Eruption de l’Etna (Sicile)? // Is Mt Etna erupting in Sicily?

L’INGV indique qu’à partir de 17h00 (UTC) le réseau de vidéosurveillance a mis en évidence l’ouverture d’une bouche effusive à la base nord-est du cratère SE, à une altitude d’environ 2800 m d’altitude. On observe une petite coulée de lave qui avance lentement en direction de la Valle del Leone.
Le tremor volcanique ne montre pas de variations significatives.

Affaire à suivre.
Source: INGV.

—————————————

INGV indicates that starting at 5:00 p.m. (UTC) the video surveillance network revealed the opening of an effusive ventat the northeast base of Mt Etna’s SE Crater, at about 2800 m above sea level. A small lava flow that is slowly advancing towards Valle del Leone.
The volcanic tremor does not show significant variations.
To be continued
Source: INGV.

Capture d’image webcam

Quelques réflexions sur le Stromboli (Sicile)

Comme je l’ai indiqué précédemment, le maire de Lipari a publié une nouvelle ordonnance renforçant les restrictions d’accès à Stromboli. Cette décision, prise après consultation des scientifiques et de la Protection Civile intervient au moment où le volcan est en train de se stabiliser comme le montre le tremor éruptif.

 

Source: LGS

La sismicité est faible et l’édifice volcanique de présente pas de déformations significatives.

 

Derniers événements VLP sur le Stromboli (Source: LGS)

L’événement du dimanche 9 octobre 2022 a été spectaculaire; il a permis la réalisation de superbes vidéos, mais il ne s’agissait pas d’une éruption majeure du volcan. Il ne faudrait pas oublier que le Stromboli est en éruption quasi permanente – de type strombolien, bien sûr – depuis des lustres. Il s’agissait d’un effondrement d’une portion de la terrasse cratèrique Nord.

L’effondrement a tout d’abord provoqué une impressionnante coulée pyroclastique, avec d’importantes quantités de matériaux qui ont dévalé la Sciara del Fuoco.

Une fois cet effondrement terminé, la lave a débordé du cratère et a emprunté le chenal creusé par la coulée pyroclastique. De petites effondrements ont continué à être observés pendant cette phase effusive. La source se tarissant progressivement, la coulée de lave est devenue moins longue et son front se trouvait environ à mi pente de la Sciara del Fuoco le 12 octobre.

Au cours de cet épisode, le cratère Nord a poursuivi son activité strombolienne habituelle.

Tout rentre donc peu à peu dans l’ordre sur le Stromboli. En relation avec l’effondrement, ce qui m’inquiète le plus, c’est l’accumulation progressive de matériaux sur la basse pente de la Sciara del Fuoco, et en particulier dans sa partie sous-marine. A la longue, cette accumulation permanente risque d’être déstabilisée et s’effondrer, comme cela s’est produit à plusieurs reprises ces dernières années. Un tel effondrement peut provoquer une vague de tsunami susceptible de causer de sérieux dégâts sur la côte. Si le tsunami se produit au mois de décembre où janvier, les dégâts resteront essentiellement matériels. S’il a lieu au coeur de l’été, ce sera plus problématique.

 

Dégâts du tsunami de 2002 à Stromboli (Photo: C. Grandpey)

Un tel événement est soudain et rien ne l’annonce, pas plus que l’effondrement du cratère sud qui a surpris tout le monde. S’il avait été prévu, les restrictions d’accès auraient été mises en place en amont! C’est dans de telles situations que l’on se rend compte, une fois de plus, des limites de la prévision volcanique.

Une coulée de lave de 75 km ! // A 75-kilometer-long lava flow !

La NASA a réussi à capturer dans sa totalité le Carrizozo Malpaís, une formation de lave longue de… 75 kilomètres. Sa largeur varie de 1 kilomètre dans sa partie la plus étroite à 5 kilomètres au niveau des extrémités. L’Administration a dû assembler quatre clichés pour capturer la coulée dans toute son ampleur. Les photos ont été réalisées depuis la Station spatiale internationale (ISS). Sur le montage final, on peut voir le Carrizozo Malpaís, une grande coulée de lave basaltique au Nouveau-Mexique.

Les différents clichés, pris le 30 juin 2022, couvrent les quelque 33.700 hectares et 75 kilomètres de long de la formation. Selon l’USGS, cette coulée de lave, en plein cœur du désert de Chihuahua, a été produite en une seule fois par une éruption il y a environ 5200 ans; elle aurait duré entre 20 et 30 ans. La source est un cône de 27 mètres de hauteur que les locaux appellent «Little Black Peak. Il est l’un des points culminants d’un volcan bouclier aujourd’hui inactif. L’USGS explique que « la coulée est l’une des plus longues connues à avoir surgi sur Terre au cours des 10 000 dernières années. » Sa composition lui a permis d’avancer facilement dans le Tularosa Basin. Une autre coulée, moins visible dans le paysage, a été émise par le Broken Back Crater au nord.

Connu depuis longtemps, le Carrizozo Malpaís n’avait pas pu être capturé dans sa totalité et en détail. Les derniers clichés constituent les images aériennes les plus détaillées jamais prises de la coulée de lave. Contrairement à ce que l’on pourrait penser en regardant la couleur très sombre de la lave, elle n’est pas dépourvue de vie. Un certain nombre d’espèces de plantes, caractéristiques des milieux désertiques, comme le figuier de Barbarie ou encore le genévrier, ont élu domicile sur la coulée.

Source: NASA.

——————————————

NASA has managed to capture the Carrizozo Malpaís in its entirety, a lava formation 75 kilometers long. Its width varies from 1 kilometer in its narrowest part to 5 kilometers at the extremities. The Administration had to put together four shots to capture the full extent of the flow. The photos were taken from the International Space Station (ISS). On the final montage, one can see the Carrizozo Malpaís, a large basaltic lava flow in New Mexico.
The various shots, taken on June 30th, 2022, cover the approximately 33,700 hectares and 75 kilometers long of the formation. According to USGS, this lava flow, in the heart of the Chihuahua Desert, was produced in one go by an eruption about 5200 years ago; it probably lasted between 20 and 30 years. The source was a 27 meter tall cone that locals call “Little Black Peak. It is one of the highest points of a now inactive shield volcano. USGS explains that « the flow is one of the longest known on Earth in the past 10,000 years. » Its composition allowed it to easily advance in the Tularosa Basin. Another flow, less visible in the landscape, was emitted from the Broken Back Crater to the north.
Known for a long time, the Carrizozo Malpaís could not be captured in its entirety and in detail. The latest snaps are the most detailed aerial images ever taken of the lava flow. Contrary to what one might think looking at the very dark color of the lava, it is not devoid of life. A number of plant species, characteristic of desert environments, such as the prickly pear or even the juniper, have taken up residence on the lava flow.
Source: NASA.

Source: NASA

Etna (Sicile) : activité éruptive au Cratère Sud-Est // Eruptive activity at the South-East Crater

Depuis plusieurs heures ce 10 février 2022, le Cratère Sud-Est (CSE) de l’Etna connaît un net regain d’activité.

Dans un premier bulletin diffusé à 5 heures (heure locale), l’INGV indique qu’au cours de la nuit, on observait la reprise d’une activité explosive relativement modeste au niveau du Cratère Sud.L’activité restait confinée à l’intérieur du cratère et génèrait des émissions discontinues de cendres. Dans le même temps, on observait une hausse de l’amplitude moyenne du tremor.

A 16 heures, un modeste débordement de lave était observé depuis le cratère Sud-Est, dans une direction Ouest – Sud-Ouest. Du point de vue sismique, la phase d’augmentation de l’amplitude du tremor se poursuivait. .
Les réseaux de surveillance ne détectait aucune déformation significative du sol.

A partir d’environ 18 heures, il y a eu une intensification marquée de l’activité strombolienne au niveau du CSE. La coulée de lave produite par l’activité en cours semble être encore alimentée et le front a atteint une altitude d’environ 2900 m au-dessus du niveau de la mer.
La hausse du tremor atteint maintenant un niveau élevé.

Depuis 21h40 environ, on observe le passage d’une activité strombolienne à une activité de fontaine de lave. La coulée mentionnée précédemment continue d’être bien alimentée. Le nuage éruptif, d’environ 10000 m de hauteur, se dirige vers le secteur ouest du volcan. L’amplitude du tremor a atteint des valeurs très élevées. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge, mais l’aéroport de Catane n’est pas impacté par l’éruption, du moins en ce moment.

Il est 23h15 et la crise éruptive qui a animé le Cratère SE pendant toute la fin de la journée semble en train de se terminer. L’activité strombolienne a pratiquement cessé dans le cratère. La lave continue à être bien présente sur la partie SO du cône, mais son écoulement devrait cesser assez rapidement. La sismicité et le tremor font écho à cette chute d’activité. Cela faisait longtemps que le Cratère SE ne s’était pas manifesté aussi vigoureusement.

Source: INGV.

————————————-

For several hours on February 10th, 2022, Mt Etna’s South-East Crater (SEC) has been experiencing a marked increase in activity.
In a first bulletin issued at 5 a.m. (local time), INGV indicates that during the night, a resumption of relatively modest explosive activity was observed at the South Crater. The activity remained confined to the inside the crater and generated discontinuous ash emissions. At the same time, an increase in the average amplitude of the tremor was observed.

At 4 p.m., a modest lava overflow was observed from the Southeast crater, in a West – Southwest direction. From a seismic point of view, the increase in the amplitude of the tremor continued. .
The monitoring networks did not detect any significant ground deformation.

Starting at about 6 p.m., there was a marked intensification of Strombolian activity at the SEC. The lava flow produced by the ongoing activity appears to be still fed and the front has reached an elevation of approximately 2900m above sea level.
The rise in the tremor is now reaching a high level.
Source: INGV.

Since about 9:40 p.m., a transition from Strombolian activity to lava fountain activity has been observed. The previously mentioned flow continues to be well fed. The eruptive cloud, about 10,000 m high, is spreading towards the western area of the volcano. The amplitude of the tremor has reached very high values. The aviation colour code has been raised to Red but Catania airport is not affected by the eruption, at least for the moment.

It is 11:15 p.m. and the eruptive crisis that shook the SE Crater for the entire end of the day seems to be coming to an end. Strombolian activity has virtually ceased in the crater. Lava continues to be present on the SW part of the cone, but its flow should stop quite quickly. Seismicity and the tremor are responding to this drop in activity. The SE Crater had not been so vigorous for quite a long time..

Source : INGV

L’activité éruptive vue par la webcam de l’association L.A.V.E.

D’autres webcams donnent de bonnes images en streaming, comme celle-ci qui montre que l’activité éruptive reste intense:

https://vedetta.org/fr/webcam/Italie/Sicile/Catane/Volcan-Etna-au-sud-est/

 Fin du spectacle !