Les zones interdites du Kilauea (suite) // The prohibited areas of Kilauea (continued)

drapeau francaisIl semble que les autorités hawaïennes aient fortement renforcé le contrôle des zones volcaniques interdites. Après le sauvetage et la citation à comparaître de deux visiteurs qui se sont perdus il y a quelques jours dans la Réserve Naturelle Kahaualea, un guide a lui été arrêté mercredi pour avoir conduit des clients au sein de cette réserve qui donne accès au Pu’uO’o. Les autorités hawaiiennes ont fermé la zone au public en raison des conditions dangereuses créées par les dernières coulées de lave.
Le guide a été trahi par une vidéo qu’il avait postée sur Instagram: (http://instagram.com/p/wA8Y_prqHJ/?modal=true)

Il est accusé de plusieurs délits tels que : « non respect d’une interdiction, mise en danger de la vie d’autrui, entrée interdite dans une réserve naturelle et activité commerciale illégale dans la réserve naturelle ».

Source : Presse hawaiienne.

 ——————————————

drapeau anglaisIt looks as if Hawaiian authorities have strongly reinforced the control of prohibited volcanic areas. After the rescue and citation of two visitors who got lost a few days ago in the Kahaualea Natural Area Reserve, a tour guide was arrested Wednesday for conducting commercial tours within this reserve that gives access to Pu’uO’o. The state has closed the area to the public due to hazardous conditions created by the most recent lava flows.

The guide was betrayed by a video he had posted on Instagram: (http://instagram.com/p/wA8Y_prqHJ/?modal=true)

He is being charged with “criminal trespass in the second degree, reckless endangering in the second degree, prohibited entry into a natural area reserve and illegal commercial activities within the natural area reserve, all of which are misdemeanors”.

Source: Hawaiian newspapers.

Mauna Loa (Hawaii): Rien de vraiment nouveau // Nothing really new

drapeau francaisOn peut lire en ce moment sur Internet plusieurs articles à propos du Mauna Loa. Certains d’entre eux se contentent d’indiquer que le volcan « montre des signes d’activité » tandis que d’autres posent carrément la question: « Possibilité d’une éruption du Mauna Loa? »
Si nous nous référons aux rapports mensuels du HVO sur le Mauna Loa, nous nous rendons compte de la situation n’a pas beaucoup changé au cours des derniers mois et il ne semble pas y avoir un risque d’éruption dans le court terme.
Bien sûr, la sismicité continue d’être légèrement élevée dans plusieurs secteurs du volcan, en particulier sur l’Upper Southwest Rift Zone et dans la caldeira Moku’aweoweo, mais cette sismicité n’a pas évolué au cours des derniers mois. Elle se situe légèrement au-dessus de la normale avec une vingtaine de secousses au cours du mois de janvier. Le HVO insiste bien sur le fait que ces événements sont très faibles comparés aux séquences sismiques qui ont précédé les éruptions en 1975 et 1984.
En ce qui concerne la déformation, les données GPS suggèrent que le gonflement du Mauna Loa continue, après une certaine accalmie en décembre, mais il reste très faible. Il faut garder à l’esprit qu’une réalimentation du réservoir magmatique à faible profondeur, logiquement accompagnée d’un gonflement du Mauna Loa, a commencé juste après l’éruption de 1984. Ce gonflement s’est ensuite  transformé en dégonflement pendant presque une décennie. Le volcan a recommencé à gonfler en 2002, après un brève essaim sismique longue période (LP). Un essaim LP plus intense a été enregistré fin 2004. Il a été suivi d’une augmentation spectaculaire du gonflement qui a ralenti en 2006, cessé tout à fait fin 2009, et repris lentement fin 2010.
Aucune anomalie n’a été observée dans les gaz (SO2, CO2) et les températures de la caldeira Moku’aweoweo où la température fumerollienne reste stable entre 77 et 78 ° C.

 ——————————————

drapeau anglaisSeveral articles can be currently read on the Internet about Mauna Loa. Some of them are only indicating that the volcano is “showing signs of activity” while others are asking the question “Possibility of Mauna Loa erupting?”

If we refer to HVO’s monthly reports about Mauna Loa, we realise the situation has not much changed during the past months and there does not seem to be the immediate risk of an eruption.

Sure, seismicity continues to be slightly elevated in several parts of the volcano, especially on the Upper Southwest Rift Zone and in the Moku’aweoweo Caldera, but the rates are similar to those seen in previous months. They are above background with approximately 20 earthquakes occurring in January. HVO insists that all these earthquakes have been very small relative to earthquake sequences observed before eruptions in 1975 and 1984.
As far as deformation is concerned, GPS data suggest that inflation continues after a lull in December, but the rates are very low. It should be kept in mind that the re-inflation of Mauna Loa’s shallow magma storage reservoirs started immediately after the1984 eruption. It then turned to deflation for almost a decade. Inflation started again in 2002, after a brief swarm of deep long-period (LP) earthquakes. A more intense swarm of LP events occurred in late 2004. It was followed by a dramatic increase in inflation. Inflation then slowed again in 2006, ceased altogether in late 2009, and resumed slowly in late 2010.

No anomaly has been observed in the gas (SO2, CO2) emissions and temperatures of Moku’aweoweo Caldera. Fumarole temperature continues to stabilize between 77 and 78°C.

Mauna-Loa-blog-2

Vue de la caldeira Moku’aweoweo  (Photo:  C.  Grandpey