Merapi (Indonésie): Hausse du niveau d’alerte // Alert level raised

Le niveau d’alerte du Merapi est passé de 1 (Normal) à 2 (Waspada = Vigilance)
après une série de quatre éruptions phréatiques – les plus récentes les 20, 21 et 22 mai – suivies de séismes d’origine tectonique. La quatrième explosion s’est produite à 01h47 le 22 mai (heure locale); elle a duré trois minutes et le panache de cendre a atteint 3 500 mètres de hauteur
Les autorités ont demandé aux habitants vivant à moins de 3 km du volcan de se préparer à évacuer la zone et ont demandé aux visiteurs, y compris aux randonneurs, de rester à l’écart des zones potentiellement menacées par l’activité du Merapi. Quelque 600 personnes vivant dans la zone d’exclusion ont quitté leurs maisons depuis le 22 mai.
Il n’y a pas eu de victimes et l’aéroport international de Yogyakarta n’a pas été affecté par l’activité du Merapi.
Sources: VSI, The Jakarta Post.

——————————————-

The alert level for Mount Merapi has been raised from 1 (Normal) to 2 (Waspada = Caution)

after a string of four phreatic eruptions – the latest ones on May 20th, 21st and 22nd – followed by tectonic earthquakes. The fourth explosion occurred at 1:47 a.m. on May 22nd in the morning; it lasted three minutes and the ash plume reached 3,500 meters

Authorities called on residents living within 3 km of the volcano to prepare for evacuations and asked visitors, including hikers, to stay away from areas possibly affected by Merapi’s volcanic activities. Some 600 people living within the exclusion zone have evacuated since early Tuesday, May 22nd.

There have been no reports of casualties and operations at Yogyakarta international airport have not been affected.

Sources: VSI, The Jakarta Post.

 

Photo: C. Grandpey

 

Publicités

Nouvel épisode éruptif sur le Merapi (Indonésie) // New explosive eruption on Mt Merapi (Indonesia)

Une nouvelle éruption phréatique s’est produite sur le Merapi, dans le centre de l’île de Java, à 1h25 le 21 mai 2018. L’éruption, qui n’a duré que 19 minutes, a envoyé un panache de cendre jusqu’à 700 mètres de hauteur. C’est beaucoup moins que lors de la première éruption au cours de laquelle le Merapi avait propulsé la cendre à 5 500 mètres au-dessus du cratère.
Bien que le VSI ait demandé aux habitants de la région de rester calmes et de poursuivre leurs activités quotidiennes, l’Institut a également demandé aux randonneurs de ne pas aller au-delà de Pasar Bubrah ou de la zone Post II, à seulement 2 kilomètres du sommet de la montagne. Il a également été demandé aux habitants de la région de rester vigilants, surtout pendant les périodes de pluie, avec le risque de lahars.
Source: VSI et presse indonésienne.

————————————–

Another phreatic eruption occurred at Mount Merapi, Central Java, at 1:25 a.m. on May 21st, 2018. The eruption, which lasted for only 19 minutes, spewed volcanic ash as high as 700 metres into the sky. It was smaller than the first eruption during which Merapi ejected volcanic ash 5,500 metres from its crater.

Although VSI has asked people around the area to remain calm and go about their daily activities, it has called on mountaineers to avoid hiking beyond Pasar Bubrah or the Post II area, which is only 2 kilometres from the top of the mountain. It also asked residents in the area to stay alert, especially during rain, because of a possible lahars.

Source: VSI & Indonesian press.

Merapi (Indonésie)

Le Merapi a émis une colonne de cendre le 11 mai 2018, obligeant les aéroportuaires de Yogyakarta à décréter un arrêt temporaire des activités de l’aéroport international. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge. Les autres aéroports du centre de l’île de Java fonctionnent normalement.
Le VSI indique que le Merapi a commencé à émettre des panaches de cendre jusqu’à une altitude de 5500 mètres à 07h40 (heure locale L’éruption a été qualifiée de « phréatique » par plusieurs médias d’information. Tous les habitants à moins de 5 kilomètres du volcan ont dû quitter leurs maisons. 120 personnes qui randonnaient sur le Merapi n’ont pas été affectées par l’éruption et sont en sécurité.

On assiste actuellement à un retour à la normale.
Sources: VSI, journaux indonésiens.

————————————–

Mount Merapi spewed a column of ash into the sky on May 11th, 2018, forcing authorities at Yogyakarta’s International Airport to impose a temporary suspension of activities. The Aviation Colour Code was raised to Red. Other nearby airports in Central Java are operating normally.  

VSI reports that Mt. Merapi’s crater began spewing debris at a height of 5,500 metres, at 07.40 a.m. local time. The eruption was said to be “phreatic” by several news media. All residents within 5 kilometres of the volcano were forced to evacuate their homes. 120 people who had been hiking up Merapi are safe.

The situation is getting back to normal.

Sources: VSI, Indonesian newspapers.

Photo: C. Grandpey

Ambae (Vanuatu): Evacuation à brève échéance // Evacuation in the short term

Le Vanuatu se prépare à évacuer définitivement toute la population d’Ambae car les volumineux nuages de cendre qui s’échappent du volcan Manaro Voui anéantissent les récoltes, polluent l’eau et l’air. Plus d’un quart de l’île d’Ambae a été durement affecté par l’éruption et de nombreux toits de chaume traditionnels se sont effondrés sous le poids de la cendre. Des jardins ont été complètement détruits dans certains endroits et les réserves d’eau ont été polluées ; l’eau a un goût étrange et peu engageant. En outre, les particules de cendre peuvent causer des problèmes respiratoires.
Les quelque 10 000 personnes qui restent sur Ambae ont des sentiments mitigés quant au plan d’évacuation. Celles qui sont gravement affectées par la cendre sont impatientes de partir alors que d’autres n’ont pas envie de perdre leurs terres et leurs cultures.
L’île a été temporairement évacuée en septembre dernier lorsque l’éruption du Manaro Voui a commencé. Cette fois, les autorités prévoient une évacuation permanente. Le Conseil des Ministres de Vanuatu devrait approuver le plan de relocalisation d’ici la semaine prochaine. Il y a encore beaucoup de détails à traiter, comme les écoles et les biens à attribuer aux personnes déplacées, ainsi que la négociation pour l’attribution de nouvelles terres et de nouvelles maisons.
Beaucoup de gens à Ambae ont des liens familiaux et spirituels étroits avec Maewo et Pentecôte, les îles où ils seront transférés. Selon la religion traditionnelle, les îles font même partie d’une famille dans laquelle Pentecôte est la mère, Maewo le père et Ambae le fils.
La plupart des habitants d’Ambae vivent d’une agriculture de subsistance et de la pêche. Des centaines de personnes ont déjà été évacuées vers des abris temporaires sur des parties de l’île qui ne sont pas touchées par la cendre.
Des pays comme la France, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont fourni une aide matérielle et financière au moment de l’évacuation de septembre. L’Australie vient d’annoncer qu’elle allouerait une somme de 300 000 dollars australiens pour aider à l’évacuation permanente de l’île, en mettant l’accent sur les besoins des femmes, des enfants et des personnes handicapées.
Personne ne sait si les habitants d’Ambae pourront un jour revenir vivre sur leur île. Un porte-parole du gouvernement a déclaré qu’il n’avait pas la réponse à une telle question. « Nous ne savons pas », a-t-il dit. « Il faut demander au volcan. »
Source: Newstimes.

—————————————-

Vanuatu is preparing to permanently evacuate the entire population of Ambae as thick ash spewing from Manaro Voui Volcano kills crops, dirties water supplies and fouls the air. More than one-quarter of Ambae has been severely impacted, with many traditional thatch roofs collapsing under the weight of the thick ash. Gardens have been buried and killed in some places and water supplies have been discoloured and the water tastes strange. Besides, the fine ash can cause respiratory problems.

The 10,000 or so people who remain on Ambae have mixed feelings about the plans. Some who are badly affected by the ash are eager to leave while others are resisting losing their land and culture.

The island was temporarily evacuated last September when the eruption cycle began. This time, authorities are planning a permanent move. The Vanuatu Council of Ministers is expected to approve a relocation plan by next week. There are still many details to work through, including providing schools and facilities to the displaced residents and negotiating land and new homes for them.

Many people on Ambae have close family and spiritual ties to the islands where they willl be relocated, Maewo and Pentecost. Traditional religion even has it that the islands are part of a family, Pentecost being the mother, Maewo the father and Ambae the son.

Most people on Ambae live a subsistence lifestyle by farming and fishing. Already hundreds of people have moved to temporary shelters on parts of the island that are not so affected by the ash.

Other countries including France, New Zealand and Australia provided aid and financial help for the September evacuation. Australia has just announced it was providing 300,000 Australian dollars to help with the island’s permanent evacuation, with a focus on the needs of women, children and people with disabilities.

Nobody knows if there is a chance that the residents might be able to one day move back to Ambae. A government spokesman said that was not a question for him. « We don’t know, » he said. « You’ll have to ask the volcano. »

Source : Newstimes.

Crédit photo: GNS Science

Ambae (Vanuatu): Dernières nouvelles // Latest news

Comme je l’ai écrit dans une note précédente, le Manaro Voui est en alerte de niveau 3 sur une échelle de cinq et représente toujours une menace pour la santé des habitants de l’île que le gouvernement encourage à évacuer. Le volcan est entré en éruption en septembre 2017, provoquant une brève évacuation. L’éruption s’est intensifiée le mois dernier, forçant le gouvernement à décréter l’état d’urgence et à inciter la population à quitter Ambae pour aller vivre dans des endroits plus sûrs ailleurs au Vanuatu.
Le Vanuatu Daily Post nous apprend que le chef suprême d’Ambae avait demandé au Conseil de l’île Santo de lui octroyer de la terre lors d’une récente cérémonie traditionnelle organisée par le Conseil National des Chefs. Nous apprenons aujourd’hui que le Conseil des chefs de l’île Santo a accepté de réinstaller les 11 000 habitants d’Ambae. Une lettre a été écrite au gouvernement d’Ambae pour lui donner l’autorisation de commencer le processus de relocalisation.
Une réponse positive avait également été reçue d’autres îles voisines comme Maewo et Pentecôte, mais la cendre d’Ambae affecte également Maewo et Pentecôte qui ne sont pas assez grandes pour accueillir tous les habitants d’Ambae.
Le chef de l’île Santo a déclaré que le site proposé sur son île était assez grand pour recevoir les 11 000 personnes. Les populations du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest d’Ambae pourront s’organiser en fonction de leurs régions respectives.
En attendant, les volcanologues qui surveillent l’éruption sur Ambae ont indiqué qu’elle était susceptible de se calmer et qu’il retomberait donc moins de cendre sur l’île. Cependant, la situation actuelle et les dégâts importants causés par la cendre montrent que de nouvelles éruptions peuvent se produire et perturber encore davantage la vie sur l’île.
Source: New Zealand Herald.

—————————————-

As I put it in a previous post, Ambae’s Manaro Voui crater is at alert level three on a scale of five, posing a threat to the health of the island’s inhabitants who are being encouraged by the government to evacuate. The volcano began erupting in September last year, prompting a short term evacuation. It intensified last month, forcing the government to announce a state of emergency and to incite the population to leave Ambae to go and live in safer places elsewhere in Vanuatu.

The Vanuatu Daily Post reports that Ambae’s paramount chief had requested the land from Santo’s council during a recent traditional ceremony organised by the National Council of Chiefs. We learn today that the Council of Chiefs on Vanuatu’s Santo Island has agreed to resettle 11,000 people from Ambae. A letter has been written to the Ambae government to grant it the right to start the process.

There was also a good response from other neighbouring islands like Maewo and Pentecost, but ashfall from Ambae is also affecting Maewo and Pentecost which are not large enough to accomodate all Ambae residents.

The Santo Chief said the proposed site on his island was big enough for all 11,000 people. It is large enough to accommodate the people of North, South, East and West Ambae in their respective areas.

Meanwhile, volcanologists monitoring the eruption on Ambae said the eruption was likely to calm down and the ashfall was likely to ease on the island. However, the current situation and the heavy damage caused by the ash shows that more eruptions may occur and affect even more people’lives.

Source: New Zealand Herald.

Crédit photo: NASA

Explosions sur le Stromboli (Sicile / Italie) // Explosions at Stromboli Volcano (Sicily / Italy)

L’événement n’a rien d’exceptionnel mais il mérite d’être signalé. Un épisode explosif avec trois événements majeurs s’est produit sur le Stromboli le 24 avril 2018. La première explosion a eu lieu à 09:05 (TU); elle a envoyé de la cendre et des matériaux incandescents jusqu’à 250 mètres au-dessus du cratère, avec des retombées sur la zone sommitale et le long de la Sciara del Fuoco.
Cette explosion a été suivie d’une seconde, une minute plus tard, avec une petite fontaine de lave.

La troisième explosion a eu lieu à 09h10 avec un nuage de cendre qui s’est étiré vers le SE. Elle a montré une intensité plus faible que les précédentes.
Malheureusement, les signaux sismiques des explosions ne sont pas disponibles en ligne.
Voici une courte vidéo des explosions:
https://youtu.be/ZnvVKkLCF-o

Sources: INGV, The Watchers.

————————————-

It is not exceptional but deserves to be noted. An intense explosive episode with three major events occurred at Stromboli volcano on April 24th, 2018. The first explosion took place at 09:05 (UTC); it ejected ash and incandescent material that went up to 250 metres above the crater and then fell in the summit area and along the Sciara del Fuoco.

This explosion was followed by a second one, one minute later, with a small lava fountain.

The third explosion took place at 09:10 with an ash cloud that drifted to the SE. It showed a lower intensity than the previous ones.

Unfortunately, the seismic signals of the explosions are not available online.

Here is a short video of the explosions:

https://youtu.be/ZnvVKkLCF-o

Sources : INGV, The Watchers.

Photo: C. Grandpey

Eruption du volcan Io Yama (Japan) // Eruption of Io Yama Volcano (Japan)

Selon l’agence Reuters, le volcan Io Yama sur l’île de Kyushu est entré en éruption le jeudi 19 avril 2018, avec des nuages de cendre et des projections de blocs, ce qui a incité les autorités à interdire l’accès au sommet. Il n’est fait état d’aucun dégâts et d’aucune victime.
Les images diffusées à la télévision montrent une fumée grisâtre provenant de plusieurs endroits sur le flanc du Io Yama qui appartient au complexe volcanique de Kirishima.
Le niveau d’alerte est passé de 2 à 3 sur l’échelle de 5. La JMA a prévenu que les projections pouvaient atteindre une distance de 2 km.

—————————————

According to the Reuters press agency, Io Yama volcano on island of Kyushu erupted on Thursday, April 19th 2018, shooting clouds of smoke and rocks into the sky, and prompting authorities to ban access to the peak. There were no reports of any damage or casualties.

Television footage showed grayish smoke jetting from several spots on the side of the mountain in the Kirishima range.

The alert level for Io Yama was raised to 3 from 2 on Japan’s 5-level scale, with the Japan Meteorological Agency warning that volcanic rocks could be hurled as far as 2 km..