Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles de l’éruption // Latest news of the eruption

08h00 (heure française): L’éruption se poursuit à Lower Puna. La fracture n° 8fait toujours jaillir des fontaines de lave pouvant atteindre 60 mètres de hauteur. On note la présence de nombreuses fontaines secondaires. La fracture continue d’alimenter une coulée de lave qui descend le long de la Highway132. La vitesse de progression est actuellement inférieure à 100 mètres par heure pour les trois branches de la coulée. La lave a avancé au nord de la Highway 132 à proximité des Noni Farms Road et Halekamahina Road. Les deux branches de coulée les plus à l’est se dirigent vers l’est-nord-est tandis que la branche la plus à l’ouest progresse vers le nord-est.
La coulée émise par la fracture n° 18 reste également active ; elle descend vers la Highway 137 mais sa vitesse ne dépasse pas une centaine de mètres par heure.
Une activité sporadique estt également observée au niveau des fractures 22, 6 et 13.
Source: HVO

Les travaux ont commencé le 30 mai pour dégager un tronçon de 11 kilomètres de la Chain of Craters Road qui avait été recouvert par l’ancienne coulée de lave de 61g en 2016 et 2017. Cette voie de communication ne servira qu’aux opérations d’évacuation si la Highway 130 est coupée par la lave. Ce ne sera pas un itinéraire alternatif pour circuler vers et depuis Kalapana.
Des mesures seront prises pour prévenir les impacts négatifs sur les ressources naturelles et culturelles du Parc National des Volcans d’Hawaii. Elles comprennent une inspection minutieuse de tous les véhicules et équipements pour s’assurer qu’ils n’introduisent pas des espèces envahissantes comme les fourmis de feu (Solenopsis invicta) et les Eleutherodactylus coqui, espèce d’amphibiens originellement endémique de Porto Rico et qui a été introduite aux Etats-Unis, en particulier en Floride et à Hawaï.

Le 30 mai 2018, l’USGS a publié une nouvelle carte des coulées de lave le long de la  Lower East Rift Zone.

°°°°°°°°°°

21 heures (heure française) : Le HVO indique que la lave émise par plusieurs fractures continue d’avancer à travers les Leilani Estates, les Lanipuna Gardens et vers le secteur de Kapoho. Une coulée de lave avance rapidement dans le secteur de Noni Farms Road et se dirige vers le secteur de Waa Waa. Les habitants de Government Beach Road, des Kapoho Beach Lots et de Vacationland risquent de se trouver isolés ou d’être surpris par la lave si une coulée atteint cette zone et qu’il leur est conseillé d’évacuer les lieux.
Dans le même temps, les responsables de la Protection civile et les géologues continuent de contrôler une coulée de lave alimentée par la Fracture n° 8 qui se dirige vers le carrefour de Four Corners entre la Highway 132, la Highway 137 et Government Beach Road. Si cette intersection était recouverte par la lave, cela isolerait les habitants de Kapoho et de Vacationland qui ont été invités à partir. Les scientifiques du HVO disent qu’il est trop tôt pour dire si et quand la lave est susceptible atteindre ce carrefour. Vers 18 heures le 30 mai, le front de coulée était encore à 4 kilomètres de Four Corners. La bonne nouvelle est que le débit a chuté considérablement et que la lave ne se déplace plus qu’à une vitesse de 45 à 85 mètres à l’heure. De plus, la coulée s’est divisé entre trois branches, ce qui ralentit forcément sa progression..
Source: HVO, Protection Civile.

°°°°°°°°°°

22 heures (heure française) : ORDRE D’EVACUATION. Les autorités locales viennent d’ordonner par décret, et à partir du 31 mai 2018, l’évacuation obligatoire de la zone de la subdivision des Leilani Estates à l’est de Pomaikai Street indiquée sur la carte ci-dessous. Cette zone représente plus de la moitié des Leilani Estates. Les personnes qui ne respecteront pas l’ordre d’évacuation risquent de ne pas être secourues en cas de problème.

————————————————–

8:00 a.m. (French time): The eruption continues in Lower Puna. Fissure 8 maintains high fountains up to 60 metres high and the presence of multiple secondary fountains. This fountaining continues to feed a lava flow that moves downslope along Highway 132. Advance rates are currently less than 100 metres per hour for the three lobes of the flow. The flow moved north of Highway 132 in the vicinity of Noni Farms and Halekamahina roads, from which the two easternmost lobes advanced in a more east northeasterly direction while the westernmost lobe advanced in a northeasterly direction.
Fissure 18 flow also remains active, moving downslope toward Highway 137 at rates of much less than 100 metres per hour.

Sporadic bursts of activity are also observed from Fissures 22, 6, and 13.

Source: HVO

Work began on May 30th to remove an 11-kilometre section of solidified lava from the ancient 61g lava flow that covered the emergency road in 2016 and 2017. The route is for evacuation purposes only in case Highway 130 should be cut off by lava. It will not be an alternate route for travel to and from the Kalapana area.

Measures will be taken to prevent adverse impacts to the natural and cultural resources within Hawai‘i Volcanoes National Park. These include a thorough inspection of all vehicles and equipment for invasive species including little fire ants and coqui frogs.

On May 30th, 2018, USGS released a new map of the lava flows along the Lower East Rift Zone.

°°°°°°°°°°

9:00 p.m. (French time): HVO reports that lava from several fissures continues to move through Leilani Estates, Lanipuna Gardens and towards the Kapoho area. A fast-moving lava flow in the area of Noni Farms Road is heading toward the Waa Waa area. Residents of Government Beach Road, Kapoho Beach Lots and Vacationland area are at risk for isolation or lava inundation if a flow reaches that area and are advised to evacuate.

Meanwhile, Civil Defense officials and geologists continue to track a lava flow fd by Fissure 8 that is heading toward the “Four Corners” junction of Highway 132, Highway 137 and Government Beach Road. Loss of that intersection would isolate residents in Kapoho and Vacationland, who have been urged to evacuate. That flow is being fed by fissure No. 8 which was fountaining lava profusely. HVO scientists say it is too early to tell when lava could reach that point. By 6 p.m. on May 30th, it was still 4 kilometres from Four Corners. The good news is that the flow rate has dropped substantially and lava is travelling at a pace of  45 and 85 metres an hour. Moreover, the flow is split between three different lobes, which inevitably slows down its progression.

Source: HVO, Civil Defense.

°°°°°°°°°°

10:00 p.m. (French time) : EVACUATION ORDER. Local authorities have just officially ordered the evacuation of all civilians from all that area of Leilani Estates subdivision, East of Pomaikai Street, as specifically highlighted on the map below, effective Thursday, May 31, 2018. This area represents more than half the Leilani Estates. People who remain in behind are warned that police and firefighters may not respond if they get into trouble.

Zone d’évacuation obligatoire (Source: Protection Civile)

Crédit photo: National Park Service

Source: USGS

Routes et alimentation électrique à Lower Puna (Hawaii) // Roads and power supply in Lower Puna (Hawaii)

Le service des Ponts et Chaussées d’Hawaï (HDOT) a décidé d’abaisser la limitation de vitesse sur la Highway130 (qui relie Keaau à Pahoa) à 25 miles (40 km) à l’heure à proximité des bornes kilométriques 14,4 et 14,6. Cette mesure est nécessaire pour la sécurité des habitants de Kalapana et de Pahoa lorsqu’ils roulent sur les plaques d’acier installées au-dessus des fractures ouvertes par l’activité volcanique dans la région. Le HDOT et la Garde Nationale continuent de surveiller la température et le dioxyde de soufre au niveau des fractures. Des caméras ont également été installées sur la Highway 130 et la Highway 11 qui ont été endommagées par l’activité sismique le 16 mai. La Highway130 est actuellement la seule route d’accès pour les habitants de Lower Puna à la suite de la fermeture de la Highway 137 le 19 mai.
Le HDOT travaille en collaboration avec le Service des parcs nationaux et d’autres organismes pour que la Chain of Craters Road puisse devenir une voie d’évacuation si la Highway 130 devait être coupée par la lave. Un projet consiste à traverser la coulée de lave de 2016-2017 tout en prenant des mesures pour prévenir les impacts négatifs sur les ressources culturelles et naturelles dans le Parc National des Volcans d’Hawaï. Des relevés aériens et par géoradar de la coulée de lave solidifiée de 2016-2017 n’ont pas révélé de problèmes de sécurité majeurs qui empêcheraient que la Chain of Craters Road devienne une voie d’évacuation si nécessaire.
Source: HDOT.

Dans le même temps, les distributeurs d’électricité d’Hawaii ont prévenu leurs clients que des coupures de courant sont probables avec la coupure de la Highway 132 par la lave. Les compagnies surveillent l’évolution de la situation et sont prêtes à mettre en œuvre de plans de redistribution de l’électricité dans le secteur de Lower Puna. La lave a détruit beaucoup de lignes électriques et téléphoniques, ce qui perturbe considérablement les communications téléphonique dans Lower Puna.
La zone de Kapoho et des environs va connaître une panne d’électricité prolongée avec la franchissement de la Highway 132 par la lave. Le courant ne sera pas rétabli dans la région de Kapoho tant que les compagnies d’électricité n’auront pas effectué une évaluation complète de la situation et mis en œuvre des plans de distribution alternatifs, et tant que la région ne sera pas jugée suffisamment sure pour les techniciens.
La lave a endommagé et détruit beaucoup d’équipements de distribution d’électricité. La population doit se comporter comme si les lignes, les transformateurs et autres équipements électriques étaient sous tension, même quand ces équipements sont au sol. Les gens doivent rester à l’écart des lignes à terre ou qui pendent et se dire qu’elles sont sous tension et donc dangereuses. Quelqu’un qui verrait une personne blessée après avoir touché une ligne électrique doit appeler le 9-1-1 pour obtenir du secours.
Source: Compagnies d’électricité.

———————————————

The Hawaii Department of Transportation (HDOT) is lowering the speed limit on Highway 130 (Keaau-Pahoa Road) in the vicinity of mile markers 14.4 and 14.6 to 25 mph. The lowered speed limit is necessary for the safety of the Kalapana and Pahoa residents as they drive over the steel plates installed over the cracks caused by the volcanic activity in the area. HDOT and the Hawaii National Guard continue to monitor the area for heat and sulphur dioxide levels. Cameras have also been installed on Highway 130 and Highway 11, which suffered damage due to seismic activity on May 16th. Highway 130 is currently the only accessible route for the residents of Lower Puna following the closure of Highway 137 on May 19th.

HDOT is working with the National Parks Service and other agencies to prepare Chain of Craters Road as an evacuation route should Highway 130 be cut off by the eruption. Plans are in the works to provide emergency access across the 2016-2017 lava flow while taking measures to prevent adverse impacts to cultural and natural resources within Hawaii Volcanoes National Park. Aerial surveys and ground penetrating radar over the solidified 2016-2017 lava flow do not show major safety issues preventing the development of Chain of Craters as a future evacuation route.

Source : HDOT.

In the meantime, Hawaii utility companies warn customers that power interruptions are likely after lava crossed Highway 132. They have been monitoring lava activity and are ready to implement their plans to perform planned switching to reroute power to customers in the Lower Puna areas.  Lava has destroyed a lot of electricity and telephone lines, which disturbs telephone communications in Lower Puna.

The areas in and around Kapoho will experience an extended power outage after the crossing by lava of Highway 132. Power in the Kapoho area will not be restored until the utilities are able to complete a full assessment and implement alternative plans to serve this area once it is safe for company personnel to do so.

Lava has damaged and destroyed a lot of utility equipment. Everyone should treat lines, transformers, and other utility equipment as energized even if the equipment is on the ground. People should stay away from downed or low-hanging power lines and assume they are energized and dangerous. Somenone who would see an injured person after touching a downed power line should call 9-1-1 for help.

Source: Hawaii utility companies.

Photo où l’on peut voir sur la droite de la route une ligne électrique en train de s’enflammer au contact de la coulée de lave (Crédit photo: USGS)

Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles // Latest news

8 heures (heure française): L’événement majeur des dernières heures est une coulée de lave émise par la fracture n ° 8 et qui a traversé la Highway 132. Cette dernière est coupée entre le Lava Tree State Park et Four Corners, ce qui complique sérieusement l’accès à Lower Puna.
Un autre problème concerne l’alimentation électrique de ce secteur car la lave a endommagé ou détruit plus de 400 poteaux et autres équipements. Cela a provoqué une panne d’électricité dans la région de Vacationland et Kapoho Beach Lots qui sera sans courant pendant une longue période.

Comme je l’ai écrit dans ma note précédente, la zone touchée par l’éruption est interdite au public. La police a arrêté un couple originaire de New York qui n’a pas respecté cette interdiction. Lundi soir, le couple a contourné un point de contrôle sur la Highway132, stationné sa voiture près du Lava Tree State Monument (fermé au public lui aussi) et est entré « dans une zone où l’activité de coulée de lave était intense. »

La police a également dressé un procès-verbal au propriétaire d’un bateau pour défaut d’équipement de sécurité. Le bateau était amarré à la rampe d’accès de Pohoiki (interdite d’accès elle aussi) et était dans l’incapacité de retourner à Hilo.
La police indique que ces infractions peuvent entraîner de lourdes amendes parce qu’elles sont survenues lors d’une situation de catastrophe.
Source; Protection Civile et HVO.

°°°°°°°°°°

Dernière minute: La Police a ordonné une évacuation immédiate pour Noni Farms Road et Hale Kamahina Road à proximité de la Highway132, dans le secteur de la borne Mile 5 en raison du risque présenté par une coulée de lave. Cette décision concerne toutes les habitations et toutes les entreprises situées le long de la Highway 132 au niveau de la borne Mile 5 et dans les environs immédiats.
Des centres d’hébergement sont ouverts au Pahoa Community Center, au Kea‘au Community Center et à la Sure Foundation Church.

°°°°°°°°°°

20 heures (heure française): Le HVO indique dans sa dernière mise à jour que la fracture n° 8 a continué à faire jaillir de hautes fontaines de lave tout au long de la nuit de mardi à mercredi matin, avec des hauteurs dépassant parfois 60 mètres, avec la présence de nombreuses fontaines secondaires atteignant 20 mètres de hauteur. Ces fontaines continuent d’alimenter une coulée de lave qui descend le long de la Highway 132. La vitesse de progression de la lave s’est accélérée mardi en fin de journée et en début de journée mercredi, à raison d’environ 600 mètres par heure. La coulée s’est dirigée vers le nord de la Highway 132 à proximité de Noni Farms Road et de Halekamahina Road, en empruntant une descente plus abrupte qui pourrait la conduire jusque dans le secteur de Four Corners.
La coulée émanant de la fracture n° 18 est active et descend vers la Highway 137 à moins de 100 mètres à l’heure.
Une activité sporadique est également observée sur les fractures n° 7 et n° 15.
Des cheveux de Pele provenant de la fontaine de lave de la fracture n° 8 retombent à l’ouest de cette dernière et jonchent le sol dans les Leilani Estates.
Des panaches de cendre sortent par intermittence de l’Overlook Crater au sommet du Kilauea, mais aucun événement explosif n’a été enregistré depuis mardi matin.
Source: HVO.

°°°°°°°°°°

22h30 (heure française): Nouvelles évacuations. La zone d’évacuation de Lower Puna vient d’être étendue en urgence le matin du 30 mai (heure locale) et inclut désormais les subdivisions côtières de Vacationland et Kapoho Beach Lots car la lave se trouve à moins de 1,5 km de la dernière route d’accès de la région.
La police a fait du porte-à-porte pour avertir les habitants que s’ils ne partaient pas immédiatement, ils risquaient d’être isolés si la lave traversait la Highway 137 près de l’intersection connue localement sous le nom de Four Corners. L’opération d’évacuation s’est achevée vers 2h30 du matin. La Highway137 a été mise à sens unique afin de faciliter l’écoulement du trafic au moment de l’opération d’évacuation.
Beaucoup de maisons de Vacationland et Kapoho Beach Lots sont des locations de vacances, et la Protection Civile avertit les habitants depuis plus d’une semaine qu’ils doivent se tenir prêts à évacuer dans un délai très bref.
Source: Protection Civile.

————————————————-

8:00 a.m. (French time): The major event of the past hours is that a lava flow emitted by Fissure n° 8 has crossed Highway 132 which is closed from Lava Tree State Park to Four Corners.

Another problem concerns the power supply in the Lower Puna area as lava damaged or destroyed more than 400 poles and other equipment in the area. This caused a power outage in the Vacationland and Kapoho Beach Lots area. The area will be without power over an extended period of time.

As I put it in my previous post, the area affected by the eruption is off limits to the public. The police has arrested a New York state couple for allegedly violating park closure and evacuation orders in an active lava zone. The couple on Monday night bypassed a security check-point on Highway 132, parked near the closed Lava Tree State Monument and walked “into an area of intense active lava flow.”

Officers also cited a boat owner for boat safety equipment violations after the boat was tied up at the closed Pohoiki Boat Ramp and was unable to return to Hilo.

The police said that all of the citations issued on Monday can carry high penalties because they happened during a disaster situation.

Source; Civil Defense & HVO.

°°°°°°°°°°

Last minute : The Hawaii Police Department has ordered a MANDATORY EVACUATION for Noni Farms Road and Hale Kamahina Road off of Hwy 132, around the 5-mile marker due to lava inundation. This notice affects all residents and businesses in Hwy 132 at the 5-mile marker and immediate surrounding area.

Shelters are open at the Pahoa Community Center, Kea‘au Community Center and the Sure Foundation Church.

°°°°°°°°°°

8:00 p.m. (French time): HVO indicates in its latest update that Fissure 8 maintained high fountains throughout Tuesday night and into Wednesday morning, with sustained heights exceeding 60 metres and the presence of multiple secondary fountains that reached to 20 metres. This fountaining continues to feed a lava flow that moves downslope along Highway 132. Advance rates accelerated late Tuesday and early Wednesday, reaching approximately 600 metres per hour. The flow moved north of Highway 132 in the vicinity of Noni Farms Road and Halekamahina Road, advancing along a steepest descent path that could take the flow to the Four Corners area.
Fissure 18 flow also remained active, moving downslope toward Highway 137 at rates of less than 100 metres per hour.

Sporadic bursts of activity are also observed at Fissures 7 and 15.
Pele’s hair from lava fountaining at Fissure 8 is falling to the west of the fissure and accumulating on the ground within Leilani Estates.

Ash continues to erupt intermittently from the Overlook Crater, at Kilauea’s summit, but no small explosive events have been recorded since Tuesday morning.

Source: HVO.

°°°°°°°°°°

10:30 p.m. (French time): New evacuations. The evacuation area in Lower Puna was abruptly expanded early in the morning of may 30th (local time) to include the coastal subdivisions of Vacationland and Kapoho Beach Lots as lava approached to within 1.5 km of the last access road into the area.

Police went door-to-door in those subdivisions to warn residents that if they did not leave immediately, they could become isolated if lava crossed Highway 137 near the intersection known locally as Four Corners. The evacuation operation was completed at about 2:30 a.m. Highway 137 was converted into a one-way route to ease the flow of evacuation traffic.

Many of the homes in the Vacationland and Kapoho Beach Lots are used as vacation rentals, and Civil Defense officials have been warning residents of the area for more than a week to be prepared to evacuate on very short notice.

Source : Civil Defense.

Source: Protection Civile

Carte thermique du réseau de fractures (Source: USGS)

Kilauea (Hawaii): Une éruption à huis clos // An eruption behind closed roads

Ces derniers jours, plusieurs visiteurs de ce blog m’ont demandé si ce serait une bonne idée d’aller à Hawaï pour admirer l’éruption. Ma réponse est définitivement « Non! », Du moins pas pour le moment. Comme je l’ai écrit dans mes différentes notes, l’éruption dans l’East Rift Zone du Kilauea a détruit de nombreuses maisons, les habitants ont tout perdu et beaucoup d’entre eux sont contraints de vivre dans des centres d’hébergement. Au total, quelque 2 000 personnes ont été évacuées. Heureusement, aucun décès et une seule blessure grave ont été signalés.
La plupart des routes d’accès à Lower Puna sont fermées et strictement contrôlées par la police par crainte de vandalisme dans les maisons laissées vides par leurs propriétaires. Les habitants ont seulement été autorisés à pénétrer rapidement dans leurs maisons pour récupérer leurs effets personnels et leurs animaux de compagnie. Plusieurs personnes extérieures ont été refoulées aux postes de contrôle. Dans plusieurs déclarations, la Protection Civile a insisté sur le fait que les personnes étrangères à la zone affectée par l’éruption devaient rester à l’écart: « Ce n’est pas le moment de faire du tourisme. Les habitants des Leilani Estates traversent une période très difficile. Nous demandons votre compréhension. »
Personnellement, je pense que les autorités ont eu raison d’interdire l’accès à la zone de l’éruption à cause des dangers qu’elle génère. Une vingtaine de fractures se sont ouvertes dans les Leilani Estates et les Lanipuna Gardens. Elles font souvent jaillir d’impressionnantes fontaines de lave qui donnent naissance à des coulées qui avancent parfois très vite. Un danger majeur serait de se faire encercler et de se trouver isolé.
Un autre danger concerne les gaz, en particulier le  SO2, qui ont envahi toute la zone.
Tous ces événements expliquent pourquoi je dissuade quiconque de visiter cette partie de la Grande Ile.
Ce ne serait pas, non plus, une bonne idée de visiter le parc National des Volcans d’Hawaii dont la plus grande partie a été fermée au public. Des sites comme le Jaggar Museum ou la Volcano House sont fermés en raison de l’activité dans le cratère de l’Halema’uma’u où l’Overlook Crater a perdu son lac de lave. Cette dernière coule maintenant dans le District de Puna et la bouche maintenant vide est secouée par des explosions qui envoient des panaches de cendre partout sur la zone sommitale et ses environs.
En bref, si vous voulez juste aller à Hawaii pour voir l’éruption, je pense que vous avez intérêt à rester à la maison. Par contre, si vous avez l’intention d’entreprendre le long voyage pour visiter l’archipel (le reste de Big Island, Maui, Oahu, Kauai …), vous pouvez acheter un billet d’avion et vous ne serez pas déçu. Des sites comme l’Haleakala à Maui ou le Canyon de Waimaea à Kauai méritent vraiment d’être vus.

———————————————-

These last days, several visitors of this blog asked me if it would be a good idea to go to Hawaii and see the eruption. My answer is definitely “No!”, at least not for the moment. As I put it in my different notes, the eruption in Kilauea’s East Rift Zone has destroyed many homes, with the residents losing everything and many of them forced to live in shelters. In all, about 2,000 people have been evacuated. Fortunately, no deaths and only one serious injury have been reported.

Most access roads to Lower Puna are closed and strictly controlled by the police for fear of vandalism in the houses left empty by the evacuees. Residents only have been allowed to rapidly visit their homes to retrieve their belongings and their pets. Several non residents were turned away at the checkpoints. In several statements, the Civil Defense stressed that outsiders should steer clear: “This is not the time for sightseeing.The residents of Leilani Estates are going through a very difficult time. We ask for your understanding.”

I personally think it is a good thing access has been forbidden because of the dangers generated by the eruption. Twenty fissures or so have opened in the Leilani Estates and Lanipuna Gardens. They often emit huge lava fountains that give birth to flows which are sometimes travelling very fast. One major danger would be to find oneself isolated.

Another danger is the gases, mainly SO2, that have invaded the whole area.

All these events explain why I would currently dissuade anyone to visit that part of Hawaii Big Island.

It would not be a good idea either to visit Hawaiian Volcanoes National Park whose largest part has been closed to the public. Sites like the Jaggar Museum or the Volcano House are closed due to activity in Halema’uma’u Crater where the Overlook Crater no longer harbours a lava lake. The lava is now flowing in the Puna District and the empty vent is shaken by explosions that send ash plumes all over the summit area and its surroundings.

In short, if you just want to go to Hawaii to see the eruption, I think you’d better stay at home. If you want to start the long journey to visit the archipelago (Big Island, Maui, Oahu, Kauai…), you can buy a plane ticket and you will not be disappointed. Sites like Haleakala on Maui or the Canyon of Waimaea on Kauai really deserve to be seen.

Vue de l’éruption, des fontaines et coulées de lave et des émissions de gaz (Crédit photo: USGS)

L’Haleakala et le Canyon de Waimea compte parmi les hauts lieux du tourisme à Hawaii (Photos: C. Grandpey)

Eruption du Kilauea (Hawaii): Dernières informations // Latest news

7 heures (heure française): L’éruption se poursuit mais la situation semblait moins inquiétante dans la soirée du 28 mai à Lower Puna.
La coulée de lave issue de la fracture n° 8 a atteint Pohoiki Road  mais a cessé de progresser quand l’activité au niveau de la  fracture a diminué brusquement.
Quelques fractures se sont réactivées brièvement pendant la journée. Au cours d’un survol en début d’après-midi du 28 mai, les scientifiques du HVO ont pu voir que les fractures  8, 18, 20, 22, 6/13 et 7/21 s’étaient réactivées ; les fractures 7 et 21 montraient les fontaines de lave les plus importantes. Toutefois, ces différentes fractures n’ont pas émis suffisamment de lave pour qu’elle atteigne la côte, de sorte que les deux entrées dans l’océan sont beaucoup plus discrètes. Seule une petite coulée résiduelle pénétrait dans l’océan au niveau du chenal le plus à l’est.
Au sommet du Kilauea, l’Overlook Crater dans l’Halema’uma’u continue d’émettre des panaches de cendre par intermittence. Comme prévu, les alizés ont faibli, de sorte que des retombées pourraient se produire dans les localités situées sur la zone sommitale du volcan.
Source: HVO.

°°°°°°°°°°

12 heures (heure française): Dans leur dernière mise à jour publiée à 23h00 (heure locale) le 28 mai 2018, les géologues du HVO signalent qu’une coulée de lave pahoehoe avance rapidement vers le nord le long de Luana Street. Vers 22h00 (heure locale) le 28 mai, le front de coulée se trouvait à moins de 300 mètres de Kahukai Street. La lave avance à une vitesse d’une vingtaine de mètres par heure vers le nord-est. Un survol de la zone en début de soirée a permis de constater que les fractures 16, 18, 22, 13 et 20 étaient actives, avec une coulée vers le sud à partir des fractures 16 et 18.
Des cheveux de Pele provenant de la fontaine de lave de la fracture n° 8 sont transportés par le vent. Il est demandé aux habitants d’éviter autant que possible l’exposition aux cheveux de Pele qui peuvent provoquer une irritation de la peau et des yeux, de la même façon que les cendres volcaniques.
Les responsables de la Protection Civile demandent à toute personne résidant dans le secteur de Pomaikai Street E de partir immédiatement. Il est rappelé au public que les habitants proches de l’éruption doivent quitter la zone pour éviter de se trouver isolés par la coulée. La protection Civile fait du porte à porte dans les rues concernées. Les centres d’hébergement de Pahoa et de Keaau, ainsi que la Sure Foundation Church sont ouverts.

Je profite de cette note pour saluer – Aloha ! – les personnes du District de Puna qui ont pris contact avec moi pour être informées sur l’évolution de l’éruption au début du mois de mai, quand des bornes Internet n’avait pas encore été installées dans les centres d’hébergement. Les informations que je recevais à cette époque du HVO et de la Protection Civile ont permis à ces personnes de mieux connaître le déroulement de l’éruption. Je les remercie de leur confiance. Mahalo !

°°°°°°°°°°

20 heures (heure française): L’information la plus importante publiée par le HVO dans son bulletin du mardi 29 mai 2018 au matin concerne la Fracture n° 8 qui s’est réactivée hier après-midi avec des fontaines atteignant 60 mètres de hauteur qui ont alimenté une coulée de lave qui se déplaçait vers le nord-est. Cette coulée avançait par-dessus la coulée déjà émise la veille par cette même Fracture n° 8 ; elle a ensuite progressé en terrain découvert et traversé Pohoiki Road vers 5h00 mardi matin. À 7h00, la lave avançait le long de la bordure nord d’une ancienne coulée émise par la Fracture n° 7, en direction de la route d’accès à la centrale géothermique PGV.
La Highway132 est fermée entre le Lava Tree State Park et Four Corners en raison d’une coulée de lave qui s’approche rapidement de la route. Il est conseillé à la population d’éviter cette zone. Beach Road est désormais le seul accès possible à Lower Puna.
Des observations effectuées mardi matin confirment également la poursuite d’une faible activité des fractures 18, 19 et 20. La fracture n° 18 émet des coulées de lave qui avancent en chenal et ont parcouru environ un tiers du parcours (environ 2 km) vers la côte.
Des cheveux de Pele provenant des fontaines de lave de la Fracture n° 8 sont emportés par le vent et retombent à l’ouest de la fracture. Lundi soir, on signalait des cheveux de Pele à Pahoa. Comme je l’indiquais précédemment, il est demandé aux habitants d’éviter au maximum l’exposition à ces particules volcaniques.
En ce qui concerne le sommet du Kilauea, une explosion dans le cratère de l’Halemaumau le 28 mai dans la soirée a généré un panache de cendre de 4.500 mètres de hauteur. Les alizés soufflent faiblement vers le nord-ouest et des retombées de cendre peuvent affecter les secteurs de Volcano et de Pahala.
Source: HVO.

———————————————-

7:00 a.m. (French time): The eruption continues but the situation looks less worrying on the evening of May 28th in Lower Puna.

The lava flow from Fissure 8 reached Pohoiki Road but stalled as the fissure’s activity abruptly diminished.

A few fissures reactivated briefly during the day. During an overflight in the early afternoon of May 28th, HVO scientists could see that fissure 8, 18, 20, 22, 6/13, and 7/21 reactivated with Fissure 7/21 having the highest fountains. The reactivated fissures have not yet erupted enough lava to reach the coast so the two ocean entry sites were relatively inactive. Only a minor ooze of residual lava was entering the ocean from the Eastern channel.

Ash continues to erupt intermittently from the Overlook Crater within Halema’uma’u at Kilauea’s summit. Winds have weakened and shifted in direction so that ashfall could occur in communities around the summit area.

Source: HVO.

°°°°°°°°°°

12:00 p.m.(French time) : In their latest update released at 11:00 p.m. (local time) on may 28th, HVO geologists report a fast-moving pahoehoe lava flow that moved north along Luana Street. As of 10:00 p.m. (local time) on May 28th, the flow front had reached within 300 metres of Kahukai Street. The flow is travelling an estimated 20 metres per hour to the northeast. An overflight early in the evening showed that Fissures 16, 18, 22,13, and 20 were active, with a flow moving south from Fissures 16/18.
Pele’s hair from vigorous fountaining of Fissure 8 is being transported downwind. Residents are urged to minimize exposure to Pele’s hair which can cause skin and eye irritation similar to volcanic ash.
Civil Defense officials warn anyone in the area from Pomaikai Street east to leave the area immediately. They remind the public that residents close to the eruption need to leave the area to avoid being isolated by the flow. Authorities are going door to door on the affected streets. Shelters at the Pahoa and Keaau community centres and at the Sure Foundation Church are open.

I’d like to take advantage of this post to say Hello – Aloha!- to the persons of the Puna District who got in touch with me to be informed about the evolution of the eruption in early May when Internet terminals had not yet been installed in the shelters. The information I was receiving from HVO and Civil Defense helped these people to better understand the evolution of the eruption. I thank them for their confidence. Mahalo!

Voici une photo de la coulée émise par la fracture n° 8 le 28 mai au matin, avant que l’activité diminue de manière significative plus tard dans la journée. On remarquera la fontaine de lave à la source (Crédit photo: USGS)

°°°°°°°°°°

8:00 p.m. (French time): The most important information released by HVO in the early morning of Tuesday, May 29th, 2018 mostly concerns Fissure 8 which reactivated yesterday afternoon and was fountaining to heights of 60 metres at times and feeding a lava flow that was travelling to the northeast. That flow moved atop the Fissure 8 flow that was active the previous night, passing on to open ground and crossing Pohoiki Road at about 5:00 a.m. on Tuesday morning. At 7:00 a.m., lava was advancing along the north margin of a previous lava flow from Fissure 7 toward the PGV access road.

Highway 132 is being shut down between Lava Tree State Park and Four Corners, due to a fast-moving lava flow approaching the highway. Everyone is advised to avoid the area. Beach Road is the only access into Lower Puna.

Visual observations early Tuesday morning also confirm continued weak activity at Fissures 18, 19, and 20. Fissure 18 has produced channelized flows which have advanced about one-third of the way (about 2 km) toward the coast.
Pele’s hair from lava fountaining at Fissure 8 is being transported downwind and falling to the west of the fissure. On Monday night, there were reports of Pele’s hair falling in Pahoa. As I put it before, residents are urged to minimize exposure to these volcanic particles.

As far as the summit of Kilauea is concerned, an ash eruption at Halemaumau Crater on May 28th in the evening produced an ash plume 4,500 metres in the air. Light winds are blowing toward the northwest and ashfall may affect the Volcano and Pahala areas.

Source: HVO.

Voici une vidéo impressionnante de l’éruption réalisée le 28 mai 2018. On distingue en particulier les puissantes fontaines de lave émises par la fracture n° 8:

Quand la mer monte… (suite) // When the sea rises… (continued)

Un article récemment paru sur le site du National Geographic montre à quoi ressemblerait le monde si la glace continentale venait à fondre. La combustion d’énergies fossiles et la hausse des gaz à effet de serre qu’elle provoque favorise le réchauffement climatique et pourrait conduire à la fonte de la glace polaire ainsi que celle des sommets des montagnes, un scénario qui conduirait à une hausse du niveau de la mer de plus de 65 mètres.

Les cartes proposées par le National Geographic sur son site web (https://www.nationalgeographic.fr/environnement/voici-quoi-ressemblerait-le-monde-si-la-glace-continentale-venait-fondre)

montrent le monde tel qu’il est aujourd’hui et tel qu’il serait si toute la glace continentale avait fondu et s’était déversée dans la mer, avec de nouveaux littoraux pour nos continents et les mers intérieures.

Il y a plus de deux millions de mètres cubes de glace sur Terre, et certains scientifiques affirment qu’il faudrait plus de 5 000 ans pour qu’elle fonde dans son intégralité. Si nous continuons à produire du dioxyde de carbone dans l’atmosphère, il y a de fortes chances que nous créions une planète dépourvue de glace, avec une température moyenne avoisinant les 26°C au lieu des 14°C actuels.

En Europe, Londres ne serait plus qu’un souvenir et Venise serait reconquise par la mer Adriatique. D’ici des milliers d’années, dans ce scénario catastrophique, les Pays-Bas auront depuis longtemps capitulé face à l’invasion de la mer, et la majeure partie du Danemark aura également disparu. Entre-temps, les eaux grandissantes de la Méditerranée décupleront le niveau de la mer Noire et de la mer Caspienne.

En Amérique du Nord, toute la façade atlantique disparaîtrait, de même que la Floride et la côte américaine du Golfe du Mexique. En Californie, les collines de San Francisco deviendraient un archipel et la Vallée Centrale une baie géante. Le Golfe de Californie s’étendrait jusqu’au nord, au-delà de la latitude de la ville de San Diego qui  n’existerait plus.

En Amérique du Sud, le bassin amazonien au nord ainsi que le bassin du Rio Paraguay au sud deviendraient des criques de l’Atlantique, rayant de la carte Buenos Aires, le littoral uruguayen ainsi qu’une grande partie du Paraguay.

Comparée aux autres continents, l’Afrique ne perdrait pas autant de terres au profit des océans, mais la hausse des températures pourrait rendre une grande partie de son territoire inhabitable. En Egypte, les villes d’Alexandrie et Le Caire seront submergées par une mer Méditerranée intrusive.

En Asie, la Chine et ses 600 millions d’habitants sera inondée, tout comme le Bangladesh et ses 160 millions d’habitants, ainsi qu’une grande partie des régions côtières de l’Inde.

Essentiellement désertique, l’Australie s’enrichirait d’une nouvelle mer intérieure mais se verrait dépossédée d’une grande partie de sa bande côtière où vivent actuellement quatre Australiens sur cinq.

Antarctique : La calotte glaciaire de l’Antarctique oriental est si vaste – elle représente les quatre cinquièmes de la toute la glace terrestre – que sa fonte semble inconcevable. Il est pourtant peu probable que ce mastodonte survive au retour d’un climat d’Éocène. L’Antarctique occidental est une région fragile du fait qu’une grande partie du continent repose sur un substrat rocheux situé sous le niveau de la mer. Comme je l’ai indiqué précédemment, le réchauffement de l’océan fait fondre la glace flottante par en dessous, entraînant un affaissement de cette dernière. Depuis 1992, l’Antarctique occidental a enregistré, en moyenne, une perte nette de 65 millions de tonnes de glace par an.

——————————————–

A recent article on the National Geographic website shows what the world would look like if continental ice were to melt. The burning of fossil fuels and the rise in greenhouse gases it causes promotes global warming and could lead to the melting of polar ice as well as to mountain tops, a scenario that would lead to a rise in the level of the seas by more than 65 metres.
The maps proposed by the National Geographic on its website (https://www.nationalgeographic.fr/environnement/voici-quoi-ressemblait-le-monde-si-la-glace-continentale-venait-fondre)
show the world as it is today and as it would be if all the continental ice happened to melt and spill into the sea, raising its level by more than 65 metres, with new shorelines for our continents and inland seas.
There are more than two million cubic metres of ice on Earth, and some scientists say it would take more than 5,000 years for it to melt completely. If we continue to produce carbon dioxide in the atmosphere, there is a good chance that we will create an ice-free planet with an average temperature of ebout 26°C instead of the current 14°C.
In Europe, London would be nothing more than a memory and Venice would be reconquered by the Adriatic Sea. Thousands of years from now, in this catastrophic scenario, the Netherlands would have capitulated to the invasion of the sea, and most of Denmark would have disappeared as well. Meanwhile, the growing waters of the Mediterranean would increase the level of the Black Sea and the Caspian Sea.
In North America, the entire Atlantic coast would disappear, as would Florida and the American coast of the Gulf of Mexico. In California, the hills of San Francisco would become an archipelago and the Central Valley a giant bay. The Gulf of California would extend to the north, beyond the latitude of the current city of San Diego that would no longer exist.
In South America, the Amazon basin in the north as well as the Río Paraguay basin in the south would become creeks of the Atlantic, scratching from the map Buenos Aires, the Uruguayan coast as well as a large part of Paraguay.
Compared to other continents, Africa would not lose as much land to the oceans, but rising temperatures could make much of its territory uninhabitable. In Egypt, the cities of Alexandria and Cairo would be submerged by an intrusive Mediterranean Sea.
In Asia, China and its 600 million inhabitants wouldl be flooded, as well as Bangladesh and its 160 million inhabitants, as well as a large part of the coastal regions of India.
Essentially a desert, Australia would get a new inland sea but would be dispossessed of much of its coastal strip where currently four out of five Australians live.
Antarctica: The East Antarctic ice sheet is so huge – it is four-fifths of all the land ice – that its melting seems inconceivable. It is unlikely, however, that this behemoth will survive the return of an Eocene climate.
West Antarctica is a fragile region because a large part of the continent lies on a bedrock.beneath sea level. As I explained earlier, warming ocean temperatures are melting the floating ice from below, causing it to subside. Since 1992, West Antarctica has recorded, on average, a net loss of 65 million tons of ice per year.

L’Europe avant et après la fonte intégrale de la glace dans le monde. Les autres cartes se trouvent sur le site du National Geographic.

Kilauea (Hawaii): Le point sur l’éruption // Latest news

8 heures (heure française): L’éruption continue dans la Lower East Rift Zone du Kilauea.
Les fractures n° 22 et n° 13 continuent d’alimenter les coulées qui se dirigent vers le sud, mais les entrées de lave dans l’océan le 27 mai ont diminué par rapport à la veille.
La fracture n° 6 n’est plus active.
La  fracture n° 21 est active par intermittence.
La fracture n° 7 est très active avec des fontaines de lave qui alimentent deux chenaux surélevés. Le chenal nord conduit une coulée vers le site de la centrale PGV. La lave s’est approchée du puits E avant de s’arrêter, mais elle a été réalimentée et, vers midi le 27 mai, elle a recommencé à recouvrir une partie de ce puits. Elle a également produit une coulée étroite qui s’est dirigée au nord du puits E. Ces coulées étaient toujours actives lorsque le HVO a publié sa dernière mise à jour le 27 mai dans la soirée. Les récents efforts de colmatage des puits devraient empêcher que s’échappe de l’hydrogène sulfuré (H2S).
L’Overlook Crater au sommet du Kilauea  continue à émettre des panaches de cendre. Les observations au cours de la semaine écoulée ont montré un recul des parois du cratère, et donc un agrandissement de ce dernier, en raison de leur effondrement.
Source: HVO.

Dernière minute: La Protection Civile a ordonné aux habitants des Leilani Estates dont les habitations se trouvent sur Nohea Street et Luana Street, entre Leilani Avenue et Kahukai, ainsi que sur Kupono Street entre Malama Street et Leilani Avenue, de partir immédiatement car le lave en provenance de la Fracture n° 7 se dirige rapidement vers ce secteur.

°°°°°°°°°°

22 heures (heure française) : Selon le HVO, la lave qui est sortie de la fracture n° 8 le 27 mai dans la soirée se trouvait à une cinquantaine de mètres de Pohoiki Road qu’elle menaçait de traverser vers 4 heures du matin le 28 mai. L’USGS a diffusé une nouvelle carte de l’éruption (voir ci-dessous).
On continue à observer une forte sismicité au sommet alors que la déflation se poursuit.
Les émissions de gaz restent très élevées au niveau des fractures éruptives. On s’attend à une forte présence du vog sur l’île d’Hawaï le 28 mai à cause des vents faibles. Ces derniers, combinés à des émissions sporadiques de cendre au sommet du Kilauea, peuvent entraîner d’importantes concentrations de cendre et de SO2 dans les zones sous le vent, aussi bien au sommet du Kilauea que le long des fractures dans l’East Rift Zone.

Source : HVO.

Le vog – ou brouillard volcanique – généré par l’éruption du Kilauea a atteint les Îles Marshall, à 3700 kilomètres de l’archipel hawaiien où il envahit le ciel. Les conséquences sont classiques : Les gens souffrent de symptômes bénins tels que des yeux qui brûlent, des maux de tête et des maux de gorge.
Selon le Réseau International de Santé et de Gestion des Risques Volcaniques, les personnes souffrant d’asthme ou de problèmes respiratoires ont intérêt à rester à l’intérieur. Un filtre à air ambiant peut également réduire l’inconfort généré par le brouillard, mais les masques ont un effet limité. Le Réseau recommande également à la population gens d’éviter les activités exténuantes ou d’avoir recours à l’aide médicale en cas de problèmes respiratoires. En l’absence de vent, le vog peut s’accumuler dans certaines zones que les gens doivent évacuer si la pollution s’intensifie. Les alizés envoient le vog vers l’ouest, de sorte que les zones situées à l’est de l’éruption sont relativement épargnées. Le tourisme n’a pas été affecté par le brouillard sur la majeure partie de la Grande Ile d’Hawaii.
Source: Presse internationale.

°°°°°°°°°°

23 heures (heure française): Voici les dernières nouvelles concernant les coulées de lave à Lower Puna:
– La coulée rapide qui était apparue dimanche soir et que inquiétait la Protection Civile provenait de la fracture n° 8. Cette fracture alimentait une coulée en chenal qui avançait vers le nord le long de la coulée existante, avant d’obliquer vers l’est et de sortir des Leilani Estates près de l’intersection entre Kahukai Street et Hookupu Street. A 8 heures lundi matin, la lave avait commencé à traverser Pohoiki Street, mais sa vitesse de progression a ensuite ralenti de manière significative et elle n’avançait plus que de quelques mètres par heure.
– Les fractures  6 et 13 sont inactives.
– La fracture  9 s’est réactivée mais n’émet que de petites quantités de lave.
– Les fractures 7 et 21 ne sont plus actives et les coulées de lave provenant de la fracture 21 n’avancent plus sur le site de la centrale géothermique PGV.
Source: HVO.

——————————————–

8 :00 a.m. (French time): The eruption continuous in Kilauea’s Lower East Rift Zone.
Fissures 22 and 13 continue to feed lava flows extending south, but lava entries in the ocean on May 27th had diminished compared with the day before.

Fissure 6 is no longer active.

Fissure 21 has been intermittently active.
Fissure 7 activity is very active with lava fountains feeding two perched channels. The north channel fed a flow that advanced into PGV property and approached pad E before it stalled; however, the flow was later refreshed by lava from the vent and, about noon on May 27th, started to advance again covering a portion of pad E and also producing a narrow flow to the north of pad E. These flows were still active when HVO posted its latest update on May 27th in the evening. Efforts to quench the wells are expected to prevent any release of hydrogen sulphide gas.

Ash continues to erupt intermittently from the Overlook Crater at the Kīlauea summit. Observations during the past week have documented retreat of the Overlook Crater wall due to collapse of the steep enclosing walls and rim.

Source: HVO.

Last minute: The Civil Defense has ordered Leilani Estates residents on Nohea and Luana streets between Leilani Avenue and Kahukai, and on Kupono Street between Malama Street and Leilani Avenue to evacuate immediately because of fast moving lava from fissure No. 7.

°°°°°°°°°°

10:00 p.m. (French time): According to HVO, lava from the outbreak from Fissure 8 that took place on May 27th in the evening was about 50 metres from crossing Pohoiki Road as of 4 a.m. on May 28th. USGS has released a new map of the eruption (see below).

High rates of earthquakes are occurring at the summit as deflation continues.

Volcanic gas emissions remain very high from the eruptive fissures. Widespread vog is expected on Hawaii island today along with weak winds. This wind pattern, combined with occasional bursts of ash from the Kilauea summit, may lead to build up of ash and SO2 downwind of the Kilauea summit and fissures on the East Rift Zone.

Source: HVO.

The “vog” or volcanic fog produces by the Kilauea eruption has reached the Marshall Islands, 3,700 kilometres away, where it is blanketing the sky. People are suffering from mild symptoms such as burning eyes, headaches and sore throats.

According to the International Volcanic Health and Hazard Network, or IVHHN, people with asthma or respiratory problems should stay inside. A room air cleaner can also reduce risk, but masks do little. The network also reccomends that people avoid strenuous activities outside or seek medical help if they experience breathing issues. In the absense of wind, vog can accumulate in one area, which people should evacuate if the pollution escalates. Trade winds are blowing the vog west, so any area east of the eruption is unlikely to experience strong effects from it. Tourism on most parts of the Big Island have continued as normal.

Source : International press.

°°°°°°°°°°

11 :00 p.m. (French time): Here is the latest news about the lava flows in Lower Puna :

– The fast-moving flow that broke out on Sunday night originated from Fissure 8. The fissure fed a channelized flow that moved north along the margin of the existing flow before turning east and crossing out of Leilani Estates near the intersection of Kahukai and Hookupu streets. At 8:00 a.m. on Monday morning it had started to cross Pohoiki Road, but the advance rate had slowed significantly to only a few metres per hour..
Fissures 6 and 13 are inactive.

– Fissure 9 is reactivated but erupting small amounts of lava.

– Fissures 7 and 21 are no longer active and lava flows from fissure 21 have largely stalled on PGV property.
Source: HVO.

Impressionnante photo de la coulée émise par la fracture n° 7 qui produit une spectaculaire fontaine que l’on aperçoit à l’arrière-plan (Crédit photo: USGS)

Source: USGS