Cendre et lave du Cumbre Vieja (La Palma) : et maintenant? // Ash and lava from Cumbre Vieja (La Palma) : what now?

L’éruption du Cumbre Vieja à La Palma a été très populaire et a attiré de nombreux visiteurs sur l’île, ainsi que de nombreux volcanophiles sur Internet, impatients d’admirer les excellentes images spectaculaires proposées par les webcams. L’éruption a officiellement pris fin le jour de Noël 2021 et aujourd’hui, plus personne n’en parle et plus personne ne se sent concerné. Pourtant, les habitants de La Palma sont confrontés à de nombreux problèmes. La principale question est de savoir ce que l’on peut faire avec les millions de mètres cubes de cendre et de lave vomis par le volcan pendant les trois mois d’éruption. .
La cendre et la lave ont enseveli plus de 1 000 maisons, coupé des routes et recouvert les bananeraies qui sont la clé de voûte de l’économie de l’île.
Ces derniers jours, environ 2 000 des 7 000 habitants qui avaient été évacués ont été autorisés à rentrer chez eux. Beaucoup ont découvert que leur maison était recouverte d’une épaisse couche de cendre. Un habitant a expliqué que c’était pour lui une lutte permanente. Une fois que la cendre est dégagée un jour, le vent souffle et en apporte quelques centimètres de plus le lendemain. C’est un nouveau tonneau des Danaïdes
Alors que les efforts déployés 24 heures sur 24 pour éliminer cette cendre ont permis d’en stocker une partie dans des endroits spécifiques comme une ancienne carrière, l’élimination des coulées de lave qui ont pénétré dans des villages et des terres agricoles s’avère beaucoup plus difficile. La lave est souvent encore chaude, avec des températures supérieures à 100°C. Une fois que la lave sera refroidie – un processus qui peut prendre des mois – il sera peut être plus facile dans certains cas de construire sur les coulées plutôt que de la concasser et l’évacuer.

Les chercheurs et les autorités essaient d’imaginer des solutions pour utiliser les matériaux émis par le volcan, et certains se sont tournés vers l’Histoire. Dans l’île voisine de Lanzarote, une éruption de six ans en 1730 a recouvert des parties de l’île de matériaux volcaniques. Comme ils étaient poreux et capables de retenir l’eau dans le sol, les riverains en ont profité pour planter des vignes. Les géologues étudient actuellement les propriétés de la cendre de La Palma pour voir si elle pourrait être utilisée de la même manière. Dans le même temps, une autre équipe de chercheurs étudie si le sol riche en minéraux pourrait être utilisé comme engrais.
Les autorités locales, quant à elles, étudient la possibilité d’utiliser la cendre et la lave pour construire des maisons, des routes et des ponts dans l’île. C’est une technique utilisée par les Romains qui ont utilisé les matériaux émis par le Vésuve pour construire leurs basiliques et d’autres bâtiments.
Il s’agit maintenant de déterminer si les matériaux volcaniques répandus sur l’île sont semblables à ceux utilisés par les Romains. Si tel est le cas, les ouvriers de La Palma pourraient disposer d’ un matériau de construction durable utilisable pour la reconstruction de l’île où la destruction de bâtiments et d’infrastructures a été estimée à plus de 900 millions d’euros.
Il faudra des mois avant de savoir ce qui pourrait être fait avec l’énorme quantité de cendre et de lave vomie par le Cumbre Vieja.
Source : Adapté d’un article paru dans The Guardian.

—————————————

The Cumbre Vieja eruption in La Palma was very popular and drew many visitors to the island, as well as many viewers on the Internet, eager to see the dramatic images provided by the webcams. The eruption was officially declared over on Christmas Day 2021 and now nobody feels concerned any more. However, residents on La palma are confronted with a lot of problems. The main question is to know what to do with the millions of cubic metres of ash and lava spewed by the volcano during the three-month eruption. .

The ash and the lava swallowed more than 1,000 homes, cut off highways and suffocated the banana plantations that are a keyto the island’s economy.

In recent days about 2,000 of the 7,000 evacuated residents have been allowed to return home. Many arrived to find layers of ash coating their homes. One resident explained he was confronted with a continuous battle. Once tha ash is cleared away one day, the wind blows over a few more centimetres the next day. It is like a new Danaidesbarrel

While round-the-clock efforts to clear the ash have succeeded in stockpiling some of it in specific areas such as a former quarry on the island, removal of the lava flows that sprawled into neighbourhoods and farmland proves far more difficult. Moreover, the lava is often still hot, with temperatures of more than 100°C. Once the lava cools – a process that could take months – it might be easier in some cases to build on top of it rather than breaking it up and removing it.

As researchers and officials try to imagine what could be done with the materials spewed out by the volcano, they have looked to history. In the nearby island of Lanzarote, a six-year eruption in 1730 left parts of the island covered in volcanic material. The particles were porous and able to retain water in the soil, so local residents took advantage of it to plant vineyards. Geologists are now studying the properties of the ash in La Palma to see whether it could be used in a similar way while another team of researchers are probing whether the mineral-rich soil could be used as fertiliser.

Regional officials, meanwhile, are exploring the possibility of using the ash to build homes, roads and bridges across the island. It was a technique used by the Romans who worked with the ashes that came out of Mount Vesuvius to build their basilicas and buildings.

The point is now to determine whether the ash scattered across the island is similar to the volcanic ash used by the Romans to bind rock fragments. If so, it could give rise to a durable construction material and play a role in rebuilding the island where the loss of buildings and infrastructure has been estimated at more than 900million euros.

It will be months before any definitive answers may be suggested on what could be done with the amount os ash ejected by the volcano.

Source: Adapted from an article in The Guardian.

Souvenirs de l’éruption du Cumbre Vieja. Beaucoup de cendre et de lave (Captures d’écrans webcams)

Bilan de l’éruption du Cumbre Vieja (La Palma) // Assessment of the Cumbre Vieja eruption (La Palma)

L’éruption du Cumbre Vieja à La Palma a été officiellement déclarée terminée le 25 décembre 2021 et il est maintenant temps de faire le bilan de l’événement qui s’est vu attribuer un VEI 3 (sur une échelle de 8 niveaux).
Pendant 85 jours d’éruption, la lave a recouvert une superficie de 1 219 ha de terres. L’épaisseur moyenne de la couche de lave a été estimée à 12 m avec un maximum de 70 m.
Au total, six cratères ont été créés par l’éruption. La dimension du plus grand est de 172 m sur 106 m.
Le volume de lave émis a été estimé à 34 millions de m3 et le volume total de matériaux (lave et cendres) expulsé par le volcan est supérieur à 200 millions de m3.
Environ 7 000 personnes sur les 83 000 habitants de l’île ont été évacuées. Aucun blessé ou mort n’a été directement lié à l’éruption.
La superficie subaérienne des deltas de lave est de 48 ha : 43,46 ha pour le delta sud et 5,05 ha pour le delta le plus au nord.
L’éruption a détruit 2 988 bâtiments, dont des maisons, des écoles, des églises et des centres de santé. (Estimation par satellite Copernicus).
Selon le cadastre, 1 676 bâtiments ont été affectés, dont 1 345 à usage d’habitation, 180 structures agricoles, 75 bâtiments industriels, 44 de loisirs et d’accueil, 16 à usage public et les 16 à d’autres usages.
Les données cadastrales montrent que 370 ha de cultures ont été affectés par l’éruption : 228,69 ha de bananeraies, 68,05 ha de vignes et 27,43 ha d’avocatiers. Par ailleurs, 412 ha de bananiers ont été recouverts de cendres, ainsi que 128 ha de vignes et 84 ha d’avocatiers. La culture de la banane représente près de 50 % de l’économie de l’île.
73,8 km de routes ont été détruites ou endommagées, ainsi que 10,8 km de rues.
Les dégâts devraient dépasser 1 milliard de dollars US, mais les autorités se sont engagées à aider La Palma à se reconstruire après la catastrophe.
Source : PEVOLCA.

——————————————-

The eruption at Cumbre Vieja volcano in La Palma was declared officially over on December 25th, 2021 and it is now time to take stock of the event which was assigned a VEI 3 (on a scale of 8 levels).

During 85 days of eruptive process, lava covered an area of 1 219 ha of land. The average estimated thickness is 12 m with a maximum of 70 m.

In total, six craters have been created. The dimension of the largest crater is 172 m by 106 m.

The estimated volume of the amitted lava is 34 million m3 and the estimated volume of the total emitted material is greater than 200 million m3.

About 7 000 people, out of 83 000,residents on the island were forced to evacuate. No injuries or deaths have been directly linked to the eruption.

The subaerial area of the lava deltas is 48 ha : 43.46 ha for the southern delta and 5.05 ha for the northernmost delta.

The eruption destroyed 2 988 buildings, including homes, schools, churches, and health centers, according to the Copernicus satellite-based estimation.

According to the Cadastre, 1 676 buildings were affected, of which 1 345 residential, 180 agricultural, 75 industrial, 44 for leisure and hospitality, 16 for public use, and the remaining 16 for other uses.

Cadastre data shows 370 ha of affected crops : 228.69 ha of banana fields, 68.05 ha of vineyards, and 27.43 ha of avocados. In addition, 412 ha of banana trees have been covered by ashes, as well as 128 ha of vineyards, and 84 ha of avocados. Banana plantations account for nearly 50% of the island’s economy.

73.8 km of roads have been affected, as well as 10.8 km of streets.

Damage is ex pected to exceed 1 billion USD, but the authorities pledged to help La Palma build after the disaster.

Source: PEVOLCA.

Capture écran webcam

Fagradalsfjall (Islande): l’éruption sur le point d’être officiellement terminée // Eruption about to be officially over

A La Palma, il faut 10 jours aux scientifiques pour s’assurer qu’une éruption est terminée ; en Islande, il leur faut 3 mois ! Chacun sa méthode ! Le Met Office islandais est sur le point de déclarer officiellement la fin de l’éruption sur la péninsule de Reykjanes. Aucune lave n’est émise par les cratères de la région depuis le 18 septembre 2021.
L’éruption de Fagradalsfjall a été – de très peu – la plus longue du 21ème siècle. Le 16 septembre, elle a dépassé celle de l’Holuhraun (2014).. Deux jours plus tard, cependant, la lave a cessé de s’échapper du cratère actif.
Fin novembre, le niveau d’alerte est passé d’« Alerte » à «Incertitude» et le 3 décembre, la phase d’incertitude a été levée.
Bien que l’éruption soit terminée, la péninsule de Reykjanes est toujours active et il est recommandé aux personnes qui visitent la région d’être prudentes. La lave peut encore être chaude et la pollution par les gaz reste une menace.
Source : Iceland Review.

——————————————

In La Palma, they need 10 days to be sure an eruption is over; in Iceland, they need 3 months! The Icelandic Meteorological Office is preparing to declare the eruption in the Reykjanes peninsula formally over. No lava has been emitted by thecraters in the area since September 18th, 2021.

The Fagradalsfjall eruption was the longest of the 21st century On September 16th, it overtook the 2014 Holuhraun eruption. Two days later, however, lava stopped flowing from the craters.

In late November, the alert level from “Alert” to “Uncertainty” and on December 3rd, the uncertainty phase was lifted.

Although the eruption is over, the Reykjanes Peninsula is still active and people visiting the area are encouraged to be cautious. The lava may still be hot and gas pollution remains a  threat.

Source: Iceland Review.

Calme plat depuis le 18 septembre 2021 (capture écran webcam)

Etna (Sicile) : Emission de lave dans la Valle del Bove // Mt Etna (Sicily) : Lava emission in the Valle del Bove

20 heures : L’INGV indique qu’à partir d’environ 16h30 (UTC) le 13 décembre 2021 une faible activité strombolienne intra-cratèrique est observée sur le cratère SE de l’Etna. A partir de 17h05 (UTC) l’analyse des images des caméras de vidéosurveillance montre l’ouverture d’une bouche effusive à la base de la paroi occidentale de la Valle del Bove à une altitude estimée entre 2200 et 2100 m d’altitude. Une petite coulée de lave est émise par cette bouche. L’amplitude du tremor montre une hausse modeste. Aucune déformation significative du sol n’a été observée. Affaire à suivre.

++++++++++

23 heures : L’INGV a effectué un survol de la zone où est apparue la bouche effusive dan s la Valle del Bove. La coulée de lave est faiblement alimentée et n’a parcouru que quelques centaines de mètres jusque dans le secteur des Monti Centenari, entre 1700 et 1800 m d’altitude. Aucune activité explosive n’a été observée dans la bouche effusive.
On enregistre toujours une lente progression du tremor volcanique qui s’approche des valeurs élevées. Aucune déformation significative n’est enregistrée.

—————————————–

8:00 pm : INGV indicates that starting around 16:30 UTC on December 13th, 2021 weak intracrateric strombolian activity was observed on Mt Etn,a’s SE Crater. From 17:05 UTC the analysis of the images of the monitoring cameras showed the opening of an effusive vent at the base of the western wall of Valle del Bove at an altitude of about 2200 – 2100 m above sea level. A small lava flow is emitted from this vent. The amplitude of the tremor signal sows a modest increase. No significant ground deformation has been observed. To be continued.

++++++++++

11:00 pm : INGV carried out an overflight of the area where the effusive vent appeared in the Valle del Bove. The lava flow is weakly fed and has only travelled a few hundred meters as far as the Monti Centenari area, between 1700 and 1800 m a.s.l. No explosive activity was observed at the effusive vent.
There is still a slow progression of the volcanic tremor which approaches high values. No significant deformation is recorded.

Crédit photo : Marco Neri