Séisme sur l’île de Java : un bilan toujours plus lourd // Earthquake on the island of Java : the death toll increases

L’agence indonésienne chargée de la gestion des catastrophes vient d’indiquer que le bilan du séisme de magnitude M 5,6 du 21 novembre 2022 dans la région de Cianjur a été revu à la hausse. 310 personnes ont péri pendant l’événement. 24 habitants restent portés disparus. Le séisme et les répliques ont provoqué des glissements de terrain et détruit des bâtiments. Les recherches de victimes se poursuivront jusqu’au 28 novembre si tous les corps ne sont pas retrouvés d’ici là.

Le séisme a également fait plus de 2 000 blessées. Quelque 56 000 maisons ont été endommagées et plus de 62 000 personnes ont été évacuées.

—————————————–

The National Disaster Mitigation Agency (BNPB) has just indicated that the death toll of the M 5.6 earthquake of November 21st, 2022 in the Cianjur region has increased. 310 people died during the event. 24 residents remain missing. The quake and the aftershocks caused landslides and destroyed buildings. The search for victims will continue until November 28th if all the bodies are not found by then.
The earthquake also left more than 2,000 injured. Some 56,000 homes were damaged and more than 62,000 people were evacuated.

Séisme sur l’île de Java (Indonésie) // Earthquake on the island of Java (Indonesia)

Un séisme de magnitude M 5,6 a frappé l’île de Java (Indonésie) le 21 novembre 2022 à13h21 heure locale (06:21 GMT), faisant au moins 56 morts – des enfants pour la plupart – et environ 700 blessés. La secousse a été ressentie dans la capitale Jakarta à environ 100 km, où les habitants des immeubles de grande hauteur ont été évacués. L’épicentre a été localisé à Cianjur dans l’ouest de Java, à une profondeur de seulement 10 km. Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent certains bâtiments, dont un hôpital et une école islamique, réduits presque entièrement en gravats éparpillés dans les rues. Les autorités mettent en garde contre d’éventuelles répliques et disent que le nombre de morts pourrait augmenter. La zone où le séisme s’est produit est densément peuplée et sujette aux glissements de terrain, avec des maisons à la construction très fragile.
Source : médias d’information internationaux.

°°°°°°°°°°

17 heures (heure française) : Selon l’Agence nationale d’atténuation des catastrophes (BNPB), le bilan du séisme de M 5,6 dans le district de Cianjur s’élève actuellement à 62 morts. En outre, 25 personnes sont toujours enfouies sous des bâtiments effondrés dans le village de Cijedil, dans le sous-district de Cugenang, et 79 autres personnes ont été blessées dans le séisme.
Le nombre total de personnes déplacées atteint 5 389. Elles ont été réparties sur plusieurs sites. 2 272 maisons, 4 bâtiments gouvernementaux, 3 établissements d’enseignement et 1 lieu de culte ont été endommagés lors du séisme, tandis qu’un hôpital à Cianjur a subi de légers dégâts et une école islamique a été fortement endommagée lors du séisme.
Outre le district de Cianjur, des dégâts aux infrastructures ont également été signalés dans le district de Bogor où 46 maisons ont été endommagées. Le séisme a aussi endommagé 443 maisons dans le district de Sukabumi et 14 maisons dans la ville de Sukabumi.
La secousse a provoqué un glissement de terrain, qui a bloqué une route dans le district de Cianjur.
Les besoins urgents comprennent 20 unités de tentes, du matériel lourd pour les évacuations, 10 unités d’éclairage, 100 unités de lits et du mazout.
Il est conseillé aux habitants du district de Cianjur et de ses environs de quitter leurs maisons s’ils estiment qu’elles ne sont pas sûres et de rester vigilants quant au risque de répliques.
Source : agence de presse Antara.

°°°°°°°°°°

20h00 (heure française) : Le gouverneur de Java Ouest vient d’annoncer que le bilan est passé à 162 morts, dont une grande majorité sont des enfants incapables de s’échapper à temps pendant l’heure de classe où la catastrophe s’est produite à Cianjur.
Il s’agit de la deuxième catastrophe meurtrière en Indonésie en moins de deux mois après la mort d’au moins 134 personnes dans un stade de football à Malang.
Il y a 162 morts et 326 blessés qui souffrent pour la plupart de fractures et de traumatismes dus à des chutes d’objets. Le gouverneur a ajouté que le nombre de morts pourrait augmenter car de nombreuses personnes sont toujours portées disparues et peut-être encore piégées sous les décombres.
Le séisme a également déplacé plus de 13 000 personnes et détruit 2 345 bâtiments à Cianjur. Au moins trois routes nationales sont gravement endommagées.
C’est surtout la profondeur du séisme (moins de 10 km), et non sa magnitude, qui explique le lourd bilan
Source : médias d’information indonésiens.

—————————————-

An M 5.6 earthquake struck the island of Java (Indonesia) on November 21st, 2022 at 13:21 p.m. local time (06:21 a.m. GMT), leaving at least 56 people dead (most of them children) and around 700 injured. The tremor could be felt in the capital Jakarta about 100 km away, where people in high-rise buildings were evacuated. The epicenter was located at Cianjur in West Java, at a shallow depth of 10km.Videos on social media showed some buildings, including a hospital and an Islamic boarding schooln reduced almost entirely to rubble and debris strewn on streets. Officials warn of possible aftershocks and say the death toll could rise. The area where the quake struck is densely populated and prone to landslides, with poorly-built houses.

Source: International news media.

°°°°°°°°°°

17:00 (French time) : According to the National Disaster Mitigation Agency (BNPB), t he death toll from the M 5.6 earthquake in Cianjur district has increased to 62. In addition, 25 people are still buried under collapsed buildings in Cijedil village, Cugenang sub-district, and 79 other people were injured in the quake.

The total number of displaced residents reached 5,389. They were spread across several points. 2,272 homes, 4 government buildings, 3 educational facilities, and 1 worship facility were damaged in the quake, while a Cianjur hospital suffered slight damage and an Islamic boarding school was heavily damaged in the quake.
Apart from Cianjur district, infrastructure damage was also reported in Bogor district where 46 houses were damaged. Meanwhile, the quake damaged 443 homes in Sukabumi district and 14 homes in Sukabumi city.
The earthquake also caused a landslide, which closed a cross-provincial road in Cianjur district.

The urgent needs include 20 units of tents, heavy equipment for evacuation, 10 units of lighting, 100 units of beds, and fuel oil.
Residents in Cianjur district and its surrounding areas are advised to evacuate if they feel their houses are still not safe and remain vigilant about the potential for aftershocks.
Source: Antara news agency.

°°°°°°°°°°

08:00 pm (French time) : West Java Governor has just said that the death toll has jumped to 162, a vast majority of whom were children unable to escape in time during the class hour when the disaster struck in Cianjur.

It was the second deadly disaster in Indonesia in less than two months after at least 134 people died in a football stadium crush in Malang.

There are 162 fatalities and 326 injured victims who mostly suffer from broken bones and trauma from being hit by sharp objects. The governor said that the death toll may increase because many people remain unaccounted for and possibly still trapped under the debris.
The earthquake also displaced more than 13,000 people and destroyed 2,345 buildings in Cianjur. At least three national roads are severely damaged and isolated.

It was above all the depth of the earthquake (less than 10 km), not the magnitude, that caused the devastating impacts.

Source: Indonesian news media.

Source: La BBC

La montée des eaux en Indonésie et ses conséquences // Consequences of rising waters in Indonesia

Java, qui abrite quelque 145 millions d’habitants, est l’île la plus peuplée au monde. On a beaucoup écrit sur Jakarta, la capitale, en train de s’enfoncer lentement et qui sera relocalisée à cause d’inondations destructrices. Le parlement indonésien a récemment adopté une loi approuvant le déplacement de la capitale vers un site situé à 2 000 kilomètres sur l’île de Bornéo et qui sera baptisé « Nusantara ». Aucun délai n’a encore été fixé et Jakarta restera la capitale jusqu’à ce qu’un décret présidentiel soit publié pour officialiser le changement. D’autres parties du pays, victimes d’inondations à répétition, n’ont pas la chance de Jakarta.
À quelque 500 kilomètres de la capitale, des villages entiers le long de la mer de Java sont envahis par une eau de couleur marron. Les scientifiques expliquent que la hausse du niveau de la mer et les marées plus fortes en raison du réchauffement climatique sont en grande partie responsables de la situation.
Mondoliko fait partie des villages qui doivent faire face à la montée du niveau de la mer. Il y a seulement quelques décennies, des rizières verdoyantes, de grands cocotiers et des buissons de piments rouges poussaient autour des quelque 200 maisons du village. Tout le monde possédait des terres; les villageois pouvaient cultiver et récolter ce dont ils avaient besoin.
Il y a une dizaine d’années, l’eau est arrivée, de manière sporadique et avec quelques centimètres de hauteur au début. En quelques années, elle est devenue une présence constante. Incapables de pousser dans l’eau salée, les cultures et les plantes sont toutes mortes. A mesure que l’eau montait, les insectes et les animaux ont disparu eux aussi.
Les villageois de Mondoliko se sont adaptés du mieux qu’ils ont pu : les paysans ont remplacé les cultures par l’élevage des poissons ; les habitants ont utilisé de la terre ou du béton pour surélever les planchers de leurs maisons au-dessus de l’eau. Des clôtures en filet ont été installées pour retenir les déchets apportés par la marée.
Peu à peu, les villageois ont quitté leurs maisons à la recherche de terres plus sèches. L’appel à la prière à la mosquée du village s’est tu. Même les nouveaux parcs à poissons devenaient inutiles car l’eau montait si haut que les poissons sautaient par-dessus les filets. Mondoliko est devenu une coquille vide, avec seulement quelques maisons encore occupées. Les villageois sont allés vivre plus à l’intérieur des terres, souvent dans de petits appartements, une vie qu’ils n’avaient jamais imaginée.
Mondoliko n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des villages où habitent les quelque 143 millions de personnes susceptibles d’être déracinées par la montée des mers, la sécheresse, les températures extrêmes et d’autres catastrophes climatiques au cours des 30 prochaines années.
Certains villageois de la région vivent encore dans leurs maisons inondées. À Timbulsloko, à environ 3 kilomètres de Mondoliko, les maisons ont été fortifiées avec des planchers surélevés et des allées en terre, ce qui oblige les gens à s’accroupir pour franchir les portes. Certains habitants du village ont reçu une aide du gouvernement local, mais beaucoup n’ont toujours pas d’endroit sec où dormir. Ils vivent dans la crainte permanente qu’une forte marée au milieu de la nuit les entraîne vers la mer.
Source : Yahoo Actualités.

——————————————-

Java, home to some 145 million people, is the most populated island in the world. Much has been written about Jakarta, the sinking capital, which is being moved partially due to destructive flooding. Indonesia’s parliament recently passed a law approving the relocation of its capital from slowly sinking Jakarta to a site 2,000 kilometres away on Borneo island that will be named “Nusantara”. No timeframe has yet been set for finalisation of the project and Jakarta will remain the capital until a presidential decree is issued to formalise the change. Other parts of the country with persistent flooding have received less attention.

Some 500 kilometers from Jakarta, entire villages along the Java Sea are submerged in murky brown water. Experts say rising seas and stronger tides as a result of global warming are largely responsible for the situation.

Mondoliko is one of the villages that have to face rising sea level. Decades ago, lush green rice paddies, tall coconuts trees and red chili bushes grew around the some 200 homes people where people lived. Everyone had land and the villagers were all able to grow and have what they needed.

Around 10 years ago, the water came, sporadically and a few centimeters high at first. Within a few years it became a constant presence. Unable to grow in salt water, the crops and plants all died. With no land left as the water that got higher, the insects and animals disappeared.

The villagers in Mondoliko adapted the best they could: Farmers swapped their crops for fish ponds; people used dirt or concrete to raise the floors of their homes above the water. Net fences were put in yards to catch the trash the tide would bring in.

Little by little, the villagers left their homes behind in search of drier land. The call to prayer at the village mosque went quiet. Even new fish ponds became futile, the water rising so high that the fish would jump over the nets. Mondoliko became an empty shell, with only a few homes still occupied. The villagers went to live farther inland, often in small apartments, a life they had never imagined.

Mondoliko is just one example of the some 143 million people who are likely to be uprooted by rising seas, drought, searing temperatures and other climate catastrophes over the next 30 years.

Some villagers in the region are still living in their flooded homes. In Timbulsloko, about 3 kilometers from Mondoliko, homes have been fortified with raised floors and dirt walkways, causing people to crouch when walking through shortened doors. Some residents of the village have received aid from the local government, but many are still left without a dry place to sleep, afraid a strong tide in the middle of the night could wash them out to sea.

Source: Yahoo News.

Densité de population et élévation au-dessus du niveau de la mer

(Source : https://www.flickr.com/photos/54545503@N04/13873745385/)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’activité éruptive s’est intensifiée sur le Fuego (Guatemala) le 2 juillet 2022, avec de volumineux panaches de gaz et de cendres, ainsi qu’une nouvelle coulée de lave qui a parcouru au moins 1 km.
L’activité s’est encore intensifiée le 4 juillet, avec des coulées pyroclastiques qui ont parcouru environ 6 km en direction de la ravine Ceniza. Ce jour-là, le panache de cendres a atteint 5 km d’altitude et provoqué des retombées dans les localités voisines.
5 à 8 explosions faibles, modérées et parfois fortes par heure ont été enregistrées le 5 juillet; elles ont généré une colonne de cendres de 4,8 km de hauteur. De nouvelles retombées de cendres ont été signalées dans les localités proches du volcan.
Le Fuego peut être très destructeur. Une série d’explosions et de coulées pyroclastiques le 3 juin 2018 a causé la mort de 190 personnes et fait 256 disparus. Ce sont les chiffres officiels, mais le nombre réel de morts est beaucoup plus élevé. On estime que probablement 2000 personnes ont péri sous les coulées pyroclastiques. Il s’agit de l’éruption la plus meurtrière au Guatemala depuis 1929.
Source : INSIVUMEH.

Voici une petite vidéo et une photo de l’éruption :

https://twitter.com/i/status/1544295435866619907

 

Crédit photo: INSINUMEH

++++++++++

Une phase explosive s’est produite sur le Chikurachki (île de Paramushir / Russie) le 30 juin 2022 avec des panaches de cendres qui se sont élevés jusqu’à 4,5 km d’altitude. La couleur de l’alerte aérienne a été momentanément portée à Orange, puis abaissée à Jaune le 4 juillet, puis à Vert le lendemain.
Source : KVERT.

++++++++++

Une incandescence nocturne est visible au-dessus du cratère Minamidake du Sakurajima (Japon). Fin juin, deux événements éruptifs et une explosion ont généré des panaches qui se sont élevés jusqu’à 1,6 km au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3.
Source : JMA.

++++++++++

L’éruption du Great Sitkin (Aléoutiennes / Alaska) se poursuit. Le champ de lave a légèrement augmenté, avec une progression d’une quinzaine de mètres vers l’Est. La couleur de l’alerte aérienne et le niveau d’alerte volcanique restent respectivement à Orange et Vigilance (Watch).
Source : AVO.

+++++++++

En Indonésie, l’éruption du Lewotolok se poursuit. Les panaches de vapeur et de cendres s’élèvent jusqu’à 1,3 km au-dessus du sommet. Les photos montrent une activité strombolienne dans le cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4)

L’éruption du Semeru se poursuit avec des événements éruptifs qui produisent des panaches de cendres qui s’élèvent de 400 à 1 500 m au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4)

L’éruption du Merapi continue. La hauteur et la morphologie des dômes de lave SO et central restent inchangées, et la sismicité est toujours à des niveaux élevés. Des avalanches continuent de descendre la ravine de la Bebeng sur le flanc SO, jusqu’à 1,8 km de distance. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4)
Source : CVGHM.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

Eruptive activity intensified at Fuego (Guatemala) on July 2nd, 2022, with voluminous gas and ash plumes, as well as a new lava flow that travelled at least 1 km.

The activity further intensified on July 4th, with pyroclastic flows that travelled about 6 km toward the Ceniza drainage.On that day, the ash plume reached 5 km above sea level, causing ashfall in nearby communities.

5 to 8 weak, moderate and some strong explosions per hour were recorded on July 5th, generating an ash column 4.8 km high. More ashfall was reported in communities close to the volcano.

Fuego can be very destructive. A series of explosions and pyroclastic flows on June 3rd, 2018, caused the deaths of 190 people and left 256 more missing. These are the official numbers, but the real death toll is much higher, probably reaching 2000 persons that have been buried. It was Guatemala’s deadliest eruption since 1929.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

An explosive phase occurred at Chikurachki (Paramushir Island / Russia) on June 30th, 2022 with ash plumes rising up to 4.5 km above sea level. The Aviation Color Code was momentarily raised to Orange, and lowered to Yellow on July 4th and then to Green the next day.

Source: KVERT.

++++++++++

Nighttime incandescence can be seen at Sakurajima‘s Minamidake Crater (Japan). By the end of June, two eruptive events and one explosion produced plumes that rose as high as 1.6 km above the crater. The Alert Level remains at 3.

Source: JMA.

++++++++++

The eruption of Great Sitkin (Aleutians / Alaska) continues. The lava-flow field has grown slightly, expanding 15 m E. The Aviation Color Code and the Volcano Alert Level remain at Orange and Watch, respectively.

Source: AVO.

++++++++++

In Indonesia, the eruption at Lewotolok continues. Steam and ash plumes rise as high as 1.3 km above the summit. Photos posted in reports show Strombolian activity from the crater. The Alert Level remained at 3 (on a scale of 1-4)

The eruption of Semeru continues with eruptive events that produce ashplumes that rising 400-1,500 m above the summit. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4)

The eruption of Merapi continues. The heights and morphologies of the SW and central lava domes remain unchanged, and seismicity is still at high levels. Avalanches keep travelling down the Bebeng drainage on the SW flank, reaching a maximum distance of 1.8 km. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4)

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm