Un nouvel ouragan menace Hawaii // Hawaii under the threat of another hurricane

drapeau francaisEn plus de la coulée de lave du 27 juin qui devrait atteindre Apa’a Street à Paoha vers le 1er novembre, Hawaii doit maintenant faire face à la menace d’un nouvel ouragan. Quelques semaines après les dégâts considérables provoqués par Iselle à Puna, Ana est en ce moment une tempête tropicale qui pourrait devenir un ouragan et frapper la Grande Ile d’Hawaï dès samedi.
Ana se trouve actuellement à environ 1200 km à l’est-sud-est de Hilo. La dernière prévision  montre qu’il devrait effleurer South Point avec des vents de 130 km heure samedi après-midi ou samedi soir. Les forces qui gèrent ce système dépressionnaire sont plus complexes que pour l’ouragan Iselle, et les prévisionnistes du National Weather Service ne sont pas certains de la trajectoire d’Ana. Cependant, les habitants doit se préparer au pire, quel que soit le côté de l’île où ils habitent​​. Il leur est vivement conseillé de relire les plans d’urgence et ressortir les kits de survie.

 ——————————————

drapeau anglaisBeside the June 27th lava flow which is expected to reach Apa’a Street in Paoha around November 1st, Hawaii now has to face the threat of a new hurricane. A few weeks after Iselle caused major damage in Puna, Ana is a tropical storm that might become a hurricane and hit Hawaii Big island as soon as Saturday.

Ana is currently about 1200 km east-southeast of Hilo. The latest forecast track has it brushing past South Point with hurricane winds of 130 km per hour on Saturday afternoon or evening. The climatic forces steering the system are more complex than Hurricane Iselle, and National Weather Service forecasters aren’t certain where Ana will go. However, everyone should prepare for the weather, regardless of what side of the island they live on. Residents should be reviewing their emergency plans and stocking disaster kits.

Ouragan-blog

Trajectoire prévue de l’ouragan (Source:  National Weather Service)

Copahue (Chili/ Argentine): Hausse du niveau d’alerte // Alert level raised to Orange

drapeau francaisL’activité explosive se poursuit au Copahue et le SERNAGEOMIN a fait passer le niveau d’alerte à l’Orange. Une zone de restriction de trois kilomètres a été mise en place autour du volcan qui crache des nuages de cendre (voir capture d’écran ci-dessous).
Le SERNAGEOMIN indique que l’activité volcanique est en hausse avec de plus en plus de petites explosions. Les derniers rapports font état d’une forte « probabilité d’événements éruptifs mineurs. »
Cependant, les évacuations ne sont pas encore nécessaires, même si des retombées de cendre ont été signalées jusqu’à 12 km du volcan.
Environ 2.000 personnes vivent dans quatre communautés proches du Copahue.

 —————————————————–

drapeau anglaisExplosive activity continues at Copahue, causing SERNAGEOMIN to raise the alert level to Orange. A a restriction zone of 3 kilometres has been set up around the volcano which is spewing ash (see screenshot below).

SERNAGEOMIN said that the activity of the volcano had increased with more small explosions. The latest reports indicate that there is an increased threat of “the likelihood of occurrence of minor eruptive events.”

However, evacuations are not yet necessary even though ash fall has been reported as far away as 12 kilometres.

About 2,000 people live in four communities close to the volcano.

Copahue-blog

Le Copahue vu par la webcam.

Mayon (Philippines): Toujours pas d’éruption ! // No eruption yet !

drapeau francaisPrès de 2900 familles vivant dans la zone de danger de six kilomètres autour du Mayon, seront réinstallées de façon permanente dans des endroits plus sûrs. Le coût de la relocalisation a été estimé à 600 millions de pesos philippins (environ 11 millions d’euros). Cependant, les autorités n’ont pas été en mesure de dire quand commencerait ce déplacement de population.
Il y a actuellement 12 500 familles (55 000 personnes) hébergées dans 48 centres d’évacuation de la province d’Albay depuis que le niveau d’alerte 3 a été décrété le mois dernier. En plus de l’évacuation humaine, les animaux de ferme et de compagnie ont également été évacués vers des sites plus sûrs afin que leurs propriétaires n’aient pas un alibi pour regagner leurs domiciles. Une coulée de lave d’environ 350 mètres de longueur avance en ce moment le long de la bordure orientale de la ravine Bonga depuis le sommet du Mayon. Le PHILVOCS pense que cette coulée visqueuse et de faible longueur pourrait être un reliquat de l’éruption de 2009.

Source : Manila Bulletin.

 ———————————————–

drapeau anglaisClose to 2,900 families living within the six-kilometre danger zone around Mayon Volcano will be relocated permanently in safe locations. The cost of the relocation has been estimated at P600 million (about 11 million euros). However, the authorities could not give a timeline when the relocation would start.

There are currently 12,500 families (55,000 persons) in 48 evacuation centres in Albay province since Alert Level 3 was raised last month. Aside from human evacuation, farm animals and pets were also evacuated to safer sites to deny residents an alibi for them to go back home.

Lava is currently flowing over 350 meters along the eastern side of the Bonga Gully from the summit of Mayon. PHILVOCS said this short and viscous flow of lava could be remnants of the 2009 eruption.

Source : Manila Bulletin

Mayon-03

La coulée de lave au sommet du Mayon  (Crédit photo:  Manila Bulletin)