Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Et maintenant ? // What now ?

Le Piton de la Fournaise a le don de jouer avec les nerfs des scientifiques en poste à l’Observatoire. Trois éruptions en 3 mois, ce n’est pas mal, même si on n’a pas assisté à des événements majeurs. En effet, la lave n’a fait que des apparitions de courte durée. On notera par ailleurs que le magma a percé la surface à des altitudes de plus en plus basses (près du sommet, Chapelle de Rosemont, partie haute des Grandes Pentes. Chaque fois, la lave n’a pas parcouru de longues distances. Les trois éruptions ont été précédées de longs épisodes de sismicité et d’une inflation lente de l’édifice. Il semblerait donc que le magma ait de plus en plus de difficultés à atteindre la surface.

La question qui se pose maintenant est la suivante : Y aura-t-il une nouvelle séquence éruptive ? Bien malin serait celui qui pourrait apporter une réponse ! Dans son dernier bulletin émis le 16 août 2019, l’OVPF fait état de la persistance d’une certaine sismicité sous la zone sommitale. Reste à savoir si elle est causée par des fracturations dues à une nouvelle montée du magma ou à des réajustements au sein de l’édifice volcanique suite aux éruptions précédentes. L’Observatoire n’est pas très bavard à ce sujet.

Les déformations enregistrées par les appareils au sol ne montrent pas de signaux perceptibles depuis la fin de l’éruption. A noter que le champ de déformation associé à l’éruption de la mi août 2019 ne s’est pas étendu à l’extérieur de l’Enclos Fouqué et qu’il n’y a donc pas eu de propagation du dyke dans cette zone.

Le Piton de la Fournaise est truffé d’instruments de mesure. Malgré cela, les scientifiques ne sont pas capables à l’heure actuelle de faire une prévision sur la suite de l’éruption. On touche du doigt les limites de la prévision sur un volcan de point chaud. Une telle prévision est encore plus hasardeuse sur les volcans de subduction.

———————————————

Piton de la Fournaise has the gift of playing with the nerves of scientists stationed at the Observatory. Three eruptions in 3 months, this is not bad, even if they were not major events. Indeed, lava only made short appearances. It should also be noted that magma pierced the surface at increasingly lower altitudes (near the summit, Rosemont Chapel, upper part of the Grandes Pentes, and each time lava did not travel long distances. The eruptions were preceded by long episodes of seismicity and a slow inflation of the edifice, so it seems that magma finds it more and more difficult to reach the surface.
The question now is: Will there be a new eruptive sequence? Very clever would be the one that could provide an answer! In its last bulletin issued on August 16th, 2019, OVPF reported the persistence of a certain seismicity under the summit zone. It remains to be seen if it is caused by fractures due to a new magma ascent, or readjustments within the volcanic edifice following previous eruptions. The Observatory does not say much about this.
The deformations recorded by the ground devices has not shown any noticeable signals since the end of the eruption. It should be noted that the deformation field associated with the eruption of mid-August 2019 did not extend outside the Enclos Fouqué and that there was therefore no spreading of the dyke in this zone. .
Piton de la Fournaise is riddled with measuring instruments. In spite of that, d

Scientists are not able at the moment to make a forecast on the continuation of the eruption. One can clearly see the limits of orediction on a hotspot  volcano. Such a prediction is even more hazardous on subduction volcanoes.

Crédit photo: Christian Holveck

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

 7 heures (heure métropole): Il est 9 heures à la Réunion. Cela fait plus de 12 heures qu’une éruption a débuté sur le Piton de la Fournaise et, de toute évidence, personne n’a encore vu la lave couler! Les conditions météorologiques sont mauvaises et seuls les instruments ont pu donner quelques indications de la situation. Comme je l’ai indiqué précédemment, le tremor a été localisé sur le flanc Est-Sud-Est, à l’intérieur de l’Enclos Fouqué, dans le secteur des Grandes Pentes, à basse altitude, autour de 1000 mètres. Un rougeoiement était notamment visible à la tombée de la nuit, depuis la RN2, au niveau de la coulée de lave de 2007. Une reconnaissance est prévue par l’OVPF mais il semble difficile de se rendre à pied sur le site éruptif. Pour y aller en hélicoptère, il faudra que le brouillard se lève.
L’OVPF explique que ce nouveau réveil du volcan est survenu après une longue crise sismique qui a duré 9 heures et 30 minutes. Accompagnée d’une déformation rapide, elle a débuté à 7 heures le 11 août 2019. Jusqu’à 15 heures, 1 162 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés. Le magma s’est propagé depuis la bordure Sud-Est du cratère Dolomieu vers le flanc Est-Sud-Est. Cette traînée en longueur de la crise sismique tend à montrer que le magma a eu du mal à trouver sa voie. On remarquera par ailleurs que les trois dernières éruptions ont lieu à des altitudes de plus en plus basses (flanc supérieur du Dolomieu, Chapelle de Rosemont, Grandes Pentes). Il ne reste plus qu’à attendre le résultat des premières observations sur le terrain… Pour le moment, les images de fontaines et coulées de lave visibles sur les réseaux sociaux sont des photos d’archives.
Source: OVPF, JIR.

++++++++++

9 heures: Les seules images de l’éruption visibles à l’heure actuelle sont des photos prises cette nuit depuis la RN2 qui montrent une lueur au-dessus des Grandes Pentes. J’imagine la frustration de mes amis réunionnais! Comme le fait l’INGV pour l’Etna, il serait bien que l’OVPF (autrement dit l’IPG) accepte un jour de mettre en ligne en temps réel ou quasi réel les tracés sismiques et le tremor du Piton de la Fournaise. Ce sont des données précieuses pour suivre l’évolution de l’éruption. Pourquoi cette rétention d’informations?

A bientôt. Je m’envole pour la Martinique!

———————————-

7:00 (Paris time): It is 9 o’clock on Reunion Island. It is more than 12 hours since an eruption began on Piton de la Fournaise and, obviously, no one has yet seen the lava flow! The weather conditions are poor and only the instruments can give some indications of the situation. As I indicated previously, the tremor was located on the East-South-East flank, inside the Enclos Fouqué, in the sector of the Grandes Pentes (Great Slopes), at low altitude, around 1000 metres a.s.l. A glow could be seen at dusk, from the RN2, in the 2007 lava flow area. A reconnaissance is forecast by OVPF but it seems difficult to walk to the eruptive site. To go by helicopter, the weather will have to clear up.
OVPF explains that the new eruption occurred after a long seismic crisis that lasted 9 hours and 30 minutes. Accompanied by a rapid deformation, it began at 7 am on August 11th, 2019. Until 3 pm, 1,162 volcano-tectonic earthquakes were recorded. Magma moved from the southeastern edge of the Dolomieu crater to the east-southeast flank. This long trail of the seismic crisis tends to show that magma found it difficult to find its way. It can be noticed that the last three eruptions occurred at lower and lower altitudes (upper flank of the Dolomieu cone, Chapelle de Rosemont, Grandes Pentes). Let’s wait for the result of the first observations on the field …
Source: OVPF, JIR.

++++++++++

9 am: The only eruption images visible at this time are photos taken during the night from RN2 that show a glow over the Grandes Pentes. I imagine the frustration of my Reunion friends! As INGV does it for Mt Etna, it would be great if OVPF(in other words IPG) one day accepted to put online in real time or near real-time the seismograms and the tremor of Piton de la Fournaise. These are valuable data to follow the evolution of the eruption. Why this retention of information?

See you later. I’m flyng to Martinique.

Photos: C. Grandpey

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Nouvelle éruption ! // New eruption !

 9 heures (heure métropole) : Mes antennes réunionnaises m’indiquent depuis quelques jours que l’on observe une hausse de la sismicité sur le Piton de la Fournaise et qu’une éruption est probablement en préparation. Ces informations sont confirmées par la Préfecture qui indique ce dimanche 11 août qu’une crise sismique a commencé en début de matinée. Cette crise sismique s’accompagne de déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface.

Dans ces conditions, le préfet de La Réunion a décidé de mettre en œuvre la phase d’alerte 1.

En conséquence, l’accès du public à la partie haute de l’Enclos Fouqué est interdit.

Pour rappel, la Fournaise est entrée en éruption le 29 juillet dernier. Mais cette crise n’avait duré que quelques heures.

Si le volcan entre en éruption dans la journée, le spectacle risque d’être gâché par la météo. La zone est en effet complètement bouchée par une épaisse brume. Impossible de distinguer quoi que ce soit, sur place ou via les webcams de l’observatoire. Et cela ne devrait pas s’arranger dans les heures à venir. Météo France prévoit une dégradation des conditions au fil de la journée.

Source : JIR, OVPF.

++++++++++

18 heures (heure métropole): Comme cela était prévisible, une éruption a débuté sur le Piton de la Fournaise dans le secteur des Grandes pentes, dans la partie SE du volcan, côté Ste Rose, comme le laissait entendre l’activité sismique. Toutefois, en raison des mauvaises conditions météo, il est impossible de voir ce qui se passe. La présence du tremor laisse supposer que des gaz magmatiques et probablement de la lave ont percé la surface, mais on n’en sait pas plus pour le moment.
Source: JIR, OVPF.

Avec la visibilité nulle, on a vraiment l’impression d’assister à une éruption les yeux bandés. On se rend compte de la limite des informations données par les instruments. La sismicité est forte, le tremor est apparu, mais on se sait pas trop ce qui se passe sur le terrain. Il est probable que la lave a fait son apparition en surface, mais on n’en a aucune preuve! La météo n’est pas bonne pour les prochaines heures. Si l’événement est aussi bref que fin juillet, il se pourrait que l’éruption passe totalement inaperçue. Je serais pourtant surpris que les « fous du volcan » réunionnais ne réussissent pas à observer quelque chose…

———————————————

 9 am (Paris time): My Reunion antennas tell methat  for a few days that therehas been an increase in seismicity on Piton de la Fournaise and that an eruption is probably about to take place. This information is confirmed by the Prefecture which indicates this Sunday, August 11th, 2019 that a seismic crisis began in the early morning. This seismic crisis is accompanied by rapid deformation. This indicates that magma is leaving the reservoir and is ascending to the surface.
Under these conditions, the Prefecture has decided to implement the alert phase 1.
As a result, public access to the upper part of the Enclos Fouqué is prohibited.
As a reminder, the volcano erupted on July 29th, but this crisis lasted only a few hours.
If the volcano erupts during the day, the show may be ruined by the weather. The area is indeed completely blocked by a thick fog. It is impossible to distinguish anything, on the spot or via the observatory’s webcams. And that should not improve in the next hours. Météo France predicts a deterioration of weather conditions throughout the day.
Source: JIR, OVPF.

++++++++++

18:00 (Paris time): Asould be predicted, an eruption has started on Piton de la Fournaise in the area of th Grandes Pentes, in the southeastern part of the volcano, as was suggested by the seismic activity. However, because of the poor weather conditions, it is impossible to know what is happening. The presence of the tremor suggests that magmatic gases and probably lave have pierced the surface, but we don’t know anything else for the moment.
Source: JIR, OVPF

Photos: C. Grandpey

La sismicité toujours bien présente sur la Soufrière de la Guadeloupe // Seismicity still high at La Soufriere (Guadeloupe)

La sismicité reste relativement élevée sur la Soufrière de la Guadeloupe, mais l Observatoire Volcanologique et Sismologique (OVSG) indique que la probabilité d’une activité éruptive à court terme reste faible.

Un nouvel essaim sismique d’origine volcanique a débuté le 6 août 2019 à 10h39 dans le secteur du volcan. Le 7 août à 13h10, les réseaux avaient enregistré 111 séismes de magnitude inférieure à 1. Aucun séisme n’a été ressenti par la population. Les événements se localisent à une profondeur de 2.5 km sous le sommet du dôme de La Soufrière.
Au cours du mois de juin 2019, l’OVSG a enregistré 486 séismes d’origine volcanique sous et autour du dôme de la Soufrière, entre 100 mètres et 2,5 km de profondeur.

La probabilité d’une éruption à court terme reste faible, mais l’activité sismique et fumerollienne depuis le mois de février 2018 montre qu’un changement de régime s’est établi sur le volcan qui reste en « état de vigilance renforcée ».

A côté de la sismicité d’origine volcanique, l’OVSG a enregistré 102 séismes d’origine tectonique, de magnitude maximale M 3.3, et dont les épicentres étaient localisés dans un rayon de 550 km autour de la Guadeloupe. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population.

Source : OVSG.

NDLR : De telles variations de la sismicité d’origine volcanique ont été observées dans le passé. Elles étaient dues à des mouvements de fluides hydrothermaux à l’intérieur de l’édifice. Il ne faudrait pas oublier que la Soufrière de la Guadeloupe est copieusement arrosée et l’infiltration de toute cette eau entraîne forcément des turbulences au contact des sources de chaleur profondes.

———————————————–

Seismicity remains quite high at La Soufrière (Guadeloupe), but the Volcanological and Seismological Observatory (OVSG) indicates that the probability of eruptive activity in the short term remains low.
A new seismic swarm of volcanic origin began on August 6th, 2019 at 10h39 in the area of ​​the volcano. On August 7th at 13:10, the networks recorded 111 earthquakes with magnitudes less than 1. No earthquake was felt by the population. The events were located at a depth of 2.5 km under the summit of the dome of La Soufrière.
During the month of June 2019, OVSG recorded 486 earthquakes of volcanic origin under and around the dome of La Soufrière, between 100 meters and 2.5 km deep.
The probability of a short-term eruption remains low, but the seismic and fumarolic activity since February 2018 shows that a change of regime has been established on the volcano which remains in a « state of enhanced watch ».
In addition to seismicity of volcanic origin, OVSG recorded 102 earthquakes of tectonic origin, with a maximum magnitude M 3.3, and epicentres located within a radius of 550 km around Guadeloupe. None of these earthquakes were felt by the population.
Source: OVSG.
Editor’s note: Such variations in volcanic seismicity have been observed in the past. They were due to movements of hydrothermal fluids inside the building. It should not be forgotten that La Soufrière is copiously watered and the infiltration of all this water necessarily leads to turbulence in contact with deep heat sources.

Crédit photo: Wikipedia

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Nouvelle éruption // New eruption

 7 heures (heure métropole): L’OVPF indique que depuis 05h13 (heure locale) le lundi 29 juillet 2019 une crise sismique est enregistrée sur les instruments de l’Observatoire. Cette crise sismique est accompagnée de déformation rapide de l’édifice. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance. Le Piton de la Fournaise est en Alerte 1. L’accès à l’Enclos est fermé.

Source : OVPF.

++++++++++

12 heures:  (heure métropole) L’éruption n’aurait-elle pas débuté? La webcam du Piton Basaltes montre un panache suspect. Silence radio pour le moment du côté de l’OVPF.

++++++++++

12h30 (heure métropole): Confirmation du début de l’éruption par l’OVPF: Ouverture d’au moins 3 fissures au niveau de la Chapelle de Rosemont

++++++++++

15 heures (heure métropole): L’éruption se poursuit dans l’Enclos, mais elle paraît assez poussive. L’OVPF a indiqué que 3 fissures se sont ouvertes dans le secteur de la Chapelle de Rosemont, mais un contact sur le terrain m’a précisé que l’une d’elles a déjà cessé d’être active. Il ne semble pas y avoir beaucoup de pression. D’ailleurs, on n’a pas observé de fontaines de lave pendant la phase initiale de l’éruption. D’autre part, la crise sismique annonciatrice de l’événement a été particulièrement longue, ce qui montre que l’ascension du magma a été lente et laborieuse. Il ne serait pas surprenant que l’éruption cesse rapidement, comme la précédente sur le versant Est du volcan.

++++++++++

18 heures (heure métropole).:  Dans son dernier bulletin émis à 18 heures (heure locale -16 heures heure métropole), l’OVPF indique que l’éruption débutée le 29 juillet 2019 aux alentours de 12h00 (heure locale) se poursuit. L’intensité du tremor éruptif a baissé d’un facteur 2 depuis le début de l’événement.

Voici quelques précisions supplémentaires sur la localisation de l’éruption. Les 3 fissures se sont ouvertes sur le flanc nord du volcan, à 600 m du Formica Léo, sur une longueur totale d’environ 450 mètres, sur les vestiges de la coulée de juillet 2018.

Les premières observations de l’OVPF montraient à 17heures (heure locale) une activité sur les trois fissures avec des fontaines de lave de l’ordre de 20-30 mètres de haut maximum et des coulées de lave de type aa s’étendant sur une faible longueur (500 mètres environ) compte tenu de la topographie des lieux relativement plate.

Les débits de surface étaient de l’ordre de 21,6 m3/s en début d’éruption.

Source : OVPF.

———————————————

7:00 (Paris time): OVPF indicates that since 05h13 (local time) on Monday, July 29th, 2019 a seismic crisis is recorded on the instruments of the Observatory. This seismic crisis is accompanied by rapid deformation of the edifice. This indicates that magma is leaving the reservoir and is asczndung to the surface. An eruption is likely in the near future. The Piton de la Fournaise is in Alert 1. Access to the Enclos is closed.
Source: OVPF.

++++++++++

12:00: It looks as if the eruption has started. The webcam at Piton Basaltes shows a very suspicious plume.

+++++++++

12:30: Confirmation of the start of the eruption by the Observatory. At least 3 fissures have opened in the Chapelle de Rosemont area.

++++++++++

15:00: The eruption continues in the Enclos, but it seems rather slow. OVPF has indicated that fissures opened in the arptionea of Rosemont Chapel, but a friend of mine on the eruption site told me that one of them has already ceased to be active. There does not seem to be much pressure. Moreover, lava fountains were not observed during the initial phase of the eruption. On the other hand, the seismic crisis announcing the event was particularly long, which shows that the magma ascent has been slow and laborious. It would not be surprising that the eruption should cease quickly, as the previous one on the east side of the volcano.

++++++++++

18:00 (Paris time): : In its latest bulletin released at 18:00 (local time – 16:00 Paris time), OVPF indicates that the eruption that started on 29 July 2019 around 12:00 (local time) continues. The intensity of the eruptive tremor has decreased by a factor of 2 since the beginning of the event.
Here are some more details on the location of the eruption. The 3 fissures opened on the northern flank of the volcano, 600 metres from Formica Léo, over a total length of about 450 metres, on the remains of the July 2018 flow.
The first observations by OVPF showed at 17:00 (local time) an activity on the three fissures with lava fountains about 20-30 meters high and aa lava flows extending over a short length (about 500 metres) due to the relatively flat topography of the area.
The surface lava output was about 21.6 cubic metres per second at the beginning of eruption.
Source: OVPF.

Vue des trois fissures éruptives (Crédit photo: OVPF)

Vue de l’une des fractures éruptives (Photo: Fabrice Juignier)

Premières images de l’éruption (Crédit photo: OVPF)

Le volcan vu depuis le Pas de Bellecombe-Jacob. Au premier plan, on peut voir le Formica Leo.

Le portail de l’Enclos Fouqué est fermé pour cause d’éruption imminente

Photos: C. Grandpey

Etna (Sicile): Ça se calme ! // The eruption is declining

7 heures : Au vu de l’activité sismique, l’éruption se poursuit sur l’Etna, mais les images des caméras thermiques montrent que l’écoulement de lave a nettement diminué d’intensité. Le tremor éruptif, qui montrait une certaine stabilité dans le soirée du 27 juillet, est maintenant en perte de vitesse. 

——————————————

7:00: Judging from seismic activity, the eruption continues on Mt Etna but the thermal cameras show that the lava output is far less intense. The eruptive tremor, which was quite stable in the evening of July 27th,  is now rapidly declining.

Source: INGV

Eruption du Tangkuban Perahu (Indonésie) … et du Mont Aso (Japon)

Se dressant à proximité de Bandung – l’ancienne capitale de l’Indonésie – le Tangkuban Perahu n’est pas le plus connu des volcans indonésiens. Son histoire éruptive est dominée par des éruptions phréatiques répertoriées depuis le 19ème siècle. Donc, ce qui s’est passé le 26 juillet 2019 n’est pas vraiment une surprise, d’autant plus que le volcan avait envoyé des avertissements il y a quelques semaines, avec une forte hausse de la sismicité fin juin et surtout les 10 et 22 juillet 2019.
Le volcan a donc connu une violente éruption phréatique le 26 juillet. Elle a envoyé deux personnes à l’hôpital pour blessures. On pouvait voir un panache de cendre s’élever jusqu’à 2,7 km au dessus du niveau de la mer, avec des retombées de cendre dans les localités voisines. Il n’y a pas eu d’autres victimes.
Il s’agit de la première éruption du Tangkuban Parahu depuis 2013, année où un événement avec un VEI 2 avait été enregistré.
Source: Médias indonésiens.

++++++++++

Une éruption mineure a débuté sur l’Aso à 22h57 (GMT) le 25 juillet 2019 et a généré une colonne de cendre qui est montée jusqu’à 3 km au dessus du niveau de la mer.
Le niveau d’alerte est maintenu à 2 (sur une échelle de 1 à 5) depuis avril. Les habitants et les touristes ne sont pas autorisés à pénétrer dans la zone de danger de 1 km autour du cratère.
La dernière éruption est la suite d’une série d’événements mineurs qui ont débuté le 16 avril 2019, après une hausse de la sismicité qui avait commencé le 14 avril. L’éruption du 16 avril fut la première observée sur l’Aso depuis octobre 2016, année où elle a produit une colonne de cendre qui s’est élevée jusqu’à 11 km au dessus du niveau de la mer et envoyé de gros blocs sur les pentes du volcan. La cendre est également retombée sur les voitures, les maisons et les rues de la ville d’Aso et on a observé cette même cendre à 320 km du cratère.
L’éruption d’octobre 2016 fut la première éruption explosive du volcan depuis 1989.
Source: The Japanese Times, The Watchers.

—————————————

Close to Bandung – Indonesia’s former capital city – Tangkuban Perahu is not the best known of all Indonesian volcanoes. Its eruptive history is dominated by phreatic eruptions that have been recorded since the 19th century. So, what happened on July 26th, 2019 did not really come as a surprise. Besides, the volcano had sent warnings a few weeks ago, with increased seismicity at the end of June and next on July 10th and 22nd.

The volcano went through a strong phreatic event that sent two people two hospital for injuries. An ash plume could be seen rising up to 2.7 km above sea level, with ashfall in nearby communities. There are no reports of other casualties.

This is the first eruption at Tangkubanparahu since 2013when an event with a VEI 2 was recorded.

Source: Indonesian news media.

++++++++++

A small-scale eruption started at Aso volcano at 22:57 (UTC) on July 25th, 2019 and produced an ash column up to 3 km above sea level.

The Alert Level has remained at 2 (on a scale of 1-5) since April. Residents and tourists are not allowed to enter the 1- km danger zone around the crater.

The latest eruption continues a series of small events that started on April 16th, 2019, after a period of increased seismicity detected since April 14th. The April 16 eruption was Asosan’s first since October 2016 when it produced a column of ash up to 11 km above sea level and sent large rocks down the slopes of the volcano. Ash also rained down on cars, houses and roads in the city Aso and was reported as far as 320 km from the crater.

The October 2016 eruption was the first explosive eruption at the volcano since 1989.

Source: The Japanese Times, The Watchers.

Vue du Tangkuban Perahu depuis Bandung (Crédit photo: Wikipedia)

Séquence éruptive sur le Mont Aso (Crédit photo: JMA)