Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde :

La situation n’a pas beaucoup évolué depuis le 29 décembre sur la Soufrière de Saint Vincent.(Petites Antilles). Le dôme de lave dans le cratère montre une croissante très lente. Les scientifiques de l’Université des Indes Occidentales (University of the West Indies) indiquent qu’ils ne savent pas quelle tournure prendra l’éruption dans les prochains jours. La croissance du dôme peut continuer quelque temps et s’arrêter. On a déjà observé un tel phénomène sur des volcans comme le Kelud (Indonésie). Il se pourrait aussi que l’activité actuelle débouche sur une éruption explosive beaucoup plus dangereuse. La Soufrière Saint Vincent en est capable. L’éruption de la Montagne Pelée (Martinique) en 1902 a eu tendance à occulter une éruption semblable qui s’est déroulée du 30 mars au 6 mai de cette même année. Le volcan a alors vomi 380 millions de mètres cubes de tephra sous la forme de panaches de cendres et de nuées ardentes qui ont recouvert le nord de l’île. L’éruption a tué 1 565 personnes. Elle est décrite dans mon livre Killer Volcanoes.

++++++++++

Un puissant épisode éruptif s’est produit dans le cratère Otake du Suwanosejima (îles Ryukyu: / Japon) à 2 h 51 (heure locale) le 28 décembre 2020. Le niveau d’alerte a été élevé de 2 à 3. Aucun blessé n’a été signalé. Le volcan a éjecté des matériaux jusqu’à 1,3 km du cratère. La JMA a averti que les projections pouvaient affecter une zone d’un rayon de 2 km. . Source: Japan Meteorological Agency

++++++++++

La JMA a enregistré une hausse de la sismicité sur le Shinmoedake  (Kirishimayama / Japon). Bien qu’il n’y ait pas de nouvelle déformation de l’édifice volcanique et de variation des émissions gazeuses, le niveau d’alerte du volcan a été élevé à 2 (sur une échelle de 5 niveaux) le 25 décembre 2020. Il est conseillé au public de ne pas s’approcher à moins de 2 km du cratère.

++++++++++

L’éruption du Kilauea (Hawaï) se déroule de manière assez stable. L’activité se limite au cratère de l’Halema’uma’u. Deux ou trois étroits chenaux de lave s’échappent d’une bouche située dans la partie inférieure de la paroi nord-ouest du cratère.

Les émissions de SO2 sont en baisse mais atteignent encore environ 5 500 tonnes par jour. Les inclinomètres du sommet continuent d’enregistrer une légère tendance inflationniste. La sismicité reste élevée mais stable.

Le lac de lave dans le cratère de l’Halema’uma’u a peu évolué ces derniers jours. Sa surface se situe à environ 408 m sous la lèvre sud du cratère. Son volume est d’environ 23 millions de mètres cubes. Il est de forme ovale. Les dernières mesures ont révélé 770 m sur 490 m pour une superficie d’environ 29 ha. L’étroit rebord en saillie autour du lac montre que sa surface a tendance à baisser.

Source: HVO.

Le lac de lave est très profond dans le cratère et ne peut pas être vu depuis les points d’observations aménagés par les rangers. De nombreux touristes continuent à être verbalisés (150 dollars, plus si récidive) pour avoir franchi les cordes et autres barrières de sécurité.

++++++++++

Dans son denier bulletin, l’INGV indique que l’on observe une activité strombolienne d’intensité variable, ponctuée d’émissions de cendres au niveau de la bouche orientale du Cratère Sud-Est de l’Etna (Sicile). Cette activité est parfaitement visible sur les images de la webcam L.A.V.E. Dans le même temps, une activité strombolienne se poursuit à l’intérieur de la Voragine et du Cratère NE.Le tremor est relativement stable et affiche des valeurs moyennes. On n’observe pas de déformations significatives de l’édifice volcanique.

Source : INGV.

++++++++++

Comme je l’ai écrit précédemment, les volcanologues néo-zélandais sirveillent de près l’activité du Ruapehu. La température du lac de cratère a diminué au cours de la semaine dernière, passant de 43°C à 41°C, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Le tremor volcanique reste à un niveau élevé et on enregistre encore quelques séismes d’origine volcanique.

Le niveau d’alerte reste à 2 net la couleur de l’alerte aérienne est maintenue à Jaune.

Le Tongariro e la randonnée du Tongariro Alpine Crossing ne sont pas affectés par la hausse d’activité sur le Ruapehu.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The situation has not changed much since December 29th at Soufriere Saint Vincent (Lesser Antilles). The lava dome within the crater is growing very slowly. Scientists at the University of the West Indies say they don’t know how the eruption will progress in the next few days. The growth of the dome may continue for a while and then stop. We have already observed such a phenomenon on volcanoes like Kelud (Indonesia). The current activity might also lead to a much more dangerous explosive eruption. The Soufrière Saint Vincent is capable of doing this. The eruption of Montagne Pelée (Martinique) in 1902 obscured a similar eruption that took place from March 30th to May 6th of that same year. The volcano then vomited 380 million cubic metres of tephra in the form of ash plumes and pyroclastic flows that covered the north of the island. The eruption killed 1,565 people. It is described in my book Killer Volcanoes.

++++++++++

A powerful eruptive episode occurred at Suwanosejima‘s Mt. Otake crater (Ryukyu Islands:/ Japan) at 2:51 (local time) on December 28th, 2020. The Alert Level was raised from 2 to 3.

There were no immediate reports of injuries.

The volcano ejected material as far as 1.3 km from the crater. JMA warned they could affect an area of a 2-km radius. .

Source : Japan Meteorological Agency.

++++++++++

The Japan Met Agency (JMA) has recorded an increase in seismicity  at Shinmoedake  (Kirishimayama / Japan). Although no changes were detected in deformation and emission data, the Alert Level was raised to 2 (on a scale of 1-5) on December 25th, 2020 and the public was advised not to enter a 2-km radius from the crater.

++++++++++

The Kilauea eruption (Hawaii) is going on in a fairly stable way. Activity is confined to Halema’uma’u with lava erupting from a vent with two or three narrow channels on the northwest side of the crater.

SO2 emissions are decreasing and still about 5,500 tonnes per day.

Summit tiltmeters continue to record weak inflationary tilt. Seismicity remains elevated but stable.
The lava lake within Halema’uma’u Crater has changed little during the past days. Its surface lies about 408 m below the south crater rim. Its volume is about 23 million cubic metres. Its latest dimensions are 770 by 490 m for an area of about 29 ha. The narrow ledge around the lake suggests that its surface shows a tendency to drop.

Source: HVO.

The lava lake is very deep in the crater and can’t be seen from the official observation platforms. Numerous tourists are fined 150 dollars by the rangers for walking beyond the safety ropes and barriers.

++++++++++

In its latest weekly report, INGV indicates that Strombolian activity of varying intensity is observed, punctuated by ash emissions at the eastern vent of Mt Etna’s SE crater. This activity is perfectly visible on the images of the L.A.V.E. webcam. Strombolian activity continues within the Voragine and the NE Crater. The tremor is fairly stable and displays medium values. No significant deformation of the volcanic edifice hs been observed.

Source: INGV.

++++++++++

As I put it before, GeoNet is keeping a close watch at Mt Ruapehu (New Zealand). The temperature of the Crater Lake decreased from 43 to 41°C during the past week. Elevated volcanic tremor is still ongoing along with a few volcanic earthquakes.

The Alert Level remains at 2 and the Aviation Colour Code at Yellow.

Mount Tongariro and the Tongariro Alpine Crossing are not affected by increased volcanic unrest at Mount Ruapehu and remain open.

L’activité du Cratère SE de l’Etna vue par la webcam L.A.V.E.

 

 Vue du lac de lave du Kilauea et de son alimentation le 29 décembre 2020

(Crédit photo : HVO)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

GNS Science observe actuellement une intensification de l’activité volcanique sur le Mont Ruapehu (Nouvelle-Zélande). Le niveau d’alerte volcanique a été élevé à 2 et la couleur de l’alerte aérienne est passée au Jaune le 21 décembre 2020.

La température du lac de cratère atteint 43°C. Les émissions de CO2, SO2 et H2S sont les plus importantes mesurées au cours des deux dernières décennies. Le flux continu de gaz et de fluides hydrothermaux à travers le lac montre que les bouches d’émission situées sous le lac fonctionnent bien.

Le tremor volcanique présente des hausses de courte durée qui sont à mettre en relation avec les hausses de dégazage à travers le lac de cratère et dans son système d’alimentation.

L’augmentation de la température du lac n’est pas exceptionnelle. En effet, depuis 2007, elle a dépassé à plusieurs reprises 40°C sans provoquer d’éruption. Cependant, l’augmentation de la température du lac, du tremor volcanique et des émissions de gaz a motivé le passage du niveau d’alerte à 2 et de la couleur de l’alerte aérienne au Jaune.

La zone sommitale du Ruapehu a été fermée, avec un rayon de 2 km autour du lac de cratère. Le mont Tongariro et le Tongariro Alpine Crossing ne sont pas affectés par la hausse d’activité du Ruapehu et restent ouverts.

Source: GNS Science, The Watchers.

++++++++++

L’Etna (Sicile) reste bien actif. Dans la matinée du 22 décembre 2021, on a observé à nouveau un puissant épisode strombolien à partir de trois bouches sur le Cratère Sud-Est (CSE). L’événement s’est accompagné d’un très fort pic de tremor, signe d’une augmentation de la pression dans les conduits éruptifs. L’INGV a également fait état de fontaines de lave émises par au moins deux bouches dans la partie sud du cratère. La visibilité n’était pas bonne, mais la caméra thermique a permis d’observer deux coulées de lave. L’une s’est dirigée vers le sud-ouest et s’est divisée en deux branches de part et d’autre du Monte Frumento Supino. L’autre s’est engagée la Valle del Bove jusqu’à 2400 mètres d’altitude. L’activité de la fontaine de lave a duré moins d’une heure et s’est terminée vers midi, avec une diminution de l’amplitude du tremor volcanique.

Source : INGV.

++++++++++

Dans son rapport sur les Champs Phlégréens pour la semaine du  14 à la 20 décembre 2020 l’Osservatorio Vesuviano indique que l’on a enregistré 96 séismes d’une magnitude maximale de M 2.0 ± 0,3, avec un événement de M2,4 le 19 décembre 2020.

Depuis le mois de septembre 2020, le sol se soulève à raison d’environ 10 mm / mois, soit une augmentation par rapport à la valeur d’environ 6 mm / mois enregistrée précédemment à partir de janvier 2020. Le soulèvement enregistré à station GPS de RITE (Pozzuoli- Rione Terra) est d’environ 67.5 cm depuis janvier 2011.

Comme je l’indiquais dans une note précédente,  les émissions de CO2 restent stables.

La température à proximité de la fumerolle de Pisciarelli montre une valeur moyenne d’environ 99°C.

++++++++++

A Hawaii, l’éruption du Kilauea continue à partir de deux bouches dans les parois N et NO de l’Halema’uma’u. La lave s’accumule au fond du cratère de l’Halema’uma’u et un lac de lave est en train de se former. Les webcams du HVO permettent de profiter du spectacle en toute sécurité : https://hvo.wr.usgs.gov/cams/

++++++++++

La dernière éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) a pris fin le 8 décembre 2020. Dans les jours qui ont suivi, l’OVPF a continué d’enregistrer de la sismicité, comme cela arrive souvent sur le volcan après une éruption. Des réajustements se produisent probablement dans la chambre magmatique superficielle. L’Observatoire n’a pas publié de nouveau bulletin depuis le 9 décembre. Cependant, le site informe le public qu’il n’y a pas d’activité, que le niveau d’alerte est « Vigilance » et que les sentiers menant à la partie haute de l’Enclos Fouqué, ainsi que l’accès au sommet sont à nouveau ouverts au public. Comme je l’ai écrit précédemment, la chambre magmatique superficielle s’est probablement remplie depuis sa purge en avril 2020. Des événements éruptifs de courte durée sont donc probables jusqu’à ce qu’elle soit enfin à flot.

++++++++++

Comme cela arrive périodiquement, un puissant épisode éruptif a été observé sur le Sheveluch (Kamtchatka) le 22 décembre 2020, avec un panache de cendres qui s’est élevé jusqu’à 8,5 km au-dessus du niveau de la mer. La couleur de l’alerte aérienne est momentanément passée au Rouge, avant d’être abaissée à l’Orange une fois la crise éruptive terminée. Cependant, la croissance du dôme de lave se poursuit, avec une forte activité fumerollienne.

Les niveaux d’alerte du Klyuchevskoy, du Karymsky et de l’Ebeko restent à l’Orange tandis que le niveau d’alerte du Bezymianny est maintenu à la couleur Jaune.

Source: KVERT.

++++++++++

Le Cerro Hudson (Chili) est le volcan le plus méridional des Andes chiliennes. Son activité est liée à la subduction de la plaque de Nazca sous la plaque sud-américaine. Sa dernière éruption a eu lieu en 2011, avec un VEI 2. Cependant, le volcan a une histoire d’éruptions beaucoup plus violentes, avec des VEI 6 et VEI 5. Par exemple, le dernier événement de VEI 5 a eu lieu d’août à octobre 1991; ce fut la deuxième plus grande éruption au Chili au 20ème siècle.

Le SERNAGEOMIN a relevé la couleur du niveau d’alerte du Cerro Hudson de Vert à Jaune (2 sur une échelle de 4) le 22 décembre 2020 après une hausse de la sismicité, avec des séismes volcano-tectoniques, longue période et hybrides. Un important épisode sismique a eu lieu les 10 et 11 décembre avec 36 événements longue période (LP). Les s éismes longue période sont générés par l’injection de magma et la pression exercée sur les roches encaissantes.

Cependant, aucune déformation de l’édifice volcanique n’a été enregistrée et il n’y a aucune anomalie dans les émissions de SO2.

Source: SERNAGEOMIN, Smithsonian Institution.

++++++++++

L’éruption du Lewotolo (Indonésie) se poursuit. Les panaches de cendres s’élèvent jusqu’à 800 m au-dessus du sommet. Des explosions stromboliennes éjectent des matériaux à 100-200 m au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte est maintenu à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 4 km du cratère.

Source: CVGHM.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

GNS Science has observed an increase in volcanic activity at Mount Ruapehu (New Zealand).  The Volcanic Alert Level was raised to 2 and the Aviation Colour Code to Yellow on December 21st, 2020.

The Crater Lake temperature has now reached 43°C. The amounts of CO2, SO2 and H2S are the largest measured in the past two decades. The continued flow of gases and hydrothermal fluids through the lake shows that the underlying vent area is open.

The volcanic tremor displays short-lived pulses in accordance with increased gas passing through the crater lake and its plumbing system.

The rise of the lake’s temperature is not exceptional. Indeed, since 2007 it has exceeded 40°C a number of times, without leading to an eruption. However, the combination of the increased lake temperature, volcanic tremor, and gas output have motivated the Alert Level change to 2 and the Aviation Colour Code to Yellow.

 The summit area of Mount Ruapehu has been closed, including a 2 km radius from the centre of the Crater Lake.

Mount Tongariro and the Tongariro Alpine Crossing are not affected by the increased volcanic unrest at Mount Ruapehu and remain open.

Source : GNS Science, The Watchers.

++++++++++

Mt Etna (Sicily) remains very active. On the morning of December 22nd, 2021, a powerful Strombolian episode was gain observed from three vents at the Southeast Crater (SEC). The event was accompanied by a very strong spike in the tremor, a sign of increased pressure in the eruptive conduits. INGV also reported lava fountains emitted by at least two vents in the southern part of the crater. Visibility was not good, but the thermal camera allowed to observe two lava flows. One travelled south-west and divided into two branches east and west of Monte Frumento Supino. The other flow travelled down the Valle del Bove and stopped at 2,400 m a.s.l. The lava fountain activity lasted less than an hour and ended at noon or so, with a decrease in the amplitude of the volcanic tremor.

Source: INGV.

++++++++++

In its report for the Phlegraean Fields for the week of December 14th—20th, 2020, the Osservatorio Vesuviano indicates that 96 earthquakes with a maximum magnitude of M 2.0 ± 0.3 were recorded, with an event of M2,4 on December 19th, 2020.

Since September 2020, the ground has been uplifting at a rate of approximately 10 mm / month, an increase compared to the value of approximately 6 mm / month recorded previously from January 2020. The uplift recorded at a GPS station of RITE (Pozzuoli- Rione Terra) is approximately 67.5 cm as of January 2011.

As I indicated in a previous post, the CO2 emissions remain stable.

The temperature near the fumarole of Pisciarelli shows an average value of about 99°C.

++++++++++

In Hawaii, the eruption of Kilauea continues from two vents on the north and northwest sides of Halemaʻumaʻu. Lava keeps accumulating at the bottom of Halema’uma’u Crater and forming a new lava lake. You can safely watch the show thanks to the HVO webcams : https://hvo.wr.usgs.gov/cams/

++++++++++

The last eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) came to an end on December 8th, 2020. In the days that followed, OVPF continued to record seismicity, as often happens on the volcano after an eruption. Readjustments probably occur in the shallow magma chamber. The Observatory has not published any new bulletins since December 9th. However, the website informs the public that there is no activity, that the alert level is « Vigilance » and that the trails to the upper part of the Enclos Fouqué, as well as access to the summit are again open to the public.

As I put it previously, the shallow magma chamber has probably been filling since its drainage in April 2020. More eruptive events of short duration are therefore likely until it finally gets afloat.

++++++++++

As happens periodically, a powerful eruptive episode was observed at Sheveluch (Kamchatka) on December 22nd, 2020, with an ash plume that rose up to 8.5 km above sea level. The Aviation Color Code was raised to Red and later lowered back back to Orange.when the eruptive crisis was over. However, the growth of the lava dome continues, with a strong fumarolic activity.

The alert levels for Klyuchevskoy, Karymsky and Ebeko remain Orange while the alert level for Bezymianny is kept at Yellow.

Source : KVERT.

++++++++++

Cerro Hudson (Chile) is the southernmost volcano in the Chilean Andes. Its activity is related to the subduction of the Nazca plate beneath the South American plate. Its last eruption took place in 2011, with a VEI 2. However, the volcano has a history of VEI 6 and VEI 5 eruptions. For instance, the last VEI 5 event occurred from August to October 1991; it was Chile’s second-largest eruption of the 20th century.

SERNAGEOMIN raised the alert level for Cerro Hudson from Green to Yellow (2 on a scale of 4) on December 22nd, 2020 after an increase in seismicity, with volcano-tectonic, long-period, and hybrid earthquakes. A significant amount of seismicity took place on December 10th and 11th with 36 long-period (LP) events. Long-period earthquakes are produced by the injection of magma and the pressure exerted into the surrounding rock.

However, no deformation of the volcanic edifice has been recorded and there are no anomalies in the SO2 emissions.

Source : SERNAGEOMIN, Smithsonian Institution.

++++++++++

The eruption at Lewotolo (Indonesia) continues. Ash plumes are rising as high as 800 m above the summit. Strombolian explosions eject material 100-200 m above the crater. The Alert Level is kept at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 4 km away from the summit crater.

Source : CVGHM.

 

Lac de cratère du Ruapehu (Photo : C. Grandpey)

Vue aérienne du cratère de l’Halema’uma’u le 22 décembre 2020 (Source : HVO)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde. La situation est restée relativement calme ces derniers jours.

Le Kavachi est l’un des volcans sous-marins les plus actifs dans le sud-ouest de l’Océan Pacifique. Situé au sud de l’île de Vangunu dans les îles Salomon, le volcan a percé la surface de l’océan au moins huit fois depuis sa première éruption en 1939, avant de disparaître sous l’action des vagues.
Dans son dernier rapport, le Global Volcanism Program de la Smithsonian Institution indique que les données satellitaires montrent une décoloration de l’eau de mer autour du Kavachi depuis janvier 2020. Les zones décolorées  à la surface de l’océan sont devenues plus fréquentes et plus denses et s’étirent sur de plus longues distances. Le 25 avril, une image satellite a montré une zone décolorée d’environ 15 km de long pour une surface d’environ 30 kilomètres carrés. Une zone circulaire d’eau marron d’environ 50 000 mètres carrés trahissait probablement l’emplacement de la bouche active à l’origine de la décoloration de l’océan. Une image acquise le 30 avril montre un mince ruban d’eau décolorée s’étendant à environ 50 km à l’ouest de Kavachi.

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit sur le Semeru (Indonésie). Les explosions génèrent des panaches de cendres denses qui s’élèvent à 100-400 m au-dessus du sommet. Des matériaux incandescents se détachent des extrémités des coulées de lave et descendent  sur environ 1 km dans les ravines Kembar et Kobokan (sur le flanc sud) où elle atteignent une distance de 2 km du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), et il est rappelé au public de rester en dehors d’un rayon de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.
Source: CVGHM.

++++++++++

Les émissions de gaz et de cendres se poursuivent sur le Yasur (Vanuatu). Certaines explosions peuvent être intenses et projeter des bombes à l’extérieur du cratère. Les données sismiques indiquent une diminution de l’activité par rapport au mois de mars. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 4). Le rayon de la zone d’exclusion a été étendu à 600 mètres à la mi-mars et reste en vigueur.
Source: GeoHazards.

++++++++++

L’eau du lac de cratère du Ruapehu (Nouvelle-Zélande) montre actuellement une tendance au refroidissement. La température de l’eau est de 35°C. Entre février à avril, elle avait atteint 42°C. L’intensité du tremor volcanique a augmenté au début du mois de mars, avant de décliner, pratiquement en même temps que le refroidissement de l’eau du lac. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et la couleur de l’alerte aérienne reste au Vert.
Source: GeoNet.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world. The situation has been relatively quiet during the past days.

Kavachi is one of the most active submarine volcanoes in the south-west Pacific Ocean. Located south of Vangunu Island in the Solomon Islands, the volcano has become emergent and then been eroded back into the sea at least eight times since its first recorded eruption in 1939.

In its latest report, the Smithsonian Institution’s Global Volcanism Program indicates that satellite data have shown discoloured water around Kavachi since January 2020. The discoloured plumes became more frequent, dense, and stretched for longer distances. On April 25th, a satellite image showed a plume in the water that was about 15 km long and spread over about 30 square kilometres. A small brown circle about 50,000 square metres in area indicated the presence of material over the likely vent location. An image acquired on April 30th showed a thin ribbon of discoloured water extending about 50 km W of Kavachi.

++++++++++

Eruptive activity continues at Semeru (Indonesia). The explosions produce dense ash plumes that rise 100-400 m above the summit. Incandescent material from the ends of lava flows descend 1 km in the Kembar and Kobokan drainages (on the S flank), reaching a maximum distance of 2 km from the crater. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is reminded to stay outside a 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

Source : CVGHM.

++++++++++

Gas-and-ash emissions are continuing at Yasur Volcano (Vanuatu). Some explosions can be intense and eject bombs outside the summit crater. Data from the seismic network indicate a decrease in activity as compared to March data. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 0-4). The radius of the permanent exclusion zone had been extended to 600 m in mid-March and is still in effect.

Source : GeoHazards.

++++++++++

A cooling trend is currently observed in the water of the crater lake of Ruapehu (New Zealand). The water temperature is 35°C. During February-April the water temperature had peaked at 42°C. The intensity of the volcanic tremor increased in early March and later declined, almost in conjunction with the lake water cooling trend. The Volcanic Alert Level remains at 1 and the Aviation Color Code is kept remained at Green.

Source: GeoNet.

Lac de cratère du Ruapehu (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

L’activité volcanique est relativement faible dans le monde en ce moment. C’est une bonne nouvelle avec l’épidémie de Coronavirus. Si une éruption majeure devait se produire ces jours-ci, ce serait une véritable catastrophe car il faudrait procéder à des évacuations en masse et des regroupements de populations dans des hébergements provisoires.

La sismicité a augmenté ces derniers jours sur le Semisopochnoi (Aléoutiennes / Alaska). Elle se caractérise par des épisodes de tremor presque continus et de fréquents signaux d’explosion. En conséquence, l’AVO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne à ORANGE et le niveau d’alerte volcanique à VIGILANCE (Watch). Aucune émission significative de cendre n’a été détectée sur les images satellites.
Source: AVO.

++++++++++

Comme je l’ai écrit précédemment, le SERNAGEOMIN a élevé le niveau d’alerte du complexe volcanique d’Antillanca (Chili) à la couleur Jaune en raison d’une hausse de la sismicité à proximité du stratovolcan de Casablanca.

++++++++++

Dans une note précédente, j’ai écrit qu’une lente inflation est observée sur le Kanlaon (Philippines) depuis 2017, et plus particulièrement sur les flancs inférieurs depuis mai 2019, et sur les flancs supérieurs depuis fin janvier 2020. Les données de déformation et la sismicité ont incité le PHIVOLCS à faire passer le niveau d’alerte à 1 (sur une échelle de 0 à 5) le 11 mars 2020. Il est demandé au public de rester en dehors de la zone de danger permanent de 4 km de rayon.
Source: PHIVOLCS.

+++++++++

Pour rappel, l’activité éruptive se poursuit au niveau du cratère central sur l’île de Nishinoshima (Japon), avec un panache de cendres qui s’élève jusqu’à 1 km de hauteur. Les matériaux éjectés par le cratère retombent jusqu’à la base du cône. La lave entre également dans la mer. La zone d’exclusion marine a un rayon d’environ 2,6 km autour de l’île.
Source: Garde côtière japonaise.

+++++++++

En raison d’une baisse d’activité, le SERNAGEOMIN a abaissé le niveau d’alerte du Nevados de Chillán (Chili) à la couleur Jaune, le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs. Le public doit rester à au moins 3 km du cratère sur le flanc SO et à 5 km sur le flanc ENE.

+++++++++

Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5) sur le Taal (Philippines) et Volcano Island reste interdite d’accès. Elle fait partie de la zone de danger permanent. Des panaches de vapeur s’élèvent jusqu’à 50-100 m de hauteur. Il y a encore 4 131 personnes dans 11 centres d’hébergement et 17 563 autres personnes vivent dans d’autres endroits, chez des parents ou amis.
Source: PHIVOLCS.

++++++++++

La température du lac du cratère du Ruapehu (Nouvelle-Zélande) est passée de 24°C à 40°C suite à une hausse de la sismicité sous le volcan. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1. Les autorités recommandent de ne pas s’approcher à moins de 400 m du lac.
GeoNet a confirmé que le réchauffement de l’eau était dû aux gaz chauds et aux fluides hydrothermaux générés par l’activité sismique enregistrée en février.
Source: GeoNet.

————————————

Global volcanic activity around the world is rather low these days. It’s good news with the Coronavirus epidemic. Should a major eruption occur right now, it would be a real disaster with the evacuations and life in the camps.

Seismicity has been increasing the last few days at Semisopochnoi (Aleutians / Alaska) and is characterized by nearly continuous tremor and frequent small explosion signals. As a consequence, the Alaska Volcano Observatory has increased the aviation colour code to ORANGE and the volcano alert level to WATCH. No significant ash emissions have been detected in satellite images.

Source: AVO.

++++++++++

As I put it before, SERNAGEOMIN has raised the alert level for the Antillanca Volcanic Complex to Yellow because of increased seismicity near Casablanca stratovolcano.

++++++++++

In a previous post, I wrote that slow inflation has been observec at Kanlaon (Philippines) since 2017, and more particularly on the lower flanks since May 2019, and on the upper flanks since the end of January 2020. Both deformation and seismic data both prompted PHIVOLCS to raise the alert level to 1 (on a scale of 0-5) on March 11th, 2020. The public is reminded to remain outside of the 4-km-radius Permanent Danger Zone.

Source : PHIVOLCS.

++++++++++

Just as a reminder, continuous activity has been observed at the central vent at Nishinoshima (Japan), including an ash plume rising as high as 1 km. Ejected material land near the cone’s base. Lava is also flowing into the sea. The marine exclusion zone has been defined as a radius of about 2.6 km from the island.

Source : Japan Coast Guard.

++++++++++

Due to a decrease in activity, SERNAGEOMIN has lowered the alert level for Nevados de Chillán (Chile) to Yellow, the second lowest level on a four-colour scale. The public should stay at least 3 km away from the crater on the SW flank and 5 km away on the ENE flank.

++++++++++

The alert level remains at 2 (on a scale of 0-5) on Taal (Philippines) and no entry is allowed onto Volcano Island, the area defined as the Permanent Danger Zone. Weak steam plumes are still risinf 50-100 m. There are still 4,131 people in 11 evacuation centers, and an additional 17,563 displaced people are staying at other locations.

Source : PHIVOLCS.

++++++++++

The temperature of Mount Ruapehu‘s Crater Lake (New Zealand) increased from 24°C to 40°C in response to earthquakes beneath the volcano. The volcanic alert level remains at 1. Authorities recommend people do not enter the area 400 m around Crater Lake.

GeoNet confirmed that the warming was due to hot gases and hydrothermal fluids, following the seismic activity that was recorded in February.

Source : GeoNet.

Bouche éruptive sur Nishinoshima (Source: JCG)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Le Merapi (Indonésie) a connu un nouvel épisode éruptif le 3 mars 2020, avec une colonne de cendre qui est montée à 6 000 – 10 000 mètres de hauteur, selon les médias locaux. L’éruption a également déclenché des coulées pyroclastiques qui ont parcouru jusqu’à 2 kilomètres sur les pentes du volcan. Des retombées de cendre ont été observées jusqu’à 10 km de distance. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge pendant quelques heures. L’aéroport international de Solo City – également connu sous le nom de Surakarta – a été temporairement fermé.

Comme je l’ai écrit précédemment, le volume du dôme sommital du Merapi s’était réduit suite à l’épisode éruptif du 13 février 2020. Il est passé le 407 000m3 le 12 février à 291 000 m3 le lendemain de l’événement.
Il est conseillé aux villageois vivant sur les pentes du Merapi de rester à au moins 3 kilomètres du cratère. Le niveau d’alerte reste inchangé.

+++++++++

Une brève augmentation de la sismicité a été observée sur le Ruapehu (Nouvelle-Zélande). les 22 et 23 février 2020. L’analyse des signaux révèle que la source de cette sismicité était localisée à 3 km sous le sommet, ce qui est normal pour le Ruapehu. Le tremor a augmenté brièvement le 29 février et le 1er mars, puis a diminué et a maintenant retrouvé des niveaux similaires.
En réaction à l’augmentation de la sismicité la semaine dernière, la température du lac de cratère est passée progressivement de 24 ° C à 30 ° C où elle se situe actuellement. Il a été observé une remontée de sédiments gris et des nappes de soufre jaune ont été observées à la surface du lac la semaine dernière. L’eau du lac déborde par le chenal d’évacuation habituel. Le passage de gaz et de fluides hydrothermaux à travers l’eau du lac montre que la ou les bouches situées au fond du lac fonctionnent normalement. Les émissions de CO2, de SO2 et H2S ont augmenté depuis les dernières mesures effectuées le 7 février 2020, mais les valeurs se situent à l’intérieur des plages mesurées l’année dernière.
Il n’est pas rare d’observer une hausse de la sismicité sur le Ruapehu. Des épisodes similaires d’augmentation de l’activité sismique et des émissions gazeuses ont été observés en mars 2018 et 2019, septembre 2017 et avril 2016. Aucun de ces événements n’a entraîné une augmentation significative de l’activité volcanique.
Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et la couleur de l’alerte aérienne est maintenue au Vert.
Source: GNS Science.

+++++++++

Au cours des dernières semaines, l’activité sismique a diminué sur le Pavlof (Aléoutiennes / Alaska). Aucune activité éruptive et aucune émission de gaz ou de cendre sommitale n’ont été observées depuis des émissions de vapeur mineures fin février. Étant donné que l’activité a maintenant retrouvé un niveau normal, l’AVO a abaissé la couleur de l’alerte aérienne au Vert et le niveau d’alerte volcanique à Normal.
Source: Alaska Volcano Observatory.

++++++++++

Le Semeru (Indonésie) est bien actif ces jours-ci, avec des panaches de cendre qui s’élèvent à 200-500 m au-dessus du sommet. Depuis le 26 février 2020, des matériaux incandescents sont éjectés à 10 – 50 m au-dessus du cratère Jonggring-Seloko. Le 2 mars, des coulées de lave descendaient le long du flanc sud. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), et le public est prié de rester en dehors d’un rayon de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.
Source: VSI.

++++++++++

La lave continue à sortir du cratère principal du Karangetang (Indonésie). Elle a parcouru jusqu’à 1,8 km dans des ravines sur les flancs sud-ouest et ouest du volcan. L’incandescence est visible la nuit au niveau des deux cratères sommitaux. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4).
Source: VSI.

++++++++++

La Garde côtière japonaise a présenté les résultats des mesures InSAR du 17 novembre 2019 au 28 février 2020 montrant la croissance du cône central sur l’île Nishinoshima, ainsi que les changements à la surface de l’île et l’expansion du littoral sous l’effet des coulées de lave. Lors d’un survol effectué le 17 février, on a observé une activité continue au niveau du cône au centre de l’île. Les matériaux éjectés atterrissent près de la base de l’édifice. La lave entre dans la mer sur les côtes N et E en générant des panaches de vapeur. Une décoloration de l’eau de mer a été observée le 4 février dans une zone à 9 km au sud de l’île. La zone d’exclusion marine conserve un rayon d’environ 2,6 km de l’île.
Source: Garde côtière japonaise.

++++++++++

On observe en moyenne chaque jour 18 explosions de faible à moyenne intensité sur le Sabancaya (Pérou). Les panaches de gaz et de cendre s’élèvent généralement jusqu’à 2 km au-dessus du sommet. Les 26, 27 et 28 février, des lahars ont dévalé la ravine Huayuray-Pinchollo sur le flanc nord. Les coulées de boue étaient de taille faible à modérée et ont bloqué la route entre Chivay et Cabanaconde. Le niveau d’alerte reste à Orange (le deuxième niveau sur une échelle à quatre couleurs) et le public est invité à rester en dehors d’un rayon de 12 km du cratère.
Source: IGP.

+++++++++

L’INSIVUMEH indique que l’activité éruptive se poursuit sur le Fuego (Guatemala), avec une moyenne de 15 explosions stromboliennes par heure. Elles génèrent des panaches de cendre jusqu’à 4 800 m de hauteur. Des matériaux incandescents  sont également éjectés à environ 300 à 500 m au-dessus du cratère. Des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs zones situées jusqu’à 12 km du volcan.

++++++++++

Juste pour l’anecdote – à mes yeux, c’est un exploit inutile – le funambule américain Nik Wallenda a traversé sur un câble le cratère du Masaya (Nicaragua) le 4 mars 2020. Il lui a fallu environ 30 minutes pour parcourir les 540 mètres. Pour des raisons de sécurité, l’homme portait un harnais et un masque à gaz. Wallenda a dû lutter contre le vent, qui, selon lui, était plus fort que lors de sa performance dans le Grand Canyon. A noter que pendant la mise en scène de ce pseudo événement, l’accès au cratère du Masaya a été interdit aux touristes. Sympa, non ? Le seul intérêt des images est de montrer que le lac de lave est en ce moment très profond au fond du cratère. Au vu du port du masque par le funambule, les gaz n’étaient pas très agressifs! lol
Ceux qui sont intéressés trouveront une vidéo et des photos à cette adresse:
https://abc7ny.com/entertainment/nik-wallenda-walks-1800-feet-across-active-volcano-in-nicaragua-/5984676/

—————————————————

Here is some news about volcanic activity around the world:

Mount Merapi (Indonesia) went through another eruptive episode on March 3rd, 2020, with an ash column that rose up to 6,000 – 10, 000 metres, according to local news media. The eruption also unleashed pyroclastic flows that travelled as far as 2 kilometres down the slopes of the volcano. Ashfall was observed as far as 10 km away. The aviation colour code was raised to Red during a few hours. The international airport in Solo city – also known as Surakarta was temporarily closed.

As I put it before, the volume of Merapi’s summit lava dome decreased after the February 13th eruption which produced a 2-km-tall ash plume. The dome volume the day before the event was estimated at 407 000 m3, and afterward, on February 14th, it was reduced to 291 000 m3.

Villagers living on Mt Merapi’s slopes are advised to stay 3 kilometres from the crater. The alert level remains unchanged.

+++++++++

A brief increase in seismicity was observed at Ruapehu Volcano (New Zealand). on February 22nd and 23rd, 2020. Analysis reveals that the source area was located 3 km beneath the summit, which is normal for seismic activity at Ruapehu. The volcanic tremor increased briefly on February 29th and March 1st, then declined and has now increased again to similar levels.

In response to last week’s seismic increase, the temperature of Crater Lake has slowly increased from 24 °C and is currently at 30 °C. Upwelling of grey sediment and sulphur slicks on the lake surface were observed last week. The lake water is being mixed and is overflowing through the usual outlet channel. The flow of gases and hydrothermal fluids through the lake show that the underlying vent area is open. The amounts of carbon dioxide (CO2) and sulphur gases (SO2 and H2S) have increased since the last measurements on February 7th, 2020, but the values are within the ranges measured over the past year,

It is not unusual to observe volcanic earthquakes at Ruapehu and similar episodes of increased seismic activity and gas flux were observed during March 2018 and 2019, September 2017 and April 2016. None of these resulted in a sustained increase in volcanic unrest.

The volcanic alert level remains at 1 and the aviation colour code at Green.

Source: GNS Science.

++++++++++

Over the past several weeks seismic activity has decreased at Pavlof Volcano(Aleutians / Alaska). No eruptive activity or emissions from the summit have been observed since minor steam emissions in late February. Since activity is now at background levels, AVO has decreased the aviation colour code and the alert level to Green and Normal, respectively.

Source: Alaska Volcano Observatory.

++++++++++

Semeru (Indonesia) is quite active these days, with ash plumes rising 200-500 m above the summit. Beginning on February 26th, 2020, incandescent material was ejected 10-50 m above the Jonggring-Seloko Crater, and by March 2nd, lava flows had travelled along the south flank. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is asked to stay outside of the 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

Source: VSI.

++++++++++

Lava continues to effuse from Karangetang’s Main Crater (Indonesia), travelling as far as 1.8 km down drainages on the SW and W flanks of the volcano. Incandescence from both summit craters is visible at night. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4).

Source: VSI.

++++++++++

The Japan Coast Guard has presented InSAR results from November 17th, 2019 to February 28th, 2020 showing growth of Nishinoshima’s central cone, along with changes to the island’s surface and expansion of the coastline from lava flows. During an overflight performed on February 17th, observers noted continuous activity from the central vent. Ejected material landed near the cone’s base. Lava flowed into the sea at the N and E coasts, causing rising steam plumes. Discoloured water had been seen on February 4th in an area 9 km S of the island. The marine exclusion zone has a radius of about 2.6 km from the island.

Source: Japan Coast Guard.

++++++++++

A daily average of 18 low- to medium-intensity explosions is recordedat Sabancaya (Peru). Gas-and-ash plumes usually rise as high as 2 km above the summit. On 26, 27, and 28 February, lahars descended the Huayuray-Pinchollo drainage on the N flank. The lahars were small to moderate in size and blocked the Chivay-Cabanaconde road in the district of Cabanaconde. The alert level remains at Orange (the second highest level on a four-color scale) and the public is asked to stay outside of a 12-km radiusfrom the crater.

Source: IGP.

++++++++++

INSIVUMEH indicates that eruptive activity continues at Fuego (Guatemala), with an average of 15 strombolian explosions per hour that generate ash plumes up to 4,800 m. Incandescent material is also ejected about 300 to 500 m above the crater. Ashfall has been reported in several areas located as far as12 km from the volcano.

++++++++++

Just for the anecdote – to my eyes it is a useless feat – Nik Wallenda tightroped above the crater of Masaya Volcano (Nicaragua) on March 4th, 2020. It took him about 30 minutes to perform the 540 – metre walk on the wire.  For safety reasons, the man wore a harness and a gas mask. He had to battle the wind, which he said was worse than during his  walk over the Grand Canyon. It should be noted that during the staging of this pseudo event, access to the Masaya Crater was borbidden to the public. Nice, isn’t it? The only interest of the images is to show that the lava lake is currently very deep at the bottom of the crater. Judging from the way Wallenda is wearing his mask, volcanic gases were not very aggressive! lol
Those who are interested can find a video and photos at this address:

https://abc7ny.com/entertainment/nik-wallenda-walks-1800-feet-across-active-volcano-in-nicaragua-/5984676/

Lac de cratère du Ruapehu (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Une diminution significative de l’activité sismique est observée dans la Péninsule de Reykjanes (Islande), et aucune inflation n’est détectée dans les données GPS et InSAR. La couleur de l’alerte aérienne a été abaissée au Vert.
Source: OMI.

+++++++++

Le volume du dôme de lave au sommet du Merapi (Indonésie) a diminué à la suite d’un épisode explosif survenu le 13 février 2020 et qui a produit un panache de cendre de 2 km de hauteur. Des matériaux ont été éjectés à moins de 1 km, avec des retombées de cendre dans un rayon de 10 km. Le volume du dôme la veille de l’événement était estimé à 407 000 mètres cubes, puis (le 19 février) à 291 000 mètres cubes.
Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est conseillé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: VSI.

+++++++++

Des observateurs locaux du San Miguel (El Salvador) ont signalé des grondements en provenance du volcan les 20 et 21 février 2020. On a observé une augmentation de l’amplitude des micro-séismes et de petites émissions de gaz dans le cratère principal. Les émissions de SO2 avaient également augmenté. Dans la matinée du 22 février, une émission de gaz et de cendre d’une dizaine de minutes a provoqué un petit panache qui s’est élevé à 400 m au-dessus du cratère.
Source: SNET.

+++++++++

Pas d’inquiétude pour ceux qui voyagent actuellement en Nouvelle-Zélande! GeoNert indique qu’un essaim sismique mineur avec des événements d’une magnitude maximale de M 1,5 a été enregistré sous le Mont Ruapehu les 22 et 23 février 2020. Il n’y a pas de changement significatif dans la température du lac de cratère qui est restée stable à 24 – 25 ° C au cours de des derniers mois Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et la couleur de l’alerte aérienne est Verte.
La dernière éruption du Ruapahu s’est produite en 2007, avec un VEI 1.
Source: GeoNet.

++++++++++

Ce n’est pas de la volcanologie, mais la presse internationale a indiqué qu’une très violente tempête de sable – baptisée «calima» localement – en provenance du Sahara a affecté les Iles Canaries les 22 et 23 février 2020, avec d’innombrables annulations de vols et des milliers de touristes bloqués sur les îles, en particulier à Tenerife. Les vents très violents, atteignant parfois 140 km/h ont également ravivé les incendies de végétation déjà présents sur cette île. Les écoles étaient toujours fermées lundi et il était conseillé à la population de rester à l’intérieur des maisons. La circulation routière a été également fortement perturbée. Pour couronner le tout, des dizaines de touristes sont confinés dans leur hôtel suite à la détection d’un cas de coronavirus!

++++++++++

Le Popocatepetl (Mexique) est bien actif ces jours-ci et plusieurs fortes explosions ont été enregistrées récemment. La dernière a été observée dans la matinée du 25 février 2020, avec un panache de cendre qui s’est élevé jusqu’à 8 kilomètres au dessus du niveau de la mer. De nouvelles émissions ont ensuite été observées ; les nauges de cendre s’étiraient jusqu’à 185 km du sommet.
https://youtu.be/r1B5PFee_w8

En 24 heures jusqu’au 24 février au soir, les réseaux de surveillance du CENAPRED ont enregistré 148 émissions de gaz avec un peu de cendre, une explosion modérée et 10 explosions mineures sur le Popocatepetl.
Un survol du cratère a été effectué le 18 février  2020. Le cratère interne présente toujours un diamètre de 350 m et une profondeur de 100 à 150 m. Il est essentiellement recouvert de téphra. Aucun changement significatif n’a été observé depuis le survol précédent. .
Source: CENAPRED.

++++++++++

Au cours du mois écoulé, on a observé une hausse de l’activité sismique sur le Great Sitkin (Aléoutiennes / Alaska) qui est actuellement supérieure à la normale. En conséquence, l’AVO a élevé la couleur de l’alerte aérienne au Jaune et a fait passer le niveau d’alerte volcanique à Advisory (surveillance conseillée).

Dans le même temps, les données satellitaires ne montrent pas d’activité éruptive récente ni de dépôts de cendre sur le Semisopochnoi (Aléoutiennes / Alaska). Bien que l’activité sismique reste supérieure à la normale, l’AVO a abaissé la couleur de l’alerte aérienne au Jaune et a fait passeré le niveau d’alerte volcanique à Advisory (surveillance conseillée).

++++++++++

A l’attention des volcanophiles qui se rendront prochainement sur l’île de la Réunion, voici l’essentiel du dernier bulletin émis par la Préfecture le 21 février 2020 :

Suite aux constatations de l’OVPF et aux différentes reconnaissances terrain, le préfet de La Réunion a décidé de revenir en phase de VIGILANCE pour le Piton de la Fournaise à compter du vendredi 21 février 2020 à 7h.

L’interdiction d’accès du public à la partie haute de l’Enclos est levée à compter de cette date. Cet accès reste strictement limité aux trois sentiers balisés suivants :
• le sentier Pas de Bellecombe – Formica Léo – sentier Rivais- Cratère Caubet ;
• le sentier Pas de Bellecombe – Formica Léo – sentier d’accès au site d’observation du cratère Dolomieu (accès par le nord du cratère) ;
• le sentier Kapor jusqu’à Piton Kapor.

Le public devra se conformer strictement aux prescriptions et consignes figurant sur les panneaux d’information et d’avertissement affichés sur le site.

—————————————————

Here is some news about volcanic activity around the world:

A significant decrease in seismic activity is observed at the Reykjanes Peninsula (Iceland), and inflation is no longer detected in GPS and InSAR data. The aviation colour code has been lowered to Green.

Source: IMO.

+++++++++

The volume of Merapi’s summit lava dome (Indonesia) has decreased following an explosive episode that occurred on February 13th, 2020 and that produced a 2-km-tall ash plume, ejected material within 1 km, and caused ashfall within a 10-km radius. The dome volume the day before the event was estimated at 407,000 cubic metres, and afterwards (on February 19th) was reduced to 291,000 cubic metres.

The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are advised to stay outside the 3-km exclusion zone.

Source: VSI.

+++++++++

Local observers of San Miguel (El Salvador) reported a series of rumbling noises on February 20th and 21st, 2020. The report noted an increase in amplitude of microearthquakes and minor gas emissions from the main crater. SO2 emissions had also increased. In the morning of February 22nd, an ash emission that lasted 10 minutes long resulted in a small gas-and-ash plume that rose 400 m above the crater.

Source: SNET.

++++++++++

No worry for those currently travelling in New Zealand! GeoNert indicates that a minor seismic swarm with the larger events measuring M 1.5 was recorded beneath Mt Ruapehu on February 22nd and 23rd, 2020. There has been no significant change in the Crater Lake temperature which has been around 24 – 25 °C during the last few months The volcanic alert level remains at 1 and the aviation colour code at Green.

Mt Ruapahu’s last known eruption occurred in 2007, with a VEI 1.

Source: GeoNet.

++++++++++

This is not volcanology, but the international press has indicated that a very violent sandstorm – locally called « calima » – coming from the Sahara affected the Canary Islands on February 22nd and 23rd, 2020, with countless flight cancellations and thousands of tourists stranded on the islands, particularly in Tenerife. The very strong winds, sometimes reaching 140 km / h also revived the wildfires on this island. Schools were still closed on Monday and people were advised to stay inside the houses. Road traffic was also severely disrupted.

++++++++++

Popocatepetl (Mexico) is quite active these days and several large explosions have been recorded recently. The last one was observed in the morning of February 25th, 2020, with an ash plume rising up to 8 kilometres above sea level. New emissions were later observed, drifting as far as 185 km from the summit.

https://youtu.be/r1B5PFee_w8

In 24 hours until February 24th in the evening, CENAPRED’s monitoring systems had identified 148 exhalations, one moderate explosion, and 10 minor explosions on Popocatepetl.

An overflight of the crater was performed on February 18th. The internal crater maintains a diameter of 350 m with a depth of 100 -150 m, mostly covered by tephra. No significant changes have been observed since the previous overflight. .

Source : CENAPRED.

++++++++++

Over the past month, seismic activity has increased at Great Sitkin (Aleutians / Alaska) and is now above background levels. Thus, AVO has increased the aviation colour code to Yellow and the volcanic alert level to Advisory.

At the same time, satellite data shows no signs of eruptive activity or recent ash deposits at Semisopochnoi Aleutians / Alaska). Although seismic activity remains above background, it does not appear to be increasing towards an eruption in the short-term. Thus, AVO has reduced the aviation colour code to Yellow and the volcanic alert level to Advisory.

 Le sable saharien se dirige vers Tenerife (Source: NASA)

Le Ruapehu et son lac de cratère (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde. Pas d’événements majeurs à signaler au cours des derniers jours.

Au Kamchatka, le Sheveluch a connu un nouvel épisode éruptif le 10 avril 2019, avec un panache de cendre qui est monté jusqu’à 10 km d’altitude. Cet événement fait partie de l’activité habituelle de ce volcan.

Le niveau d’alerte pour ce volcan est maintenu à l’Orange.

S’agissant des autres volcans du Kamchatka, le niveau d’alerte du Karymsky et de l’Ebeko est Orange. Celui du Bezymianny et du Klyuchevskoy est Jaune.

°°°°°°°°°°

A noter en ce moment en Sicile « Etna 1669. Histoires de lave« .

Du 4 mars au 14 juillet 2019, sous l’égide de la Présidence de la région Sicile, se dérouleront des manifestations culturelles et scientifiques dans le cadre d’un événement intitulé »Etna 1669. Histoires de lave » consacré à la grande éruption de l’Etna au 17ème siècle, la plus dévastatrice et la mieux documentée pour l’époque.
Le programme de l’événement, également organisé par l’INGVde Catane, prévoit de nombreux événements avec la participation de toutes les municipalités impliquées dans l’événement historique.

Vous trouverez le programme (en italien) en cliquant sur ce lien :

http://comunicazione.ingv.it/images/news/news/Programma_Rassegna_eventi_Etna_1669_Storie_di_lava.pdf

°°°°°°°°°°

Dans ses dernières mises à jour, le CENAPRED indique que quelques dizaines (émissions de vapeur sont observées quotidiennement sur le Popocatepetl (Mexique). Elles s’accompagnent de gaz volcaniques et de petites quantités de cendre.
Un survol du volcan a été effectué le 8 avril, mais il n’a pas été possible de confirmer ou infirmer la présence d’un nouveau dôme de lave dans le cratère en raison de la couverture nuageuse et de la forte émission de vapeur et de gaz dans la zone du cratère. Bien que l’activité explosive ait diminué ces derniers jours, le CENAPRED souligne qu’il ne fat absolument pas s’approcher du volcan, en particulier près du cratère et, en cas de fortes pluies, s’éloigner des ravines à cause du risque de lahars.
Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune Phase 3.

°°°°°°°°°°

Comme cela arrive de temps en temps, la température du lac du cratère du Ruapehu (Nouvelle-Zélande) augmente à nouveau, ainsi que le tremor volcanique. Au cours des cycles de hausse de température précédents, cette augmentation du tremor a duré de quelques jours à plusieurs semaines.
Depuis 2009, la température du lac a souvent oscillé entre 15 et 45°C sur une période d’environ 12 mois. Cependant, en septembre 2018 et pendant les six mois suivants, la température du lac est restée à environ 30°C. Au cours des deux dernières semaines, la température a encore augmenté, à raison d’environ 0,5°C par jour, pour atteindre 42°C le 9 avril 2019.
Dans le passé, les éruptions du Ruapehu se sont souvent produites lorsque le lac dépassait 45°C. Cependant, une température de 46°C a été enregistrée en 2016, sans qu’une éruption se produise.
Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.
Le dernier épisode éruptif du Ruapehu a eu lieu le 25 septembre 2007 avec un VEI de 3. La dernière éruption majeure a débuté le 16 juin 1996 et a duré jusqu’au 1er septembre de la même année. Elle avait un VEI de 3.
Source: GNS Science, The Watchers.

—————————————-

Here is some news about volcanic activity around the world. No major events have benn observed during the past days.

Sheveluch (Kamchatka) went through a new eruptive episode on April 10th, 2019, with an ash plume up to 10 km above sea level. This event is part of the usual activity of the volcano.

The Aviation Colour Code remains Orange.

As far as the other volcanoes of Kamchatka are concened, the colour code is Orange as well for Karymsky and Ebeko. It is Yellow for Bezymianny and Klyuchevskoy.

°°°°°°°°°°

Right now in Sicily: « Etna 1669. Stories of lava« .
From 4 March to 14 July 2019, under the aegis of the Presidency of the Sicily Region, cultural and scientific events will take place during an event entitled « Etna 1669. Stories of lava » dedicated to the great eruption of tMount Etna in the 17th century. It was the most devastating and best documented for the time.
The program of the event, also organized by the INGV of Catania, provides for many events with the participation of all municipalities involved in the historic event.
You will find the program (in Italian) by clicking on this link:
http://comunicazione.ingv.it/images/news/news/Programma_Rassegna_eventi_Etna_1669_Storie_di_lava.pdf

°°°°°°°°°°°

In its latest updates, CENAPRED indicates that a few tens of exhalations are identified daily at Popocatepetl (Mexico). They are accompanied by volcanic gases and small amounts of ash.
An overflight of the volcano was performed on April 8th but it was not possible to corroborate or discard the presence of a new lava dome in the crater because of the intense cloudiness, in addition to a high emission of steam and gases in the crater area. Although explosive activity has decreased in the past days, CENAPRED emphasizes that people should not go near the volcano, especially near the crater, and in case of heavy rains leave the bottoms of ravines because of the danger of lahars.
The alert level is kept at Yellow Phase 3.

°°°°°°°°°°

As this happens from time to time, temperature at Ruapehu’s crater lake (New Zealand) is again increasing, together with moderate levels of volcanic tremor. In previous heating cycles, this increased tremor lasted for a few days to several weeks.

Since 2009, the lake temperature has often ranged between 15 and 45°C over a period of about 12 months. However, in September 2018 and for the following 6 months the lake temperature remained at about 30°C. Over the last two weeks, the lake temperature has risen further, at a rate of around 0.5 °C per day, to 42 °C on April 9th, 2019.

In the past, eruptions at Ruapehu have occurred more often when the lake exceeded 45°C. However, a temperature of 46°C was recorded in 2016 with no eruption.

The Volcanic Alert Level remains at 1.

Ruapehu’s last eruptive episode took place on September 25, 2007 with a VEI of 3. The last major eruption started on June 16th, 1996, and lasted until September 1st of the same year. It had a VEI of 3.

Source: GNS Science, The Watchers.

L’activité du Popocatepetl en graphiques (Source: CENAPRED)

Lac de cratère du Ruapehu (Photo: C. Grandpey)