Etna (Sicile) : 8ème paroxysme ! // 8th paroxysm !

13 heures (heure locale) : L’INGV indique que depuis 12h30 (heure locale), on observe une hausse de l’activité strombolienne dans le Cratère SE, avec des émissions de cendres. Après une brève pause, le tremor est de nouveau en hausse. Il n’est malheureusement pas en ligne en ce moment et la couverture nuageuse empêche toute observation. Affaire à suivre.

14 heures : Le tremor est réapparu sur le site de l’INGV est il clair qu’un 8ème paroxysme est en cours. Malheureusement, le sommet de l’Etna est dans les nuages…

15 heures : la crise éruptive se poursuit à huis clos. Il est fait état de retombées de cendres sur plusieurs localités au sud du volcan : San Gregorio, Trecastagni, Aci S. Antonio, Pedara et Catane où le trafic de l’aéroport a été perturbé.. Voici une petite vidéo qui permet de voir et d’entendre les chutes de lapilli : https://youtu.be/iOTvit1EWwg

16 heures : Le tremor est en chute libre. Le 8ème paroxysme touche donc à sa fin.

——————————————-

01:00 pm (local time) : INGV indicates that since 12:30 p.m. (local time), there has been an increase in Strombolian activity at the SE Crater, with ash emissions. After a brief pause, the tremor is on the rise again. Unfortunately, it is not online at the moment and the cloud cover prevents any good observations. Let’s see what happens next.

02:00 pm : The tremor is back on the INGV website and one can clearly see that an 8th paroxysm has now started. Unfortunately, Mt Etna’s summit is in the clouds…

03:00 pm : The eruption continues in camera. Ashfall is reported in several areas slouth of the volcano : San Gregorio, Trecastagni, Aci S. Antonio, Pedara and Catania where air traffic was disturbed.. Here is a short video that allows to see and hear the falling lapilli :

https://youtu.be/iOTvit1EWwg

04:00 pm : The eruptive tremor is sharply decreasing. This means the 8th paroxysm is coming to an end.

Source : INGV

Ce soir les nuages ont disparu et la webcam L.A.V.E. montre que la lave a de nouveau débordé du Cratère SE.

Quelques détails supplémentaires sur le 4ème paroxysme de l’Etna (Sicile) // A few more details about Mt Etna’s 4th paroxysm

Dans un bulletin diffusé dans la matinée du 21 février 2021, l’INGV apporte quelques détails supplémentaires sur le 4ème paroxysme de l’Etna.

Une fois terminé l’épisode de fontaines de lave, une vingtaine d’explosions très violentes provenant de différentes bouches ont secoué le Cratère SE, avec des projections de matériaux incandescents qui sont retombés au-delà de la base du cratère.

Vers 5h15 ce matin (heure locale), plus aucune activité éruptive n’a été observée sur le Cratère SE. En revanche, l’activité strombolienne a persisté à l’intériuer des autres cratères sommitaux. L’amplitude du tremor volcanique se situe maintenant à niveau moyen.

Les résultats des analyses n’apportent guère de surprises. Ils montrent que les produits émis par les fontaines de lave du 19 février ont la même composition que ceux émis par les fontaines des 16 et 18 février, et correspondent à la composition de la lave émise au cours des 20 dernières années. Des échantillons seront prélevés pour analyser la lave émise hier soir.

Source : INGV.

——————————————-

In a bulletin released on the morning of February 21st, 2021, INGV provides some additional details on Mt Etna’s 4th paroxyssm. When the lava fountain episode ended, 20 or so very violent explosions from different vents rocked the SE Crater, with projections of incandescent material that fell back beyond the base of the crater.

Around 5:15 a.m. (local time), no further eruptive activity was observed on the SE Crater. In contrast, Strombolian activity persisted within the other summit craters. The amplitude of the volcanic tremor is now at medium level.

The results of the analyzes are hardly surprising. They show that the products emitted by the lava fountains of February 19th have the same composition as those emitted by the fountains of February 16th and 18th, and correspond to the composition of the lava emitted during the past 20 years. Samples will be taken to analyze the lava emitted last night.

Source: INGV.

Nouveau paroxysme de l’Etna ! // Mt Etna’s new paroxysm !

Comme on pouvait s’y attendre, un nouveau paroxysme a été observé sur l’Etna dans la matinée du 19 février 2021. L’événement ayant eu lieu de jour, il a forcément été moins spectaculaire que les deux précédents.

Tout a commencé sur le coup de 10 heures (heure locale) avec une hausse du tremor et l’apparition d’une coulée de lave à partir du Cratère SE et en direction de la Valle del Bove. L’activité éruptive s’est poursuivie au cours des minutes suivantes avec naissance d’un panache de gaz au quel est venue se mêler la cendre un peu plus tard.

La fontaine de lave au sommet du Cratère SE a atteint son intensité maximale vers 11h30, avec un panache de cendre qui est monté à environ 6000 m d’altitude. Le front de la coulée de lave dans la Valle del Bove atteignait 2700  d’altitude.

A partir de 12h15, l’intensité de la fontaine de lave a faibli. Le front de lave se trouvait à 2600 m d’altitude dans la Valle del Bove. Le panache de cendre émis pendant le paroxysme a provoqué des retombées sur le versant E du volcan.

Le paroxysme a pris fin vers 13h30 (heure locale). L’INGV indique qu’une autre coulée de lave a avancé sur le flanc S du Cratère SE. Elle s’est dirigée vers le S, en direction de la zone de la Torre del Filosofo., puis vers de SO, en empruntant le même chemin que la coulée de décembre 2020. La lave a parcouru 1,5-2 km.

Source : INGV.

——————————————-

As might be expected, a new paroxysm was observed on Mt Etna on the morning of February 19th, 2021. As the event took place during the day, it was inevitably less spectacular than the previous two.

It all started around 10 a.m. (local time) with a rise in the tremor and the appearance of a lava flow from the SE Crater towards the Valle del Bove. Eruptive activity continued over the next few minutes with a gas plume which mixed with ash a little later.

The lava fountain at the summit of the  SE Crater peaked at around 11:30 a.m., with an ash plume that rose to around 6,000 m elevation. The front of the lava flow in the Valle del Bove reached an altitude of 2700.

From 12:15 pm, the intensity of the lava fountain weakened. The lava front was located at an altitude of 2,600 m in the Valle del Bove. The ash plume emitted during the paroxysm caused asfall on the E side of the volcano.

The paroxysm ended around 1:30 p.m. (local time). INGV indicates that another lava flow travelled on the S flank of SE Crater. It headed S, towards the area of ​​Torre del Filosofo, then SW, following the same path as the flow of December 2020. Lava traveled 1.5-2km.

Source: INGV.

La crise éruptive vue par la webcam L.A.V.E.

Le tremor traduit parfaitement les paroxysmes à répétition (Source : INGV)

Etna : L’épisode éruptif du 18 janvier vu par Boris Behncke // Mt Etna: The 18 January eruptive episode as seen by Boris Behncke

Boris Behncke (INGV Catane) a publié une description très détaillée de l’épisode éruptif observe sur l’Etna dans la soirée du 18 janvier 2021.

L’histoire de cette dernière éruption est à relier à des événements qui se sont produits en amont.

Après les paroxysmes des 13-14, 21 et 22 décembre 2020, l’activité au niveau des cratères sommitaux de l’Etna s’est poursuivie sous une forme réduite au niveau du Cratère Sud-Est (CSE) et, de manière plus intermittente, dans la Voragine, la Bocca Nuova et le Cratère Nord-Est.

Dans la matinée du 17 janvier 2021, un petit débordement de lave a été observé au niveau de la bouche orientale du CSE ; il a alimenté une coulée de lave qui s’est dirigée vers la Valle del Bove (voir la note du 17 janvier sur ce blog). Ce débordement s’est probablement terminé entre l’après-midi du 17 et le matin du 18 janvier,

En fin d’après-midi le 18 janvier, deux bouches situées dans la partie orientale du CSE ont poursuivi leur activité strombolienne, tandis que la coulée de lave de la veille s’était arrêtée et était en cours de refroidissement.

Entre 19h30 et 20h00, au moment où l’on observait une hausse soudaine de l’amplitude du tremor volcanique, l’activité explosive du CSE a progressivement augmenté.

Vers 20heures, un nouveau débordement de lave a été émis par la bouche la plus à l’est en direction de la Valle del Bove. Cette coulée a bifurqué à la base du cône et de violentes explosions se sont produites suite à l’interaction de la lave avec la neige tombée pendant la journée.

Au cours de la phase d’activité la plus intense, entre 21h20 et 21h30, un deuxième débordement de lave s’est produit à partir d’une ouverture apparue sur la lèvre du cratère lors de l’épisode éruptif du 18-20 juillet 2019. Cette coulée de lave a, elle aussi, fortement interagi avec la neige. L’activité explosive a généré une colonne éruptive, qui s’est élevée à quelques kilomètres au-dessus du sommet de l’Etna avant d’être poussée par le vent en direction du sud-est où des retombées de cendre ont été observées ; elles ont atteint la côte ionienne dans la région d’Acicastello-Acireale.

Après 21h30, l’activité explosive a rapidement diminué ; l’amplitude du tremor volcanique a montré une forte baisse; et l’alimentation des coulées de lave a cessé.

Pendant la nuit et le matin du 19 janvier, une faible activité strombolienne s’est poursuivie dans le CSE, parfois accompagnée d’émissions de cendres, tandis que des explosions sporadiques se produisaient dans la Voragine.

Le matin du 19 janvier, le satellite Sentinel 2 a acquis une nouvelle image de l’Etna montrant des anomalies thermiques à l’intérieur des quatre cratères sommitaux et des coulées de lave émises la veille au soir.

Les manifestations éruptives de ces derniers mois se sont produites dans une période d’activité sommitale classique qui a débuté sur l’Etna au printemps 2019. Ces épisodes, également appelés «paroxysmes», sont un phénomène très courant dans l’activité récente de l’Etna.

———————————————

Boris Behncke (INGV Catania) has given a very detailed description of the eruptive episode observed on Etna on the evening of January 18, 2021.

The story of this latest eruption can be traced back to events that happened several months before. After the paroxysms of 13-14, 21 and 22 December 2020, the activity at Mt Etna’s summit craters continued in a reduced form at the South-East Crater (SEC) and, more intermittently, in the Voragine, the Bocca Nuova and the Northeast Crater.

On the morning of January 17th, 2021, a small lava overflow was observed at the eastern vent of the SEC; it fed a lava flow that headed towards the Valle del Bove (see the January 17th post on this blog). This overflow probably ended between the afternoon of January 17th and the morning of January 18th,

In the late afternoon of January 18th, two vents in the eastern part of the CSE continued their Strombolian activity, while the lava flow of the previous day had stopped and was cooling.

Between 7:30 p.m. and 8:00 p.m., when a sudden increase in the amplitude of the volcanic tremor was observed, the explosive activity of the SEC gradually increased.

At around 8 p.m., a new lava overflow was emitted from the easternmost vent towards the Valle del Bove. This flow bifurcated at the base of the cone and violent explosions occurred as a result of the interaction of the lava with the snow that fell during the day.

During the most intense phase of activity, between 9:20 p.m. and 9:30 p.m., a second lava overflow occurred from an opening that had appeared on the crater rim during the eruptive episode of July 18-20, 2019 This lava flow also strongly interacted with the snow. The explosive activity generated an eruptive column, which rose a few kilometers above the summit of Mt Etna before being blown by the wind in a south-easterly direction where ashfall was observed. It reached the Ionian coast in the region of Acicastello-Acireale.

After 9:30 p.m., the explosive activity quickly subsided; the amplitude of the volcanic tremor showed a strong decrease; and the supply of lava flows ceased.

During the night and morning of January 19th, weak Strombolian activity continued in the SEC, sometimes accompanied by ash emissions, while sporadic explosions occurred in the Voragine.

On the morning of January 19th, the Sentinel 2 satellite acquired a new image of Mt Etna showing thermal anomalies within the four summit craters and lava flows emitted the night before.

The eruptive events of the last few months have occurred in a period of classic summit activity which began on Mt Etna in the spring of 2019. These episodes, also called « paroxysms », are a very common phenomenon in Mt Etna’s recent activity.

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’éruption du Kilauea (Hawaii) se poursuit dans le cratère de l’Halema’uma’u. La lave sort de deux bouches en deux endroits de la paroi interne nord-ouest du cratère.

Le lac de lave – qui est maintenant ‘perché’ avec sa surface à un mètre ou deux au-dessus de ses berges – présente une profondeur d’environ 192 m.

La carte thermique du 30 décembre 2020 révélait les dimensions du lac : 760 m sur 520 m pour une superficie totale de 28 ha. Le lac n’est pas visible depuis les plateformes d’observation du Parc National. Pour des raisons de sécurité, les visiteurs sont priés de ne pas sortir de la zone autorisée. Les Rangers ont verbalisé plusieurs personnes qui n’avaient pas respecté l’interdiction.

Les émissions de SO2 sont encore élevées, à environ 4 400 tonnes par jour.

Les inclinomètres au sommet du Kilauea indiquent une légère tendance déflationniste. Comme ces derniers jours, rien n’indique que du magma se dirige vers les zones de rift du Kilauea.

La sismicité reste élevée mais stable.

Source: HVO. .

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste Orange pour l’Ebeko, le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch. Elle est Jaune pour le Bezymmiany. Il faut toutefois noter que ces couleurs peuvent évoluer rapidement. En effet,  une activité explosive violente peut apparaître soudainement sur ces volcans et perturber le trafic aérien au-dessus de la région.

Source : KVERT.

++++++++++

Dans son bulletin pour décembre 2020, l’Observatoire du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) rappelle que ce mois a été marqué par une intrusion magmatique le 4 décembre, et une éruption qui a duré 26 heures et 35 minutes, du 7 au 8 décembre, sur le flanc sud sud-ouest du cône terminal. Dès la fin de l’éruption, le 8 décembre, l’inflation du cône terminal a repris, avec 3,1cm d’élongation de la zone sommitale enregistrée entre le 8 et le 31 décembre. A noter un ralentissement de l’inflation autour du 20 décembre.

++++++++++

En Indonésie, la comparaison de photos du Merapi prises les 24 et 30 décembre 2020 a montré de petits changements morphologiques dans la zone sommitale. L’incandescence du cratère était visible la nuit du 31 décembre, signifiant peut-être une nouvelle arrivée de lave. Le 4 janvier 2021, des avalanches sur le flanc SO ont été enregistrées par des webcams et entendues au poste d’observation de Babadan. Plus de 500 personnes ont été évacuées le 7 janvier 2021 quand une brève éruption a déclenché une coulée pyroclastique. Ce même jour, 1 115 personnes résidaient dans les centres d’évacuation. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 5 km du sommet.

L’éruption strombolienne se poursuit sur le Lewotolo. Des matériaux incandescents sont éjectés à 100-200 m au-dessus du cratère et jusqu’à 1 km sur le versant SE. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public doit rester à 4 km du cratère.

L’éruption du Semeru se poursuit avec l’éjection de matériaux incandescents et le déclenchement de plusieurs coulées pyroclastiques. En raison des fortes pluies, des lahars ont été observés dans la ravine de la rivière Koboan sur le flanc SE. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), avec une zone d’exclusion générale de 1 km et des extensions à 4 km dans le secteur SSE. Source: BPPTKG.

Le Sinabung (Indonésie) est toujours actif avec des explosions qui envoient des panaches de cendres jusqu’à 3 – 4 km d’altitude. Plusieurs d’entre elles ont été enregistrées dans les premiers jours de janvier.

Le niveau d’alerte reste à 3 (sur 4) et la couleur de l’alerte aérienne est maintenue à Orange. Comme je l’ai déjà écrit, il est demandé aux habitants de ne pas entrer dans les villages qui ont été évacués et relocalisés, ainsi que dans un rayon de 3 km du sommet, 5 km dans le secteur SE et 4 km dans le secteur NE. De plus, les personnes vivant à proximité des rivières prenant leur source sur le volcan doivent rester attentives au risque de lahars.

Source: CVGHM.

++++++++++

Des explosions sont toujours observées sur le Fuego (Guatemala), avec des panaches de cendres jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Les ondes de choc font vibrer les bâtiments autour du volcan, jusqu’à 25 km de distance. Des avalanches de bloc dévalent plusieurs ravines et atteignent souvent des zones de végétation. Des retombées de cendre sont signalées dans plusieurs secteurs sous le vent.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

L’activité strombolienne continue sur l’Etna (Sicile) au niveau du Cratère SE et de la Voragine. Ces projections incandescentes s’accompagnent parfois de panaches de cendres, comme ce fur le cas dans la matinée du 4 janvier 2021. La couleur de l’alerte aérienne est momentanément passée au Rouge, avant d’être ramenée à l’Orange.

L’intensité du tremor montre des fluctuations mais pas d’événement majeur. Sa source se situe dans le secteur du Cratère SE, à 2,8 – 3 km au-dessus du niveau de la mer De la même façon, on n’observe pas de déformation significative de l’édifice volcanique.

Source : INGV.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Kilauea (Hawaii) continues within Halema’uma’u Crater with lava erupting from vents in two places on the northwest side of the crater.

The lava lake – which is now ‘perched’ about 1 – 2 metres above its edges – is about 192 m deep. The December 30th, 2020 thermal map provided the lake dimensions as 760 by 520 m for a total area of 28 ha. The lake is not visible from the observation platforms in the National Park. For safety reasons, visitors are asked not to walk outside the authorised area. Rangers have cited several persons who did not respect the interdiction.

SO2 emission rates are still elevated at about 4,400 tonnes per day.
Summit tiltmeters are recording aweak deflationary tilt. Like during the past days, there is no deformation data to indicate that magma is moving into Kilauea’s rift zones.
Seismicity remains elevated but stable.
Source: HVO. .

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains Orange for Ebeko, Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch. It is Yellow for Bezymmiany. However, it should be noted that these colours can change quickly. Indeed, violent explosive activity can suddenly appear on these volcanoes and disrupt air traffic over the region.

Source: KVERT.

++++++++++

In its report for December 2020, the Piton de la Fournaise Observatory (Reunion Island) reminds us that this month was marked by a magmatic intrusion on December 4th, and an eruption that lasted 26 hours and 35 minutes, from December7th to December 8th, on the south-southwest flank of the summit cone. By the end of the eruption on December 8th, summit cone inflation resumed, with 3.1cm elongation of the summit area recorded between December 8th and December 31st. Inflation slowed down around December 20th.

++++++++++

In Indonesia, a comparison of photos of Merapi taken on December 24th and 30th, 2020 showed minor morphological changes in the summit area. Incandescence from the crater was visible at night on December 31st, possibly signifying the emergence of lava. On January 4th, 2021, avalanches on the SW flank were recorded by webcams and heard at the Babadan observation post. More than 500 persons were forced to evacuate on January 7th, 2021, after a brief eruption produced a pyroclastic flow. That same day, 1,115 residents remained in evacuation centers.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), and the public is warned to stay 5 km away from the summit.

The Strombolian eruption continues at Lewotolo. Incandescent material is ejected 100-200 m above the summit crater and as far as 1 km.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is warned to stay 4 km away from the summer crater.

The eruption of Semeru continues with the ejection of incandescent material and several pyroclastic flows. Due to the heavy rain, lahars have been observed in the Koboan River drainage on the SE flank

The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), with a general exclusion zone of 1 km and extensions to 4 km in the SSE sector.

Mt Sinabung (Indonesia) is still quite active with explosions that send ash plumes up to 3-4 km above sea level. Several of them were recorded in the first days of January. .

The Alert Level remains at 3 (out of 4) and the Aviation Color Code is kept at Orange.

As I put it before, residents are asked not to carry out any activities in villages that have been relocated, as well as locations within a radius of 3 km from the summit, 5 km in the SE sector and 4 km in the NE sector. Moreover, people living near the rivers that originate at the volcano are urged to stay alert to the dangers of lahars. .

Source: CVGHM.

++++++++++

Explosions are still recorded at Fuego (Guatemala), generating ash plumes as high as 1.1 km above the crater. Shock waves rattle buildings around the volcano, as far as 25 km away. Block avalanches descend several drainages, often reaching vegetated areas. Ashfall is reported in several areas.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Strombolian activity continues on Mt Etna (Sicily) at the SE Crater and Voragine. These incandescent projections are sometimes accompanied by ash plumes, as on the morning of January 4th, 2021. The aviation colour code was momentarily raised to Red, before being lowered to Orange.

The intensity of the tremor shows fluctuations but no major event. The source is located 2.8 – 3 km above sea level in the SE Crater area.

Likewise, there is no significant deformation of the volcanic edifice.

Source: INGV.

Panaches de cendres émis par l’Etna le 4 janvier 2021 (Source : INGV)

Forte activité éruptive sur l’Etna (Sicile) // Strong eruptive activity on Mt Etna (Sicily)

7 heures : La webcam de L’Association Volcanologique Européenne (L.A.V.E.) montre que depuis la soirée du 13 décembre 2020 vers 22 heures, on observe une intensification de l’activité éruptive de l’Etna avec l’ouverture de deux fissures sur le flanc sud du Cratère Sud-Est. Les fissures alimentaient deux coulées de lave qui se dirigeaient vers le sud-ouest et le sud. Les fronts de coulées se sont stabilisés à une altitude d’environ 2850m. Le tremor a montré une hausse significative, en particulier au moment de l’émission de fontaines de lave, comme on peut le voir ci-dessous, avant de diminuer par la suite.  On n’observe pas de déformation significative de l’édifice volcanique. Affaire à suivre.

Source : INGV.

°°°°°°°°°°°°°°°°

11 heures : Il semble que l’activité se soit stabilisée sur l’Etna. Le tremor reste au-dessus de son niveau de base, mais a beaucoup diminué après l’épisode éruptif de la nuit dernière. Contrairement à ce que l’on a pu lire sur les réseaux sociaux, il ne s’agissait pas d’une éruption majeure, mais juste d’un événement que certains vont qualifier de «paroxysme» de l’Etna. Il a malgré tout été fort spectaculaire, avec de belles fontaines de lave de plusieurs dizaines de mètres de hauteur, et deux coulées de lave qui se sont dirigées vers le S et le SW. Leurs fronts se sont immobilisés à environ 2 850 m d’altitude.

La couleur de l’alerte aérienne est d’abord passée au Rouge, avant d’être abaissée à l’Orange.

°°°°°°°°°°°°°°°°

18 heures : Une visite sur le terrain a permis aux scientifiques de l’INGV d’évaluer la situation suite à la crise éruptive de la nuit dernière. Ils confirment la présence d’une activité strombolienne d’intensité variable à l’intérieur du Cratère SE. Par ailleurs, les deux coulées de lave émisses à partir des fractures ouvertes sur le flanc sud du cratère sont en cours de  refroidissement et plus aucune lave n’est émise. L’activité éruptive génère encore un nuage de cendre qui atteint une altitude maximale d’environ 4 km.

Au cours de la reconnaissance sur le terrain, il est apparu que des modifications morphologiques étaient intervenues sur le Cratère SE. En particulier, la partie sud-ouest du cratère a subi des effondrements qui ont déclenché trois coulées pyroclastiques pendant la crise éruptive de la nuit dernière. L’une d’elle a parcouru une distance d’environ 2 km.

Sismicité et déformation n’ont pas varié depuis les bulletins précédents diffusés par l’INGV.

——————————————

7:00 am : The LAVE webcam shows that since the evening of December 13th, 2020 at10 p.m. or so, there has been an intensification of the eruptive activity of Mt Etna with the opening of two fissures on the southern flank of the Southeast Crater. The fissures fed two lava flows that headed southwest and south. The flow fronts stabilized at an altitude of about 2850m. The tremor showed a significant increase when lava fountains were emitted, as can be seen below, before decreasing thereafter. No significant deformation of the volcanic edifice is observed. To be continued.

Source: INGV.

°°°°°°°°°°°°°°°°

11:00: It seems activity has stabilised on Mt Etna. The tremor is still above background levels but has much declined after last night’s eruptive event. Contrary to what has been suggested on social networks, it was not a major eruption, but just an event that some people would can a “paroxysm” of Mt Etna. However, it was quite dramatic, starting with nice lava fountains several tens of meters high and two lava flows that travelled towards the S and SW, with fronts that stopped at an altitude of about 2 850 m.

The Aviation Colour Code was first raised to Red, then lowered to Orange.

°°°°°°°°°°°°°°°°

6 p.m : A field visit allowed INGV scientists to assess the situation following last night’s eruptive crisis. They confirm the presence of Strombolian activity of varying intensity inside the SE Crater. In addition, the two lava flows emitted from the fissures on the southern flank of the crater are cooling and no more lava is emitted. Eruptive activity still generates an ash cloud which reaches a maximum altitude of about 4 km. During the field reconnaissance, it appeared that morphological changes occurred at the SE Crater. In particular, the southwestern part of the crater suffered collapses that triggered three pyroclastic flows during last night’s eruptive crisis. One of them travelled a distance of about 2 km. Seismicity and deformation have not changed since the previous INGV reports.

Source : INGV

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Eruption terminée ! // The eruption is over !

Il fallait se dépêcher pour voir l’éruption qui a débuté le 7 décembre 2020 au matin. En effet, elle n’aura pas duré longtemps car elle s’est terminée en ce matin du 8 décembre aux alentours de 7h15 (heure locale). Peu de temps après la sortie de la lave, le tremor a commencé a décliner et on se doutait que l’événement serait bref. Plus aucune activité de surface n’est observée ce matin. Comme d’habitude, l’OVPF n’écarte aucune hypothèse quant à l’évolution de la situation à venir car une sismicité est toujours enregistrée sous le sommet du volcan.

Cette éruption du Piton de la Fournaise confirme ce que j’écrivais précédemment (voir ma note du 5 décembre 2020). Les deux échecs de sortie de la lave (je n’aime pas l’expression « éruption avortée » au vu de la situation actuelle) observés ces derniers temps ont révélé que l’on se trouvait dans une phase de re-remplissage du réservoir superficiel suite à sa purge au cours de l’éruption du mois d’avril 2020 au Piton Voulvoul.

Ce re-remplissage a semblé assez laborieux, mais la lave a fini par percer la surface le 7 décembre au matin. Toutefois, la pression des gaz –moteurs de l’éruption – est faible, comme le montre la faible hauteur des fontaines de lave (une quinzaine de mètres seulement).

Il n’est donc guère surprenant de voir l’éruption se terminer assez vite. Il semble que la chambre superficielle ait fini de se remplir et on pourrait donc avoir de nouveaux événements éruptifs dans les prochaines semaines.

A propos de la chambre magmatique superficielle, elle n’a pas la forme sphérique que l’on voit souvent dans certains livres. Il s’agit une accumulation de magma issue de la chambre profonde et qui se propage sous la zone sommitale du volcan par l’intermédiaire d’un réseau de fractures. Cela explique la diversité des points d’émission.

————————————————–

People needed to hurry to see the eruption that began on December 7th, 2020 in the morning. Indeed, it did not last long and ended on the morning of December 8th at 7.15 am (local time) or so. Shortly after lava pierced the surface yesterday, the tremor began to decline and it was clear that the event would be brief. No more surface activity is observed this morning. As usual, OVPF does not rule out any hypothesis about the evolution of the situation as seismicity is still recorded under the summit of the volcano.

This eruption of Piton de la Fournaise confirms what I wrote previously (see my note of December 5th, 2020). The two missed eruptions (I don’t like the expression “aborted eruption” given the current situation) observed recently revealed that the volcano in a phase of refilling the shallow reservoir. following its drainage during the eruption of April 2020 at Piton Voulvoul.

This re-filling seemed rather slow, but lava finally pierced the surface on the morning of December 7th. However, the pressure of the gases – the engines of the eruption – is low, as shown by the low height of the lava fountains (only fifteen metres). It is therefore hardly surprising that the eruption should end rapidly. It seems that the shallow chamber is now full and there might be new eruptive events in the coming weeks.

As far as the shallow magma chamber is concerned, it does not have the spherical shape that we often see in some books. It is an accumulation of magma from the deep chamber that propagates under the summit area of ​​the volcano through a network of fissures. This explains the diversity of emission points.

Le tremor et la fin de l’éruption (Source: OVPF)