La Palma (Iles Canaries) et le risque de tsunami // La Palma (Canary Islands) and the tsunami hazard

Il y a quelques jours, j’ai publié une note faisant état d’une hausse de la sismicité sur le volcan Cumbre Vieja sur l’île de La Palma aux Canaries. Cet essaim sismique sera-t-il suivi d’une éruption ? Personne ne le sait. Toutefois, la seule mention de La Palma et de Cumbra Vieja a fait renaître la crainte d’un effondrement majeur de cette île des Canaries. En effet, le flanc ouest du volcan Cumbre Vieja est instable, avec le risque d’un gigantesque glissement de terrain. Un modèle suisse a montré que le phénomène générerait un méga tsunami dont l’amplitude initiale serait de 650 mètres et dont la vitesse serait de 720 km/h. La vague géante pourrait, malgré l’atténuation, créer des dégâts jusqu’à 20 km à l’intérieur des terres aux Etats Unis. Si un tel évènement devait avoir lieu, il n’y a pas que les côtes américaines qui seraient impactées ; toutes les îles environnantes – comme les Bahamas – seraient ravagées ainsi que des littoraux d’Afrique, voire d’Espagne ou même de France.

Le 10 avril 2017, dans une note intitulée « La Bible et les volcans », j’avais rappelé différents écroulements ou glissements de terrain qui se sont produits sur des édifices volcaniques en générant de terribles raz-de-marée. Le Cumbre Vieja faisait partie des zones à risques…

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2017/04/10/la-bible-et-les-volcans-the-bible-and-the-volcanoes/

———————————————

A few days ago I posted a note about an increase in seismicity on the Cumbre Vieja volcano on the island of La Palma in the Canary Islands. Will this seismic swarm be followed by an eruption? Nobody knows. However, the only mention of La Palma and Cumbra Vieja has rekindled the fear of a major collapse of this island. Indeed, the western flank of Cumbre Vieja is unstable, with the risk of a gigantic landslide. A Swiss model has shown that the phenomenon would generate a mega tsunami with an initial amplitude of 650 metres and a speed of 720 km / h. The giant wave could, despite the mitigation, create damage up to 20 km inland in the United States. If such an event were to take place, not only the American coasts would be impacted; all the surrounding islands – like the Bahamas – would be ravaged, as well as the coastlines of Africa, and even Spain or France.
On April 10th, 2017, in a note entitled « The Bible and the Volcanoes », I recalled various collapses or landslides that occurred on volcanoes and generated terrible tidal waves. Cumbre Vieja was one of the zones at risk …

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2017/04/10/la-bible-et-les-volcans-the-bible-and-the-volcanoes/

Cumbre Vieja vu depuis l’espace (Source: NASA Visible Earth)

Publicités

Agung (Bali / Indonésie) : Dernières nouvelles / Latest news

L’Agung est en niveau d’alerte maximal (4 / AWAS) depuis le 22 septembre 2017 et les dernières observations incitent les volcanologues indonésiens à ne rien changer. En effet, la sismicité reste élevée. Au cours de la journée du 8 octobre, on a enregistré 252 séismes d’origine volcanique peu profonds, 487 séismes profonds et 74 événements locaux d’origine tectonique. Les observations visuelles ont permis d’observer un panache de gaz et de vapeur d’une hauteur d’environ 200 mètres au-dessus du cratère. La hauteur maximale de ce panache (1500 mètres environ) a été observée dans la soirée du 7 octobre 2017.

Ces chiffres sont à comparer avec les précédent publiés sur ce blog : Le 30 septembre 2017, le VSI avait enregistré 252 séismes volcaniques superficiels, 542 événements profonds, ainsi que 4 séismes tectoniques locaux.
Le 1er octobre 2017, on enregistrait 100 séismes superficiels, 180 séismes profonds, ainsi que 7 événements tectoniques locaux.

Ces chiffres montrent que l’activité sismique reste élevée et montre des fluctuations. On n’enregistre toutefois pas de hausse soudaine de la sismicité annonciatrice d’une éruption à très court terme.

Source : VSI.

Dernière minute: Le Bureau National de Gestion des Catastrophes (BNPB) vient de prolonger l’état d’urgence pour le Mont Agung jusqu’au 16 octobre 2017.
Selon le BNPB, « l’activité volcanique est stable, mais on s’attend à ce qu’elle augmente. »
L’état d’urgence est entré en vigueur pour la première fois le 22 septembre 2017, date à laquelle le niveau d’alerte est passé à quatre (AWAS), le maximum.

————————————–

Mt Agung’s alert level has been kept at its maximum (4 / AWAS) since 22 September 2017 and the latest observations are inciting Indonesian volcanologists not to change anything. Indeed, seismicity remains elevated. On October 8th, 252 shallow volcanic earthquakes, 487 deep earthquakes and 74 local tectonic events were recorded. Visual observations made it possible to observe a plume of gas and steam rising about 200 metres above the crater. The maximum height of this plume (approximately 1,500 meters) was observed on the evening of 7 October 2017.

These figures should be compared with the previous ones published on this blog: On September 30th, 2017, VSI had recorded 252 shallow volcanic earthquakes, 542 deep events, as well as 4 local tectonic earthquakes.
On October 1st, 2017, there were 100 shallow earthquakes, 180 deep events, and 7 local tectonic earthquakes were recorded.
These figures show that seismic activity remains elevated and shows fluctuations. However, there is no sudden increase in seismicity that heralds a very short-term eruption.

Source: VSI.

Last minute : Indonesia’s National Disaster Mitigation Agency (BNPB) has extended the state of emergency for Mount Agung until October 16th 2017.

According to BNPB, « the volcanic activity has been steady, but we expect it to increase. »

The state of emergency first came into force on Sept. 22 when disaster alert level in the area was raised to level four (AWAS), its highest level.

Sismogramme pour la journée du 9 octobre 2017

Lewotolo (Petites Iles de la Sonde / Indonésie) // Lesser Sunda Islands (Indonesia)

Suite à une augmentation de la sismicité et du dégazage depuis le mois d’août et la fin du mois de septembre 2017, les autorités indonésiennes ont relevé à 2 le niveau d’alerte du volcan Lewotolo le 8 octobre. Ces mêmes autorités ont demandé à la population et aux touristes de respecter une zone de sécurité de 2 km de rayon autour du volcan.

La dernière éruption du Lewotolo a débuté le 2 janvier 2012 et a pris fin 12 jours plus tard. Elle avait un VEI de 1.

Source : VSI.

———————————–

Due to an increase in seismicity and degassing since August and the end of September 2017, Indonesian authorities raised the alert level for Lewotolo volcano to Level 2 (Alert) on October 8th. Authorities have warned people living near the volcano and tourists not to climb the volcano.around which a 2-km exclusion zone has been recommended.

The last eruption of this volcano started on January 2, 2012 and ended 12 days later. It had Volcanic Explosivity Index (VEI) of 1.

Source: VSI.

Shinmoedake (Japon): Hausse du niveau d’alerte // The alert level has been raised

L’Agence météorologique japonaise (JMA) a relevé à 2 le niveau d’alerte du Shinmoedake, volcan qui appartient à la chaîne de montagne de Kirishima, à la frontière entre les préfectures de Kagoshima et Miyazaki. La décision a été prise le 5 octobre 2017 dans la soirée en raison d’une augmentation de l’activité sismique, avec 87 séismes d’origine volcanique. Le 5 octobre, des scientifiques de la JMA s’e sont rendus sur le terrain ; ils ont observé une activité fumerollienne et de faibles anomalies thermiques.
Le niveau 2 limite l’entrée dans les zones proches du volcan, tandis que le niveau 1 indique au public l’existence d’un volcan. Le niveau 5, l’alerte la plus élevée, oblige les gens à évacuer.
Compte tenu de la situation, des éruptions mineures pourraient se produire à court terme, et des matériaux pourraient être projetés dans un rayon de 1 km du cratère.
La JMA a précédemment abaissé le niveau d’alerte du volcan de 2 à 1 le 26 mai 2017 après des signes indiquant que l’activité volcanique avait diminué. La dernière éruption a eu lieu le 7 septembre 2011.
Source: The Japan Times.

————————————–

The Japan Meteorological Agency (JMA) has raised the alert level to 2 for Shinmoedake volcano in the Kirishima mountain range on the border between Kagoshima and Miyazaki prefectures. The decision was taken on October 5th in the evening because of an increase in seismic activity with 87 volcanic earthquakes. On October 5th, JMA conducted a field survey and observed fumarolic activity and weak thermal anomalies.

Level 2 restricts entry to areas near the volcano, while Level 1 only tells the public the existence of a volcano. Level 5, the highest alert, urges people to evacuate.

Given the situation, small-scale eruptions could occur soon, and rocks could be spewed within a 1-km radius from the crater.

The agency previously lowered its alert level from 2 to 1 on May 26th 2017 after signs that volcanic activity had subsided. The last eruption of this volcano took place on September 7th, 2011.

Source: The Japan Times.

Vue du Shinmoedake (Source: Wikipedia)

 

Quelques nouvelles de Bali et du Vanuatu // Some news of Bali and Vanuatu

Le Mt Agung n’est toujours pas entré en éruption. C’est peut-être parce que les gens prient dans les temples de l’île de Bali. Le 5 octobre, des dizaines de personnes ont prié dans le temple de Besakih sur les pentes de l’Agung, en espérant que les dieux feront revenir le calme sur le volcan. Les fidèles ont fait des offrandes et récité des prières dans ce temple qui se trouve à l’intérieur de la zone interdite d’accès par la Protection Civile. Des cérémonies de prières par des hindous, des musulmans et des chrétiens ont également eu lieu dans d’autres parties de l’île.

140 000 personnes ont été évacuées vers des zones plus sûres où elles vivent dans différents centres d’hébergement provisoires.
La sismicité sur le volcan reste à un niveau élevé depuis le déclenchement du niveau d’alerte maximum le 22 septembre.
Source: Presse indonésienne.

Au Vanuatu, toute l’île d’Ambae (environ 11 000 personnes) a été évacuée après que le volcan Manaro Voui se soit manifesté avec des retombées de matériaux et de cendre sur plusieurs villages la semaine dernière.
Craignant une éruption majeure, les autorités ont mobilisé une armada de navires pour mettre les habitants en sécurité sur d’autres îles où ils vivent dans des églises, des écoles, des terrains de sport, etc.
Dans le même temps, l’Observatoire Geohazards du Vanuatu déclarait que la menace d’une éruption majeure avait diminué, tout en maintenant le niveau d’alerte du volcan à quatre. Les dernières observations ont indiqué que l’activité sismique se limitait maintenant au lac à l’intérieur du cratère Manaro Voui. La possibilité d’une éruption majeure qui affecterait l’ensemble de l’île semble moins probable. Cependant, les habitants ne pourront retourner à Ambae que lorsque les autorités auront ramené le niveau d’alerte à trois, ce qui pourrait prendre des mois.
Source: ABC News.

—————————————-

Mt Agung has not erupted yet. It may be because people are praying in the temples around the island of Bali. On October 5th, dozens prayed at Besakih temple on the slopes of Mount Agung, hoping the gods will restore it to calm. Worshippers made offerings and recited prayers at the temple inside a zone declared off-limits by disaster officials. Prayers were also performed in other parts of the island by Hindus, Muslims and Christians.

140,000 people have been evacuated to safer areas where they live in different shelters.

Seismicity on the volcano has remained at high levels since the alert status was raised to the highest on September 22nd.

Source: Indonesian press.

In Vanuatu, the whole Ambae Island (about 11,000 people) has been evacuated  after the Manaro Voui volcano rumbled to life and rained rock and ash on villages last week.

Fearing a major eruption, officials mobilised an armada of vessels to ferry residents to safety on other islands where they live in churches, schools, sports grounds, etc.

Meantime, Vanuatu’s Geohazards Observatory said the threat of a major eruption had eased, although it maintained the volcano’s status as level four, the second-highest rating. The most recent observations from flyovers and seismic stations indicated that seismic activity was now limited to a lake in the Manaro Voui’s crater. The possibility of a large eruption affecting the whole island is now looking less likely. However, residents will be allowed to return to Ambae only when the government downgrades the threat to level three, which could take months.

Source: ABC News.

Temple de Besakih à Bali (Photo: C. Grandpey)

 

Quelques nouvelles de Bali (Indonésie) // Some news of Bali (Indonesia)

L’île de Bali est actuellement en état d’urgence en raison du risque d’une éruption imminente de l’Agung. La décision permet aux autorités locales de Bali de prendre des mesures pour venir en aide aux personnes évacuées ces dernières semaines. L’état d’urgence, qui a débuté officiellement le 29 septembre, se terminera le 12 octobre, mais il peut être prolongé ou réduit en fonction de la situation. Une disposition clé de l’état d’urgence est que les autorités locales sont autorisées à débloquer des fonds pour financer l’aide dont ont besoin les personnes évacuées.
L’Agung est en alerte depuis le 22 septembre, après une augmentation de l’activité sismique.
Le PVMBG indique que l’activité sismique a diminué au cours des deux derniers jours. Des panaches de vapeur et de gaz s’élèvent à une cinquantaine de mètres au-dessus du cratère, mais il n’y a toujours pas de signe d’éruption. Cependant, le volcan reste à AWAS, le niveau d’alerte maximum.
54 panneaux ont été installés autour du périmètre de sécurité de l’Agung pour interdire à la population de s’approcher du volcan. Six sirènes mobiles pour alerter rapidement la population en cas d’éruption sont également disposées près du volcan depuis la semaine dernière. Des plans visant à détourner les avions de Bali ont été élaborés dans le cas où les nuages ​​de cendre du volcan affecteraient les vols .
Source: The Straits Times.

————————————

The island of Bali is currently in a state of emergency because of the risk of an impending eruption of Mount Agung. The decision was taken to ensure that the provincial, district, and municipal governments in Bali take steps to provide assistance to people evacuated from their homes in recent weeks. The state of emergency, which officially started on September 29th, will end on October 12th, but it can be extended or cut short based on the situation. A key provision for areas in a state of emergency is that local governments can disburse funds to pay for aid that evacuees need.

Mount Agung has been high alert since September 22nd, after an increase in seismic activity.

PVMBG indicates that seismic activity has decreased in the past two days. Plumes of white smoke are rising 50 metres above the crater but there are no signs of an eruption yet. However, the volcano remains in AWAS, the highest alert level.

54 warning signs have been put up around the perimeter of Mount Agung to warn people to stay away. Six mobile emergency sirens to provide early warning to people in the event of an eruption have also been standing by around the volcano since last week, while plans to divert aircraft away from Bali have been drawn up in the event ash clouds from the volcano affects flights.

Source : The Straits Times.

Sismicité en ce moment sur l’Agung.  (Source: PVMBG)

 

Sismicité à Yellowstone: Retour à la normale // Back to normal

Comme je l’ai écrit à plusieurs reprises, l’essaim sismique qui a affecté le Parc National de Yellowstone au cours de l’été dernier n’avait rien d’inquiétant. Il n’y avait aucun risque d’éruption, comme cela a été envisagé par certains journaux à sensations. Une éruption ne se produit pas seulement parce que l’on enregistre une hausse de la sismicité. D’autres paramètres doivent être pris en compte, tels que la déformation du sol, l’augmentation des températures ou des modifications chimiques des gaz. Selon l’Observatoire Volcanologique de Yellowstone, l’activité sismique a retrouvé un niveau normal dans le Parc.
Au cours du mois de septembre 2017, 115 secousses ont été localisées dans la région du Parc National de Yellowstone. L’événement le plus significatif a été un séisme mineur de M 3.2 le 17 septembre, à environ 17,7 km du Vieux Fidèle.
L’essaim mentionné ci-dessus a diminué en septembre avec 78 séismes, contre 894 en août, 475 en juillet et 1 028 en juin. L’événement le plus significatif de cet essaim en septembre a été de M 2.3 le 5 septembre, à 16 km au nord de West Yellowstone.
Plusieurs autres secousses étaient visibles sur les enregistreurs, mais elles n’ont pas pu être localisées car elles étaient trop faibles ou se chevauchaient avec d’autres événements et ne sont donc pas incluses dans ces chiffres.
L’Observatoire Volcanologique de Yellowstone indique que ces événements sont fréquents et représentent environ 50% de la sismicité totale dans la région.
En ce qui concerne la déformation au sol, elle n’a guère évolué au cours des derniers mois. Le soulèvement au nord de la caldeira, près du Norris Geyser Basin, que l’on observe depuis la fin de l’année 2015, se poursuit à raison de quelques millimètres par mois. Le soulèvement à l’intérieur même de la caldeira se produit à un rythme semblable depuis la fin de 2016. Globalement, la déformation actuelle à Yellowstone reste dans les normes historiques.

————————————-

As I put it several times, there was no need to worry about the seismic swarm that affected Yellowstone National park during the past summer. Above all, there was no risk of the eruption predicted by some tabloids. An eruption does not occur only because seismicity is increasing. Other parameters must be taken into account, such as ground deformation, increasing temperatures or chemical modifications of the gases. According to the Yellowstone Volcano Observatory, seismic activity has returned to normal levels in the Park.

During September 2017,115 earthquakes were located in the Yellowstone National Park region. The largest event was a minor earthquake of M 3.2 on September 17th, located about 17.7 km of Old Faithful.

Activity in the above-mentioned swarm waned in September, with 78 earthquakes compared to the 894 in August, 475 in July, and 1 028 in June. The largest event of the swarm in September was M 2.3 on September 5th, 16 km north of West Yellowstone.

There are several additional earthquakes visible on the webicorders that cannot be located because they are too small or overlap another event and are not included in these numbers.

The Yellowstone Volcano Observatory indicates that such events are common and account for roughly 50% of the total seismicity in the Yellowstone region.

As far as ground deformation is concerned, trends in ground displacement have remained consistent over the past several months. Uplift north of the caldera, centered near the Norris Geyser Basin and persistent since late 2015, continues at a rate of a few millimetres per month. Subsidence within the caldera is occurring at a similar rate and has been ongoing since late 2016. Current deformation patterns at Yellowstone remain within historical norms.

Photo: C. Grandpey