Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisL’éruption essaye de survivre mais l’électrocardiogramme montre que le coeur est très faible. Seule une petite coulée de lave s’échappe encore de la fracture éruptive. La fin semble proche.

—————————————

drapeau anglaisThe eruption is trying to survive but the electrocardiogram shows the heart is very weak. A small lava flow is still coming out of the eruptive fissure. The end seems to be near.

Les zones interdites du Kilauea (suite) // The prohibited areas of Kilauea (continued)

A l’attention de ceux qui voudraient aller prochainement à Hawaii et se rendre dans le secteur du Pu’uO’o [suite de mon article du 3 février 2015 intitulé « Les zones interdites du Kilauea »].

Les deux randonneurs qui se sont perdus dans la Réserve Naturelle de Kahauale’a la semaine dernière ont été cités à comparaître devant un tribunal pour être entrés dans une zone interdite d’accès (La réserve naturelle de Kahauale’a a été fermée en juillet 2007 en raison de conditions dangereuses causées par l’activité volcanique). Les infractions sont passibles d’une amende et d’une peine allant jusqu’à un an de prison. Selon les responsables du Département des Terres et Ressources Naturelles (DLNR), « pénétrer dans des zones interdites est une infraction grave qui présente des risques inutiles et met en danger les sauveteurs. Le DLNR fera respecter ces interdictions et prendra des mesures coercitives à l’encontre des contrevenants « .

 ————————————————

For the attention of those who intend to go to Hawaii and who would like to visit the Pu’uO’o area. [See my previous note of February 3rd: « The prohibited areas of Kilauea volcano »]

The two hikers who got lost in the state Kahauale’a Natural Area Reserve last week have been cited for entering a restricted area. The Kahauale’a Natural Area was closed in July 2007 because of hazardous and unsafe conditions caused by volcanic activity. The violations are misdemeanour offences punishable by a fine and up to a year in jail. According to Department of Land and Natural Resources (DLNR) officials, “entering into closed areas is a serious offence that unnecessarily risks lives and places rescuers in jeopardy. DLNR will enforce these closures and take enforcement action on violators. »

Une histoire de fourmis de feu à Hawaii // Fire ants in Hawaii

drapeau francaisL’achèvement de la construction de route alternative qui doit relier la Route de la Chaîne des Cratères à la Highway 130 risque de prendre du retard car des fourmis de feu (une espèce de fourmis rouges) ont été découvertes dans l’assise de la nouvelle chaussée, sur une portion de route à l’extérieur du Parc des Volcans. On ne sait pas si elles ont été introduites accidentellement ou si elles étaient déjà là. Le problème, c’est qu’elles sont considérées comme une espèce invasive qui pourrait causer d’importants dégâts sur les espèces indigènes dans le Parc
L’autre problème est que le projet d’un coût de 10 à12 millions de dollars est en voie d’achèvement et d’autres matériaux vont être acheminés pour réaliser une surface carrossable. Tous les équipements et les matériaux sont inspectés avant leur entrée dans le Parc pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas de fourmis ou d’autres espèces envahissantes. Malgré ces contretemps, la route – qui devait initialement être terminée en décembre – pourrait être opérationnelle fin février ou début mars, selon le temps que prendront les inspections.

Source: Hawaii Tribune Herald.

Pendant ce temps, la situation n’évolue pas en amont de Pahoa. Malgré la présence de coulée secondaires sur la coulée du 27 juin, la lave ne progresse pas. La situation étant stable sur le Pu’uO’o, la lave ne devrait pas menacer les zones habitées et la Route 130 dans les prochains jours.

 ————————————————–

drapeau anglaisCompletion of the Chain of Craters alternate route is being pushed further back because fire ants have been found in baseyards supporting the construction project that will reconnect Highway 130 with Chain of Craters Road in Hawaii Volcanoes National Park. The ants have been found on the portion of the road outside the park. It’s not clear if they were brought in accidentally or already were there. The problem is that they are considered as an invasive species that could wreak havoc on native species in the park

The other problem is that the $10 to12 million project is nearing completion and more material will be hauled in to provide a driveable surface. All equipment and material is tested for the ants and other invasive species before they are sent to work sites in the park. The project – which was expected to be over in December –  could be finished late this month or in early March, depending on how well the testing goes.

Source: Hawaii Tribune Herald.

Meantime, the situation has not much changed upslope of Pahoa. Despite breakouts at the surface of the June 27th flow, lava is no longer moving forward. As the situation is quite stable on Pu’uO’o, it should not be a threat to populated areas and to Highway 130 in the coming days.

Fire-ants

Source:  Wikipedia

Fogo (Iles du Cap vert)

drapeau francaisL’éruption du Pico do Fogo n’est pas encore terminée mais l’activité n’a cessé de diminuer au cours des dernières semaines et elle est actuellement très faible. Il n’y a plus d’explosions dans les bouches éruptives et la température de la lave est en moyenne de 300 à 700 ° C. Les émissions de gaz atteignent seulement 100 à 160 tonnes par jour, contre 11 000 tonnes au début de l’éruption.
Commencée le 23 novembre 2014, l’éruption a détruit les deux villages de Portela et Bangaeira, ainsi que le petit îlot de population de Ilhéu de Losna, une vaste zone d’agriculture extensive. Elle a également détruit l’infrastructure économique, sociale et touristique qui existait dans Chã das Caldeiras, sans toutefois causer de pertes humaines.
Source: Ocean Press.

 ——————————————-

drapeau anglaisThe eruption of Pico do Fogo is not over yet but activity has been steadily declining over the past weeks and is currently very low. There are no longer explosions at the eruptive vents and the temperature of the lava flows averages 300-700°C. Gas emissions have been measured at 100-160 tonnes per day, versus 11,000 tons at the start of the eruption.

Started on November 23rd, 2014, the eruption has destroyed the two main villages, Portela and Bangaeira, and the small population centre of Ilhéu de Losna, an extensive area of cultivation. It has also destroyed the economic, social and tourist infrastructure that existed in Cha das Caldeiras, without, however, causing any human victim.

Source: Ocean Press.