Nouvelles d’Hawaii // News from Hawaii

drapeau francaisAprès avoir marqué une pause pendant le passage de la tempête tropicale Ana qui menaçait la Grande Ile, la coulée de lave du 27 juin a repris sa marche en avant. Le lobe qui avait été observé il y a quelques jours le long du flanc sud-est de la coulée a maintenant dépassé l’ancien front de coulée. Ce dernier a également progressé, mais seulement d’une vingtaine de mètres. D’une manière générale, la lave se trouve à environ 950 mètres de Apa’a Street / Cemetery Road.
Dans le même temps, la construction de la nouvelle Route de la Chaîne des Cratères va reprendre vendredi. Les bulldozers vont se frayer un chemin dans l’amoncellement de lave qui recouvre l’ancienne route dans le Parc des Volcans. La construction de la route a commencé le 23 septembre à l’est du côté de Kalapana où les bulldozers ont avancé sur près de 5 kilomètres. Toutefois, comme le reste de la route se trouve dans le Parc des Volcans, le travail n’a pas encore commencé du côté ouest car il fallait l’accord du Parc pour tracer une route à deux voies de circulation plutôt qu’à une seule voie. Le Parc fermera vendredi l’accès à la Chaîne des Cratères et retirera le fameux panneau « Road closed » qui avait été à moitié recouvert par d’anciennes coulées. Les rangers ont dit qu’ils allaient conserver le panneau qui fera désormais partie de l’histoire du Parc.
Sources: HVO et les journaux locaux.

 ———————————————

drapeau anglaisAfter a pause while tropical storm Ana was threatening Hawaii Big Island, the June 27th lava flow is again moving forward. The lobe that had been observed a few days ago along the southeast side of the flow has now overtaken the former leading tip. The former tip also advanced, but only by about 20 metres. All flow activity remains approximately 950 metres from Apa’a St/Cemetery Rd.

Meantime, construction of the Chain of Craters alternate route will speed up Friday as bulldozers begin making a path over a wall of lava rock covering the road in Hawaii Volcanoes National Park. Construction began on the Kalapana side on September 23rd where bulldozers have graded nearly 5 kilometres of the roadway. As the rest of the road is located in the Hawaiian Volcanoes National Park, work was on hold on the opposite end until the park agreed on a two-lane, rather than one-lane, route earlier this month.

The park will close the end of Chain of Craters Road on Friday as construction begins there.

A “Road Closed” sign surrounded by past lava flows will be removed from the construction path. Park officials said they will keep the sign as part of park history.

Sources : HVO & local newspapers.

Road-closed

Le célèbre panneau est en passe de devenir une pièce de musée!

Nouvelle vidéo de l’éruption dans l’Holuhraun (Islande)

drapeau francaisJe ne sais pas si l’éruption dans l’Holuhraun durera jusqu’au 4 mars 2015 comme l’a prévu H. Sigurdsson, mais la lave coule toujours abondamment à partir de la fracture éruptive. Le journaliste et écologiste Ómar Ragnarsson a survolé l’Holuhraun la semaine dernière et a réalisé une nouvelle vidéo de l’éruption. Les images montrent l’étendue du nouveau champ de lave qui couvre désormais plus de 60 kilomètres carrés. Comme le fait remarquer l’auteur de l’article sur le site Iceland Review, si l’éruption avait eu lieu à New York, la lave couvrirait actuellement plus des deux tiers de Manhattan dont la superficie est de 87,5 km2, ou bien les deux tiers de Copenhague qui présente approximativement la même taille.
Le film montre aussi des gros plans de la lave entrain de bouillonner dans les bouches éruptives, la majestueuse rivière incandescente et la vapeur qui s’élève lorsque la lave s’écoule dans la rivière glaciaire Jökulsá á Fjöllum dont le lit ne cesse de reculer.
http://www.ruv.is/frett/nyjar-myndir-af-eldgosinu-i-holuhrauni

 ——————————————–

drapeau anglaisI don’t know whether the eruption in Holuhraun will last until March 4th 2015 as predicted by H. Sigurdsson, but lava is still flowing profusely from the eruptive fissure. Journalist and environmentalist Ómar Ragnarsson flew over Holuhraun last week and shot a new video of the eruption site. The video shows the expanse of the new lava field, which now covers more than 60 square kilometres. As the author of the article on the website Iceland Review puts it, if the eruption had occurred in New York City, the lava would now cover more than two thirds of Manhattan, which is 87.5 km2, or two thirds of the Danish capital Copenhagen, which is approximately the same size.

The footage also shows close-ups of the bubbling craters, a red-hot river of molten lava and the steam created when lava flows into glacial river Jökulsá á Fjöllum, which keeps retreating.

http://www.ruv.is/frett/nyjar-myndir-af-eldgosinu-i-holuhrauni

Exercice d’évacuation en cas d’éruption du Mont Fuji (Japon) // Mount Fuji eruption drill (Japan)

drapeau francaisPrès de 4000 personnes ont participé dimanche dernier à un exercice d’évacuation de grande envergure destiné à tester la réaction de la population à une possible éruption du Mont Fuji, quelques semaines après l’éruption du Mont Ontake qui a tué au moins 56 randonneurs.
Le Mont Fuji (3776 m.), à 100 kilomètres à l’ouest de Tokyo, a connu sa dernière éruption en 1707 mais les géologues l’ont inclus dans la liste des 47 volcans japonais censés entrer en éruption dans le siècle à venir.
Quelques 3900 habitants de 26 villes et villages dans les trois préfectures situées autour du volcan ont pris part à l’exercice. Ainsi, dans la ville de Gotemba, environ 800 personnes ont utilisé leurs propres véhicules et emprunté des routes prévues pour une évacuation car il y a très peu de transports en commun dans la localité. Les personnes âgées ayant besoin de soins ont été transférés par bus. Les pompiers, les policiers et soldats ont recherché les personnes qui ne pourraient pas être évacuées dans les délais.
L’exercice d’évacuation était prévu depuis trois ans mais l’éruption du Mont Ontake a obligé à l’effectuer avec encore plus de sérieux. Les autorités avaient imaginé que l’éruption avait lieu à une altitude d’environ 2000 mètres à 11 heures du matin, avec des nuages de cendre et de gaz montant à 20 km de hauteur, et des coulées de lave en provenance des cratères.
Dans les trois préfectures (Shizuoka, Yamanashi et Kanagawa), 470 000 personnes seraient obligées de quitter leurs habitations en raison de la cendre volcanique si le Mont Fuji connaissait une éruption semblable à celle prévue dans l’exercice. Les importants volumes de lave obligeraient 689 000 personnes à chercher refuge et les coulées couperaient les artères principales du pays, comme les voies ferrées à grande vitesse et les autoroutes le long de la côte Pacifique.
Source: Presse japonaise.

 —————————————————-

drapeau anglaisNearly 4,000 people took part last Sunday in a mass evacuation drill to test responses to a possible eruption of Mount Fuji, weeks after nearby Mount Ontake erupted and killed at least 56 hikers.

Mount Fuji (3,776 m.), 100 kilometres west of Tokyo, last erupted in 1707 but geologists have included it as one of 47 volcanoes in the country believed to be at risk of eruption in the coming century.

Some 3,900 residents in 26 cities, towns and villages in three prefectures around the volcano took part in the drill. In the city of Gotemba, about 800 people used their own cars to evacuate along designated routes because public transportation is scarce there. Elderly people in need of care were moved by bus. Firefighters, police and troops searched for people who could not evacuate in time.

The Fuji drill had been planned for three years but, because of the Ontake eruption, it was conducted in a serious atmosphere. It was based on the scenario that an eruption occurred at a height of about 2,000 metres at 11 am with ash and smoke soaring 20 kilometres and lava flowing from craters.

In the three prefectures (Shizuoka, Yamanashi and Kanagawa),  470,000 people would be forced to evacuate due to volcanic ash in the event that Mount Fuji erupted on a scale similar to that envisaged in the exercise. Large amounts of lava would require 689,000 people to seek refuge and cut off the nation’s major arteries, such as a high-speed railway and an expressway, along the Pacific seaboard.

Source : Japanese newspapers.

Fuji-blog

(Crédit photo:  Wikipedia)