Fuego (Guatemala): Forte intensification de l’activité éruptive // Strong increase in eruptive activity

drapeau francais14 heures: Le Fuego connaît depuis samedi une forte intensification d’activité, avec des panaches de cendre atteignant actuellement 4000- 4500 mètres d’altitude. Les explosions produisent des ondes de choc ressenties jusqu’à 20 km de distance. Elles déclenchent également des avalanches de blocs et des coulées pyroclastiques, principalement dans les ravines Las Lajas et Ceniza. Des coulées de lave ont été observées dans les ravines Trinidd et El Jute où les blocs incandescents ont mis le feu à la végétation. L’éruption a obligé à fermer l’aéroport international La Aurora. Selon les médias locaux, au moins 100 personnes ont été évacuées. Le niveau d’alerte a été porté à la couleur Orange, avec des secours qui se tiennent prêts à intervenir. Le coordonnateur national de l’agence de prévention des catastrophes a conseillé à la population de s’abriter, porter des masques, couvrir les réservoirs d’eau et se tenir informée des itinéraires d’évacuation.

20 heures: Dans son dernier bulletin, l’INSIVUMEH indique que l’activité a beaucoup diminué, avec un retour quasiment à la normale pour ce volcan.

———————————————-

drapeau anglais14:00: Fuego volcano erupted on Saturday with ash plumes reaching 4,000 – 4,500 metre a.s.l. The explosions trigger shockwaves that can be felt as far as 20 km away. They also also cause block avalanches and possibly pyroclastic flows, mainly in the Las Lajas and Ceniza drainages. Lava flows have been observed in the Trinidad and El Jute drainages where the blocks set fire to the vegetation. The eruption forced the closure of Guatemala’s La Aurora International Airport. According to local media, at least 100 people have been evacuated.  The alert level has been raised to « Orange, » which puts in place the possibility of rescue operations. The National Coordinator for Disaster Reduction issued instructions urging people to take shelter, wear masks, cover water tanks and be aware of evacuation routes.

20:00: In its latest update, INSIVUMEH indicates that activity has much decreased and is going back to normal for this volcano.

Fuego-sismo

L’activité du Fuego vue par les sismos de l’INSIVUMEH.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais18 heures : La météo reste exécrable sur le volcan mais une petite fenêtre météo a permis à l’OVPF d’observer deux langues de lave – une s’écoulant comme les jours précédents et la seconde prenant un vallon plus à l’ouest. Elles  proviennent de la bouche observée lors des reconnaissances sur le terrain effectuées le 6 février.

L’Observatoire a mis en ligne le tracé du trémor depuis le début de l’éruption. Même s’il est faible, on se rend compte qu’il a regagné un peu d’intensité ces derniers temps, ce qui explique probablement la présence d’une deuxième langue la lave.

          —————————————————————

drapeau anglais18 :00 : Weather conditions are really awful on the volcano but a short clearing allowed OVPF to observe two lava lobes – the one that could be seen from the beginning of the eruption and another one that travels down a small valley to the west. Both are coming from the vent mentioned after the on-the-field visit of February 6th.

The Observatoty has released an image of the tremor since the start of the eruption. Even though it is low, one can notice some sort of increase during the past hours, which probably accounts for the new lava flow to the west.

tremor-piton

Source:  OVPF.

Ruapehu (Nouvelle Zélande): Montée en température du lac de cratère // Increase in temperature of Crater Lake

Dans un bulletin publié le 30 janvier 2015, le GNS Science indique que le lac de cratère du Ruapehu connaît une nouvelle montée en température. Depuis le début du mois de décembre 2014, la température est passée de 15 ° C à plus de 40 ° C. Des températures semblables ont déjà été relevées en mars 2011 et avril 2014, avant que le lac refroidisse ensuite.
Un échantillonnage récent de l’eau du lac (effectué le 14 janvier) a révélé plusieurs changements intervenus dans la chimie du lac. En particulier, on observe une arrivée accrue de gaz volcaniques dans le lac. L’augmentation de la température du lac et l’arrivée de gaz indiquent probablement une nouvelle montée en température du système hydrothermal qui se trouve sous le lac. Les observations récentes sur le terrain et des rapports de pilotes confirment qu’une certaine convection est présente dans le lac qui a, de ce fait, changé de couleur et est passé du bleu-vert au gris clair.
Depuis 1950, la température du lac de cratère du Ruapehu a oscillé entre 9°C et 60°C. Pendant le quart de cette période, le lac a eu une température supérieure à 37°C, avec une moyenne d’environ 30°C. Les cycles de température ne sont pas rares ;  il y a eu cinq cycles de réchauffement de l’eau depuis 2010.
Dans le passé, des modifications de températures semblables à celles qui se produisent actuellement ont débouché sur deux types de situations :
1) Dans la plupart des cas, la température du lac atteint un maximum (40-42°C), qui dure un court laps de temps (quelques jours ou quelques semaines), puis le lac commence à refroidir, sans activité éruptive. La situation actuelle semble correspondre à ce cas de figure.
2) Plus rarement, la température du lac continue d’augmenter et de petites éruptions de vapeur peuvent apparaître dans le lac de cratère. C’est ce qui a été observé entre 1985 et 1995. Si la température du lac continuait d’augmenter, des éruptions volcaniques plus importantes pourraient se produire.
L’alerte volcanique pour le Ruapehu reste à 1 (sur une échelle de 5). La couleur de l’alerte aérienne est maintenue au Vert.

 ———————————————————

In a bulletin released on January 30th 2015, GNS Science indicates that Mt Ruapehu’s Crater Lake has been heating again. Since early December 2014 the temperature has risen from 15 °C to over 40 °C. Similar temperatures were reached in March 2011 and April 2014, before the lake cooled.

Data from a recent Crater Lake sampling (January 14th) has shown there are several changes in the lake chemistry. In particular, there is evidence for increased amounts of volcanic gas discharging through the lake. The increase in the lake temperature and gas discharge is probably indicative of renewed heating of the hydrothermal system under the lake. Observations from recent visits and pilot reports confirm some convection is present in the lake. The lake has changed from a blue/green colour to light grey as a consequence.

Since 1950, the temperature of Ruapehu’s Crater Lake ranged from 9°C to 60°C. About 25% of the time the lake is warmer than 37°C with an average of about 30°C. Cycling of the lake temperature is not unusual and there have been 5 heating cycles since 2010.

In the past changes like the current ones have had two typical outcomes:

1) In most cases the lake temperature reaches a maximum (40-42 °C), which lasts a short time (days-weeks) and then the lake starts cooling with no eruptive activity. The current situation seems to correspond to this hypothesis.

2) More rarely the lake temperature continues to increase and minor steam eruptions may start in the Crater Lake. This was observed between 1985 and 1995. If the lake temperature continued to increase, larger volcanic eruptions could occur.

The Volcanic Alert Level for Ruapehu remains at 1 (on a scale of 5). The Aviation Colour Code is Green.

Le lac de cratère du Ruapehu  (Photo:  C.  Grandpey)