Explosion phréatique au Poás (Costa Rica)

drapeau francaisL’accès au Parc National du Poás a été fermé au public lundi matin après que deux explosions aient secoué le cratère, avec des projections qui ont atteint la plateforme réservée aux visiteurs.

L’accès au Parc restera fermé plusieurs heures, le temps que les scientifiques de l’OVSICORI puissent inspecter le cratère et évaluer la gravité de la situation.

En cliquant sur ce lien, vous pourrez voir une petite vidéo qui montre en accéléré l’une des explosions :

http://www.ticotimes.net/2014/10/13/tourist-access-to-poas-volcano-closed-after-eruptions-monday

 ——————————————–

drapeau anglaisTourist access to the Poás Volcano National Park was closed Monday morning as a preliminary measure after two explosions were recorded in the volcano’s crater with materials that reached the visitors’ area.

Access will remain closed for several hours while OVSICORI experts conduct an inspection in the crater, to further evaluate the situation.

By clicking on the following link, you will see a time lapse video of the eruption:

 http://www.ticotimes.net/2014/10/13/tourist-access-to-poas-volcano-closed-after-eruptions-monday

Poas-blog

Belle vue du cratère du Poas  (Crédit photo:  Wikipedia)

4 mars 2015: Fin de l’éruption en Islande ! // Eruption in Iceland will stop on March 4th 2015 !

drapeau francaisSi ça ne venait pas du volcanologue islandais Haraldur Sigurðsson, on pourrait penser qu’il s’agit d’une plaisanterie ! Sigurðsson a écrit sur son blog que, si l’on en juge par l’évolution de l’affaissement de la caldeira du Bárðarbunga sous le glacier Vatnajökull, l’éruption de l’Holuhraun, qui est alimentée par du magma en provenance du Bárðarbunga, se terminera le 4 mars 2015. Il n’a toutefois pas indiqué à quelle heure elle prendrait fin!
Le scientifique explique que l’affaissement répond à une évolution en ligne, pas en courbe, ce qui indique que l’affaissement de la caldeira va progressivement ralentir. Depuis qu’un GPS a été installé dans la caldeira le 12 septembre, l’affaissement a atteint 12 mètres. Sur la base de ces données, le petit-fils de Haraldur Sigurðsson, Gabriel Sölvi, a utilisé une formule prédisant que l’éruption dans l’Holuhraun prendra fin 173 jours après le 12 septembre.
Le pré requis de la prévision suppose que l’écoulement du magma à l’intérieur du dyke reliant le Bárðarbunga à l’Holuhraun, à une profondeur de 8 km, a réduit la pression et provoqué l’affaissement de la caldeira. Avec le temps, la pression chutera davantage et l’affaissement ralentira. Cela réduira l’activité éruptive dans l’Holuhraun qui finira par s’arrêter.
Source: Iceland Review.

Haraldur Sigurðsson peut être certain que je vais contrôler étroitement sa prévision qui peut paraître assez surprenante étant donné qu’il n’avait pas vraiment prévu que la lave allait sortir dans l’Holuhraun! Autant que je me souvienne, il était parmi ceux qui, à la mi-septembre, avaient donné tous les types possibles d’éruptions parmi lesquels figurait une éruption sous-glaciaire du Barðarbunga, voire de l’Askja … Il était aussi parmi ceux qui avaient prédit il y a plusieurs mois une éruption à court terme de l’Hekla. À une époque où personne ne sait – à court terme – comment va se comporter la coulée du 27 juin à Hawaii, ou à quel moment le Mayon entrera en éruption aux Philippines, une telle prévision me fait sourire. Je pense sincèrement que l’Islande devrait organiser des paris autour de la date de l’éruption prévue par Sigurðsson. L’argent ainsi recueilli pourrait aider à financer la recherche volcanique dans le pays!

 ————————————————–

drapeau anglaisHad it not been said by Icelandic volcanologist Haraldur Sigurðsson, one could think it was a joke!  Sigurðsson wrote on his blog that judging by the development of the caldera subsidence in Bárðarbunga volcano, which lies under Vatnajökull glacier, the eruption in Holuhraun, which is fed with magma from Bárðarbunga, will end on March 4th 2015. However, he did not say at what time it would stop!

The scientist explains that the subsidence is linear but not a curve, which indicates that the sinking of the caldera will gradually slow down. Since a GPS monitor was placed in the caldera on September 12th, the subsidence has been 12 metres. Based on this data, Haraldur’s grandson Gabriel Sölvi came up with a formula predicting that the eruption in Holuhraun will end 173 days after September 12th.

The prerequisite for the prediction is that the magma flow in the intrusive dike connecting Bárðarbunga and Holuhraun, which lies at a depth of 8 km, has reduced the pressure and caused the caldera subsidence.  With time, the pressure will reduce further and the subsidence slow down, also reducing the eruption activity in Holuhraun, which eventually will stop.

Source: Iceland Review.

Haraldur Sigurðsson can be sure I will carefully control his prediction which may look quite surprising as Harald had not really predicted that lava would come out in Holuhraun! As far as I can remember, he was among the ones who, in mid-September, gave all the possible kinds of eruption possibilities among which a subglacial eruption of Barðarbunga or even Askja… He was also among the ones who predicted several months ago a short-term eruption of Hekla volcano. At a time when nobody knows what will happen on Hawaii Big island with the June 27th lava flow, or when Mount Mayon will erupt in the Philippines, such a prediction makes me smile. Now, I think Iceland should organize some betting around the predicted eruption date. The money that would be collected could help volcanic research in the country!

 

Hawaii: Le HVO fait taire les rumeurs à propos de la Lower East Rift Zone // HVO dismisses the rumours about the Lower East ERift Zone

drapeau francaisComme toujours, quand un événement spectaculaire se produit dans une région ou une autre, les rumeurs ne manquent jamais d’apparaître. C’est le cas avec l’éruption du Kilauea et la coulée de lave du 27 juin qui avance lentement en direction de Paoha.
Il se dit actuellement que l’on aurait observé une hausse de température dans les plans d’eau alimentés par des sources ainsi qu’une augmentation des émissions de vapeur dans certains secteurs du District de Puna. Le HVO n’a pas confirmé ces dires, mais les différents réseaux de surveillance montrent que l’on n’a pas observé de changements significatifs dans l’alimentation magmatique de la zone de rift en aval du Pu’u O’o.
Le HVO rappelle que l’East Rift Zone du Kilauea a plus de 120 km de longueur ; elle s’étire depuis sommet de la caldeira du volcan jusqu’au fond de la mer au large des côtes, en passant par le Cap Kumukahi. La zone définie comme « Lower East Rift Zone » se situe entre le champ de lave del’Heiheiahulu et le Cap Kumukahi. Les principales éruptions récentes le long de cette partie de la zone de rift comprennent celles d’Opihikao en 1960, ainsi que d’autres en 1790, 1840, 1955 et 1961 Le Pu’u O’o se trouve dans la partie centrale de la zone de rift.
En termes de sismicité, déformation et émissions de gaz, la zone de rift entre le Pu’u O’o et le Cap Kumukahi montre actuellement des niveaux normaux. Le nombre de séismes d’une magnitude supérieure à M 1,7 est le plus bas enregistré depuis 15 ans. De plus, c’est l’affaissement qui a dominé la déformation enregistrée par le réseau GPS sur ​​cette même période de temps. Les mesures de gaz n’ont pas montré de variations majeures dans la Lower East Rift Zone.
Autre fait intéressant : On n’a enregistré aucun véritable essaim sismique dans la Lower East Rift Zone depuis le début de l’éruption du Pu’u O’o, ce qui laisse supposer que peu de magma, voire aucun nouveau magma, n’a circulé en aval du Pu’u O’o et des bouches éruptives associées. Au milieu des années 2000, un léger soulèvement de la surface et une légère augmentation de la sismicité ont révélé une possible arrivée minime de magma dans la région, mais cette activité correspondait à une augmentation – qui a diminué par la suite – de l’alimentation magmatique dans l’ensemble du système volcanique.
Si le magma devait commencer à monter vers la surface dans la Lower East Rift Zone, cela se traduirait par une déformation et une activité sismique beaucoup plus importantes. Ces signaux étant absents, le HVO peut affirmer que la hausse de température dans les plans d’eau et l’augmentation des émissions de vapeur ne sont pas dues à une augmentation du volume de  magma en direction de la Lower East Rift Zone.
Cependant, cela ne veut pas dire que le magma n’est pas présent sous cette partie du Kilauea. Des opérations de forage dans la Lower Rift Zone en 2005 ont rencontré une petite poche de magma à une profondeur d’environ 2,5 km. Ce magma était stable et faisait probablement partie des nombreuses petites poches, reliques d’intrusions et d’éruptions passées, qui se trouvent prises au piège dans la zone de rift.

Source : HVO.

 ——————————————-

drapeau anglaisAs usual, when a dramatic event occurs in some region or other, rumours never fail to appear. This is the case with the current Kilauea eruption and the June 27th lava flow that is slowly moving toward the Paoha area.

There have been reports of rising temperatures in spring-fed ponds and increased steaming in some areas of Puna. HVO has not confirmed these reports, but based on seismic, geodetic and gas monitoring networks, there has been no change in magma supply to the lower part of the rift zone, downrift of Pu’u O’o.

HVO reminds people that Kilauea’s East Rift Zone is more than 120 km long, stretching from the volcano’s summit caldera through Cape Kumukahi to the offshore sea floor. The area designated as the “lower East Rift Zone” lies between the Heiheiahulu shield and Cape Kumukahi. Notable recent eruptions along this part of the rift zone include the 1960 Kapoho eruption, as well as eruptions in 1790, 1840, 1955 and 1961. The Puu Oo vent is located in the middle part of the rift zone.

In terms of seismicity, deformation and gas emissions, the rift zone between Pu’u O’o and Cape Kumukahi is currently at background levels. The number of earthquakes with magnitudes over 1.7 is the lowest in 15 years, and subsidence has dominated the deformation recorded by the permanent GPS network over that same time period. Gas measurements also have not shown appreciable changes in the lower East Rift Zone.

Interestingly, strong earthquake swarms in the lower East Rift Zone have been absent since the start of the ongoing Pu’u O’o eruption, suggesting that little, if any, new magma has been transported downrift of Pu’u O’o and associated eruptive vents. In the mid-2000s, minor surface uplift and a slight increase in earthquakes suggested a small increase in magma being transported to the area, but that activity was associated with a surge in magma supply to the entire volcano that has since diminished.

If any magma in the lower East Rift Zone were to begin rising to shallow levels, there would be much stronger deformation and energetic earthquake activity. Based on the absence of these signals, HVO is confident that reports of rising pond temperatures and increased steaming are not the result of an increase in magma being transported to the lower East Rift Zone.

However, this is not to say that magma is not present beneath that part of Kilauea. Drilling operations in the lower East Rift Zone in 2005 actually intersected a small body of magma at a depth of about 2.5 km. This magma was stagnant and probably just one of many small magma bodies trapped within the rift zone, relics of past intrusions and eruptions.

Source : HVO.

East-Rift-Zone

Vue de l’East Rift Zone du Kilauea  (Photo:  C.  Grandpey)

Holuhraun (Islande) & Hawaii (Etats Unis)

drapeau francaisEn Islande, le Met Office indique dans ses dernières mises à jour que l’éruption ne montre pas de changements significatifs.
Alors que la sismicité est plutôt faible sur le site de l’éruption, de nombreuses secousses (généralement comprises entre M 3 et M 5) ​​sont encore enregistrées au niveau du Bárðarbunga, principalement sur la lèvre nord de la caldeira.
La pollution par les gaz de l’éruption dépend de la direction du vent. Le Met Office tient la population en permanence informée sur les régions les plus susceptibles d’être touchées.
La vidéo ci-dessous, filmée depuis un hélicoptère aux alentours du 20 septembre, donne une bonne idée de l’intensité de l’éruption fissurale et de la quantité de lave qui se déverse quotidiennement sur l’Holuhraun.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=zGMHD6-aV34

Sur la Grande Ile d’Hawaii, la situation évolue très lentement dans la région de Paoha. La coulée de lave du 27 juin continue d’avancer lentement, avec des hauts et des bas selon le système d’alimentation du Pu’uO’o. Le front de coulée le plus avancé se trouvait hier à 960 mètres de Apa’a Street. Pour le moment, la lave n’est donc pas une menace pour Pahoa mais pourrait le devenir dans moins de deux semaines, selon les informations du HVO et de la Protection Civile. Voici un exemple des bulletins délivrés par cette dernière le 9 octobre 2014
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=JrueptJELjE

  ———————————————–

drapeau anglaisIn Iceland, the Met Office’s latest updates indicate that the eruption does not show any significant changes.

While seismicity is rather low on the eruption site, numerous earthquakes (usually ranging between M 3 and M 5) are still recorded in Bárðarbunga mainly in the northern rim of the caldera.

Gas pollution depends on the wind direction. The Met Office keeps people informed about the regions most likely to be affected.

This video, shot from a helicopter on September 20th or so, gives a good idea of the intensity of the fissure eruption and the amount of lava that is poured daily over Holuhraun.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=zGMHD6-aV34

At Hawaii Big Island, the situation is evolving very slowly in the Paoha area. The June 27th lava flow keeps slowly moving forward, with ups and downs according to Pu’uO’o’s feeding system. The most advanced lava front was located yesterday 960 meres from Apa’a Street. For the moment, lava is not yet a threat to Pahoa but could become so within two weeks, according to the HVO and Civil Defence information. Here is an example of the bulletins delivered by Civil Defence on October 9th 2014

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=JrueptJELjE

Pahoa-01

Pahoa-02

Vue aérienne et carte montrant l’avancée de la lave à proximité de Pahoa  (Source:   USGS / HVO)