Mayon (Philippines): Intensification de l’éruption

7 heures: Il semble que l’éruption observée sur le Mayon depuis le 14 janvier 2018 ne soit pas seulement phréatique. En effet, le PHILVOCS indique maintenant que « le cratère sommital présente maintenant forte incandescence qui signifie qu’un nouveau dôme de lave est en train de croître et que la lave a commencé à couler sur le versant sud ». En conséquence, le niveau d’alerte a été élevé à 3, ce qui signifie que le magma a atteint le cratère et qu’une éruption majeure est possible à court terme.
Les habitants sont priés de ne pas entrer dans la zone de sécurité de 6 et 7 km autour du volcan et les pilotes sont invités à éviter le sommet car la cendre produite par de soudaines éruptions peut être dangereuse pour les avions.
Source: PHILVOCS.

Selon la presse philippine, plus de 3000 familles, soit quelque 12 000 personnes ont été évacuées.

++++++++++

18 heures : Selon la dernière mise à jour du PHILVOCS (15 janvier 2018 à 13h30), « deux effondrements se sont produits aujourd’hui sur le Mayon; ils ont généré des chutes de pierres et des coulées pyroclastiques de faible volume qui se sont produites à 09h41 et 10h05, et ont duré respectivement 5 minutes et 7 minutes, au vu des données sismiques. Ces événements semblent se situer au niveau du front de lave ; ils ont produit un nuage de cendre qui s’est dirigé vers le sud-ouest « . Des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs localités.
Un événement de dégazage d’une durée de 8 minutes a été observé à 11:07 ; il a produit une colonne de cendre grisâtre d’environ 1000 mètres au-dessus du sommet.

Le niveau d’alerte 3 reste en vigueur.
Source: PHILVOCS.

Voici en accéléré un aperçu de l’activité du 15 janvier 2018 :

https://www.youtube.com/watch?v=ANJLpKKZgM8

——————————————

It seems that the eruption observed on Mayon Volcano since January 14th 2018 was not only phreatic. Indeed, PHILVOCS now indicates that “the summit crater is now exhibiting bright crater glow that signifies the growth of a new lava dome and beginnings of lava flow towards the southern slopes”. As a consequence, the alert level has been raised to 3, which means that magma is at the crater and that a major eruption is possible in the short term.

Residents  are told not to enter the 6- and 7-km-radius danger zone around the volcano and pilots are advised to avoid flying close to the volcano’s summit as ash from any sudden eruption can be hazardous to aircraft.

Source : PHILVOCS.

According to the Philippine newspapers, more than 3,000 families, or about 12,000 individuals have been evacuated.

++++++++++

18:00: According to PHILVOCS’ latest update (15 January 2018 1:30 P.M.), “two lava collapse events occurred today at Mayon Volcano; they produced rockfall and small-volume pyroclastic density currents. These occurred at 09:41 AM and 10:05 AM, and lasted 5 minutes and 7 minutes, respectively, based on seismic record. These events appear to have originated from the lava front and produced an ash cloud that drifted to the southwest sector”. Ashfall was reported on several municipalities.

A degassing event at 11:07 AM that lasted 8 minutes produced a grayish to dirty white ash column with a maximum of height of approximately 1000 metres above the summit.

Alert Level 3 remains in effect.

Source: PHILVOCS.

Here is a short timelapse video of the activity on January 15th 2018:

https://www.youtube.com/watch?v=ANJLpKKZgM8

Le Mayon peut être très dangereux en raison des coulées pyroclastiques qui peuvent se déplacer très rapidement sur ses pentes raides. Cette photo a été prise lors de l’éruption de 1984 qui n’a causé aucune victime car la population avait été évacuée (Source: USGS)

Mayon Volcano can be very dangerous due to the pyroclastic flows that can travel very fast down its steep slopes. This photo was taken during the 1984 eruption which caused no casualties because the population had been evacuated (Source: USGS)

Publicités

Mt Agung (Indonésie / Indonesia): Bilan de 4 mois d’activité // After 4 months of activity

Ma première note sur ce blog à propos de l’éruption de l’Agung remonte au 14 septembre 2017. Ce jour-là, le VSI indique que le niveau d’alerte est passé de 1 à 2 (Waspada), suite à une augmentation de l’activité volcano-tectonique.
Il est conseillé aux villageois et aux visiteurs de rester à plus de 3 kilomètres du cratère. On nous rappele que le district de Karangasem autour du volcan compte environ 408 000 habitants et que la dernière éruption de l’Agung s’est produite en mars 1963 et a tué quelque 1100 personnes.

Le 19 septembre 2017, le niveau d’alerte passe à 3 (Siaga) sur une échelle de 4. La zone de sécurité est désormais étendue à 6 kilomètres du cratère et jusqu’à 7,5 kilomètres au nord, au sud-est et au sud-sud-ouest. On observe une augmentation continue de l’activité sismique ainsi que des émissions de gaz et de vapeur qui atteignent une cinquantaine de mètres de hauteur dans le cratère.

Le 22 septembre 2017, les autorités indonésiennes font passer le niveau d’alerte du Mont Agung au maximum (AWAS). Selon le VSI, on observe une «augmentation considérable» de l’activité sismique, ce qui indique une forte probabilité d’éruption.
La zone de sécurité est étendue jusqu’à 9 – 12 kilomètres du cratère.

Près de 11 300 villageois ont déjà quitté leurs maisons autour du volcan. Ils se trouvent dans des abris temporaires, des centres sportifs, des salles de villages et chez des proches.

Le 29 septembre 2017, 144 389 personnes ont été évacuées

Le 29 octobre 2017, le niveau d’alerte est ramené à 3 (SIAGA). Le diamètre de la zone de sécurité s’étend à 6 km au NNE et à 7,5 km dans la partie sud du volcan.

Le 27 novembre 2017, le niveau d’alerte est de nouveau élevé à son maximum (4 – AWAS). L’éruption a évolué d’une phase phréatique à une phase magmatique. Les panaches de cendre montent jusqu’à 4000 mètres au-dessus du cratère.

Les panaches de cendre de l’Agung ont entraîné la fermeture de l’aéroport de Denpasar au moins pendant 24 heures.

Le 1er décembre 2017, le VSI indique que depuis le 30 septembre, les émissions de cendre semblent avoir été remplacées par un panache essentiellement composé de vapeur.

Le 3 décembre 2017, selon le VSI, le volume du cratère est estimé à environ 60 millions de mètres cubes et le volume de lave dans le cratère est estimé à moins de 50%, soit environ 20 millions de mètres cubes.

Le 23 décembre 2017, le Président révoque le niveau d’alerte de l’Agung et annonce que l’île de Bali est prête à accueillir de nouveau les touristes.

La situation n’a guère évolué ces derniers jours. Les dernières vidéos (non datées) semblent montrer que l’on a affaire à une colonne de magma ouverte dans le cratère et qu’il n’y a pas de dôme de lave en formation. La situation ne semble donc pas menaçante actuellement pour les populations autour du volcan. Le travail a repris dans les mines sur les pentes de l’Agung. Les paysans sont autorisés à regagner leurs fermes pendant la journée et il leur est fortement conseillé de retrouver la sécurité des centres d’hébergement pendant la nuit.

En résumé, concernant la prévention, on peut dire que les autorités indonésiennes ont eu raison d’appliquer le principe de précaution dès les premiers signes de réveil de l’Agung car on sait que ce volcan peut être destructeur (voir l’éruption de 1963).

S’agissant de la prévision volcanique, j’ai souvent l’impression que le VSI – qui travaille pourtant très sérieusement – fait du pilotage à vue, avec un niveau d’alerte qui fait le yo-yo. Les volcanologues locaux observent mais, à l’image de leurs collègues européens et américains, ne sont pas capables de faire des prévisions fiables sur ce type de volcans où la volcanologie montre vite ses limites.

—————————————-

My first post on this blog about the Mt Agung eruption dates back to September 14th , 2017. At that time, VSI indicated that the alert level had increased from 1 to 2 (Waspada) on Thursday, September 14, 2017, following an increase in volcano-tectonic activity.
Villagers and visitors were advised to stay more than 3 kilometres from the crater. We were reminded that the Karangasem district around the volcano included about 408,000 inhabitants and that the last eruption of Mt Agung occurred in March 1963 and killed some 1,100 people.
On September 19th, 2017, the alert level was increased to 3 (Siaga) on a scale of 4. The safety zone was extended to 6 kilometers from the crater and up to 7.5 kilometres to the north, southeast and south. south-southwest. There was a continuous increase in seismic activity as well as gas and steam emissions that reached about fifty meters high in the crater.
On September 22nd, 2017, the Indonesian authorities were raising the alert level of Mount Agung to the maximum (AWAS). According to the VSI, there was a « considerable increase » in seismic activity, indicating a high probability of eruption.
The security zone was extended to 9 – 12 kilometres from the crater.
Nearly 11,300 villagers had already left their homes around the volcano. They were in temporary shelters, sports centers, village halls and relatives.
On September 29th, 2017, 144,389 people were evacuated
On October 29th, 2017, the alert level was reduced to 3 (SIAGA). The diameter of safety zone a was 6 km NNE and 7.5 km in the southern part of the volcano.
On November 27th, 2017, the level of alert is again raised to its maximum (4 – AWAS). The eruption evolved from a phreatic phase to a magmatic phase. The plumes of ash rise up to 4000 meters above the crater.
The ash plumes led to the closure of Denpasar Airport for at least 24 hours.
On December 1st, 2017, VSI indicated that since September 30, ash emissions had appeared to have been replaced by a plume consisting mainly of steam.
On December 3rd, 2017, according to the VSI, the volume of the crater was estimated at about 60 million cubic meters and the volume of lava in the crater was estimated at less than 50%, about 20 million cubic meters.
On December 23rd, 2017, the President revoked the alert level of Mt Agung and announced that the island of Bali was ready to welcome tourists again.

The situation has not much changed in recent days. The latest videos (undated) seem to show that we are confronted with an open column of magma in the crater and there is no lava dome in formation. The current situation does not seem to be a threat to the populations around the volcano. Work has resumed in the mines on the slopes of Mt Agung. Farmers are allowed to return to their farms during the day, and are strongly advised to return to the safety of the shelters during the night.

To sum it up, one can say that, as far as prevention is concerned,  the Indonesian authorities were right to apply the precautionary principle at the first signs of activity of Mt Agung because we know that this volcano can be destructive (see the eruption of 1963).
With regard to volcanic prediction, I often feel that VSI – which is working very seriously – is flying at sight, with the alert level going up and down. Local volcanologists observe the situation but, like their European and American colleagues, are not able to make reliable predictions on this type of volcanoes which rapidly show the limits of volcanology. .

Crédit photo: Wikipedia

Les colères du Sinabung (Indonésie) // Mt Sinabung’s wrath (Indonesia)

Alors que l’Agung demeure plutôt calme, le Sinabung est de nouveau entré en éruption ces derniers jours. Cela se produit généralement lorsque le dôme sommital s’effondre en générant de spectaculaires coulées pyroclastiques et des nuages de cendre. Le volcan est entré en éruption le 18 décembre, puis le 27 décembre 2017 à 15h30 (heure locale). Les autorités ont publié une déclaration confirmant qu’il n’y avait pas eu de victimes, mais des milliers de personnes ont été affectées par des retombées de cendre.
Le volcan est en alerte maximale depuis sa première éruption il y a quatre ans. Six personnes avaient alors été tuées et des dizaines de milliers d’autres avaient été évacuées. L’Agence nationale de gestion des catastrophes demande aux habitants de rester vigilants et de ne pas pénétrer dans la zone de danger de trois à sept kilomètres autour du cratère.
Plusieurs médias ont publié des photos et des vidéos de la dernière éruption. Voici des liens vers certains articles:

http://metro.co.uk/2017/12/27/volcano-erupts-indonesia-spewing-hot-ash-4-6km-air-7186761/

https://www.express.co.uk/news/world/897174/Bali-volcano-news-Mount-Sinabung-Mount-Agung-eruption-ash-cloud-video

http://www.straitstimes.com/asia/se-asia/indonesias-sinabung-volcano-erupts-again

——————————————-

While Mt Agung remains rather quiet, Mount Sinabung has again erupted in the past days. This usually happens when the summit dome collapses, generating dramatic hot clouds of ash. The volcano erupted on Decembrer 18th, then on December 27th at 3:30 pm (local time). Officials released a statement confirming that there had been no casualties after the eruption, but thousands of people have reportedly been affected by ashfall.

The volcano has been at the highest alert level since its first eruption four years ago, when six people were killed and tens of thousands of local residents were evacuated. The Indonesian National Disaster Mitigation Agency urges residents to stay alert, and not to enter the three to seven kilometre danger zone around the crater.

Several media have released photos and videos of the last eruption. Here are links to some of them:

http://metro.co.uk/2017/12/27/volcano-erupts-indonesia-spewing-hot-ash-4-6km-air-7186761/

https://www.express.co.uk/news/world/897174/Bali-volcano-news-Mount-Sinabung-Mount-Agung-eruption-ash-cloud-video

http://www.straitstimes.com/asia/se-asia/indonesias-sinabung-volcano-erupts-again

Vue du dôme du Sinabung (Crédit photo: Franck Gueffier)

Mt Agung (Bali / Indonésie)

L’Agung ne fait plus la une des journaux, mais le volcan est toujours actif et son niveau d’alerte est maintenu au plus haut (4 – AWAS). Il a connu un nouvel épisode éruptif le dimanche 24 décembre 2017 à 10h05, avec un nuage de cendre qui est monté jusqu’à 2 500 mètres au-dessus du cratère. La cendre s’est ensuite dirigée vers le nord-est et n’a donc pas perturbé le trafic aérien dans les aéroports de Denpasar et de l’île de Lombok.
Cette éruption est la dernière d’une série observée depuis samedi. La cendre est retombée sur plusieurs secteurs comme Tulamben et Kubu.
L’Agence nationale de gestion des catastrophes (BNPB) a déclaré que l’éruption a duré une dizaine de minutes et n’a guère perturbé les activités quotidiennes des populations autour du volcan. Au contraire, les habitants ont admiré le spectacle de l’éruption.
Bien que le président indonésien ait décidé de rendre caduc le niveau d’alerte, le gouvernement continuera à venir en aide aux personnes dans les centres d’hébergement provisoire. Des consignes ont été données pour faciliter les démarches administratives, l’aide logistique et le déblocage de crédits pour aider les personnes évacuées.
Des éruptions de courte durée comme celle du 24 décembre sont susceptibles de se produire à nouveau dans les prochains jours. La pression des gaz sous le cratère éjecte les matériaux qui s’y sont accumulés. Selon une déclaration d’un responsable du BNPB il y a une dizaine de jours, on n’observe pas de magma juvénile dans le cratère. Affaire à suivre
Source: The Jakarta Post.

————————————–

Mount Agung no longer makes the headlines of the newspapaers, but the volcan ois still active with its alert level at the highest (4 – AWAS). It erupted again on 10:05 a.m. on Sunday, December 24th 2017, spewing ash 2,500 metrers above the crater. The ash headed northeast and so did not disrupt air traffic in Denpasar and Lombok airport.

It was the latest in a series of eruptions that had occurred since Saturday. The ash covered several areas near the volcano’s slope, like Tulamben and Kubu.

The National Disaster Mitigation Agency (BNPB)said the eruption lasted for 10 minutes and did not seem to disrupt the residents’ daily activities around the volcano. Instead, they enjoyed the view of the eruption.

Although the Indonedian President had decided to revoke the alert status, the government would not stop or alleviate the delivery of aid to residents in the evacuation centers. The government has prepared regulations to ease administrative needs, logistics aid and the flow of the money to help the evacuees.

Similar short-time eruptions are likely to occur in the future as pressure of the gases is accumulating beneath the crater and ejects the material that has been accumulating. According to a BNPB official about ten days ago, no juvenile magma is observed in the crater. To be continued.

Source: The Jakarta Post.

Activité typique de l’Agung en ce moment (Image webcam)

Agung (Bali / Indonésie) : L’attente continue // The waiting continues

L’Agung a commencé à montrer des signes de réveil dès la mi-août 2017, mais aucune éruption majeure n’a encore eu lieu à ce jour. Seuls quelques volumineux nuages de cendre ont été émis par le volcan, avec des perturbations au trafic aérien.

Aujourd’hui, les pronostics continuent à aller bon train à Bali. Il y a les plus optimistes – dont je fais partie – qui ne pensent pas que l’on se dirige vers une éruption majeure. De l’autre côté, il y a ceux qui parlent d’une galette ou d’un dôme de lave, voire d’un lac de lave ( !) dans le cratère. Nous sommes à la mi-décembre et le pronostic de ceux qui prévoyaient un remplissage, puis un débordement du cratère avec les inévitables coulées pyroclastiques, ne s’est toujours pas réalisé. Il ne semble d’ailleurs pas près de se produire dans les prochains jours car, selon les volcanologues indonésiens, la lave n’occupe qu’un tiers du volume du cratère. Cela correspond plus ou moins à l’évaluation que j’avais indiquée dans ma dernière note à propos du volcan. Un survol à l’aide d’un drone a permis de constater que l’on n’observe plus de lave incandescente au fond du cratère, ce qui confirme les déclarations du directeur du PVMBG qui indiquait il y a quelques jours que le magma juvénile n’arrivait plus dans le cratère. On observe de temps à autres quelques émissions de gaz et de cendre, mais elles ne sont plus suffisantes pour perturber le trafic aérien et entraîner la fermeture des aéroports. Autre signe encourageant : les événements sismiques basse fréquence sont de moins en moins nombreux. On en relevait 50 le 8 décembre et seulement14 le 14 décembre 2017.

Il faut tout de même être prudent, car rien ne dit que des gaz ne s’accumulent pas sous l’amoncellement de lave au fond du cratère. Un jour ou l’autre – comme cela se produit au Mexique sur le Popocatepetl – il n’est pas impossible que l’on assiste à une forte explosion avec des projections sur les flancs du volcan. C’est, à mon avis, la seule situation susceptible de menacer les fermiers téméraires qui sont revenus travailler leurs champs ou s’occuper de leur bétail dans la zone officiellement interdite. Le VSI déclarait la semaine dernière qu’il voulait être certain que la situation était réellement en déclin avant d’abaisser le niveau d’alerte du volcan qui demeure pour le moment à 4 (AWAS), le maximum.

———————————–

Mount Agung began to show signs of unrest as early as mid August 2017 but no major eruption has occurred yet. The volcano only emitted a few voluminous ash plumes that disrupted air traffic.

Today, predictions are still very active in Bali about the situation on Mount Agung. There are the most optimistic – I am one of them – who do not think that we are heading for a major eruption. On the other side, there are those who talk about a wafer or a lava dome, or even a lava lake (!) in the crater. We are in mid-December and the prediction of those who planned the filling, then an overflow of the crater with the inevitable pyroclastic flows, has still not come true. It does not seem likely to happen in the coming days because, according to Indonesian volcanologists, lava has barely filled a third of the volume of the crater. This corresponds more or less to the situation I mentioned in my last post about the volcano. An overflight using a drone found that one no longer observes incandescent lava at the bottom of the crater, which confirms the statements of the head of PVMBG who indicated a few days ago that new magma no longer arrived in the crater. From time to time there are still some emissions of gas and ash, but they are no longer sufficient to disrupt air traffic and cause the closure of airports. Another encouraging sign: the low frequency seismic events are fewer and fewer. They were 50 on December 8th and only 14 on December 14th, 2017.
However, one needs to be careful because nothing says that gases are not accumulating under the pile of lava at the bottom of the crater. One day or another – as happens in Mexico on Popocatepetl – one might witness a strong explosion with projections on the flanks of the volcano. This is, in my opinion, the only situation likely to threaten the reckless farmers who have returned to work their fields or take care of their livestock in the officially forbidden zone. VSI said last week that it wanted to be certain that the situation was really in decline before lowering the alert level which is still kept at 4 (AWAS), the maximum.

Vue de l’Agung le 16 décembre 2017 au matin

Photo extraite d’une vidéo du cratère de l’Agung réalisée à l’aide d’un drone (Source : Magma Indonesia, PVMBG)

Kanlaon (Philippines): Hausse de la sismicité // Increase in seismicity

Le PHILVOCS indique que la sismicité est en hausse sur le Kanlaon. Le réseau sismique a enregistré 1 217 événements le 14 décembre 2017 contre 578 le 13 décembre. De petits nuages de vapeur sortent du cratère. Les mesures GPS révèlent une légère inflation de l’édifice depuis décembre 2015. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 687 tonnes / jour le 13 décembre 2017.
Le niveau d’alerte reste à 2, ce qui signifie que le volcan connaît un niveau d’activité modéré. Le PHILVOCS indique qu ‘ »il y a probablement une intrusion magmatique en profondeur qui peut – ou non – déboucher sur une éruption. Cependant, tant que l’on ne se trouve dans la zone de danger permanent (PDZ) de 4 km de rayon, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. »
Il est rappelé au public que l’entrée dans la PDZ est strictement interdite en raison des risques d’éruptions phréatiques soudaines. Les pilotes doivent éviter de voler près du sommet du volcan.
La dernière éruption significative du Kanlaon s’est produite le 9 décembre 2017 et a duré une dizaine de minutes, avec des émissions de vapeur et de cendres.
Source: PHILVOCS & The Watchers.

————————————-

PHILVOCS indicates that seismicity is increasing on Kanlaon Volcano. The seismic network recorded 1,217 events on December 14th, 2017, versus 578 on December 13th. Light steam emissions are coming out of the summit crater. GPS measurements reveal a slight inflation of the edifice since December 2015. SO2 emissions reached an average of  687 tonnes/day on December 13th, 2017.

The alert level remains at 2, which means that the volcano is undergoing a moderate level of unrest. PHILVOCS says that “there is a probable intrusion of magma at depth which may or may not lead to a magmatic eruption. However, as long as you are not in the 4-km Permanent Danger Zone (PDZ), there is nothing to worry about.”

The public is reminded that entrance into the PDZ is strictly prohibited due to the further possibilities of sudden and hazardous steam-driven or phreatic eruptions. Pilots should avoid flying close to the volcano’s summit.

Kanlaon’s last notable eruption occurred on December 9th, 2017 and lasted approximately 10 minutes, with steam and ash emissions.

Source: PHILVOCS & The Watchers.

Crédit photo: Wikipedia

Vers une baisse du niveau d’alerte de l’Agung (Bali / Indonésie)? // Toward a reduction of Mt Agung’s alert level?

On peut lire sur le site d’Antara News une interview intéressante du directeur du Centre de Volcanologie et de Gestion des Risques Géologiques (PVMBG). Le dimanche 10 décembre 2017, il a déclaré qu’il n’était pas impossible que l’activité volcanique de l’Agung soit en train de diminuer. Après avoir émis à 17 reprises des panaches de vapeur et de cendres jusqu’à 1500 mètres de hauteur, le volcan a produit des nuages de cendre grise qui se sont élevés jusqu’à 2000 mètres au-dessus du cratère samedi matin. À son avis, ce type d’activité révèle que l’arrivée de lave dans le cratère pourrait diminuer.
Lorsqu’on lui a demandé si le niveau d’alerte du Mont Agung serait abaissé, il a dit qu’il était susceptible d’être réduit une fois que l’on aurait observé la quantité de cendre vomie par le cratère, ainsi que le nombre d’événements enregistrés par les sismographes. « Avant d’abaisser le niveau d’alerte du Mont Agung, nous allons recueillir plus d’informations au cours de la semaine prochaine. » Il faut noter que le nombre d’événements sismiques basse fréquence a diminué ces derniers jours : 50 le 8/12, 40 le 9/12 et 35 le 10/12.
Le directeur du PVMBG a ajouté que l’activité tectonique locale sur le volcan restait faible. La plupart des séismes se produisent à la surface du cratère, et aucune nouvelle lave n’a été émise par la chambre magmatique. Selon lui, « la cendre volcanique libérée aujourd’hui (dimanche) provient d’une ancienne activité magmatique à cinq ou dix kilomètres sous le cratère. »
Le 30 novembre dernier, l’activité de l’Agung a diminué, mais elle s’est à nouveau intensifiée du 7 au 9 décembre, comme l’a confirmé la grande quantité de cendre émise par le cratère. Le directeur du PVMBG a fait remarquer que « par rapport à l’éruption du 25 au 29 novembre, la quantité de cendre a diminué […] Suite aux éruptions phréatiques, la déformation continue sur le volcan, mais l’activité volcanique a maintenant légèrement diminué par rapport à la période du 25 – 29 novembre. »
Source: Antara News.

——————————————-

One can read on the Antara News website an interesting interview of the head of the Volcanology and Geological Hazard Mitigation Center (PVMBG). On Sunday, December 10th, he said that the volcanic activity on Mount Agung might decrease. After emitting 17 times steam and ash plumes that rose up to 1,500 metres, the volcano erupted and released grey volcanic ash which rose up to 2,000 metres from the crater on Saturday morning. In his opinion, these activities indicated that the number of lava flowing to the crater may drop.
Asked if the alert level of Mt Agung would be lowered, he said that it could be degraded after observing the amount of ash spewed from the crater, as well as the number of tremors recorded by the seismographs. « Before lowering the alert status of Mount Agung, we will collect more information for the next one week, » he noted.
He added that the local tectonic activity on the volcano remained low. Judging from the seismographs, most tremors occur on the surface of the crater, and no new lava flow was seen released from the magma chamber. « The volcanic ash released today (Sunday) is generated from the old magma activity five to 10 kilometres beneath the crater, » he remarked.
On November 30th, the volcanic activity on Mount Agung had decreased, but it became active on December 7th – 9th, as indicated by the large amount of volcanic ash released from the crater. « Compared to the eruption on November 25th – 29th, the number of ash has decreased now. […] Following the phreatic eruptions, the deformation is still occurring on the volcano. However the volcanic activity now has slightly decreased compared to the records on November 25th – 29th, » he stressed.

Source : Antara News.

Image webcam de l’Agung le 11 décembre 2017