Kilauea (Hawaii): Situation sur l’East Rift Zone et tourisme en berne // Situation on the East Rift Zone and tourism in trouble

9h00 (heure française): La journée du 14 mai se termine à Hawaï tandis que celle du 15 mai commence en France. L’éruption continue le long de l’East Rift Zone, a partir de plusieurs bouche actives dans la partie nord-est du système de fractures. L’activité consiste essentiellement en fontaines et projections de lave pouvant atteindre une trentaine de mètres de hauteur, tandis qu’une coulée s’échappe du segment de fracture n°17. La lave avance en direction est-sud-est, parallèlement à la zone de rift, avant d’obliquer légèrement vers le sud. Le front de coulée se trouve à environ 2 km au sud de la Highway 132 et à 2 km de la Highway 137 qui longe la côte sud qui pourrait se trouver menacée si la lave continuait à progresser. Toutefois, le HVO indique que la lave en provenance du segment de fracture n°17 a ralenti sa course. Elle n’a progressé que de 300 mètres au cours des 6 dernières heures, contre 100 mètres par heure en début de journée.  Le segment de fracture n°18 qui est apparu le 13 mai est faiblement actif. Une fracture n°19 a été observée tout près de la fracture n°15, juste au nord-est de Pohoiki Road et au nord de Hinalo Street, à l’extrémité E des Lanipuna Gardens. Cette fracture 19 émet une coulée de lave qui ne progresse guère. On peut voir toutes ces coulées de lave sur la carte ci-dessous
Le principal danger réside actuellement dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) qui demeurent élevées dans toute la région. Les fractures au sud-est de la subdivision des Lanipuna Gardens émettent de grandes quantités de gaz. Les habitants de la région et, en particulier, des terres agricoles le long de Pohoiki Road à proximité des Lanipuna Garden sont informés que le niveau de qualité de l’air est ROUGE, ce qui signifie un danger immédiat pour la santé.
Sources: HVO et Protection Civile.

Le tourisme est profondément affecté par l’éruption actuelle dans le district de Puna. Le navire de croisière MS Pride of America ne fera aucune halte sur la Grande Ile cette semaine en raison de « conditions défavorables. » Suite à l’annulation de ces escales, le navire effectuera un arrêt supplémentaire à Lahaina sur l’île de Maui. Le Pride of America devait s’arrêter deux fois sur la Grande Ile cette semaine, une fois à Hilo et une fois à Kona. L’une des escales a également été annulée la semaine dernière. La compagnie Royal Caribbean International a également annulé une escale du navire MS Radiance of the Sea à Big Island la semaine dernière.
Les annulations interviennent alors que l’industrie touristique connaît déjà des difficultés sur la Grande Ile. L’éruption du Kilauea provoque une foule d’annulations, en dépit du fait que la majeure partie de l’île ne présente aucun risque. Comme je l’ai écrit précédemment, certains hôteliers et organisateurs d’activités ont dû fermer boutique.
Les réservations pour l’été sont en chute de près de 50 pour cent par rapport aux années précédentes. Ces réservations sont considérées séparément du trafic de croisières, mais si on calcule que chacun des 2 500 passagers du Pride of America dépense en moyenne 70 dollars lors de chaque escale, le coût de l’annulation devient très important et atteint près de 500,000 dollars pour une semaine. La Norwegian Cruise Line qui gère le navire n’a pas précisé si les annulations se poursuivront les semaines suivantes.
Source: Journaux hawaïens.

°°°°°°°°°°

23 heures (heure française): L’éruption n’a pas évolué de manière significative à Lower Puna. Au matin du 15 mai, l’activité reste concentrée sur la fracture n° 17. La coulée de lave a peu progressé au cours des dernières heures. On estime qu’elle avance d’une vingtaine de mètres par heure. La lave se déplace généralement vers l’est-sud-est et le front se trouve à environ 2 km de la Highway 137.
Une nouvelle fracture s’est ouverte le 15 mai dans la subdivision de Lanipuna Gardens, au nord-est de la n° 19.

La principale évolution concerne la zone sommitale du Kilauea. Le HVO fait état de chutes de pierres et d’explosions de gaz dans le cratère de l’Halema’uma’u. Le panache émis par l’Overlook Crater s’élève de 900 à 1200 mètres de hauteur et entraîne des retombées de cendre dans le district de Ka’u. Des cendres sont signalées sur la Highway 11 jusqu’à Pahala. La prudence est recommandée car la cendre qui est irritante pour les yeux et les voies respiratoires. Les personnes qui ont des problèmes respiratoires doivent prendre des précautions supplémentaires. Les automobilistes sont invités à conduire avec prudence.
Source: USGS / HVO.

———————————————-

9 a.m. (French time): May 14th is coming to an end in Hawaii while May 15th is starting in France. The eruption along the East Rift Zone continues from multiple points along the northeast end of the active fissure system. Activity is dominated by lava fountaining, explosion of spatter more than 30 metres into the air, and an advancing lava flow from fissure 17. The flow is travelling roughly east-southeast parallel to the rift zone before turning slightly south. The front is about 2 km south of Highway 132 and within 2 km of the coastal Highway 137 which could become thtreatened. However, HVO scientists indicate that the flow from fissure 17 has slowed, progressing only 300 metres in the last six hours. Earlier in the day, it had been progressing at about 100 metres per hour.

. Fissure 18 that became active late yesterday is weakly active. A fissure 19 has been spotted very near fissure 15 just northeast of Pohoiki Road and north of Hinalo Street at the east end of Lanipuna Gardens. It is producing a sluggish lava flow. All the lava flows can be seen on the map below

Volcanic gas emissions remain elevated throughout the area. Fissures in the southeast area of Lanipuna Gardens area are emitting high levels of SO2. Residents in the area and surrounding farm lots on Pohoiki Road near Lanipuna Gardens are advised the air quality is RED, which means immediate danger to health.

Sources: HVO & Civil Defence.

Tourism is deeply affected by the current eruption in the District of Puna. The cruise ship MS Pride of America will not make any stops on the Big Island this week due to “adverse conditions” on the island. With the port calls cancelled, the ship will instead make an additional stop in Lahaina on the island of Maui. The Pride of America was scheduled to stop twice on the Big Island this week, once in Hilo and once in Kona. One of the ship’s visits was also cancelled last week. Cruise line Royal Caribbean International also cancelled one Big Island visit by the MS Radiance of the Sea last week.

The cancellation comes amidst an already struggling tourism industry on the Big Island, with the continuing Kilauea eruption causing widespread cancellations from would-be visitors, despite the fact that a vast majority of the island is safe to visit. As I put it before, some hoteliers and activities organizers have had to shut down their businesses.

Summer reservations are already nearly 50 percent less than bookings in previous years. While those bookings are considered separately from cruise ship traffic, if each of the 2,500 possible passengers on the Pride of America spent $70 at each port, the cost of the cancellation could be enormous, reaching nearly half a million dollars for a single week. The Norwegian Cruise Line gave no indication whether the cancellation will continue after this week.

Source: Hawaiian newspapers.

°°°°°°°°°°

11 p.m. (French time): The eruption has not developed significantly in Lower Puna. In the morning of May 15th, activity remains concentrated at fissure 17. Lava flows have advanced little over the past day. The current estimate of advance is about 20 metres per hour. The flow is moving generally east south east and is about 2 km above Highway 137.

A new fissure opened on May 15th in the morning in the Lanipuna Gardens subdivision, northeast of fissure 19.

The main change in activity now concerns the summit area of Kilauea Volcano. HVO reports rockfalls and gas explosions within Halema‘uma‘u Crater. The plume from the Overlook Crater rises an estimated 900 to 1200 metres above the ground and is carrying ash across the Ka‘u District. Ash is being reported along Highway 11 to Pahala. There are warnings about excessive exposure to ash which is an eye and respiratory irritant. Those with respiratory problems should take extra precaution. Motorists are advised to drive with caution.

Source: USGS / HVO.

Vue du panache de cendre émis par l’Overlook Crater (Crédit photo: HVO)

Source: USGS

Publicités

Kilauea (Hawaii) Les risques d’une vie sur un volcan actif // Kilauea (Hawaii) : The risks of living on an active volcano

Cela fait 35 ans que le Kilauea est en éruption, plus précisément depuis le 3 janvier 1983 quand le Pu’uO’o s’est réveillé de manière spectaculaire. Le volcan occupe toute la partie sud-est de l’île d’Hawaï. Malgré cela, les habitants des Leilani Estates, bien que vivant dans la zone de danger n°1, une zone menacée par les coulées de lave, se sont souvent trouvés à plusieurs kilomètres du danger.
Cependant, les dernières décennies ont montré que quelque chose était en train de changer, que le danger se rapprochait, et que l’activité éruptive pourrait débarquer un jour ou l’autre dans la subdivision des Leilani Estates. Pendant 30 ans, la lave avait choisi de couler dans le secteur de Kalapana. Puis, en 2014, des coulées ont failli couper en deux la bourgade de Pahoa, ce qui a révélé un changement dans le comportement du volcan. Kalapana est un village construit sur un champ de lave à environ 15 kilomètres au sud-ouest des Leilani Estates, tandis que Pahoa n’est qu’à environ 3 kilomètres au nord de la subdivision.
On a recensé trois coulées de lave dans le secteur des Leilani Estates depuis 1790. L’éruption la plus récente a eu lieu en 1955, avant la construction des subdivisions dans la région. Le volcan s’était fait oublier, jusqu’à ce que sa dernière éruption oblige les habitants à fuir.
La construction des Leilani Estates a été approuvée en 1960, et quelque 1600 personnes vivent dans la subdivision aujourd’hui. C’est une zone majoritairement rurale où les maisons ont des prix relativement abordables, contrairement à celles beaucoup plus chères sur les îles d’Oahu et Maui. Malgré la situation de la subdivision dans une zone où les coulées de lave présentent un risque élevé sur la Grande Ile d’Hawaii, il n’y a pas de restrictions de construction. Aujourd’hui, les habitants croisent les doigts pour que leurs habitations soient épargnées par la lave, mais 26 d’entre elles ont déjà été détruites…

————————————–

Kilauea Volcano has been erupting almost continuously for 35 years, with the Pu’uO’o eruption starting on January 3rd 1983. The volcano takes up the entire southeast portion of the island of Hawaii. Despite this situation, residents of Leilani Estates – though living in Hazard Zone 1, an area most at risk from lava flows – have often been several kilometres away from danger.

However, the past decades showed that something could change and that eruptive activity could occur some day or other in the subdivision. For the last 30 years, lava had been flowing down to Kalapana. Then in 2014, it almost cut Pahoa in half, which revealed a change in the volcano’s behaviour. Kalapana is a small town resting on top of a lava field about 15 kilometres southwest of Leilani Estates. Pahoa, much closer, is only about 3 kilometres to the north.

There have been three lava flows in the Leilani Estates area since 1790. The most recent eruption near the Leilani Estates area was in 1955, before subdivisions were built in the area. The volcano had long been dormant, until its eruption forced villagers in the area to flee.

The construction of Leilani Estates was approved in 1960, and about 1,600 people live in the neighbourhood today. It is a rural area that has offered relatively affordable homes, in contrast with Hawaii’s more expensive real estate on Oahu and Maui. Despite the neighborhood’s position in an area where lava flows are most likely to occur on the island, there are no building restrictions. Today, the residents are crossing their fingers, with the hope that their houses will be spared by the lava, but 26 of them have already been destroyed…

Sud-est de la Grande Ile avec les Leilani Estates (Source: Google Maps)