White Island (Nouvelle Zélande // New Zealand)

Voici une annonce assez surprenante de GeoNET à propos de la surveillance du volcan de White Iskand (Nouvelle Zélande) :

« La récente perte d’accès aux données en continu pour Whakaari / White Island signifie que nous sommes absolument incapables de faire la distinction en temps quasi réel entre VAL 1 (activité volcanique mineure) et VAL 2 (activité modérée à forte). En conséquence, le niveau d’alerte volcanique pour Whakaari / White Island a été relevé à 2, non pas suite à l’observation d’une hausse de l’activité volcanique, mais en raison de notre niveau d’incertitude pour interpréter actuellement la situation par manque de données en temps réel. »

Depuis l’explosion du 9 décembre 2019, l’accès à White Island est interdit au public. L’île se situant à une cinquantaine de km de la côte de l’Ile du Nord, le risque pour les populations est faible.

—————————————

Here is a rather surprising announcement from GeoNET about the monitoring of the White Iskand volcano (New Zealand):

« The recent loss of access to continuous data from Whakaari/White Island means we are effectively unable to distinguish in near real-time between VAL 1 (minor volcanic unrest) and VAL 2 (moderate to heightened unrest). As a result, the Volcanic Alert Level for Whakaari/White Island has been raised to Level 2, not as an indication of a noticed increase in volcanic activity, but as a reflection of the increased level of uncertainty in our interpretation due to the current lack of real-time data. »

Since the explosion of December 9th, 2019, access to White Island has been prohibited to the public. As the island is located about fifty kilometers from the coast of the North Island, the risk for the populations is low.

Photo: C. Grandpey

Eruption du Sakurajima (Japon) // Eruption of Sakurajima Volcano (Japan)

Le Sakurajima (Japon) est entré en éruption le 24 juillet 2022. Le niveau d’alerte volcanique est passé de 3 à 5, le plus élevé. Les matériaux éjectés par le volcan sont retombés jusqu’à 2,5 kilomètres du cratère, mais il n’est fait état d’aucun blessé suite à l’éruption qui s’est produite vers 20h05 (heure locale). Il a été demandé au public d’évacuer la zone concernée par l’éruption.
Ce n’est que la deuxième fois que le niveau d’alerte maximum est appliqué à un volcan japonais après l’éruption de 2015 sur l’île de Kuchinoerabu, dans la préfecture de Kagoshima.
À la suite de l’éruption, le Premier ministre japonais a demandé à son gouvernement de recueillir rapidement des informations sur les dégâts causés et de mettre en place des moyens afin de faciliter l’évacuation des habitants et des randonneurs.
Depuis le 18 juillet, la JMA a observé des déformations de surface indiquant une expansion du volcan.
Source : The Japan Times.

A noter que la ville de Kagoshima qui se trouve à proximité du volcan est connue pour les exercices de prévention et les simulations d’évacuation auxquelles la population est régulièrement soumise. Au Japon,on ne plaisante pas avec la sécurité.

—————————————–

A noter que la ville de Kagoshima qui se trouve au pied du volcan est connue pour les exercices de préventions et les simulations d’évacuations auxquelles la population est soumise régulièrement. Au Japon, on ne badine pas avec la sécurité.

Sakurajima (Japan) erupted on July 24th, 2022. The volcano alert level was raised from 3 to 5, the highest level. The material ejected by the volcano fell as far as 2.5 kilometers from the crater, but there were no immediate reports of injuries following the eruption that occurred around 8:05 p.m., (local time). The public was asked to evaacuate.

It is just the second time the highest alert level has been applied to a Japanese volcano following the 2015 eruption on Kuchinoerabu Island in Kagoshima Prefecture.

In the wake of the eruption, the Japanese Prime Minister has instructed his government to swiftly gather information on any damage caused and to set up ways to help local residents and hikers to evacuate.

Since July18th, JMA has observed minor crustal movements indicating expansion of the volcano.

Source: The Japan Times.

It should be noted that the city of Kagoshima which lies close to the volcano is known for the prevention exercises and evacuation simulations to which the population is regularly subjected. In Japan, they don’t mess with security.

Le Sakurajima et la ville de Kagoshima (Source: Wikipedia)

Réveil du Bulusan (Philippines) // Eruption of Bulusan Volcano (Philippines)

Le 5 juin 2022 à 10h37, une éruption phréatique s’est produite au sommet du Bulusan (Philippines). L’événement a duré environ 17 minutes. Il a été peu visible à cause de la couverture nuageuse, bien qu’un panache gris d’au moins 1 kilomètre de hauteur ait été observé dans les localités proches du volcan. Des retombées de cendres ont été signalées à Juban, Casiguran et Sorsogon. 77 séismes d’origine volcanique avaient été enregistrés au cours des dernières 24 heures. Les données de déformation du sol indiquent que l’édifice du Bulusan est en phase d’inflation depuis juillet 2020, tandis que les inclinomètres ont enregistré une inflation soudaine mais isolée sur le versant inférieur sud-est depuis avril 2022. Ces paramètres indiquent que des processus volcaniques sont en cours sous l’édifice; ils sont probablement causés par une activité hydrothermale peu profonde.
Le niveau d’alerte volcanique est passé de 0 à 1, ce qui signifie que le Bulusan est sorti de sa phase calme. Il est rappelé au public que l’entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d’un rayon de 4 kilomètres est strictement interdite.
Source : PHIVOLCS.

——————————————–

At 10:37 AM on June 5th, 2022, a phreatic eruption occurred at the summit of Bulusan Volcano (Philippines). The event lasted about 17 minutes. It was poorly visible through cloud cover, although a steam-rich grey plume at least 1 kilometer tall was observed from municipalities close to the volcano. Ashfall has been reported in Juban and Casiguran, Sorsogon. 77 volcanic earthquakes had been recorded in the previous 24 hours. Ground deformation indicate that the Bulusan edifice has been generally inflated since July 2020, while electronic tilt monitoring recorded a sudden but isolated inflation of the southeast lower slopes only since April 2022. These parameters indicate that volcanic processes are underway beneath the edifice that are likely caused by shallow hydrothermal activity.

The Alert Level has been raised from 0 to 1, which means that it is currently in an abnormal condition. The public is reminded that entry into the 4-kilometer radius Permanent Danger Zone (PDZ) must be strictly prohibited.

Source: PHIVOLCS.

Photos du panache du Bulusan (Ruben Basilio/Facebook)

Source: Wikipedia

Semeru (Indonésie) : fin des opérations de recherche et hausse du niveau d’alerte // End of search operations and rise of the alert level

Les autorités indonésiennes ont élevé le niveau d’alerte du mont Semeru (Indonésie) au deuxième rang (Waspada), affirmant que le volcan pourrait de nouveau entrer en éruption après celle du début du mois qui a fait une cinquantaine de morts dans des villages ensevelis sous des couches de cendres et de boue.
L’agence géologique indonésienne a déclaré que l’activité du Semeru était de nouveau en hausse et pourrait déclencher de nouvelles coulées pyroclastiques, semblables à l’éruption du 4 décembre qui a été précédée de fortes pluies de mousson qui ont fait s’effondrer un dôme de lave sur le volcan. Environ 8 millions de mètres cubes de matériaux ont obstrué la rivière Besuk Kobokan, qui se trouve sur la trajectoire des coulées pyroclastiques. En conséquence, s’il y avait une autre éruption, ces matériaux accumulés bloqueraient le chemin de l’écoulement et feraient se propager les nouvelles coulées dans les environs.
Il est conseillé aux villageois vivant sur les pentes du Semeru de rester à 13 kilomètres du cratère. Les activités touristiques et minières sont interdites le long du bassin versant de Besuk Kobokan.
Les opérations de secours et de recherche des disparus ont pris fin le 17 décembre avec 36 personnes toujours portées disparues. Plus de 100 personnes ont été blessées, dont 22 gravement brûlées. Plus de 5 200 maisons et bâtiments ont été endommagés,
Source : médias d’information indonésiens.

———————————————

Indonesian authorities have raised the alert level for Mt Semeru (Indonesia) to the second highest (Waspada), saying it could erupt again after a sudden eruption earlier this month left about 50 people people dead in villages that were buried in layers of ash and mud.

Indonesia’s geological agency said it picked up increasing activity that could trigger more pyroclastic flows, similar to the December 4th eruption, which was preceded by heavy monsoon rains that partially collapsed a lava dome on the volcano.

About 8 million cubic meters of material from the volcano’s crater clogged the Besuk Kobokan River, which is in the path of the pyroclastic flows. As a result, if there was another eruption, it would block the flow path and create new lava flows spreading to the surrounding area.

Villagers living on Semeru’s slopes are advised to stay 13 kilometers from the crater. Tourism and mining activities are not allowed along the Besuk Kobokan watershed.

The search and rescue operations ended on December 17th with 36 people still unaccounted for. More than 100 people were injured, 22 of them with serious burns. More than 5,200 houses and buildings were damaged,

Source: Indonesian news media.

Photo: C. Grandpey