Alertes en Indonésie

drapeau francaisLes autorités indonésiennes ont élevé à 3 (Siaga) le niveau d’alerte du Soputan. Les émissions de gaz et de vapeur montent à 50-200 mètres au-dessus du cratère, avec une augmentation de la sismicité. Il est demandé à la population de respecter une zone de sécurité de 6,5 km de rayon autour du cratère. Les évacuations ne sont pas nécessaires car la zone habitée la plus proche se trouve à 8 km du cratère.
Avec cette hausse du niveau d’alerte du Soputan, six volcans indonésiens sont maintenant en alerte de niveau 3 (siaga); les autres sont le Gamalama (depuis la mi-décembre 2014), le Slamet (depuis août 2014), le Sinabung (depuis avril 2014), le Karangetang (depuis septembre 2013) et le Lokon (depuis juillet 2011).
Suite à l’éruption du Gamalama la semaine dernière, une alerte aux lahars a été émise pour les habitants de la ville de Ternate, en particulier ceux qui vivent près des berges. Avec les fortes pluies de jeudi soir, certains habitants de trois sous-districts du Nord Ternate s’apprêtaient à évacuer les lieux car les digues de terre n’arrivaient plus à contenir la rivière Tugurara.
Une autre alerte aux lahars concerne les habitants sur les pentes du Merapi. Cependant, le risque de coulées de boue est faible car le volume de matériaux accumulés près du cratère n’est pas très important. De plus, ces matériaux ont durci, ce qui réduit le risque d’être emportés par la pluie.
Source: Asia One.

 ———————————————

drapeau anglaisIndonesian authorities have raised the status of Mount Soputan to level 3 (Siaga) as white smoke was reaching 50-200 metres above the crater, with an increase in sismicity. Residents are urged not go within a 6.5-km radius of the crater. Evacuations were not necessary as the nearest residential area is located 8 km from the crater.

With the increased warning level for Soputan, six volcanoes are now on alert status; the others are Gamalama (since mid-December 2014), Slamet (since August 2014), Sinabung (since April 2014), Karangetang (since September 2013) and Lokon (since July 2011).

Following Gamalama’s eruption last week, a lahar-flood warning has been issued to residents of Ternate city, specifically those living near riverbanks. Amid heavy rains on Thursday night, some residents in three subdistricts in North Ternate began preparing to evacuate as water containing volcanic material overflowed into the Tugurara River.

Another lahar warning was issued to residents on the slopes of Mt. Merapi. However, the possibility of a lahar flood is low as the volume of material near the crater is not great and it has hardened, making it more difficult to be flushed down by rain.

Source : Asia One.

Réveil de l’Etna? (suite) // Is Mount Etna waking up? (continued)

drapeau francaisL’INGV a donné quelques informations supplémentaires sur la brève crise éruptive  qui a secoué l’Etna le 28 décembre en fin de journée. Tout a commencé vers 16h50 (TU) avec une rapide hausse du tremor volcanique. La sismicité a commencé à baisser vers 18h30 et l’événement éruptif s’est terminé vers 20 heures. Les très mauvaises conditions météorologiques n’ont pas permis de suivre cet événement en direct. On ne sait même pas quel cratère sommital est entré en éruption. A titre personnel, je pense que le cratère NE ou son voisin du SE sont les coupables. Une chose est sure : il y a eu des fontaines et coulées de lave qui ont parcouru le versant occidental de la Valle del Bove. Comme je l’ai indiqué dans ma note d’hier, des retombées de cendre et de lapilli ont affecté la région allant de Milo à Giarre.

Reste à savoir s’il s’agit d’un événement isolé ou le premier d’une série de « paroxysmes » auxquels l’Etna nous a déjà habitués. On a pu observer une forte explosion au début de la crise éruptive. Il pourrait bien s’agir simplement de la vidange d’une petite poche de magma superficielle.

 ———————————————

drapeau anglaisINGV has given some additional information about the brief eruptive crisis that shook Mount Etna on December 28th in the late afternoon. It all started around 4:50 p.m. (GMT) with a rapid increase in volcanic tremor. Seismicity began to decline around 18:30 and the eruptive event came to an end at 20:00 or so. The severe weather conditions did not allow a good observation of the event. We do not even know which summit crater erupted. Personally, I think the NE crater or its SE neighbour are the culprits. One thing is certain: there were fountains and lava flows that traveled down the western wall of the Valle del Bove. As I put it in my previous note, ash and lapilli affected the region from Milo to Giarre.
The question is to know whether this is an isolated event or the first of a series of « paroxysms ». There has been a large explosion at the beginning of the eruptive crisis. It could simply be the drainage of a small and shallow pocket of magma.

Nishino-shima (Japon): L’île continue de grandir // The island keeps growing

drapeau francaisSelon les autorités japonaises, l’île de Nishino-shima continue de se développer et elle est 10 fois plus grande qu’en novembre 2013 quand a débuté l’éruption sous-marine. Elle présente aujourd’hui une superficie de 2,3 km2 et on estime sa hauteur à 110 mètres au-dessus du niveau de la mer qui l’entoure. Les gardes-côtes japonais indiquent que l’on observe toujours de la lave au fond du cratère. Il est demandé aux navires d’éviter la zone.

 ———————————–

drapeau anglaisAccording to Japanese authorities, Nishino-shima has grown more than 10 times in size since emerging during the underwater eruption of November 2013. It currently shows an area of almost 2.3 square kilometres – and is estimated to rise about 110 metres above sea level. The Japanese coast guard says red magma is still visible at the bottom of the crater and it is advising ships to avoid the area.

L’éruption du Fogo en phase terminale? // Is the eruption of Fogo coming to an end?

drapeau francaisSelon João Fonseca, l’un des scientifiques sur le terrain, l’éruption du Pico do Fogo est entrée dans sa phase terminale, même si la lave continue à s’écouler. Elle avance beaucoup moins vite que précédemment et l’activité est en chute libre au niveau des bouches éruptives.

Il ne restera plus de cette éruption que des villages et des terres agricoles recouvertes par la lave…et les photos de ceux qui sont allés sur l’île de Fogo, comme Pascal Blondé qui a rapporté une belle galerie d’images :

http://pascal-blonde.info/volcans_cv.html

 ——————————————

drapeau anglaisAccording to João Fonseca, one of the scientists on the field, the eruption of the Pico do Fogo has entered its final phase, though lava continues to flow. It advances much more slowly than previously and activity has stromgly decreased at the eruptive vents.
The only things left after the eruption will be villages and farmland covered by lava … and the photos of those who visited the island of Fogo, like Pascal Blondé who brought back a nice image gallery:
http://pascal-blonde.info/volcans_cv.html