Tenorio (Costa Rica) [suite / continued]

J’aimerais revenir sur l’activité sismique observée ces derniers jours en Amérique Centrale. Tout a commencé avec un puissant séisme de M 7,6 enregistré à 02h51 (GMT) le mercredi 10 janvier 2018 au large du Honduras (voir carte ci-dessous), à 44 kilomètres à l’est des Iles Swan et à une profondeur de 10 kilomètres (Source : USGS). .

Le Réseau sismologique national (RSN) du Costa Rica indique que depuis le 9 janvier 2018, il a localisé 42 secousses sur le versant oriental du volcan Tenorio, considéré comme étant au repos. Ces séismes ont eu des magnitudes comprises entre M 2,2 et M 5,3. La sismicité a commencé le 9 janvier avec un séisme de magnitude M 4,7 à 20h56. 11 répliques ont par la suite été enregistrées avec des magnitudes comprises entre M 2,7 et M 4,3. Le 10 janvier, la sismicité a diminué et sept secousses ont été détectées, entre M 2,2 et M 3,5. Le 11 janvier, on a observé une reprise de la sismicité, avec 23 séismes dont trois avaient une magnitude supérieure à M 5,0.

Comme je l’ai indiqué précédemment, ces différents séismes avaient des hypocentres situés entre 2 et 15 km de profondeur, et des épicentres à proximité des failles Caño Negro et Chiquero, pas très loin du volcan Tenorio dont le Parc National a été fermé par crainte des glissements de terrain..

Il sera intéressant de voir l’évolution de la situation dans les prochains jours et les prochaines semaines. Selon le RSN, la sismicité observée ces derniers temps est probablement due aux mouvements des failles qui viennent d’être mentionnées, ainsi que d’autres dans la région.

Cette sismicité réveillera-t-elle le Tenorio ? Personne ne le sait. Le lien entre activité sismique d’origine tectonique et activité volcanique n’a jamais été formellement démontré. Par exemple, en mars 2011, les volcanologues japonais ont craint que le séisme de M 9,0 observé le 11 de ce même mois réveille le Mont Fuji. Il n’en fut rien et, à ce jour, le volcan – dont la dernière éruption remonte à 1707 – ne s’est toujours pas manifesté.

——————————————–

I would like to write again about the seismic activity observed in recent days in Central America. It all started with a powerful M 7.6 earthquake registered at 02:51 (GMT) on Wednesday, January 10th, 2018 off Honduras (see map below), 44 kilometers east of the Swan Islands and at a depth of 10 kilometres (Source: USGS). .
Costa Rica’s National Seismological Network (RSN) reports that since January 9th, 2018, it has located 42 tremors on the eastern slope of the Tenorio volcano, considered to be at rest. These earthquakes had magnitudes between M 2.2 and M 5.3. Seismicity began on January 9th with an earthquake of magnitude M 4.7 at 20:56. 11 aftershocks were subsequently recorded with magnitudes between M 2.7 and M 4.3. On January 10th, seismicity decreased and seven events were detected, between M 2.2 and M 3.5. On January 11th, there was a resumption of seismicity, with 23 earthquakes, three of which had a magnitude greater than M 5.0.
As I put it before, these different earthquakes had hypocentres located between 2 and 15 km deep, and epicentres near the Caño Negro and Chiquero faults, not far from the Tenorio volcano whose National Park was closed for fear of landslides ..
It will be interesting to see the evolution of the situation in the coming days and weeks. According to RSN, the seismicity observed recently was probably due to the movements of the faults I have just mentioned, as well as others in the region.
Will this seismicity wake up Tenorio? Nobody knows. The link between seismic activity of tectonic origin and volcanic activity has never been formally demonstrated. For example, in March 2011, Japanese volcanologists feared that the M 9.0 earthquake observed on the 11th of that month, might wake Mount Fuji. It was not so, and to date, the volcano – whose last eruption dates back to 1707 – has not shown any significant sign of activity.

Source: RSN / The Watchers

Publicités

Kadovar (Papouasie-Nouvelle-Guinée / Papua-New-Guinea) et Tenorio (Costa Rica)

On peut lire sur le site web The Watchers (https://watchers.news/) – l’information est confirmée par le Rabaul Volcano Observatory (RVO – que l’île de Kadovar subit d’importantes retombées de cendre. De plus, des nuages ​​de SO2 sont observés sur et autour de l’île. Le gaz a contaminé la partie ouest de l’île voisine de Ruprup où les habitants de Kadovar ont été transférés, et la température des sources chaudes de Ruprup est en hausse constante.

LeRVO indique que « la fracture qui part du dôme sommital et se dirige vers la côte semble s’être élargie, et de la vapeur sous pression s’en échappe ». Au début de cette semaine, l’Observatoire a déclaré que l’éruption pourrait devenir explosive, avec un risque de glissements de terrain et de tsunamis.
Les autorités ont déclaré que les habitants de Kadovar qui ont été évacués vers l’île voisine de Ruprup seront transférés sur le continent.

°°°°°°°°°°

Au Costa Rica, plus de 40 séismes ont été enregistrés sous le volcan Tenorio à Guanacaste, depuis un séisme majeur de magnitude M 7,6 dans la mer des Caraïbes le 10 janvier 2018. L’événement a contraint les autorités à fermer temporairement le parc national du Volcan Tenorio. C’est le premier essaim sismique connu sous ce volcan.
Le Réseau National de Sismologie (RSN) a enregistré au total 42 secousses au cours des 2 derniers jours, avec des amplitudes comprises entre M 2,2 et M 5,3 (voir ci-dessous). Les hypocentres des séismes avaient des profondeurs comprises entre 2 et 15 km et leurs épicentres se trouvent à proximité des failles Caño Negro et Chiquero, situées à proximité du volcan Tenorio.
Suite à ces séismes, on a observé un changement de coloration dans l’eau de certaines rivières situées sur les pentes du volcan Tenorio.
Sources: The Watchers et RSN.

————————————————

One can read on the website The Watchers (https://watchers.news/) – the information is confirmed by the Rabaul Volcano Observatory (RVO – that Kadovar Island is affected by significant ashfall. Moreover, SO2 clouds are observed in and around the island. The gas has contaminated the western part of the nearby island of Ruprup where Kadovar residents have been transferred. In addition, Ruprup’s hot springs are continually heating up.

RVO indicates that « the fracture running down the summit dome to the coast has apparently widened, with vigorous steam occurring from it. » Earlier this week, the Observatory said it believed the eruption could become explosive, posing a risk of landslides and tsunamis.

Authorities said that the people of Kadovar who have been evacuated to nearby Ruprup Island will be relocated to the mainland.

°°°°°°°°°°

In Costa Rica, more than 40 earthquakes have been recorded under the dormant Tenorio volcano in Guanacaste, after a major M 7.6 earthquake in the Caribbean Sea on January 10th, 2018. The event forced authorities to temporarily close the Tenorio Volcano National Park. This is the first known earthquake swarm under this volcano.

The National Seismology Network (RSN) registered a total 42 earthquakes over the past 2 days, with magnitudes ranging from M 2.2 to M 5.3 (see below). The hypocenters of the earthquakes have depths between 2 and 15 km and their epicentres are in the vicinity of the Caño Negro and Chiquero faults, located in the surroundings of the Tenorio volcano.

A notable effect of the earthquakes is the change of coloration in the water of some rivers located on the slopes of the Tenorio volcano.

Sources : The Watchers & RSN.

Vue de l’éruption du Kadovar depuis l’espace le 7 janvier 2018 (Source: NASA)

Activité sismique sur le Tenorio (Source: RSN)

Nouvelle éruption du Fuego (Guatemala) // New eruption of Fuego Volcano (Guatemala)

L’INSIVUMEH indique qu’une nouvelle phase éruptive a débuté sur le Fuego le 10 décembre 2017. C’est la 12ème éruption effusive de cette année.
L’Institut signale des explosions modérément fortes qui génèrent des colonnes de cendre jusqu’à 5 000 mètres d’altitude. Les matériaux incandescents projetés par le volcan atteignent une hauteur de 500 mètres au-dessus du cratère. Ils alimentent trois coulées de lave qui parcourent 500 mètres le long dans la ravine de Santa Teresa, 800 mètres dans celle de Ceniza et à 300 mètres dans celle de Taniluyá.
Des retombées de cendre sont signalées dans les zones sous le vent. Les autorités avertissent qu’il existe une possibilité de coulées pyroclastiques et demandent à la population et aux visiteurs de ne pas s’approcher des ravines.
La phase d’éruption effusive précédente en 2017 a commencé le 5 novembre et s’est terminée le 7 novembre.

—————————————-

INSIVUMEH indicates that a new eruptive phase started on Fuego Volcano.on December 10th, 2017. It is the 12th effusive eruption this year.

The Institute reports moderately strong explosions which generate ash columns up to 5,000 metres above sea level. Incandescent material is reaching a height of 500 metres above the crater, feeding three lava flows that travel 500 metres down the Santa Teresa drainage, 800 metres down the Ceniza, and 300 metres down the Taniluyá.

Ashfall is reported in downwind areas. Authorities warn there is a possibility of pyroclastic flows, urging residents and the public not to approach the ravines.

The previous effusive eruption phase in 2017 began on November 5th and ended on November 7th.

Le tracé sismique ne laisse guère de doute sur l’intensité de l’éruption du Fuego (Source: INSUVUMEH)

Popocatepetl (Mexique): Nouveau cratère // New crater

Le CENAPRED indique qu’un nouveau cratère a été découvert sur le Popocatépetl. Les autorités s’attendent à ce que le volcan continue d’éjecter des matériaux vers la surface dans les prochains jours.
Le nouveau cratère a un diamètre de 370 mètres et une profondeur de 110 mètres. (voir photo ci-dessous) Il n’y a pas de dôme pour le moment à l’intérieur du cratère. C’est un système ouvert, ce qui facilite l’évacuation des émissions de cendre. Cependant, un nouveau dôme de lave pourrait partiellement occuper ce nouveau cratère dans les prochains jours ou les prochaines semaines.
En ce moment, le volcan montre de légères émissions de gaz et de vapeur.
Il est demandé à la population et aux touristes de ne pas s’approcher du volcan et surtout du cratère. En cas de fortes pluies, ils doivent rester à l’écart des ravines en raison du risque de glissements de terrain et de coulées de débris.

————————————

CENAPRED indicates that a new crater was discovered at Popocatépetl and authorities expect the volcano to continue throwing new material towards the surface in the coming days.

The new crater has a diameter of 370 metres and is 110 metres deep. (see photo below) There is no dome for the moment inside the crater. It is an open system, which facilitates the release of ash emissions. However, a partial new lava dome might appear in the coming days or weeks in the new crater.

Right now, the volcano shows a light emission of gas and steam.

People are urged not to approach the volcano and especially the crater. In case of heavy rains, they should stay away from the ravines due to the danger of landslides and debris flows.

Crédit photo: CENAPRED

Popocatepetl (Mexique / Mexico)

Les événements explosifs plus ou moins violents sont relativement fréquents sur le Popocatepetl. Cependant, l’explosion qui s’est produite le 23 novembre 2017, a été la plus forte depuis 2013. Des retombées de cendre ont été signalées dans les localités proches du volcan, principalement au sud et au sud-est.
L’éruption a commencé à 14h13 (heure locale), avec un panache de cendre qui s’est élevé à environ 1 800 mètres au-dessus du cratère.
Il est conseillé aux personnes vivant près du volcan de couvrir leurs réserves d’eau, de porter des masques de protection et de ne pas laisser la cendre s’accumuler sur les toitures légères. En outre, les habitants et les touristes ne doivent pas s’approcher du volcan, en particulier près du cratère, en raison du risque permanent de projections.

Source : CENAPRED.

—————————————

We are used to seeing More or less violent explosive events on Popocatepetl. However, the explosion that occurred on November 23rd, 2017, was the strongest since 2013. Ashfall was reported in nearby communities, mainly to the south and southeast.

The eruption started at 14:13 (local time), producing a plume of ash that rose about 1 800 metres above the crater.

Residents living near the volcano are reminded to cover their water sources, wear protective masks and not let ash accumulate on light roofs. Besides, residents and tourists should not go near the volcano, especially near the crater due to hazard caused by ballistic fragments.

Source: CENAPRED.

Source: CENAPRED

Popocatepetl (Mexique / Mexico)

Dans son rapport quotidien du 5 novembre 2017, le CENAPRED indique que l’activité de Popocatepetl a augmenté au cours des 24 heures précédant cette mise à jour. Le système de surveillance a enregistré 269 émissions de vapeur et de gaz de faible intensité, ainsi que trois explosions. De plus, deux séismes volcano-tectoniques de magnitude M 1,3 et M 1,1 ont également été enregistrés. Enfin, le volcan a montré un épisode strombolien de 80 minutes. Pendant la nuit, une légère incandescence a été observée au-dessus du cratère, avec une intensification pendant les émissions de gaz.
Le CENAPRED insiste sur le fait que les gens ne doivent pas s’approcher du volcan, surtout près du cratère, en raison du danger causé par les projections. En cas de fortes pluies, il est conseillé de quitter le fond des ravines en raison des risques de glissements de terrain et de coulées de boue.
Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune Phase 2.

—————————————

In its daily report for November 5th, 2017, CENAPRED indicates that activity at Popocatepetl increased during the 24 hours before the update. The monitoring system registered 269 low-intensity exhalations and three explosions. Moreover, two volcano-tectonic earthquakes with magnitudes of M 1.3 and M 1.1 were also recorded. At last, the volcano showed an 80-minute Strombolian episode. During the night a slight incandescence was observed over the crater that increased with small exhalations.
CENAPRED emphasizes that people should not go near the volcano, especially near the crater, due to the hazard caused by ballistic fragments and in case of heavy rains leave the bottoms of ravines by the danger of landslides and debris flows.
The alert level is kept at Yellow Phase 2.

Source: CENAPRED (https://www.gob.mx/cenapred)

Popocatepetl (Mexique / Mexico): Impressionnante séquence éruptive // Impressive eruptive episode

Alors que l’on attend toujours une éruption de l’Agung en Indonésie, une éruption impressionnante a eu lieu sur le Popocatépetl au Mexique le 5 octobre 2017 à 0h26 (heure locale). Le volcan a éjecté des matériaux incandescents jusqu’à 600 mètres au-dessus du cratère et généré une colonne de cendre qui est montée jusqu’à environ 2 km au-dessus du cratère. Selon le VAAC de Washington, l’éruption a produit un panache qui s’est étiré jusqu’à 28 km à l’ouest du sommet, avec une altitude maximale de 6,4 km.
Voici une vidéo de l’événement:
https://youtu.be/0hx0f1ZLCnQ

Source: CENAPRED.

——————————————-

While we are still waiting for an eruption of Mt Agung in Indonesia, an impressive eruption took place at Mexico’s Popocatépetl on October 5th 2017 at 0:26 (local time). The volcano ejected incandescent material up to 600 metres above the crater an generated an ash column up to about 2 km above the crater. According to the Washington VAAC, the eruption produced a plume extending 28 km west of the summit, with a maximum altitude of  6.4 km.

Here is a video of the event:

https://youtu.be/0hx0f1ZLCnQ

Source : CENAPRED.