Ça décoiffe !

Mon ami André Laurenti, spécialiste des séismes (https://www.azurseisme.com/) vient de m’envoyer une vidéo montrant un effondrement glaciaire au Kirghizistan, assez semblable a celui qui a tué 11 personnes sur le glacier italien de la Marmolada. Une masse de glace s’est détachée du front du glacier, à proximité des gorges de Juuku. Des touristes ont commencé à filmer la scène avant d’être atteints par l’avalanche de glace et de débris rocheux. Selon les médias, 2 personnes auraient été hospitalisées pour des blessures et des ecchymoses.

Cette vidéo appelle plusieurs remarques. S’agissant de l’effondrement, les volcanologues observeront beaucoup de similitudes avec une avalanche incandescente sur un volcan et le comportement du nuage de glace pulvérisée en fonction du relief.

L’autre remarque concerne les témoins de la scène. Ils ont eu beaucoup de chance car leur comportement est quasiment suicidaire. Au lieu de vouloir filmer à tout prix l’événement, le premier réflexe aurait dû être de courir se réfugier sur un point haut dès le moment de son déclenchement. Les dernières secondes de la vidéo confirment que la personne qui filmait aurait pu se faire tuer par les blocs qui se précipitaient à grande vitesse.

https://twitter.com/i/status/1546154939080183808

Exemple d’effondrement glaciaire (Wikipedia)

Cumbre Vieja (La Palma) : nouvelle vidéo // New video

Les fronts de trois coulées continuent d’être actifs, même si leur progression a ralentié. La coulée de lave entre la n°4 et la n°7 occupe un nouveau terrain.

Voici des images du delta de lave réalisées à l’aide d’un drone pour le compte de Pevolca. On peut voir en incrustation le profil thermique correspondant à la vidéo.

https://twitter.com/i/status/1462096283682975757

—————————————–

The fronts of three flows continue to be active, although their progress has slowed. The lava flow between n ° 4 and n ° 7 occupies new ground.
Here are images of the lava delta made with a drone on behalf of Pevolca. You can see in overlay the thermal profile corresponding to the video.

https://twitter.com/i/status/1462096283682975757

Capture écran webcam

Cumbre Vieja (La Palma) // Vidéos de l’éruption

En cliquant sur les liens ci-dessous, vous pourrez voir deux vidéos réalisées à l’aide de drones.

La première montre la trajectoire empruntée par la lave émise par la Cumbre Vieja. Elle a été réalisée par l’Instituto Geológico y Minero de España et le Grupo de Emergencias y Salvamento del Gobierno de Canarias.

La vidéo suivante s’attarde sur le delta de lave d’environ 41 hectares formé par l’arrivée e lave sur le littoral et son avancée dans la mer.

——————————————-

By clicking on the links above, you will see two videos made using drones.
The first video shows the path taken by the lava emitted by Cumbre Vieja. It was shot by the Instituto Geológico y Minero de España and the Grupo de Emergencias y Salvamento del Gobierno de Canarias.

The following video focuses on the lava delta of about 41 hectares formed by the arrival of lava on the coast and its projection into the sea.

Le Cumbre Vieja le 16 novembre au matin (capture écran webcam)

Une bonne synthèse de l’éruption du Cumbre Vieja (La Palma) et une histoire d’olivine…

Si vous comprenez l’espagnol, je vous conseille de visionner la vidéo ci-dessous. Elle est bien illustrée, en particulier avec des images de drones. Santi Castañeda, un scientifique espagnol, présente un état des lieux de l’éruption du Cumbre Vieja.

Dans la vidéo, le scientifique décrit les minéraux contenus dans la lave vomie par le Cumbre Vieja. Selon des études et des analyses menées par l’Institut volcanologique des îles Canaries, la lave du volcan contient, entre autres matériaux, des cristaux d’olivine, un minéral considéré comme une pierre semi-précieuse et qui, en raison de sa beauté, est utilisé dans le fabrication de bijoux.
Un bijoutier explique que, comme il s’agit d’une pierre semi-précieuse, les orfèvres la présentent sur des montures en or et en argent, ce qui donne des pièces exclusives et représentatives de la région. On rencontre effectivement de beaux nodules de péridotite sur d’autres îles comme Lanzarote (voir photo ci-dessous)
Le bijoutier insiste sur le fait que « chacun des bijoux fabriqués dans les ateliers des Canaries et qui contient de l’olivine est dûment certifié comme une authentique gemme semi-précieuse volcanique ». C’est important car de fausses pierres synthétiques de la couleur de l’olivine sont également mises à la vente.
Il explique comment la fausse olivine est détectée : »Je m’assure, qu’il s’agit d’une véritable olivine, même si son origine n’est pas canarienne. Il existe de nombreux gisements sur la planète où l’on trouve le péridot, comme au Sri Lanka, en Amérique latine, en Inde… Sur le marché canarien, les contrefaçons sont très courantes. Les prix d’une olivine sculptée oscillent entre 40 et 300 € le carat.
Pour les bazars et autres marchands de souvenirs, il est difficile d’offrir un véritable bijou.Ils commercialisent donc la zircone de couleur « vert olivine » qui est une pierre synthétique avec une couleur injectée très similaire à l’olivine. Si l’on ne s’y connaît pas en pierres précieuses, il est difficile de distinguer le vrai du faux, mais si un touriste a la vraie et la fausse olivine devant vos yeux, il verra la différence. »

Nodule de péridotite à Lanzarote (Photo: C. Grandpey)