Fogo (Iles du Cap Vert): La lave continue à avancer // Lava keeps moving forward

drapeau francais11 heures: L’éruption continue. Comme je l’ai écrit auparavant, la coulée de lave en provenance de Monte Saia et qui se dirige vers l’îlot d’habitations de Losna est toujours active. Elle a détruit trois maisons et menace désormais de couper la route entre Cova Tina et Portela, ce qui obligerait les gens qui veulent se rendre à Portela à marcher pendant plus d’une heure.
La lave a recouvert une zone importante de terres arables dans les environs de la cave viticole d’Eduino Lopes qui l’a vidée de son contenu pour éviter sa destruction par la lave. Toutefois, la zone de vignoble ne semble pas menacée.
Si le front de lave de Bangaeira continue sa progression, il pourrait atteindre Fernao Gomes et menacer les villages de Cutelo Alto et Fonsaco dans le secteur de Mosteiros.

16 heures: La cave viticole d’Eduino Lopes n’existe plus; la lave vient de la recouvrir. Comme on le redoutait, elle a coupé également la toute entre Cova Tina et Portela en recouvrant au passage des telles cultivables. Deux autres maisons sont sur le point d’être détruites.

Source : Ocean Press.

 —————————————————

drapeau anglais11:00: The eruption continues. As I put it before, the lava flowing from Monte Saia to the islet of Losna is still active. It has destroyed three houses and now threatens to cut the road between Cova Tina and Portela, which would force people who want to move to Portela to make a walk of more than an hour.
Lava has consumed a significant area of arable land in the vicinity of the cellar of Eduino Lopes who has removed all of his assets to avoid being destroyed by the lava. However, the vine crop area is not threatened
If the front of lava of Bangaeira advances, it could reach the town of Fernao Gomes and threaten the villages of Cutelo Alto and Fonsaco in Mosteiros.

16:00: Eduino Lopes’ cellar no longer exists. Lava has consumed it. As was feared, it also cut the road between Cova Tina and Portela and destroyed cultivable land on its way. Two more houses are about to be destroyed.

Source: Ocean Press.

Fogo (Iles du Cap Vert): Aggravation de la situation // The situation is getting worse

drapeau francais8 heures: Les dernières nouvelles en provenance de l’île de Fogo ne sont pas bonnes et confirment malheureusement ce que j’écrivais dans ma note d’hier soir. En effet, la lave aurait atteint dimanche le village de Bangaeira où une maison d’hôtes et plusieurs immeubles d’appartements auraient été endommagés.
A Portela, déjà durement touchée par l’éruption, deux églises ont été détruites en plus des dizaines de maisons, un hôtel et une école disparus sous la lave il y a quelques jours.
Aucune victime n’a été signalée jusqu’à présent, bien que plusieurs personnes aient été traitées après avoir inhalé de la cendre ou des gaz toxiques.
Toute la région a été bouclée en raison de problèmes de sécurité.

Les photos visibles sur le site FogoNews parlent d’elles-mêmes:

https://www.facebook.com/fogonewscom/photos_stream

17 heures: Confirmation des informations ci-dessus. Après Portela, le village de Bangaeira a été détruit en quelques heures. Les autorités redoutent maintenant que la lave atteigne Mosteiros. De plus, il se peut qu’il faille évacuer d’autres localités situées en dehors de Cha das caldeiras, comme Fernão Gomes.  Il est encore trop tôt pour envisager l’évacuation de Cotcho et Cutelo Alto et leurs plantations de caféiers. En effet, la pente s’adoucit dans ce secteur et la lave mettrait du temps pour y arriver. Néanmoins, il ne faudrait pas oublier que les éruptions du Pico peuvent se prolonger, comme celle de 1995 qui a duré 56 jours.

Source: Ocean Press.

 ——————————————–

drapeau anglais8:00: The latest news coming from Fogo Island is not good and unfortunately confirming what I wrote in last night’s post. Indeed, lava reportedly reached on Sunday Bangaeira where one guesthouse and multiple apartment buildings have been damaged.

Neighbouring Portela had two churches destroyed, on top of previous heavy damage to dozens of homes, a hotel and a school.

No deaths have been reported so far, though multiple people have been treated for inhaling ash or poisonous gases.

The whole region has been sealed off due to security concerns.

The photos on the FogoNews website sum up the disaster:

https://www.facebook.com/fogonewscom/photos_stream

17:00: The above mentioned news is confirmed. After Portela, the village of Bangaeira was destroyed in a few hours. Local authorities now fear that lava might reach Mosteiros. Besides, it may be necessary to evacuate other locations, now out of Cha das Caldeiras, including Fernão Gomes. It is too early to think of an evacuation plan of the population of Cotcho and Cutelo Alto (coffee fields) as the slope inclination does not favour its advancement. Nevertheless, one should not forget that the eruptions of Pico volcano may last quite long, like in 1995 with 56 days.

Fogo (Iles du Cap Vert): Le village de Portela disparaît sous la lave // Portela is being engulfed in lava

drapeau francais16 heures: Dans les premières heures de la matinée du 2 décembre, l’école primaire de Chã das Caldeiras et l’hôtel Pedra Brabo ont été totalement engloutis par la lave. Des dizaines de maisons ont également été détruites et l’accès au village de Portela est de plus en plus risqué Selon les membres de la Protection Civile qui sont sur le terrain, la situation est assez compliquée et il est fortement déconseillé de s’approcher du secteur de Portela. La lave avance sur plusieurs fronts et a augmenté sa vitesse depuis hier. Elle se déplace à raison de deux mètres toutes les 12 minutes. Il n’y a pratiquement plus personne dans le village de Portela. Les membres de la Protection Civile ont quitté les lieux, ainsi que les personnes qui s’efforçaient de retirer du vin de la cave viticole de Chã. Dix personnes ont été hospitalisées après avoir inhalé des gaz volcaniques.

23 heures: Comme on pouvait s’y attendre, le village de Portela, dans Chã das Caldeiras est en train de disparaître sous la lave qui, depuis ce matin, parcourt 2 mètres toutes les 12 minutes. En une seule journée, elle a dévoré 37 maisons. En tout, il y a maintenant 57 maisons détruites depuis le début de l’éruption.
Comme je l’ai écrit auparavant, l’école primaire de Chã das caldeiras et l’hôtel Pedra Braba ont été détruits ce matin. La lave est à peine à quelques mètres de la cave viticole de Chã das Caldeiras.
Les habitants ne peuvent rien faire d’autre que pleurer en assistant à la destruction de l’endroit où ils sont nés, où ils ont grandi et construit leur vie.

Voici une série d’images mise en ligne par la BBC: http://www.bbc.com/news/world-africa-30291041

Source : Ocean Press

——————————————

drapeau anglais16:00: In the early hours of Tuesday, December 2nd, the primary school of Chã das Caldeiras and the hotel Pedra Brabo were totally consumed by lava. Dozens of houses have also been destroyed and access to Portela village is increasingly risky According to Civil Defence members who are on the field, the situation is quite complicated and people are strongly advised not to approach the Portela area. Lava is moving forward on several fronts and has increased its speed since yesterday. It advances at a rate of two metres for every 12 minutes. There is virtually no one in Portela village. Members of Civil Defence have left the place as well as some people who were working in the withdrawal of the wine of the Winery of Chã. Ten persons have been hospitalised after having inhaled volcanic gases.

23:00: As could be expected, the Portela district of Chã das Caldeiras is now being swallowed by the lava that since this morning has been travelling at a speed of 2 metres every 12 minutes. In a single day, it has consumed 37 homes. In all, there are now 57 homes destroyed since the beginning of the eruption.
As I put it before, the Primary School of Cha das Caldeiras and the hotel Pedra Braba were destroyed this morning. Lava is barely a few metres from the Chã das Caldeiras Winery.

The residents could do nothing but observe in tears the destruction of the place where they were born, grew up and built their lives.

Here is a series of images released by the BBC: http://www.bbc.com/news/world-africa-30291041

Source: Ocean Press.

Fogo-blog

La lave entre dans le village de Portela  (Crédit photo:  AVCAN)

Fogo-blog

L’éruption du Fogo vue depuis l’espace le 29 novembre 2014  (Crédit photo:  NASA)

Fogo (Iles du Cap Vert): Situation critique pour le village de Portela // Critical situation for Portela

drapeau francais17 heures: Selon le directeur du Bureau National de Gestion des Catastrophes, l’éruption du Fogo a donné naissance hier à « une situation critique », avec la fermeture de la seule route alternative entre le Parc Naturel et Portela. Comme je l’ai écrit auparavant, la lave se déplaçait à une vitesse d’environ 20 mètres par heure et il était prévu que le village de Portela disparaisse de la carte à la fin de la nuit.
La Protection Civile a demandé à tous les conducteurs des véhicules qui se trouvaient encore à Cha das Caldeiras de « quitter immédiatement » la zone et de rejoindre dès que possible l’entrée du Parc Naturel du Fogo.
Les autorités ont également ordonné à tous les journalistes, qu’ils soient nationaux et internationaux, de quitter immédiatement l’ensemble de la zone à risque.
Dans le village de Portela, seules la police et l’armée ont été autorisées à rester. Si la lave devenait menaçante, les hommes devraient quitter la ville et se rendre à pied à Mosteiros.
En cliquant sur ce lien, vous aurez accès à plusieurs vidéos montrant la situation:
http://new.livestream.com/accounts/294253/events/3609986

23 heures: Selon le site OceanPress, la lave continue à avancer vers Portela et Cova Tina, mais à une vitesse plus lente de moins de 10 km par heure. A Portela (Cha das Caldeiras), trois autres maisons ont été détruites par la lave la nuit dernière.
Ce matin, les bouches éruptives n’émettaient pas de lave à haute altitude, mais les coulées sont alimentées par la lave à la base du cône qui s’est formé au cours de l’éruption.
La route alternative reliant Boca Fonte, Portela et Cova Tina est pratiquement bloquée. L’accès à Portela n’est possible qu’à pied. La Protection Civile travaille à l’ouverture d’une nouvelle route d’accès à ces localités.

Il faut remarquer que l’éruption du Fogo et la catastrophe humanitaire qui l’accompagne sont très peu médiatisées. Il n’y a aucun intérêt économique en jeu, alors un tel événement n’intéresse pas la presse, qu’elle soit écrite, parlée ou télévisée. En revanche, l’éruption de l’Aso au Japon, aussi modeste soit-elle, a été abondamment commentée car les panaches de cendre ont perturbé le trafic aérien dans la région. Comme l’a si bien écrit Jean de La Fontaine, « Selon que vous serez puissant ou misérable, etc, etc. »

——————————————–

drapeau anglais17:00: According to the Director of the National Disaster Management Office, the eruption of Fogo became yesterday a « critical condition » leading to the closure of only an alternative road between the Natural Park and Portela. As I put it before, lava was moving at a speed of about 20 metres per hour and it was expected that the village of Portela would disappear from the map by the end of the night.
The Civil Protection warned all drivers of the vehicles that were still in Chã das Caldeiras to « leave immediately » and to reach as soon as possible the entrance of the Natural Park of Fogo.
Authorities also ordered all journalists, whether national and international, that were on site to immediately abandon the entire area at risk.
In the village of Portela, only the police and military on the road were allowed to stay. In case they should be blocked by lava, they would have to leave the town and walk to Mosteiros.

By clicking on this link, you will have access to several videos showing the situation:

http://new.livestream.com/accounts/294253/events/3609986

23:00: According to the OceanPress website, lava continues to move towards Portela and Cova Tina, but at a slower pace of less than 10 km per hour. In Portela (in Chã das Caldeiras), three more houses were destroyed by lava during the past night.

This morning the eruptive vents didn’t emit lava at high altitudes, but the flow is being fed by the lava from the base of the cone that formed during the eruption.

The alternative road connecting Boca Fonte, Portela and Cova Tina is practically blocked, so the entry into Portela is only possible on foot. The Civil Protection is preparing the opening of a new access road to these locations.