Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Dans son dernier bulletin, l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique (OVSM) indique qu’après une accalmie de quelques jours, on a observé une augmentation de la sismicité d’origine volcanique à l’intérieur de la Montagne Pelée.

Les secousses sont de faible magnitude et ne sont pas ressenties par la population. Les instruments de l’Observatoire ont enregistré au moins 46 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à 1, entre le 19 et le 26 février 2021. Leurs hypocentres sont à faible profondeur à l’intérieur de l’édifice volcanique, entre 1.2 km sous le niveau de la mer et 1 km au-dessus du niveau de la mer, à l’exception d’un séisme localisé à 15.1 km sous le niveau de la mer.

L’Observatoire se veut rassurant et explique que lors des phases de réactivation volcanique, il est fréquent que des périodes de plus forte activité sismique alternent avec des phases de sismicité plus faible. La sismicité d’origine volcanique reste toutefois au-dessus du niveau de base moyen enregistré entre le 1er janvier 2015 et avril 2019, date du début de son augmentation.

Dans son dernier bulletin hebdomadaire, l’OVSM note également « qu’une zone de végétation fortement dégradée, brunie, et morte, est toujours observée sur le flanc sud-ouest de la Montagne Pelée, entre la haute rivière Claire et la rivière Chaude, au-dessus de leur confluence. » Une intervention sur le terrain le 8 février 2021 avec le soutien des pompiers et de l’hélicoptère de la Protection Civile, a confirmé la présence dans cette zone d’un dégazage diffus et passif de CO2 à partir du sol,  sans présence de fumerolles, mais nettement supérieur au niveau de base.

Cette situation a conduit l’Observatoire a maintenir le niveau de vigilance Jaune pour la Montagne Pelée.

++++++++++

Les images satellites du 23 février 2021 ont confirmé que le dôme de La Soufrière de Saint-Vincent continue de croître lentement dans le cratère avec quelques fluctuations périodiques.

L’analyse des gaz émis par le nouveau dôme donne des résultats stables. Ils se composent de vapeur d’eau (H2O), de dioxyde de carbone (CO2,), d’hydrogène sulfuré (H2S) et de dioxyde de soufre (SO2).

La NEMO demande en permanence au public de s’abstenir de visiter le volcan de La Soufrière, en particulier le cratère.

Source: médias d’information locaux.

++++++++++

En Sicile, la série de paroxysmes au cratère SE de l’Etna continue avec un 8ème événement observé le 2 mars 2021 et un 9ème le 4 mars au matin. Le processus éruptif est toujours le même : fontaines et coulées de lave au niveau du Cratère SE. Des retombées de cendres et lapilli sont observées dans les secteurs sous le vent.

L’activité du Stromboli se caractérise actuellement par des explosions stromboliennes de faible intensité, à raison d’une dizaine d’événements par heure, accompagnés de projections de scories et de cendres. Cette activité se limite au cratère NE, tandis que l’on observe des bouffées da gaz et de cendre dans la partie SO de la terrasse cratèrique.

Vers 02h30 (heure locale) le 1er mars 2021, on a enregistré deux explosions au niveau du cratère NE. La deuxième a projeté des matériaux jusqu’à 200 m de hauteur avec des retombées sur la Sciara del Fuoco et en direction du Pizzo. L’activité sismique qui s’était intensifiée pendant la séquence explosive est redevenue normale par la suite. On n’enregistre pas de déformation de l’édifice volcanique.

Source: INGV.

++++++++++

La sismicité se poursuit sur la Péninsule de Reykjanes (Islande). Les secousses font partie d’un essaim qui a commencé le 24 février 2021. L’événement le plus fort atteignait M 5,7.

À 14 h 20 le 3 mars, une augmentation soudaine du tremor a été détectée par la majeure partie du réseau sismique islandais. Le tremor a sa source dans une zone à 2 km au sud-ouest de Keilir sur la Péninsule de Reykjanes. Des épisodes similaires de tremor ont déjà été observés avant des éruptions volcaniques en Islande. Cependant, personne ne sait si, quand et comment le magma atteindra la surface.

Source: Iceland Review.

++++++++++

L’INSIVUMEH indique qu’une augmentation de l’activité strombolienne a été observée sur le Pacaya (Guatemala) le 3 mars 2021, avec des projections de matériaux incandescents jusqu’à 500 m au-dessus du cratère Mackenney. Cette activité s’est accompagnée de fortes émissions de cendres jusqu’à 5,5 km d’altitude et de deux nouvelles coulées de lave de 800 à 1 000 m de long sur le flanc SO. D’importantes retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs villages. Au plus fort de la crise éruptive, les habitants autour du volcan n’ont pas tenu compte des recommandations d’évacuation, de peur que des vols soient commis pendant leur absence.

++++++++++

Le PHIVOLCS a relevé le niveau d’alerte du Pinatubo (Philippines) de 0 à 1 le 3 mars 2021 en raison d’une augmentation de la sismicité avec 1 722 séismes de faible magnitude détectés depuis fin janvier. Les essaims allaient de M1,0 à 2,8, à des profondeurs comprises entre 15 et 25 km. Tous les événements ont été provoqués par la fracturation de la roche sous le volcan. Le nouveau niveau d’alerte signifie qu’il y a une activité partielle susceptible d’être causée par des événements tectoniques sous le volcan.

Une émission globale de CO2 de 378 tonnes par jour a également été mesurée au niveau du lac de cratère du Pinatubo en février, ce qui est inférieur au niveau de base estimé à 1 000 tonnes par jour.

Le PHIVOLCS rappelle à la population et aux visiteurs que l’entrée dans le cratère du Pinatubo doit se faire avec une extrême prudence et évitée autant que possible.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange pour l’Ebeko, le Klyuchevskoy et le Sheveluch. Elle est Jaune pour le Bezymianny.

++++++++++

L’Alaska Volcano Observatory (AVO) a fait passer le niveau d’alerte du Veniaminof (Aléoutiennes / Alaska) à Watch (Vigilance) et la couleur de l’alerte aérienne à la couleur Orange le 4 mars 2021. Les capteurs d’infrasons ont détecté une petite explosion sur le volcan à 05h13 (heure locale). Les images satellite et celles de la webcam ont révélé des émissions de cendres mineures se dirigeant dans la direction SSE, ainsi que de légers dépôts de cendres sur le volcan.

Source: AVO.

++++++++++

Le Sinabung (Indonésie) reste bien actif et a connu un nouvel épisode éruptif le 2 mars 2021. Le panache de cendres s’est élevé jusqu’à 5000 mètres de hauteur, avec des retombées sur les villages à proximité du volcan. L’éruption s’est également accompagnée de coulées pyroclastiques atteignant 5 km de longueur sur le versant ESE.

L’activité volcanique avait augmenté au cours de la semaine dernière ; les volcanologues ont enregistré 13 nuages de cendres. Il n’y a pas eu de nouvelles évacuations et le trafic aérien dans la région n’a pas été trop affecté. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge pendant la crise et a ensuite été ramenée à Orange.

Source: The Jakarta Post.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

In its latest report, the Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique (OVSM) indicates that after a lull of a few days, an increase in seismicity has been observed inside Montagne Pelée.

The tremors are of low magnitude and are not felt by the population.The Observatory’s instruments recorded at least 46 volcano-tectonic earthquakes with magnitudes less than or equal to 1, between February 19th and 26th, 2021. Their hypocenters are at shallow depth inside the volcanic edifice, between 1.2 km below sea level and 1 km above sea level, except for an earthquake located 15.1 km below sea level.

The Observatory wants to be reassuring and explains that during phases of volcanic reactivation, it is common for periods of higher seismic activity to alternate with phases of lower seismicity. The seismicity of volcanic origin remains above the background level recorded between January 1st, 2015 and April 2019, when the increase started.

In its last weekly bulletin, OVSM also notes that “an area of ​​strongly degraded, brown and dead vegetation is still observed on the southwest flank of Montagne Pelée, between the upper Claire river and the Chaude river, above their confluence.” An intervention on the ground on February 8th, 2021 with the support of firefighters and the Civil Protection helicopter confirmed the presence in this area of ​​a diffuse and passive degassing of CO2 from the ground, without fumaroles , but significantly above the background level.

This situation has led the Observatory to maintain the Yellow alert level for Montagne Pelée.

++++++++++

Satellite images on February 23rd, 2021 confirmed that the dome within St Vincent’s La Soufriere continues to grow slowly onto the crater floor with periodic changes in the rate of dome growth.

The analysis of the gases emitted by the new dome gives stable results. They consist of water vapour (H2O), carbon dioxide (CO2,), hydrogen sulphide (H2S) and sulphur dioxide (SO2).

NEMO continues to appeal to the public to desist from visiting the La Soufrière Volcano, especially going into the crater.

Source : Local news media.

++++++++++

In Sicily, the series of paroxysms at Mt Etna’s SE Crater continues with an 8th event on Mach 2nd, 2021 and a 9th paroxysm on the morning of March 4th. The eruptive process is always the same: lava fountains and lava flows at the SE Crater, with ashfall in downwind areas.

The volcanic activity at Stromboli is characterized by weak strombolian explosions with an average of about 10 events per hour, with emissions of scoria and ash. This activity is localised at the NE crater, with puffing at the SW part of the crater terrace.

At around 2:30 a.m. (local time) on March 1st, 2021, two explosions were recorded at the NE crater. The second ejected material up to 200 m in height with fallout on the Sciara del Fuoco and toward the Pizzo. The seismic activity that had intensified during the explosive sequence returned to normal values thereafter. No deformation of the volcanic edifice is recorded.

Source: INGV.

++++++++++

Seismicity continues on the Reykjanes Peninsula (Iceland). The earthquakes are part of a swarm that began on February 24th, 2021.The largest earthquake in the swarm measured M 5.7.

At 2.20 pm on March 3rd, a sudden increase in seismic tremor was detected throughout most of Iceland’s national seismic network. The tremor is sourced from a region 2 km southwest of Keilir on the Reykjanes Peninsula. Similar bursts of tremor have been observed ahead of previous volcanic eruptions in Iceland. However, nobody knows if, when and how magma will reach the surface.

Source: Iceland Review.

++++++++++

INSIVUMEH indicates that an increase in strombolian activity was observed at Pacaya (Guatemala) on March 3rd, 2021, with incandescent material ejected up to 500 m above the Mackenney crater. This activity was accompanied by strong ash emissions up to 5.5 km and two new lava flows between 800 and 1 000 m long on the SW flank. At the peak of the eruptive crisis, residents around the volcano ignored the recommendations to evacuate, for fear of thefts while they were away from their homes.

Heavy ashfall has been reported in several villages.

++++++++++

PHIVOLCS raised the Alert Level for Pinatubo (Philippines) from 0 to 1 on March 3rd, 2021 because of an increase in seismicity with1 722 weak earthquakesdetected since the end of January. The swarms had magnitudes ranging from M1.0 to 2.8, at depths between 15 and 25 km. All the events were created by rock fracturing beneath the volcano. The new alert level means there is a partial disturbance that could be caused by tectonic events under the volcano.

A total CO2 flux of 378 tonnes per day was also measured at the Pinatubo Crater lake in February, which is below the estimated background level of 1 000 tonnes per day.

PHIVOLCS reminds the population and visitors that entering the Pinatubo Crater should be taken with extreme caution and avoided as much as possible.

Source : PHIVOLCS.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code is Orange for Ebeko, Klyuchevskoy and  Sheveluch. It is Yellow for Bezymianny.

++++++++++

The Alaska Volcano Observatory (AVO) raised the alert level to Watch and the aviation colour code to Orange for Veniaminof (Aleutians / Alaska) on March 4th, 2021. Regional infrasound sensors detected a small explosion at the volcano at 05:13 (local time).

Satellite and webcam images indicated minor ash emissions heading in the SSE direction, and minor ash deposits are visible at the volcano.

Source : AVO.

++++++++++

Mount Sinabung (Indonesia) remains quite active and went through another eruptive episode on March 2nd, 2021. The ash plume rose as high as 5,000 metres with ashfall in nearby villages. The eruption also produced pyroclastic flows as long as 5 km on the ESE flank of the volcano.

Activity at the volcano increased over the past week, with authorities recording 13 ash clouds.

There have been no fresh evacuations and minor disruptions to flights in the region. The aviation colour code was momentarily raised to Red and later lowered to Orange.

Source : The Jakarta Post.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Source : The Jakarta Post

Péninsule de Reykjanes (Islande) : Eruption ou pas éruption ?

Eruption ou pas éruption ? C’est la question que les Islandais se posent en ce moment à propos de la situation dans la Péninsule de Reykjanes. Une fois encore, nous nous rendons compte du chemin qu’il reste à parcourir pour aboutir à un semblant de prévision volcanique.

Certes, les instruments (sismomètres, satellites, entre autres) donnent des indications, mais la question posée ci-dessus reste sans réponse.

A la décharge des scientifiques islandais, la zone où l’on enregistre la forte sismicité et les épisodes de tremor est très complexe d’un point de vue géologique. On se trouve dans un contexte à la fois tectonique et volcanique. La zone est très sensible d’un point de vue tectonique, du fait de la situation de l’Islande sur la dorsale médio-atlantique. Cette situation entraîne une sismicité intense. La péninsule de Reykjanes a également un passé volcanique. La dernière éruption a eu lieu il y a 8 siècles.

La présence conjointe d’un épisode de tremor et d’une déformation du sol indique probablement que du magma s’agite dans les profondeurs. Sortira-t-il à la surface ? C’est une autre histoire ! Les fractures étant nombreuses dans la région, le magma peut donc se frayer facilement un chemin en profondeur sans percer la surface.

J’ai souvenir d’une telle situation dans les années 1990 dans la région du Krafla, dans le nord de l’Islande. La sismicité était intense. Je campais à Reykjalid et je sentais les ondes de choc dans le sol. Une nuit, je me suis même levé, pensant que l’éruption avait débuté. La centrale géothermique s’était soulevée de presque un mètre. Au final, il n’y a pas eu d’éruption. Le regretté Maurice Krafft m’a expliqué quelques jours après mon retour en France que l’éruption avait avorté parce que le magma avait trouvé une autre voie dans le sous-sol.

S’agissant de la Péninsule de Reykjanes, les Islandais ne s’attendent pas à une éruption majeure. Il y a peu d’habitations dans zone qui semble la plus exposée. Le principal souci serait si la lave recouvrait la route entre l’aéroport de Keflavik et Reykjavik, la capitale. Une caméra a été pointée vers le cône du Keilir car on pense que c’est là que pourrait jaillir la lave. A voir !

Source : Iceland Review

Etna (Sicile) : nouveau paroxysme ! // Etna (Sicily) : new paroxysm !

8h30 : Vers 01h40 (heure locale) le 4 mars 2021, l’INGV a observé une hausse du tremor sur l’Etna avec, comme précédemment, la source au niveau du Cratère SE. On a ensuite observé une intensification de l’activité strombolienne dans ce même Cratère SE, mais aussi dans le Voragine.

Alors que le tremor continuait d’augmenter, l’activité strombolienne au Cratère SE s’est transformée en fontaines de lave. Vers 04 heures du matin, la lave a débordé du cratère et a formé une coulée qui s’est dirigée vers la Valle del Bove.

Le tremor a ensuite commencé à rapidement décliner. On pensait que ce déclin marquait la fin de ce 9ème paroxysme. Que nenni ! Depuis 7 heures du matin, le tremor montre une hausse rapide et il est donc probable que l’activité éruptive va reprendre de plus belle. On attend la suite !

9 heures : Apparition de nouvelles fontaines de lave de 300 m de haut au Cratère SE.

 

10 heures : Les fontaines de lave atteignent 500 mètres de hauteur tandis que la colonne de cendre monte jusqu’à 12 km. Une coulée de lave bien alimentée continue à avancer dans la Valle del Bove.

10h20 : Arrêt des hostilités : chute du tremor et de la sismicité ; arrêt des fontaines et de la coulée de lave. Suite au prochain numéro !

Source : INGV.

——————————————–

8:30 a.m .: Around 01:40 a.m. (local time) on March 4th, 2021, INGV observed an increase in the tremor on Mt Etna with, as before, the source at the SE Crater. An intensification of Strombolian activity was then observed in this same SE Crater, but also in Voragine.

As the tremor continued to increase, Strombolian activity at the SE Crater turned into lava fountains.

At around 4 a.m., lava overflowed from the crater and formed a flow that moved towards the Valle del Bove.

The tremor then began to rapidly decline.

It was thought that this decline marked the end of this 9th paroxysm. Nay! Since 7 am, the tremor has been showing a rapid increase and it is therefore likely that the eruptive activity will resume with a vengeance. Let’s see what happens next.

09:00 am : New lava fountains 300 metres high at the SE Crater.

10:00 am : The lava fountains reach a height of 500 metres above the crater while the eruptive coumn is 12 km high. Lava is still profusely flowing into the Valle del Bove.

10:20 am : End of the paroxysm. Rhe tremor and seismicity have dropped. Lava fountains have stopped, as well as the lava flow. Waiting for the next eruptive crisis!

Source: INGV.

Risque d’éruption sur la Péninsule de Reykjanes (Islande) ? // Eruption hazard on the Reykjanes Peninsula (Iceland) ?

De nouvelles données concernant l’essaim sismique en cours sur la Péninsule de Reykjanes montrent que du magma s’accumule sous la montagne Fagradalsfjall. Selon les scientifiques, l’essaim sismique est susceptible de déboucher sur une éruption volcanique, mais il est peu probable qu’elle soit très dangereuse ou menace les zones habitées.

La Protection Civile et le Conseil Scientifique se sont réunis pour évoquer l’essaim sismique dans la Péninsule. Les dernières images InSAR montrent plus de mouvements de terrain au cours des derniers jours qu’auparavant. Les données révèlent que la terre s’est soulevée jusqu’à 30 centimètres dans certaines zones. L’explication la plus probable est la présence de magma en mouvement sous la zone d’origine des secousses sismiques.

À la lumière des nouvelles données, les scientifiques ont envisagé cinq scénarios possibles:

Les séismes disparaîtront dans les prochains jours ou les prochaines semaines.

Les séismes vont reprendre, avec une secousse pouvant atteindre M6, avec son épicentre à proximité de Fagradalsfjall.

Les séismes vont reprendre, avec une secousse pouvant atteindre M6,5 près de Brennisteinsfjöll.

L’intrusion magmatique se poursuit près de Fagradalsfjall mais l’activité diminue et le magma se solidifie.

L’intrusion magmatique se poursuit et aboutit à une éruption fissurale avec une coulée de lave qui ne menacera probablement pas les zones habitées.

L’activité dans la Péninsule de Reykjanes étant fluctuante, il est difficile de dire quel scénario est le plus probable. Les scientifiques espèrent acquérir de nouvelles données dans la semaine pour mieux évaluer les causes de l’activité sismique.

L’activité sismique est suffisamment éloignée des zones habitées et une coulée de lave de taille moyenne ne devrait pas poser de problème à la population. De plus, les données montrent qu’une éruption ne produirait pas beaucoup de cendres. Bien qu’aucune zone habitée ne soit menacée, il est possible que la route qui traverse la péninsule et relie Reykjavík à l’aéroport international de Keflavík soit endommagée.

Au cas où une éruption se produirait dans la région, une caméra a été installée, pointée vers la montagne Keilir et ses environs. C’est la zone considérée par les scientifiques comme étant le lieu le plus probable d’une éventuelle éruption volcanique.

Une image haute résolution de la zone autour de Fagradalsfjall a été publiée. Vous pouvez cliquer sur ce lien pour avoir une vue à 360°. Les noms des montagnes sont indiqués.

https://www.iceland360vr.com/panorama/fagradalsfjall/?fbclid=IwAR3VqGqKL9ORcS62RAoDqx26WKm0LPHr7qxhIhNVEejFQ0N46P_UY5Gsads

Source : Iceland Monitor & Iceland Review.

Il ne faudrait tout de même pas oublier qu’un essaim sismique semblable, lui aussi accompagné de déformations du sol a été observé il y a quelques mois sur la Péninsule de Reykjanes. Les volcanologues islandais s’attendaient à une possible éruption, mais la lave n’a jamais percé la surface…

°°°°°°°°°°

Dernière minute : Un épisode de tremor a été détecté à 14h20 par la plupart des stations sismiques en Islande. L’événement a été localisé au sud de Keilir.

Un séisme de M4.0 a été enregistré à 15h11dans la même zone que la séquence de tremor, et de nombreuses secousses de moindre intensité ont été enregistrées le 3 mars. Plus tôt ce même jour, plusieurs séismes d’une magnitude voisine de M4 ont été détectés dans la région.

Après 15h30, le tremor a un peu diminué mais de nombreux séismes sont encore présents.

L’épisode de tremor et la sismicité intense obligent les autorités locales à se tenir prêtes au cas où une éruption se produirait. Il est important que les gens restent à l’écart de la zone. La route menant à la montagne Keilir a été fermée et les gens sont priés de respecter la signalisation et d’éviter de se diriger vers la Péninsule de Reykjanes dans l’espoir de voir quelque chose.

Source : Iceland Review.

——————————————

New data from the ongoing seismic swarm on the Reykjanes peninsula suggests magma is accumulating underneath Fagradalsfjall mountain. Experts say there is a chance the swarm could lead to a volcanic eruption, but it is not likely to be very dangerous or threaten inhabited areas.

The Department of Civil Protection and the Scientific Advisory Board met yesterday to discuss the earthquake swarm on the peninsula. The Board went over InSAR images which show more land movement in the area in the last few days than had been detected earlier. The new data shows land has shifted by up to 30 centimetres in some areas. The most likely explanation is that a magma passage is forming underneath the area where the earthquakes originate.

In light of the new data, scientists have projected five possible scenarios:

The seismic unrest will die down in the next few days or weeks.

The seismic unrest will pick up, culminating in an earthquake up to M6 originating close to Fagradalsfjall.

The seismic unrest will pick up, culminating in an earthquake up to M6.5 originating close to Brennisteinsfjöll.

The magma intrusion continues close to Fagradalsfjall but the activity dies down and the magma solidifies.

The magma intrusion continues, culminating in a fissure eruption and lava flow that will likely not threaten inhabited areas.

As activity in the Reykjanes peninsula is fluctuating, it is difficult to predict which scenario is most likely. Scientists are expecting to acquire new data later this week that may cast a clearer light on the reasons for the earthquakes.

The location of the earthquake activity is far enough from inhabited areas that even a medium-sized lava flow would not affect people. Moreover, data suggests the possible eruption would not produce much ash. While no inhabited areas would be threatened, it’s possible that the road across the peninsula, which links Reykjavík and the international airport in Keflavík, would be damaged.

In case an eruption should occur uin the area, a video camera has been installed, pointed at Keilir mountain and vicinity ,  the area believed by scientists to be the likeliest location of a potential volcanic eruption.

A high-resolution picture of the area all around Fagradalsfjall  has been released. You can click on this link for yourself and view it from any direction. The names of the mountains are included.

https://www.iceland360vr.com/panorama/fagradalsfjall/?fbclid=IwAR3VqGqKL9ORcS62RAoDqx26WKm0LPHr7qxhIhNVEejFQ0N46P_UY5Gsads

Source : Iceland Monitor & Iceland Review.

One should not forget that a similar seismic swarm with ground deformation was already observed on the Reykjanes Peninsula a few months ago. Local volcanologists expected a possible eruption but lava never pierced the surface…

°°°°°°°°°

Last minute : A tremor pulse was detected at 2.20 PM and is measured at most seismic stations in Iceland. The event is located south of Keilir.

An earthquake M4.0 at 15:11 was measured in the same area as the tremor pulse, and many smaller earthquakes have been measured there on March 3rd. Earlier that same day a few earthquakes around M4 were detected in the area.

After 15:30 the tremor has decreased a little but many earthquakes are still being measured.

The tremor pulse and the intense seismicity require local authorities to to be ready in case an eruption should occur. It is important for people to stay away from the area. The road to Keilir mountain has been closed and people are asked to respect the closure signs and to avoid driving out to the Reykjanes peninsula in hopes of seeing something.

Source : Iceland Review.

La sismicité et le tremor montrent des valeurs vraiment élevées:

Source : Icelandic Met Office

Source: Iceland Monitor

Etna (Sicile) : 8ème paroxysme ! // 8th paroxysm !

13 heures (heure locale) : L’INGV indique que depuis 12h30 (heure locale), on observe une hausse de l’activité strombolienne dans le Cratère SE, avec des émissions de cendres. Après une brève pause, le tremor est de nouveau en hausse. Il n’est malheureusement pas en ligne en ce moment et la couverture nuageuse empêche toute observation. Affaire à suivre.

14 heures : Le tremor est réapparu sur le site de l’INGV est il clair qu’un 8ème paroxysme est en cours. Malheureusement, le sommet de l’Etna est dans les nuages…

15 heures : la crise éruptive se poursuit à huis clos. Il est fait état de retombées de cendres sur plusieurs localités au sud du volcan : San Gregorio, Trecastagni, Aci S. Antonio, Pedara et Catane où le trafic de l’aéroport a été perturbé.. Voici une petite vidéo qui permet de voir et d’entendre les chutes de lapilli : https://youtu.be/iOTvit1EWwg

16 heures : Le tremor est en chute libre. Le 8ème paroxysme touche donc à sa fin.

——————————————-

01:00 pm (local time) : INGV indicates that since 12:30 p.m. (local time), there has been an increase in Strombolian activity at the SE Crater, with ash emissions. After a brief pause, the tremor is on the rise again. Unfortunately, it is not online at the moment and the cloud cover prevents any good observations. Let’s see what happens next.

02:00 pm : The tremor is back on the INGV website and one can clearly see that an 8th paroxysm has now started. Unfortunately, Mt Etna’s summit is in the clouds…

03:00 pm : The eruption continues in camera. Ashfall is reported in several areas slouth of the volcano : San Gregorio, Trecastagni, Aci S. Antonio, Pedara and Catania where air traffic was disturbed.. Here is a short video that allows to see and hear the falling lapilli :

https://youtu.be/iOTvit1EWwg

04:00 pm : The eruptive tremor is sharply decreasing. This means the 8th paroxysm is coming to an end.

Source : INGV

Ce soir les nuages ont disparu et la webcam L.A.V.E. montre que la lave a de nouveau débordé du Cratère SE.

Crise éruptive du Sinabung (Indonésie) // Eruptive crisis at Sinabung (Indonesia)

Le Sinabung (Indonésie) a connu une crise éruptive à 23h42 UTC le 1er mars 2021. Le panache de cendres est monté à 5 km (12 km selon certaines sources, mais 5 km semble être la réalité) L’événement s’est accompagné de écoulements pyroclastiques atteignant 5 km sur le versant ESE du volcan. La couleur de l’alerte aérienne est momentanément passée au Rouge, avant de revenir à l’Orange. C’est la première éruption majeure du Sinabung depuis août 2020.

Source: médias d’information indonésiens.

———————————————–

Sinabung (Indonesia) went through an eruptive crisis at 23:42 UTC on March 1st, 2021. The ash plume went up to 5 km (12 km according to some sources, but 5 km seems to be the real thing)The event was accompanied by pyroclastic flows up to 5 km on the ESE slope of the volcano. The aviation colour code was momentarily raised to Red, then lowered to Orange. This was the volcano’s first major eruption since August 2020.

Source : Indonesian news media.

Source : The Jakarta Post

L’Etna remet ça ! // Mt Etna erupts again !

L’Etna est décidément imprévisible ! Après avoir donné l’impression qu’il s’était rendormi pour de bon à l’issue du 6ème paroxysme, un sursaut d’orgueil a commencé vers 8h45 (heure locale) le 28 février 2021 avec l’apparition d’une activité strombolienne dans le Cratère SE.

Vers 9 heures, l’activité strombolienne présente dans deux bouches éruptives s’est intensifiée pour donner naissance à des fontaines de lave d’environ 300 m de hauteur. Un débordement a donné naissance à une coulée de lave qui s’est dirigée vers la Vallé del Bove.

Et puis à 9h30, arrêt des hostilités …jusqu’à 11h20, heure où le Cratère SE a remis le couvert ! L’activité strombolienne a a repris de la vigueur jusque vers 12 heures. Le tremor a alors amorcé une chute. Reste à savoir si elle est définitive !

La webcam de L.A.V.E. était bien sûr au rendez-vous pour rendre compte de l’événement qui est forcément moins coloré et spectaculaire de jour…

Désolé pour ce léger décalage de transmission de l’information mais, contrairement à certains, je ne souffre pas de trouble obsessionnel volcanique. Le vélo occupe aussi une partie de ma vie (il fait très beau en Limousin aujourd’hui), sans parler des travaux de la campagne, de l’aide à la cuisine, etc.

——————————————-

Mt Etna is unpredictable ! One believed it had fallen asleep for good after the 6th paroxysm but it suddenly came back to life around 8:45 (local time) on February 28th, 2021with a new episode of strombolian activity in the SE Crater.

At around 9 a.m., the Strombolian activity in two eruptive vents intensified and turned into lava fountains about 300 m high. An overflow produced a lava flow which headed towards the Vallé del Bove.

And then at 9:30 a.m., eruptive activity stopped … until 11:20 a.m., when the SE Crater became active again! Strombolian activity picked up again until around 12 noon. The tremor then began to fall. Will it be the definitive end of the event?

Of course, the L.A.V.E. webcam gave good views of the paroxysm which is less colorful and spectacular during the day …

Sorry for the slight delay in releasing theinformation but – contrary to some others – I do not suffer from obsessive volcanic disorder. Cycling is also a part of my life (the weather is very nice in Limousin today), not to mention the work in the garden, helping with the kitchen, etc.

Source : INGV