Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Arrêt (ou interruption?) de la crise sismique // Has the seismic crisis definitely stopped ?

Dans un bulletin diffusé le 19 octobre 2021 à 9 heures (heure locale), l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) indique que la crise sismique s’est progressivement calmée ce matin.

NDLR: Il faudra quand même rester vigilant. Par le passé, on a déjà vu des crises sismiques s’interrompre, puis reprendre quelques jours plus tard et déboucher sur une éruption. Cette situation montre que, même sur un volcan truffé d’instruments comme le Piton de la Fournaise, la prévision éruptive reste une science inexacte de nos jours.

——————————————

In a bulletin released on October 19th, 2021 at 9 a.m. (local time), the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise (OVPF) indicates that the seismic crisis gradually subsided this morning.
Personal note: One needs to remain vigilant. In the past, we have already seen seismic crises stop, then resume a few days later and lead to an eruption. This situation shows that, even on a volcano full of instruments like the Piton de la Fournaise, eruptive prediction remains an inaccurate science today.

Photo : C. Grandpey

Situation à La Palma le dimanche 17 octobre 2021

17 heures: L’éruption du Cumbre Vieja a commencé il y a 4 semaines et elle ne montre pas de signe de fatigue. Selon INVOLCAN, bien que l’activité de la nouvelle bouche éruptive apparue le 15 octobre à environ 300 mètres au sud-est du cône principal ait diminué, l’ouverture de nouveaux centres éruptifs n’est pas à exclure.
Les deux fronts de coulées qui ont dépassé vendredi la montagne de La Laguna au sud, dans la municipalité de Los Llanos de Aridane, et qui ont entraîné l’évacuation de tous les habitants du secteur, continuent à être alimentés et avancer lentement. Ces fronts ont tendance à converger en un seul et ils devraient atteindre le mer dans une zone différente du delta de lave initial. La coulée la plus proche de la montagne de La Laguna n’est qu’à 200 mètres de la falaise littorale et avance à une vitesse d’environ 15 mètres à l’heure..
A noter toujours au sein de la lave émise par le volcan des roches sont des sédiments d’avant la formation de l’île de La Palma.

S’agissant de la sismicité, les instruments ont enregistré 42 événements volcano-tectoniques pendant la nuit dernière, avec pour certains des magnitudes supérieures à 3. La magnitude maximale enregistrée était de M 4,3, près de la ville de Villa de Mazo, à une profondeur de 35 kilomètres.

Les personnes évacuées vendredi ont été autorisées ce dimanche à retirer leurs affaires en accédant aux zones autorisées. S’agissant de zones à risque en raison de la proximité de la lave et des émissions de gaz, l’accès était contrôlé et les habitants étaient accompagnés par du personnel de sécurité.

Source: Presse espagnole.

—————————————–

5:00 p.m .: The Cumbre Vieja beruption, which started 4 weeks ago, shows no signs of slowing down. According to INVOLCAN, although the activity of the new eruptive vent that appeared on October 15th about 300 meters southeast of the main cone has decreased, the opening of new eruptive centers cannot be ruled out.
The two flow fronts which passed the mountain of La Laguna to the south on Friday, in the municipality of Los Llanos de Aridane, and which led to the evacuation of all the residents of the area, continue to be fed and advance slowly. These fronts tend to converge into one and they should reach the sea in an area different from the original lava delta. The flow closest to the mountain of La Laguna is only 200 meters from the coastal cliff and advances at a speed of about 15 meters per hour.
One can still see within the lava emitted by the volcano rocks which are sediments dating back to before the formation of the island of La Palma.
Regarding seismicity, the instruments recorded 42 volcano-tectonic events during the last night, some with magnitudes greater than M 3. The maximum magnitude recorded was M 4.3, near the town of Villa de Mazo, at a depth of 35 kilometers.
The people evacuated on Friday were authorized this Sunday to retrieve their belongings by accessing the authorized areas. In areas at risk due to the proximity of lava and gas emissions, access was controlled and residents were accompanied by security personnel.
Source: Spanish press.

Capture écran webcam le 17 octobre 2021 au matin

Islande: Fin du suspense? // Iceland: End of the suspense?

La situation a l’air de bien se calmer en Islande et va peut-être mettre fin à l’angoisse des volcanologues locaux qui se posent beaucoup de questions sur l’avenir de l’éruption de Fagradalsfjall. Cela fait maintenant plus de deux semaines qu’aucune coulée de lave n’est observée sur le site. Le cratère principal se contente de dégazer tranquillement et ne montre pas la moindre velléité de réveil. La sismicité est en train de décliner dans la région et le tremor ne montre plus la même ardeur.

L’apparition d’une sismicité relativement intense à proximité du site éruptif initial a fait croire à une migration du magma et à la réapparition de la lave dans le secteur de Keilir. Au moment où j’écris cette note, aucun événement significatif n’est observé dans la région. En particulier, les satellites n’ont pas détecté d’inflation ou de déformation du sol.

Y a-t-il eu une intrusion magmatique comme l’ont affirmé certains? Mystère et boule de gomme. L’intrusion, a-t-elle effectivement eu lieu avec un manque de pression du magma, ce qui lui aurait empêché de percer la surface? Allez savoir!

La sismicité était-elle d’origine tectonique? Pourquoi pas? Comme je l’ai déjà signalé, la Presqu’île de Reykjanes est complexe car il y a une cohabitation entre la tectonique d’accrétion de l’Islande et un volcanisme potentiel. C’est d’ailleurs ce double aspect qui a fait beaucoup hésiter les scientifiques islandais avant que l’éruption se déclenche le 19 mars 2021. Ils se sont longtemps demandé s’il s’agissait effectivement d’une intrusion magmatique avec présence d’un dyke.

Heureusement, ces tergiversations sont sans danger car la région est très faiblement peuplée. Au pire, la lave aurait pu couper la route côtière au moment de l’éruption de Fagradalsfjall. Elle aurait pu couper la route conduisant à l’aéroport de Keflavik si une éruption avait eu lieu dans le secteur de Keilir.

Avec un peu de recul, on se rend compte qu’il reste un très long chemin à parcourir dans le domaine de la prévision volcanique…

——————————————-

The situation seems to be calming down in Iceland and perhaps will put an end to the anxiety of local volcanologists who have asked many questions about the future of the Fagradalsfjall eruption. It has now been more than two weeks since no lava flow has been observed at the site. The main crater is only degassing quietly and does not show the slightest hint of waking up. Seismicity is declining in the region and the tremor is decreasing as well.
The intense seismicity that was recorded near the initial eruptive site suggested a migration of magma and that lava might pierce the surface in the Keilir area. As of this writing, no significant events are observed in the region. In particular, the satellites did not detect any ground deformation or inflation.
Was there a magma intrusion as some have claimed? Nobody knows. Did the intrusion actually take place with a lack of pressure from the magma, which prevented it from piercing the surface? Who knows!
Was the seismicity of tectonic origin? Why not? As I have already pointed out, the Reykjanes Peninsula is complex because there is a mixture of Icelandic accretion tectonics and a potential volcanism. This dual aspect also caused Icelandic scientists to hesitate a lot before the eruption started on March 19th, 2021. They wondered for a long time whether it was indeed a magmatic intrusion with the presence of a dyke.
Fortunately, these procrastinations are harmless because the region is very sparsely populated. At worst, lava could have cut off the coastal road at the time of the Fagradalsfjall eruption. It could have cut off the road to Keflavik airport if an eruption had occurred in the Keilir area.
Looking back, one realizes that there is still a very long way to go in the field of volcanic prediction…

Capture écran webcam

Quelques nouvelles de La Palma (Iles Canaries) // Some news from La Palma (Canary Islands)

12 heures: L’IGN a enregistré 13 nouveaux séismes dans les régions de Fuencaliente et Villa de Mazo dans les premières heures du 6 octobre 2021. Le plus intense, d’une magnitude de M 3,7, s’est produit à Villa de Mazo à une profondeur de 11 kilomètres.

Une nouvelle fissure s’est ouverte près du cône du Cumbre Vieja mais pour le moment elle ne montre aucune activité.

Le ministre de la Transition écologique des îles Canaries a annoncé le 5 octobre que les deux usines de dessalement mobiles qui vont être installées à la fin de la semaine prochaine à La Palma permettront d’irriguer les cultures du sud affectées par l’éruption. Elles seront installées à Los Llanos de Aridane. Le but de ces stations sera d’essayer de garantir la survie de l’activité des exploitations.

Source: IGN

Source: IGN et presse espagnole.

—————————————–

12:00 pm : IGN recorded 13 new earthquakes in the regions of Fuencaliente and Villa de Mazo in the early hours of October 6th, 2021. The most intense, with a magnitude of M 3.7, occurred in Villa de Mazo at a depth of 11 kilometers.
A new fissure has opened near the Cumbre Vieja cone but at this time it shows no activity.
The Minister for the Ecological Transition of the Canary Islands announced on October 5th that the two mobile desalination plants to be installed at the end of next week in La Palma will allow the crops in the south affected by the eruption to be irrigated. They will be installed in Los Llanos de Aridane. The aim of this equipment will be to try to guarantee the survival of the farm activities.
Source: IGN and Spanish press.