Envoyez la musique… !

A l’issue de mes conférences Volcans et risques volcaniques et Glaciers en péril, les effets du réchauffement climatique, je présente un ou deux (selon le temps qui m’est imparti) diaporamas en fondu enchaîné sonorisé. J’ai beaucoup de chance car j’ai un fils musicien – Gaël – qui compose et adapte la musique aux images projetées et m’épargne par la même occasion les déclarations obligatoires à la Sacem.

De nombreuses personnes m’ont demandé si on pouvait se procurer un CD des musiques dans le commerce. La réponse est malheureusement négative et je n’ai pas encore réussir à convaincre le compositeur de se lancer dans cette voie…

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez écouter des extraits musicaux qui accompagnent les images de Yellowstone, de l’Alaska, de l’Afrique ou encore de l’Amérique du Sud…

https://soundcloud.com/gaelgrandpey

NB : A noter que les prochaines conférences prévues à Argenton-sur-Creuse et Issoudun (Indre) début avril et à Montluçon (Allier) début mai sont annulées pour cause de coronavirus.

Photos: C. Grandpey

Eruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Nouvelles photos!

Voici de nouvelles superbes photos de l’éruption du Piton de la Fournaise prises le 13 février 2020 par Christian Holveck qui m’explique qu’un cône s’est maintenant édifié avec deux ou trois bouches actives. Même si le débit éruptif n’est pas très élevé, les coulées sont bien alimentées. Le relief et la pente donnent beaucoup d’énergie à la lave et les débordements épisodiques sont magnifiques.

Photos: Christian Holveck

Piton de la Fournaise : Photos de l’éruption !

Voici quelques superbes photos de l’éruption en cours sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Elles ont été prises par mon ami Christian Holveck qui me confirme les mauvaises conditions météo et la difficulté d’accès au site éruptif.

Vous pourrez visiter le site de Christian Holveck, avec des images également très belles, à cette adresse :

http://www.christianholveck.com/

Photos: Christian Holveck

La nouvelle île de l’archipel des Tonga (suite) // The new island of the Tonga archipelago (continued)

Comme je l’ai écrit dans une note précédente, une nouvelle éruption sous-marine a été détectée sur le volcan Metis Shoal (Iles Tonga), également connu sous le nom de Lateiki. Elle a donné naissance au banc de ponce observé à la surface de la mer en août 2019 L’éruption a finalement donné naissance à une nouvelle île à la fin du mois d’octobre. Elle se trouve à environ 120 mètres à l’ouest d’une ancienne île, aujourd’hui disparue. La nouvelle île mesure environ 400 mètres de long sur 100 mètres de large. Pour le moment, elle est trois fois plus grande que la précédente, mais comme elle est faite de pierre ponce, elle subira probablement les assauts de l’océan avant de disparaître elle aussi.

Le site Web The Watchers a publié de bonnes images de l’éruption et de la nouvelle île prises par le satellite Sentinel-2 de l’ESA. L’éruption a émis de volumineux panaches de vapeur, mais aucune trace de cendre n’a été identifiée par le VAAC de Wellington. .
Source: The Watchers.

——————————————

As I put it in a previous post, a new underwater eruption at Tongan Metis Shoal volcano, also known as Lateiki, the source of a massive amount of pumice detected in August 2019, resulted in the creation of a new island by the end of October. It was created about 120 metres west of a previous island which is now gone. The new island is about 400 metres long by 100 metres wide at the moment. As such, it is three times bigger than the previous one. As it is made of pumice, it will probably be washed away, just like the preceding ones.

The website The Watchers has released good images of the eruption and the new island taken by ESA’s Sentinel-2 satellite. The eruption emitted voluminous steam plumes and no ash was identified by the Wellington VAAC. .

Source : The Watchers.

L’éruption observée par le satellite SEntinel-2 le 30 octobre 2019

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Belles photos de l’éruption

L’éruption du Piton de la Fournaise est terminée, mais je continue à recevoir des photos des coulées de lave. Voici celles que vient de me faire parvenir l’ami Thierry Sluys, très belles comme d’habitude.

A noter que Thierry, son épouse et sa fille tiennent à votre disposition un merveilleux gîte – Leu Bleu Austral – sur les hauteurs de St Leu, avec une superbe vue sur l’océan. Si vous prévoyez un séjour à la Réunion, n’hésitez pas à les contacter

Vous trouverez toutes les indications utiles à cette adresse :

https://www.leubleuaustral.fr/

Images de la progression de la lave:

Dans le Grand Brûlé…

Lava a’a…

Photos: Thierry Sluys

 

Les volcans à Rodez (Aveyron) le 15 octobre !

J’aurai le plaisir de présenter – dans le cadre de l’UTL du Rouergue – une conférence intitulée « Volcans et risques volcaniques »  le mardi 15 octobre à 17h45 à l’Amphithéâtre de l’IUT, 50 avenue de Bordeaux à Rodez (Aveyron)

https://www.utl-rouergue.fr/conference/volcans-et-risques-volcaniques/

Séismes et volcans sont souvent associés dans la pensée populaire. Il est malheureusement encore impossible de prévoir les tremblements de terre. Le but de la conférence est de faire le point sur la situation en volcanologie. Les statistiques montrent que les volcans ont souvent été meurtriers dans le passé. Les techniques modernes permettent-elles d’en savoir plus sur les humeurs des monstres de feu ? Sommes-nous capables aujourd’hui d’éviter que les volcans tuent ? Ce sont quelques unes des questions auxquelles j’essaierai de répondre.

Mon exposé se poursuivra avec deux diaporamas en fondu-enchaîné sonorisé destinés à illustrer les deux grands types de volcans. « La  Java des volcans » conduira le public auprès des volcans gris d’Indonésie tandis que « Hawaii le feu de la terre » fera côtoyer les coulées de lave rouge du Kilauea.

A l’issue de la conférence, le public pourra se procurer les livres « Terres de Feu » et « Mémoires Volcaniques », ainsi que des CD d’images de volcans.

(Photos: C. Grandpey)

Etna (Sicile) : La Torre del Filosofo

Mon ami sicilien Santo Scalia a écrit un article très intéressant qui raconte l’histoire de la Torre del Filosofo – la tour du philosophe – un lieu mythique de l’Etna qui a servi de point de repère à des générations de visiteurs du volcan. La Torre fait remonter dans mon esprit les moments merveilleux passés avec les guides de l’Etna : Antonio, Alfio, Beppe, etc. Je les salue tous, avec une pensée particulière pour le regretté Antonio Nicoloso qui a guidé mes premiers pas sur le volcan sicilien.

Aujourd’hui encore, les randonneurs qui gravissent chaque jour les pentes de l’Etna par le versant sud atteignent un espace ouvert appelé Torre del Filosofo, à environ 2900 mètres d’altitude. C’est là que s’arrêtent les bus 4X4 avec, à leur bord, les touristes venus admirer la zone sommitale du volcan. En réalité, la zone où s’arrêtent les bus et au-delà de laquelle l’accès est interdit pour des raisons de sécurité, n’est pas vraiment le lieu historique connu sous le nom de Torre del Filosofo. Autrefois, il se trouvait à une centaine de mètres un peu plus au nord-nord-ouest, à une altitude de 2920 mètres.

Parmi les touristes, certains demandent encore aujourd’hui où se trouve ‘la tour’ et qui était ‘le philosophe’. Selon la légende, le philosophe était Empédocle d’Agrigente (495 – 435 av. J.-C.). Afin de mieux percer les secrets et la nature du volcan, il fit ériger sa résidence près de ce qui était alors le grand cratère de l’Etna. Cette même légende raconte qu’Empédocle, pour se créer une aura de divinité et de surnaturel, s’était finalement jeté dans le cratère, pour disparaître définitivement aux yeux de ses contemporains. Mais le volcan cracha l’une de ses chaussures.

Tommaso Fazello en 1573, dans le deuxième livre de l’ouvrage Le due deche dell’historia di Sicilia, décrit ce qu’il a eu l’occasion d’observer près du sommet de l’Etna: «… nous avons vu au sommet de cette montagne […] un ancien bâtiment en ruine appelé […] la Tour du Philosophe, parce que les gens disent avoir entendu les anciens expliquer qu’Empédocle avait construit cette maison, pour pouvoir mieux philosopher auprès du feu de la montagne… »

Plus récemment, au début des années 1960, un abri en béton a été construit sur la petite colline qui culmine à environ 2 900 mètres d’altitude et qui appartenait jadis à la famille Platania. Son style architectural a été à l’origine de nombreuses discussions. Santo Scalia pense que la structure n’a jamais été utilisée comme abri, mais plutôt comme dépôt et comme refuge en cas d’urgence.

En 1971, à seulement un kilomètre de distance, un nouveau cratère s’est ouvert, le Cratère Sud-Est, qui n’a cessé de grandir depuis 1978, pour devenir ce qui est aujourd’hui le Nouveau Cratère Sud-Est.
L’année 2002 a scellé le sort du Refuge et de la maisonnette où se retrouvaient les guides. Le 26 octobre, deux bouches éruptives se sont ouvertes. Les cônes qui se sont rapidement formés (et qui seront baptisés Cratères Barbagallo) ont émis une énorme quantité de matériaux pyroclastiques qui ont rapidement recouvert toute la zone, y compris la colline sur laquelle se dressait le Refuge. Le 10 décembre 2002, l’I.N.G.V. écrivait: « La Torre del Filosofo est enterrée sous une couche de matériaux pyroclastiques ». Seule une petite partie du toit en béton armé et la partie supérieure d’une petite antenne de télécommunication restaient visibles. Mais l’Etna ne laisse jamais son travail inachevé. Le 26 octobre 2013, le Nouveau Cratère Sud-Est est de nouveau entré en éruption et les coulées de lave ont complètement englouti la zone de la Torre del Filosofo, y compris l’antenne. La Torre n’était plus qu’un souvenir….   .

Vous pourrez lire l’intégralité du texte de Santo Scalia en cliquant sur ce lien. Il est magnifiquement illustré par une gravure de Jean Hiuel.

http://ilvulcanico.it/cera-una-volta-la-torre-del-filosofo-empedocle/?fbclid=IwAR0NHxnzPofbl6Vhqg2p68Tv_Ej9kQjsf_BuKIhPbV03LX8IWNsYeIFy3rA

Le Refuge portait bien son nom. J’ai dormi à plusieurs reprises sur la terrasse et dans la cave, en attendant les meilleurs moment de l’aube et du crépuscule pour photographier les coulées de lave. (Photo: B. Behncke)

Comme il est dit dans mon diaporama « L’Etna de Glace et de Feu », L’Etna en hiver est vraiment un autre monde….

Le Refuge et la maisonnette des guides sous la neige et la glace le 1er janvier 2000!

Le Cratère Sud-Est le 1er janvier 2000!

Naissance du Nouveau Cratère Sud-Est en 1997

(Photos: C. Grandpey)