Inquiétude sur la péninsule de Reykjanes (Islande) // Anxiety on the Reykjanes Peninsula (Iceland)

Les scientifiques islandais informent le public qu’à la suite du récent essaim sismique sur la péninsule de Reykjanes, le sol autour de Svartsengi s’est soulevé de 4 centimètres depuis le 21 avril 2022. Le soulèvement est très probablement dû à une intrusion magmatique à 4-5 km sous la surface. Les images satellite publiées par le Met Office islandais montrent que l’intrusion mesure 7 à 8 km de long et s’étend à l’ouest de la montagne de Þorbjörn et sous la centrale de Svartsengi. Le Met Office ajoute qu’un essaim sismique est en cours sur le site, mais il n’y a aucun signe d’activité volcanique.
Les géologues islandais disent que ces événements rappellent le soulèvement du sol dans la région en 2020. À l’époque, le magma qui s’était accumulé sous terre n’a jamais atteint la surface, mais une éruption s’est produite à proximité, à Fagradalsfjall, en 2021. L »éruption de 2021 a eu lieu loin des infrastructures, mais cette fois l’intrusion magmatique se produit sous une centrale géothermique, avec des conséquences faciles à imaginer si le magma atteint la surface.

Un séisme de magnitude M 3,8 a été enregistré le 21 mai à 18h33 à proximité de la pointe de la péninsule de Reykjanes, à 6,6 km de profondeur. La secousse a été ressentie à Grindavik et dans les environs.
Les habitants de Grindavík ont ​​​​été invités à une réunion publique le 19 mai dans la soirée pour discuter de l’activité géologique et leur rappeler les mesures à prendre en cas d’éruption. Le géophysicien qui intervenait a indiqué qu’il était impossible de dire quel type d’éruption se produirait, si éruption il y a. Très honnêtement, il a dit qi’il était impossible de prévoir le début d’une éruption. D’autres scientifiques disent qu’il est trop tôt pour dire si l’activité actuelle débouchera sur une éruption. On se rend compte que la prévision se complique lorsque des infrastructures sont menacées.

Comme je l’ai déjà écrit, une phase de Vigilance (Uncertainty Phase) a été mise en place dans le secteur et la couleur de l’alerte aérienne a été élevée au Jaune..
Source : OMI, Iceland Review.

Si une éruption devait se produire dans le secteur de la centrale électrique de Svartsengi, ce serait un vrai problème. L’usine est située à environ quatre kilomètres au nord de Grindavík, à environ 20 km au SE de l’aéroport international de Keflavík et à 45 km de Reykjavík. Elle a été construite en 1976 et à l’époque c’était la première centrale géothermique au monde pour la production d’électricité et d’eau chaude pour le chauffage urbain.
La centrale a été construite en six phases successives et achevée en 2008. La capacité de production est passée à 150 Méga watts thermiques (MWth) pour le chauffage urbain et à 75 MW pour l’électricité.
La centrale de Svartsengi produit non seulement de l’eau chaude et de l’énergie, mais c’est aussi un centre de soins grâce à l’exploitation de l’eau rejetée. Beaucoup de personnes souffrant de psoriasis et autres maladies de peau viennent se plonger dans l’eau riche en silice et en algues du Blue Lagoon,

++++++++++

Icelandic scientists inform the public that following the recent seismic swarm on the Reykjanes Peninsula, the land around Svartsengi has risen 4 centimetres since April 21st, 2022. The uplift is most likely due to a magma intrusion 4-5 km below the surface. Satellite images published by the Icelandic Met Office indicate the intrusion is 7-8 km long and stretches west of Þorbjörn mountain and underneath Svartsengi Power Station. The Met Office adds that an earthquake swarm is ongoing at the site, but there is no sign of volcanic unrest.

Icelandic geologists say that these events are reminiscent of landrise that occurred in the area in 2020. By that time, the magma that was collecting underground never reached the surface, but a volcanic eruption did occur nearby on the peninsula in 2021, at Fagradalsfjall. While the 2021 eruption was far from infrastructure, this time the magma intrusion is located underneath a geothermal power plant, which is at risk of damage if magma reaches the surface.

An M 3.8 earthquake was recorded at 18:33 on May 20th close to the tip of the Reyanes peninsula, at a depth of 6.6 km. It was clearly felt in Grindavik and surrounding areas.

Residents of the nearby town of Grindavík were invited to a town hall meeting on May 19th in the evening to discuss the geological activity and go over preparedness in the case of an eruption. The geophysicist at the meeting pointed out that it is impossible to predict what kind of an eruption would come about. He also said it was impossible to predict when an eruption starts. Other experts say that it is too early to say whether the activity will result in an eruption. It is clear that volcanic prediction becomes more difficult when infrastructure is under threat.

As I put it before, an uncertainty phase has been declared in the area and the aviation code has been changed to Yellow.

Source: IMO, Iceland Review.

Should an eruption start at the Svartsengi Power Station, it would be a real problem. The plant is located about four km north of Grindavík, approximately 20 km SE of Keflavík International Airport and 45 km from Reykjavík. The electric power station was built in 1976 and it was the world´s first geothermal power plant for electric power generation and hot water production for district heating.

The power station was constructed in six sequent phases and completed in 2008. the generation capacity increased to 150 MWth for the district heating and 75 MW for electricity power.

The Svartsengi Power Station not only produces hot water and energy. One of the side products is one of Iceland’s most popular bathing resorts, the Blue Lagoon whose water, silica- and algae-rich is appreciated by people suffering from psoriasis and other skin diseases.

Source: IMO

Photos : C. Grandpey

 

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Une puissante éruption s’est produite sur le Mt Ibu (Indonésie) le 16 mai 2022. Le volcan a émis un volumineux panache de cendres jusqu’à 3,8 km d’altitude.
La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange et le niveau d’alerte volcanique est maintenu à 3.
Les populations locales et les touristes sont priés de rester en dehors d’un rayon de 2 km autour du cratère.
La dernière puissante éruption du Mt Ibu avait eu lieu le 16 mai 2020, avec un panache de cendres de 13,7 km au-dessus du niveau de la mer.
Source : Magma Indonésia.

Crédit photo: CVGHM.

++++++++++

Le nouvel épisode éruptif qui a débuté sur l’Etna (Sicile) dans la soirée du 12 mai 2022 se poursuit, avec une activité strombolienne accompagnée d’émission de cendres et une coulée de lave à partir d’une bouche qui s’est ouverte sur le Cratère Sud-Est. Le tremor éruptif reste stable, à des niveaux moyens à élevés, ce qui laisse supposer que cette nouvelle phase pourrait se prolonger dans le temps. La coulée de lave avance dans une direction est-nord-est dans la Valle del Leone; son front se situe actuellement à une altitude comprise entre 2 400 et 2 300 mètres. Le spectacle de l’éruption est surtout visible le soir, même de Taormina et Catane. Pendant la journée, on observe une activité de dégazage au niveau du Cratère Sud-Est et de la Bocca Nuova. L’activité actuelle de l’Etna n’affecte pas le fonctionnement de l’aéroport de Catane.

Source: INGV, presse sicilienne.

 

Capture d’écran de l’une des webcams de l’Etna le 18 mai 2022 au soir.

++++++++++

On enregistre encore de la sismicité sur la péninsule de Reykjanes (Islande) , mais les événements sont moins denses que précédemment. Une secouse de M 3,5 a toutefois été enregistrée le 18 mai à 5,7 km de profondeur.

Source: IMO

++++++++++

L’éruption du Kilauea (Hawaii) continue. Elle elle reste confinée dans le cratère de l’Halema’uma’u. Selon le HVO, les dernières données tendent à indiquer que le scénario actuel est voué à se poursuivre. Aucun changement significatif n’a été observé dans la zone sommitale et sir l’East Rift Zone.

 

Photo du Kilauea prise lors d’un survol le 10 mai 2022 (Source: HVO)

++++++++++

L’activité reste stable sur le Sabancaya (Pérou) avec une cinquantaine d’explosions quotidiennes. Elles génèrent des panaches de cendres qui montent en moyenne à 2,5 km au-dessus du sommet. Cette situation devrait se poursuivre dans les prochains jours.

Source: IGP.

++++++++++

Voici une vidéo dans laquelle un scientifique explique (en anglais) la situation actuelle sur le Ruapehu (Nouvelle Zélande) et comment elle est susceptible d’évoluer dans les prochaines semaines.

https://youtu.be/1_2wCtO-f0I

++++++++++

On enregistre entre 2 et 9 explosions par heure sur le Fuego (Guatemala). Elles envoient des matériaux incandescents à une hauteur de 100 à 350 m et génèrent des panaches de cendres qui s’élèvent à environ 1,1 km au-dessus du sommet. Des retombées de cendres sont signalées dans les zones sous le vent. Des ondes de choc secouent les structures dans les localités autour du volcan. Des avalanches de blocs descendent les flancs du Fuego.
Source : INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

A powerful eruption occurred at Mt Ibu (Indonesia) on May 16th, 2022. The volcano spewed a voluminous ash plume up to 3.8 km above sea level. The Aviation Color Code remains at Orange and the Alert Level at 3. Local communities and tourists are asked to stay outside a radius of 2 km from the crater.

The previous powerful eruption was on May 16th, 2020, when Mt Ibu ejected ash up to 13.7 km above sea level.

Source: Magma Indonesia..

++++++++++

The new eruptive episode that began on Mt Etna (Sicily) on the evening of May 12th, 2022 continues, with Strombolian activity accompanied by ash emission and a lava flow from a vent that opened on the Southeast Crater. The eruptive tremor remains stable, at medium to high levels, which suggests that this new phase could last some time. The lava flow is advancing in an east-northeast direction in the Valle del Leone; its front is currently at an altitude between 2,400 and 2,300 meters. The show of the eruption is mostly visible in the evening, even from Taormina and Catania. During the day, there is some degassing activity at the Southeast Crater and Bocca Nuova. The current activity does not affect the operation of Catania airport.
Source: INGV, Sicilian press.

++++++++++

There is still seismicity on the Reykjanes Peninsula (Iceland) but the density of the events is lower than previously. However, an M 3.5 quake was recorded on May 18th at a depth of 5.7 km.

++++++++++

The summit eruption of Kilauea (Hawaii) continues. It remains confined within Halemaʻumaʻu crater. According to HVO, current data indicate that this scenario is likely to continue. No significant changes have been noted in the summit or East Rift Zone.

++++++++++

Activity is table at Sabancaya (Peru) with an everage of 50 daily explosions. They generate ash plumes that usually rise about 2.5 km above the summit. The situation is unlikely to change in the coming days.

Source: IGP.

++++++++++

Here is a video in which a scientist explains the current situation at Ruapehu (New Zealand) and what is likely to happen in the coming weeks.

https://youtu.be/1_2wCtO-f0I

+++++++++++

Between 2 and 9 explosions per hour are recorded at Fuego (Guatemala). They eject incandescent material 100-350 m high and generate ash plumes that rise about 1.1 km above the summit. Ashfall is reported in downwind areas. Daily shock waves rattle structures in communities around the volcano. Block avalanches descend the flanks of the volcano.

Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

La foule en Islande cet été // Crowds in Iceland this summer

Si vous aviez l’intention de vous rendre en Islande pendant les vacances d’été, il est peut-être déjà trop tard. Les autorités islandaises préviennent qu’il y aura beaucoup de monde dans leur pays pendant l’été 2022 et qu’il devient déjà difficile de trouver un logement dans certaines régions. Trouver une voiture de location est également problématique. Le gérant d’une agence de voyages a déclaré : « Nous sommes presque à la capacité maximale pour juin, juillet et août dans de nombreuses régions, avec une pénurie de voitures de location durant ces mois. » La plupart des régions sont entièrement réservées pour la haute saison. Il sera difficile de trouver des chambres d’hôtel en juillet et en août partout dans le pays. Bien sûr, on peut se rabattre sur le camping qui est très agréable en Islande… à condition qu’il ne pleuve pas. On peut aussi prendre un bus pour se déplacer.
Selon les autorités islandaises, les gens sortent de leurs cocons après la crise de Covid et le tourisme reprend en conséquence. De nombreux touristes d’Europe du Nord seront en Islande cet été et il semble qu’ils resteront plus longtemps.
J’ai séjourné en Islande au début du mois de juillet 2021 et il y avait très peu de touristes. Mon côté ours me fait fuir les foules. J’irai donc visiter des endroits plus calmes cet été, mais plutôt en septembre quand les gens auront repris le travail !

Un séjour en Islande serait encore meilleur si une éruption se produisait. Personne ne sait prédire l’avenir volcanique mais il semble peu probable qu’un tel événement se produise dans les prochaines semaines. Certes, on, observe des pics de sismicité et des épisodes d’inflation sur la péninsule de Reykjanes, mais rien de vraiment significatif pour le moment.

NB: Suite à cette note sur la présence d’un très grand nombre de touristes en Islande au cours des prochains mois, un visiteur de mon blog me signale qu’il n’y a plus de places d’avion disponibles avant le mois de septembre au minimum. .

—————————————

If you intended to to to Iceland during the summer holidays, it might be too late. Icelandic tourist authorities warn that the summer of 2022 will be busy in the country and it is already getting difficult to get accomodation in some areas as well as rental cars. Said the manager of a travel agency : « We are almost to the maximum capacity for June, July and August in many areas, with a shortage of rental cars during these months. » Most areas are fully booked for the high season. It can be difficult to get hotel rooms in July and August everywhere in the country. Of course, you can go camping, which is very pleasent in Iceland….provided it does not rain, and take a bus to move around.

Icelandic authorities say it looks like people are coming out of their cocoons after Covid and tourism is picking up as a result. A lot of tourists from Northern-Europe will be in Iceland this summer and it seems they will be staying longer.

I spent some time in Iceland in July 2021 with very few tourists around. My bear spirit keeps me away from the crowds, so I will go and visit some quieter palces this summer, but rather in September when people have gone back to work!

A stay in Iceland would be even better if an eruption occurred. Nobody can predict the volcanic future but it seems unlikely that such an event will occur in the coming weeks. Sure, there are sometimes peaks of seismicity and episodes of inflation on the Reykjanes peninsula, but nothing really significant for the moment.

Editor’s note : Following this post about the very large number of tourists in Iceland over the next few months, a visitor to my blog told me that there are no more plane seats available until at least September.

Photos: C. Grandpey

Péninsule de Reykjanes (Islande) : et maintenant? // Reykjanes Peninsula (Iceland) : what now?

Comme je l’ai indiqué précédemment, on a enregistré ces derniers jours une hausse de la sismicité sur la péninsule de Reykjanes (Islande) avec plus de 3000 événements au cours de la semaine écoulée. Ils avaient une magnitude parfois supérieure à M 3,0 et deux événements ont culminé à M 4,2 et M 4,3 le dimanche 15 mai 2022. Il est intéressant de noter que les hypocentres de ces séismes se trouvaient à 4-6 km de profondeur. A partir du 16 mai, l’essaim a commencé à s’essouffler.

Parallèlement à cette sismicité, une inflation a été détectée à l’ouest du Mt Thorbjörn, probablement provoquée par une intrusion magmatique.

Au vu de ces différents événements et par précaution, la couleur de l’alerte aérienne est passée au Jaune.

S’agit-il d’un simple essaim sismique comme cela se produit fréquemment dans cette partie de l’Islande? Sismicité et inflation annoncent-elles une éruption à plus ou moins long terme? Personne ne le sait. Comme l’a déclaré un géophysicien islandais, « il y a eu une activité sismique dans d’autres systèmes volcaniques de la région et le soulèvement du sol à Svartsengi ou au Mt Þorbjörn est le quatrième depuis 2020. Non loin de Krýsuvík, la terre s’est soulevée en 2020 et une certaine activité a été détectée dans d’autres secteurs de la Péninsule de Reykjanes. Mais il est impossible de prévoir quand, ou même si, des éruptions se produiront. »

————————————

As I put it previously, an increase in seismicity has been recorded in recent days on the Reykjanes peninsula (Iceland) with more than 3000 events during the past week. They had magnitudes sometimes greater than M 3.0 and two events peaked at M 4.2 and M 4.3 on Sunday May 15th, 2022. Interestingly, the hypocenters of these earthquakes were 4-6 km deep. From May 16th, the swarm began to decline.
Along with this seismicity, inflation was detected west of Mt Thorbjörn, likely caused by magma intrusion.
In view of these various events and as a precaution, the aviation colour code changed to Yellow.
Is it a simple seismic swarm as frequently occurs in this part of Iceland? Do seismicity and inflation announce an eruption in the long or short term? No one knows. Said one Icelandic geophycist : « There has been seismic activity in other volcanic systems in the area and the land rising in Svartsengi or Þorbjörn is the 4th one since 2020. Not far from the area in Krýsuvík land rose in 2020 and some activity has been detected in other areas in the Reykjanes peninsula. But it is impossible to predict when or if some eruptions occur. »

Source: IMO