Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisLundi 27 octobre (8 heures): Dans le dernier bulletin qu’il vient de m’envoyer, le HVO indique que le bras de lave relativement étroit qui a traversé Apa’a Street samedi matin a continué d’avancer pendant la journée de dimanche en se divisant en deux parties. La coulée nord, plus rapide, a traversé le cimetière de Pahoa, tandis que celle au sud avançait plus lentement à travers la petite prairie située au sud du cimetière. Un autre bras de lave plus en amont, juste au-dessus de Apa’a Street, a progressé d’environ 50 mètres depuis samedi.
Au cours de la journée de dimanche, le bras de lave le plus étroit (celui qui a traversé le cimetière) avançait à raison d’environ 10 à 15 mètres par heure. À 17 heures, il se trouvait à environ 390 mètres en aval de Apa’a Street et à 660 mètres en amont de la Pahoa Village Road. Il avait une largeur moyenne d’environ 40 mètres. Le front de lave sud, un peu plus lent (qui avançait à travers la petite prairie) avait atteint un terrain légèrement plus pentu en milieu d’après-midi et sa course se trouvait ralentie à environ 9 mètres par heure. Ce bras va probablement rejoindre son voisin en provenance du cimetière et la lave va très sûrement continuer à avancer – et probablement accélérer sa course – en direction de la Pahoa Village Road au cours de la journée de lundi. Des évacuations sont à prévoir dans les prochaines heures ou les prochains jours.

20 heures : Dans son dernier bulletin diffusé le lundi 27 octobre à 07h30 (heure locale), la Protection Civile indique que la coulée de lave du 27 juin reste très active et a avancé d’environ 250 mètres depuis dimanche matin. Le front se déplace actuellement dans une direction nord-est et se trouve à environ 90 mètres de la zone résidentielle la plus proche. La coulée avance en moyenne à raison de 9-14 mètres par heure.
Au vu de la position actuelle de la coulée de lave, de la direction qu’elle emprunte et de sa vitesse de progression, les habitants ont été mis en alerte d’évacuation et informés de sa nécessité éventuelle à partir de dimanche soir. La population sera tenue informée de la progression de la lave. La Pahoa Village Road entre Apa’a rue et la Post Office Road sera fermée et son accès limité aux seuls habitants du secteur. En outre, la Protection Civile assurera une surveillance permanente, 24 heures sur 24, de la progression de la lave.

 ———————————————-

drapeau anglaisMonday October 27th (8 o’clock): In the latest update it has just sent me, HVO indicates that the relatively narrow finger of lava that crossed Apa’a Street on Saturday morning continued to travel downslope on Sunday, splitting into two lobes as it advanced. The faster, northern lobe crossed completely through the Pāhoa cemetery, while the slower southern lobe was advancing through open pasture south of the cemetery. Another lobe farther upslope, just above Apa’a Street, has advanced about 50 metres since Saturday.
Over the course of Sunday, the advance rate of the narrow finger that crossed the cemetery varied from about 10 and 15 metres per hour. At 5 p.m., it was about 390 metres downslope of Apa’a Street and 660 metres upslope from Pāhoa Village Road. It had an average width of about 40 metres. The slightly slower-moving southern lobe in the pasture reached slightly steeper terrain at mid-afternoon and was travelling at about 9 metres per hour. It will likely rejoin with the finger that came through the cemetery near the northeast end of the pasture and lava will keep moving – and probably accelerating its pace – toward Pāhoa Village Road on Monday. Evacuations are expected in the next hours or days.

20:00: In its latest update released on Monday October 27th at 7:30 a.m. (local time), the Civil Defense indicates that the June 27th lava flow continues to remain active and has advanced approximately 250 metres since Sunday morning. The flow front is currently moving in a northeast direction and is approximately 90 metres from the nearest residential property. The flow advancement has been averaging approximately 9-14 metres per hour.
Based on the current flow location, direction and advancement, residents in the flow path have been placed on an evacuation advisory and notified of possible need for evacuation beginning Sunday night. Residents will be kept informed of the flow status and advancement. The Pahoa Village Road between Apa’a Street and the Post Office Road will remain closed and limited to area residents only. In addition, Civil Defense will be operating in the area round the clock to maintain close observations of flow activity.

Pahoa blog

L’avancée de la lave dimanche en début d’après-midi  (Source:  USGS / HVO)

Le Japon bientôt rayé de la carte? // Japan soon wiped off the map?

drapeau francaisVoici le type d’article que je déteste vraiment! Il traite des prévisions à long terme, ponctuées d’un nombre incalculable de verbes au conditionnel alors que nous ne savons toujours pas prévoir les éruptions dans le court terme. Il suffit de jeter un coup d’œil à la situation actuelle sur le Mayon (Philippines) où des milliers de personnes sont évacuées depuis plusieurs semaines par crainte d’une éruption…qui ne vient pas!
Le New Zealand Herald a relayé un article prétendant que le Japon pourrait être rayé de la surface de la Terre par une éruption volcanique majeure dans les 100 prochaines années, avec à la clé la mort de la quasi-totalité de sa population de 127 millions d’habitants.
L’article fait référence à une nouvelle étude dans laquelle des volcanologues analysent les modèles éruptifs au Japon et concluent qu’il n’est «pas exagéré» de prévoir une catastrophe naturelle qui « anéantirait » le pays.
Les scientifiques de l’Université de Kobé ont étudié un vaste cratère volcanique de l’île de Kyushu qui est entré en éruption à 7 reprises dans les 120 000 dernières années. Ils estiment qu’une nouvelle éruption enfouirait 7 millions de personnes sous des coulées de lave tandis que les vents d’ouest transporteraient une énorme quantité de cendre et de poussière vers Honshu. Selon eux, le nuage toxique rendrait l’île voisine «invivable» et les 120 millions de personnes vivant dans les centres urbains n’auraient « aucune chance » de survivre à ce cataclysme.
Les professeurs Yoshiyuki Tatsumi et Keiko Suzuki ont calculé que le risque qu’une telle éruption se produise dans les 100 prochaines années est d’environ un pour cent. Ils font remarquer que ce chiffre ne saurait être ignoré car la probabilité qu’un séisme majeur frappe Kobé dans les 30 ans avait, elle aussi, été estimée à environ un pour cent la veille du séisme de M 7.2 qui a détruit la ville japonaise en 1995, tuant 6.400 personnes.
Cet article est publié quelques semaines après l’éruption meurtrière du Mont Ontake et au moment où on apprend que le volcan Ioyama, situé dans le sud du Japon à 64 km de la centrale nucléaire de Sendai (voir ma note du 26 octobre), montre des signes d’activité qui pourraient éventuellement déboucher sur une éruption.

 ————————————————

drapeau anglaisHere is the type of article I definitely hate ! It deals with long-term predictions punctuated by an infinity of “could” while we are not able to predict eruptions in the short term. It suffices to have a look at the current situation on Mayon volcano where thousands of people have been evacuated for several weeks for fear of an eruption that does not come!

The New Zealand Herald has relayed an article pretending that Japan could be wiped off the face of the earth by a massive volcanic eruption some time in the next century killing almost all of its 127million inhabitants.

The article refers to a new study in which experts analysing the eruption patterns of volcanoes in Japan say it is ‘not an overstatement’ to predict that a natural disaster could leave the country ‘extinct’.

Scientists at Kobe University looked at a massive volcanic crater on Kyushu Island, which has erupted seven times in the last 120,000 years. They predicted that another eruption would bury 7 million people underneath lava flows, while westerly winds would carry a huge amount of ash and dust to Honshu. They added that the toxic cloud would make the neighbouring island ‘unliveable’ and that the 120 million living in major cities and towns would be ‘hopeless’.

Professors Yoshiyuki Tatsumi and Keiko Suzuki calculated that the risk of such an eruption occurring in the next 100 years was around 1 per cent. However, they said that figure could not be ignored, as the chance of a major earthquake striking Kobe within 30 years was estimated at about one percent just a day before an M 7.2 quake destroyed the Japanese city in 1995, killing 6,400 people.

The news comes just weeks after the deadly eruption of Mount Ontake and amid warnings that Ioyama volcano in southern Japan, located 64 km from the Sendai nuclear plant (see my note of October 26th), was showing signs of increased activity that could possibly lead to an eruption.