Eruption du Kilauea (Hawaii): Dernières informations // Latest news

7h00 (heure française): Le HVO indique que l’éruption se poursuit dans la Lower East Rift Zone du Kilauea. Des coulées actives sont encore observées dans les Leilani Estates, avec des entrées dans l’océan près du Makenzie State park. La fracture n° 22 continue à émettre de la lave qui se dirige vers le sud-est jusqu’à la côte où elle pénètre dans l’océan. Les fontaines des fractures n° 6 et n° 13 alimentent une coulée de lave bien canalisée qui atteint également la côte et donne naissance à une seconde entrée dans l’océan.
Les fractures n° 7 et n° 21 alimentent une coulée de lave se dirige vers le nord-est et a coupé Kahukai Street le 25 mai dans l’après-midi avant de continuer lentement vers le nord-est. Tous les habitants encore présents dans les zones touchées par la lave doivent partir maintenant. Mohala Street n’est plus accessible en raison de la coulée qui a traversé Kahukai Street.
82 structures ont été officiellement détruites par l’éruption dans Lower Puna depuis le 3 mai. La mise à jour inclut des maisons et d’autres structures et représente une augmentation significative par rapport aux 50 structures annoncées précédemment.
Une surface d’environ 9 kilomètres carrés a été recouverte par la lave dans Lower Puna depuis le début de l’éruption.
La Protection Civile indique qu’un séisme de magnitude M 4,4 a été enregistré dans la zone sommitale du Kilauea à 12h44 le 25 mai 2018.

°°°°°°°°°

18 heures (heure française): Comme je l’ai écrit précédemment, 82 structures ont été officiellement détruites par l’éruption du Kilauea depuis le 3 mai, tandis que 37 autres sont rendues inaccessibles par la lave.
La Protection Civile a donné plus de détails sur cet aspect de la situation à Lower Puna. Le nombre de structures détruites comprend à des résidences, des structures non habitées et des structures non autorisées. Le bilan s’appuie sur les données fiscales foncières fournies par l’ Office of Housing and Community Development qui gère le développement des zones habitées dans cette région de la Grande Ile. En raison de l’augmentation de l’activité volcanique à Lower Puna au cours de la semaine écoulée, la Protection Civile n’a pas pu recenser visuellement toutes les structures détruites et s’est donc abstenue de publier un chiffre définitif avant d’en avoir la confirmation officielle
Les 37 structures isolées sont actuellement intactes et ne sont pas nécessairement entourées de lave. Cependant, les routes d’accès ont été coupées par la lave et ces structures ne peuvent pas être atteintes par la route.
Les alizés qui soufflent du nord-est devraient se maintenir tout au long du week-end, ce qui évitera à une grande partie est de l’île de subir les émissions de SO2 et les assauts du vog ou brouillard volcanique. Cependant, le vent devrait faiblir au cours du week-end et s’orienter à l’ouest pendant la nuit. De plus, une zone de basse pression s’approche de l’ouest et pourrait faire virer le vent au sud-est, avec une concentration de vog près des fractures au début de la semaine prochaine, mais ces prévisions doivent être confirmées. En raison du vent plus faible, le vog et la cendre pourraient affecter les habitants et les gens qui se déplacent en voiture. La Protection Civile conseille aux habitants de se tenir prêts à quitter rapidement une zone touchée par les gaz. Les automobilistes doivent faire preuve d’une extrême prudence, car le vog peut nuire à la visibilité et la cendre volcanique peut provoquer des conditions de conduite difficiles. Des masques anti-poussière sont disponibles dans les centres de distribution prévus à cet effet. La Protection Civile rappelle que ces masques n’offrent aucune protection contre les gaz toxiques.
Le Parc National des Volcans d’Hawaii reste fermé. Cependant, il convient de noter que le nombre de visiteurs à Big Island ce mois-ci est en augmentation de 25 pour cent par rapport à mai 2017. Les navires de croisière qui avaient annulé plusieurs escales au cours des dernières semaines font de nouveau une halte à Kona. Hilo doit encore patienter.
Source: Protection Civile.

°°°°°°°°°°

20 heures (heure française): La dernière mise à jour du HVO, publiée le samedi 26 mai 2018, à 6h43 (heure locale) indique que l’éruption se poursuit dans la région des Leilani Estates et Lanipuna Gardens.
La fracture n° 22 continue à produire une coulée de la lave qui atteint l’océan.
Les fontaines des fractures n° 6 et n° 13 donnent naissance à un chenal de lave qui atteint également la côte et donne naissance à une seconde entrée océanique.
Les fractures n° 7 et n° 21 alimentent un petit lac de lave perché et une coulée pahoehoe qui a progressé vers le nord-est et couvre la plus grande partie de la zone comprise entre Kaupili Street et Mohala Street. Le front de coulée, majoritairement composé de lave a’a, avance lentement vers Pohoiki Road. Il se trouve actuellement à environ 150 mètres de la route.
Une coulée pahoehoe est apparue vers 4 heures du matin le 26 mai sur le flanc ouest de la fracture n° 7 et elle alimente deux petites coulées qui se dirigent vers l’ouest. .
De vigoureuses projections ont été observées au niveau d’un cône sur la fracture n° 8, tandis que la fracture n° 17 fait entendre de bruyantes explosions de gaz.

[NDLR : L’énumération de ces différentes fractures peut sembler fastidieuse, mais il est très important de connaître la direction prise par la lave par rapport aux zones habitées. Je conseille de consulter régulièrement les cartes publiées par l’USGS pour mieux comprendre l’évolution de la situation].

https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/maps_uploads/image-445.jpg

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées au niveau des fractures.
On a enregistré trois explosions dans l’Overlook Crater au sommet du Kilaura pendant les premières heures du 26 mai. Elles ont généré des nuages ​​de cendre qui ont atteint environ 3000 mètres d’altitude (le Kilauea culmine à 1247 mètres). De petites retombées sont probables dans les zones sous le vent.

——————————————–

 7:00 a.m. (French time): HVO indicates that the eruption continues on the Lower East Rift Zone. Active flows are still observed in Leilani Estates and entering the ocean near Makenzie State Park. Fissure 22 continues to erupt lava that is flowing southeast to the coast where lava is entering the ocean. Fountains at Fissures 6 and 13 feed a channelised lava flow that also reaches the coast, making a second ocean entry.

Fissure 7 and 21 are feeding a lava flow that has advanced northeastward crossing Kahukai Street on May 25th in the afternoon and continuing to the northeast at a slow pace. Any residents remaining in the affected areas should evacuate now. Mohala Street is no longer accessible due to the flow that has crossed Kahukai Street.

Eighty-two structures have been destroyed by the Lower Puna eruption since May 3rd. The updated total includes homes and other structures, and is a significant increase from the estimated 50 destroyed structures reported previously.

About 9 square kilometres in lower Puna have been covered by lava since the start of the eruption.

The Civil Defense indicates that an M 4.4 earthquake was recorded in the summit area of Kilauea at 12:44 p.m. on May 25th, 2018.

°°°°°°°°°°

6 p.m. ( French time): As I put it before, a total of 82 structures were confirmed destroyed by the Kilauea eruption since May 3rd; while 37 additional structures are inaccessible due to lava.

The Civil Defense has given more details about this aspect of the situation in Lower Puna. The number of destroyed structures includes residences, non residences and unpermitted structures. The total is based on county real property tax data and the Office of Housing and Community Development. The total also is a sharp increase from the previous estimated number which was at 50. Because of increased volcanic activity in Lower Puna this week, Civil Defense could not easily visually confirm destroyed structures and thus refrained from releasing updated totals until a number could be confirmed.

The 37 isolated structures, meanwhile, are currently still intact and not necessarily surrounded by lava. However, roads providing access to the structures have been cut off by lava and cannot be reached by road.

The northeasterly trade winds are expected to hold throughout the weekend, sparing much of the east side of the island from SO2 emissions and vog. However, the winds are expected to slow over the weekend, with a more westerly direction during nighttime hours. Moreover, a low-pressure region approaching from the west might lead to winds shifting to the southeast and a potential pooling of vog near the fissures in the early part of next week, but this needs to be confirmed. Because of the weaker winds, vog and ash might impact residents and travellers. Civil Defense advises residents to be prepared to leave an affected area quickly and for drivers to travel with extreme caution because vog can impede visibility and ash can cause adverse driving conditions. Particulate masks are available for the general public at mask distribution centres Civil Defense warns that these masks offer no protection against toxic gases.

 Hawaii Volcanoes National Park remains closed. However, it should be noted that the number of visitors to Big Island this month so far is a 25 percent increase compared to May 2017. The cruise ships which cancelled several port calls on the Big Island during the past several weeks have resumed docking in Kona.

Source : Civil Defense.

°°°°°°°°°°

8 p.m. (French time): HVO’s latest update, released on Saturday, May 26th, 2018, at 6:43 a.m. (local time) indicates that the eruption continues in the area of Leilani Estates and Lanipuna Gardens.
Fissure n° 22 continues to erupt lava that is entering the ocean.

Fountains at Fissures n° 6 and n°13 feed lava into a channel that also reaches the coast, forming a second ocean entry.
Fissures n° 7 and n° 21 are feeding a perched lava pond and pahoehoe flow that has advanced northeastward covering most of the area between Kaupili and Mohala Streets. The flow front has become an a’a flow and is advancing slowly toward Pahoa Pohoiki Road. The flow front is currently about 150 metres from the road.

On the west side of Fissure n° 7, a perched pahoehoe flow broke out around 04:00 a.m. on May 26th and is feeding short flows to the west.

Vigorous spatter was observed from a cone on Fissure n° 8, while Fissure n° 17 was the source of multiple booming gas emissions.
Volcanic gas emissions remain very high from the fissure eruptions.
There were three explosions from the Overlook Crater in the early hours of May 26th. They produced ash clouds that reached about 3,000 metre above sea level. Light ashfall is likely in downwind locations.

Les fractures n° 6 (à gauche) et n° 13 (à droite) donnent naissance à des coulées qui se rejoignant pour ensuite aller se déverser dans l’océan (Crédit photo : USGS)

Publicités

Kilauea (Hawaii): Bilan de l’éruption le 25 mai 2018 // The eruption on May 25th, 2018

Trois semaines se sont écoulées depuis le début de l’éruption à Lower Puna. L’activité reste élevée et stable le long de l’East Rift Zone du Kilauea. Des quantités importantes de lave continuent à s’échapper des fractures dans les Leilani estates et Lanipuna Gardens, avec au moins deux entrées de lave dans l’océan.
Depuis son début le 3 mai 2018, l’éruption a détruit une cinquantaine structures et couvert plus de 7 kilomètres carrés. Environ 2 000 personnes ont été évacuées
Le Kilauea est en éruption quasi permanente depuis 35 ans. Entre janvier 1983 et janvier 2018, la lave a détruit 215 structures, principalement à Kalapana ou dans l’ancienne subdivision des Royal Gardens, et couvert 145 kilomètres carrés.
La lave n’a pas progressé vers les puits de la centrale géothermique Puna Geothermal Venture.
Au sommet du Kilauea, de nombreux panaches de cendre continuent d’être émis par l’Overlook Crater. Des retombées de cendre ont été observées sur le district de Ka’u, et une station météorologique spécifique reste en place dans cette zone.
La plus grande partie du Parc National des Volcans d’Hawaï est fermée depuis deux semaines. Aucun employé n’a été licencié. Les employés travaillent autant que possible depuis leur domicile ou dans d’autres lieux. Des équipes réparent les conduites d’eau et autres infrastructures endommagées par les derniers séismes. Avec la fermeture du Parc, Big Island a perdu jusqu’à présent  une somme estimée à environ 6,5 millions de dollars.
Sources: HVO et Protection Civile.

°°°°°°°°°°

La situation à 22 heures (heure française): Une coulée de lave en provenance de la fracture 21, dans la partie centrale des Leilani Estates avance vers le nord-est et pourrait menacer la Highway 132, une route d’accès importante pour les autorités et qui permettrait d’évacuer les habitants qui restent dans la subdivision. La coulée s’est déplacée vers le nord le long de Kaupili Street jusqu’à environ 200 mètres au sud de Kahukai Street, à la limite de la subdivision des Leilani Estates, mais sa progression est lente vers le nord-est. Une autre émission de lave du même système de fractures a été observée près de Mohala Street et la fracture n° 3 dans le même secteur est également active.
Si des fractures commencent à s’ouvrir vers le nord, les autorités redoutent une coupure de la Highway 132 qui relie Pahoa à Kapoho et est devenue une importante voie de communication depuis la coupure de la Highway 137 sur la côte au sud de Pohoiki. Si la Highway 132 est coupée près de son intersection avec Pohoiki Road, la Highway 137 qui longe la côte entre Kapoho et Hawaiian Beaches deviendrait la dernière route permettant d’entrer et de sortir des secteurs de Pohoiki et de Kapoho.
Les scientifiques attendent les résultats d’un survol de la zone et devraient donc avoir plus d’informations sur la menace potentielle qui pèse sur la Highway 132.

La lave en provenance de la fracture n° 22 continue de se diriger vers l’océan et finit sa course dans la mer, tandis que les fractures n° 6 et n° 13 alimentent une deuxième entrée de lave dans l’océan.
Source: Protection Civile.

——————————————-

It’s been three weeks since the eruption started in Lower Puna and activity remains high and stable along Kilauea’s East Rift Zone. Significant amounts of lava continue to pour out of fissures in Leilani Estates and Lanipuna Gardens, with at least two rivers of lava entering the ocean.

Since its start on May 3rd, 2018, the Lower Puna eruption has destroyed about 50 structures and covered more than 7 square kilometres. About 2,000 people have been evacuated

Kilauea has been erupting almost continuously for 35 years. Between January 1983 and January 2018, lava destroyed 215 structures, mostly in Kalapana or the former Royal Gardens subdivision, and covered 145 square kilometres.

Lava has not progressed any closer toward the geothermal wells at Puna Geothermal Venture.

At the summit, numerous ash plumes continue to be emitted by the Overlook Crater. Ash has been falling over communities in Ka‘u, and a special weather statement remains in place over that district.

The majority of the Hawaii Volcanoes National park has been closed for two weeks. No employees have been laid off, and staff is working as much as they can from home or other locations. Crews also are continuing to make repairs to water lines and other infrastructure damaged by recent earthquakes. With the closure of the Park, Big Island has lost an estimated 6.5 million dollars so far.

Sources: HVO & Civil Defense.

°°°°°°°°°°

The situation at 10 p.m. (French time): A lava flow originating near the centre of the Leilani Estates subdivision is moving to the northeast and could threaten Highway 132, an important access road for authorities and an evacuation route for remaining residents. The flow from fissure 21 has been moving north along Kaupili Street to about 200 metres south of Kahukai Street at the edge of the Leilani subdivision, but the flows are sluggish in the northeast direction. Another lava breakout from the same fissure system has occurred nearer to Mohala Street, and fissure 3 in the same area has also been active.

If fissures start opening up north, authorities may be confronted with an  inundation of Highway 132 that extends from Pahoa village to Kapoho, and has become an increasingly important transportation route since lava severed Highway 137 on the Puna coast south of Pohoiki. If Highway 132 is cut near its intersection with Pohoiki Road, Highway 137 along the coast from Kapoho to Hawaiian Beaches would become the last remaining route in and out of the Pohoiki and Kapoho areas.

Scientists are waiting for data from an observation overflight, and expect to have more details about the potential threat to Highway 132 later in the day (which will be night in Europe).

Lava from fissure 22 continues to feed one lava river that is flowing into the ocean, while fissures 6 and 13 are feeding a second ocean entry.

Source: Civil Defense.

Carte thermique de la zone de fractures et des coulées de lave (Source : USGS)

Eruption du Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles // Latest news

07h00 (heure française): Lors d’un survol effectué le 24 mai 2018, les géologues du HVO ont pu observer que les fractures 6, 13 et 22 vomissaient toujours de la lave, avec deux coulées bien canalisées qui atteignaient l’océan. Le chenal le plus à l’est se divise en deux bras juste avant d’atteindre l’océan et donne donc naissance à deux points d’entrée. Au total, la lave entre maintenant dans le Pacifique en trois endroits situés entre la Pohoiki Bay et MacKenzie State Park (Highway 137, entre les bornes 12 et 14).
La partie centrale du système de fractures dans la Lower East Rift Zone continue d’être la plus active. La fracture n° 7 s’est réactivée le 24 mai au matin avec de puissantes fontaines de lave et une coulée qui avance vers l’est dans les Leilani Estates. La lave a envahi Kaupili Street et Mohala Street, entre Leilani Avenue et la ligne de fractures.
Les habitants dans les maisons en aval des coulées de lave doivent se tenir prêts à évacuer à tout moment.
Un panache de cendre est sorti de l’Overlook Crater au sommet du Kilauea vers 18 heures le 24 mai. Il a atteint 3 000 mètres de hauteur et des retombées de cendre peuvent sue produire sur les zones environnantes, en particulier Pahala au sud-ouest.
Sources: HVO et Protection Civile.

————————————————-

7:00 a.m. (French time): During an overflight performed on May 24th, 2018, HVO geologists noted that fissures 6, 13 and 22 were still erupting, with two channelized flows reaching the ocean. The eastern lava channel splits just before reaching the ocean, so it has two entry points, creating a total of three ocean entries. They are located between Pohoiki Bay and MacKenzie State Park (Highway 137 mile markers 12 to 14).

The middle portion of the fissure system in the lower East Rift Zone continues to be the most active. Fissure 7 reactivated on May 24th in the morning and is actively fountaining lava. The flow is moving towards the east into Leilani Estates. It has covered Kaupili and Mohala Streets, between Leilani Avenue and the fissure line.

Residents down rift of the lava flows should be prepared to voluntarily evacuate at a moment’s notice.

An ash eruption at the Kilauea summit occurred at about 6 p.m. on May 24th. The resulting ash plume reached 3,000 metres and may affect the surrounding areas. The wind may carry ash to the southwest toward Pahala.

Sources: HVO & Civil Defense.

Crédit photo: USGS / HVO

Kilauea (Hawaii): En cas d’évacuation… // Is case of an evacuation…

Avec une route coupée et une autre menacée, les autorités craignent toujours que des coulées de lave isolent les habitants de Lower Puna. Cela pourrait se produire si une fracture s’ouvrait sur ou à proximité de la Highway 130 dont certaines parties ont été recouvertes de plaques de métal à cause des fractures dans le sol.
Deux Sikorsky CH-53 Sea Stallions sont en attente sur Big Island et sont prêts à intervenir en cas d’évacuation d’urgence. Ces hélicoptères sont capables de transporter 43 personnes à la fois et pourraient être utilisés si des habitants se trouvaient isolés ou si un incident se produisait à la centrale géothermique Puna Geothermal Venture.
La Highway 137 a été coupée le 19 mai lorsque la lave est entrée dans l’océan. L’éruption le long de l’East Rift Zone du Kilauea a déplacé environ 2 000 personnes. La lave a  couvert plus de 700 hectares et détruit une cinquantaine de structures depuis le 3 mai. Moins de 2 000 personnes seraient touchées si la lave coupait la Highway130, route d’évacuation essentielle pour la population. Les autorités envisagent également la réouverture de la Chain of Craters Road – qui est partiellement recouverte de lave – comme voie d’évacuation à travers le Parc National des Volcans. Selon le HVO, de la chaleur est détectée sous les plaques de métal sur la Highway 130 et des fractures à proximité continuent à émettre de la vapeur, mais il ne semble pas y avoir de SO2 en provenance du sol dans cette zone. Bien que la situation n’ait pas beaucoup changé, elle reste toutefois préoccupante.
Dans l’ensemble, la déformation du sol et la sismicité se sont stabilisées le long de la zone du rift. De grandes quantités de lave continuent à être vomies par les fractures dans la partie centrale de la zone d’éruption, depuis les Leina Estates jusqu’aux Lanipuna Gardens qui sont presque complètement recouverts de lave.
D’agissant de la centrale géothermique PGV, les équipes de techniciens continuent d’achever le colmatage des puits géothermiques. Les efforts visant à protéger les puits de la lave en y introduisant de l’eau ont vraisemblablement éliminé ou atténué tout risque de libération brutale de sulfure d’hydrogène. Si une fuite devait provoquer un dégagement de gaz, une évacuation serait probablement décrétée sur un rayon de 1 à 5 kilomètres, selon les conditions de vent et l’heure de la journée, mais il est aussi possible qu’aucune évacuation ne soit nécessaire.
Source: journaux hawaïens.

—————————————–

With one highway severed and another one threatened, officials still fear the possibility of lava flows isolating residents in Lower Puna. That could happen if a fissure opens at or near Highway 130, portions of which have been plated over because of ground cracks

Two Sikorsky CH-53 Sea Stallions are on Hawaii Island and can be put into use in case of an emergency evacuation. Those aircraft are capable of airlifting 43 people at a time, and could be flown if residents become isolated or if an incident happens at Puna Geothermal Venture.

Highway 137 was severed on May 19th when lava entered the ocean. The eruption along Kilauea’s East Rift Zone has displaced about 2,000 people, covered more 700 hectares with lava and destroyed about 50 structures since May 3rd. Less than 2,000 people would be affected if lava cut off Highway 130, a major lifeline for residents. Officials also are looking at reopening Chain of Craters Road, which is partially covered by lava rock, as an evacuation route through Hawaii Volcanoes National Park. According to HVO, heat is being detected from under the metal plates on Highway 130 and cracks nearby continue to steam, but there doesn’t appear to be any SO2 coming from the ground in that area, where the highway crosses the rift zone. Although the situation has not changed much, it remains concerning.

Overall, ground deformation and seismicity has levelled off along the rift zone. Large amounts of lava continue to pour from fissures in the central part of the eruption zone from the Leilani Estates to the Lanipuna Gardens which are almost completely covered by lava.

At PGV, crews continue to finish quenching one more geothermal well. Efforts to secure the wells from lava by quenching with water or plugging have likely mitigated any risk of an unabated release of hydrogen sulphide. If a well breach causes a gas release, an evacuation could occur between 1 and 5 kilometres, depending on wind conditions and time of day, though it is possible no evacuation would be needed.

Source : Hawaiian newspapers.

Des hélicoptères Sikorsky CH-53 Sea Stallion seraient utilisés en cas d’évacuation d’urgence (Crédit photo: Wikipedia)

Vue de la centrale PGV (en bas de l’image) sous la menace des coulées de lave (Crédit photo: USGS)

Kilauea (Hawaii): Le point sur l’éruption // Latest news

07h00 (heure française): L’éruption se poursuit le long de la Lower East Rift Zone. Le HVO s’attendait à ce qu’une nouvelle coulée de lave entre dans l’océan à l’est de MacKenzie State park dans la soirée du 23 mai (heure locale). La position de la lave près de la centrale géothermique Puna Geothermal Venture reste stable. Des équipes contrôlent le SO2 et le H2S dans la zone.
Les flammes bleues produites par le méthane en train de brûler sont le dernier phénomène naturel observé sur le site de l’éruption. Les photos de nuit et une vidéo (voir ci-dessous) publiées par l’USGS montrent les flammes qui jaillissent des fractures dans les Leilani  Estates. Le méthane s’enflamme lorsque la lave brûle la végétation. Le gaz s’infiltre dans le sol et suit les fractures existantes, parfois à plusieurs mètres de la lave. Il peut également provoquer des explosions quand il s’enflamme sous terre. Ces explosions peuvent projeter des blocs à plusieurs dizaines de mètres.
Une vidéo spectaculaire publiée par l’USGS montre les flammes bleues du méthane en train de brûler avec les flammes rouges de la végétation à l’arrière-plan.
https://youtu.be/Gqu2QYEnEFY

Source ; USGS / HVO.

°°°°°°°°°°

11 heures (heure française) : Voici le texte du dernier rapport du HVO sur l’éruption du Kilauea. Il a été publié le mercredi 23 mai 2018 à 22h46 (heure locale):
Les émissions de lave et la fracturation du sol se poursuivent dans les subdivisions des Leilani Estates et des Lanipuna Gardens. La partie centrale du système de fractures continue de produire l’activité éruptive la plus intense. Les fontaines de lave qui sortent de la fracture n° 22 alimentent une coulée unique qui atteint la côte juste au nord du MacKenzie State Park. Le point d’entrée dans l’océan a tendance à se déplacer vers l’ouest. Les fontaines de lave des fractures 5, 6, 13 et 19 continuent d’alimenter une coulée vers le sud ; elle longe le flanc ouest des coulées en provenance de la fracture n° 22 qui ont atteint l’océan en fin d’après-midi. Il y a maintenant deux points d’entrée de la lave dans l’océan où se produisent parfois de petites explosions. Les émissions de gaz restent très élevées aux abords des fractures.
Au sommet du Kilauea, de petites émissions de cendre en provenance de l’Overlook Crater se produisent fréquemment tout au long de la journée. Une explosion à 18h44 a généré un panache qui a atteint 2 100 mètres d’altitude. Le nuage ne contenait pas beaucoup de cendre et il s’est dispersé rapidement. La sismicité reste modérée dans la zone sommitale, tout comme la déflation. A 17h12 le 23 mai, la zone sommitale a été secouée par un séisme de M3,5 dont l’hypocentre a été localisé à environ 1,1 km en dessous de la caldeira. De nombreuses répliques ont suivi pendant environ une heure et demie..

Source: HVO.

°°°°°°°°°°

20 heures (heure française) : La partie centrale du système de fractures continue à montrer l’activité éruptive la plus intense de la Lower East Rift Zone. Les zones de fractures 2, 7, 8, ainsi que 3, 14, 21 se sont réactivées et émettent des projections. Les signaux intermittents délivrés par les capteurs installés à proximité des deux entrées de lave dans l’océan tendent à montrer qu’elles restent actives. Les émissions de gaz restent abondantes à proximité des fractures.

La webcam de l’USGS propose une excellente image de l’éruption (voir ci-dessous). La caméra est installée près de Kapoho dans la Lower East Rift Zone et est orientée vers le sud-ouest. On distingue la fracture n° 15 à gauche de l’image et la fracture n° 10 vers le centre. On se rend compte que les fontaines de lave ont toujours très actives. On remarquera aussi le volumineux panache de fumée et de gaz qui s’échappe du site éruptif.

Source: USGS / HVO.

—————————————————

7:00 a.m. (French time): The eruption continues along the Lower East Rift Zone. A new lava flow was expected by HVO to enter the ocean east of MacKenzie State Park in the evening of May 23rd (local time). The lava situation near the Puna Geothermal Venture plant remains stable. Crews are monitoring the area for SO2 and H2S.

Blue flames from burning methane are the latest natural phenomena being observed at the eruption site. Nighttime photos and a video (see below) released by USGS show the flames spouting from cracks in the pavement in the Leilani Estates. The volcano produces methane when hot lava buries and burns plants and trees. The methane gas will seep through the ground and follow cracks that are already existing, several metres away from the lava. It can also cause explosions when it is ignited while trapped underground. These blasts can toss blocks several tens of metres away.

A dramatic video released by USGS shows the blue flames of the burning methanes with the red flames of the burning vegetation in the background.

https://youtu.be/Gqu2QYEnEFY

Source : USGS / HVO.

°°°°°°°°°°

11:00 a.m. (French time):  Here is the text of HVO’s latest report about the current Kilauea eruption. It was released on Wednesday, May 23rd, 2018, at 10:46 p.m. (local time):

Eruption of lava and ground cracking continue in the subdivisions of the Leilani Estates and Lanipuna Gardens. The middle portion of the fissure system continues to produce the most robust eruptive activity. The fountains from Fissure 22 feed a single lava channel that reaches the coast just north of MacKenzie State Park. The actual point of entry is shifting to the west. Fountains erupted from Fissures 5, 6, 13, and 19 continue to feed a lava flow advancing to the south along the west side of Fissure 22 flows that reached the ocean late this afternoon.There are now two ocean entry points that produce occasional small explosions. Volcanic gas emissions remain very high from the fissure eruptions.
At the summit of Kilauea Volcano, small ash emissions from the Overlook crater have occurred frequently through the day. A small explosion at 06:44 pm produced an ash cloud that reached 2,100 metres above sea level. The cloud did not contain much ash and dispersed quickly. Seismicity in the summit area continues at a moderate rate, as does deflation of the summit region. At 05:12 p.m. on May 23rd, the summit area was shaken by a shallow M3.5 earthquake approximately 1.1 km below the caldera floor. Many aftershocks followed for the next 1.5 hours.

Source : HVO.

°°°°°°°°°°

8:00 p.m. (French time): The middle portion of the fissure system continues to produce the most robust eruptive activity in the Lower East Rift Zone. Fissure areas 2, 7, 8 and 3, 14, 21 reactivated and are spattering. Intermittent signals recorded on sensors closest to the two ocean entries suggest they remain active. Volcanic gas emissions remain very high from the fissure eruptions.

Here below is an excellent image from a webcam positioned near Kapoho in the Lower East Rift Zone and looking southwest.  From left to right, one can see the eruptive fissures, with Fissure 15 on the far left, and Fissure 10 near the centre. One realises that the lava fountains are very active. One can also observe the voluminous plume of smoke and gas produced by the eruptive site.

Source: USGS / HVO.

Capture d’écran de la vidéo

Position des coulées de lave le 23 mai 2018 (Source: USGS)

Vue de la zone éruptive par l’oeil de la webcam de l’USGS

Eruption du Kilauea (Hawaii); Beaucoup de lave et de SO2 // A lot of lava and sulphur dioxide

7h00 (heure française): L’activité se poursuit en plusieurs points le long des fractures éruptives. Les fontaines de la fracture n° 22 alimentent une coulée de lave qui atteint la côte juste au nord de MacKenzie State Park. Le point d’entrée de la lave s’est déplacé vers l’ouest. Les fractures 5, 6 et 19 continuent à émettre des projections de lave qui alimentent une coulée vers le sud qui n’avance plus et une autre vers le nord le long de Pohoiki Road. De faibles projections sont observées sur la fracture n° 17. Dans le même temps temps, de nouvelles fontaines de lave sont apparues le 22 mai dans l’après-midi le long de la ligne de fractures entre Kaupili Street et Mohala Street, près de la fracture n° 23.
Les émissions de gaz volcaniques ont triplé. Les concentrations de SO2 sont élevées dans toute la zone située sous le vent en aval des bouches éruptives. Des masques  seront distribués à Pahala, Volcano,  Na’alehu, au Hawaiian Ocean View Community Center et à Keaau. Ces masques de référence N95 peuvent protéger contre l’inhalation de cendre volcanique, mais ne protègent pas contre les gaz et les vapeurs acides.
On enregistre d’importantes quantités de SO2 – jusqu’à 15 000 tonnes par jour – le long de la Lower East Rift Zone. Les scientifiques du HVO affirment que l’éruption sommitale et le cratère du Pu’u O’o n’ont jamais produit de telles quantités de SO2. Les émissions de SO2 du Pu’u O’o atteignaient en moyenne 200 à 300 tonnes par jour mais le cratère est toyalement inactif en ce moment. Les émissions de SO2 au sommet du Kilauea atteignent en moyenne entre 3 000 et 6 000 tonnes par jour.
Les autorités mettent en garde le public contre les explosions de méthane près des zones de végétation.
Source: USGS / HVO.

°°°°°°°°°°

19 heures (heure française): Dans sa dernière mise à jour du 23 mai, le HVO indique que l’éruption se poursuit dans la subdivision des Leilani Estates et celle des Lanipuna Gardens. L’activité éruptive la plus intense dans la Lower East Rift Zone a migré vers la partie centrale du système de fractures. Les plus actives le 22 mai étaient les n° 22,19, 6, 5 et 23. La fracture n° 17, à l’extrémité nord-est du système de fractures ne montre plus qu’une activité réduite. La fracture n° 6 alimente une coulée vers le sud, à peu près parallèle à la coulée émise par la fracture n° 22. Les fontaines de lave des fractures 5 et 23 alimentent des coulées dans la partie est des Leilani Estates. Il est aussi à noter que du méthane s’est enflammé dans plusieurs fractures sur les routes. Les émissions de gaz restent élevées. Voir toutes les coulées sur la carte USGS ci-dessous
L’alimentation magmatique reste soutenue dans la Lower East Rift Zone. La sismicité reste présente mais les événements sismiques ne se sont pas déplacés vers l’aval de la zone de rift au cours des derniers jours, et seuls quelques petits séismes ont été enregistrés dans la zone de rift.

La lave continue d’entrer dans l’océan avec des explosions.  L’accumulation de lave en amont de l’entrée dans l’océan a formé un petit lac de lave surélevé dont la surface se trouve à 11 mètres au-dessus du sol.
De petites émissions de cendre se produisent fréquemment au niveau de l’Overlook Crater au sommet du Kilauea. Des retombées de cendre ne peuvent être exclues dans les zones sous le vent.

—————————————————

7:00 a.m. (French time): Activity continues at multiple sites along the eruptive fissures. The fountains from fissure 22 feed a single lava channel that reaches the coast just north of MacKenzie State Park. The actual point of entry has been shifting to the west. Spattering continues from fissures 5, 6, and 19 that fed a lava flow to the south that is now stalled and a smaller flow to the north along and south of Pohoiki Road. Weak spattering continues at fissure 17. Meanwhile, a new area of fountaining started on May 22nd in the afternoon along the fissure line between Kaupili and Mohala Streets near fissure 23.

Volcanic gas emissions have tripled. SO2 concentrations are at high levels throughout the area downwind of the vents. Ash masks will be distributed in Pahala, Volcano, Na’alehu, Hawaiian Ocean View Community Center, and Keaau. N95 masks can protect from breathing volcanic ash, but do not protect against gases and vapours.

Significant levels of SO2 — as high as 15,000 tons a day — are being produced along the lower East Rift Zone. HVO scientists say that even the summit eruption and Pu’u O’o never produced such high quantities of SO2. Previous levels of SO2 in the Pu’u O’o Crater measured about 200 to 300 tons a day. There are no SO2 emissions currently coming from the crater. Kilauea’s summit emissions average 3,000 to 6,000 tons a day.

Officials are warning the public about methane explosions near areas of vegetation.

Source : USGS / HVO.

°°°°°°°°°°

7 p.m. (French time): In its latest update (May 23rd in the evening), HVO indicates that the eruption continues in the subdivisions of the Leilani Estates and Lanipuna Gardens. The most active eruptive activity in the Lower East Rift Zone shifted to the middle portion of the system of fissures.

The most active fissures were 22,19, 6, 5, and 23. Fissure 17, at the northeastern end of the fissure system is only weakly active now. Fissure 6 is feeding a flow to the south, roughly parallel to the western flow from fissure 22. Fountaining of fissures 5 and 23 fed flows in the eastern part of Leilani Estates. Methane is also seen burning in road cracks. Gas emissions are still very high. See all the lava flows on the USGS map below
Magma continues to be supplied to the Lower East Rift Zone. Elevated earthquake activity continues, but earthquake locations have not moved farther downrift in the past couple of days, and there were only a few earthquakes located today in the rift zone.

The ocean entry remains active and is producing occasional explosions. A perched lava pond reaches 11 metres above the ground level
Small ash emissions from the Overlook crater are occurring frequently. Ashfall may happen in downwind locations.

Vue générale du site éruptif et de l’entrée en mer (Crédit photo: USGS / HVO)

Vous obtiendrez une image plus grande de la carte en cliquant sur ce lien :

http://bigislandnow.com/wp-content/uploads/2018/05/USGS-Map-May-22.jpg

L’immobilier à Lower Puna (Hawaii) // Real estate at Lower Puna (Hawaii)

La plupart des familles qui ont été évacuées des Leilani Estates sont impatientes de retourner vivre dans leurs maisons, à condition qu’elles ne soient pas détruites par de nouvelles coulées de lave. Ce comportement peut sembler étrange car peu de gens seraient enclins à retourner vivre dans une région qui est menacée en permanence par une éruption.
La raison pour laquelle ces familles espèrent retrouver leurs domiciles, même si elles vivent à proximité d’un champ de lave encore chaud, est très simple et facile à comprendre ; c’est une raison strictement économique.
La presse hawaïenne donne l’exemple d’une famille qui paie un loyer de 650 dollars par mois pour une maison avec trois chambres et une salle de  bain. Le couple de locataires explique que « c’est seulement en mettant leurs ressources en commun qu’ils peuvent rester dans cette maison ».
Une autre famille vit à Lower Puna depuis près de deux ans et paye un loyer de 500 dollars par mois pour une maison de deux chambres avec une grande cour et beaucoup d’arbres fruitiers. La même maison à Hilo coûterait au moins trois fois autant. Ces locataires ont essayé d’acheter la maison et ont essayé d’obtenir un prêt, mais la banque leur a fait remarquer que la maison était située dans la Zone de Lave 1 et qu’elle ne pouvait donc pas leur accorder le prêt.

Source : Presse hawaienne.

——————————————-

 Most of the families who evacuated from the Leilani Estates are impatient to go back and live in their houses provided they are not destroyed by new lava flows. This behaviour might seem strange, because few people would be inclined to return to live in such an area which is under the permanent threat of an eruption.

The reason why these families hope: to move back to their houses, even if they may be living in the shadow of a freshly baked lava field, is very simple: economics.

The Hawaiian press gives the example of a family who pays $650 a month for three bedrooms and one bath. They say that “it’s only by pooling their resources that they’re able to stay at the house.”

Another family has lived in Lower Puna for almost two years, paying $500 a month for a two-bedroom, one-bath house with a big yard and lots of fruit trees. The same type of house in Hilo would cost at least three times that much. They tried to the buy the place, and went to try to get a loan for it but the bank told them the house was located in Lava Zone 1, so it could not grant them a loan.

Source: Hawaiian newspapers.

Voici deux photos montrant un quartier des Leilani Estates avant et après l’éruption:

Here are two photos of a neighbourhood in the Leilani Estates before and after the eruption:

Crédit photo: USGS