Fogo (Iles du Cap Vert): Activité volcanique en baisse et bel élan de générosité // Decline of volcanic activity and nice fit of generosity

drapeau francaisAprès 20 jours d’éruption, la situation est devenue stable et il semble que l’activité volcanique soit en train de marquer le pas. Le front de coulée s’est arrêté 4500 mètres avant la ville de Mosteiros qui était sous la menace de lave il y a quelques jours. Cependant, bien que l’activité volcanique ait ralenti, il y a toujours des émissions de gaz. Cette pollution peut être nocive pour la santé des personnes en raison de la présence de CO2 et de SO2 dans la zone autour du volcan. Un militaire a été victime ces derniers jours de deux arrêts cardiaques suite à l’inhalation de gaz volcaniques. Selon un responsable de la protection Civile : « Si personne ne s’en était aperçu, il pourrait être mort aujourd’hui ».
Malgré l’interdiction imposée par la Protection Civile, les habitants de Chã das Caldeiras continuent à pénétrer dans la zone afin de travailler la terre, s’occuper des animaux et récolter les haricots. Selon la presse locale, une quarantaine de personnes, jeunes pour la plupart, empruntent les sentiers très tôt le matin, vers 02h00, afin d’échapper au contrôle des autorités, et vont recueillir de la nourriture pour les animaux et surveiller les champs cultivés, de peur que certaines personnes viennent voler le fruit de leur travail.

Source: Ocean Press.

++++++++++

Les autorités capverdiennes ont lancé un appel à travers  le monde pour venir en aide aux milliers d’habitants déplacés par l’éruption du Pico do Fogo qui a commencé le 23 novembre et qui continue à l’heure actuelle. L’île de Fogo abrite environ 22 000 personnes. Le volcan a détruit les villages de Bangaeira et Portela. 1200 personnes ont été évacuées. Le montant des dégâts est actuellement estimé à 50 millions d’euros.

L’appel à l’aide internationale fait suite à des semaines de collectes spontanées organisées à Brockton et d’autres villes de la Nouvelle Angleterre, de Boston à Providence. Les associations locales ont récolté plus de 25 000 dollars pour venir en aide aux victimes de l’éruption et ont recueilli des quantités considérables de vêtements, de couvertures et de fournitures qui seront expédiées au Cap-Vert le mois prochain.
Des centaines de milliers d’immigrants capverdiens vivent en Nouvelle Angleterre (c’est l’une des plus importantes populations dans le monde) et l’éruption du Pico do Fogo a immédiatement déclenché une campagne d’aide aux victimes à Brockton et d’autres villes.
L’Association Capverdienne de Brockton a effectué un don de10 000 dollars et des bénévoles ont également mis sur pied le site web « Unis pour Fogo » qui a recueilli plus de 15 000 dollars à ce jour.
La semaine dernière, la Banque HarborOne a fait don d’un montant supplémentaire de 5000 dollars pour soutenir les efforts de secours au Cap-Vert. La banque estime que 30% de la population de Brockton est d’origine capverdienne.
En outre, entre 30 et 40 entreprises du Cap-Vert ont rejoint l’effort de solidarité pour venir en aide aux personnes qui ont tout perdu sur l’île de Fogo.

Source : Presse locale et américaine.

 ———————————————-

drapeau anglaisAfter 20 days of eruption, the situation has become stable and it looks as if volcanic activity is subsiding. The lava front stopped 4,500 metres before the city of Mosteiros which was under the threat of lava a few days ago. However, although volcanic activity slowed, the emission of gases remains constant. This pollution can be harmful to people’s health because of the CO2 and SO2 in the area surrounding the volcano. A military suffered these last days two cardiac arrests due to the inhalation of volcanic gases. Said one Civil Defence official: « If he had not been seen at the time, that could have been fatal. »
Despite the ban imposed by Civil Defence, the Chã das Caldeiras residents still enter the area to take care of the land and animals and harvest beans. According to the local press, more than three dozen people, young for most of them, go through existing paths very early, around 2:00 a.m., to escape the control of the authorities, to collect animal food and take care of cultivated fields, for fear that some individuals may collect the fruit of their work.

Source: Ocean Press.

++++++++++

Cape Verdean officials are asking people around the world to help support thousands of residents displaced by a volcanic eruption last month. About 22,000 people are living on Fogo Island. The eruption as destroyed two villages and 1,200 residents have been evacuated. The damage caused by the eruption so far exceeds 50 million euros.

The call for international help follows weeks of informal fundraising efforts in Brockton and other New England cities from Boston to Providence. Local groups have raised more than $25,000 for volcano relief and have gathered hundreds of pounds of clothing, blankets and supplies to be shipped to Cape Verde next month.

New England is home to hundreds of thousands of Cape Verdean immigrants – one of the largest populations in the world – and the eruption of Pico do Fogo immediately spurred relief efforts in Brockton and other cities.

The Cape Verdean Association of Brockton donated $10,000 to the cause and volunteers have also formed “United for Fogo,” raising more than $15,000 online so far.

Last week, HarborOne Bank donated an additional $5,000 to support relief efforts in Cape Verde. The bank estimates that 30 percent of the population of Brockton is of Cape Verdean descent.

Besides, 30 to 40 Cape Verdean businesses have joined hands for a volcano relief fundraiser .

Source: Local and US newspapers.

Fogo-blog

Vue aérienne de Chã das Caldeiras et du Pico do Fogo  (Crédit photo: Wikipedia)