Kilauea (Hawaii) Les risques d’une vie sur un volcan actif // Kilauea (Hawaii) : The risks of living on an active volcano

Cela fait 35 ans que le Kilauea est en éruption, plus précisément depuis le 3 janvier 1983 quand le Pu’uO’o s’est réveillé de manière spectaculaire. Le volcan occupe toute la partie sud-est de l’île d’Hawaï. Malgré cela, les habitants des Leilani Estates, bien que vivant dans la zone de danger n°1, une zone menacée par les coulées de lave, se sont souvent trouvés à plusieurs kilomètres du danger.
Cependant, les dernières décennies ont montré que quelque chose était en train de changer, que le danger se rapprochait, et que l’activité éruptive pourrait débarquer un jour ou l’autre dans la subdivision des Leilani Estates. Pendant 30 ans, la lave avait choisi de couler dans le secteur de Kalapana. Puis, en 2014, des coulées ont failli couper en deux la bourgade de Pahoa, ce qui a révélé un changement dans le comportement du volcan. Kalapana est un village construit sur un champ de lave à environ 15 kilomètres au sud-ouest des Leilani Estates, tandis que Pahoa n’est qu’à environ 3 kilomètres au nord de la subdivision.
On a recensé trois coulées de lave dans le secteur des Leilani Estates depuis 1790. L’éruption la plus récente a eu lieu en 1955, avant la construction des subdivisions dans la région. Le volcan s’était fait oublier, jusqu’à ce que sa dernière éruption oblige les habitants à fuir.
La construction des Leilani Estates a été approuvée en 1960, et quelque 1600 personnes vivent dans la subdivision aujourd’hui. C’est une zone majoritairement rurale où les maisons ont des prix relativement abordables, contrairement à celles beaucoup plus chères sur les îles d’Oahu et Maui. Malgré la situation de la subdivision dans une zone où les coulées de lave présentent un risque élevé sur la Grande Ile d’Hawaii, il n’y a pas de restrictions de construction. Aujourd’hui, les habitants croisent les doigts pour que leurs habitations soient épargnées par la lave, mais 26 d’entre elles ont déjà été détruites…

————————————–

Kilauea Volcano has been erupting almost continuously for 35 years, with the Pu’uO’o eruption starting on January 3rd 1983. The volcano takes up the entire southeast portion of the island of Hawaii. Despite this situation, residents of Leilani Estates – though living in Hazard Zone 1, an area most at risk from lava flows – have often been several kilometres away from danger.

However, the past decades showed that something could change and that eruptive activity could occur some day or other in the subdivision. For the last 30 years, lava had been flowing down to Kalapana. Then in 2014, it almost cut Pahoa in half, which revealed a change in the volcano’s behaviour. Kalapana is a small town resting on top of a lava field about 15 kilometres southwest of Leilani Estates. Pahoa, much closer, is only about 3 kilometres to the north.

There have been three lava flows in the Leilani Estates area since 1790. The most recent eruption near the Leilani Estates area was in 1955, before subdivisions were built in the area. The volcano had long been dormant, until its eruption forced villagers in the area to flee.

The construction of Leilani Estates was approved in 1960, and about 1,600 people live in the neighbourhood today. It is a rural area that has offered relatively affordable homes, in contrast with Hawaii’s more expensive real estate on Oahu and Maui. Despite the neighborhood’s position in an area where lava flows are most likely to occur on the island, there are no building restrictions. Today, the residents are crossing their fingers, with the hope that their houses will be spared by the lava, but 26 of them have already been destroyed…

Sud-est de la Grande Ile avec les Leilani Estates (Source: Google Maps)

Publicités

Les coulées de lave du Kilauea // Kilauea’s lava flows

drapeau francaisLe HVO vient de publier un article très intéressant montrant les différences entre la lave de la coulée actuelle du 27 juin qui a récemment menacé Pahoa et celle qui a détruit Kalapana en 1990. Voici le lien vers l’article…
http://bigislandnow.com/2015/04/03/volcano-watch-comparing-lava-flows/

….et voici sa traduction intégrale :

Pour un observateur occasionnel, il y a de fortes chances que la lave qui a récemment atteint les abords de Pahoa ressemble à celle qui a frôlé le village de Kalapana en novembre 1986 avant de le détruire totalement en 1990. Pourtant, ces coulées de lave en provenance du Kilauea  sont fort différentes.
En théorie, la distance couverte par la lave et sa vitesse de progression sont régies essentiellement par trois facteurs: le débit éruptif, la température de la lave (donc sa « cristallinité » au moment de l’éruption) et la topographie.
La cristallinité fait référence à la quantité et au type de phénocristaux (cristaux qui se développent dans le magma avant qu’il atteigne la surface) et de micro-phénocristaux (minuscules cristaux qui apparaissent dans une coulée de lave au fur et à mesure qu’elle avance et se refroidit) présents dans la lave.
L’olivine, le premier minéral à apparaître dans le magma lorsqu’il sort du réservoir magmatique au sommet du Kilauea, cristallise à une température inférieure à 1215 ° C. A des températures plus basses, inférieures à 1150 ° C, le pyroxène et le plagioclase cristallisent également à côté de l’olivine.
Lorsque la lave est émise, des micro-phénocristaux de plagioclase et de pyroxène se forment dans la roche en fusion qui s’écoule à la surface du sol et se refroidit. Comme la cristallinité augmente, la lave devient plus visqueuse ; elle finit pas s’immobiliser puis se solidifier.
De 1986 à 1992, les coulées de lave ont été émises au niveau du Kupaianaha, une bouche active à moins de 12 km de Kalapana. A cette époque, la température de la lave variait de1155 à 1170 ° C. Cette lave contenait peu de cristaux d’olivine, d’environ 1 mm. Aidés par la forte pente, les tunnels au départ du Kupaianaha ont transporté la lave le long du versant sud du Kilauea. Ils ont acheminé un volume estimé à 300 000 – 400 000 mètres cubes de lave par jour vers la plaine côtière, avec des températures de 1145-1160° C. Avec de telles températures, la lave qui s’écoulait à l’intérieur des tunnels et qui atteignit Kalapana était encore relativement fluide et pauvre en cristaux. C’est ce qui explique les coulées pahoehoe qui avançaient rapidement et qui ont submergé le village de  Kalapana avant de recouvrir la plage de sable noir de Kaimu Bay en 1990.
De leur côté, les différents bras de la coulée du 27 juin, née sur le flanc nord-est du Pu’uO’o, avancent actuellement le long de la partie supérieure de l’East Rift Zone et se dirigent vers Pahoa, à plus de 20 km de la source. Depuis 2011, on estime que le volume de lave émis a atteint une moyenne de 175 000 mètres cubes par jour, le plus faible au cours de la trentaine d’années que dure l’éruption du Kilauea. Les températures enregistrées sont en moyenne de 1140 à 1145 ° C.
La coulée de lave du 27 juin contient un mélange d’olivine et de plagioclase, ainsi que des phénocristaux de pyroxène, souvent en groupes d’une taille allant de 1 à 5mm. En revanche, les coulées qui ont détruit Kalapana et dont la température était plus élevée ne contenaient que des phénocristaux d’olivine.
Malgré ses températures plus basses et son débit éruptif plus faible, la coulée du 27 juin a couvert une distance deux fois plus longue que la coulée qui a atteint Kalapana en 1986 et 1990. Il est vrai que la lave de Kalapana a vu son trajet interrompu par l’océan et on ignore quelle distance elle aurait parcouru sans cet obstacle.
De la même façon que les coulées de Kalapana se sont brutalement arrêtées en 1986, le front de la coulée du 27 juin s’est immobilisé quand de nouvelles sorties de lave pahoehoe sont apparues plus en amont, à proximité du Pu’uO’o. On ne sait pas si la température de la lave, sa cristallinité, le débit éruptif et la topographie sont responsables de cette immobilisation du front de coulée. On ne sait pas non plus si une nouvelle arrivée de lave permettrait de dépasser la distance déjà atteinte par la coulée du 27 juin.
Au vu des récentes analyses de la coulée de lave du 27 juin effectuées par le HVO, le scénario de Kalapana 1986 et 1990 est peu susceptible de se reproduire. Il faut toutefois garder à l’esprit que les conditions de l’éruption – le débit éruptif, la température de la lave, et l’emplacement des bouches éruptives – peuvent changer à tout moment. Pour cette raison, le HVO continue de surveiller étroitement le Kilauea et d’informer le public de toute modification importante dans le déroulement de l’éruption.

 —————————————————–

drapeau anglaisHVO has just released a very interesting article showing the differences between the lava of the current June 27th flow that recently threatened Pahoa and the lava that destroyed Kalapana in 1990. Here is the link to the article:

 http://bigislandnow.com/2015/04/03/volcano-watch-comparing-lava-flows/

To the casual observer, lava that recently flowed into the outskirts of Pahoa might look a lot like the lava that grazed the village of Kalapana in November 1986 and completely overran it in 1990. In fact, these Kilauea flows were significantly different.

Theoretically speaking, the surface extent and advance rate of lava is regulated primarily by three factors: eruption rate; lava temperature and, therefore, “crystallinity,” at the time of eruption; and topography.

Crystallinity refers to the abundance and types of phenocrysts (crystals that grow in magma before it erupts to the surface) and micro-phenocrysts (minute crystals that grow in a lava flow as it advances and cools) in lava.

Olivine, the first mineral to grow in magma as it rises into Kilauea’s summit reservoir system, crystallizes at a temperature below 1215°C. At lower temperatures, below 1150°C, the minerals pyroxene and plagioclase also crystallize along with olivine.

When lava is erupted, micro-phenocrysts of plagioclase and pyroxene form within the molten rock as it flows over the ground and cools. As crystallinity increases, the flow becomes more viscous and eventually stalls and solidifies.

From 1986 to 1992, lava flows were erupted from Kupaianaha, an active vent less than 12 km from Kalapana. During that time, eruption temperatures ranged from 1155 to 1170°C and the lava contained few olivine crystals, about 1 mm in size.

Lava tubes from Kupaianaha carried lava down the steep southern flank of Kilauea. These tubes enabled efficient delivery of 300,000–400,000 cubic metres of lava per day to the coastal plain at temperatures of 1145–1160°C. At those temperatures, the tube-fed flows that reached Kalapana were still relatively fluid and crystal-poor. This resulted in the fast-moving pahoehoe flows that quickly spread through Kalapana and covered the black sand beach at Kaimu Bay in 1990.

In contrast, the June 27th lava flows erupted from the northeast flank of Pu’uO’o are moving down the crest of Kilauea’s East Rift Zone toward Pahoa, more than 20 km away. Since 2011, eruption rates have been estimated at about 175,000 cubic metres per day, the lowest sustained rate in over 30 years of eruption, and the eruption temperatures have been 1140–1145°C.

The June 27th lava flows contain a mix of olivine, plagioclase, and pyroxene phenocrysts, often as crystal clusters 1–5mm in size. In contrast, the higher temperature Kalapana flows contained only olivine phenocrysts.

Despite its cooler temperatures and lower eruption rates, the June 27th lava flow travelled nearly twice the distance of the 1986 and 1990 Kalapana flows. But, the Kalapana flows were cut short when they flowed into the ocean, so how much farther they could have travelled is not known.

As with the abrupt termination of the 1986 Kalapana-bound flows, the leading edge of the June 27th  flow stagnated when lava was tapped to supply pahoehoe breakouts at higher elevations near Pu’uO’o. The relative contribution of lava temperature, crystallinity, eruption rate, and topography to this stagnation is now the subject of ongoing research. Whether additional lava will advance farther than the distance the June 27th flow has already reached remains to be seen.

Based on HVO’s recent analyses of the June 27th lava flow, current eruption conditions do not favour a Kalapana-like scenario. However, one must keep in mind that eruption conditions—for instance, eruption rate, lava temperature, and vent location—can change unexpectedly.  Because of this, HVO continues to closely monitor Kilauea and will notify the public of any significant changes in the eruption.

Coulée-Hawaii-web

Photo:  C.  Grandpey

Nouvelles d’Hawaii // News from Hawaii

drapeau francaisCes derniers jours, les nouvelles en provenance d’Hawaii concernent principalement les manifestants qui bloquaient la route d’accès au sommet du Mauna Kea. Ils protestaient contre la construction du Thirty Meter Telescope (TMT) et une douzaine d’entre eux ont été arrêtés par la police.
Pendant ce temps, l’activité du Kilauea est très stable et pas très intense. Le HVO indique que les webcams montrent trois zones de coulées actives dans la partie supérieure du champ de lave du 27 juin au nord-est du Pu’u O’o: 1) la coulée du 21 février sur le flanc nord du Pu’uO’o, 2) la coulée du 9 mars dont la source se situe près du Pu’u Kahauale’a et qui s’étire sur environ 2 km vers le nord, et 3) les coulées observées à 5-6 km au nord-est du Pu’uO’o.
Le niveau de la lave dans le cratère de l’Halema’uma’u est relativement stable à environ 35 à 40 mètres sous la lèvre. Il faut noter toutefois que l’on assiste depuis le 31 mars à un épisode de gonflement de la zone sommitale (voir le tiltmètre ci-dessous) et que le niveau du lac de lave a tendance à monter. Situation à surveiller.
Pour le moment, les coulées de lave sont sans danger pour les zones habitées. Les activités commerciales ont repris le 18 mars dans le MarketPlace rénové de Pahoa qui était resté fermé pendant trois mois.
Source: HVO et les médias locaux.

 ———————————————-

drapeau anglaisThese last days, the news about Hawaii was mainly about the protesters who blocked the road to the summit of Mauna Kea. They were standing against the building of the Thirty Meter Telescope (TMT) and a dozen of them were arrested by the police.

Meantime, activity at Kilauea volcano is very stable and quite limited. HVO indicates that the webcams show three areas of active breakouts in the upslope portion of the June 27th flow field located to the northeast of Pu’u O’o: 1) the February 21st breakout on the northern flank of Pu’uO’o, 2) the March 9th breakout originating near Pu’u Kahauale’a and extending about 2 km northward, and 3) breakouts 5-6 km northeast of Pu’uO’o.
The level of lava in Halema’uma’u Crater is quite stable at about 35-40 metres below the rim. It should be noted that an inflatin episode started on March 31st (see tiltmeter below) with a slight rise of the lava lake. The situation needs to be monitored.

For the moment, the lava flows are no danger to inhabited areas. Business resumed on March 18th at a newly renovated MarketPlace in Pahoa, after being closed for three months.

Source: HVO & local media.

Kilauea-avril

Les coulées de lave sur les flancs du Pu’uO’o. Image plus grande à cette adresse:

http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-1138.jpg

Crédit photo : USGS / HVO

Halem blog

La courbe bleue montre l’inflation actuelle du sommet du Kilauea, alors que le Pu’uO’o reste relativement stable.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis): Baisse de l’activité et du niveau d’alerte

drapeau francaisL’activité a connu une baisse significative en amont de Pahoa au cours des dernières semaines et le HVO a donc décidé d’abaisser le niveau d’alerte à “Simple vigilance”.

L’éruption se poursuit malgré tout sur l’East Rift Zone et dans le cratère de l’Halema’uma’u où la lave se trouve à un niveau assez haut (30 – 40 mètres sous la lèvre). Les coulées de lave qui ont menacé un temps Pahoa sont devenues inactives. La lave ne s’écoule plus que dans une zone située à environ 6 km en aval du sommet du Pu’uO’o. Les coulées avancent lentement et recouvrent les anciennes, en particulier en bordure de la coulée du 27 juin et de celle de Kahauale’a. Le HVO a calculé que si la trajectoire et le débit de cette lave n’évoluent pas, il lui faudrait plusieurs mois pour arriver à un kilomètre des zones construites.

 ————————————————

drapeau anglaisActivity upslope of Pahoa has decreased over the past weeks and HVO has just downgraded the volcano alert level for Kilauea from Warning to Watch.

The eruption of lava continues at both the Pu’uO’o vent on the East Rift Zone and in Halema’uma’u crater. However, in recent weeks, the lava flows nearest to the town of Pahoa became inactive. Presently, the only active surface lava occurs in areas 6 km from Pu’uO’o. Lava from these breakouts is moving slowly atop earlier flows and along the margin of the June 27th and the Kahauale’a flow fields. Based on the rate and trajectory of these active flows, it would take at least months before lava could come within one kilometre of homes or infrastructure.

Kilauea map

Source:  HVO.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francaisDans son dernier rapport, le HVO indique que la coulée de lave du 27 juin reste active. Le front principal reste immobile à 500 mètres en amont de la Route 130, mais diverses coulées secondaires sont observées plus en amont:
1) A proximité du front principal immobile, un bras de lave a avancé le long de la bordure sud de la coulée au cours des derniers jours. Selon la Protection Civile, le front de cette coulée se trouve à 1 km en amont de la Route 130 et à 750 mètres en amont de Pahoa Marketplace. Une photo prise mardi après-midi montre que la lave se situe juste en amont du coupe-feu de Apa’a Street (voir photo ci-dessous). Une autre coulée active a été observée lors d’un survol effectué par le HVO à 700 mètres en amont de Pahoa Marketplace. D’autres coulées secondaires sont actives plus en amont dans ce secteur.
2) Le survol du HVO a aussi permis d’observer des coulées actives à l’ouest des Kaohe Homesteads.
3) Deux coulées relativement importantes sont aussi actives au nord du Pu’uO’o. L’une d’elles (apparue le 21 février) avance sur le flanc nord du cône, tandis qu’un autre bras de lave (apparu il y a trois jours) avance à proximité du cône boisé de Kahauale ‘a.
Sources: HVO, la Défense civile, Honolulu Advertiser.

 —————————————

drapeau anglaisIn its latest report, HVO indicates that the June 27th lava flow remains active. The leading tip of the flow remains stalled 500 metres upslope of Highway 130, with breakouts scattered in several areas upslope:

1) Near the stalled tip, a breakout has advanced along the south margin over the past few days. The leading edge of this active breakout is reported by Civil Defence as 1 km upslope of Highway 130, and this leading edge is 750 metres upslope of Pahoa Marketplace. A photo taken Tuesday afternoon shows the lava just upslope of the Apa’a Street firebreak (see photo below). Another nearby breakout was observed on an HVO overflight as being active 700 metres upslope of Pahoa Marketplace. Additional breakouts were active farther upslope in this area.

2) The HVO overflight observed minor breakouts active west of Kaohe Homesteads.

3) Two main areas of breakouts are also active north of Pu’uO’o with a breakout (which started on February 21st) on the north flank of the cone and a new breakout (which started three days ago) near the forested cone of Kahauale‘a.

Sources: HVO, Civil Defence, Honolulu Advertiser.

Pahoa-blog

Coulée active à proximité du coupe-feu de Apa’a Street  (Crédit photo:  USGS / HVO)

Kilauea (Hawaii): Nouvelle coulée sur le Pu’uO’o // New lava flow on Pu’uO’o

drapeau francaisLors d’un survol effectué le 23 février, les scientifiques du HVO ont pu observer que le front de la coulée du 27 juin reste inactif, avec, comme précédemment, quelques émissions de lave  entre 0,5 à 2,7 kilomètres en amont du front de coulée. Le bras de lave qui avance vers le nord, à environ 1,6 km de la Highway 130, est le plus actif, avec une progression d’environ 300 mètres depuis le 19 février. Alors que ce bras de lave continue à s’élargir, il a cessé d’avancer entre le 21 et le 23 février.
Une importante émission de lave a commencé le 22 février sur le flanc nord de Pu’u O’o. Cette nouvelle coulée a une longueur d’environ 400 mètres et couvre une grande partie du flanc nord du cône (voir photo ci-dessous). Même si la majeure partie de la coulée est maintenant recouverte d’une croûte, plusieurs belles rivières de lave sont encore visibles. Cette nouvelle coulée pourrait entraîner une chute d’alimentation et donc une baisse d’activité des coulées en amont de Pahoa.
Le tiltmètre sur le flanc nord du Pu’uO’o a montré une nette tendance au dégonflement de l’édifice au cours des derniers jours. Les webcams montrent les points d’incandescence habituels dans le cratère.
Le tiltmètre au sommet du Kilauea a lui aussi enregistré une tendance déflationniste. Le niveau de la lave à l’intérieur de l’Halema’uma’u se trouve à une cinquantaine de mètres en dessous de la lèvre du cratère.

Source : HVO.

 ——————————————————

drapeau anglaisDuring an overflight performed on February 23rd, HVO scientists could observe that the inactive flow tip remains stalled with scattered breakouts active about 0.5 to 2.7 km upslope of the stalled flow tip. The lobe extending to the north, about 1.6 km from Highway 130, hosts the most vigorous activity, and has advanced 300 metres since February 19th. While the flow continues to widen, no advancement was observed between February 21st and 23rd.

A significant breakout started on February 22nd on the north flank of Pu’u O’o. This new lava flow is about 400 metres long and covers a large portion of the north flank of Pu’uO’o (see photo below). While most of the flow has crusted over, several large rivers of lava are still visible. This breakout might be stealing a significant portion away from the flow threatening Pahoa.

The tiltmeter on the north flank of Pu’uO’o has shown deflationary tilt over the past days. Webcam views show incandescence in the normal locations within the crater.
Tiltmeters operating around the summit of Kilauea have recorded deflationary tilt too. The level of lava within Halema’uma’u is estimated at roughly 50 metres below the rim of the Overlook crater.

Source: HVO.

Kilauea fevrier

Vue de la nouvelle coulée sur le flanc nord du Pu’uO’o  (Crédit photo:  USGS / HVO).

Kilauea (Hawaii / Etats Unis): Situation inchangée

drapeau francaisLa situation n’a guère évolué sur le Kilauea au cours des derniers jours et les Hawaiiens étaient surtout occupés à libérer une baleine à bosse des mailles d’un filet de pêche !

En fait, les coulées de lave n’ont guère progressé et des émissions sont toujours observées à la surface de la coulée principale ainsi que sur ses bordures. Cela confirme que le réseau de tunnels reste bien alimenté et permet à la lave d’aller vers l’aval. La coulée observée sur la bordure nord reste active et avance de quelques dizaines de mètres chaque jour, avec un font qui se situe à environ 1,6 km à l’ouest de la Route 130. Toutefois, aucune zone habitée n’est actuellement menacée par la lave.

Source : HVO & Protection Civile.

 ——————————————–

drapeau anglaisThe situation has not much changed on Kilauea volcano and during the past days, Hawaiians were above all busy disentangling the tail of a humpback whale that was caught in fishing nets.

There has been no change with any of the lava flow areas. Surface breakouts and breakouts along both margins upslope of the flow front continue and provide indication that the tube system keeps being supplied and lava from the source is making its way to the downslope areas. The breakout along the north margin remains active and has advanced a few tens of metres. The leading edge of this breakout is approximately 1.6 km to the west of Highway 130. All current activity does not pose an immediate threat to area communities.

Source: HVO & Civil Defence.

Pahoa blog

Source:  USGS / HVO.