Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

La situation est stable sur le Stromboli (Sicile) et n’a pas montré de changement spécifique au cours des dernières heures.
L’activité effusive qui a fait suite à l’effondrement d’une partie de la terrasse Nord montre une alimentation modérée avec des variations de débit. Le front le plus avancé demeure à une altitude d’environ 400 m sur la Sciara del Fuoco. On observe toujours de fréquents effondrements à partir du chenal de lave, avec des matériaux qui atteignent rapidement la mer.

Dans le même temps, l’activité explosive classique du Stromboli ne présente pas de variations significatives, avec persistance de l’activité de spattering au cratère Nord.
L’amplitude moyenne du tremor volcanique montre de légères fluctuations, mais reste dans le niveau moyen-bas.
On n’observe pas de déformations significatives de l’édifice volcanique.

Source: INGV.

On peut voir sur les réseaux sociaux plusieurs vidéos de l’activité éruptive le 9 octobre 2022. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez visionner l’une d’elles qui offre de superbes vues de l’événement:

http://www.youtube.com/watch?v=NB63lYRoDfM

++++++++++

La crue glaciaire mentionnée précédemment a commencé le 10 octobre 2022 sur le Grímsvötn, un volcan sous-glaciaire qui se cache sous le Vatnajökull (Islande). La calotte glaciaire s’était affaissée de près de 3 mètres plusieurs jours avant le début de la crue et de 7 mètres le 12 octobre.
Le Met Office islandais (IMO) a indiqué que le débit était de 300 m3/s le 12 octobre et prévoyait que le débit maximum serait atteint le 13 ou le 14 octobre.
Il a été calculé que le débit maximal sortant du lac sous-glaciaire du Grimsvötn serait d’environ 500 m3/s. Le débit au niveau du pont sur la Route n°1 devrait correspondre à un débit estival élevé et ne causerait donc pas de dégâts aux structures telles que les routes et les ponts.
Il y a peu ou pas d’activité sismique sur le volcan et aucune éruption n’a été détectée.
La dernière crue glaciaire du Grímsvötn remonte à décembre 2021.
Il existe des exemples d’éruptions du Grímsvötn coïncidant avec des crues glaciaires, probablement en raison de la diminution soudaine de pression causée par la chute du niveau de l’eau. Un tel événement s’est produit pour la dernière fois en 2004, et avant cela en 1934 et 1922. Le risque d’éruption diminuera rapidement après la fin de la crue glaciaire actuelle.
La dernière éruption du Grimsvötn a eu lieu en 2011, avec un VEI 4. Le volcan a une histoire d’éruptions majeures pouvant avoir un VEI 6.
Source : IMO.

Source : IMO

++++++++++

Des survols de White Island (Nouvelle-Zélande) ont confirmé que la bouche active continue d’émettre de puissants panaches de vapeur et de gaz. De petites émissions de cendres sont observées lorsque les parois de la bouche s’effondrent. Le 5 octobre 2022, cette bouche émettait un panache de gaz et de vapeur presque vertical dont la température atteignait 165 ºC.
Le niveau d’alerte volcanique est maintenu à 2.
Source : GeoNet, GNS Science.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

Une semaine après la fin de la dernière éruption, le préfet de l’île de la Réunion a décrété le retour à la phase de Vigilance pour le Piton de la Fournaise.

La levée de l’interdiction d’accès du public à l’Enclos se fera en deux étapes :

L’accès à la partie basse et aux Grandes Pentes de l’Enclos sera autorisé à partir du jeudi 13 octobre à 8h. L’accès à la partie haute de l’Enclos sera ensuite autorisé à partir du vendredi 14 octobre à 8h

A noter que par dérogation, les groupes accompagnés par des professionnels (accompagnateurs de moyenne montagne et guides de haute montagne) peuvent accéder à l’Enclos, y compris hors des sentiers balisés à l’exception des zones dites d’exclusion.

Source: Réunion la 1ère.

La porte de l’Enclos est à nouveau ouverte (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Une nouvelle coulée de lave parcourait le flanc S de l’Alaid (îles Kouriles) fin septembre et début octobre 2022. Une anomalie thermique a été identifiée sur les images satellites tout au long de cette période. La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange.
L’Alaid (2 285 m) est le volcan le plus haut et le plus septentrional des îles Kouriles. Il possède un cratère sommital de 1,5 km de diamètre, largement échancré au sud. De fortes éruptions explosives se sont produites au niveau du cratère à partir du 18ème siècle. Les éruptions de 1790 et 1981 ont été parmi les plus importantes des îles Kouriles.
Source : KVERT, Smithsonian Institution.

++++++++++

Des changements de morphologie du dôme de lave ont été observés sur le Mayon (Philippines) en juin-août 2022 avec une extrusion estimée à environ 40 000 mètres cubes. Sur la base de ces observations, le dôme avait augmenté de 48 000 mètres cubes supplémentaires le 4 octobre. De la lave nouvellement extrudée à la base du dôme a été aperçue lors d’un survol effectué le 7 octobre. Le volcan a connu une légère inflation, en particulier sur les flancs NO et SE depuis 2020. Le niveau d’alerte a été élevé à 2.
Source : PHIVOLCS.

Le Mayon est connu pour ses redoutables coulées pyroclastiques (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

L’éruption se poursuit au niveau du cratère Ontake du Suwanosejima (Japon). Les explosions produisent des panaches qui s’élèvent jusqu’à 2,4 km au-dessus du cratère. Elles éjectent de gros blocs jusqu’à 700 m de la bouche éruptive.
Le niveau d’alerte reste à 2 et le public est prié de rester à 1 km du cratère.
Source : JMA.

Source: GVN

++++++++++

L’éruption du Merapi (Indonésie) se poursuit et la sismicité reste à des niveaux élevés. Le dôme de lave SO produit des avalanches de lave qui parcourent jusqu’à 1,8 km le long de la ravine de la Bebeng. Aucun changement morphologique significatif n’a été observé au niveau des dômes de lave central et SO, bien qu’ils continuent de croître. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 3-7 km du sommet selon les secteurs.
Source : BPPTKG.

Source: CVGHM

++++++++++

L’éruption strombolienne du Lewotolok (Indonésie) se poursuit avec des émissions de vapeur et de cendres qui s’élèvent jusqu’à 500 m au-dessus du cratère. Les images de la webcam montrent souvent une incandescence au-dessus du cratère.
Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 3 km du cratère sommital et à 4 km du cratère sur le flanc SE.
Source : CVGHM.

Source: NASA

++++++++++

Des panaches de vapeur étaient identifiés quotidiennement sur des images satellites de Home Reef (Tonga) entre le 4 et le 11 octobre. La couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange le 5 octobre 2022. Le 6 octobre, un panache de cendres s’élevait jusqu’à 3 km au-dessus du niveau de la mer. Les mesures satellitaires montrent que l’île n’a pas changé de taille, avec 268 m N-S et 283 m E-O. Elle atteint 15-18 m au-dessus de la surface de l’eau.
La couleur de l’alerte aérienne a été abaissée au Jaune le 11 octobre. Il est conseillé aux marins de rester à 4 km du volcan.
Source : Services géologiques des Tonga.

++++++++++

Suite à une hausse de l’activité, le PHIVOLCS a relevé le niveau d’alerte du Bulusan (Philippines) de 0 à 1 le 13 octobre 2022.
Outre une augmentation de la sismicité, les instruments enregistrent une déformation du sol sur le flanc sud du Bulusan depuis avril 2022. Les concentrations de CO2 dans les sources du secteur sud-est du volcan sont en hausse depuis juillet 2022, parallèlement à l’augmentation de la température des sources depuis avril 2022. Une odeur de soufre a également été signalée par les habitants de plusieurs villages
La dernière éruption du Bulusan a eu lieu en juin 2022.
Source : PHIVOLCS.

Crédit photo: Wikipedia

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

The situation is stable on Stromboli (Sicily) and has not shown any specific change in the last few hours.
The effusive activity that followed the collapse of part of the North terrace shows a moderate supply with variations in flow output. The most advanced front remains at an altitude of about 400 m on the Sciara del Fuoco. Frequent collapses are still observed, starting from the lava channel, with material rapidly reaching the sea.
At the same time, the explosive activity of Stromboli does not show significant variations, with spattering at the North crater.
The average amplitude of the volcanic tremor shows slight fluctuations, but remains in the medium-low level.
No significant deformations of the volcanic edifice are currentlyobserved.
Source: INGV.

One can see on social networks several videos of the eruptive activity of Stromboli (Sicily) on October 9th, 2022. By clicking on the link below, you can view one of them tthat offers great views of the event:

http://www.youtube.com/watch?v=NB63lYRoDfM

++++++++++

The previously mentioned glacial flood started at Grímsvötn, a subglacial volcano under Vatnajökull (Iceland) on October 10th, 2022. The ice sheet had subsided by almost 3 meters several days before the flood started and by 7 meters on October 12th.

The Icelandic Met Office (IMO) indicated that the flow was at 300 m3/s on October 12th and predicted that the maximum flow would be reached be late October 13th or 14th.

It has been calculated that the maximum flow out of the Grimsvötn lakes would be around 500 m3/s. The flow at the bridge on Road n°1 was expected to be equal to the high summer flow and would not cause damage on structures such as roads and bridges.

There is little or no seismic activity at the volcano and no volcanic eruption has been detected.

The last flood from Grímsvötn was in December 2021.

There are examples of volcanic eruptions in Grímsvötn coinciding with glacial floods, probably dur to the sudden pressure relief caused by decreasing water level. The last time such a scenario happened was in 2004, and before that in 1934 and 1922. The chance of an eruption will quickly decrease after the flood.

The last eruption at Grimsvötn occurred in 2011, with a VEI 4. The volcano has a history of major eruptions up to VEI 6.

Source: IMO.

++++++++++

Overflights of White Island (New Zealand) have confirmed that the active vent keeps emitting very vigorous steam and gas plumes. Minor ash emissions can be seen when the active vent wall collapses.

On October 5th, 2022, the vent was emitting a nearly verticla, strong gas and steam plume whose temperature was measured at 165 ºC.

The Volcanic Alert Level is kept at 2.

Source: GeoNet, GNS Science.

++++++++++

One week after the end of the last eruption, the prefect of Reunion Island has decided the return to the Vigilance phase for Piton de la Fournaise.
The lifting of the ban on public access to the Enclos will be performed in two stages:
Access to the lower part and the Grandes Pentes will be authorized from Thursday, October 13th at 8 a.m. Access to the upper part of the Enclos will then be authorized from Friday, October 14th at 8 a.m.
It is interesting to note that by way of derogation, groups accompanied by professionals (medium mountain guides and high mountain guides) can access the Enclos, including off the marked trails with the exception of the exclusion zones.
Source: Réunion la 1ère.

++++++++++

A new lava flow descended Alaid’s S flank (Kuril Islands) in late September and early October 2022. A thermal anomaly was identified in satellite images throughout that same period. The Aviation Color Code remained at Orange.

Alaid (2,285 m) is the highest and northernmost volcano of the Kuril Islands, It has a 1.5-km-wide summit crater that is breached widely to the south. Strong explosive eruptions have occurred from the summit crater beginning in the 18th century. Eruptions in 1790 and 1981 were among the largest in the Kuril Islands.

Source: KVERT, Smithsonian Institution.

++++++++++

Changes in morphology of the dome were observed on Mayon (Philippines) in June-August 2022 with an extrusion estimated at about 40,000 cubic meters. Based on these observations, the lava dome had grown an additional 48,000 cubic meters by October 4th. Freshly extruded lava at the base of the dome was seen during an aerial survey conducted on October 7th. The volcano had slightly inflated, especially on the NW and SE flanks, since 2020. The Alert Level was raised to 2 on that same day.
Source: PHIVOLCS

++++++++++

The eruption continues at Suwanosejima‘s Ontake Crater (Japan). Explosions produce plumes that rise as high as 2.4 km above the crater. They eject large blocks as far as 700 m from the vent.

The Alert Level remains at 2 and the public is asked to stay 1 km away from the crater.

Source: JMA.

++++++++++

The eruption of Merapi (Indonesia) continues and seismicity remains at high levels. The SW lava dome produces lava avalanches that travel as far as 1.8 km down the Bebeng drainage on the SW flank. No significant morphological changes have been observed at the central and SW lava domes, though both domes continue to grow. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), and the public is asked to stay 3-7 km away from the summit based on location.

Source: BPPTKG.

++++++++++

The Strombolian eruption at Lewotolok (Indonesia) continues with steam and ash emissions that rise up to 500 m above the crater. Webcam images often show incandescence above the crater.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 3 km away from the summit crater and 4 km away from the crater on the SE flank.

Source: CVGHM.

++++++++++

Daily steam plumes from Home Reef (Tonga) were identified in satellite images during 4-11 October. The Aviation Color Code was raised to Orange on October 5th, 2022. On 6 October an ash plume rose as high as 3 km a.s.l. Satellite-based measurements show that the island has not changed in size, remaining at 268 m N-S and 283 m E-W. The island reaches 15-18 m above the water surface.

The Aviation Color Code was lowered to Yellow on 11 October. Mariners are advised to stay 4 km away from the volcano.

Source: Tonga Geological Services.

++++++++++

Because of an increase in activity, PHIVOLCS raised the alert level for Bulusan (Philippines) from 0 to 1 on October 13th, 2022.

Beside an increase in seismicity, the instruments have indicated ground deformation of the southern flanks of Bulusan since April 2022. CO2 concentrations in springs in the southeastern sector of the volcano have been increasing since July 2022, in conjunction with increasing spring temperatures since April 2022. Sulfurous odour has also been reported by residents in several villages

The last eruption at this volcano took place in June 2022.

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

En raison des mauvaises conditions météorologiques, le site de l’éruption dans la Meradalir (Islande) a été fermé ces derniers jours et a rouvert le 10 août 2022. L’éruption se déroule de manière assez stable. La sismicité est faible sur la péninsule de Reykjanes et le tremor éruptif semble également stable. Le Met Office islandais indique qu’il pourrait s’agir d’une éruption de longue durée.

Le débit était d’environ 32 mètres cubes par seconde pendant les premières heures de l’éruption, puis il a diminué à une moyenne de 18 mètres cubes par seconde le 4 août 2022, date à laquelle environ 1,6 million de mètres cubes de lave avaient recouvert une zone de 0,14 kilomètres carrés. L’épaisseur moyenne de la coulée était d’environ 11 m.

Selon un volcanologue islandais, la lave émise par l’éruption a presque atteint le col qui se trouve dans la partie orientale de la Meradalir et il n’est pas impossible qu’elle se mette à couler en direction de la Suðurstrandarvegur (Rte 427). Cette route se trouve le long de la côte sud de la péninsule de Reykjanes, entre Grindavík et Ölfus. The distance. Il y a environ quatre kilomètres entre le col et la route. Selon le volcanologue, il manque à la lave environ un mètre de heuteur pour qu’elle prenne la direction de la route. Si c’est le cas, la lave pourrait mettre de deux à trois semaines – voire seulement quelques jours – pour atteindre la route si l’éruption continue au rythme actuel où elle couvre 15 mètres carrés par seconde. La lave peut également couler traverser un sentier dans les collines de Fagradalsfjall. Elle peut également couvrir une zone où un câble à fibre optique a été installé dans le sol. Affaire à suivre.

Source: Iceland Review.

Image webcam

++++++++++

Le Met Office islandais (IMO) indique que la sismicité sur le Grímsvötn a retrouvé un niveau normal au cours des derniers jours. Aucune fluctuation significative n’a été observée dans les données géochimiques ou de déformation. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne a été abaissée au Vert le 9 août 2022.

Source: IMO

++++++++++

L’Agence météorologique japonaise (JMA) indique que pour la première fois en 1 000 ans, des épisodes éruptifs auraient eu lieu au large de la côte sud du volcan Ioto, également connu sous le nom d’Iwoto, Iwojima et Iojima. Situé dans la partie centrale des îles volcaniques de l’arc Izu-Marianas, Ioto se trouve à l’intérieur d’une caldeira sous-marine de 9 km de large.
De petites séquences éruptives ont commencé le 11 juillet 2022, à quelque 900 m de la côte. Du 12 au 15 juillet, elles se sont produites toutes les 5 minutes et se sont poursuivies tout le reste du mois, avec des colonnes d’eau atteignant 30 m de hauteur.
L’analyse des roches qui se sont échouées sur l’île a montré de petites cavités. les scientifiques pensent qu’il s’agit probablement de la lave refroidie, d’autant plus que la température à l’intérieur de certaines roches atteignait 120 °C.
Les derniers épisodes éruptifs sont probablement les premiers depuis ceux survenus il y a environ 1 300 ans. Une éruption majeure s’est produite il y a environ 100 000 ans, laissant derrière elle une caldeira de 10 km de large.
Source : JMA, Smithsonian Institution.

 

 

Le Ioto le 9 août 2022 (Source: Copernicus EU/Sentinel-2, The Watchers)

++++++++++

Une incandescence est encore observée la nuit au niveau du cratère Minamidake du Sakurajima (Japon). Les panaches de cendres s’élèvent jusqu’à 2,8 km au-dessus du cratère et des matériaux sont éjectés jusqu’à 1,3 km au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à 3
Source : JMA.

++++++++++

On enregistre 3 à 10 explosions par heure sur le Fuego (Guatemala). Elles éjectent des matériaux incandescents à 100-300 m au-dessus du sommet. Elles génèrent également des panaches de cendres qui s’élèvent jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Des retombées de cendres sont toujours signalées dans les zones sous le vent. Des ondes de choc secouent chaque jour les structures dans les localités autour du volcan. Des avalanches de blocs descendent plusieurs ravines sur les flancs du Fuego.
Source : INSIVUMEH.

++++++++++

L’éruption de l’Anak Krakatau (Indonésie) se poursuit. Les événements éruptifs génèrent des panaches de cendres denses qui s’élèvent jusqu’à 1,5 km au-dessus du sommet. L’incandescence au niveau ou à proximité de la bouche active est visible de nuit la plupart du temps. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4).
Source : CVGHM.

++++++++++

L’activité du Sabancaya (Pérou)se caractérise par une moyenne quotidienne de 19 explosions qui génèrent. des panaches de gaz et de cendres atteignant 2,7 km au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à Orange.
Source : IGP.

 

++++++++++

Au Kamtchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste à Orange pour le Karymsky, le Sheveluch et l’Ebeko, et Jaune pour le Bezymianny.
Source : KVERT.

++++++++++

A l’attention de ceux qui visiteront le Stromboli (Sicile), le volcan produit des explosions à partir de deux bouches dans la zone du cratère nord et de deux autres dans la zone du cratère centre-sud. Les explosions de faible intensité de la zone nord éjectent principalement de la cendre, ainsi que des matériaux à une hauteur de 80 à 150 m, à raison de 2 à 6 explosions par heure. Les explosions de faible intensité au niveau des deux bouches de la zone sud se produisent à un rythme de 3 à 4 événements par heure.
Source : INGV.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

Due to poor weather conditions, the eruption site in Meradalir (Iceland) was closed in the past days and reopened on August 10th, 2022. The eruption is going on in a fairly stable way. Seismicity is low on the Reykjanes Peninsula and the eruptive tremor looks stable too. The Icelandic Met Office warns that it could be a long-term eruption.

The flow rate was about 32 cubic meters per second during the initial hours of the eruption, then decreased to an average of 18 cubic meters per second on August 4th, 2022, by which time about 1.6 million cubic meters of lava had covered an area of 0.14 square kilometers. The average flow thickness was around 11 m.

According to an Icelandic volcanologist, lava from the eruption at Fagradalsfjall has almost reached the pass in the eastern part of Meradalir and it looks like it would flow in the direction of  Suðurstrandarvegur Rte 427). This road runs along the south coast of the Reykjanes peninsula between the villages of Grindavík and Ölfus. The distance is approximately four kilometers from the pass to the road. According to the volcanologist, it will only take maybe a metre or so for it to overflow. If it does, it will take the lava anywhere from two to three weeks – or even just a few days – to flow to the road, if the volcanic eruption maintains the same output. The production of the eruption is now 15 square meters per second. Lava may also flow over a walking path which is in the hills of Fagradalsfjall and it could also cover an area where a fiber optic cable has been installed in the ground.

Source: Iceland Review.

++++++++++

The Icelandic Met Office (IMO) indicates that seismicity at Grímsvötn has declined to normal levels during the past few days, and no significant fluctuations were observed in geochemical or deformation data. As a consequence, the Aviation Color Code was lowered to Green on August 9th, 2022.

++++++++++

The Japan Meteorological Agency (JMA) reports that for the first time in 1 000 years, volcanic eruptions are believed to have taken place just off the southern coast of Ioto volcano, also known as Iwoto, Iwojima and Iojima. Located in the central Volcano Islands portion of the Izu-Marianas arc, Ioto lies within a 9-km-wide submarine caldera.

Small eruptions started on July 11th, 2022, some 900 m from the coast. From July 12th to 15th, they occurred every 5 minutes, and continued through the rest of the month, creating water columns up to 30 m high.

Analysis of the rocks that washed ashore on the island showed small cavities inside the rocks, which are believed to be cooled lava. In addition, the temperature inside some of the rocks was as high as 120 °C.

The most recent magma eruptions were probably the first since those that occurred about 1 300 years ago. A large-scale eruption of the volcano occurred about 100 000 years ago, leaving a 10-km- wide caldera in its center.

Source: JMA, Smithsonian Institution.

++++++++++

Nighttime incandescence is still observed at Sakurajima‘s Minamidake Crater (Japan).Volcanic plumes rise as high as 2.8 km above the crater and material is ejected as high as 1.3 km above the summit. The Alert Level remains at 3

Source: JMA.

++++++++++

3-10 explosions per hour are recorded at Fuego (Guatemala), ejecting incandescent material 100-300 m above the summit. They generate ash plumes that rise as high as 1.1 km above the crater. Ashfall is still reported in areas downwind. Daily shock waves rattle structures in communities around the volcano. Block avalanches descend several drainages.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

The eruption at Anak Krakatau (Indonesia) continues. Eruptive events produce dense ash plumes that rise as high as 1.5 km above the summit Incandescence at or near the active vent can be seen at night on most days.The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4).

Source: CVGHM.

++++++++++

Activity at Sabancaya (Peru) is characterized by a daily average of 19 explosions that generate. gas-and-ash plumes as high as 2.7 km above the summit. The Alert Level remains at Orange.

Source: IGP.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour codes remain at Orange for Karymsky, Sheveluch and Ebeko, and Yellow for Bezymianny.

Source: KVERT.

++++++++++

To the attention of those who will visit Stromboli (Sicily), activity is characterized by ongoing explosions from two vents in the North Crater area and two vents in the South-Central Crater area. Low-intensity explosions from Area N eject mostly ash, with some course material, 80-150 m high at a rate of 2-6 explosions per hour. Low-intensity explosions at two South vents occur at a rate of 3-4 events per hour.

Source: INGV.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

Le gouvernement islandais a publié un communiqué concernant l’éruption dans la Geldingadalir. On peut lire que:
« L’éruption fait suite à une activité sismique intense au cours des derniers jours. Elle est considérée comme relativement modeste et, en raison de son emplacement, la menace pour les zones habitées ou les infrastructures essentielles est faible. Cependant, il est possible qu’une pollution soit présente en raison des gaz. Il est donc déconseillé de visiter le site de l’éruption.
Actuellement, il n’y a eu aucune perturbation des vols à destination et en provenance de l’Islande et les couloirs des vols internationaux restent ouverts.
Le site de l’éruption est proche de celui de l’année dernière qui a duré environ six mois. Selon le Met Office islandais, la fissure se trouve dans la Meradalir, à environ 1,5 km au nord du mont Stóri-Hrútur. La zone se trouve dans le sud-ouest de l’Islande, à environ 15 km de l’aéroport international de Keflavik et à environ 25 km de l’agglomération de Reykjavík. »

Capture d’écran de la webcam

++++++++++

Le 27 juillet 2022, le Met Office islandais a indiqué qu’un épisode d’inflation avait débuté sur l’Askja en août 2021 et avait atteint aujourd’hui 35 cm dans la partie ouest du lac principal (Oskjuvatn). L’inflation a probablement été provoquée par une intrusion magmatique à une profondeur estimée à 2 km. La sismicité reste faible.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

Le Met Office islandais (IMO) signale également qu’une hausse de la sismicité, avec plusieurs événements d’une magnitude supérieure à M 1, 0, a commencé sur le Grímsvötn dans l’après-midi du 2 août 2022 et s’est poursuivie dans l’après-midi du 3 août. L’événement le plus significatif a atteint M 3,6. L’IMO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au Jaune.

Source: IMO

++++++++++

Le niveau d’alerte du Raung (île de Java / Indonésie) a été relevé de 1 à 2 le 29 juillet 2022 en raison d’une augmentation de la sismicité et des conditions instables au niveau du cratère. Le 27 juillet, un épisode éruptif a éjecté un panache de cendres jusqu’à 1,5 km au-dessus du sommet. De plus, les satellites de la NASA ont détecté une anomalie thermique à la surface du cratère le 28 juillet.
Les données GPS pour la période de juin à juillet 2022 confirment une inflation de l’édifice jusqu’à plus de 10 km du cratère. Il s’agit probablement d’une accumulation de magma à une profondeur d’environ 3 km sous le volcan.
Le public doit reste à moins de 3 km du volcan.
La dernière éruption du Raung a eu lieu en 2021, avec un VEI 2.

Photo: C. grandpey

++++++++++

Les récents séismes – avec un événement de M 4,6 – et un pic d’activité sismique le mois dernier au niveau du volcan sous-marin Kama’ehuakanaloa (autrefois Lo’ihi) n’ont pas affecté l’activité volcanique sur la grande île d’Hawaï. Les ont été causés par le réajustement de la croûte terrestre qui se déforme sous le poids exercé par les volcans de l’île sur la plaque océanique.
La photo ci-dessous montre l’Halema’uma’u, au sommet du Kilauea, le 29 juillet 2022 depuis la lèvre sud-ouest du cratère. On peut voir des fumées abondantes émises par la bouche éruptive la plus à l’ouest, à gauche de la photo. La bouche ouest continue d’alimenter le lac de lave actif; c’est la zone argentée à l’est (à droite) de la bouche ouest. (Source : U.S.G.S.)

Crédit photo; HVO

++++++++++

La JMA a abaissé le niveau d’alerte du Sakurajima (Japon) à 3 (sur une échelle de 5 niveaux) le 27 juillet 2022. Après la puissante éruption du 24 juillet, aucun matériau n’a été éjecté à plus de 2 km du cratère.

Crédit photo: Wikipedia

++++++++++

La JMA indique par ailleurs que le nombre de séismes volcaniques avec des hypocentres près du cratère du Kuchinoerabujima (îles Ryukyu) a commencé à augmenter vers le 30 juillet 2022 et reste élevé. Le niveau d’alerte a été relevé à 2 (sur une échelle de 1 à 5) le 31 juillet.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

The Government of Iceland has issued an announcement regarding the volcanic eruption in Geldingadalir. It says:

« The eruption follows intense seismic activity over the past few days. It is considered to be relatively small and due to its location, there is low threat to populated areas or critical infrastructure. However, it is possible that pollution can be detected due to the gas release so people are advised against visiting the site of the eruption.

Currently, there have been no disruptions to flights to and from Iceland and international flight corridors remain open.

The site of the eruption is close to last year’s eruption that lasted for about six months. According to the Icelandic Met Office, the exact location of the fissure is in Meradalir about 1.5 km north of Mt. Stóri-Hrútur. The area is in southwest Iceland, about 15 km from Keflavik International Airport and about 25 km from the Reykjavík metropolitan area. « 

++++++++++

On 27 July 2022, the Icelandic Met Office stated that uplift at Askja began in August 2021 and since then had totaled 35 cm, centered in the western part of the main lake. The uplift was likely caused by a magmatic intrusion at an estimated depth of 2 km. Seismicity remains low.

++++++++++

The Icelandic Meteorological Office (IMO) also reports that increased seismicity, with several earthquakes with magnitudes above M 1, 0 began at Grímsvötn during the afternoon of 2 August 2022 and continued through the afternoon of 3 August. The largest event reached M 3.6. IMO raised the Aviation Color Code to Yellow.

++++++++++

The alert level for Raung volcano (Java Island / Indonedia) was raised from 1 to 2 on July 29th, 2022 due to an increase in seismicity and unstable conditions at the crater. On July 27th, an eruptive episode ejected ash up to 1.5 km above the summit. In addition, NASA’s satellites detected a thermal anomaly on the surface of the crater on July 28th.

GPS data for the period of June to July 2022 confirms inflation more than 10 km from the crater, suggesting magma accumulating at a depth of about 3 km beneath the volcano.

The public is not allowed to approach the volcano within 3 km

Raung’s last eruption took place in 2021, with a VEI 2.

++++++++++

The recent earthquakes – with an M 4.6 event – and a spike last month in seismic activity at the Kama‘ehuakanaloa (previously called Loihi) seamount have not affected volcanic activity on Hawaii Big Island. They were caused by crustal readjustment, rocks creaking from the weight of the island’s volcanoes pressing down on the oceanic plate.

The photo below shows Halema‘uma‘u crater, at the summit of Kilauea, as seen July 29th, 2022 from the southwest rim. Abundant fumes can be seen coming from the west vent, at the far left side of the photo. The west vent continues to feed the active lava lake, which is the silver-colored area to the east (right) of the west vent. (Source : U.S.G.S.)

++++++++++

JMA lowered the Alert Level for Sakurajima (Japan) to 3 (on a 5-level scale) on 27 July, 2022. After the larger eruption on 24 July, material has not been ejected more than 2 km from the crater.

 

++++++++++

JMA also reports that the number of volcanic earthquakes with hypocenters near Kuchinoerabujima’s crater (Ryukyu Islands) began increasing around on 30 Jul 2022y and remains elevated. The Alert level was raised to 2 (on a scale of 1-5) on 31 July

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

Le Sakurajima (Japon) est entré en éruption le 24 juillet 2022. Le niveau d’alerte volcanique est passé de 3 à 5, le plus élevé. Les matériaux éjectés par le volcan sont retombés jusqu’à 2,5 kilomètres du cratère, mais il n’est pas fait état de blessés suite à l’éruption qui s’est produite vers 20h05 (heure locale). Deux quartiers proches de Kagoshima, comprenant quelques centaines d’habitants, ont été évacués.

Le 25 juillet, les scientifiques de la JMA ont effectué une visite sur le terrain et ont confirmé que des bombes étaient retombées à plus de 2,4 km de la bouche éruptive. Ils ont aussi remarqué des retombées de cendres dans une zone allant de Shirahamacho à Kurokamicho. Dans les jours suivants, quelques petites explosions ont généré des panaches qui se sont élevés jusqu’à 2,2 km au-dessus du cratère. La déformation de l’édifice volcanique était stable.
Source : The Japan Times, Japan Meteorological Agency.

Le Sakurajima et la ville de Kagoshima (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

Un séisme de magnitude M 4,4 s’est produit à 4,3 km au nord-est de la caldeira du Bárðarbunga (Islande) le 24 juillet 2022 dans l’après-midi. Moins d’une demi-heure plus tard, un événement de M 4,9 a été enregistré dans la même zone. Les hypocentres des deux événements étaient à environ 2 km de profondeur.
Les séismes dans le secteur du Bárðarbunga, dans le parc national de Vatnajökull, se produisent fréquemment car la zone est toujours en cours de stabilisation depuis l’éruption dans l’Hóluhraun en 2014.
Un séisme de M 3,3 a déjà été enregistré dans la région en juin, tandis que des événements de M 3,2 et M 4,8 ont été signalés au cours des mois précédents.
Tous ces séismes ne sont pas des signes d’une éruption imminente dans la région.
Source : Met Office islandais.

++++++++++

En Sicile, une série d’explosions a été enregistrée dans la zone cratèrique nord du Stromboli le 25 juillet 2022. La plus forte explosion a eu lieu à 02h56. Les matériéux éjectés par l’éruption sont retombés en abondance le long de la Sciara del Fuoco, mais la zone du Pizzo n’a pas été affectée.

L’INGV indique qu’un débordement de lave s’est produit au niveau du cratère nord dans la soirée du 27 juillet 2022. Le tremor a montré une légère augmentation au moment de l’événement et a retrouvé les valeurs précédentes au bout d’une trentaine de minutes. Tous les paramètres sont revenus à la normale le matin du 28 juillet.
Le débordement de lave survient deux jours après une série d’explosions dans la zone cratèrique.
Source : INGV.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’activité volcanique est relativement faible depuis quelque temps sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Aucun événement majeur n’a été observé.

De nombreux éboulements se sont produits dans le secteur de la Rivière de l’Est. Ils sont liés aux intempéries qui ont frappé l’île ces derniers temps. Contrairement à ce qu’ont affirmé certains médias, ces éboulements ne sont pas liés à l’activité du volcan mais à des instabilités le long du rempart suite aux intempéries. Pas de quoi annoncer l’arrivée d’une éruption imminente du volcan! On peut lire dans les derniers bulletins de l’OVPF : « Bien qu’une inflation du volcan soit enregistrée depuis la fin de la dernière éruption en janvier dernier, traduisant une réalimentation en magma du réservoir superficiel, aucune activité sismique n’est actuellement enregistrée sous la zone sommitale du volcan. »

Source: Réunion la 1ère.

 

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’éruption du Pavlof (Alaska) se poursuit au niveau d’une bouche sur son flanc Est, juste en dessous du sommet. On observe toujours des épisodes de tremor et des températures de surface élevées, ainsi que de petites explosions.
Des épisodes de spattering et des fontaines issues de la bouche active sur le flanc Est du volcan se produisent depuis la mi-novembre 2021. Les éruptions précédentes du Pavlof montrent que le comportement du volcan peut changer rapidement. Une activité éruptive importante peut se produire sans prévenir.
La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange.

Source: AVO.

Crédit photo: AVO

++++++++++

Une hausse de l’activité sismique est enregistrée depuis mai 2022 sous le complexe volcanique Chiles-Cerro Negro (Colombie), à cheval sur la frontière entre la Colombie et l’Équateur. La sismicité comprend des événements volcano-tectoniques et de longue période.
On ne connaît pas d’activité éruptive récente pour les volcans Chiles et Cerro Negro. Il y a eu plusieurs épisodes significatifs de sismicité sous ce complexe volcanique ces dernières années.
L’activité sismique actuelle a atteint un pic le 25 juillet 2022 avec un séisme de M 5,6 et une série de répliques. Elle s’est accompagnée d’une déformation verticale du sol et de changements dans la composition des fluides de surface associés au système hydrothermal. Ces phénomènes semblent indiquer une source magmatique probablement plus proche de la surface.
L’interaction complexe entre le système magmatique, les failles tectoniques de la règion, sans oublier le système hydrothermal, peut expliquer l’activité observée dans cette zone.
Source : Instituto Geofisico.

Chiles-Cerro Negro (Source: GVN)

++++++++++

Dans une note publiée le 23 mai 2022, j’indiquais qu’en mai 2022, un petit essaim sismique avait été enregistré au niveau du lac Taupo (Nouvelle-Zélande). Les scientifiques locaux ont alors expliqué que de tels essaims sont normaux et que plusieurs sont enregistrés chaque année. Les séismes dans la région du lac Taupo ont en général des hypocentres inférieurs à 15 km. Les essaims peuvent être liés aux failles actives de la Zone Volcanique de Taupo et aux processus volcaniques des volcans de la caldeira.
En 2022, cinq foyers sismiques ont été recensés, sous la partie centrale du lac Taupo, au nord du lac à Wairakei, Rotokawa et Ngatamariki, et à Tūrangi. Les clusters de Wairakei, Rotokawa et Ngatamariki sont probablement liés à une activité géothermale. Le cluster de Tūrangi est probablement causé par un mouvement de faille. Le foyer sismique situé sous la partie centrale du lac Taupo, qui recouvre le volcan Taupo, connaît une hausse de son activité depuis mai 2022.
Une activité sismique comme celle que l’on observe actuellement est courante dans la région du lac Taupo et se produit toutes les quelques années.
Source : GéoNet.

Photo: C. Grandpey

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

Sakurajima (Japan) erupted on July 24th, 2022. The volcano alert level was raised from 3 to 5, the highest level. The material ejected by the volcano fell as far as 2.5 kilometers from the crater, but there were no immediate reports of injuries following the eruption that occurred around 8:05 p.m., (local time). Two districts including a few hundred residents close to Kagoshima were evacuated.

On July 25th, JMA scientists conducted a field visit and confirmed that bombs were deposited more than 2.4 km from the vent and observed ashfall in an area from Shirahamacho to Kurokamicho. In the following days, a few small explosions generated plumes that rose as high as 2.2 km above the crater. Deformation had stagnated.

Source: The Japan Times, Japan Meteorological Agency.

++++++++++

An M 4.4 earthquake occurred 4.3 km northeast of the Bárðarbunga caldera (Iceland) on July 24th, 2022 in the afternoon. Less than half an hour later, an M 4.9 event was recorded in the same area. The hypocenters of both events were about 2 km deep.

Earthquakes around Bárðarbunga, which is located in Vatnajökull National Park, occur frequently because the area is still stabilising from the 2014 Hóluhraun eruption.

An M 3.3 earthquake already occurred in the area in June, while M 3.2 and M 4.8 events were reported in months prior to that.

All these earthquakes are not signs of an impending eruption in the region.

Source: Icelandic Met Office.

++++++++++

In Sicily, a series of explosions was registered at Stromboli’s North crater area on July 25th, 2022. The strongest explosion took place at 02:56. The material produced by the eruption fell abundantly along the Sciara del Fuoco, but the Pizzo area was not affected.

INGV indicates that a lava overflow occurred at the North Crater in the evening of July 27th, 2022. The tremor showed a slight increase at the moment of the event andreturned to previous values in about 30 minutes. All parameters returned to normal in the morning of July 28th.

The lava overflow comes two days after a series of explosions in the crater area.

Source: INGV.

++++++++++

Volcanic activity has been relatively low for some time on Piton de la Fournaise (Reunion Island). No major event was observed.
Numerous landslides occurred in the Rivière de l’Est area. They are linked to the bad weather that has hit the island lately. Contrary to what some media have said, these landslides are not linked to volcanic activity but to instabilities along the rampart following the bad weather. Not enough to announce the arrival of an imminent eruption of the volcano! One can read in the latest OVPF bulletins: « Although an inflation of the volcano has been recorded since the end of the last eruption in January, in relation with the refilling of the surface reservoir, no seismic activity is currently recorded. beneath the summit area of the volcano. »
Source: Réunion la 1ère.

++++++++++

The eruption of Pavlof (Alaska) continues from the active vent on its east flank, just below the summit. Seismic tremor and elevated surface temperatures are observed in satellite data, as well as minor explosions.

Periods of lava spatter and fountaining from the vent on the volcano’s upper east flank have been occurring since mid-November 2021. Previous eruptions of Pavlof indicate that the level of unrest can change quickly. Significant eruptive activity can occur with little or no warning.

The Aviation Color Code remains at Orange.

++++++++++

An increase in seismic activity has been recorded since May 2022 under the Chiles-Cerro Negro volcanic complex (Colombia) , astride the Colombia-Ecuador border. The seismicity includes volcano-tectonic and long-period earthquakes.

There are no confirmed historical records of eruptive activity for the Chiles and Cerro Negro volcanoes. There were several episodes of increased seismicity under this volcanic complex in recent years.

The current seismic activity reached a peak on July 25th, 2022 with an M 5.6 earthquake and series of aftershocks. It was accompanied by a vertical deformation of the ground and changes in the composition of the surface fluids associated with the hydrothermal system, suggesting a magmatic source probably closer to the surface.

The complex interaction between the magmatic system, the regional tectonic faults and the hydrothermal system may account for the processes that occur in this zone.

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

In a post released on May 23rd, 2022, I indicated that in May 2022, a small seismic swarm had been recorded at Lake Taupo (New Zealand). Local scientists explained that such swarms are normal and several are recorded each year. Earthquakes in the Lake Taupo area are typically shallower than 15 km. The swarms can be related to the active faults in the Taupo Volcanic Zone and volcanic processes at the caldera volcanoes.

In 2022, five clusters have been active, beneath the central part of Lake Taupo, north of the lake at Wairakei, Rotokawa, and Ngatamariki, and at Tūrangi. The clusters at Wairakei, Rotokawa, and Ngatamariki are generally interpreted as being related to geothermal power development, and the cluster at Tūrangi is probably caused by typical fault movement. The cluster beneath the central part of Lake Taupo, that overlies the Taupo volcano, has seen an increase in activity since May 2022.

Earthquake activity like this has been common in the Lake Taupo area, occurring every few years.

Source: GeoNet.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm