Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici les dernières nouvelles volcaniques, en se référant au rapport hebdomadaire du GVN de la Smithsonian Institution.

Comme je l’ai déjà indiqué, l’activité éruptive a augmenté sur le Popocatepetl (Mexique) au cours des derniers jours. Le CENAPRED précise que chaque jour entre le 26 mars et le 2 avril, il y a eu entre 27 et 200 émissions de vapeur et de gaz, dont certaines contenaient de la cendre. Une explosion survenue le 26 mars a provoqué l’apparition d’un panache de cendre qui est monté à 3 km au-dessus du cratère et a projeté des fragments incandescents sur 2 km sur les flancs du volcan, mettant le feu à des pâturages situés au nord et au nord-est. Des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs localités. Une autre explosion le 28 mars a généré un panache de cendre qui s’est élevé à une hauteur de 2,5 km et a projeté des fragments incandescents sur 1 km.

Une période d’activité strombolienne a débuté le 30 mars et a duré 14 minutes, avec des panaches de cendre s’élevant à 800 mètres de hauteur. Des matériaux incandescents sont retombés sur les flancs du volcan, jusqu’à 300 mètres en dessous de la lèvre du cratère. Au cours d’un survol, les scientifiques ont observé que le diamètre intérieur du cratère avait atteint 350 mètres et que le fond du cratère avait une profondeur de 250 à 300 mètres.
Le niveau d’alerte est maintenant à la couleur Jaune, Phase 3.
Source: CENAPRED.

°°°°°°°°°°

Le Fuego (Guatemala) est très actif ces jours-ci. 14 à 20 explosions par heure ont été enregistrées les 28 et 29 mars, avec des panaches de cendre s’élevant à 1,1 km au-dessus du sommet. Des ondes de choc ont fait vibrer les structures à proximité du volcan. Des matériaux incandescents ont été éjectés à une hauteur de 200 à 300 mètres et ont provoqué des avalanches qui se sont écoulées dans plusieurs ravines. Des retombées de cendre ont été signalées dans les localités sous le vent. Un bulletin spécial émis le 29 mars indiquait que l’activité s’était intensifiée, avec des panaches de cendre de 1,3 km générés par des explosions. Des avalanches de matériaux ont à nouveau dévalé plusieurs ravines.
Un nouveau bulletin spécial a été publié le 31 mars, décrivant une nouvelle augmentation de l’activité. Une coulée de lave qui était apparue le matin avait avancé sur 800 mètres dans la ravine Seca. Le 1er avril, 13 à 16 explosions étaient enregistrées chaque heure. Des matériaux incandescents ont été éjectés à une hauteur de 100 à 200 mètres et ont provoqué des avalanches atteignant parfois la végétation.
Source: INSUVUMEH.

°°°°°°°°°°

Des explosions stromboliennes ont été observées dans le cratère Mackenney du Pacaya (Guatemala) à la fin du mois de mars. Elles éjectaient des matériaux jusqu’à 75 mètres au-dessus de la lèvre du cratère. Une coulée de lave a avancé sur le flanc nord, avec de petites avalanches de matériaux provoquées par des effondrements du front de coulée.
Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Le Bromo (Indonésie) émet toujours des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 3,4 – 4 km d’altitude, au vu des images de la webcam et des données satellitaires. Le niveau d’alerte est maintenu à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et les visiteurs doivent rester en dehors d’un rayon de 1 km du cratère.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

L’Agung (Indonésie) montre toujours des signes d’activité avec des panaches de cendre pouvant atteindre 5,5 km d’altitude. Une anomalie thermique est visible sur les données satellitaires. Des retombées de cendre ont été signalées dans des villages proches du volcan. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1-4) avec une zone d’exclusion de 4 km de rayon.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Le 30 mars, le panache de cendre de l’Anak Krakatau (Indonésie) s’élevait à 1 km de hauteur. Trois événements ont été détectés le 31 mars, mais aucun panache de cendre n’a été observé.
Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone de danger de 5 km de rayon par rapport au cratère.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Le dôme de lave du Merapi (Indonésie) a atteint un volume estimé à 472 000 mètres cubes. La majeure partie de la lave extrudée s’évacue dans la partie haute de la ravine de la rivière Gendol sur le flanc sud-est. 8 coulées de blocs et de cendre ont parcouru jusqu’à 1 500 mètres dans la ravine de la Gendol.
Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1-4) et les habitants doivent rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: CVGHM.

——————————————————–

Here is the latest volcanic news, with reference to the Smithsonian Institution’s GVN Weekly Report.

As I put it before, eruptive activity increased on Popocatepetl (Mexico) during the last days. CENAPRED indicates that each day between March 26th and April 2nd there were 27-200 steam-and-gas emissions, some of which contained ash. An explosion on March 26th produced an ash plume that rose 3 km above the crater rim, and ejected incandescent fragments 2 km onto the flanks setting fire to pastures on the N and NE flanks. Ashfall was reported in several municipalities. Another explosion on March 28th generated an ash plume that rose 2.5 km, and ejected fragments 1 km onto the flanks.

A period of Strombolian activity began on March 30th and lasted for 14 minutes, generating ash plumes that rose 800 metres. Incandescent ejecta fell onto the flanks 300 metres below the crater rim. During an overflight scientists observed that the diameter of the inner crater had increased to 350 metres, and that the crater floor was 250-300 metres deep.

The alert level is now at Yellow, Phase Three.

Source: CENAPRED

°°°°°°°°°°

Fuego (Guatemala) is quite active these days. 14-20 explosions per hour were recorded on March 28th and 29th,, with ash plumes rising as high as 1.1 km above the summit. Shock waves vibrated nearby structures. Incandescent material was ejected 200-300 metres high and caused avalanches of material that travelled down several drainages. Ashfall was reported in downwind municipalities. A special bulletin issued on March 29th stated that activity had increased with ash plumes from explosions rising as high as 1.3 km. Avalanches of material again travelled down several drainages.

Another special bulletin was issued on March 31st, describing another increase in activity. A lava flow that had emerged in the early morning hours advanced 800 metres in the Seca drainage. On April 1st, 13-16 explosions were recorded per hour. Incandescent material was ejected 100-200 metres high and caused avalanches of material that occasionally reached vegetation.

Source: INSUVUMEH.

°°°°°°°°°°

Strombolian explosions were observed at Pacaya’s Mackenney Crater (Guatemala) at the end of March. They ejected material as high as 75 metres above the crater rim. A lava flow travelled down the northern flank, producing minor avalanches of material from the lava-flow front.

Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Bromo (Indonesia) is still producing ash plumes rising to altitudes of 3.4 – 4 km, based on webcam images and satellite data. The Alert Level remained at 2 (on a scale of 1-4), and visitors are warned to stay outside a 1-km radius from the crater.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Agung (Indonesia) is still showing signs of activity with ash plumes that may rise up to an altitude of 5.5 km. A thermal anomaly is visible in satellite data. Ashfall has been reported in nearby villages. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) with a 4-kilometre-radius exclusion zone.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

On March 30th, an ash plume from Anak Krakatau (Indonesia) rose to1 km and three events were detected on March 31st, although no ash plumes were visible.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 5-km radius hazard zone from the crater.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Merapi’s lava dome (Indonesia) has grown to an estimated volume of 472,000 cubic metres. Most of the extruded lava falls into the upper parts of the Gendol River drainage on the SE flank. As many as 8 block-and-ash flows travelled as far as 1,500 metres down the Gendol drainage.

The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 3-km exclusion zone.

Source: CVGHM.

Vue du Popocatepetl le 28 mars 2019 (Webcam CENAPRED)

Popocatepetl (Mexique): Hausse du niveau d’alerte // The alert level has been raised

Suite aux explosions à répétition des derniers jours, les autorités mexicaines ont décidé le 28 mars de faire passer le niveau d’alerte du volcan de la couleur Jaune Phase 2 à la couleur Jaune Phase 3. Comme je l’ai indiqué précédemment, les explosions sont dues à la destruction du dôme de lave qui s’est formé dans le cratère.
Source: CENAPRED.

———————————

Following the repetitive explosions of Popocatepetl during the past days, Mexican authorities decided to raise the alert level for the volcano from Yellow Phase 2 to Yellow Phase 3 on March 28th, 2019. As I put it before, the explosions are caused by the destruction of the lava dome that built up in the crater.
Source: CENAPRED.

Volcans dangereux ? // Dangerous volcanoes ?

Il y a quelques jours j’entendais un géologue expliquer au cours d’une émission télévisée sur la chaîne ARTE que les volcans présentent plus d’avantages que d’inconvénients. La fertilité de leurs sols attire les populations sur leurs pentes, en particulier en Indonésie et aux Philippines, des pays qui, pourtant, compte les volcans les plus dangereux. Le géologue expliquait aussi que, tout compte fait, les volcans ne tuent pas beaucoup de personnes.

Après avoir regardé l’émission, j’ai fait une recherche sur mon blog et j’ai dressé un bilan des éruptions au cours de l’année 2018. Je me suis aperçu que les volcans n’étaient pas aussi gentils qu’ils en avaient l’air et qu’ils avaient au cours de l’année écoulée fait plus de victimes que les avions. Ces derniers ont tué 556 personnes au cours de 15 accidents en 2018, alors que les volcans ont tué au moins 787 personnes pendant la même période. Il n’y a pourtant eu que deux événements volcaniques vraiment meurtriers en 2018 : les éruptions du Fuego au Guatemala et de l’Anak Krakatau en Indonésie. 332 personnes ont péri sous les coulées pyroclastiques du Fuego et 453 ont été balayées par le tsunami qui a accompagné l’effondrement de l’Anak Krakatau.

A cela il faudrait ajouter un mort et onze blessés lors d’une éruption surprise du Mont Kusatsu-Shirane au Japon le 23 janvier 2018.

Un guide est mort asphyxié par un nuage de gaz à Hawaii au cours de l’éruption du Kilauea le 1er février 2018.

Le 16 juillet 2018 à Hawaii, une bombe volcanique a atterri sur un bateau dans lequel avaient pris place des touristes venus admirer l’arrivée de la lave dans l’océan. On a dénombré 23 blessés. A noter que le bateau se trouvait à l’intérieur de la zone de sécurité de 300 mètres par rapport au littoral mise en place par les gardes-côtes américains. Aujourd’hui, le propriétaire du bateau a des démêlés avec la justice.

L’éruption du Kilauea en 2018 n’a pas été meurtrière mais la lave a causé de sérieux dégâts puisque plus de 700 structures sont parties en fumée.

A méditer…

———————————————-

 A few days ago I heard a geologist explain during a TV show on the ARTE channel that volcanoes have more advantages than disadvantages. The fertility of their soils attracts people to their slopes, especially in Indonesia and the Philippines, ajthough rhese countries have the most dangerous volcanoes. The geologiqt also explained that, all in all, volcanoes do not kill so many people.
After watching the program, I did a search on my blog and took into account the eruptions that occurred during the year 2018. I realized that the volcanoes were not as nice as they looked and they had over the past year caused more casualties than the planes. These killed 556 people in 15 accidents in 2018, while volcanoes killed at least 787 people during the same period. There were, however, only two deadly volcanic events in 2018: the eruptions of Fuego in Guatemala and Anak Krakatau in Indonesia. 332 people perished under the pyroclastic flows of Fuego and 453 were swept away by the tsunami that accompanied the collapse of Anak Krakatau.
To this should be added one dead and eleven injured during a surprise eruption of Mount Kusatsu-Shirane in Japan on January 23rd, 2018.
A guide died when he was asphyxiated by a cloud of gas in Hawaii during the eruption of Kilauea on February 1st, 2018.
On July 16th, 2018 in Hawaii, a volcanic bomb landed on a boat in which tourists who came to watch the arrival of the lava in the ocean. There were 23 wounded. It should be noted that the boat was inside the 300-meter safety zone set up by the US Coast Guard. Today, the owner of the boat is in trouble with the law.
The eruption of Kilauea in 2018 was not deadly but the lava caused serious damage as more than 700 structures went up in smoke.

Just think about it!

Les éruptions du Fuego et de l’Anak Krakatau ont été particulièrement meurtrières en 2018

Volcans autour du monde // Volcanoes around the world

Comme d’habitude quand un dôme se forme dans le cratère, le Popocatepetl (Mexique) a été secoué par plusieurs fortes explosions les 2 et 3 mars 2019. Comme je l’ai déjà écrit, la formation d’un dôme de 200 mètres de large avait été signalée par le CENAPRED une dizaine de jours avant les explosions. Des retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs localités. Une incandescence et une émission continue de vapeur et de gaz ont été observées pendant la nuit.. Le volcan émet actuellement des panaches de gaz et de vapeur appelés « exhalations » par le CENAPRED
Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune, Phase 2
Vous verrez les images des explosions du 2 mars 2019 en cliquant sur ce lien :
https://youtu.be/qBiz_yNBp70

 

L’activité de l’Anak Krakatau (Indonésie) s’est intensifiée à la fin du mois de février 2019. Le volcan a émis des panaches de cendre atteignant 500 mètres de hauteur. Plusieurs séismes d’origine volcanique ont également été enregistrés. Les visiteurs et les pêcheurs sont priés de respecter une distance de sécurité de l’île.
Source: (PVMBG).

 

L’activité éruptive se poursuit à Manam (Papouasie-Nouvelle-Guinée), avec des panaches de cendre jusqu’à 3 km au dessus du niveau de la mer.
La couleur de l’alerte aérienne reste Rouge.
L’activité éruptive avait été particulièrement intense en janvier, avec des panaches de cendre s’élevant à plus de 15 km d’altitude. Les tours de télécommunication, les réserves d’eau et d’autres infrastructures ont été détruites et les habitants proches du volcan ont dû être évacués.

 

L’activité éruptive est stable sur le Sabancaya (Pérou) avec une vingtaine d’explosions par jour et des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 2 700 mètres au-dessus du cratère.
INGEMMET, IGP.

 

L’éruption se poursuit au Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) et ne semble pas prête de s’arrêter. Le tremort est assez stable et a gardé un niveau modéré au cours des derniers jours. Un cône se forme sur le site de l’éruption avec une bouche active au sommet. La lave a commencé à s’écouler dans des tunnels à la base du cône. En aval, la branche nord de la coulée est la seule à être active.

Dernière minute : Une nouvelle fissure s’est ouverte en amont du site éruptif, sur le flanc nord-ouest du Piton Madoré. Elle a été observée par un touriste lors d’un survol en hélicoptère. L’OVPF pense que ce nouveau point d’émission de lave s’est probablement ouvert le 5 mars entre 09h00 et 19h00. Un petit cône est en cours de formation et une nouvelle coulée a commencé à progresser au nord du site éruptif principal.

L’OVPF précise ce matin qu’au moins 6 points d’émission sont visibles aux alentours du Piton Madoré. Les conditions météo ne permettent pas actuellement de faire une reconnaissance aérienne.

Source: OVPF.

——————————————————-

As usual when a dome builds up within the crater, Popocatepetl (Mexico) was shaken by several strong explosions on March 2nd and 3rd, 2019. As I put it before, the growing 200-metre-wide dome had been reported by CENAPRED about ten days before the explosions. Ashfall has been reported in several communities. Incandescence and continuous emission of water vapour and volcanic gases were observed during the night. The volcano is currently emitting gas and vapour plumes calles “exhalations” by CENAPRED

The Alert Level remains at Yellow, Phase Two.

En cliquant sur ce lien, vous verrez des images des explosions du 2 mars 2019.

https://youtu.be/qBiz_yNBp70

 

There has been an increase in the activity of Anak Krakatau (Indonesia) at the end of February 2019. The volcano emitted ash plumes up to 500 metres high. Several volcanic earthquakes have also been recorded. Visitors and fishermen are asked to stay a safe distance from the island.

Source: (PVMBG).

 

Eruptive activity continues at Manam (Papua New Guinea), with ash plumes up to 3 km above sea level.

The aviation colour code remains Red.

Eruptive activity had been particularly intense in January, with ash plumes rising an altitude of more than 15 km. Telecommunication towers, water sources and other infrastructure were destroyed and local residents close to the volcano had to be evacuated.

 

Eruptive activity is stable at Sabancaya (Peru) with 20 explosions or so per day and ash plumes that rise up to 2,700 metres above the crater.

INGEMMET, IGP.

 

The eruption continues at Piton de la Fournaise (Reunion Island) and does not seem ready to stop. The tremor is quite stable and has kept a moderate level during the past days. A cone is building up on the site of the eruption with an open vent at the summit. Lava has started to flow in tunnels at the base of the cone. The northern branch of the flow is the only one to be active.

Last minute: A new fissure has opened upskope of the eruptive site, on the north-west flank of Piton Madoré. It was observed by a tourist during a helicopter flight. OVPF believes that this new lava emission point probably opened on March 5th between 09:00 and 19:00. A small cone is being built and a new flow has begun to progress north of the main eruptive site.

OVPF indicates this morning that at least six emission points can be seen in the Piton Madoré area. Poor weather conditions do not currently allow to fly over the eruptive site.

Source: OVPF.

Vue du tremor éruptif (Source : OVPF)

La webcam du Piton Cascades montre que l’éruption reste soutenue à la source

 

Volcans du monde // Volcanoes around the world

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) se poursuit. Malgré quelques fluctuations, le tremor reste relativement stable. Le front de coulées de situe à 1200 mètres d’altitude et seul le bras nord est actif.
Source: OVPF.

Un article paru dans le Journal de l’Ile résume parfaitement la situation actuelle sur le volcan. Mes amitiés à François Martel-Asselin qui l’a rédigé.

https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2019/03/01/Eruption-quand-les-coulees-la-route_568825?fbclid=IwAR0nVRRS0tasRnADqEewoEDWS3FavYowQUJN14yb5lLp7M4XPxDG-1wSR48

D’importantes émissions de gaz s’échappent de quatre bouches dans une zone précédemment recouverte par un lac à l’intérieur du cratère du Poas (Costa Rica). Une légère incandescence est parfois visible au niveau de l’une des bouches pendant la nuit. Une odeur de soufre a été signalée dans plusieurs zones sous le vent. Des retombées de cendre ont été observées à Canoas de Alajuela le 26 février 2019.
Source: OVSICORI ..

Le volume du dôme de lave dans le cratère sommital du Merapi (Indonésie) n’a pas changé par rapport aux semaines précédentes. Les émissions de gaz et de vapeur s’élèvent jusqu’à 375 mètres au-dessus du cratère. Le 18 février 2019, plusieurs avalanches de blocs et de cendre ont parcouru un kilomètre dans la ravine de la rivière Gendol. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1-4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.

Une moyenne de 20 explosions par jour a été enregistrée sur le Sabancaya (Pérou) au cours de la semaine écoulée. Des panaches de gaz et de cendre ont été observés jusqu’à 2,2 km au-dessus du cratère. Le public ne doit pas s’approcher du cratère dans un rayon de 12 km.
Source: INGEMMET, IGP.

Au Kamchatka, le KVERT a signalé une augmentation de l’activité du Bezymianny, avec une incandescence nocturne du cratère et des effondrements du dôme de lave générant des avalanches pyroclastiques. Les panaches de cendre du Karymsky ont été observés sur des images satellites, avec parfois une anomalie thermique. Le dôme de lave du Sheveluch continue de croître, avec une extrusion de blocs du côté nord et des avalanches pyroclastiques. Le niveau d’alerte reste à l’Orange pour ces trois volcans.

——————————————

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) is going on. Despite a few fluctuations, the eruptive tremor has been quite stable during the past days. The lava flow front is located 1200 metres above sea level. The northern branch is the only one to be active for thr moment.
Source: OVPF.

Intense gas emissions are rising from four fumarolic vents in the area previously covered by a lake in the crater of Poas (Costa Rica). Minor incandescence is sometimes visible from one of the vents at night. A sulphur odour has been reported in several downwind areas. Ashfall was reported in Canoas de Alajuela on 26 February, 2019.
Source: OVSICORI..

The volume of the lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) has remained unchanged compared with the previous few weeks. White emissions are rising as high as 375 metres above the crater rim. On 18 February, 2019, multiple block-and-ash f lows traveled at one kilometre down the Gendol drainage. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 3-km exclusion zone.

An average of 20 explosions per day occurred at Sabancaya (Peru) during the past week. Gas-and-ash plumes were seen rising as high as 2.2 km above the crater. The public should not approach the crater within a 12-km radius.
Source: INGEMMET, IGP.

In Kamchatka, KVERT reports increased activity at Bezymianny characterized by nighttime crater incandescence and hot avalanches originating from the lava dome. Ash plumes from Karymsky are identified in satellite images, with an occasionnal thermal anomaly. Sheveluch’s lava dome continues to grow, extruding blocks on the N side, and producing hot avalanches. The alert level remains at Orange for these three volcanoes.

Eruption au sommet du Sabancaya (Credit photo: IGP)

Activité éruptive du Bezymianny (Source: KVERT)

 

Episode éruptif sur le Poás (Costa Rica) // Eruptive episode on Poás Volcano (Costa Rica)

L’OVSICORI indique qu’un épisode éruptif significatif débuté le 11 février 2019 sur le Poás, avec une émission de cendre de faible intensité et l’apparition d’une incandescence dans le cratère. On a pu observer une colonne éruptive d’environ 200 mètres de hauteur au-dessus du cratère. L’éruption a obligé les autorités à fermer le Parc National.
Les vents ont poussé la cendre et les gaz vers le sud-ouest. L’OVSICORI a conseillé aux personnes souffrant de problèmes respiratoires de rester à l’intérieur et de porter un masque lors de leurs sorties.
Il s’agit de la première activité éruptive significative du Poás depuis 2017. L’éruption n’a pas vraiment été une surprise car une augmentation de l’activité volcanique avait été observée en janvier.
Source: OVSICORI.

———————————————–

OVSICORI indicates that a significant eruptive episode started at Poás volcano on February 11th, 2019 with low-level ash emission and crater incandescence. An eruptive column about 200 metres high could be seen rising above the crater. The eruption forced the authorities to close Poas Volcano National Park.

Winds pushed the ash and gases to the southwest. OVSICORI advised people with respiratory problems to stay indoors and wear masks when going out.

This is the first significant eruptive activity since 2017. The eruption did not really come as a surprise as an increase in volcanic activity had been observed in January.

Source : OVSICORI.

Le Poás pendant la matinée du 12 février 2019 (heure locale)

Nouvelles des volcans du monde // News of volcanoes around the world

Avec la fin du ‘shutdown’ aux États-Unis, la Smithsonian Institution est à nouveau en mesure de publier ses rapports hebdomadaires sur l’activité volcanique dans le monde. Parmi les volcans les plus actifs, on remarque le Karangetang, le Merapi, le Planchon-Peteroa et le Fuego.

La lave en provenance du sommet du Karangetang (Sulawesi / Indonésie) a finalement atteint la mer le 6 février 2019. Plus de 110 habitants de cinq villages ont été évacués vers des endroits plus sûrs de l’île. Batubulan a été le premier village à être évacué, car une coulée de lave s’était approchée de la rivière et menaçait de couper la route reliant le village au reste de l’île. Aucun dégât important n’a été signalé dans le village.
Les autorités locales se disent « prêtes à procéder immédiatement à d’autres évacuations à l’aide de navires, et à évacuer les villages côtiers en cas d’urgence ».
Comme je l’ai déjà écrit, il est demandé à la population et aux touristes de ne pas s’approcher du volcan à moins de 2,5 km du cratère principal et du cratère nord et à moins de 3 km dans les secteurs S, SE, O et SO. Les gens doivent également préparer des masques en cas de retombées de cendre et être vigilants, en particulier le long des berges de la rivière Batuawang, jusqu’à la plage.
Le niveau d’alerte du Karangetang reste à 3.
Voici la courte vidéo d’un bulletin d’informations télévisé montrant la lave en train d’entrer dans la mer.
https://youtu.be/tGpqJsEemcQ

Le volume du dôme de lave au sommet du Merapi est actuellement estimé à 461 000 mètres cubes et est relativement stable. Plusieurs avalanches de blocs incandescents ont été enregistrées au cours des derniers jours. Ces matériaux ont dévalé la pente sur une distance de 200 à 700 mètres au sud-est dans la ravine de la rivière Gendol. Plusieurs écoulements pyroclastiques ont également été observés, avec de petites retombées de cendre dans la partie Est du volcan. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.

Le SERNAGEOMIN a signalé une augmentation des émissions de cendre sur le Planchón-Peteroa à compter du 1er février 2019. Les panaches de cendre s’élèvent jusqu’à 2 km au-dessus du volcan. Cette activité s’est accompagnée d’événements sismiques discrets et de très basse fréquence le 1er février. Le 3 février, les webcams ont montré des panaches de gaz et de cendre atteignant des hauteurs inférieures à 2 km. Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune.

Des explosions avec une moyenne de 15 événements par heure sont toujours détectées sur le Fuego. Elles génèrent des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Des retombées de cendre ont été signalées dans les zones sous le vent. Des matériaux incandescents sont éjectés à une hauteur de 300 mètres et provoquent des avalanches dans les ravines Seca, Ceniza, Trinidad et Las Lajas. Les ondes de choc font vibrer les fenêtres dans les localités proches du volcan.

———————————————–

With the end of the shutdown in the United States, the Smithsonian Institution is again able to release its weekly reports about volcanic activity around the world. Among the most active volcanoes, one notices Karangetang, Merapi, Planchon-Peteroa and Fuego.

Lava travelling from the summit of Karangetang (Sulawesi / Indonesia) finally reached the sea on February 6th, 2019. Over 110 residents from five villages have been evacuated to safer locations across the island. The first village to be evacuated was Batubulan because a lava flow had approached the nearby river and threatened to cut the road connecting the village with the rest of the island. No significant damage was reported from the village.

Local authorities say they are “ready to immediately move in with ships and evacuate coastal villages if the danger level is declared as an emergency. »

As I put it before, people are asked not to approach the volcano within a 2.5 km radius of the main and northern crater and within 3 km in the S, SE, W and SW sectors. They should also prepare masks in the event of ashfall and be aware of all potential threats, especially along the banks of Batuawang river to the beach.

The alert level for Karangetang remains at 3.

Here is a short video of a TV news bulletin showing lava entering the sea.

https://youtu.be/tGpqJsEemcQ

The volume of the lava dome at Merapi’s summit crater is currently estimated at 461,000 cubic metres and is relatively stable. Several incandescent rockfall events have been recorded in the past days, with material travelling 200-700 m SE in the Gendol River drainage. Several pyroclastic flows have also been observed, producing produced minor ashfall in areas E of the volcano. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are urged to remain outside of the 3-km exclusion zone.

SERNAGEOMIN has reported an increase in ash emissions at Planchón-Peteroa beginning on February 1st, 2019. Ash plumes are rising as high as 2 km above the volcano. This activity was accompanied by discrete, very-low-frequency seismic events which were only recorded on that day. On February 3rd, webcams showed gas-and-ash plumes rising to heights less than 2 km. The Alert Level remains at Yellow.

Explosions with a n average of 15 events per hour are still detected at Fuego, with ash plumes rising as high as 1.1 km above the crater. Ashfall has been reported in downwind areas. Incandescent material is ejected 300 metres high and causes avalanches that travel down the Seca, Ceniza, Trinidad and Las Lajas ravines. Shock wave cause the windows to vibrate in the communities near the volcano.

Vue de la lave du Karangetang arrivant dans la mer (Kompas TV)