruption.
Source: OVPF

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world.

According to PHIVOLCS, Kanlaon volcano on Negros island (Philippines) is showing signs of renewed activity, with seismic swarms detected on the western flank of the volcano which is emitting plumes of steam up to 300 metres high. Moreover, a slight bulging of Kanlaon’s slope has been observed.

Philippine authorities issued an initial alert in March after Kanlaon began showing signs of activity which intensified during the past days.

Should signs of an eruption appear, more than 20,000 people in eight villages within 6 to 12 kilometres of Kanlaon would have to be evacuated. Such evacuations would be made very difficult by the current coronavirus pandemic which requires social distancing. The Philippines has reported more than 32,000 confirmed covid-19 infections, including 1,204 deaths.

Source : PHIVOLCS and Philippine newspapers.

++++++++++

In an e-mail sent on June 18th, 2020, AVO informed me that “over the past several days there have been periods of seismic tremor and occasional earthquakes at Veniaminof (Aleutians / Alaska). This represents a departure from background activity. Thus, the Aviation Color Code and the Volcano Alert Level are being increased to YELLOW/ADVISORY.”
This type of seismic activity typically precedes eruptive activity at Veniaminof but does not mean that an eruption will occur. Eruptive activity usually consists of minor ash emissions, lava fountains and lava flows from the small cone in the summit caldera. Ash emissions are typically confined to the summit crater, but larger events can result in ashfall in nearby communities.

Source: AVO.

+++++++++

Seismicity at Shishaldin Volcano (Aleutians / Alaska) has decreased to background levels. Satellite views over the past few weeks suggest normal surface temperatures and light steaming at the summit. There is no sign of new volcanic activity within the crater. Due to this decrease in activity, the Alaska Volcano Observatory has decreased the Aviation Colour Code to GREEN and the Volcanic Alert Level to NORMAL.

+++++++++

Following an intensification of their activity, Fuego and Pacaya volcanoes (Guatemala) are subject to reinforced surveillance.
Fuego’s activity continues, with explosions and avalanches of material in several drainages. As before, the explosions trigger shock waves that vibrate the windows of houses.
Pacaya has emitted major lava flows in recent days accompanied by explosions.
Source: INSIVUMEH.

Satellite data showed a minor thermal anomaly in Erta Ale’s south pit crater (Ethiopia) on June 12th, 2020, and a larger anomaly on June 17th at the site of the previous lava lake which may be back in the crater. Let’s hope planes will be available in the next weeks to have a confirmation of this piece of news.

Source: Sentinel Hub.

++++++++++

In Iceland, seismicity is still intense on the Tjörnes Fracture Zone, although it seems to have slightly declined in the last days. This seismicity – which is moving northward has a purely tectonicorigin ansd is due to the country’s location on the Mid-Atlantic Ridge, on which the rifting totals nearly 2 cm a year.

Several press articles announce an eruption of Grimsvötn volcano in the very short term but there are no indications that activity has increased in the very past days. Most articles explain that the ash cloud produced by an eruption of Grimsvötn might cause a disruption of air traffic like in 2010, but history shows that an eruption of this volcano mainly causes jökulhlaups, well-known subglacial outburst floods

++++++++++

Swarms of small-magnitude volcano-tectonic earthquakes, commonly associated with fracturing of rocky material, were detected on June 11th, 13th, and 16th 2020 southwest of the Laguna del Maule (Chile), in the Las Nieblas sector. In addition, CO2 emissions have been detected in the same area. These parameters suggest that an eruption could develop in the next weeks or months.

As a consequence, local officials have raised the alert level to Yellow for the San Clemente. Preventive restrictions have been applied on access around the CO2 degassing center, with a security radius of 2 km.

No eruptions has been recorded at the Laguna del Maule caldera over the past 2 000 years, but the data obtained with instrumental monitoring (among which constant deformation in the past 10 years) confirm it is an active volcanic system. The caldera lies mostly on the Chilean side of the border, but partially extends into Argentina.

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

Mount Merapi (Indonesia) erupted three times on June 21st at 9:13am, 9:25am and 09:27am (local time). The ash column reached 6,000 metres above sea level. The eruption was recorded on a seismogram with a maximum amplitude of 75 mm and a duration of ± 5 minutes 28 seconds.

The volcanic alert level is kept at 2 and has remained unchanged since May 21st 2018.

These explosions occur from time to time on Mt Merapi. They are caused by the partial destruction of the lava dome under the pressure of the gases. The danger lies with the pyroclastic flows that may be generated by these explosive eruptions. As a precaution, the public should stay outside a 3-kilometre radius from the volcano.

Source: Indonesian newspapers.

++++++++++

On June 16th, 2020, one of my sources on Reunion Island told me that inflation has resumed on Piton de la Fournaise, accompanied by some seismicity. He added there was no need to rush to the island, however, as the next eruption was not for the next few days.

This piece of news was confirmed last week by the Observatory’s latest update that indicates a resumption of seismicity at the volcano and the increase of the volcanic alert level to “Vigilance” (Watch) on June 22nd.

18 shallow volcano-tectonic earthquakes were recorded, 2 km beneath the summit area between June 16th and 22nd. As I put it above, this seismicity is accompanied by a resumption of inflation at the base and at the top of the volcano.

CO2 emissions in the far-field soil, which had reached maximum values at the end of the eruption at the beginning of April, continue to decrease, corresponding to the deep ascent of magma to the surface areas of the feeding system.

OVPF adds that this process of recharging the surface reservoir can take several days or weeks, so that nobody knows when the next eruption will occur.

Source: OVPF

Illustration de la déformation du Piton de la Fournaise sur les derniers deux mois (Source : OVPF)

 

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Un séisme a secoué le Kawah Ijen (Indonésie) le 29 mai 2020, ce qui a provoqué une libération de gaz toxiques ainsi qu’un tsunami de 3 mètres de haut à la surface du lac d’acide. L’un des mineurs de soufre a été tué. Le nom de seiche a été donné par les volcanologues à ce type de vague. Elle est observée généralement lorsque des activités au fond d’un océan ou d’un lac perturbent la colonne d’eau à la surface. Un tel tsunami peut être déclenché par un séisme, un glissement de terrain ou une activité volcanique.
Au moment de l’événement, la victime travaillait au fond du cratère avec un autre mineur. Ce dernier a réussi à s’enfuir, tandis que son collègue disparaissait. Son corps a été retrouvé le 30 mai.
L’agence de gestion des catastrophes (BPBD) a demandé que soit conduite une investigation sur l’activité volcanique dans la région, ainsi que la mise en place de mesures de prévention, telle que l’installation de systèmes d’alerte précoce, afin d’éviter de nouvelles victimes dans te relles circonstances. En temps normal, le Kawah Ijen est fréquenté par de nombreux touristes.
Ce n’est pas la première fois que des mineurs sont tués sur le Kawah Ijen. En 1976, une cinquantaine de personnes se sont faites surprendre par une énorme bulle de gaz qui est apparue sans prévenir la surface du lac. 11 mineurs ont été asphyxiés.
Source: The Jakarta Post, mon livre Killer Volcanoes.

++++++++++

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Un essaim sismique incluant une douzaine d’événements a été enregistré dans la région de West Yellowstone, près du Parc National de Yellowstone le 29 mai 2020. La secousse la plus forte avait une magnitude de M 3,1. Les autres se situaient entre M 1,6 et M 3,1, à une profondeur d’environ 5 km. On avait déjà enregistré 34 séismes dans la région au cours du mois d’avril.
Les essaims sismiques sont relativement fréquents dans la région. Yellowstone est l’un des endroits les plus actifs sur le plan sismique aux États-Unis, avec environ 700 à 3 000 événements enregistrés chaque année.
Les séismes ont tendance à se produire sous formes d’essaims incluant un petit nombre d’événements (« clusters* » en anglais) . Le plus important s’est produit en 1985 lorsque plus de 3 000 secousses ont été enregistrées en trois mois dans la partie nord-ouest du parc.
Source: YVO.

*Le mot «cluster» est devenu très populaire en France ces dernières semaines car il a été utilisé pour désigner de petits groupes de personnes contaminées par covid-19. En français, la meilleure traduction dans ces circonstances est «foyer épidémique». Alors, pourquoi devrions-nous recourir au mot anglais?

++++++++++

Le Stromboli (Sicile) traverse en ce moment une période calme. Les instruments de surveillance révèlent une activité strombolienne peu intense accompagnée de dégazage. On observe en moyenne 2 événements explosifs par heure, avec une intensité faible à moyenne. Le 23 mai, l’activité a toutefois été un peu plus soutenue avec une dizaine d’explosions strombolienne chaque heure. Cette activité se situe essentiellement dans les zones cratèriques Nord et Centre-Sud.
La sismicité ne montre pas de variations significatives. Il en va de même des données de déformation du volcan. Les émissions de SO2 restent à un niveau moyen.
Source : INGV.

Suite à cette baisse d’activité du volcan, le niveau d’alerte a été abaissé de l’Orange au Jaune. C’est une très bonne nouvelle pour le tourisme sur l’île car les excursions vont pouvoir reprendre, au moins jusqu’à à 400 mètres de hauteur.

++++++++++

Une activité strombolienne est toujours observée dans la Voragine, le cratère central de l’Etna (Sicile), accompagnée d’émissions sporadiques de cendre. Le Nouveau Cratère SE émet parfois des panaches de cendre tandis que le Cratère NE fait entendre des grondements. Aucune déformation significative de l’édifice volcanique n’a été enregistrée.

Source : INGV.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste Orange sur le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch, ainsi que sur l’Ebeko dans les Iles Kouriles. Elle est Jaune sur le Bezymianny.

++++++++++

La situation est restée remarquablement calme en mai sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). L’OVPF indique que « la réalimentation en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à la fin de l’éruption du 2-6 avril a cessé fin avril. Parallèlement la sismicité est restée faible en mai, avec moins d’un séisme par jour enregistré sous les cratères sommitaux.»

Comme je l’ai indiqué précédemment, la très épaisse couche de lapilli déposée autour du cratère nouvellement baptisé Piton Voulvoul ainsi que l’abondance de cheveux de Pélé sur toute la zone sommitale semblent montrer qu’il y a eu une purge du réservoir magmatique superficiel. Il faudra probablement pas mal de temps pour que la réalimentation ait lieu et on peut raisonnablement penser qu’il n’y aura pas d’éruption dans ce secteur du volcan dans les prochaines semaines. L’OVPF indique que « depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel se font par impulsions. De telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2019, sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ.»

++++++++++

Une explosion mineure a été détectée par le réseau de surveillance du Cleveland (Aléoutiennes / Alaska) dans la matinée du 1er juin 2020. Aucune autre activité significative n’a été enregistrée. Un petit panache de cendre a été observé à 6600 mètres d’altitude, en train de se diriger vers le sud. La couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange.

Source : AVO.

++++++++++

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez un très bon documentaire proposé par la chaîne ARTE sur le Merapi (Indonésie). Intitulé dans sa version française « Vigilance volcanique au cœur de Java », il nous fait explorer le volcan aux côtés d’une équipe du GFZ, Centre de recherches en géosciences de Postdam. Le film de 54 mn offre des vues très intéressantes de la balafre qui entame le sommet du Merapi et du dôme de lave qui s’y développe. En dépit des progrès réalisés, on se rend compte qu’il reste un long chemin à parcourir pour percer les secrets du processus éruptif. L’application du principe de précaution reste donc la meilleure solution pour épargner des vies humaines en cas d’éruption.

https://www.arte.tv/fr/videos/053957-000-A/vigilance-volcanique-au-coeur-de-java/

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world.

An earthquake shook Mount Ijen (Indonesia) on May 29th 2020 and triggered the release of poisonous gas and a 3-metre high tsunami in the acid lake which killed one of the sulphur miners. Such a wave is known as a seiche among experts. It typically occurs when activities at the bottom of an ocean, gulf or lake disturb the column of water on the surface. A tsunami may be triggered by an earthquake, landslide or volcanic activity.

The victim was said to be working with another miner when the incident occurred. The latter managed to run and survive, while the former disappeared and was eventually found dead on May 30th.

The Disaster Mitigation Agency (BPBD) has been urged to conduct an investigation into volcanic activities in the region and develop mitigation plans, such as setting up early warning systems, to avoid further losses and damage in the event of a seiche. In normal time, Kawah Ijen is visited by many tourists.

This is not the first time miners have been killed on Kawah Ijen volcano. In 1976, about 50 persons were caught by surprise by a huge bubble of gas that broke the surface of the lake. In all, 11 miners were asphyxiated.

Source: The Jakarta Post, my book Killer Volcanoes.

++++++++++

This is nothing to worry about. A swarm including nearly a dozen earthquakes was recorded in the West Yellowstone area, close to Yellowstone National Park on May 29th, 2020. The strongest event had a magnitude of M 3.1. The other quakes ranged between M 1.6 and M 3.1 and were about 5 km deep. The area had been hit by an additional 34 quakes in the past month.

A swarm of earthquakes is not unusual for the area. Yellowstone is one of the most seismically active places in the US, experiencing around 700 to 3,000 earthquakes every year.

The earthquakes tend to occur in clusters*. The largest occurred in 1985 when more than 3,000 earthquakes were recorded in three months on the northwest side of the park.

Source : YVO.

* The word « cluster » has become very popular in France in recent weeks as it has been used to refer to small groups of persons contaminated by covid-19. In French, the best translation in these circumstances is “foyer épidémique”. So, why should we resort to the English word?

++++++++++

 Stromboli (Sicily) is currently going through a calm period. The monitoring instruments reveal minor strombolian activity accompanied by degassing. On average 2 explosive events re recorded per hour, with low to medium intensity. On May 23rd, however, activity was a little more sustained with a dozen Strombolian explosions each hour. This activity is mainly located in the North and Center-South crater areas.
Seismicity does not show significant variations. Neither do the deformation data. SO2 emissions remain at a medium level.
Source: INGV.

Following this decrease in volcano activity, the alert level has been lowered from Orange to Yellow. This is very good news for tourism on the island because the excursions will be allowed to resume, at least up to 400 metres above sea level.

++++++++++

Strombolian activity is still observed in Voragine, the central crater of Mt Etna (Sicily), accompanied by sporadic ash emissions. The New SE Crater sometimes emits ash plumes while rumblings can be heard in the NE Crater. No significant deformation of the volcanic edifice has been recorded.
Source: INGV.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code is kept at Orange on Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch, as well as on Ebeko in the Northern Kuriles. It is Yellow on Bezymianny.

++++++++++

The situation has remained remarkably calm in May on Piton de la Fournaise (Reunion Island). OVPF indicates that « the magma recharge and the pressurization of the shallow magma reservoir which had resumed following the end of the eruption of 2-6 April ceased at the end of April. At the same time, seismicity remained low in May, with less than one earthquake per day recorded under the summit craters. »
As I put it previously, the very thick layer of lapilli around the newly baptized Piton Voulvoul as well as the abundance of Pele’s hair all over the summit area seem to show that there was a drainage of the shallow magma reservoir . It will likely take a long time for the recharge to take place and it is reasonable to assume that there will be no eruption in this area of ​​the volcano in the coming weeks. OVPF indicates that « since 2016, the recharge of the shallow magma reservoir occurred in pulses. Such phases of lull in deformation and seismicity were already observed several times between 2016 and 2019, over periods ranging from around 15 to 80 days. »

++++++++++

A small explosion was recorded by the monitoring instruments of Cleveland Volcano (Aleutians / Alaska) in the morning of June 1st, 2020. No other significant activity was detected. A small ash plume was observed at 6,600m. drifting to the south. The aviation colour code has been raised to Orange.
Source : AVO.

++++++++++

By clicking on the link below, you will see a very good documentary released by the ARTE TV channel on Mount Merapi (Indonesia). Entitled in its French version « Vigilance volcanique au cœur de Java », it makes us explore the volcano alongside a team from GFZ, Postdam Geoscience Research Center. The 54-minute film offers very interesting views of the gash that slashes the summit of Mt Merapi and the lava dome that develops inside. In spite of the progress made, we realize that there is still a long way to go to unlock the secrets of the eruptive process. The application of the precautionary principle therefore remains the best solution to spare human lives in the event of an eruption.

https://www.arte.tv/fr/videos/053957-000-A/vigilance-volcanique-au-coeur-de-java/

Kawah Ijen (Photos : C. Grandpey)

 

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

L’Etna (Sicile) reste actif avec, de temps en temps, des épisodes stromboliens. L’un d’eux a été observé au Nouveau Cratère SE (NCSE) à 02:12 (UTC) le 22 mai 2020, avec le passage momentané au Rouge de l’alerte aérienne. L’événement a produit un nuage de cendres qui s’est élevé jusqu’à 4,5 km au-dessus du niveau de la mer.
L’activité strombolienne se poursuit également dans la Voragine, avec des émissions périodiques de cendres.
L’amplitude du tremor a légèrement augmenté au cours de l’épisode éruptif au NCSE, mais les mesures de déformation du sol ne montrent pas de variations significatives.
Source: INGV.

++++++++++

 Le Kilauea (Hawaï) n’est pas en éruption. Son niveau d’alerte reste à « Normal ». Les données de surveillance montrent niveaux normaux de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d’émissions de SO2. On n’a observé que de rares modifications géologiques depuis la fin de l’éruption en septembre 2018. La mare d’eau au fond de l’Halema’uma’u continue de s’étendre et de s’approfondir lentement.
Le Mauna Loa (Hawaï) n’est pas en éruption lui non plus et son niveau d’alerte reste  à ADVISORY (surveillance conseillée). Ce niveau d’alerte ne signifie pas qu’une éruption est imminente ou va se produire à court terme.

Des séismes de faible amplitude sont régulièrement enregistrés sous la zone sommitale du volcan. La plupart d’entre eux se produisent à des profondeurs inférieures à 8 km. Les mesures GPS montrent une augmentation lente de l’inflation sommitale, signe de la poursuite de l’alimentation du système magmatique superficiel du volcan.
Source: HVO.

++++++++++

Le 25 mai 2020, un panache de cendres du Karymsky (Kamchatka) était visible sur les images satellites, ce qui a incité le KVERT à élever à l’Orange la couleur de l’alerte aérienne. L’activité explosive du 27 mai a généré des panaches de cendres qui ont atteint 5 km au-dessus du niveau de la mer.
La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange sur l’Ebeko, le Klyuchevskoy et le Sheveluch.
Source : KVERT.

++++++++++

L’incandescence reste visible de nuit au niveau du cratère Minamidake du Sakurajima (Japon). Des événements explosifs envoient régulièrement des matériaux incandescents et des panaches de cendres à plusieurs centaines de mètres au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle à 5 niveaux).

++++++++++

L’activité éruptive reste intense sur le Fuego (Guatemala). Dans la soirée du 20 mai 2020, une nouvelle coulée de lave a parcouru 300 m dans la ravine Ceniza. Les explosions produisent des ondes de choc et des panaches de cendres qui s’élèvent à environ 1 km au-dessus du sommet. Des avalanches de blocs sont encore observées dans plusieurs ravines.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit sur le Semeru (Indonésie). Les blocs de lave qui se détachent de l’extrémité des coulées parcourent 400 à 700 m dans la ravine Kembar sur le flanc sud du volcan. Les panaches de cendres montent à 200-500 m au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est rappelé au public de rester en dehors d’un rayon de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.

++++++++++

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez une vidéo intéressante montrant le cratère Voulvoul édifié par la dernière éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Le document d’Alain Bertil montre l’épaisse couche de lapilli qui recouvre la zone éruptive. On peut voir que la lave en éruption était très fluide, avec de grandes quantités de soufre. Cette fluidité explique également les impressionnants écheveaux de cheveux de Pelé observés sur toute la zone sommitale et même au-delà. De grandes fractures concentriques tranchent le sol autour du nouveau cratère et continuent à émettre de petits panaches de vapeur. Bien que l’éruption se soit produite il y a plus d’un mois, on peut encore entendre dans le sol le bruit émis par le refroidissement de la lave.
https://youtu.be/XmutcGPT0ZU

——————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world.

 Mt Etna (Sicily) remains active with occasional strombolian episodes. One of them was observed at the New Southeast Crater (NSEC) at 02:12 UTC on May 22nd, 2020, forcing authorities to momentarily raise the Aviation Colour Code to Red. The event produced an ash cloud that rose up to 4.5 km above sea level.

Strombolian activity continues at Voragine with periodic ash emissions.

Volcanic tremor amplitude slightly increased during the increase in activity at the NSEC, but ground deformation measurements do not show any significant variations.

Source : INGV.

++++++++++

Kilauea (Hawaii) is not erupting. Its Alert level remains at NORMAL. The monitoring data show typical rates of seismicity and ground deformation, low rates of SO2 emissions and only minor geologic changes since the end of eruptive activity in September 2018. The water lake at the bottom of Halema‘uma‘u continues to slowly expand and deepen.

Mauna Loa (Hawaii) is not erupting and remains at Volcano Alert Level ADVISORY. This alert level does not mean that an eruption is imminent or going to happen in the short term.

Small-magnitude earthquakes are regularly recorded beneath the volcano’s summit area. Most of them occur at shallow depths less than 8 km. GPS measurements show slowly increasing summit inflation consistent with magma supply to the volcano’s shallow storage system.

Source: HVO.

++++++++++

On May 25th, 2020, an ash plume from Karymsky (Kamchatka) was visible in satellite images, prompting KVERT to raise the Aviation Colour Code to Orange. Explosive activity on May 27th generated ash plumes that rose up to 5 km above sea leval.

The Aviation Colour Code remains at Orange on Ebeko, Klyuchevskoy, and Sheveluch.

Source: KVERT.

++++++++++

Incandescence can still be seen at night at Sakurajima’s Minamidake Crater (Japan). Explosive events send amincandescent material and ash plumes several hundred metres above the crater. The Alert Level remains at 3 (on a 5-level scale).

++++++++++

Activity is still high at Fuego (Guatemala). In the evening of May 20th, 2020, a new lava flow travelled 300 m down the Ceniza drainage . Explosions produce shock waves and ash plumes that rise about 1 km above the summit. Avalanches of blocks are still observed in several drainages.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Eruptive activity continues at Semeru (Indonesia). Incandescent material from the ends of lava flows descends 400-700 m in the Kembar drainage (on the S flank). Ash plumes rise 200-500 m above the crater. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is reminded to stay outside a 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

++++++++++

By clicking on the link below, you will see an interesting video showing the Voulvoul Crater built by the last eruption of Piton de la Fournaise (Ile de la Reunion). Alain Bertil’s document shows the thick layer of lapilli that covers the eruptive area. One can see that the erupted lava was very fluid, with large amounts of sulphur. This fluidity also accounts for the huge volumes of Pele’s hair that were observed all over the summit area. Large cracks can be seen around the new crater, still emitting small steam plumes. Although the eruption occurred more than a month ago, one can still hear in the ground the noise made by the cooling of the lava.

https://youtu.be/XmutcGPT0ZU

Vue du Piton Voulvoul (image issue de la vidéo)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde. La situation est restée relativement calme ces derniers jours.

En lisant la presse réunionnaise, on apprend que le cône volcanique formé lors de la dernière éruption du Piton de la Fournaise  du 2 au 6 avril 2020, en plein confinement, vient d’être baptisé « Piton Voulvoul ». Le choix de ce nom par l’Observatoire, le Parc national et la Cité du volcan a été orienté par l’importante quantité de cheveux de Pélé émis par cette éruption et éparpillés sur la majeure partie de l’île de La Réunion. Dans la Plaine des Sables, ces cheveux de Pélé ont même pris d’étranges formes de rouleaux et d’amas qui ne sont pas sans rappeler les fameux « virevoltants », qui poussés par le vent, filent dans les rues des petites villes de l’Ouest américain. Ils font penser aux « moutons de poussière » que l’on peut retrouver sur le sol des maisons et que l’on appelle « Voulvoul » en créole réunionnais.
Par ailleurs, le mot  » Voulvoul  » vient du malgache « Volvolo » qui veut dire « petits poils », comme ceux retrouvés dans les jardins et sur les voitures durant cette éruption. Alors que la Réunion vient de fêter le 10 mai 2020 « la 15ème Journée nationale des mémoires de l’esclavage, des traites et leurs abolitions », le choix de ce nom permet également d’honorer la mémoire des premiers esclaves malgaches de La Réunion, qui ont enrichi la langue réunionnaise d’un certain nombre de mots, tel que « Voulvoul ».

Source : Réunion la 1ère, Journal de l’Ile.

++++++++++

Dans son dernier bulletin en date du 22 mai 2020 au matin, l’INGV indique que l’on observe actuellement une augmentation de l’activité strombolienne dans le Nouveau
Cratère Sud-Est de l’Etna (Sicile). L’activité explosive génère un nuage de cendre qui
atteint 4500 m de hauteur avant de dériver vers le SO. On observe toujours une activité explosive  dans la Voragine.
L’amplitude du tremor connaît en ce moment une certaine hausse, avec de grandes fluctuations autour des valeurs moyennes et élevées.
On ne relève pas de déformation significative de l’édifice volcanique.

Source : INGV.

++++++++++

L’incandescence est visible de nuit au niveau du cratère Minamidake du Sakurajima (Japon). Des explosions génèrent des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 2 km au-dessus du cratère. Des matériaux sont projetés à 600-900 m du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 5 niveaux).
Source: JMA.

++++++++++

Les panaches éruptifs montent jusqu’à 600 – 1 000 m au-dessus du cratère du Mont Aso (Japon), provoquant des retombées de cendres dans les zones sous le vent. Les émissions de SO2 atteignent en moyenne 1 300 tonnes par jour. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 5).
Source: JMA.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange pour le Sheveluch, l’Ebeko et le Klyuchevskoy, et au Jaune pour le Karymsky.
Source: KVERT.

++++++++++

Des explosions phréatiques sont toujours observées sur le Rincón de la Vieja (Costa Rica). Les panaches de vapeur s’élèvent généralement à 500 m au-dessus du cratère. Certains événements incluant parfois des sédiments génèrent des panaches s’élevant à 1 km au-dessus du cratère.
Source: OVSICORI.

++++++++++

Une moyenne quotidienne de 12 explosions est enregistrée sur le Sabancaya (Pérou), avec des panaches de gaz et de cendres s’élevant jusqu’à 2,5 km au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à l’Orange et le public est prié de rester en dehors d’un rayon de 12 km.
Source: IGP.

++++++++++

La lave continue à avancer sur 200-300 m dans la ravine Kembar sur le flanc sud du Semeru (Indonésie). Des blocs se détachent du front de coulée et roulent sur une distance maximale   de 1,2 km du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 et le public est invité à rester en dehors d’un rayon de km du sommet et 4 km sur le flanc SSE.
Source: CVGHM.

++++++++++

En raison de la pandémie de Covid-19, la plupart des parcs nationaux ont été totalement fermés aux États-Unis. Certains d’entre eux rouvrent lentement et partiellement. C’est le cas de Yellowstone où seulement deux entrées (sur 5) sont à nouveau accessibles.
Dans le parc national des volcans d’Hawaii, l’accès a été rouvert à quelques routes et sentiers, mais la plupart des autres zones du parc restent fermées pour le moment. Les permis à des fins commerciales continuent d’être suspendus. De toute façon, tous les vols internationaux vers les États-Unis sont actuellement à l’arrêt.
Source: NPS.

———————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world. The situation has been relatively quiet during the past days.

When reading the local press of Reunion Island, one learns that the volcanic cone formed during the last eruption of Piton de la Fournaise (April 2nd to 6th, 2020), during the lockdown, has just been named « Piton Voulvoul ». The choice of this name by the Observatory, the National Park and the City of the Volcano is largely due to the large amount of Pele’s hair emitted by this eruption and scattered over most of the island. In the Plaine des Sables, Pele’s hair has even taken on strange shapes of rolls and clusters which are reminiscent of the famous « tumbleweeds », pushed by the wind, that go spinning in the streets of the small towns of the American West. They are reminiscent of the « dust bunnies » that can be found on the floor of houses and that are called « Voulvoul » in Reunion Creole.
Furthermore, the word « Voulvoul » comes from the Malagasy « Volvolo » which means « little hairs », like those found in gardens and on cars during this eruption. While Reunion celebrated on May 10th, 2020 « the 15th National Day of memories of slavery and its abolition, the choice of this name also makes it possible to honor the memory of the first Madagascan slaves of Reunion, who have enriched the Reunionese language with a certain number of words, such as « Voulvoul ».
Source: Réunion la 1ère, Journal de l’Ile.

++++++++++

In its latest update (May 22nd, 2020 in the morning), INGV indicates that there is currently an increase in Strombolian activity at Mt Etna’s New South-East Crater (Sicily). Explosive activity generates an ash cloud 4500 m high which then drifts SW. There is still an explosive activity in Voragine.
The amplitude of the tremor is currently experiencing a certain increase, with large fluctuations at the medium and high values.
There is no significant deformation of the volcanic edifice.
Source: INGV.

++++++++++

 Incandescence can be seen at night at Sakurajima’s  Minamidake Crater (Japan). Explosive events are observed, with plumes rising as high as 2 km above the crater. Material is ejected 600-900 m away from the crater. The Alert Level remains at 3 (on a 5-level scale).

Source : JMA.

++++++++++

Volcanic plumes are rising 600-1,000 m above Asosan’s crater (Japan), causing ashfall in areas downwind. SO2 emissions reach an average of 1,300 tons per day. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-5).

Source: JMA.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains at Orange for Sheveluch, Ebeko, and Klyuchevskoy, and Yellow for Karymsky.

Source: KVERT.

++++++++++

Phreatic explosions are still recorded at Rincón de la Vieja (Costa Rica). Steam plumes usually rise 500 m above the crater. A few events are characterized by plumes rising 1 km above the crater and may include sediments.

Source : OVSICORI.

++++++++++

A daily average of 12 explosions is recorded at Sabancaya (Peru), with gas and ash plumes rising as high as 2.5 km above the summit. The Alert Level remains at Orange and the public is asked to stay outside of a 12-km radius.

Source : IGP.

++++++++++

Lava is still travelling 200-300 m in the Kembar drainage on the S flank of Semeru (Indonesia). Blocks from the lava fronts are reaching a maximum distance of 1.2 km from the crater   The Alert Level remains at 2, and the public is reminded to stay outside a 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

Source: CVGHM.

++++++++++

Because of the Covid-19 pandemic, most national parks have been totally closed in the United States. Some of them are slowly and partially reopening. This is the case of Yellowstone where only two entries (out of 5) are again accessible.

In Hawaii Volcanoes National Park access has been reopened to a few roads and trails but most other areas in the park remain closed at this time. Commercial and special use permits continue to be suspended. Anyway, all international flights to the U.S. are currently suspended.

Source: NPS.

Il va falloir patienter avant de pouvoir admirer de nouveau les superbes sources chaudes du Parc de Yellowstone (Photo: C. Grandpey)