Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelle de l’éruption // Latest news of the eruption

08h00 (heure française): L’éruption dans la subdivision des Leilani Estates se poursuit, en particulier au niveau de deux fractures. Elle semble marquer le pas, mais il faut rester très prudent car la quantité de magma en jeu est très importante. Au cours des 12 dernières heures, la déformation du sol dans la zone a montré une pause dans l’accumulation de magma dans la partie distale de l’intrusion. D’une manière générale, la sismicité n’a pas évolué de manière significative. Les secousses se poursuivent, mais moins intensément qu’au cours des deux derniers jours,. Les stations sismiques les plus proches des fractures éruptives enregistrent des fluctuations d’amplitude qui correspondent aux variations de l’activité. .
Les inclinomètres au sommet de Kilauea continuent à enregistrer une tendance déflationniste et le niveau du lac de lave continue de baisser. Il a chuté d’environ 35 mètres au cours des dernières 24 heures.

Le cône Pu’uO’o continue de dégonfler, avec la possibilité de nouveaux effondrements.

La coulée de lave de 61g n’est plus active.

A 18h45 (heure locale), le 6 mai, le HVO et les autorités locales ont recensé un total de 10 fractures éruptives dans les Leilani Estates. Au moins 30 structures, dont 26 maisons, ont été détruites.
Sources: HVO et journaux hawaïens.

°°°°°°°°°°°

11 heures (heure française) :A 23h00 (heure locale) le 6 mai, le HVO a indiqué que l’activité sismique liée à l’éruption avait diminué, même si l’éruption se poursuit dans les Leilani Estates.
Les scientifiques du HVO ont déclaré qu’ils avaient enregistré environ 31 séismes de magnitude M 2 à des profondeurs inférieures à 8,5 km sous le sommet du Kilauea au cours des 24 heures se terminant vers 21 heures le 6 mai. Il s’agit d’une diminution par rapport à la période précédente de 24 heures où l’on avait enregistré 152 séismes de M 2 et M 3.
Les fractures qui se sont ouvertes dans les Leilani Estates continuent à émettre de la lave. La fissure n ° 8 s’est ouverte et a émis des fontaines de lave jusqu’à environ 16h le 6 mai. La coulée de lave issue de la fracture a progressé vers le nord dans l’après-midi, même après l’arrêt des fontaines. La lave a traversé Ho’okopu Road à environ 900 mètres de la fracture. De nouvelles fractures sont apparues à proximité des fractures n ° 8 et 9 ; elles n’émettent que de la vapeur et des gaz.
Source: HVO.

°°°°°°°°°°°

18 heures (heure française): Le nombre de maisons détruites monte d’heure en heure, au fur et à mesure que la lave continue à avancer dans les Leilani Estates. Le 6 mai au soir soir, 30 structures avaient été détruites, dont au moins 26 maisons, alors que la lave continuait à s’écouler de 10 fractures à l’intérieur ou à proximité des Leilani Estates. Certaines coulées avaient parcouru 400 mètres depuis leur source.

Le dimanche 6 mai, une grande partie des structures détruites se trouvait sur une zone autour de Luana Street. Une importante coulée se dirigeait vers le nord depuis la fracture qui s’était ouverte dans Luana Street. L’éruption ne semble pas vouloir ralentir. Il y a eu quelques pauses hier, mais il y a probablement encore beaucoup de magma sous terre.

Moins d’une douzaine de personnes ont refusé de quitter leurs maisons, mais personne n’est certain que toutes les personnes réfractaires aient été localisées.
Comme je l’ai écrit auparavant, les autorités ont permis à certains habitants de revenir dans le lotissement pour récupérer les animaux domestiques et des effets personnels, avec une longue file d’attente à l’entrée du lotissement.
Le dioxyde de soufre (SO2) et les autres émissions gazeuses provenant des bouches éruptives continuent de présenter un risque pour les personnes dans les Leilani Estates et, lorsque le vent tourne pendant la journée, les autorités doivent adapter les zones ouvertes ou les routes barrées. La police vient de rouvrir la Highway 130 entre la Highway 132 à Pahoa et Kalapana.
La Protection Civile  a fait savoir dimanche après-midi que la police a mis en place une politique de tolérance zéro vis-à-vis du pillage ou du vandalisme. Pour l’instant, il n’a été signalé aucun tel acte dans la subdivision
Un centre d’hébergement d’urgence est ouvert au centre communautaire de Pahoa; 146 personnes y résidaient dimanche après-midi. L’autre centre d’hébergement du Centre communautaire de Keaau comptait 15 personnes.
Les écoles publiques de Pahoa et l’école primaire de Keonepoko devraient rouvrir lundi après inspection de l’école de Pahoa pour évaluer les dégâts causés par le séisme de M 6.9 vendredi dernier et s’assurer qu’il n’y a pas de problème de sécurité.. Certaines autres écoles de la région resteront fermées pour des raisons de sécurité.
Une réunion publique organisée par la Protection Civile pour faire le point sur l’emplacement et la progression des coulées de lave a été programmée lundi soir à 17h30 à la cafétéria de la Pahoa High School.
Source: Journaux hawaïens.

°°°°°°°°°°

20 heures : Dans sa dernière mise à jour diffusée le 7 mai à 7h45 (heure locale), le HVO indique que ‘l’activité éruptive au niveau des fractures est actuellement réduite mais il ne s’agit probablement que d’une pause. Une reprise de l’activité avec de nouvelles émission de lave est probable car la sismicité reste élevée dans la région ».

La Protection Civile a adressé un message d’alerte à l’attention des habitants de Lower Puna dans la soirée du dimanche 6 mai, après l’ouverture d’une onzième fracture. Les habitants des Leilani Estates entre Kupono Street et Mohala Street ont été invités à évacuer leurs maisons.
De plus, les autorités mettent constamment en garde contre les niveaux élevés de SO2 dans le secteur. Le HVO indique que le gaz présente des concentrations mortelles près des fractures éruptives. Pour finir, il convient de noter que les coulées de lave avancent à travers les zones boisées. La matière organique brûle et libère du méthane (CH4) qui peut s’accumuler dans des poches sous les coulées de lave ou sous terre et exploser violemment.

Un survol de la zone de l’éruption (voir vidéo ci-dessus) montre l’ampleur de l’éruption fissurale dans les Leilani Estates.

———————————–

8:00 (French time): The eruption within Leilani Estates continues with continuous activity from one or two fissure segments. It seems to have slowed down, but one should be very careful as the quantity of magma at stake is considerable. In the past 12 hours, deformation of the ground in the area suggests a pause in magma accumulation in the distal part of the intrusion. Overall seismicity has not changed significantly. Earthquakes continue at a diminished rate compared to the past couple of days, and the stations nearest to the erupting fissures record fluctuating amplitude levels that correspond to fissure eruptive activity.

Tiltmeters at the summit of Kilauea continue to record a deflationary trend and the summit lava lake level continues to drop. It has dropped about 35 metres during the past 24 hours.    The Pu’uO’o cone is still deflating with the possibility of new collapses.

The 61g lava flow is no longer active.

At 18:45 (local time) on May 6th, HVO and county officials said that a total of 10 fissures have emerged in Leilani Estates, destroying at least 26 homes and a total of 30 structures.

Sources: HVO and Hawaiian newspapers.

°°°°°°°°°°

11 a.m. (French time): At 23:00 (local time) on May 6th, HVO indicated that seismic activity related to the eruption had decreased, even though the lava outbreak in Leilani Estates remains active.

HVO scientists said that there were about 31 M 2 earthquakes at depths less than 8.5 km recorded beneath the summit of Kilauea over the 24 hours ending at about 9 p.m. on May 6th. This is a decrease compared with the previous 24-hour period with 152 M 2 and M 3 quakes.

The fissures in Leilani Estates continue to spew lava. Fissure No. 8 erupted with lava fountains until about 4 p.m. on May 6th, and the lava flow advanced north through the afternoon, even after the fountains shut down. The flow crossed Ho’okopu Road about 900 metres from the fissure. New ground cracks near fissures No. 8 and 9 were emitting steam and gases, but scientists observed no lava spattering from them.

Source : HVO.

°°°°°°°°°°

18:00 (French time): The number of destroyed homes mounts as molten lava continues to inundate Leilani Estates By early Sunday evening 30 structures had been destroyed, including at least 26 homes, as lava flowed from 10 fissures in or close to the Leilani Estates subdivision, with lava flows extending to as much as 400 metres from one vent.

Much of the destruction on Sunday, May 6th was centered on the area around Luana Street. There was a sizable flow headed north from a vent that opened on Luana Street. There seems to be no sign of slowing down. There were some pauses yesterday, but there seems to be a lot of magma under the ground

Less than a dozen people have refused to evacuate, but nobody knows for certain that all of the holdouts have been located.

As I put it before, county officials allowed some residents back into the subdivision to remove pets and belongings from their homes, with congestion at the subdivision entrance.

Sulfur dioxide and other emissions from the vents continue to pose risks to anyone in the Leilani Estates area, and as the wind shifts during the day, authorities might need to have to adjust the areas that are open to residents or the locations of roadblocks. The police has just reopened Highway 130 from Highway 132 in Pahoa to Kalapana.

Civil Defense issued a statement late Sunday afternoon warning that police and prosecutors “have established a policy of zero tolerance towards looting or vandalism. For the moment, here have been no confirmed reports of looting or vandalism within the subdivision.

An emergency shelter is open at the Pahoa Community Center; it had 146 people staying there Sunday afternoon. The other shelter at Keaau Community Center  had 15 people staying there.

The Pahoa complex of public schools and Keonepoko Elementary School are expected to open this Monday after engineers inspected the Pahoa property for structural damage and approved it to open in the wake of Friday’s M 6.9 earthquake. Some other schools in the area will remain closed for safety reasons.

A Civil Defence public meeting on the lava flow has been scheduled for 5:30 on Monday evening at the Pahoa High School cafeteria to update the community about the location and progress of the lava..

Source: Hawaiian newspapers.

°°°°°°°°°°

8 p.m.: In its latest update released on May 7th at 7:45 (local time), HVO indicates that « active emission of lava and spatter at multiple fissures is minimal. This is likely only a pause in activity; additional outbreaks or a resumption of activity are anticipated as seismicity continues in the area.

Civil Defence officials issued an emergency alert to Lower Puna  residents in the evening of Sunday, May 6th after an 11th fissure opened up. Residents in the Leilani Estates between Kupono and Mohala streets were asked to evacuate their homes.

Authorities are permanently warning about the dangerously high levels of SO2 in the area. HVO warns that the gas is at lethal concentrations near the fissures. Besides, it should be noted that lava flows are advancing through forested areas. Organic matter burns and releases methane (CH4) which can get trapped in pockets beneath lava flows or underground, and explode out violently.

An overflight of the Leilani Estates on May 6th, 2018  in the afternoon shows the extent of the fissure eruption:

Crédit photo: USGS / HVO

L’USGS a mis en ligne une carte montrant les 10 fractures qui se sont ouvertes dans la subdivision des Leilani Estates:

Sensibilisation aux risques volcaniques dans l’Etat de Washington (Etats Unis) // Awareness of volcanic risks in Washington State (United States)

Mai est le mois de la sensibilisation aux risques volcaniques dans l’État de Washington. Les volcans de la Chaîne des Cascades ne sont pas loin et les scientifiques de l’USGS organisent des réunions destinées à informer la population. Ce mois de sensibilisation coïncide avec l’anniversaire de l’éruption du Mt St Helens en 1980 ; il permet  aux habitants de l’Etat de Washington de se familiariser avec le risque volcanique là où ils habitent.

Une journée portes ouvertes le 12 mai 2018 dans les locaux de l’USGS de Vancouver et l’ouverture du Johnston Ridge Observatory près du Mont St. Helens le 16 mai feront partie de ce mois de la sensibilisation.
Au cours de la journée portes ouvertes, les visiteurs auront l’occasion de discuter avec des scientifiques, de visiter les laboratoires et de tester leurs connaissances sur les zones de danger et la sécurité sur les volcans.
Des expositions et des exposés illustreront le travail quotidien des scientifiques, notamment l’identification des séismes et l’interprétation des données provenant des stations de surveillance installées sur les volcans de la Chaîne des Cascades.
Les scientifiques présenteront des équipements de surveillance, notamment l’imagerie thermique, l’échantillonnage de gaz volcaniques et un bras robotisé qui permet l’analyse des échantillons de sédiments.
Des simulations informatiques montreront la trajectoire des nuages de cendre lors d’une future éruption ainsi que la distance que les lahars sont susceptibles de parcourir dans les vallées. Ce dernier point est particulièrement important pour le Mt Rainier car la fonte des glaciers lors d’une éruption menacerait rapidement des localités comme Orting le long de la vallée de la Puyallup. Voir cette note que j’ai écrite il y a quelques mois: https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2016/03/07/chaine-des-cascades-etats-unis-le-mont-rainier-cascade-range-united-states-mount- rainier /

Le Johnston Ridge Observatory, au terminus de la Highway 504, ouvrira ses portes le 16 mai 2018. Le 19 mai, le Mount St. Helens Institute, un organisme à but non lucratif, présentera «It’s a Blast», un événement destiné aux familles. Il comprendra des activités pratiques, des discussions avec les rangers, des films et des expositions. L’argent des entrées permettra de financer les programmes du Mount St Helens Institute, y compris ceux destinés à l’éducation des jeunes.
Deux sessions en ligne sont également au programme:
Le 9 mai à 10 h 30, Seth Moran, le scientifique responsable de l’observatoire, fera un bilan de l’activité volcanique sur la Chaîne des Cascades. Ce sera le point de départ d’une séance en direct sur  Facebook. (Plus de détails sur la page USGS Volcanoes sur Facebook.)

À 13 heures le 15 mai, la Washington Emergency Management Division, organisme qui gère les situations d’urgence dans l’Etat de Washington, parrainera une réunion axée sur les volcans de la Chaîne des Cascades. Une équipe de volcanologues et de géologues sera sur place pour répondre aux questions.
Toutes les informations sont accessibles sur le site :

https://volcanoes.usgs.gov/observatories/cvo/

Source: USGS.

—————————————–

May is Preparedness month in Washington State. The volcanoes of the Cascade Range are close by and USGS scientists organise meetings destined to inform the population. Volcano Preparedness Month uses the anniversary of the Mt St Helens1980 eruption as an opportunity to help Washington residents become more familiar with volcanic risk in their communities.

An open house on May 12th, 2018 at Vancouver’s USGS centre and the opening of the observatory near the crater of Mount St. Helens on May 16th will be part of this Volcano Preparedness Month.

During the open house, visitors will be given the opportunity to talk with scientists, visit the labs and test their knowledge of volcano hazard zones and volcano safety.

Displays and demonstrations will illustrate the work that happens daily at the observatory, including identification of earthquakes and interpretation of data arriving from monitoring stations on Cascade Range volcanoes.

Scientists will demonstrate monitoring instruments, including thermal imaging, volcanic gas collection and a robotic arm that processes sediment samples.

Computer simulations will show the ash path of a future eruption and forecast how far debris flows will travel downstream. This is particularly important for Mt rainier as the melting of glaciers during an eruption would rapidly threaten communities like Orting along the valley of the Puyallup River. See this note I wrote a few months ago:   https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2016/03/07/chaine-des-cascades-etats-unis-le-mont-rainier-cascade-range-united-states-mount-rainier/

The Johnston Ridge Observatory, at the end of state Highway 504, will open for the season on May 16th, 2018. On May 19th, the nonprofit Mount St. Helens Institute will present “It’s a Blast”, a family friendly event. It will feature hands-on activities, ranger talks, films and exhibits. All admissions collected on May 19th will support the Mount St. Helens Institute’s programs, including youth education.

Two online sessions also are on the schedule:

At 10:30 a.m. on May 9th, Seth Moran, the observatory scientist in charge, will deliver a “State of the Cascades” report to begin a live Facebook session. Visit USGS Volcanoes on Facebook for more information.

At 1 p.m. on May 15th, Washington Emergency Management Division will sponsor meeting with a focus on Cascade volcanoes. A team of experts in volcanology, geology and preparedness will be on hand to answer questions.

Information is available at volcanoes.usgs.gov/observatories/cvo

Source : USGS.

Vue de la ville d’Orting qui serait directement menacée par des lahars en cas d’éruption du Mont Rainier (Crédit photo: USGS)