Semeru (Indonésie) : fin des opérations de recherche et hausse du niveau d’alerte // End of search operations and rise of the alert level

Les autorités indonésiennes ont élevé le niveau d’alerte du mont Semeru (Indonésie) au deuxième rang (Waspada), affirmant que le volcan pourrait de nouveau entrer en éruption après celle du début du mois qui a fait une cinquantaine de morts dans des villages ensevelis sous des couches de cendres et de boue.
L’agence géologique indonésienne a déclaré que l’activité du Semeru était de nouveau en hausse et pourrait déclencher de nouvelles coulées pyroclastiques, semblables à l’éruption du 4 décembre qui a été précédée de fortes pluies de mousson qui ont fait s’effondrer un dôme de lave sur le volcan. Environ 8 millions de mètres cubes de matériaux ont obstrué la rivière Besuk Kobokan, qui se trouve sur la trajectoire des coulées pyroclastiques. En conséquence, s’il y avait une autre éruption, ces matériaux accumulés bloqueraient le chemin de l’écoulement et feraient se propager les nouvelles coulées dans les environs.
Il est conseillé aux villageois vivant sur les pentes du Semeru de rester à 13 kilomètres du cratère. Les activités touristiques et minières sont interdites le long du bassin versant de Besuk Kobokan.
Les opérations de secours et de recherche des disparus ont pris fin le 17 décembre avec 36 personnes toujours portées disparues. Plus de 100 personnes ont été blessées, dont 22 gravement brûlées. Plus de 5 200 maisons et bâtiments ont été endommagés,
Source : médias d’information indonésiens.

———————————————

Indonesian authorities have raised the alert level for Mt Semeru (Indonesia) to the second highest (Waspada), saying it could erupt again after a sudden eruption earlier this month left about 50 people people dead in villages that were buried in layers of ash and mud.

Indonesia’s geological agency said it picked up increasing activity that could trigger more pyroclastic flows, similar to the December 4th eruption, which was preceded by heavy monsoon rains that partially collapsed a lava dome on the volcano.

About 8 million cubic meters of material from the volcano’s crater clogged the Besuk Kobokan River, which is in the path of the pyroclastic flows. As a result, if there was another eruption, it would block the flow path and create new lava flows spreading to the surrounding area.

Villagers living on Semeru’s slopes are advised to stay 13 kilometers from the crater. Tourism and mining activities are not allowed along the Besuk Kobokan watershed.

The search and rescue operations ended on December 17th with 36 people still unaccounted for. More than 100 people were injured, 22 of them with serious burns. More than 5,200 houses and buildings were damaged,

Source: Indonesian news media.

Photo: C. Grandpey

Grimsvötn (Islande) : pas d’éruption en vue pour le moment // No eruption in the short term

Le 6 décembre 2021, le Met Office islandais a fait passer la couleur de l’alerte aérienne du Grimsvötn du Jaune à l’Orange. Le but des codes de couleurs est d’informer le secteur aéronautique de la situation sur un volcan. La couleur Orange signifie que « le volcan présente des signes d’activité avec un fort risque d’éruption », ou qu' »une éruption volcanique est en cours sans émission de cendres ou avec une faible émission de cendres ». En Islande, le Grímsvötn est actuellement le seul volcan en couleur Orange. L’Askja et le Fagradalsfjall sont en Jaune. Tous les autres volcans sont en Vert.
Il faut garder à l’esprit que lla couleur d’alerte aérienne Orange n’est qu’une mesure de prévention et n’indique pas qu’une éruption est sur le point de se produire. L’IMO a précisé qu’il n’y a actuellement aucune activité sismique annonçant une éruption à court terme. Cependant, le volcan doit être étroitement surveillé. En effet, une éruption du Grímsvötn a parfois suivi une crue glaciaire.
De manière assez logique, le tracé du tremor a montré une ascension régulière correspondant à l’augmentation du débit de la rivière Gígjukvísl. La crue a culminé le 5 décembre au matin. Ensuite, le tremor et le débit de l’eau de fonte ont commencé à diminuer. La sismicité est actuellement faible dans la région du Grimsvötn.

———————————————-

On December 6th, 2021, the Icelandic Met Office changed Grimsvötn’s aviation color code from Yellow to Orange. The aim of the color codes is to inform the aviation sector about a volcano’s status. The Orange color code means that « the volcano is exhibiting heightened unrest with increased likelihood of eruption », or that « a volcanic eruption is underway with no or minor ash emission. » In Iceland, Grímsvötn is currently the only volcano with an Orange color code. Askja and Fagradalsfjall are Yellow. All the the other volcanoes are marked Green.

One should keep in mind that the Orange color code is only a prevention measure and not an indication that an eruption is about to occur. IMO has specified that there is currently no seismic activity announcing an eruption in the short term. However, the volcano needs to be closely monitored. Indeed, a volcanic eruption in Grímsvötn has sometimes followed a glacial outburst flood.

In a fairly logical way, the tremor curve showed a regular rise corresponding to the increasing output of the Gígjukvísl river. The flood peaked on December 5th in the morning. Then, both tremor and meltwater output started decreasing. Seismicity is currently low in the Grimsvötn area.

Source : IMO

Eruption islandaise: et maintenant? // Icelandic eruption: what next?

La situation est actuellement très calme sur le volcan Fagradalsafjall sur la péninsule de Reykjanes. L’éruption qui a débuté le 19 mars 2021 marque une pause depuis le 2 septembre et aucune nouvelle activité n’a été observée depuis ce jour. Le cratère ne fait que dégazer tranquillement. A noter que l’activité éruptive avait diminué dans les jours qui ont précédé la pause actuelle.

Source: IMO

Capture image webcam

Cette pause peut être due à un blocage dans les conduits d’alimentation. Elle peut aussi être due à une migration du magma qui a trouvé une autre voie dans les profondeurs de la Terre. De telles migrations magmatiques ne sont pas exceptionnelles en Islande ; l’une d’elles, très spectaculaire, a été observée lors de l’éruption de 2014. En conséquence, la sismicité doit être soigneusement surveillée pour voir si une telle migration est en cours. La pause actuelle peut également signifier que l’éruption est terminée, ce qui serait une mauvaise nouvelle pour le tourisme en Islande, même si l’été est maintenant terminé. Les aurores boréales vont bientôt faire leur apparition dans le ciel. Le mariage de la lave avec leurs magnifiques couleurs serait un grand spectacle ! Un bref aperçu a pu être observé le 7 septembre au-dessus de Reykjavik, avant de disparaître dans les nuages.

Photo: C. Grandpey

Comme je l’ai écrit précédemment, l’Askja montre actuellement des signes d’activité avec une inflation du sol détectée dans la région. Cependant, le Met Office islandais explique qu’il n’y a aucune indication d’une éruption à court terme, même si le niveau d’alerte a été élevé à « Incertitude » et la couleur de l’alerte aérienne est passée du Vert au Jaune.

Cratère Viti sur l’Askja (Photo: C. Grandpey)

Le Met Office explique également que les volcans actifs en Islande se caractérisent souvent par des périodes d’inactivité qui peuvent durer des années ou des décennies, avec des intervalles marqués par une forte sismicité, une activité géothermale et des périodes d’inflation. Dans la plupart des cas, les intrusions magmatiques ne débouchent par sur des éruptions.
Le Met Office dit qu’il est très difficile de prévoir comment la situation évoluera, que ce soit sur l’Askja ou le Fagradalsfjall, mais la situation continuera à être étroitement surveillée.

—————————————-

The situation is currently very quiet at Fagradalsafjall volcano on the Reykjanes Peninsula.The eruption that started on March 19th, 2021 has paused since September 2nd and no new activity has been observed since that day. The crater is currently only slightly degassing. It should be noted that eruptive activity had decreased in the days that preceded the current pause.

The pause may be due to some sort of blockage in the feeding conduits. It may also be due to a migration of magma which has found another route underground. Such magmatic migtations are not unusual in Iceland; a dramatic one was observed during the 2014 eruption. As a consequence, seismicity should be carefully monitored to see if such a migration is taking place. The current pause might also mean that the eruption is over, which would be bad news for tourism in the country, even though summer is now over. But northern lights will soon appear in the sky. The marriage of lava with aurora borealis would be a great show!

As I put it before, Askja is currently showing some signs of activity with ground inflation detected in the region. However, the Icelandic Met Office explains that there is no indication of an eruption in the short term, even though the alert level has been raised to « Uncertainty » and the aviation colour code has been elevated from Green to Yellow.

The Met Office also explains that active volcanoes in Iceland are often characterized by periods of inactivity, lasting years to decades, with intervals of enhanced seismicity, geothermal activity, and inflation. In most cases, magmatic intrusions do not culminate into an eruption.

The Met Office says it is very difficult to anticipate how the situation will evolve both on Askja and Fagradalsfjall, but it will continue to monitor the situation.

Eruption du Taal (Philippines)

Le PHIVOLCS indique qu’une éruption phréatique s’est produite sur le Taal (Philippines) dans l’après-midi (heure locale) du 1er juillet 2021. L’événement a généré un panache sombre qui s’est élevé jusqu’à 1 km de hauteur (voir photo ci-dessous). Le niveau d’alerte volcanique est passé de 2 à 3.

L’éruption phréatique a probablement été causée par une intrusion magmatique au niveau du cratère principal (Main Crater), de sorte que d’autres éruptions pourraient survenir. Le PHIVOLCS a recommandé que Volcano Island et les barangays d’Agoncillo, Laurel et Batangas soient évacués en raison du risque de coulées pyroclastiques et de tsunami volcanique sur le lac.

Il est conseillé aux communautés riveraines du lac Taal d’être vigilantes face aux éventuelles perturbations de l’eau du lac liées à l’activité volcanique en cours.

Dans ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde, j’ai indiqué que le Taal montrait toujours des signes d’activité avec des panaches de vapeur s’élevant au-dessus du lac dans le cratère, et des émissions de SO2 de 3 000 à 5 600 tonnes/jour au niveau du Main Crater.

————————————-

PHIVOLCS indicates that a phreatic eruption occurred at Taal (Philippines) in the afternoon (local time) of July 1st, 2021. The event genated a dark plume that rose up to 1 km (see photo below). The volcano alert level was raised from 2 to 3.

The phreatic eruption may have been caused by a magmatic intrusion at the Main Crater so that more eruptions could be observed.

PHIVOLCS has recommended that Taal Volcano Island and the barangays of Agoncillo and Laurel, Batangas be evacuated due to the risk of pyroclastic flows and volcanic tsunami on the lake.

Communities on the shores of Taal Lake are advised to be vigilant of possible lakewater disturbances related to the ongoing volcanic activity.

In my last post about volcanic activity around the world, I indicated that Taal was still showing signs of activity with steam plumes rising above the crater lake and SO2 emissions averaging 3,000-5,600 tonnes/day at the Main Crater.

Vue de l’éruption du Taal. On remarquera les gerbes cypressoïdes typiques des éruptions phréato-magmatiques (Source : PHIVOLCS)