Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde, résumées dans le rapport hebdomadaire de la Smithsonian Institution. Il n’y a pas eu d’événements majeurs au cours de la semaine écoulée, sauf sur le Fuego.

Fuego (Guatemala): Voir ma note du 7 novembre 2018.

L’activité de l’Etna (Sicile) à la fin octobre et au début novembre était marquée par des émissions de gaz au niveau des cratères sommitaux, avec une activité strombolienne périodique à partir de bouches dans la Bocca Nuova, le cratère nord-est (CNE), le cratère SE (CSE) et le nouveau cratère sud-est (NCSE). Les explosions stromboliennes dans le NCSE sont entrecoupées de longues pauses allant de quelques minutes à quelques heures. Les explosions produisent parfois des émissions de cendre qui se dispersent rapidement. Les émissions de gaz dans la Voragine, au niveau d’une bouche située dans la partie orientale du cratère sont moins intenses que pendant les mois précédents.
Source: INGV.

Un événement de 37 secondes a été enregistré sur l’Anak Krakatau (Indonésie) à 6h23 le 6 novembre 2018, avec un panache de cendre de 500 mètres de hauteur. À 10 heures, un nouveau panache de cendre s’est élevé à 600 mètres au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé aux touristes de ne pas s’approcher du volcan à moins de 2 km du cratère.

Entre le 26 octobre et le 1er novembre 2018, le dôme de lave dans le cratère sommital du Merapi (Indonésie) a augmenté lentement à un rythme de 2 900 mètres cubes par jour, donc moins vite que la semaine précédente. Le 31 octobre, le volume du dôme (en se basant sur des photos prises depuis le secteur SE), atteignait environ 248 000 mètres cubes. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: VSI.

Une petite séquence explosive a eu lieu le 7 novembre 2018 sur le Planchón-Peteroa (Chili) à 10h24 (heure locale). Il s’agit de la première éruption de ce volcan depuis 2011.
Un nuage de cendre s’est élevé jusqu’à 4,2 km d’altitude, soit 1,3 km au-dessus du cratère.
Le niveau d’alerte reste à 2, sur une échelle de 1 à 4. Ce niveau d’alerte existe depuis le 10 juillet 2017, après qu’une hausse de la sismicité enregistrée depuis le 8 juillet.
La dernière éruption significative a eu lieu entre le 17 février et le 27 juin 2011, avec un VEI de 3.
Source: SERNAGEOMIN.

Le dôme de lave continue de croître dans le cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili). La sismicité se caractérise par des épisodes modérés de tremor et des événements longue période, souvent associés à des signaux d’explosions. Les explosions éjectent parfois des matériaux qui se déposent autour du cratère. La nuit, on observe une incandescence provenant du dôme de lave et des matériaux expulsés par les explosions. Le niveau d’alerte reste à la couleur Orange et les habitants sont priés de ne pas s’approcher du cratère dans un rayon de 3 km. .
Source: SERNAGEOMIN.

L’activité du Sabancaya (Pérou) n’a pas beaucoup évolué ces derniers jours, avec une moyenne de 30 explosions par jour.
Source: IGP, INGEMMET.

On observe des émissions continues de cendre sur le Turrialba (Costa Rica). Les panaches s’élèvent à environ 500 mètres au-dessus du cratère. La sismicité se caractérise par des épisodes de tremor, des événements longue période et des séismes volcano-tectoniques de faible amplitude. Des retombées de cendre ont été signalées à Coronado.
Source: OVSICORI.

—————————————-

Here is some news about volcanic activity around the world, as summarized in the Smithsonian Institution’s weekly report. There have been no major events during the past week, except at Fuego Volcano.

Fuego (Guatemala): See my post of November 7th, 2018.

Activity at Mt Etna (Sicily) in late October and early November was characterized by gas emissions at the summit craters, with periodic strombolian activity from vents in Bocca Nuova, Northeast Crater (NEC), SE Crater (SEC), and New Southeast Crater (NSEC). Strombolian explosions at NSEC were interspersed with long pauses from a few minutes to a few hours. The explosions sometimes produced ash emissions that quickly dispersed. Gas emissions at Voragine Crater from a vent on the E rim of the crater were less intense compared to previous months.

Source: INGV.

 A 37-second-long event at Anak Krakatau (Indonesia) at 02:23 on November 6th, 2018 generated an ash plume that rose 500 metres. At 10:00 a dense ash plume rose 600 metres above the summit. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4); visitors are warned not to approach the volcano within 2 km of the crater.

Between October 26th and November 1st, the lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) grew slowly at a rate of 2,900 cubic metres per day, slower than the previous week. By October 31st, the volume of the dome, based on photos from the SE sector, reached an estimated 248,000 cubic metres. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside of the 3-km exclusion zone.

Source: VSI.

A small explosive eruption took place at Planchón-Peteroa volcano (Chile) at 10:24 (local time) on November 7th, 2018. This is the first eruption of this volcano since 2011. The eruption sent volcanic ash up to 4.2 km a.s.l., or 1.3 km above the crater. The alert level for the volcano remains at 2, on a scale 1- 4. This alert level has been kept  since July 10th, 2017, after elevated seismicity had been recorded since July 8th. The last significant eruption took place between February 17th and June 27th, 2011, with a VEI 3.

Source: SERNAGEOMIN.

The lava dome keeps growing in Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile). Seismicity is characterized by moderate levels of long-period and tremor events, often associated with explosion signals. The explosions sometimes eject material that is deposited around the crater. At night incandescence emanates from the lava dome as well as from ejected ballistics. The Alert Level remains at Orange and residents are reminded not to approach the crater within 3 km.  .

Source: SERNAGEOMIN.

Activity at Sabancaya (Peru) has not much changed during the past days, with an average of 30 explosions per day.

Source: IGP, INGEMMET.

One observes continuous ash emissions at Turrialba (Costa Rica). They rise about 500 metres above the crater rim. Seismicity was characterized by episodes of volcanic tremor, long-period earthquakes, and low-amplitude volcano-tectonic earthquakes. Ashfall has been reported in Coronado.

Source: OVSICORI.

Emissions de cendre sur le Turrialba (Webcam OVSICORI)

Fuego (Guatemala): Nouvelle séquence éruptive // New eruptive episode

Comme prévu par l’INSIVUMEH il y a quelques jours, le Fuego est entré dans sa 4ème phase éruptive de l’année le 6 novembre 2018. Le volcan a connu des explosions faibles à modérées, avec des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 4 800 mètres d’altitude et s’étirant sur 12 à 15 km vers l’ouest et le sud-ouest. Des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs localités
Les explosions ont envoyé des matériaux incandescents à 200 – 300 mètres au-dessus du cratère. Ils ont généré des avalanches qui ont mis le feu à la végétation dans les ravines Seca et Taniluya et ont alimenté une coulée de lave longue de 1,2 km dans la ravine Ceniza.
La sismicité est en train de diminuer mais l’apparition de nouvelles coulées de lave ne peut être exclue.
La population est invitée à être attentive aux recommandations des autorités et à éviter les rumeurs.
Les autorités de l’aviation civile demandent aux pilotes d’éviter la zone du volcan.
Source: INSIVUMEH.

——————————————-

As predicted by INSIVUMEH a few days ago, Fuego entered its 4th eruptive phase of the year on November 6th, 2018. The volcano experienced weak to moderate explosions, with ash plumes rising up to 4 800 metres above sea level and travelling 12 – 15 km to the west and southwest. Ashfall has been reported in several municipalities

The explosions sent incandescent material 200 – 300 metres above the crater. They generated avalanches that set fire to the vegetation in the Seca and Taniluya drainages and fed a 1.2-kilometre-long lava flow in the Ceniza drainage.

Seismicity is currently decreasing but the occurrence of new lava flows cannot be excluded.

The population is asked to be attentive to the recommendations given by the authorities and avoid the rumours.

Civil aviation authorities are asking pilots to avoid the area of the volcano.

Source: INSIVUMEH.

Sismicité actuelle sur le Fuego (Source: INSIVUMEH)

Fuego (Guatemala): Nouvelle menace // New threat

Dans un bulletin spécial diffusé le 4 novembre 2018 à 7h00 (heure locale), l’INSIVUMEH a indiqué que l’Institut avait enregistré environ 14 explosions par heure sur le Fuego, avec une colonne de cendre s’élevant jusqu’à 4 600 mètres d’altitude. Des retombées de cendre ont été observées dans plusieurs localités sous le vent. Une forte incandescence est observée au niveau du cratère, avec des avalanches incandescentes atteignant la végétation, et des coulées de lave de 600 mètres de longueur dans les ravines Taniluyá et de Ceniza. Au vu de cette activité, l’INSIVUMEH prévoit qu’une nouvelle phase éruptive sera enregistrée au cours des prochaines heures ou des prochains jours. Les ondes de choc générées par les explosions font vibrer les fenêtres des maisons autour du volcan.
L’INSIVUMEH a demandé à la CONRED de décréter l’état d’alerte nécessaire et de suivre attentivement l’évolution de l’activité sur le volcan.
Il est conseillé à l’aviation civile de prendre des précautions en raison des panaches de cendre dans les secteurs «ouest et sud-ouest du complexe volcanique».
Il faut garder à l’esprit qu’en juin 2018, une augmentation soudaine de l’activité du Fuego a causé la mort de quelque 190 personnes et la disparition de 240 autres.
Source: INSIVUMEH.

—————————————————

In a special bulletin released on November 4th, 2018 at 7:00 (local time) INSIVUMEH reported that the Institute registered around 14 explosions per hour and an ash column rising up to 4,600 metres a.s.l. Ashfall has been observed in several downwind communities. Strong incandescence is observed at the crater, with avalanches reaching the vegetation and lava flows travelling as far as 600 metres in the Taniluyá and Ceniza drainages. In view of these activities, the authorities foresee that during the next hours or days a new eruptive phase will be registered. The shockwaves generated by the explosions vibrate the windows of the houses around the volcano.

INSIVUMEH asked CONRED to implement the alert status it deems necessary and be alert
of the development of the activity at the volcano.

Civil aviation authorities are advised to take precautions because of the ash that is affecting the flanks “west and southwest of the volcanic complex”.

One should bear in mind that in June 2018 a sudden increase in Fuego’s activity caused the death of about 190 people and another 240 were reported missing.

Source: INSIVUMEH.

Panaches de cendre émis lors de l’éruption de juin 2018 (Crédit photo: INSIVUMEH)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici un résumé de l’activité volcanique à travers le monde en se référant au Global Volcanism Program  de la Smithsonoan Institution:

L’activité de l’Etna (Sicile) se caractérise par des émissions de gaz au niveau des cratères sommitaux, avec une activité strombolienne dans la Bocca Nuova, le Cratère nord-est (CNE), le Cratère sud-est (CSE) et le Nouveau cratère sud-est (NCSE). Les émissions de gaz ont augmenté dans la Voragine au niveau d’une bouche qui s’est ouverte le 7 août 2016 dans la partie orientale du cratère. Le cratère continue de s’élargir et de se creuser. L’activité du CNE consiste en émissions de gaz et une activité explosive de fréquence et d’intensité variables. Des panaches fumerolliens s’élèvent de la lèvre et des parois du CSE et du NCSE. La bouche E du NCSE fait entendre des explosions stromboliennes et émet de la cendre.

Source: INGV.

Le Fuego (Guatemala) est toujours très actif. Des lahars se précipitent toujours dans les ravines Las Lajas et Mineral en charriant des blocs pouvant atteindre 2 mètres de diamètre ainsi que des branches et des troncs d’arbres. Entre 8 et 15 explosions sont enregistrées chaque heure ; elles génèrent des panaches de cendre grise s’élevant entre 750 et 850 mètres au dessus du cratère. . Des retombées de cendre sont signalées dans les zones sous le vent. Les fontaines de lave montent parfois jusqu’à 100 et 200 mètres de hauteur. Des avalanches de blocs dévalent les ravines El Jute (SE), Ceniza (SSW) et Las Lajas (SE), et atteignent des zones de végétation.

Source: INSIVUMEH.

Les explosions du dôme de lave du Santiaguito (Guatemala) génèrent des panaches de cendre pouvant s’élever jusqu’à 500 à 700 mètres au-dessus du sommet. Des avalanches de matériaux descendent les flancs ouest et est du dôme de lave.

Source: INSIVUMEH.

Le dôme de lave au sommet du Merapi (Indonésie) continue de croître à un rythme de 6 200 mètres cubes par jour, donc p^lus rapidement que la semaine dernière. Le 18 octobre 2018, le volume du dôme était estimé à 201 000 mètres cubes. Le niveau d’alerte reste à 2 sur une échelle de 1 à 4.

Source: VSI.

Le tremor continue de diminuer et se maintient à un niveau très bas sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) mais l’éruption se poursuit. De fortes émissions de gaz émanent de la bouche principale ainsi que des zones situées le long des tunnels de lave. On observe toujours un léger gonflement de l’édifice volcanique.

Source: OVPF.

Des événements stromboliens fréquents sont observés sur le Turrialba (Costa Rica) depuis le 5 octobre 2018. Les émissions périodiques de gaz et de cendre s’élèvent à 200-500 mètres au-dessus du cratère.

L’éruption du Veniaminof (Aléoutiennes / Alaska) se poursuit, comme en témoignent les fontaines et coulées de lave visibles sur les données satellitaires et les webcams, ainsi que le tremor continu. Les données satellitaires indiquent que la partie ouest du champ de lave sur le flanc sud est active. La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange et le niveau d’alerte volcanique est maintenu à Vigilance.

Source: AVO.

Une forte hausse du tremor sur le Semisopochnoi laisse supposer qu’un épisode éruptif a eu lieu à 4h47 (TU) le 26 octobre 2018 et est actuellement en phase de déclin. Les images satellitaires montrent un nuage de cendre qui est monté jusqu’à 3600 mètres d’altitude. En conséquence, l’alerte aérienne est passée à la couleur Orange et le niveau d’alerte volcanique a été élevé à Vigilance.

Source: AVO.

La sismicité, la déformation et les émissions de gaz n’ont guère évolué sur le Kilauea (Hawaii) au cours de la semaine écoulée, mais l’éruption n’a toujours pas été officiellement déclarée terminée. Les signaux de déformation semblent indiquer la présence de magma sous la Middle East Rift Zone. L’accès à la totalité du champ de lave et l’approche des anciennes bouches éruptives sont toujours interdits.

Source: HVO, Protection Civile.

En ce moment; on observe en moyenne 23 explosions par jour sur la Sabancaya (Pérou). Elle génèrent des panaches de gaz et de cendre qui montent jusqu’à 3 km au-dessus du cratère. Le 19 octobre 2018, les émissions de SO2 atteignaient 2200 tonnes par jour.

Source : IGP.

———————————————

Here is a summary of volcanic activity around the world as seen by the Smithsonoan Institution’s Global Volcanism Program:

Activity at Mt Etna (Sicily) is characterized by gas emissions at the summit craters, with periodic strombolian activity in Bocca Nuova, Northeast Crater (NEC), Southeast Crater (SEC), and New Southeast Crater (NSEC). Gas emissions increased at Voragine Crater from a vent that formed on August 7th, 2016 on the E rim of the crater, and the crater continues to gradually widen and deepen. NEC activity is characterized by gas emissions and explosive activity of variable frequency and intensity. Fumarolic plumes rise from the rim and crater walls of NSEC and SEC. The E vent in NSEC produces strombolian explosions and ash emissions.

Source: INGV.

Fuego (Guatemala) is still very active. Lahars still descend the volcano’s Las Lajas and Mineral drainages, carrying blocks up to 2 metres in diameter along with branches and tree trunks.Between 8 and 15 weak explosions are recorded per hour, producing gray ash plumes that rise 750-850 metres above the crater. Ashfall is reported in areas downwind. Lava fountains sometimes rise 100-200 metres high. Avalanches of blocks descend the El Jute (SE), Ceniza (SSW), and Las Lajas (SE) drainages, with material reaching vegetated areas.

Source: INSIVUMEH.

Explosions at the Santiaguito lava-dome complex (Guatemala) generate ash plumes that rise up to 500-700 metres above the summit. Avalanches of material descend the W and E flanks of the lava dome.

Source: INSIVUMEH.

The lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) keeps growing at a rate of 6,200 cubic metres per day, faster than the previous week. On October 18th, 2018, the volume of the dome was estimated at 201,000 cubic metres. The alert level remains at 2, on a scale of 1-4.

Source: VSI.

The tremor keeps decreasing and is at a low level on Piton de la Fournaise (Reunion Island) but the eruption is continuing. Strong gas emissions rise from the main vent as well as from areas along the lava tube. A slight inflation of the volcanic edifice is still observed.

Source: OVPF.

Frequent strombolian events have been observed at Turrialba (Costa Rica) since October 5th, 2018. Periodic gas-and-ash emissions rise 200-500 m above the crater.

The eruption at Veniaminof (Aleutians / Alaska) continues, as evidenced by lava fountains and flows visible in satellite and webcam data, and low-level continuous tremor. Satellite data indicate that the western part of the south-flank flow field is active. The aviation colour code remains at Orange and the alert level remains at Watch.

Source: AVO.

Strong seismic tremor from Semisopochnoi (Aleutians / Alaska) suggests that an eruption began at 4:47 UTC on October 26th, 2018 and is currently diminishing. Satellite data show a small ash cloud at about 3,600 metres asl.  The aviation colour code and rhne volcano alert level have been raised to Orange and Watch, respectively.

Source: AVO.

Rates of seismicity, deformation, and gas release have not changed significantly on Kilauea (Hawaii) over the past week but the eruption has not yet been officially  declared over. Deformation signals are consistent with refilling of the middle East Rift Zone. Access to the entire flow field and vents is forbidden.

Source: HVO, Civil Defense.

Explosions at Sabancaya (Peru) average 23 events per day. Gas-and-ash plumes rise as high as 3 km above the crater. On October 18th, SO2 emissions reached 2,200 tons per day.

Source: IGP.

L’éruption du Sabancaya (Source: IGP)

Petite coulée éphémère sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) – Crédit photo: Fabrice Juignier

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici quelques nouvelles des volcans du monde communiquées par le GVN de la Smithsonian Institution dans son bulletin hebdomadaire :

L’éruption débutée sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)  le 15 septembre 2018 se poursuit. L’intensité du tremor volcanique est toujours en très légère baisse. Une inflation de l’édifice est toujours enregistrée. Elle révèle la mise en pression d’une source localisée sous les cratères sommitaux à 1-1,5 km de profondeur, liée à la réalimentation du réservoir superficiel par du magma plus profond. L’activité reste très limitée en surface. Un volumineux panache de gaz s’échappe du site éruptif. Des résurgences de coulées actives sont visibles au pied du cône éruptif, dans sa partie orientale.

Source : OVPF.

Une nouvelle phase d’activité a débuté sur le Fuego (Guatemala) le 12 octobre 2018, avec des fontaines de lave s’élevant jusqu’à 400 mètres de hauteur, des avalanches de matériaux incandescents sur les flancs ouest et sud-ouest, un grondement persistant et une coulée de lave qui a parcouru 1 km dans la ravine Santa Teresa. Des explosions très fréquentes ont généré des panaches de cendre qui ont atteint 850 mètres de hauteur. Le 13 octobre, un lahar a dévalé la ravine Ceniza en charriant des blocs atteignant 2 mètres de diamètre, des branches et des troncs d’arbres. Les panaches de cendre ont provoqué des retombées dans les zones sous le vent. Des matériaux incandescents étaient éjectés entre 150 et 200 mètres de hauteur, provoquant surtout des avalanches dans le cratère, même si certaines avalanches ont parcouru de longues distances et atteint des zones de végétation. La coulée de lave sur le flanc ouest était encore visible le 14 octobre, mais elle n’était plus active.
Source: INSIVUMEH.

Toujours au Guatemala, les explosions stromboliennes dans le cratère Mackenney du Pacaya éjectent des matériaux jusqu’à 25 mètres au-dessus du cratère, tandis que les panaches de gaz s’élèvent à 200-700 mètres de hauteur. Une coulée de lave apparue le 11 octobre s’est dirigée vers le nord-ouest en direction de Cerro Chino. Le 15 octobre, elle mesurait 250 mètres de long.
Source: INSIVUMEH.

Entre le 5 et le 11 octobre 2018, le dôme de lave dans le cratère sommital du Merapi (Indonésie) a continué à croître lentement à un rythme de 3 100 mètres cubes par jour, donc plus rapidement que la semaine précédente. Le 11 octobre, le volume du dôme était estimé à 160 000 mètres cubes. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: VSI.

Une émission de cendre a été observée au sommet du Sangeang Api (Indonésie) le 15 octobre 2018 ; le panache s’élevait à 250 mètres au-dessus du sommet. Les données sismiques sont dominées par les signaux confirmant les émissions de cendre ainsi que des événements tectoniques locaux. La couleur de l’alerte aérienne est passée du Jaune à l’Orange.
Source: VSI.

L’éruption du Veniaminof (Aléoutiennes / Alaska) se poursuit, comme en témoignent les températures de surface élevées observées dans les données satellitaires, ainsi que le tremor continu. Les données satellitaires indiquent que la partie E du champ de lave sur le flanc sud reste active. La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange et le niveau d’alerte volcanique est maintenu à Vigilance.
Source: AVO.

Le Kilauea (Hawaii) n’est pas en éruption. Les niveaux de sismicité, de déformation et d’émissions de gaz n’ont pas beaucoup évolué au cours de la semaine écoulée. Une certaine déformation est observée, signe d’un possible remplissage de la Middle East Rift Zone. Cependant, les émissions de SO2 au sommet, sur le Pu’uO’o et dans l’East Rift Zone restent extrêmement faibles. Le niveau d’alerte volcanique et la couleur de l’alerte aérienne ont été abaissés ces derniers jours, mais l’éruption n’a toujours pas été déclarée terminée. Il semble que le HVO joue la montre et espère un nouveau départ de l’éruption. Il ne faut pas oublier que l’Observatoire avait misé sur une éruption qui durerait des mois, voire un an! Voici une vidéo très intéressante réalisée par Paradise Helicopters ; on y voit les bouleversements subis par la cratère de l’Halema’uma’u :

———————————————–

Here is some news of the world volcanoes communicated by the Smithsonian Institution’s GVN in its weekly report :

The eruption that started at Piton de la Fournaise (Reunion Island) on September 15th, 2018 continues. The intensity of tremor is still slowly decreasing. Inflation of the volcanic edifice is still recorded. It reveals the pressurization of a source located under the summit craters, 1-1.5 km deep, related to the recharge of the shallow reservoir by deeper magma. Surface activity remains very limited. A voluminous gas plume is coming out of the eruptive site. A few lava outbreaks can be seen at the foot of the eruptive cone, in its eastern part.
Source: OVPF.

A new phase of activity began at Fuego (Guatemala) on October 12th, 2018, characterized by lava fountains rising as high as 400 metres above the crater rim, avalanches of incandescent material down the W and SSW flanks, increased rumbling, and a lava flow travelling 1 km down the Santa Teresa drainage. Very frequent explosions generated ash plumes that rose 850 metres high. On October 13th, a lahar descended the Ceniza drainage, carrying blocks up to 2 metres in diameter, and branches and tree trunks. The ash plumes caused ashfall in downwind areas. Incandescent material was ejected 150-200 metres high, causing avalanches of material within the crater, though some of the avalanches travelled long distances, reaching vegetated areas. The lava flow on the western flank was still visible on October 14th but it was no longer active.

Source: INSIVUMEH.

Still in Guatemala, strombolian explosions at Pacaya’s Mackenney Crater currently eject material as high as 25 metres above the crater rim, and gas plumes rise 200-700 metres high. A lava flow that first emerged on October 11th travelled NW towards Cerro Chino, and by October 15th was 250 metres long.

Source: INSIVUMEH.

Between October 5th and 11th 2018, the lava dome in the summit crater of Mt Merapi (Indonesia) grew slowly at a rate of 3,100 cubic metres per day, though faster than the previous week. By October 11th, the volume of the dome was an estimated 160,000 cubic metres. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside of the 3-km exclusion zone.

Source: VSI.

An ash emission from Sangeang Api (Indonesia) on October 15th, 2018 rose 250 metres above the summit. Seismic data is dominated by signals indicating emissions as well as local tectonic earthquakes. The aviation colour code has been changed from Yellow to Orange.

Source: VSI.

The eruption of Veniaminof (Aleutians / Alaska) continues, as evidenced by elevated surface temperatures in satellite data, and low-level continuous tremor. Satellite data indicate that the eastern part of the south-flank flow field remains active. The aviation colour code remains at Orange and the volcano alert level is kept at Watch.

Source: AVO.

Kilauea Volcano (Hawaii) is not erupting. Rates of seismicity, deformation, and gas release have not changed significantly over the past week. Some deformation is observed, consistent with a possible refilling of the Middle East Rift Zone. However, SO2 emissions at the summit, Pu’uO’o, and East Rift Zone remain drastically reduced. The volcanic alert level and the aviation colour code have been lowered in the past days but the eruption has not yet been declared over. It seems HVO is playing with time, hoping for a new start of the eruption. One should not forget HVO had predicted an eruption that would last months and even a year! Here is a very interesting video by Paradise Helicopters that shows the newly remodeled Halema’uma’u Crater:

https://vimeo.com/295668137?fbclid=IwAR1NkD1XxCM_X-Y3CY7SREqbwCBAjeawlkg3Rw9w4tDdm7b_68cNwob8BuM

Le cratère de l’Halema’uma’u (Crédit photo: HVO)

Nouvelles du Merapi, du Fuego, du Sabancaya, et du Sierra Negra

La sismicité a connu une hausse sur le Merapi (Indonésie) le 18 juillet et le 19 juillet 2018. Le 11 août, un puissant séisme a été détecté, accompagné de grondements entendus par les habitants de Deles. Le 12 août, des photos prises par un drone montraient un nouveau dôme de lave dans la fracture du dôme de 2010. Le 18 août, le nouveau dôme mesurait 55 mètres de longueur et 25 mètres de largeur et se trouvait à environ 5 mètres sous la surface du dôme de 2010. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.

L’INSIVUMEH indique que, du 18 au 21 août, des explosions sur le Fuego (Guatemala) généraient des panaches de cendre qui montaient jusqu’à 850 mètres au-dessus du cratère. Des matériaux incandescents étaient éjectés à 150 mètres au-dessus de la lèvre du cratère, avec des avalanches à l’intérieur du cratère et des écoulements pyroclastiques sur les flancs du volcan. Selon le CONRED, le 22 août 2018, le nombre de personnes décédées à cause des coulées pyroclastiques du 3 juin était de 169 et 256 étaient toujours portées disparues.

Selon IGP, les explosions à Sabancaya (Pérou) atteignaient en moyenne 27 événements par jour entre le 13 et le 19 août. La sismicité était globalement faible. Les panaches de gaz et de cendre montaient jusqu’à 3,7 km au-dessus de la lèvre du cratère. Neuf anomalies thermiques ont été détectées. Le 19 août, les émissions de SO2 atteignaient 3100 tonnes par jour. Il est demandé à la population de ne pas approcher le cratère dans un rayon de 12 km.

L’Instituto Geofisico indique que des coulées de lave sont toujours observées sur le Sierra Negra (Galapagos / Equateur), avec des intensités variables. Les émissions les plus intenses, enregistrées les 4 et 9 août, ont été accompagnées d’épisodes significatifs de tremor. L’activité a légèrement diminué après le 9 août. Le 15 août, des images satellites ont montré que la lave en provenance de la Fracture n° 4 continuait à pénétrer dans l’océan

————————————————-

Seismicity at Merapi (Indonesia) increased on July 18th, and again on July 19th, 2018. On August 11th, a large earthquake was detected, together with rumbling heard by Deles residents. Drone photos on August 12th showed a new lava dome growing within the fracture of the 2010 dome. By August 18th, the new dome was 55 metres long and 25 metres wide, and about 5 metres below the 2010 dome surface. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and resident are warned to remain outside of the 3-km exclusion zone.

INSIVUMEH indicates that during 18-21 August explosions at Fuego (Guatemala) generated ash plumes that rose as high as 850 metres above the crater. Incandescent material was ejected 150 metres above the crater rim, and caused avalanches of material within the crater area and down drainages on the flanks. According to CONRED, as of August 22nd, 2018, the number of people confirmed to have died due to the 3 June pyroclastic flows was 169, and 256 remained missing.

According to IGP, explosions at Sabancaya (Peru) averaged 27 per day between August 13th and 19th. Seismicity was globally low. Gas-and-ash plumes rose as high as 3.7 km above the crater rim. Nine thermal anomalies were detected, and on August 19th, the SO2 emissions reached 3,100 tons/day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

The Instituto Geofisico indicates that lava effusion at Sierra Negra (Galapagos / Ecuador) continue at variable intensities. The most intense pulses, recorded on August 4th and 9th, were accompanied by major episodes of seismic tremor. Activity slightly declined after August 9th. On August 15th, satellite images showed lava from Fissure 4 continuing to enter the ocean.

Vue du Merapi (Crédit photo: Wikipedia)

Remerciements

De retour sur le continent, je tiens à remercier chaleureusement les organismes et personnes qui, par leur accueil, m’ont permis d’effectuer un séjour très agréable en Martinique :

  • La Collectivité Territoriale de Martinique (CTM)
  • Madame le Maire de Morne-Rouge
  • Le Centre de Découverte des Sciences de la Terre (CDST) de Saint Pierre
  • Les techniciens qui ont assuré la mise en place de la structure de projection à Morne-Rouge
  • Maurice Henry, correspondant L.A.V.E . aux Antilles

J’ai personnellement eu grand plaisir à partager ma passion des volcans auprès de la population de cette île des Petites Antilles dominée par la Montagne Pelée. Le lahar qui avait angoissé les habitants du Prêcheur au mois de février a été le point de départ de ma première conférence à Morne-Rouge et m’a permis de confirmer que son origine n’était pas volcanique.

La deuxième conférence au CDST  s’appuyait sur l’actualité récente avec les éruptions du Fuego (Guatemala) et du Kilauea (Hawaii), exemples parfaits des volcans gris et des volcans rouges dont les manifestations présentent des conséquences très différentes sur le plan humain.

Pour terminer, je remercie mes amis du Lamentin de m’avoir convié à une soirée familiale ô combien sympathique.

 

Morne-Rouge, le CDST, sans oublier la Montagne Pelée et la ville de Saint-Pierre

(Photos: C. Grandpey)