Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’actualité reste dominée par l’éruption du Cumbre Vieja qui continue sur l’île de La Palma. Le volcan reste très actif, comme le montre la hausse de la sisimcité et les coulées de lave de ces derniers jours.

Vous trouverez une description de l’éruption dans les différentes notes publiées quotidiennement sur ce blog: https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/

++++++++++

Dans une note rédigée le 25 novembre 2021, j’indiquais qu’une crue glaciaire – jokulhlaup en islandais – était imminente sur le Grimsvötn, sous le Vatnajökull (Islande). La crue a commencé dans la rivière Gígjukvísl qui prend sa source dans le secteur du Grímsvötn, sous la calotte glaciaire. En conséquence, une situation d’alerte a été décidée pour la zone concernée.
La conductivité électrique et le débit de la rivière ont augmenté, ce qui laisse supposer que l’eau de fonte en provenance du Grímsvötn a atteint le front du glacier.

Il est peu probable que les infrastructures locales comme les ponts soient menacées, mais les eaux de crue s’engouffreront en très grande quantité sous le pont qui enjambe la rivière Gígjukvísl sur la Route n°1. Il est demandé aux voyageurs de ne pas s’approcher de la source de l’inondation au bord du glacier en raison d’un risque de pollution par les gaz.
La crue devrait atteindre son point culminant le 5 décembre avec un débit maximal de 4 000 mètres cubes seconde.
Les scientifiques locaux n’excluent pas une éruption volcanique dans le sillage de la crue glaciaire, en raison de l’énorme baisse de pression au sommet du volcan. Une telle chute de pression a déclenché des éruptions dans le passé; la plus récente a eu lieu en 2004.
Source : Iceland Monitor.

Source: IMO / Wikipedia

++++++++++

Une éruption sous-marine a débuté sur l’Iliwerung (East Nusa Tenggara / Indonésie) dans la soirée du 28 novembre 2021 et a duré environ une heure. Le niveau d’alerte est passé de 1 à 2.

PVMBG indique que « des éruptions et des bulles ont été observées dans les eaux méridionales autour du complexe volcanique d’Iliwerung ». Selon les résidents locaux, l’événement a entraîné une élévation du niveau de la mer avec une hauteur de moins d’un mètre et une distance d’inondation d’environ 30 mètres.
L’observatoire du volcan Iliwerung a signalé un panache de cendres s’élevant à environ 100 m au-dessus du niveau de la mer aux premières heures du 29 novembre.
Cette activité se déroule à environ 1 km au sud du volcan sous-marin Hobal. Il est recommandé aux personnes habitant à proximité de la zone où se déroule cette activité d’éviter toute activité sur la côte voisine et d’éviter de naviguer jusqu’au spot.
Source : The Watchers.

++++++++++

Une éruption phréatique a eu lieu sans prévenir sur le Pinatubo (Philippines) le 30 novembre 2021. Le VAAC de Tokyo a signalé un panache de cendres s’élevant jusqu’à 13 km au-dessus du niveau de la mer.
Il a également été confirmé que l’événement s’était produit peu de temps après des activités d’élimination de munitions sur le flanc nord du Pinatubo, sans aucun rapport avec l’activité volcanique.
Il n’est pas fait état de retombées de cendres dans les localités sous le vent.
Le PHIVOLCS indique que l’événement a probablement été provoqué par des processus hydrothermaux à faible profondeur sous l’édifice. L’Institut demande au public de ne pas s’aventurer à proximité du Pinatubo.
Le Pinatubo est actuellement en niveau d’alerte 0. Il sera maintenu ou modifié en fonction des résultats du traitement des données GPS et InSAR.
Source : PHIVOLCS.

Source: Wikipedia

++++++++++

Le VAAC de Darwin a fait passer à l’Orange la couleur de l’alerte aérienne de l’Ulawun (Papouasie-Nouvelle-Guinée)), le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs, le 30 novembre 2021. En effet, des observateurs locaux ont fait état d’une hausse d’activité avec une augmentation de la sismicité, des émissions de vapeur et une petite éruption de cendres le 29 novembre.
Source : Darwin VAAC.

++++++++++

La couleur de l’alerte aérienne pour l’Ebeko (Kamchatka) a été abaissée au Jaune. Une anomalie thermique a été détectée pour la dernière fois le 25 octobre 2021 et l’activité éruptive a été observée pour la dernière fois le 9 novembre. Le niveau d’alerte reste inchangé pour les autres volcans du Kamtchatka.
Source : KVERT.

++++++++++

La lave continue à s’écouler faiblement sur le Great Sitkin (îles Andreanof / Alaska). Elle continue de remplir le cratère sommital et les coulées avancent sur de courtes distances sur les flancs du volcan.
La couleur de l’alerte aérienne et le niveau d’alerte volcanique restent respectivement à l’Orange et à Vigilance (Watch).

Dans le même temps, l’éruption du Pavlof (Alaska) se poursuit et se limite à une bouche sur le flanc supérieur SE. Les fontaines de lave basses continuent d’édifier un cône instable au-dessus de la bouche éruptive. Des températures de surface élevées sont périodiquement détectées dans les données satellitaires.
Le niveau d’alerte volcanique reste à Vigilance (Watch) et la couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange.
Source : AVO.

Vue du Pavlof (Crédit photo: AVO)

++++++++++

L’éruption du Lewotolok (Indonésie) se poursuit avec des panaches de cendres s’élevant jusqu’à 1 km au-dessus du sommet. L’incandescence du cratère est visible chaque jour, avec des séquences éruptives qui s’accompagnent de grondements. Les projections incandescentes atteignent une distance de 300-500 m. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est prié de rester à 3 km du cratère.
Source : PVMBG.

++++++++++

Des panaches de cendres et de gaz sont signalés sur le Sangay (Equateur) par le VAAC de Washington. Les panaches montent de 900 à 2 100 m de hauteur. Des anomalies thermiques sont souvent visibles dans les données satellitaires. Une activité strombolienne est également observée au niveau des bouches sommitales, ainsi que des coulées de lave. Deux lahars ont été détectés par le réseau sismique le 25 novembre 2021.

Dernière minute : Un événement explosif majeur a été observé sur le Sangay à 09h03 le 2 décembre 2021. Le VAAC de Washington fait état de cendres volcaniques s’élevant jusqu’à 15,2 km au-dessus du niveau de la mer.

Source : Instituto Geofísico.

Panache de cendre du Sangay en juin 2021

++++++++++

Les scientifiques de l’Université des West Indies, ont annoncé officiellement la fin de éruption de la Soufrière Saint Vincent. Le volcan est entré en activité en décembre 2020, après 42 ans de silence.

À l’avenir, l’activité sera suivie à partir des données envoyées vers Trinidad et Tobago par des instruments installés autour de la montagne.

Rappelons que plus de 16.000 habitants de la région du nord de Saint-Vincent ont dû être évacués. Ils ont passé plusieurs mois dans des abris d’urgence situés dans les zones de sécurité au sud de l’île. Aucune victime n’est à déplorer. En revanche, 60% du secteur agricole a été détruit.

Source: Martinique la 1ère.

Vue du dôme de lave qui s’est formé dans le cratère (Source: UWI)

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Cumbre Vieja continues on the island of La Palma. The volcano remains very active, as shown by the increase in seismicity and the lava flows of the past days.

You will find a description of the eruption in the daily updates posted on this blog.

++++++++++

In a post written on Novemver 25th, 2021, I indicated that a glacial outburst flood – jokulhlaup in Icelandic – was imminent at Vatnajökull’s Grimsvötn volcano (Iceland). The event began in the Gígjukvísl river which originates in the Grímsvötn volcanic area, under the ice cap of the glacier. As a consequence, an uncertainty phase has been declared for the area.

Electrical conductivity and discharge have been increasing, suggesting that water from Grímsvötn has travelled to the edge of the glacier. However, infrastructure is not believed to be at risk, but flood waters will flow under the bridge over Gígjukvísl river on Ring Road 1. Travellers are asked not to go near the source of the flood by the edge of the glacier, due to a risk of gas pollution.

The flood is expected to peak on Sunday with a maximum discharge of 4,000 m3/sec.

Local scientists do not rule out a volcanic eruption in the wake of the flood, due to the huge drop in pressure. Such a reduction in pressure on top of the volcano has triggered eruptions in the past, most recently in 2004.

Source: Iceland Monitor.

++++++++++

A submarine eruption started at Iliwerung volcano (East Nusa Tenggara / Indonesia) in the evening of November 28th, 2021, and lasted about one hour. The Alert Level was raised from 1 to 2.

PVMBG indicates that « eruptions and bubbles were observed in the southern waters around the Iliwerung Volcano Complex. » According to local residents, the event resulted in rising sea levels with a height of less than one meter and an inundation distance of about 30 meters

The Iliwerung Volcano Observatory reported ash plume rising approximately 100 m above sea level in the early hours of November 29th.

This activity is taking place about 1 km south of the Hobal submarine volcano. People living near the area where this activity is taking place are recommended to avoid any activity on the nearby coast and avoid sailing to the spot.

Source: The Watchers.

++++++++++

A sudden phreatic eruption took place at Pinatubo (Philippines) on November 30th, 2021. The Tokyo VAAC reported an ash plume rising up to 13 km above sea level.

The event was also confirmed to have occurred a short time after ordnance disposal activities on the northern flank of Pinatubo, with no relation to the condition of the volcano.

So far, there has been no reports of ashfall from communities downwind of the eruption.

PHIVOLCS says the event was likely driven by shallow hydrothermal processes beneath the edifice. The Institute cautions the public to refrain from venturing in the vicinities of Pinatubo.

The prevailing Alert Level 0 status of the volcano is currently under consideration pending the results of ongoing GPS and InSAR data processing.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

The Darwin VAAC raised the aviation color code for Ulawun (Papua-New-Guinea)) to Orange (the second level on a four-color scale) on November 30th, 2021 based on reports of unrest by local observers. They described increased seismicity, steam emissions, and a small ash eruption the day before.

Source: Darwin VAAC.

++++++++++

The aviation color code for Ebeko (Kamchatka) has been lowered to Yellow. A thermal anomaly was last identified on October 25th, 2021 and eruptive activity was last recorded on November 9tgh. The alert level remains unchanged for other Kamchatka volcanoes.

Source: KVERT.

++++++++++

Lava effusion continues at Great Sitkin (Andreanof Islands / Alaska), though at a low rate. Lava continues to fill the summit crater and the flows on the flanks advance short distances.

The Aviation Color Code and the Volcano Alert Level remain at Orange and Watch, respectively.

Meantime, the eruption at Pavlof (Alaska) continues and remains focused at a vent on the upper SE flank. Low lava fountaining continues to construct an unstable cone over the vent. Elevated surface temperatures are periodically observed in satellite data.

The Volcano Alert Level remains at Watch and the Aviation Color Code is kept at Orange.

Source: AVO.

++++++++++

The eruption at Lewotolok (Indonesia) continues with ash plumes rising as high as 1 km above the summit. Crater incandescence is visible each day, with eruptions accompanied by rumbling and roaring sounds. Incandescent material is ejected as far as 300-500 m from the vent. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 3 km away from the summit crater.

Source: PVMBG.

++++++++++

Ash and gas plumes are reported at Sangay (Ecuador) by the Washington VAAC. The plumes rise 900-2,100 m. Thermal anomalies are often visible in satellite data. Strombolian activity is also observed at summit vents together with lava flows. Two lahars were detected by the seismic network on November 25th, 2021.

Last minute : A major explosive event occurred at Sangay at 09:03 on December 2nd, 2021. The Washington VAAC is reporting volcanic ash rising up to possibly 15.2 km above sea level.

Source: Instituto Geofísico.

++++++++++

Scientists from the University of the West Indies have officially announced the end of the eruption of La Soufrière Saint Vincent. The volcano started erupting in December 2020, after 42 years of silence.
In the future, activity will be monitored through data sent to Trinidad and Tobago by instruments installed around the mountain.
More than 16,000 inhabitants of the northern region of Saint-Vincent had to be evacuated. They spent several months in emergency shelters located in security zones in the south of the island. No casualties were reported. However, 60% of the agricultural sector has been destroyed.
Source: Martinique la 1ère.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Un séisme significatif, d’origine volcanique, a été enregistré à White Island (Nouvelle-Zélande) dans la matinée du 18 août 2021. Il a duré une dizaine de minutes, mais il n’a pas été accompagné d’activité éruptive.
Une période d’émission de cendres d’environ deux minutes s’est produite sur l’île le 21 août 2021,
Aucun lien n’a été établi entre les deux événements.
Les images de la webcam continuent de montrer une incandescence nocturne. On peut en déduire que la température dans la zone de la bouche active atteint, comme précédemment, 500 à 600 °C.
Les données satellitaires continuent de montrer une légère déformation du sol autour de la bouche active et dans le secteur du lac.
Le niveau d’alerte volcanique reste à 2 et lla couleur de l’alerte aérienne est maintenue au Jaune.
Source : GeoNet.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

Comme précédemment, l’éruption de Fagradalsfjall (Islande) continue avec une alternance de phases actives et de pauses parfaitement apparentes sur le tracé du tremor éruptif. Le hornito qui s’était édifié sur la lèvre du cratère principal a vite cessé d’être actif. Il y a quelques jours, une brèche s’est ouverte dans la paroi sud du cratère. La lave a alors pris la direction de la vallée de Natthagi, mais l’événement a été de courte durée. La météo défavorable des dernières heures n’a pas permis d’observer l’activité.

+++++++++

Dans sa mise à jour du 25 août 2021, le HVO indiquait que la forte sismicité qui a commencé le 23 août 2021, s’est poursuivie sous la partie sud de la caldeira sommitale du Kilauea (Hawaii). Au cours des dernières 24 heures, plus de 275 événements ont été détectés. Cependant, leur nombre a diminué au cours des 12 dernières heures, avec environ 75 secousses détectées. La plupart des séismes ont des magnitudes comprises entre M 1,0 et M 2,0 et se produisent à environ 1 à 2 km sous la surface.
Au cours des dernières 24 heures, les inclinomètres au sommet ont continué à enregistrer des modifications de déformation du sol dans la région sommitale, avec toutefois une légère diminution au cours des dernières heures.
Ces observations laissent supposer qu’il se produit une ascension du magma sous la surface dans la partie sud de la caldeira sommitale du Kilauea, même si la situation s’est calmée au cours des 12 dernières heures.
Les émissions de SO2 restent à des niveaux très bas qui persistent depuis mai 2021, date de la fin de la dernière éruption sommitale du Kilauea.
Source : HVO.

Crédit photo: HVO

++++++++++

L’activité du Sabancaya (Pérou) reste stable et modérée avec une trentaine d’explosions quotidiennes qui génèrent des panaches de cendre d’environ 3 km de hauteur.

Source : IGP.

++++++++++

Une activité éruptive modérée se poursuit sur le Chirinkotan (îles Kouriles) avec des explosions et des panaches de cendres qui s’élèvent à 2,5-4,5 km au-dessus du niveau de la mer. La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange.
Source : KVERT.

+++++++++++

L’éruption se poursuit à Fukutoku-Oka-no-Ba (Japon). Des émissions de gaz et de vapeur continuent d’être observées au centre de l’île. La nappe de pierre ponce qui a été identifiée pour la première fois le 15 août s’étend à environ 100 km vers l’ouest-nord-ouest et mesure environ 13 km de large. Une décoloration brune peut être observée autour de la nouvelle île qui avait un diamètre de 1 km le 16 août 2021.
Source : Garde côtière japonaise.

Source: JMA

+++++++++++

Les panaches de gaz et de vapeur du Taal (Philippines) s’élèvent actuellement jusqu’à 1 à 3 km de hauteur. Les émissions de SO2 ont atteint 15 347 tonnes/jour le 19 août 2021 avant de diminuer à une moyenne de 8 351 tonnes/jour du 13 au 19 août. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Le PHIVOLCS rappelle au public que l’ensemble de Volcano Island est une zone de danger permanent.
Source : PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

A significant volcanic earthquake was recorded at White Island (New Zealand) in the morning of August 18th, 2021. It continued for about 10 minutes, but it was not accompanied by any eruptive activity.

A short-lived period of ash emission lasting about two minutes occurred on the island on August 21st, 2021,

No link was established between the two events.

Webcam images continue to show night glow, suggesting that temperatures in the active vent area probably remain around 500 – 600 °C.

Satellite data continue to show small amounts of ground deformation around the active vent and lake area.

The Volcanic Alert Level remains at 2 and the Aviation Colour Code at Yellow.

Source : GeoNet.

++++++++++

Like previously, the eruption of Fagradalsfjall (Iceland) continues with an alternation of active phases and pauses that can perfectly be seen on the course of the eruptive tremor. The hornito which had appeared on the rim of the main crater quickly ceased to be active. A few days ago, a breach opened in the south wall of the crater. Lava then started travelling in the Natthagi Valley, but the event was short-lived. The poor weather conditions over the last few hours did not allow to observe the activity.

++++++++++

In its update of August 25th, 2021, HVO indicated that elevated seismicity, which began on August 23rd, 2021 continued beneath the south part of Kilauea’s summit caldera (Hawaii). Within the past 24 hours, over 275 earthquakes had been detected. however, rates of earthquakes had decreased over the past 12 hours, over which time about 75 earthquakes were detected. Most of the earthquakes have magnitudes between M 1.0 and M 2.0 and are occurring approximately 1-2 km below the surface.

Over the past 24 hours, summit tiltmeters have continued to record a change in the rate and style of ground deformation in the summit region, with a slight decrease in the past hours.

These observations suggest that magma may be continuing to be supplied beneath the surface of the south part of Kilauea’s summit caldera, though at a decreased rate over approximately the past 12 hours.
SO2 emission rates remain at very low levels that have persisted since May 2021, when the most recent summit eruption ended.

Source: HVO.

++++++++++

The activity of Sabancaya (Peru) remains stable and moderate with an average of about 20 daily explosions that generate ash plumes 3 km high.

Source : IGP.

++++++++++

Moderate eruptive activity continues at Chirinkotan (Kuril Islands) with explosions and ash plumes that rise to 2.5-4.5 km above sea level. The aviation colour code remains at Orange.

Source: KVERT.

++++++++++

The eruption continues at Fukutoku-Oka-no-Ba (Japan). Gas-and-steam emissions continue to be observed from the center of the island. The pumice raft that was first identified on 15 August has expanded to about 100 km to the WNW and is about 13 km wide. Brown discoloration can be seen around the new island, which had a diameter of 1 km by 16 August, 2021.

Source: Japan Coast Guard.

++++++++++

Gas-and-steam plumes from Taal (Philippines) are currently rising up to 1-3 km. SO2 emissions peaked at 15,347 tonnes/day on 19 August, 2021 and declined to an average of 8,351 tonnes/day during 13-19 August. The alert level remains at a 2 (on a scale of 0-5). PHIVOLCS reminds the public that the entire Taal Volcano Island is a Permanent Danger Zone (PDZ)

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Et si on en parlait un peu !

Que ferions nous sans la Covid-19 ? Le virus a envahi la télévision et la radio et il a quasiment occulté ce qui se passe ailleurs dans le monde, y compris les pires catastrophes naturelles.

Les médias effleurent le sujet de temps en temps. C’est pourtant actuellement le défilé des ouragans et des typhons. Ils sont tellement nombreux que les climatologues se sont retrouvés à court de noms pour les baptiser.

Le réchauffement climatique et la montée en température des eaux de surface des océans contribuent à l’intensification de ces phénomènes naturels.

L’ouragan Iota qui se dirigeait dangereusement vers les côtes d’Amérique Centrale a atteint la Catégorie 5 avec des vents atteignant 260 km/h le 16 novembre 2020, alors qu’il passait au-dessus de l’archipel colombien de San Andrés, Providencia et Santa Catalina. C’est l’événement le plus puissant de la saison des ouragans dans l’Atlantique en 2020 et le plus dévastateur en Colombie.

Iota s’est affaibli en catégorie 4 en frappant le Nicaragua. Là aussi, c’est l’ouragan le plus puissant jamais observé dans ce pays d’Amérique Centrale.

Selon les autorités colombiennes, 98% des infrastructures de l’île de Providencia (5 011 habitants) ont été endommagées ou détruites, y compris l’hôpital local, qui a été complètement anéanti. La communication avec l’île a été temporairement impossible. Une évaluation préliminaire fait état d’au moins 2 morts, alors que le nombre total de personnes touchées n’est pas encore connu. L’île voisine de San Andres (43 000 habitants) a également subi des dommages à ses infrastructures.

En outre, de fortes pluies associées à une vague tropicale et à Iota ont causé d’importants dégâts en Colombie continentale, faisant au moins 7 morts et 11 disparus. Dans la région de Mohán à Dabeiba, des glissements de terrain ont tué trois personnes, en ont blessé 20 et ont fait 8 autres disparus.

Aux Philippines, l’île de Luzon dans son ensemble a été placée en état de catastrophe naturelle à compter du 18 novembre 2020, à la suite des ravages causés par les typhons Goni et Vamco. Ce dernier a provoqué les pires inondations de l’histoire dans la vallée de Cagayan. Les deux événements ont causé d’énormes dégâts, des centaines de milliers de maisons et de bâtiments ont été submergés et on déplore au moins 98 morts. Le président Rodrigo Duterte a proclamé l’état de catastrophe naturelle. Cela permet aux unités gouvernementales locales d’accéder plus facilement aux fonds prévus en cas de catastrophe, en sachant qu’ils ont été largement utilisés pour faire face à la pandémie de COVID-19.

Le super typhon « Goni » a tout détruit, en particulier dans la région de Bicol. Au total, 139 122 familles, soit 504 807 personnes, ont été évacuées de manière préventive. Selon le NDRRMC, la tempête a fait au moins 25 morts, 399 blessés, 6 disparus et 170 773 maisons ont été endommagées. Les dommages aux infrastructures sont estimés à 265 millions de dollars, tandis que les dommages à l’agriculture sont d’environ 103 millions de dollars.

Le typhon Goni a frappé les Philippines le 31 octobre avec des vents atteignant 225 km/h, avec des rafales à 280 km/h, ce qui en fait la tempête la plus puissante au monde cette année et le cyclone tropical le plus sévère jamais enregistré dans le pays.

Le typhon «Vamco» est arrivé le 11 novembre avec des vents de155 km/h et des rafales à 205 km/h. Il a provoqué des inondations catastrophiques dans diverses parties de Luzon, notamment Isabela, Rizal, Marikina et Cagayan,

Source : The Watchers et presse philippine.

Image infrarouge du typhon Goni ‘Source : NASA)

Les Philippines et le Mayon

Avec le confinement, les activités sont réduites et je consacre plus de temps à la lecture – même si les librairies sont fermées – et je passe davantage de temps devant la télévision à regarder des émissions enregistrées, ou devant mon ordinateur à visionner des documentaires en rediffusion.

C’est ainsi que j’ai voyagé en train dans plusieurs pays en compagnie de Philippe Gougler dans le cadre de l’émission « Des trains pas comme les autres. » Le dernier périple m’a conduit aux Philippines, un archipel de 7 000 îles où je me suis régalé en retrouvant l’ambiance du sud-est asiatique, avec ses couleurs, sa simplicité et ses sourires.

Après s’être attardé dans les magnifiques rizières du nord du pays, et à Manille, la capitale , Philippe a pris le train pour Legazpi, une ville de 180 000 habitants à proximité du Mayon, un volcan  dont le cône serait, géométriquement parlant, le plus parfait au monde. C’est un beau volcan aux éruptions fréquentes, dont celle de 1993 qui a tué plus de 70 paysans en train de travailler sur ses pentes fertiles. Le Mayon inspire donc à la fois respect et crainte.

Au cours du trajet entre Manille et Legazpi, Philippe Gougler rencontre un passager du train qui lui explique ce que le Mayon représente pour lui Voici l’intégralité de ses propos : «  Dans le train, on a une vue sur le Mont Mayon que l’on n’a pas en avion. Vu du ciel, le volcan est masculin, dur. Mais vu du train, c’est une dame ; elle est belle, beaucoup plus sensuelle, féminine ; elle représente les Philippines. Elle est le monument naturel unique qui représente les Philippines. Quand tu penses Philippines, tu penses Mont Mayon, et quand tu penses Mont Mayon, tu penses Philippines. Surtout, c’est un cadeau. Quand Dieu a créé les montagnes, il a piétiné la terre ; il a créé les montagnes, mais celle-ci, il l’a soignée. Ce volcan, c’est comme la fille de Dieu, et Dieu crée de belles choses. »

J’adore ces témoignages spontanés venant de la population locale. Ils sont souvent pleins de sincérité, d’amour et d’authenticité.

Vous pourrez regarder le documentaire en cliquant sur ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=abc4XpyVFKA

°°°°°°°°°°°

Ayons une pensée pour les Philippins qui viennent de subir les assauts du super typhon « Goni », avec des vents de 225 km/h et des rafales à 280 km/h. On déplore une vingtaine de morts. Les dégâts sont estimés à 230 millions de dollars. La région du Mayon a dû faire face à des lahars qui ont bloqué les routes. Le site touristique des Ruines de Cagsawa est sous les eaux. L’aéroport de Legazpi a été fortement endommagé.

Le Mayon : un volcan au cône parfait, mais aux redoutables coulées pyroclastiques (Crédit photo : Wikipedia)