Fogo (Iles du Cap Vert): Aggravation de la situation // The situation is getting worse

drapeau francais8 heures: Les dernières nouvelles en provenance de l’île de Fogo ne sont pas bonnes et confirment malheureusement ce que j’écrivais dans ma note d’hier soir. En effet, la lave aurait atteint dimanche le village de Bangaeira où une maison d’hôtes et plusieurs immeubles d’appartements auraient été endommagés.
A Portela, déjà durement touchée par l’éruption, deux églises ont été détruites en plus des dizaines de maisons, un hôtel et une école disparus sous la lave il y a quelques jours.
Aucune victime n’a été signalée jusqu’à présent, bien que plusieurs personnes aient été traitées après avoir inhalé de la cendre ou des gaz toxiques.
Toute la région a été bouclée en raison de problèmes de sécurité.

Les photos visibles sur le site FogoNews parlent d’elles-mêmes:

https://www.facebook.com/fogonewscom/photos_stream

17 heures: Confirmation des informations ci-dessus. Après Portela, le village de Bangaeira a été détruit en quelques heures. Les autorités redoutent maintenant que la lave atteigne Mosteiros. De plus, il se peut qu’il faille évacuer d’autres localités situées en dehors de Cha das caldeiras, comme Fernão Gomes.  Il est encore trop tôt pour envisager l’évacuation de Cotcho et Cutelo Alto et leurs plantations de caféiers. En effet, la pente s’adoucit dans ce secteur et la lave mettrait du temps pour y arriver. Néanmoins, il ne faudrait pas oublier que les éruptions du Pico peuvent se prolonger, comme celle de 1995 qui a duré 56 jours.

Source: Ocean Press.

 ——————————————–

drapeau anglais8:00: The latest news coming from Fogo Island is not good and unfortunately confirming what I wrote in last night’s post. Indeed, lava reportedly reached on Sunday Bangaeira where one guesthouse and multiple apartment buildings have been damaged.

Neighbouring Portela had two churches destroyed, on top of previous heavy damage to dozens of homes, a hotel and a school.

No deaths have been reported so far, though multiple people have been treated for inhaling ash or poisonous gases.

The whole region has been sealed off due to security concerns.

The photos on the FogoNews website sum up the disaster:

https://www.facebook.com/fogonewscom/photos_stream

17:00: The above mentioned news is confirmed. After Portela, the village of Bangaeira was destroyed in a few hours. Local authorities now fear that lava might reach Mosteiros. Besides, it may be necessary to evacuate other locations, now out of Cha das Caldeiras, including Fernão Gomes. It is too early to think of an evacuation plan of the population of Cotcho and Cutelo Alto (coffee fields) as the slope inclination does not favour its advancement. Nevertheless, one should not forget that the eruptions of Pico volcano may last quite long, like in 1995 with 56 days.