Volcans du monde // Volcanoes of the world

Petite pause dans l’agonie des glaciers alpins. Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Au Chili, la lave continue de descendre sur le flanc NNE du Nevados de Chillán. On observe toujours des émissions de gaz et des explosions se font entendre de temps en temps. Le niveau d’alerte reste au Jaune, le deuxième sur une échelle de quatre couleurs, et il est rappelé à la population de ne pas s’approcher du cratère à moins de 3 km.
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

L’activité effusive a diminué sur le Fuego (Guatemala) au cours des derniers jours. La coulée de lave qui descendait dans la ravine Ceniza (SSO) n’est plus active. Entre 6 et 16 explosions sont enregistrées chaque heure, avec des panaches de cendres jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Les ondes de choc secouent encore les bâtiments dans un rayon de 20 km. Des retombées de cendres sont signalées quotidiennement dans plusieurs zones sous le vent. Des coulées de lave parcourent encore les ravines Seca et Ceniza sur 200-350 m.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

En Éthiopie, les données satellitaires ont montré des anomalies thermiques dans les cratères S et N de l’Erta Ale à la mi-août 2020. Toutefois, le 5 septembre, seul le pit crater N présentait une anomalie thermique. Il est donc difficile de savoir si un lac de lave est toujours présent sur le volcan.
Source: Sentinel Hub.

++++++++++

Comme je l’ai écrit dans une note publiée le 20 septembre 2020, un épisode éruptif majeur s’est produit sur le  Sangay (Équateur) le même jour. Le panache de cendres s’est élevé à 12,2 km d’altitude. D’importantes retombées de cendres ont été signalées dans les provinces à l’ouest du volcan. L’activité éruptive la plus intense a duré environ six heures et les nuages de cendres se sont ensuite dissipés. C’est l’épisode éruptif le plus significatif des derniers mois. Les autorités ont inspecté le confluent de la rivière Volcán (flanc SE) et de la rivière Upano, et ont observé d’importants dépôts de téphra, dont certains avaient formé un barrage. Normalement, le lit de l’Upano mesure environ 25 m de large dans cette zone, mais à cause des dépôts, il atteignait plus de 250 m et ne contenait presque pas d’eau.
Après l’explosion, l’activité est revenue à son niveau des mois précédents, avec des panaches de cendres s’élevant à 1 à 2 km au-dessus du volcan.
Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

 L’Alaska Volcano Observatory (AVO) indique que l’activité sismique a marqué une hausse sur le Pavlof (Aléoutiennes / Alaska) ces derniers jours, avec la présente d’un tremor continu. Aucune activité éruptive ou émission sommitale n’a été observée sur les images satellitaires et celles de la webcam. La couleur de l’alerte aérienne et le niveau d’alerte volcanique sont passés respectivement au Jaune et à Advisory (surveillance recommandée). Cela ne signifie pas pour autant qu’une éruption est probable ou imminente. Cependant, les dernières éruptions du Pavlof se sont produites sans prévenir ou presque.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange pour le Sheveluch et l’Ebeko, et au Jaune pour le Bezymianny car ces volcans peuvent se manifester sans prévenir. Les autres volcans de la région sont à la couleur Verte.

++++++++++

Le lundi 21 septembre 2020 à 21h00 (heure locale) un séisme a été enregistré à la Réunion. IL a été localisé à 27 km sous le niveau de la mer, à 22 km au nord-ouest de Saint Denis. Sa magnitude a été mesurée à 4.4 sur l’échelle de Richter. L’OVPF indiquait que cet événement était isolé et d’origine tectonique.

Dans un nouveau bulletin publié le 23 septembre, l’OVPF indique que depuis le 20 septembre une reprise de la sismicité est observée sous le Piton de la Fournaise. Entre le 20 et le 22 septembre, 21 séismes de magnitude inférieure ou égale à M 1.0 ont été enregistrés et localisés sous le cratère Dolomieu entre 1,7 et 2,2 km de profondeur.

Cette sismicité s’accompagne d’une reprise de l’inflation – très faible pour le moment – de la base et du sommet de l’édifice volcanique.

Les émissions de CO2 dans le sol montrent également une inversion de tendance et une augmentation depuis la mi-août. En revanche, les émissions de SO2 restent en dessous du seuil de détection.

On assiste donc très probablement à un processus de recharge du réservoir superficiel qui, selon l’OVPF, peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que se déclenche une éruption. Le processus peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption, comme on a pu s’en rendre compte au début du mois de juillet 2020. .

Source : OVPF.

++++++++++

Boris Behncke (INGV Catane) indique sur sa page Facebook qu’une activité strombolienne permanente et régulière est observée sur l’Etna (Sicile) depuis le 10 juillet 2020 au niveau d’une bouche qui s’est ouverte dans la dépression (la « selle ») entre le Nouveau Cratère SE et l’ancien. Cette activité d’intensité moyenne ne montre actuellement aucune tendance de hausse ou de diminution.

Dans le même temps, on observe une petite activité strombolienne dans le Cratère NE et des émissions de cendre dans la Voragine.

———————————————

Short break in the slow death of Alpine glaciers. Here is some news of volcanic activity around the world.

 In Chile, lava continues to advance down Nevados de Chillán’s NNE flank. Gas emissions and occasional explosions are also recorded. The alert level remains at Yellow, the second level on a four-color scale, and residents are reminded not to approach the crater within 3 km.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Effusive activity decreased at Fuego (Guatemala) during the past days. The lava flow that descended the Ceniza drainage (SSW) is no longer active. Between 6 and 16 explosions are recorded each hour, generating ash plumes as high as 1.1 km above the crater. Shock waves are still rattling buildings within a 20-km radius. Ashfall is reported daily in several areas downwind. Lava flows are still travelling 200-350 m down the Seca and Ceniza drainages.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

In Ethiopia, satellite data showed thermal anomalies in both of Erta Ale’s S and N pit craters in mid-August 2020, though by 5 September only the N pit had anomalous temperatures. Thus, it is difficult to know whether a lava lake is still present on the volcano.

Source: Sentinel Hub.

++++++++++

As I put it in a post released on September 20th, 2020, a major eruptive episode occurred at Ecuador’s Sangay volcano on that same day. The ash plume rose to 12.2 km. Heavy ashfall was reported in provinces west of the volcano The major ash emissions ended lasted about six hours and the clouds later dissipated. It was the most powerful eruptive episode of the past months. Authorities inspected the confluence of the Volcán River (SE flank) and Upano River, and observed significant deposits of tephra, some of which had damned the river. Normally the Upano was about 25 m wide in that area but because of the deposits it was more than 250 m across and had almost no water in it. After the explosion, activity returned to levels similar to previous months with ash plumes rising 1-2 km above the volcano.

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

The Alaska Volcano Observatory (AVO) indicates that seismic activity has increased at Pavlof (Aleutians Alaska) over the past days, with an ongoing tremor. No eruptive activity or emissions from the summit have been observed in satellite and web camera views. The aviation colour code and the alert level have been raised to Yellow and Advisory, respectively. This does not mean that an eruption is likely or imminent. However, past eruptions of Pavlof occurred with little or no warning.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code is Orange for Sheveluch and Ebeko, and Yellow for Bezymianny as these volcanoes may erupt without warning. The code is Green for the other volcanoes of the region.

++++++++++

An earthquake was recorded at Reunion Island on Monday September 21st, 2020 at 9:00 p.m. (local time)  It was located 27 km below sea level, 22 km northwest of Saint Denis. Its magnitude was measured at 4.4 on the Richter scale. OVPF indicated that this event was isolated and of tectonic origin.

In a new bulletin released on September 23rd, OVPF indicates that since September 20th a resumption of seismicity has been observed under Piton de la Fournaise. Between September 20th and 22nd, 21 earthquakes with magnitudes less than or equal to M 1.0 were recorded and located under the Dolomieu Crater at depths between 1.7 and 2.2 km.
This seismicity is accompanied by a resumption of inflation – very low for the moment – of the base and the summit of the volcanic edifice.
CO2 emissions in the soil also show a trend reversal and have increased since mid-August. On the other hand, SO2 emissions remain below the detection threshold.
We are therefore very likely witnessing a process of recharging the shallow reservoir which, according to OVPF, can take several days to several weeks before an eruption occurs. The process can also stop without an eruption, as happened in early July 2020..
Source: OVPF.

++++++++++

Boris Behncke (INGV Catania) indicates on his Facebook page that a permanent and regular strombolian activity has been observed since July 10th, 2020 on Mt Etna (Sicily) at a vent which opened in the « saddle » between the New SE Crater and the ancient crater. This medium-sized activity does not currently show any increasing or decreasing trend.

At the same time, there is also a minor strombolian activity within the Northeast Crater, and there are sporadic ash emissions from the Voragine

L’Etna vu par la webcam L.A.V.E. le 22 septembre 2020

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

 Des panaches de vapeur et de cendres montent jusqu’à 2 km au-dessus du sommet du Sinabung (Indonésie). Le 23 août 2020, des coulées pyroclastiques ont parcouru environ 1 km sur les flancs Est et SE. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4), avec une zone d’exclusion générale de 3 km et des extensions à 5 km sur le secteur SE et 4 km dans le secteur NE.
Source: CVGHM.

++++++++++

Entre 3 et 16 explosions par heure sont enregistrées sur le Fuego (Guatemala), générant des panaches de cendres jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Des ondes de choc secouent les bâtiments dans un rayon de 20 km. Des matériaux incandescents sont éjectés de 100 à 300 m de hauteur, provoquant des avalanches de blocs dans plusieurs ravines. Elles atteignent parfois des zones de végétation. Des retombées de cendres sont signalées dans plusieurs localités sous le vent. Fin août, une coulée de lave a parcouru jusqu’à 500 mètres dans la ravine Ceniza où le front de coulée a généré des avalanches de blocs.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Des explosions stromboliennes sont toujours observées dans le cratère Mackenney du Pacaya (Guatemala). Elles projettent des matériaux incandescents jusqu’à 150 m au-dessus de la lèvre du cratère. Des coulées de lave avancent respectivement sur 300 et 650 m sur les flancs NE et N. Une coulée de lave de 300 m de long est également émise par une bouche sur le flanc nord-ouest.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Des explosions phréatiques sont observées presque quotidiennement, parfois plusieurs fois par jour, sur le Rincón de la Vieja (Costa Rica). Les panaches s’élèvent de 0,5 à 1 km au-dessus du cratère.
OVSICORI.

++++++++++

On enregistre une moyenne quotidienne de 29 explosions sur le Sabancaya (Pérou), avec des panaches qui s’élèvent jusqu’à 3,5 km au-dessus du sommet. Quatre anomalies thermiques sur le cratère ont été identifiées dans les données satellitaires. Une légère inflation a également été détectée dans des zones du flanc SE. Une hausse de la sismicité et de l’inflation a été enregistrée à la fin du mois d’août. Le niveau d’alerte reste à Orange (le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs) et le public est invité à rester à l’extérieur d’un rayon de 12 km.
Source: Instituto Geofisico del Peru.

++++++++++

Le dernier bulletin de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise concernant le mois d’août 2020 est facile à résumer : il ne se passe rien en ce moment sur le volcan réunionnais. Depuis l’intrusion du 3 juillet, l’activité sismique est restée faible et l’inflation a stoppé aux alentours du 13 juillet. L’OVPF fait toutefois remarquer que depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel se font par impulsions. En conséquence, de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2020 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ. Reste à savoir si le Piton de la Fournaise prendra en compte ces dernières statistiques !

++++++++++

Les derniers bulletins de l’INGV indiquent que l’émission de cendres du Nouveau Cratère Sud-Est (NCSE) de l’Etna (Sicile) a cessé. Un dégazage intense se poursuit, parfois accompagné d’une modeste activité strombolienne. Le tremor éruptif se maintient dans des valeurs globalement moyennes. Sa source se situe près de la zone entre le Cratère SE et le NCSE, à une profondeur d’environ 2900-3000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les instruments n’enregistrent pas de déformations significatives de l’édifice volcanique.

Source : INGV.

———————————————

 Here is some news of volcanic activity around the world.

 Steam and ash plumes are stull rising as high as 2 km above Sinabung’s summit (Indonesia). On August 23rd, 2020, pyroclastic flows travelled about 1 km down the E and SE flanks. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), with a general exclusion zone of 3 km and extensions to 5 km on the SE sector and 4 km in the NE sector.

Source: CVGHM.

++++++++++

Between 3 and 16 explosions per hour are recorded at Fuego (Guatemala), generating ash plumes as high as 1.1 km above the crater. Shock waves rattle buildings within a 20-km radius. Incandescent material is ejected 100-300 m high, causing avalanches of blocks in several drainages. They sometimes reach vegetated areas. Ashfall is reported in several downwind communities. By the end of August a lava flow travelled as far as 500 metres down the Ceniza drainage: the front of the lava flow generated block avalanches.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Strombolian explosions are still observed at Pacaya’s Mackenney Crater (Guatemala). They eject incandescent material as high as 150 m above the crater rim. Lava flows advance 300 and 650 m on the NE and N flanks, respectively. A continually active 300-m-long lava flow also originated from a vent on the NW flank.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Phreatic explosions are observed almost daily, sometimes multiple times a day, at Rincón de la Vieja (Costa Rica). Plumes are seen rising 0.5-1 km above the crater.

OVSICORI.

++++++++++

A daily average of 29 explosions is recorded at Sabancaya (Peru), with plumes rising as high as 3.5 km above the summit. Four thermal anomalies over the crater were identified in satellite data. Minor inflation was also detected in areas on the SE flank. By the end of August, higher seismic levels and inflation were recorded over the previous few weeks. The Alert Level remains at Orange (the second highest level on a four-color scale) and the public is asked to stay outside a 12-km radius.

Source: Instituto Geofisico del Peru.

++++++++++

The latest report released by the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise for the month of August 2020 is easy to summarize: nothing is happening at the moment on the Reunion volcano. Since the July 3rd intrusion, seismic activity has remained low and inflation came to a halt around July 13th. OVPF notes, however, that since 2016, the recharge of the shallow magma reservoir has occurred in pulses. As a result, such lulls in deformation and seismicity have already been observed on several occasions between 2016 and 2020 over periods ranging from about 15 to 80 days. It remains to be seen whether the Piton de la Fournaise will take these statistics into account!

++++++++++

The latest INGV reports indicate that the ash emission at the New Southeast Crater (NCSE) of Mt Etna (Sicily) has ceased. Intense degassing continues, sometimes accompanied by modest Strombolian activity. The eruptive tremor mostly shows average values. Its source is located near the area between the SE Crater and the NCSE, at a depth of about 2900-3000 metres above sea level. The instruments do not record any significant deformations of the volcanic edifice. .
Source: INGV.

Le Cratère SE de l’Etna vu par la webcam L.A.V.E. le 1er septembre 2020.

Beautés cachées : les tunnels de lave de l’Ile de la Réunion

Les tunnels de lave qui percent les flancs du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) sont d’une grande beauté et je ne peux qu’en recommander la visite. Parcourir les plus beaux d’entre eux sans avoir à marcher, ramper ou se cogner, c’est possible. Il suffit de découvrir l’exposition « Beautés cachées«  présentée par Christian HOLVECK à la Maison du Parc, 258 rue de la République, à La Plaine des Palmistes.

L’exposition est visible du 16 juillet au 14 août 2020, du lundi au samedi, de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h.

Vous avez déjà eu l’occasion d’admirer les extraordinaires photos de Christian sur mon blog à l’occasion des dernières éruptions du Piton de la Fournaise. Vous pourrez les retrouver, ainsi que de nombreuses autres, en visitant son site web : http://www.christianholveck.com/

S’agissant des tunnels de lave de la Réunion, je conseille tout particulièrement la visite du Tunnel Bleu avec Rudy Laurent de Kokapat Rando Réunion. Toutes les informations nécessaires se trouvent à cette adresse :

https://www.kokapatrando-reunion.com/fr/tunnels-de-lave-randonnees-trekking-la-reunion/visites-des-tunnels-sous-les-laves-de-saint-phillippe-et-sainte-rose/tunnel-bleu

Une idée folle ?!

Tout le monde connaît le tempérament fantasque du Piton de la Fournaise sur l’île de la Réunion. Le volcan vient encore de nous en donner la preuve. Au vu de la dernière crise sismique et de l’inflation de l édifice volcanique qui l’accompagnait, l’Observatoire annonçait qu’une éruption était « probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.» Pas de chance, l’humeur du volcan en a décidé autrement et plusieurs jours après cette crise sismique, on assiste à un retour au calme

On le sait : le volcan est taquin ; il adore jouer avec les nerfs, surtout ceux des scientifiques en poste à Bourg-Murat. Alors,  pourquoi ne jouerait-on pas avec lui ? En Alaska, on joue avec la débâcle du fleuve Yukon et de la rivière Nenana. Ces cours d’eau sont gelés pendant l’hiver. Un trépied est alors installé sur la couche de glace épaisse et relié à une horloge par un fil. Les paris – comme le Nenana Ice Classic – sont ouverts jusqu’à une date donnée pour déterminer la date (jour et heure) exacte à laquelle le trépied sera déstabilisé par le dégel. Le gagnant empoche la somme ainsi récoltée. J’aurais aimé participer ; malheureusement, les paris sont réservés aux seuls Etats-Uniens.

Pourquoi n’organiserait-on pas de tels paris à propos des éruptions du Piton de la Fournaise ? Une fois une éruption terminée, on pourrait essayer de déterminer la date de la suivante, avec comme date butoir le premier bulletin de l’Observatoire annonçant un possible réveil du volcan.

Bien sûr, nous sommes en France ; il faudrait se mettre en conformité avec la loi et éviter toutes les tricheries possibles, ce qui ne sera pas une mince affaire. Il faudrait aussi savoir quel organisme serait habilité à recueillir l’argent des paris et le restituer au gagnant.

Dans le cas présent, la date butoir pour les paris aurait été le 16 juin 2020, jour où l’OVPF a signalé une reprise de la sismicité sur le volcan….

Confluent du Yukon et de la Klondike à Dawson City au moment de la débâcle (Photo : Sebastian Jones)

Cratère Dolomieu (Photo : C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

 Le volcan de l’île Nishinoshima (Japon) est très actif en ce moment. La JMA indique qu’une colonne de cendres s’élevait à 8 300 m au-dessus du niveau de la mer le 4 juillet 2020. C’est la plus haute colonne de cendres observée depuis 2013.
Comme je l’ai déjà écrit, l’activité volcanique se caractérise par de fréquentes explosions et coulées de lave. Les coulées de lave avancent actuellement sur le versant sud-ouest et entrent dans la mer.
Source: JMA.

++++++++++

Suite à une intensification de l’activité sismique, le PHIVOLCS a fait passer le niveau d’alerte du Bulusan (Philippines) de 0 (normal) à 1 (anormal) le 6 juillet 2020.
Le réseau de surveillance volcanique a enregistré 53 séismes d’origine volcanique du 3 au 6 juillet 2020, avec 43 événements basse fréquence associés à une activité hydrothermale ou magmatique sous l’édifice. Il existe un risque d’éruptions phréatiques au niveau du cratère sommital ou sur les hautes pentes du volcan.
En vertu du niveau d’alerte 1, il est rappelé au public que l’entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d’un rayon de 4 km est strictement interdite. Il est conseillé aux pilotes d’éviter de voler près du sommet du volcan. Les personnes vivant dans les vallées et le long des rivières doivent être vigilantes car des lahars peuvent survenir brutalement en cas de pluies abondantes et prolongées.
Source: PHIVOLCS.

++++++++++

Une éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) n’est plus d’actualité. Même si on observe toujours une inflation de l’édifice volcanique, la sismicité a diminué et le calme est revenu.

La préfecture annonce le retour en phase de Vigilance à partir de jeudi 9 juillet2020 à 8 heures. L’interdiction d’accès du public à la partie haute de l’Enclos est donc levée à compter de cette date, avec les restrictions habituelles.

++++++++++

La sismicité reste anormalement élevée sur le Laguna del Maule (frontière Chili-Argentine), dans une zone d’environ 5 km de diamètre qui correspond à de fortes émissions de CO2. Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune.
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Le SERNAGEOMIN indique que la lave a commencé à percer la lèvre du cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) vers le 27 juin 2020 avant de s’écouler sur une quarantaine de mètres le long du flanc N le 1er juillet. Une explosion le 6 juillet a généré un panache de gaz et de cendres qui s’est élevé à 1,2 km au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste Orange sur l’Ebeko, le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch.
Source: KVERT.

++++++++++

Un survol du Sabancaya (Pérou) à l’aide de drone le 20 juin 2020 a révélé que le dôme de lave dans le cratère principal avait été détruit. Le plancher du cratère est jonché de blocs. On enregistre une moyenne de 20 explosions quotidiennes qui génèrent des panaches de gaz et de cendres atteignant 1,8 km de hauteur. Des retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs zones sous le vent.
Source: INGEMMET.

++++++++++

Un survol du Sangay (Equateur) a révélé trois anomalies thermiques: la première se trouve dans le cratère sommital ; elle correspond à des explosions ; la seconde se situe près du bord SE du cratère sommital et peut-être liée à une petite coulée de lave ; la troisième correspond à l’accumulation de dépôts de coulées pyroclastiques dans la partie inférieure de la ravine SE. Des changements morphologiques importants ont été détectés dans la zone sommitale.
Source: Instituto Geofisico.

———————————————

 Here is some news of volcanic activity around the world.

The volcano on Nishinoshima Island (Japan) is very active these days. JMA reports an ash column rising up to 8 300 m above the sea level on July 4th, 2020. It was the highest ash column observed since 2013.

As I put it before, volcanic activity at the volcano is characyerised by frequent explosions and lava flows. Lava is currently flowing down the southwest coast and into the sea.

Source: JMA.

++++++++++

Due to an increase in seismic activity under the volcanic edifice, PHIVOLCS raised the alert level of Bulusan (Philippines) from 0 (normal) to 1 (abnormal) on July 6th, 2020.

Bulusan’s monitoring network recorded a total of 53 volcanic earthquakes from July 3rd to 6th, 2020 including 43 low-frequency events associated with hydrothermal or magmatic gas activity within the edifice. There is the risk of phreatic eruptions at the summit crater or from flank vents on the upper slopes.

With alert level 1, the public is reminded that entry into the 4-km radius Permanent Danger Zone (PDZ) is strictly prohibited. Pilots are advised to avoid flying close to the volcano’s summit. People living within valleys and along rivers should be vigilant against lahars in the event of heavy and prolonged rainfall.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

An eruption is no longer predicted at Piton de la Fournaise (Reunion Island). Even if the volcanic edifice is still inflating, seismicity has decreased and the situation is quiet again.
The prefecture announces the return to “Vigilance” (Watch) on Thursday, July 9th, 2020 at 8 a.m. Access to the upper part of the Enclos is therefore again allowed, with the usual restrictions.

++++++++++

Seismicity at Laguna del Maule (Chile-Argentina border) remains anomalously elevated within an area about 5 km in diameter, and corresponds to elevated levels of CO2 emissions. The alert level remains at Yellow.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

SERNAGEOMIN reports that lava began breaching the rim of Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile) around June 27th, 2020 and flowed 40 m down the N flank by July 1st. An explosion on July 6th generated a gas-and-ash plume that rose 1.2 km above the crater. The alert level remains at Yellow.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains Orange on Ebeko, Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch.

Source: KVERT.

++++++++++

A drone footage acquired at Sabancaya (Peru) on June 20th, 2020 revealed that the lava dome in the main crater had been destroyed, leaving blocks on the crater floor. An average of 20 daily explosions produces gas-and-ash plumes that rose as high as 1.8 km above the summit. Ashfall has been reported in several downwind areas.

Source: INGEMMET.

++++++++++

An overflight of Sangay (Ecuador) revealed three thermal anomalies: the first is in the summit crater and associated with explosions, the second is near the SE rim of the summit crater and possibly related to a small lava flow, and the third corresponds to the accumulation of deposits of pyroclastic flows at the lower part of the SE drainage. Significant morphological changes have been detected in the summit area.

Source: Instituto Geofisico.

L’éruption de Nishinoshima le 29 juin 2020 (Crédit photo: Japan Coast Guard)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunin) : on attend toujours l’éruption ! // Still waiting for the eruption !

Après la crise sismique enregistrée le 3 juillet 2020 sur le Piton de la Fournaise, avec 202 séismes volcano-tectoniques au niveau de la zone sommitale, on a enregistré un retour au calme avec aucun événement le 4 juillet et un seul le 5 juillet.

Cela ne signifie pas pour autant que le risque d’une éruption soit définitivement écarté car les GPS continuent à indiquer une inflation de l’édifice volcanique, aussi bien au niveau de la zone sommitale que dans le champ lointain, signe de la mise sous pression du volcan sous la poussée du magma.
L’éruption n’a certes pas eu lieu dans un délai de minutes ou d’heures comme le pensaient à l’origine les scientifiques de l’OVPF, mais la partie n’est probablement que remise.

Il ne faut toutefois pas s’attendre à un événement majeur car les hésitations du magma pour percer la surface montrent que la pression des gaz – moteurs de l’éruption, il ne faudrait pas l’oublier – ne semble pas très forte..

Patience. Sur l’île de la Réunion, le risque pour les populations est faible car la plupart des éruptions ont pour cadre l’Enclos Fouqué. La prévision éruptive dispose donc d’une grande marge d’erreur, contrairement à ce qui se passe pour les volcans explosifs de l’Indonésie ou des Philippines, par exemple. Et puis, les éruptions du Piton de la Fournaise sont effusives, ce qui laisse le temps de déguerpir, si nécessaire. Des éruptions pour touristes…

—————————————-

After the seismic crisis recorded on July 3rd, 2020 on Piton de la Fournaise, with 202 volcano-tectonic earthquakes in the summit area, no event was detected on July 4th and only one on July 5th.
This does not mean, however, that the risk of an eruption is definitively ruled out because the GPS system continues to indicate an inflation of the volcanic edifice, both in the summit area and in the far field, a sign of the pressurization of the volcano under the push of magma.
The eruption did not occur within minutes or hours as originally predicted by OVPF scientists, but it will probably take place sooner or later.
However, we should not expect a major event because the hesitations of magma to pierce the surface show that the pressure of the gases – which drive the eruption, it should not be forgotten – does not seem very strong.
Patience. On Reunion Island, the risk for the populations is low because most of the eruptions take place in the Enclos Fouqué. Eruptive prediction therefore has a wide margin of error, unlike the explosive volcanoes of Indonesia or the Philippines, for example. What is more, the eruptions of Piton de la Fournaise are effusive, which gives time to clear off, if necessary. Eruptions for tourists…

Prochaine éruption sur le versant est, ou du côté ouest? Seul le volcan connaît la réponse! ( Photos : C. Grandpey)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : une éruption à court terme ? // A short-term eruption ?

7h30 (heure métropole) : L’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise indique que depuis 07h20 heure locale, une crise sismique est enregistrée sur les instruments. Cette crise sismique s’accompagne de déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures. En conséquence, l’accès du public à la partie haute de l’Enclos, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier reste interdit.

Dans son bulletin pour l’ensemble du mois de juin, l’OVPF indiquait que la sismicité sous le volcan au cours de la première quinzaine de juin 2020 était restée faible. Cependant, à partir du 16 juin, une augmentation de l’activité sismique a été enregistrée avec une moyenne de 5 séismes volcano-tectoniques superficiels par jour et un maximum de 11 événements le 24 juin sous la zone sommitale.

De plus, en juin 2020, les réseaux de mesure de déformation ont enregistré une reprise de l’inflation de l’édifice aux alentours du 16 juin. Ainsi, entre le 16 et le 30 juin, on a enregistré une élongation d’environ 2,5 cm de la zone sommitale et une élongation d’environ 3,3 cm de la base du cône terminal.

Est-ce à dire que la prochaine éruption se produira vers le sommet ? Seul le volcan a la réponse…

Source : OVPF.

°°°°°°°°°°

13h30 (heure métropole) : Comme à son habitude, le Piton de la Fournaise joue avec les nerfs de l’OVPF. La crise sismique qui avait débuté ce matin 7h20 (heure locale)  a pris fin vers 8h00 (heure locale). L’Observatoire précise que cet épisode s’est accompagné de déformations de surface qui sont restées extrêmement faibles et limitées au sommet du volcan. Il semblerait donc que le magma ait arrêté  – ou fait une pause – son ascension vers la surface. Il faut donc rester vigilant car une éruption à moyenne échéance ne peut être exclue.

L’expérience montre que lorsque le magma montre une telle hésitation à atteindre la surface, l’événement éruptif est de faible intensité, un « prout » comme se plaît à le dire un ami réunionnais qui se reconnaîtra…

—————————————

7:30 am (Paris time) : The Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise indicates that since 07:20 local time, a seismic crisis has been recorded on the instruments. This seismic crisis is accompanied by rapid deformation. This indicates that magma is leaving the reservoir and is ascending to the surface. An eruption is likely in the next minutes or hours. As a consequence, access to the upper part of the volcano is forbidden.

In its report for the whole month of June, OVPF indicated that seismicity beneath the volcano during the first half of June 2020 had remained low. However, starting on June 16th, an increase in seismic activity was recorded with an average of 5 shallow volcano-tectonic earthquakes per day and a maximum of 11 events on June 24th beneath the summit area.
In addition, in June 2020, deformation measurement networks recorded a resumption of inflation of the volcanic edifice around June 16th. Between June 16th and June 30th, an elongation of about 2.5 cm of the summit area and an elongation of about 3.3 cm of the base of the summit cone were recorded.
Does this mean that the next eruption will occur in the summit area ? Only the volcano knows the answer…

Source : OVPF.

°°°°°°°°°°

1:30 pm (Paris time): As usual, the Piton de la Fournaise plays with the nerves of the OVPF. The seismic crisis which started at 7:20 am (local time) ended at about 8:00 am (local time). The Observatory specifies that this episode was accompanied by surface deformations which remained extremely low and affected the summit area of the volcano. It seems that magma has stopped – or taken a pause – its ascent to the surface. One should therefore remain vigilant as a medium-term eruption cannot be excluded.
Experience has shown that when magma takes so much time to reach the surface, the eruptive event has a low intensity, a « fart » as a Reunionese friend – who will recognize himself – likes to say …

Photo : C. Grandpey