Quelques nouvelles d’Amérique du Sud // A few pieces of news from South America

drapeau francaisCerro Negro de Mayasquer et Chiles (Colombie / Equateur) :
L’activité sismique est encore intense sur le Cerro Negro de Mayasquer et sur le Chiles. Quelque 81 000 secousses ont été détectées depuis le 29 septembre, avec 6 300 événements le 25 octobre. L’interférométrie (InSAR) et un réseau GPS haute résolution ont montré une déformation localisée au sud du volcan Chiles. Le niveau d’alerte reste à l’Orange (niveau 3 sur 4).
Le 23 octobre, un article de presse a indiqué que 3500 familles avaient été évacuées des localités Chiles, Panam, et Mayasquer
Source: Service Géologique de Colombie.

Copahue (Chili / Argentine):
La sismicité a diminué sur le Copahue ces derniers jours et les émissions sont devenues plus diffuses avec d’infimes quantités de cendre. Un petit lac de boue s’est formé dans le cratère. Le niveau d’alerte a été abaissé à la couleur Jaune et les visiteurs sont priés de ne pas entrer dans la zone de sécurité de 3 km autour du cratère.
Source: SERNAGEOMIN.

 —————————————————

drapeau anglaisCerro Negro de Mayasquer and Chiles (Colombie / Equateur):

Seismic activity is still intense at Cerro Negro de Mayasquer and Chiles volcanoes. Since September 29th, about 81,000 earthquakes have been detected, with 6,300 of those events occurring on October 25th. Interferometry (INSAR) and a high resolution GPS network both showed localized deformation south of Chiles. The Alert Level remains at Orange (level 3 out of 4).
On October 23rd, a news article noted that 3,500 families have been evacuated from the Chiles, Panam, and Mayasquer communities

Source: Service Géologique de Colombie.

Copahue (Chili / Argentine):
Seismicity has been declining at Copahue over the past days and emissions have become more diffuse with only minute amounts of ash. A small mud lake has formed in the crater. The alert level has been lowered to Yellow and visitors are advised not to enter the restricted area of 3 km around the crater.

Source: SERNAGEOMIN.

Publicités

Eruption du Turrialba (Costa Rica)

drapeau francaisSelon le site web Inside Costa Rica, le Turrialba est entré en éruption peu après 23h30 mercredi soir. Il s’agirait de l’éruption la plus importante du volcan en 150 ans.
Les habitants de la région ont signalé une forte activité sismique et des « bruits d’explosions » qui ont commencé vers 23 heures.  Environ 40 minutes plus tard, le volcan est entré en éruption en vomissant des nuages ​​de cendre. L’éruption continue depuis et des retombées de cendre ont été enregistrées jusqu’à la ville de Heredia dans les premières heures de la matinée de jeudi.
La Croix-Rouge a distribué des masques à la population locale. Les autorités sont prêtes pour une évacuation, si nécessaire. La région autour du volcan est peu peuplée. Il n’y a ni blessés ni dégâts importants.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9RtAo_Eqri4

 ————————————————

drapeau anglaisAccording to the website Inside Costa Rica, Turrialba erupted shortly after 11:30 p.m. Wednesday night, in what officials are calling the most significant eruption of the volcano in 150 years.

 Those who live nearby reported seismic activity and “booming sounds” that began around 11 p.m.  Some 40 minutes later the volcano erupted, belching clouds of ash high into the sky. The eruption has continued since, and ashfall was recorded as far away as the city of Heredia in the early morning hours of Thursday.

The Red Cross has distributed masks to local residents. Authorities are ready for an evacuation, if necessary. The area around the volcano is sparsely populated.  There were no immediate reports of injuries or damage.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9RtAo_Eqri4

Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisJeudi 30 octobre (21 heures): Après avoir mis le feu à un hangar et une pile de pneus, la coulée du 27 juin continue de progresser vers le nord-est à travers une zone résidentielle entre Apa’a Street / Cemetery Road et Pahoa Village Road.
Dans sa dernière mise à jour, le HVO indique que deux nouvelles émissions de lave ont été observées sur le flanc ouest de la coulée, juste en amont de Apa`a Street. La première émission de lave est née à 150 mètres en amont de Apa`a Street et a avancé sur une centaine de mètres. Cette lave semble se diriger vers la maison d’un ranch et le front de cette coulée se situe à une cinquantaine de mètres de Apa`a où il pourrait menacer un deuxième poteau électrique. L’autre émission de lave s’est produite à 350 mètres en amont de Apa`a Street et n’a progressé que sur une cinquantaine de mètres.
Le front de lave côté Kalapana (autrement dit à l’est) se trouve à environ 60 mètres en amont de Cemetery Road mais est faiblement actif.

Il est clair que la lave progresse plus lentement que durant les derniers jours, mais elle continue à avancer. Globalement, elle progresse à raison de 9 mètres à l’heure en moyenne. Il est difficile de faire des prédictions, mais la Protection Civile pense qu’elle pourrait traverser la Pahoa Village Road dans 24 à 48 heures.
Environ 80 soldats de la Garde nationale ont été déployés sous les ordres de la police hawaiienne pour aider à maintenir la sécurité.
Pendant ce temps, des entreprises et des commerces continuent à fonctionner normalement à Pahoa. Les commerçants attendent de voir ce que va décider la lave. Un magasin se prépare même pour son ouverture à la mi-novembre en dépit de la lave qui menace d’isoler le District de Puna du reste de la Grand Ile. Le directeur a déclaré qu’il avait réduit son personnel qui va travailler avec des horaires différents de ceux initialement prévus.

Sources : HVO, Protection Civile, presse locale.

En cliquant sur ce lien, vous verrez une belle galerie de photos mise en ligne par le Daily Mail:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2815339/Amazing-aerial-photos-river-lava-verge-splitting-Hawaiian-town-two.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490

———————————————-

drapeau anglaisThursday October 30th (21:00): After consuming a shed and a pile of tires, the June 27th lava flow continues to advance to the northeast through a residential area between Apa’a Street/Cemetery Road and Pāhoa Village Road.

In its latest update, HVO indicates that two active breakouts were noted on the west side of the flow just upslope from Apa`a Street. The first originated from the margin about 150 metres upslope of Apa`a St., and has advanced about 100 metres. This breakout looks like it is headed for the ranch house. The front of this breakout was about 50 metres from Apa`a, and may threaten a second utility pole. The second breakout is 350 metres upslope of Apa`a Street and only extended out from the margin about 50 metres.
The lava flow lobe on the Kalapana side is about 60 metres upslope from Cemetery Road but is only weakly active.

Lava is moving forward more slowly than during the past days, but it is moving. Globally, it keeps advancing at an average rate of 9 metres an hour. It is difficult to make predictions but the Civil Defense thinks it might cross the road in 24 to 48 hours.

About 80 soldiers with the Hawaii National Guard have been deployed under the guidance of the Hawaii Police Department to help maintain security.

Meanwhile, many businesses in Pahoa were keeping their doors open as merchants wait to see what the lava does. One store is even getting ready for its grand opening in mid-November despite lava threatening to separate the area from the rest of the island. The manager said they were scaling back just due to the effect of the lava. So it’s going to be a smaller crew with different hours than initially planned.

Sources: HVO, Civil Defense, local newspapers.

By clicking on this link, you will see a great gallery of photos released by the Daily Mail:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2815339/Amazing-aerial-photos-river-lava-verge-splitting-Hawaiian-town-two.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490

Holuhraun (Islande): Ça coule toujours! // Lava keeps flowing in Holuhraun (Iceland)

drapeau francaisLa situation préoccupante à Hawaii ne doit pas nous faire oublier que la lave continue à couler dans l’Holuhraun. Les derniers rapports du Met Office indiquent que l’éruption « se poursuit avec la même intensité ». De la même manière, l’activité sismique est encore soutenue sur le Bárðarbunga avec de nombreux événements supérieurs à M 3 et quelques uns au-dessus de M 5. La station GPS au centre du Bárðarbunga montre que l’affaissement de la caldeira continue à la même vitesse qu’au cours des dernières semaines.
Les observations aériennes montrent que la dépression dans la caldeira atteint 40 mètres de profondeur. La chaleur géothermique est en hausse dans la caldeira. Une dépression en forme de chaudron dans la partie sud-est du Bárðarbunga s’est creusée d’environ 25 mètres au cours du mois écoulé. Une faible sismicité est détectée le long du dyke avec des événements généralement inférieurs à M 2. Le champ de lave dans Holuhraun couvre maintenant 64,2 kilomètres carrés.

 —————————————————

drapeau anglaisThe worrying situation in Hawaii should not make us forget that lava keeps flowing in Holuhraun. The Met Office’s latest reports indicate that the eruption “continues with similar intensity”. In the same way, seismic activity is still strong in Barðarbunga with many events above M 3 and a few of them above M 5. The GPS station in the centre of Barðarbunga shows that the subsidence of the caldera continues with similar rate as over the last few weeks.

Aerial observations show that the depression in the caldera is 40 metres deep. Geothermal heat is increasing in the caldera. A cauldron in the southeast corner of Barðarbunga has deepened about 25 metres over the past month. Low seismicity is detected along the dike with events usually below M 2. The lava field in Holuhraun now covers  64.2  square kilometres.

Holuhraun-blog

Source: Institute of Earth Sciences

Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisMercredi 29 octobre (20 heures): La coulée du 27 juin continue à rester active et a progressé d’environ 85 mètres depuis 18h30 mardi (heure locale). Le front se situe actuellement à environ 250 mètres de Pahoa Village Road. Il avance en moyenne de 90 centimètres par heure.
La Protection Civile a indiqué dans sa mise à jour précédente que la coulée a détruit sa première structure mardi matin peu après 7h30 (heure locale). Il s’agit d’un petit abri de jardin utilisé pour abriter les plantes en pot par les habitants d’une maison qui se trouve un peu  plus bas dans la pente. Le couple qui vivait dans la maison a déjà quitté les lieux. Rien n’a été fait pour éteindre les flammes car les expériences du passé ont montré que cela ne sert à rien lorsque la lave entre en contact direct avec une structure. Cependant, les pompiers sont restés à proximité, prêts à éteindre d’éventuels incendies qui auraient pu indirectement affecter les bâtiments environnants.
La Garde Nationale est prête à être mobilisée dans le District de Puna pour aider la police et fournir éventuellement des structures temporaires afin que les policiers puissent établir une présence derrière la coulée de lave une fois qu’elle aura traversé la Route 130.
Pendant ce temps, la méthode expérimentale destinée à protéger les poteaux électriques contre la chaleur intense de la lave semble ne pas avoir rencontré le succès escompté. En effet, les experts de la compagnie HELCO qui ont examiné le seul poteau entouré par la lave jusqu’à présent ont découvert qu’il s’était enfoncé d’environ 3 mètres. Il est resté debout, la ligne électrique est toujours en l’air et sous tension, mais il est apparu que malgré la protection de béton et de cendre, la base du poteau en bois s’était consumée. Des lignes électriques secondaires permettant d’alimenter directement des maisons individuelles seront installées sur des poteaux non protégés et raccourcis pour les empêcher de provoquer des dégâts s’ils sont victimes des assauts de la lave.
Lundi dernier, certaines sources d’information ont signalé que des pillards étaient entrés par effraction dans des maisons évacuées et avaient volé des objets, mais il n’a pas été possible de contacter les propriétaires  pour vérifier cette information.

———————————————————-

drapeau anglaisWednesday October 29th (20:00): The June 27th flow continues to remain active and has advanced approximately 85 metres since 6:30p.m.on Tuesday evening (local time). It is currently about 250 metres from Pāhoa Village Road. Its advancement has been averaging  90 centimetres per hour.
The Civil Defense indicated in its previous update that Kilauea’s June 27th lava flow claimed its first structure Tuesday morning shortly after 7:30 a.m. (local time) as it made contact with and set on fire a small garden shed used to house potted plants by residents of a home further downslope. The couple that lived in the home had already evacuated. Attempts were not made to put out the flames, as past experiences have shown that to be a fruitless effort when lava is making direct contact with a structure. However, firefighters were nearby, ready to put out any incidental fires that might pose a risk to surrounding buildings.

The National Guard is set to be mobilized in Puna to help deliver and set up temporary structures for police, so that they can establish a presence behind the lava flow once it has crossed Highway 130.

Meanwhile, the experimental method for protecting utility poles from the intense heat of the lava may not have succeeded in preventing damage to the first, and so far only, pole to be surrounded by the flow. HELCO technical experts visited the pole on Tuesday and found it had sunk about 3 metres. It remained upright, and the transmission line remained aloft and energized but it appeared that underneath the concrete and cinder barrier, the base of the wooden pole could be burning.

Secondary distribution lines which feed the power directly into residents’ individual homes will sit on unprotected poles which have now been shortened, to prevent them from creating damage when and if they are downed by lava.

On Monday, some news sources reported that looters had been breaking into evacuated homes and stealing items but attempts to contact affected residents to verify the details of the alleged thefts have not yet been successful.

pahoa-blog

Vue de la coulée de lave le 29 octobre au matin  (Crédit photo:  USGS / HVO).

Plus têtu qu’un Japonais, tu meurs! // Who can be more obstinate than a Japanese?

drapeau francaisLes autorités locales viennent de voter en faveur du redémarrage de la centrale nucléaire de Sendai, malgré les mises en garde des scientifiques et en dépit de l’opposition de l’opinion publique à l’énergie nucléaire. A Ichikikushikino, une ville à moins de 5 km de la centrale de Sendai, plus de la moitié des 30000 habitants ont signé au début de cette année une pétition contre le redémarrage de la centrale. De plus, les volcanologues ont fait remarquer que le séisme de 2011 (M 9,0 sur l’échelle de Richter) avait augmenté la probabilité d’activité volcanique dans la région. La centrale de Sendai est située à seulement 50 km du Sakurajima, un volcan très actif qui entre régulièrement en éruption
En dépit de ces mises en garde, le conseil municipal de Satsumasendai, dans la préfecture de Kagoshima, a massivement approuvé (avec19 voix sur 26) la décision de rouvrir la centrale de Sendai qui est l’un des principaux employeurs de l’île de Kyushu. Avant la catastrophe de Fukushima, les Japonais tiraient 30 pour cent de leur électricité à partir de l’énergie atomique.
L’Autorité de Régulation Nucléaire au Japon (NRA) a approuvé les normes de sécurité de Sendai en septembre, mais la centrale doit encore subir des contrôles de sécurité avant de pouvoir redémarrer.
Le vote est intervenu alors qu’un incendie a s’est déclaré mardi dans une autre centrale nucléaire gérée par Kyushu Electric. Le feu a pris dans un bâtiment annexe de la centrale de Genkai, dans la préfecture de Saga. Selon les autorités locales, l’incendie a été circonscrit par les ouvriers de la centrale. Personne n’a été blessé et on n’a observé aucun rejet de matières radioactives.

Source : The Japan Times.

 —————————————————

drapeau anglaisLocal officials have voted to reopen the Sendai nuclear plant, despite scientists’warnings of increased volcanic activity in the region and against the opposition of public opinion to nuclear energy. In Ichikikushikino, a city less than 5 km from the Sendai plant, more than half of its 30,000 residents signed a petition opposing the restart earlier this year. Besides, scientific authorities warned of increased seismic activity on the island. Volcanologists have warned that the 2011 earthquake, which measured 9.0 on the Richter scale, may have increased the likelihood of volcanic activity throughout the region.

The Sendai plant is also situated only 50 km from Mount Sakurajima, an extremely active volcano which erupts on a regular basis.

The municipal assembly in Satsumasendai, Kagoshima Prefecture, overwhelmingly approved (19 out of 26 votes) of proposals to open the Sendai plant, which is one of the chief employers on Kyushu island. The vote has been seen as an attempt to resurrect the country’s nuclear industry, which the Japanese government hopes to restart despite public opposition to nuclear energy in the wake of the Fukushima disaster. Prior to the disaster, the Japanese had derived 30 percent of their electricity from atomic power.

Japan’s Nuclear Regulation Authority (NRA) approved Sendai’s safety features in September, but the plant must still pass operational safety checks before it will be able to reopen.

The vote came as a fire broke out Tuesday at Kyushu Electric’s other nuclear plant, the Genkai facility in Saga Prefecture. The blaze started in an auxiliary building of the power station and was extinguished by plant workers, local officials said. There were no injuries and no release of radioactive materials.

Source: The Japan Times.

Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisMardi 28 octobre (20 heures): Dans sa dernière mise à jour (mardi 28 Octobre à 8heures, heure locale) la Protection Civile indique que la coulée de lave du 27 juin reste active et a progressé d’environ 80 mètres depuis lundi matin. Le front se situe actuellement à environ 460 mètres de la Pahoa Village Road. La lave se déplace en direction du nord-est et a pénétré dans une zone résidentielle privée. Cependant, sa progression est très irrégulière, avec une moyenne estimée à environ 4,50 mètres par heure.
En ce qui concerne les alertes d’évacuation, la situation n’a pas changé. Comme je l’ai écrit précédemment, les habitants qui se trouvent sur la trajectoire probable de la coulée ont été prévenus qu’ils pourraient devoir partir, avec une alerte évacuation décrétée dimanche soir.
La Pahoa Village Road entre Apa’a Street et la Post Office Road reste fermée et son accès est limité aux seuls habitants du secteur. En outre, la Protection Civile sera présente sur zone 24 heures sur 24 pour observer la progression de la coulée de lave.
Il convient de noter que l’inclinomètre installé sur le Pu’uO’o n’a pas montré de variations significatives au cours des dernières heures, ce qui signifie que le système d’alimentation de la coulée est assez stable et que la lave est peu susceptible d’accélérer, sauf si la pente devient plus raide en certains endroits.

+++++

22h30 : Comme je l’ai écrit dans ma note précédente la lave a progressé d’environ 80 mètres depuis lundi matin et a pénétré dans une zone résidentielle privée mais – contrairement à ce qu’on raconté certains médias  – la Protection Civile ne signale pas en ce moment de dégâts causés aux habitations. Cependant, on ne peut pas être optimiste pour les heures à venir et les images que je viens de voir sont très inquiétantes.
La coulée est entrée dans l’enceinte résidentielle à environ 2 heures du matin. Deux maisons et plusieurs structures dans une ferme de Pahoa où sont cultivés des anthuriums se trouvent directement sur la trajectoire de la lave. Au-delà de ces structures, une demi-douzaine de maisons se trouvent entre la lave et la Pahoa Village Road qui traverse le cœur de la bourgade.
Les responsables de la Protection Civile ont prévu de permettre à ceux qui habitent sur la trajectoire probable de la lave d’assister à la destruction de leurs maisons et de les autoriser à entrer dans la zone réglementée pour prendre des photos et vidéos de leurs maisons à des fins d’assurance.
Les personnes qui habitent en aval de la coulée ont été informées de leur évacuation probable. La plupart des habitants sont partis et il ne sera probablement pas nécessaire d’émettre un avis d’évacuation obligatoire. En effet, ces personnes ont eu plusieurs semaines pour se préparer à ce qui a été décrit comme « une catastrophe au ralenti ». La plupart des habitants sont déjà partis ou prêts à s’en aller, si nécessaire.
Dans les années 1990, environ 200 maisons ont été détruites par des coulées de lave du Kilauea. Les dernières évacuations à cause de la lave ont eu lieu en 2011. Une maison a été détruite et d’autres ont été menacées avant que la lave change de direction.
La Protection Civile indique que la situation actuelle ne justifie pas une annulation des vacances sur la Grande Ile d’Hawaii car seule une partie de l’île est concernée. Toutefois, les autorités ont interdit tout accès à la zone sensible et des restrictions ont été imposées aux vols touristiques en hélicoptère.

 ———————————————

drapeau anglaisTuesday, October 28th (20:00): In its latest update (Tuesday, October 28th at 8:00a.m., local time) the Civil Defense indicates that the June 27th lava flow continues to remain active and has advanced approximately 80 metres since Monday morning and is currently approximately 460 metres from Pāhoa Village Road.  The flow front is currently moving in a northeast direction and has entered a private residential property. However, the flow advancement has been inconsistent, averaging approximately 4.50 metres per hour.
As far as evacuation warnings are concerned, the situation has not changed. As I put it before, residents in the flow path were placed on an evacuation advisory and notified of possible need for evacuation beginning Sunday night.

The Pahoa Village Road between Apa’a Street and the Post Office Road will remain closed and limited to area residents only. In addition, Civil Defense and public safety personnel will be operating in the area round the clock to maintain close observations of flow activity.

It should be noted that the tiltmeter at Pu’uO’o has not shown significant variations during the past hours, which means the feeding system of the lava flow is quite stable so that lava is unlikely to accelerate ,except if the slope becomes steeper in places.

+++++

22:30: As I put it in my previous note, lava has advanced about 80 metres since Monday morning, entering a private residential property but – contrary to what is reported by some news media – Hawaii County Civil Defense officials are not reporting any damage to homes. However, one can’t be optimistic about the hours to come and the images I have just seen are quite worrying..

The flow crossed into a residential property at about 2 a.m. Two houses and several structures on a Pahoa anthurium farm lie directly in the lava’s path. Beyond those structures, a half-dozen homes stand between the lava and Pahoa Village Road, which runs through the heart of town.

Civil Defense officials have planned to allow those living in the path of a lava flow to watch the destruction of their homes to « provide for a means of closure. » Residents will be allowed into the restricted area to take photos and video of their houses for insurance purposes.

Those living downslope of the flow are under an evacuation advisory. Most residents have left, and Civil Defense officials do not anticipate having to issue a mandatory evacuation order. Indeed, residents have had weeks to prepare for what’s been described as a slow-motion disaster. Most have either already left or are prepared to go when necessary.

In the 1990s, about 200 homes were destroyed by lava flows from Kilauea. The last evacuations from the volcano came in 2011. One home was destroyed and others were threatened before the lava changed course.

The lava isn’t a reason to cancel a Big Island vacation but officials have warned people to stay away from the area and imposed flight restrictions because of helicopter tours hoping to see lava.

Pahoa-blog

Pahoa: Entrée de la lave sur une propriété privée.  (Crédit photo:  USGS / HVO).