Fogo (Iles du Cap Vert): Aggravation de la situation // The situation is getting worse

drapeau francais8 heures: Les dernières nouvelles en provenance de l’île de Fogo ne sont pas bonnes et confirment malheureusement ce que j’écrivais dans ma note d’hier soir. En effet, la lave aurait atteint dimanche le village de Bangaeira où une maison d’hôtes et plusieurs immeubles d’appartements auraient été endommagés.
A Portela, déjà durement touchée par l’éruption, deux églises ont été détruites en plus des dizaines de maisons, un hôtel et une école disparus sous la lave il y a quelques jours.
Aucune victime n’a été signalée jusqu’à présent, bien que plusieurs personnes aient été traitées après avoir inhalé de la cendre ou des gaz toxiques.
Toute la région a été bouclée en raison de problèmes de sécurité.

Les photos visibles sur le site FogoNews parlent d’elles-mêmes:

https://www.facebook.com/fogonewscom/photos_stream

17 heures: Confirmation des informations ci-dessus. Après Portela, le village de Bangaeira a été détruit en quelques heures. Les autorités redoutent maintenant que la lave atteigne Mosteiros. De plus, il se peut qu’il faille évacuer d’autres localités situées en dehors de Cha das caldeiras, comme Fernão Gomes.  Il est encore trop tôt pour envisager l’évacuation de Cotcho et Cutelo Alto et leurs plantations de caféiers. En effet, la pente s’adoucit dans ce secteur et la lave mettrait du temps pour y arriver. Néanmoins, il ne faudrait pas oublier que les éruptions du Pico peuvent se prolonger, comme celle de 1995 qui a duré 56 jours.

Source: Ocean Press.

 ——————————————–

drapeau anglais8:00: The latest news coming from Fogo Island is not good and unfortunately confirming what I wrote in last night’s post. Indeed, lava reportedly reached on Sunday Bangaeira where one guesthouse and multiple apartment buildings have been damaged.

Neighbouring Portela had two churches destroyed, on top of previous heavy damage to dozens of homes, a hotel and a school.

No deaths have been reported so far, though multiple people have been treated for inhaling ash or poisonous gases.

The whole region has been sealed off due to security concerns.

The photos on the FogoNews website sum up the disaster:

https://www.facebook.com/fogonewscom/photos_stream

17:00: The above mentioned news is confirmed. After Portela, the village of Bangaeira was destroyed in a few hours. Local authorities now fear that lava might reach Mosteiros. Besides, it may be necessary to evacuate other locations, now out of Cha das Caldeiras, including Fernão Gomes. It is too early to think of an evacuation plan of the population of Cotcho and Cutelo Alto (coffee fields) as the slope inclination does not favour its advancement. Nevertheless, one should not forget that the eruptions of Pico volcano may last quite long, like in 1995 with 56 days.

Hawaii: La lave avance très lentement // Lava is moving forward very slowly

drapeau francaisLe bras de lave qui s’est échappé il y a quelques jours de la coulée du 27 juin et qui la longe dans sa partie septentrionale, n’a guère avancé ces derniers jours. En effet, après avoir progressé rapidement sur un terrain pentu, la lave est arrivée dans une zone relativement plate. La carte ci-dessous montre sa progression entre le 1er décembre (extrémité du tracé rouge vif dessiné par le HVO) et le 6 décembre (point jaune mis en place par la Protection Civile à l’issue d’un survol en hélicoptère). Actuellement, le front actif se trouve à 3,9 km de l’intersection entre Pahoa Village Road et la Route 130. Il ne menace donc pas les zones habitées.

Les prochains jours seront déterminants, lorsque la lave va à nouveau aborder un terrain plus pentu. Il est toutefois impossible de prévoir sa trajectoire. Les lignes en pointillés bleus sur la carte montrent les différentes hypothèses, mais seule Madame Pele a la réponse aux questions que tout le monde se pose à Pahoa.

 ——————————————

drapeau anglaisThe narrow finger of lava that broke away from the main lava flow a few days ago and is moving along its northern side has not much advanced during the past days. Indeed, after progressing rapidly on steep ground, lava reached a relatively flat area. The map below shows its progression between December 1st (end of the bright red line drawn by HVO) and December 6th (yellow dot by Civil Defence after a helicopter flight). Currently, the active leading edge is 3.9 km from the intersection between Pahoa Village Road and Highway 130. It does not threaten populated areas.
The next few days will be decisive when lava will again a steeper terrain. However, it is impossible to predict its path. The blue dotted lines on the map show the various hypotheses, but only Madame Pele has the answer to the questions that everyone is asking in Pahoa.

Pahoa-blog

Crédit:  HVO / Civil Defence

Vol de capteurs sur le Nevado del Ruiz (Colombie) // Theft of sensors on Nevado del Ruiz (Colombia)

drapeau francaisSelon le site Inside Colombia, des capteurs essentiels au système d’alerte du Nevado del Ruiz ont été dérobés lundi dernier. Le matériel volé fait partie d’un système permettant de contrôler l’activité volcanique et d’alerter rapidement 16 communautés de la région en cas de réveil du Nevado. Le vol pourrait représenter un sérieux problème pour ces zones habitées ; les autorités et les scientifiques craignent que le volcan, qui est entré en éruption en 2012, se réveille de nouveau prochainement.
Les volcanologues rencontrent cette semaine les autorités locales pour faire le point sur l’activité du volcan ces derniers temps.  En effet, l’activité sismique a augmenté sur le Nevado del Ruiz au cours des dernières semaines. Les émissions de cendres et de gaz au cours du mois écoulé ont soulevé des inquiétudes, en particulier suite au récent séisme qui a secoué la région. Un séisme volcano-tectonique a encore été enregistré samedi sous le volcan à 3 km de profondeur. la secousse a été ressentie dans la ville de Las Brisas dans la province de Manizales.
Le matériel volé n’est qu’une partie des soucis. Avec la saison des pluies, un grand nombre de voies d’évacuation sont devenues peu fiables, voire dangereuses.

 ———————————————

drapeau anglaisAccording to the Inside Colombia website, the sensors vital to the warning system for the Nevado del Ruiz volcano have been stolen on Monday. The stolen equipment is part of a system to measure activity from the volcano and provide and early alert to the 16 communities in its range. The theft could pose a serious risk to the communities as authorities and experts worry that the volcano, which erupted in 2012, is likely to erupt again.

Experts are meeting this week with local authorities to discuss the volcano’s recent activity. Indeed, seismic activity increased at Nevado del Ruiz over the last few weeks. Ash and gas emissions in the past month have raised concerns, especially in light of the recent earthquake in the area. A volcano-tectonic quake was recorded inside the volcano on Saturday, with a depth of about three kilometers. The quake was felt in the nearby town of Las Brisas in Manizales and in northern Tolima.

The stolen equipment is just part of the worries. Rains from the current rainy season have made many of the evacuation routes unreliable or even dangerous.

Nevado-del-ruiz-carte-risqu

Carte à risques du Nevado del Ruiz, avec en rouge le lahar de novembre 1985.