Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisMardi 28 octobre (20 heures): Dans sa dernière mise à jour (mardi 28 Octobre à 8heures, heure locale) la Protection Civile indique que la coulée de lave du 27 juin reste active et a progressé d’environ 80 mètres depuis lundi matin. Le front se situe actuellement à environ 460 mètres de la Pahoa Village Road. La lave se déplace en direction du nord-est et a pénétré dans une zone résidentielle privée. Cependant, sa progression est très irrégulière, avec une moyenne estimée à environ 4,50 mètres par heure.
En ce qui concerne les alertes d’évacuation, la situation n’a pas changé. Comme je l’ai écrit précédemment, les habitants qui se trouvent sur la trajectoire probable de la coulée ont été prévenus qu’ils pourraient devoir partir, avec une alerte évacuation décrétée dimanche soir.
La Pahoa Village Road entre Apa’a Street et la Post Office Road reste fermée et son accès est limité aux seuls habitants du secteur. En outre, la Protection Civile sera présente sur zone 24 heures sur 24 pour observer la progression de la coulée de lave.
Il convient de noter que l’inclinomètre installé sur le Pu’uO’o n’a pas montré de variations significatives au cours des dernières heures, ce qui signifie que le système d’alimentation de la coulée est assez stable et que la lave est peu susceptible d’accélérer, sauf si la pente devient plus raide en certains endroits.

+++++

22h30 : Comme je l’ai écrit dans ma note précédente la lave a progressé d’environ 80 mètres depuis lundi matin et a pénétré dans une zone résidentielle privée mais – contrairement à ce qu’on raconté certains médias  – la Protection Civile ne signale pas en ce moment de dégâts causés aux habitations. Cependant, on ne peut pas être optimiste pour les heures à venir et les images que je viens de voir sont très inquiétantes.
La coulée est entrée dans l’enceinte résidentielle à environ 2 heures du matin. Deux maisons et plusieurs structures dans une ferme de Pahoa où sont cultivés des anthuriums se trouvent directement sur la trajectoire de la lave. Au-delà de ces structures, une demi-douzaine de maisons se trouvent entre la lave et la Pahoa Village Road qui traverse le cœur de la bourgade.
Les responsables de la Protection Civile ont prévu de permettre à ceux qui habitent sur la trajectoire probable de la lave d’assister à la destruction de leurs maisons et de les autoriser à entrer dans la zone réglementée pour prendre des photos et vidéos de leurs maisons à des fins d’assurance.
Les personnes qui habitent en aval de la coulée ont été informées de leur évacuation probable. La plupart des habitants sont partis et il ne sera probablement pas nécessaire d’émettre un avis d’évacuation obligatoire. En effet, ces personnes ont eu plusieurs semaines pour se préparer à ce qui a été décrit comme « une catastrophe au ralenti ». La plupart des habitants sont déjà partis ou prêts à s’en aller, si nécessaire.
Dans les années 1990, environ 200 maisons ont été détruites par des coulées de lave du Kilauea. Les dernières évacuations à cause de la lave ont eu lieu en 2011. Une maison a été détruite et d’autres ont été menacées avant que la lave change de direction.
La Protection Civile indique que la situation actuelle ne justifie pas une annulation des vacances sur la Grande Ile d’Hawaii car seule une partie de l’île est concernée. Toutefois, les autorités ont interdit tout accès à la zone sensible et des restrictions ont été imposées aux vols touristiques en hélicoptère.

 ———————————————

drapeau anglaisTuesday, October 28th (20:00): In its latest update (Tuesday, October 28th at 8:00a.m., local time) the Civil Defense indicates that the June 27th lava flow continues to remain active and has advanced approximately 80 metres since Monday morning and is currently approximately 460 metres from Pāhoa Village Road.  The flow front is currently moving in a northeast direction and has entered a private residential property. However, the flow advancement has been inconsistent, averaging approximately 4.50 metres per hour.
As far as evacuation warnings are concerned, the situation has not changed. As I put it before, residents in the flow path were placed on an evacuation advisory and notified of possible need for evacuation beginning Sunday night.

The Pahoa Village Road between Apa’a Street and the Post Office Road will remain closed and limited to area residents only. In addition, Civil Defense and public safety personnel will be operating in the area round the clock to maintain close observations of flow activity.

It should be noted that the tiltmeter at Pu’uO’o has not shown significant variations during the past hours, which means the feeding system of the lava flow is quite stable so that lava is unlikely to accelerate ,except if the slope becomes steeper in places.

+++++

22:30: As I put it in my previous note, lava has advanced about 80 metres since Monday morning, entering a private residential property but – contrary to what is reported by some news media – Hawaii County Civil Defense officials are not reporting any damage to homes. However, one can’t be optimistic about the hours to come and the images I have just seen are quite worrying..

The flow crossed into a residential property at about 2 a.m. Two houses and several structures on a Pahoa anthurium farm lie directly in the lava’s path. Beyond those structures, a half-dozen homes stand between the lava and Pahoa Village Road, which runs through the heart of town.

Civil Defense officials have planned to allow those living in the path of a lava flow to watch the destruction of their homes to « provide for a means of closure. » Residents will be allowed into the restricted area to take photos and video of their houses for insurance purposes.

Those living downslope of the flow are under an evacuation advisory. Most residents have left, and Civil Defense officials do not anticipate having to issue a mandatory evacuation order. Indeed, residents have had weeks to prepare for what’s been described as a slow-motion disaster. Most have either already left or are prepared to go when necessary.

In the 1990s, about 200 homes were destroyed by lava flows from Kilauea. The last evacuations from the volcano came in 2011. One home was destroyed and others were threatened before the lava changed course.

The lava isn’t a reason to cancel a Big Island vacation but officials have warned people to stay away from the area and imposed flight restrictions because of helicopter tours hoping to see lava.

Pahoa-blog

Pahoa: Entrée de la lave sur une propriété privée.  (Crédit photo:  USGS / HVO).

La coulée du 27 juin (Hawaii / Etats Unis) // The June 27th lava flow (Hawaii)

drapeau francaisAlors que la lave est sur le point de couper la Pahoa Village Road et de provoquer des évacuations, la situation actuelle appelle un certain nombre de remarques. Elle montre avant tout l’activité du Kilauea et la quantité de lave que le volcan cache dans ses entrailles. En plus de la coulée actuelle, il ne faudrait pas oublier le lac de lave qui s’agite dans le pit crater de Halema’uma’u dans la caldeira sommitale, ou bien la lave qui frémit dans le cratère du Pu’uO’o. C’est d’ailleurs sur le flanc de ce dernier qu’est née le 27 juin dernier la coulée qui menace en ce moment la bourgade de Pahoa. Dès l’apparition de la coulée, les scientifiques du HVO ont montré une certaine inquiétude qui est devenue bien réelle quand la lave a cessé de progresser vers le nord et a obliqué vers le NE où il était probable qu’elle emprunte le réseau de fractures de la bien nommée East Rift Zone. J’ai eu à cette époque plusieurs échanges de mails avec le HVO ; il était clair que la lave était susceptible de devenir une menace pour le District de Puna mais  il ne fallait pas ameuter les foules car on sait que le comportement de la lave est assez fantasque à Hawaii. Une coulée peut s’arrêter ou changer de trajectoire, ce qu’elle n’a malheureusement pas fait.

S’agissant de la situation actuelle, plusieurs blogonautes s’étonnent de la passivité des autorités locales et se demandent pourquoi il n’y a pas de tentatives pour dévier la coulée de lave. Il y a plusieurs raisons à cela. La première, c’est que la topographie de la région ne permet guère ce genre d’initiative. Il serait très difficile, voire impossible, de couper les nombreuses lignes de fractures qui parcourent le secteur sans empêcher la lave de les emprunter. De plus, cela demanderait un travail colossal et poserait des problèmes juridiques : En effet, empêcher la lave de recouvrir une zone, c’est l’envoyer sur une autre qui serait épargnée ! H. Tazieff m’avait expliqué qu’on ne recommencerait pas à détourner une coulée de lave sur l’Etna, comme ce fut le cas en 1983.

Enfin, le détournement d’une coulée de lave n’est pas dans la tradition hawaiienne, voire américaine. On laisse la Nature se débrouiller ! Le seul souci est de faire en sorte qu’il n’y ait pas de pertes humaines. (Il est intéressant de voir les protestations des occupants d’une résidence pour personnes âgées à Paoha quand il a été question d’abattre des arbres pour permettre le passage des véhicules de sécurité !) Tant pis si la lave recouvre des zones cultivables et détruit des habitations. Empêcher la lave de progresser, ce serait aussi porter atteinte à Madame Pele qui, ne l’oublions pas, est très ancrée dans la tradition hawaiienne ; ce n’est pas une déesse pour touristes !

——————————————

drapeau anglaisWhile lava is about to cross Pahoa Village Road and cause evacuations, the current situation calls for a number of remarks. It shows above all the activity of Kilauea and the amount of lava the volcano hiding in its bowels. In addition to the current lava flow, we should not forget the lava lake inside Halema’uma’u pit crater in the summit caldera, or the lava that is simmering in Pu’uO’o. It was on the northern flank of Pu’uO’o that appeared the June 27 lava flow that is threatening the small town of Pahoa. As soon as lava came out, HVO scientists showed some concern that became real anxiety when it stopped travelling northward and veered NE where it was likely to flow along the fracture network  which is aptly named East Rift Zone. I had several email exchanges with HVO; it was clear that lava was to become a threat to the Puna District, but by that time, it was not necessary to alarm the population because we know that the behaviour of an Hawaiian lava flow is quite unpredictable. It can stop or change course, which unfortunately it has not done.
Regarding the current situation, many blogonautes are surprised at the passivity of local authorities and ask me why there are no attempts to divert the lava flow. There are several reasons for this. The first is that the topography of the region makes it difficult for this kind of initiative. It would be very difficult, if not impossible, to cut the many fault lines that traverse the area without preventing lava from flowing into them. In addition, it would pose legal problems: Indeed, preventing  lava from covering an area means sending it to another place that would otherwise be spared! H. Tazieff explained me one day that they would not try again diverting a lava flow on Mount Etna, like they did in 1983.
Finally, diverting a lava flow is not in the Hawaiian – or even the American – tradition. The only concern is to ensure that there are no casualties. (It was  interesting to see the protests from the occupants of a residence for elderly people in Paoha whenCivil Defence decided to fell trees to allow the passage of safety vehicles!) It does not matter if lava covers agricultural land and destroys houses. Preventing lava from moving forward would also go against Madam Pele who is part and parcel of Hawaiian traditions and not a goddess for tourists!

Pahoa-blog

Cette carte montre bien la longueur de la coulée du 27 juin depuis sa source. La lave a parcouru une vingtaine de kilomètres, traversé la forêt et emprunté un réseau de fractures pour arriver jusqu’à Paoha.

Pahoa 01

Naissance de la coulée le 27 juin 2014

Pahoa 02

La coulée brûle la forêt en août

Pahoa-blog

La lave traverse Apa’a Street à Pahoa le 25 octobre.

(Documents et photos:  USGS  /  HVO)