Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles de l’éruption // Latest news of the eruption

08h00 (heure française): L’éruption se poursuit à Lower Puna. La fracture n° 8fait toujours jaillir des fontaines de lave pouvant atteindre 60 mètres de hauteur. On note la présence de nombreuses fontaines secondaires. La fracture continue d’alimenter une coulée de lave qui descend le long de la Highway132. La vitesse de progression est actuellement inférieure à 100 mètres par heure pour les trois branches de la coulée. La lave a avancé au nord de la Highway 132 à proximité des Noni Farms Road et Halekamahina Road. Les deux branches de coulée les plus à l’est se dirigent vers l’est-nord-est tandis que la branche la plus à l’ouest progresse vers le nord-est.
La coulée émise par la fracture n° 18 reste également active ; elle descend vers la Highway 137 mais sa vitesse ne dépasse pas une centaine de mètres par heure.
Une activité sporadique estt également observée au niveau des fractures 22, 6 et 13.
Source: HVO

Les travaux ont commencé le 30 mai pour dégager un tronçon de 11 kilomètres de la Chain of Craters Road qui avait été recouvert par l’ancienne coulée de lave de 61g en 2016 et 2017. Cette voie de communication ne servira qu’aux opérations d’évacuation si la Highway 130 est coupée par la lave. Ce ne sera pas un itinéraire alternatif pour circuler vers et depuis Kalapana.
Des mesures seront prises pour prévenir les impacts négatifs sur les ressources naturelles et culturelles du Parc National des Volcans d’Hawaii. Elles comprennent une inspection minutieuse de tous les véhicules et équipements pour s’assurer qu’ils n’introduisent pas des espèces envahissantes comme les fourmis de feu (Solenopsis invicta) et les Eleutherodactylus coqui, espèce d’amphibiens originellement endémique de Porto Rico et qui a été introduite aux Etats-Unis, en particulier en Floride et à Hawaï.

Le 30 mai 2018, l’USGS a publié une nouvelle carte des coulées de lave le long de la  Lower East Rift Zone.

°°°°°°°°°°

21 heures (heure française) : Le HVO indique que la lave émise par plusieurs fractures continue d’avancer à travers les Leilani Estates, les Lanipuna Gardens et vers le secteur de Kapoho. Une coulée de lave avance rapidement dans le secteur de Noni Farms Road et se dirige vers le secteur de Waa Waa. Les habitants de Government Beach Road, des Kapoho Beach Lots et de Vacationland risquent de se trouver isolés ou d’être surpris par la lave si une coulée atteint cette zone et qu’il leur est conseillé d’évacuer les lieux.
Dans le même temps, les responsables de la Protection civile et les géologues continuent de contrôler une coulée de lave alimentée par la Fracture n° 8 qui se dirige vers le carrefour de Four Corners entre la Highway 132, la Highway 137 et Government Beach Road. Si cette intersection était recouverte par la lave, cela isolerait les habitants de Kapoho et de Vacationland qui ont été invités à partir. Les scientifiques du HVO disent qu’il est trop tôt pour dire si et quand la lave est susceptible atteindre ce carrefour. Vers 18 heures le 30 mai, le front de coulée était encore à 4 kilomètres de Four Corners. La bonne nouvelle est que le débit a chuté considérablement et que la lave ne se déplace plus qu’à une vitesse de 45 à 85 mètres à l’heure. De plus, la coulée s’est divisé entre trois branches, ce qui ralentit forcément sa progression..
Source: HVO, Protection Civile.

°°°°°°°°°°

22 heures (heure française) : ORDRE D’EVACUATION. Les autorités locales viennent d’ordonner par décret, et à partir du 31 mai 2018, l’évacuation obligatoire de la zone de la subdivision des Leilani Estates à l’est de Pomaikai Street indiquée sur la carte ci-dessous. Cette zone représente plus de la moitié des Leilani Estates. Les personnes qui ne respecteront pas l’ordre d’évacuation risquent de ne pas être secourues en cas de problème.

————————————————–

8:00 a.m. (French time): The eruption continues in Lower Puna. Fissure 8 maintains high fountains up to 60 metres high and the presence of multiple secondary fountains. This fountaining continues to feed a lava flow that moves downslope along Highway 132. Advance rates are currently less than 100 metres per hour for the three lobes of the flow. The flow moved north of Highway 132 in the vicinity of Noni Farms and Halekamahina roads, from which the two easternmost lobes advanced in a more east northeasterly direction while the westernmost lobe advanced in a northeasterly direction.
Fissure 18 flow also remains active, moving downslope toward Highway 137 at rates of much less than 100 metres per hour.

Sporadic bursts of activity are also observed from Fissures 22, 6, and 13.

Source: HVO

Work began on May 30th to remove an 11-kilometre section of solidified lava from the ancient 61g lava flow that covered the emergency road in 2016 and 2017. The route is for evacuation purposes only in case Highway 130 should be cut off by lava. It will not be an alternate route for travel to and from the Kalapana area.

Measures will be taken to prevent adverse impacts to the natural and cultural resources within Hawai‘i Volcanoes National Park. These include a thorough inspection of all vehicles and equipment for invasive species including little fire ants and coqui frogs.

On May 30th, 2018, USGS released a new map of the lava flows along the Lower East Rift Zone.

°°°°°°°°°°

9:00 p.m. (French time): HVO reports that lava from several fissures continues to move through Leilani Estates, Lanipuna Gardens and towards the Kapoho area. A fast-moving lava flow in the area of Noni Farms Road is heading toward the Waa Waa area. Residents of Government Beach Road, Kapoho Beach Lots and Vacationland area are at risk for isolation or lava inundation if a flow reaches that area and are advised to evacuate.

Meanwhile, Civil Defense officials and geologists continue to track a lava flow fd by Fissure 8 that is heading toward the “Four Corners” junction of Highway 132, Highway 137 and Government Beach Road. Loss of that intersection would isolate residents in Kapoho and Vacationland, who have been urged to evacuate. That flow is being fed by fissure No. 8 which was fountaining lava profusely. HVO scientists say it is too early to tell when lava could reach that point. By 6 p.m. on May 30th, it was still 4 kilometres from Four Corners. The good news is that the flow rate has dropped substantially and lava is travelling at a pace of  45 and 85 metres an hour. Moreover, the flow is split between three different lobes, which inevitably slows down its progression.

Source: HVO, Civil Defense.

°°°°°°°°°°

10:00 p.m. (French time) : EVACUATION ORDER. Local authorities have just officially ordered the evacuation of all civilians from all that area of Leilani Estates subdivision, East of Pomaikai Street, as specifically highlighted on the map below, effective Thursday, May 31, 2018. This area represents more than half the Leilani Estates. People who remain in behind are warned that police and firefighters may not respond if they get into trouble.

Zone d’évacuation obligatoire (Source: Protection Civile)

Crédit photo: National Park Service

Source: USGS

2 réflexions au sujet de « Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles de l’éruption // Latest news of the eruption »

  1. Bonjour Claude,
    Malgré la carte détaillée des fissures et coulées que l’USGS nous communique, il est pour moi vraiment très difficile d’en tirer quelques enseignements volcanologiques relatif à cette recrudescence d’activité de « l’Est rift ». Il faudrait pour se rendre mieux compte, évidemment connaitre de visu ce lieu, ce qui n’est pas mon cas. Cependant, il semblerait tout de même que l’activité éruptive de ce point chaud ait quelque peu migrée vers le sud-est, depuis…un certain temps, ce qui aujourd’hui me pousse à en suspecter davantage de manifestations significatives.
    Puisque pour moi il y a ici une espèce de point d’interrogation, un doute, une menace, j’imagine que bien d’autres personnes et probablement des spécialistes auront surement décortiqués ce phénomène, mais pour en trouver quelques bribes, c’est mystère et boulle de gomme. En auriez-vous quelques échos, sinon, n’y aurait-il pas une énorme pression exercée par divers promoteurs et agents immobiliers pour « étouffer » l’info scientifique ?
    Afin de me libérer du poids de mes questions probablement un peu hurluberlues, ne pensez-vous pas que je devrai m’intéressant davantage au devenir du Mont Dore ou de celui du lac Pavin ?
    Ca serait surement plus cool non ?
    Amicalement
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,
      Je connais assez bien le Kilauea (à supposer que l’on puisse connaître un volcan) pour l’avoir visité à 7 reprises et travaillé sur le processus de refroidissement de la lave. L’éruption en cours est assez classique. Elle se déroule sur la zone de rift Est qui est un point de faiblesse de la Grande Ile. Cela faisait pas mal de temps que le volcan subissait une montée en pression, comme le montraient les tiltmètres. Il y avait deux lacs de lave: 1 au sommet et 1 dans le Pu’uo’o qui se trouve dans la partie haute de la zone de rift, mais à une altitude moindre que le sommet où se trouvait le lac de lave sommital. Très logiquement et par gravité, le lac de lave du PuuOo s’est vidangé le 1er et a entraîné dans la course la vidange du lac sommital. Toute cette lava a pris le chemin le plus facile, à savoir la zone de fractures que je viens de mentionner. De toute évidence, c’est la fracture 8, l’une des plus en amont, qui constitue le point de sortie principal, avec beaucoup de pression, comme le montrent les puissantes fontaines de lave. Je pense que l’éruption est maintenant stabilisée et qu’il n’y aura pas d’ouverture de nouvelles fractures. Par contre, l’éruption est sûrement loin d’être terminée. Il faudra attendre que se vide complètement la chambre magmatique superficielle du Kilauea et personne ne connaît son volume. Je ne pense pas que le point chaud ait migré. La source de l’éruption est bien cette chambre magmatique qui se trouve sous le sommet du Kilauea. S’agissant des promoteurs, la région de l’éruption ne les intéresse pas vraiment. J’ai consacré une note à cet aspect de l’éruption. Les terrains dans la région de l’éruption ne sont pas chers et ce sont essentiellement des gens modestes qui y habitent, contrairement à l’ouest de l’île où l’immobilier est cher…beaucoup plus cher qu’au Mont Dore. Habitant Limoges et me trouvant à 2 heures d’autoroute du Mont Dore, je rêve d’une éruption auvergnate. Les volcans y étant paresseux, je ne pense pas avoir cette chance!!
      Très cordialement,
      Claude Grandpey

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s