Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisMercredi 29 octobre (20 heures): La coulée du 27 juin continue à rester active et a progressé d’environ 85 mètres depuis 18h30 mardi (heure locale). Le front se situe actuellement à environ 250 mètres de Pahoa Village Road. Il avance en moyenne de 90 centimètres par heure.
La Protection Civile a indiqué dans sa mise à jour précédente que la coulée a détruit sa première structure mardi matin peu après 7h30 (heure locale). Il s’agit d’un petit abri de jardin utilisé pour abriter les plantes en pot par les habitants d’une maison qui se trouve un peu  plus bas dans la pente. Le couple qui vivait dans la maison a déjà quitté les lieux. Rien n’a été fait pour éteindre les flammes car les expériences du passé ont montré que cela ne sert à rien lorsque la lave entre en contact direct avec une structure. Cependant, les pompiers sont restés à proximité, prêts à éteindre d’éventuels incendies qui auraient pu indirectement affecter les bâtiments environnants.
La Garde Nationale est prête à être mobilisée dans le District de Puna pour aider la police et fournir éventuellement des structures temporaires afin que les policiers puissent établir une présence derrière la coulée de lave une fois qu’elle aura traversé la Route 130.
Pendant ce temps, la méthode expérimentale destinée à protéger les poteaux électriques contre la chaleur intense de la lave semble ne pas avoir rencontré le succès escompté. En effet, les experts de la compagnie HELCO qui ont examiné le seul poteau entouré par la lave jusqu’à présent ont découvert qu’il s’était enfoncé d’environ 3 mètres. Il est resté debout, la ligne électrique est toujours en l’air et sous tension, mais il est apparu que malgré la protection de béton et de cendre, la base du poteau en bois s’était consumée. Des lignes électriques secondaires permettant d’alimenter directement des maisons individuelles seront installées sur des poteaux non protégés et raccourcis pour les empêcher de provoquer des dégâts s’ils sont victimes des assauts de la lave.
Lundi dernier, certaines sources d’information ont signalé que des pillards étaient entrés par effraction dans des maisons évacuées et avaient volé des objets, mais il n’a pas été possible de contacter les propriétaires  pour vérifier cette information.

———————————————————-

drapeau anglaisWednesday October 29th (20:00): The June 27th flow continues to remain active and has advanced approximately 85 metres since 6:30p.m.on Tuesday evening (local time). It is currently about 250 metres from Pāhoa Village Road. Its advancement has been averaging  90 centimetres per hour.
The Civil Defense indicated in its previous update that Kilauea’s June 27th lava flow claimed its first structure Tuesday morning shortly after 7:30 a.m. (local time) as it made contact with and set on fire a small garden shed used to house potted plants by residents of a home further downslope. The couple that lived in the home had already evacuated. Attempts were not made to put out the flames, as past experiences have shown that to be a fruitless effort when lava is making direct contact with a structure. However, firefighters were nearby, ready to put out any incidental fires that might pose a risk to surrounding buildings.

The National Guard is set to be mobilized in Puna to help deliver and set up temporary structures for police, so that they can establish a presence behind the lava flow once it has crossed Highway 130.

Meanwhile, the experimental method for protecting utility poles from the intense heat of the lava may not have succeeded in preventing damage to the first, and so far only, pole to be surrounded by the flow. HELCO technical experts visited the pole on Tuesday and found it had sunk about 3 metres. It remained upright, and the transmission line remained aloft and energized but it appeared that underneath the concrete and cinder barrier, the base of the wooden pole could be burning.

Secondary distribution lines which feed the power directly into residents’ individual homes will sit on unprotected poles which have now been shortened, to prevent them from creating damage when and if they are downed by lava.

On Monday, some news sources reported that looters had been breaking into evacuated homes and stealing items but attempts to contact affected residents to verify the details of the alleged thefts have not yet been successful.

pahoa-blog

Vue de la coulée de lave le 29 octobre au matin  (Crédit photo:  USGS / HVO).

Plus têtu qu’un Japonais, tu meurs! // Who can be more obstinate than a Japanese?

drapeau francaisLes autorités locales viennent de voter en faveur du redémarrage de la centrale nucléaire de Sendai, malgré les mises en garde des scientifiques et en dépit de l’opposition de l’opinion publique à l’énergie nucléaire. A Ichikikushikino, une ville à moins de 5 km de la centrale de Sendai, plus de la moitié des 30000 habitants ont signé au début de cette année une pétition contre le redémarrage de la centrale. De plus, les volcanologues ont fait remarquer que le séisme de 2011 (M 9,0 sur l’échelle de Richter) avait augmenté la probabilité d’activité volcanique dans la région. La centrale de Sendai est située à seulement 50 km du Sakurajima, un volcan très actif qui entre régulièrement en éruption
En dépit de ces mises en garde, le conseil municipal de Satsumasendai, dans la préfecture de Kagoshima, a massivement approuvé (avec19 voix sur 26) la décision de rouvrir la centrale de Sendai qui est l’un des principaux employeurs de l’île de Kyushu. Avant la catastrophe de Fukushima, les Japonais tiraient 30 pour cent de leur électricité à partir de l’énergie atomique.
L’Autorité de Régulation Nucléaire au Japon (NRA) a approuvé les normes de sécurité de Sendai en septembre, mais la centrale doit encore subir des contrôles de sécurité avant de pouvoir redémarrer.
Le vote est intervenu alors qu’un incendie a s’est déclaré mardi dans une autre centrale nucléaire gérée par Kyushu Electric. Le feu a pris dans un bâtiment annexe de la centrale de Genkai, dans la préfecture de Saga. Selon les autorités locales, l’incendie a été circonscrit par les ouvriers de la centrale. Personne n’a été blessé et on n’a observé aucun rejet de matières radioactives.

Source : The Japan Times.

 —————————————————

drapeau anglaisLocal officials have voted to reopen the Sendai nuclear plant, despite scientists’warnings of increased volcanic activity in the region and against the opposition of public opinion to nuclear energy. In Ichikikushikino, a city less than 5 km from the Sendai plant, more than half of its 30,000 residents signed a petition opposing the restart earlier this year. Besides, scientific authorities warned of increased seismic activity on the island. Volcanologists have warned that the 2011 earthquake, which measured 9.0 on the Richter scale, may have increased the likelihood of volcanic activity throughout the region.

The Sendai plant is also situated only 50 km from Mount Sakurajima, an extremely active volcano which erupts on a regular basis.

The municipal assembly in Satsumasendai, Kagoshima Prefecture, overwhelmingly approved (19 out of 26 votes) of proposals to open the Sendai plant, which is one of the chief employers on Kyushu island. The vote has been seen as an attempt to resurrect the country’s nuclear industry, which the Japanese government hopes to restart despite public opposition to nuclear energy in the wake of the Fukushima disaster. Prior to the disaster, the Japanese had derived 30 percent of their electricity from atomic power.

Japan’s Nuclear Regulation Authority (NRA) approved Sendai’s safety features in September, but the plant must still pass operational safety checks before it will be able to reopen.

The vote came as a fire broke out Tuesday at Kyushu Electric’s other nuclear plant, the Genkai facility in Saga Prefecture. The blaze started in an auxiliary building of the power station and was extinguished by plant workers, local officials said. There were no injuries and no release of radioactive materials.

Source: The Japan Times.