Quelques nouvelles de l’Ol Doinyo Lengai (Tanzanie)

drapeau francaisL’Ol Doinyo Lengai est unique. C’est le seul volcan actif au monde à émettre de la natrocarbonatite. Malgré cela, les ascensions du volcan sont assez rares et encore plus depuis l’éruption explosive de 2007-2008 qui a profondément modifié sommet. En conséquence, les coulées de lave ont disparu des pentes abruptes du volcan. A leur place, le sommet montre maintenant un profond cratère au fond duquel apparaissent parfois quelques coulées de courte durée.
Le meilleur site pour avoir des nouvelles du Lengai est celui de Frédéric Belton:

http://oldoinyolengai.pbworks.com/w/page/68077670/Lengai% 20Current% 20Year% 20News

Une visite faite en mars 2014 par des Américains confirme la présence d’un pit crater au sommet du volcan. Une photo montre « un cône actif qui semble s’être formé à l’intérieur de la paroi du cratère. Une sorte de «grotte » avec un toit en surplomb s’est formée juste au-dessus de la bouche principale de ce cône actif. Cette structure étrange pourrait avoir été façonnée par des fontaines de lave intermittentes et des projections qui ont durci et se sont progressivement éloignées de la paroi du cratère au cours des éruptions suivantes ».
Une deuxième photo montre une profonde fracture dans la lèvre du cratère au-dessus du chemin d’accès et illustre l’instabilité du cratère du Lengai. Il n’y a vraiment aucun moyen de connaître la raison de la formation ou les risques associés à une telle fracture, mais les visiteurs et les gens d’Engare Sero doivent être conscients que des glissements de terrain sont susceptibles de se produire à tout moment sur le Lengai.

 ———————————————–

drapeau anglaisOl Doinyo Lengai is unique with its natrocarbonatite lava. However, visits to the volcano are quite rare, all the more since 2007-2008 when an explosive eruption completely changed the summit. As a consequence, lava flows are no longer to be seen on the steep slopes of the volcano, Instead, the summit now shows a deep pit crater with occasional short-lived lava flows at the bottom.

The best website to get some news of Lengai is Frederick Belton’s:

http://oldoinyolengai.pbworks.com/w/page/68077670/Lengai%20Current%20Year%20News

A visit made in March 2014 confirms the presence of the pit crater at the summit of the volcano. A photo shows “an active cone that appeared to have formed inside the wall of the crater. A sort of « shelter cave » with an overhanging roof had formed just above the main vent of the active cone.  This unusual feature could have been formed by intermittent lava fountains and spatter that hardened and gradually extended away from the crater wall in subsequent eruptions.”

A second photo shows a large crack in the crater rim above the climbing route, illustrating the instability of Lengai’s crater. There is really no way to know the significance or risks

associated with such a crack, but climbers and the people in Engare Sero village should be aware that landslides are always a possibility at Lengai.

Lengai-blog-02

Les belles coulées de carbonatite ne sont plus qu’un souvenir…  (Photo:  C.  Grandpey)

Etna (Sicile / Italie): Hausse du tremor

drapeau francaisLa situation sur le terrain n’a guère évolué depuis l’ouverture d’une nouvelle bouche à proximité de la fracture éruptive qui s’est ouverte le 5 juillet sur le flanc E du Cratère NE. . Toutefois, il faudra surveiller l »évolution de la situation dans les prochaines heures ou les prochains jours car le tremor montre depuis hier une hausse significative.

 ———————————————–

drapeau anglaisOn the field, the situation has not much changed since the opening of the eruptive fissure on the eastern flank of the NE Crater on July 5th. However, the situation will need to be closely monitored in the coming hours and days as the tremor has been significantly rising since yesterday.

Etna-tremor

Source: INGV  Catane

Quand les médias se déchaînent… // When the media go wild…

drapeau francaisAprès l’« état critique » du Mont Fuji, le site The Free Republic nous indique qu’« Il se pourrait que le Mont Rainier soit sur le point de connaître une éruption monstrueuse », tandis que l’on peut lire sur le site The Epoch Times qu’ « Une éruption du super volcan de Yellowstone pourrait recouvrir la moitié de l’Amérique du Nord de  six pieds (1,80 mètres) de cendre et autres débris ».

Heureusement, dans ces deux derniers cas, les auteurs utilisent le mot « could », autrement dit « pourrait », dont le sens conditionnel modère largement le reste du titre des articles.

Que ce soit pour le Mont Fuji, le Mont Rainier ou Yellowstone, aucun scientifique n’est en mesure de dire aujourd’hui quel sera le comportement de ces volcans, que ce soit dans un proche avenir ou dans un avenir plus lointain. La seule chose dont nous sommes certains, c’est que ces trois volcans sont susceptibles d’entrer en éruption. Leur histoire éruptive est là pour démontrer qu’ils ne dorment que d’un œil.

Je ne tiens pas les scientifiques pour responsables des propos exagérés tenus par les journalistes dont on connaît le côté nécrophage. Ils se régalent d’ailleurs en ce moment avec le nombre impressionnants de morts dans l’actualité, que ce soit à la suite de catastrophes aériennes ou de faits de guerre dans la bande de Gaza.

Faire du sensationnalisme a toujours été l’un des buts recherchés par la presse. Cela aide à vendre journaux et magazines. C’est pourquoi je recommande aux scientifiques d’être très vigilants quand ils livrent des informations aux médias. Ils doivent veiller à ce que ces informations ne soient pas déformées ou exagérées. Personnellement, au retour de mes campagnes d’observations ou lors de la publication de  mes ouvrages, j’ai toujours demandé aux journalistes de me communiquer la teneur de leurs articles avant leur diffusion.

————————————————-

drapeau anglaisAfter the « critical state » of Mount Fuji, we can read on the Free Republic website that “Mount Rainier could be on the Brink of a monstrous eruption” while The Epoch Times affirms that “A Yellowstone supervolcano eruption could cover half of North America in six feet of ash and debris”.

Fortunately, in the last two cases, the authors use the word « could » whose conditional meaning largely moderates the rest of the titles.
Whether it be for Mount Fuji, Mount Rainier or Yellowstone, no scientist is able today to say what the behaviour of these volcanoes will be, whether in the near future or in the more distant future. The only thing we know for certain is that these three volcanoes are likely to erupt. Their eruptive history proves that they are just slumbering.
I do not hold scientists responsible for the exaggerated articles written by journalists whose love for death is well known. By the way, they are currently feasting with the impressive number of deaths in the news, whether in plane crashes or acts of war in the Gaza Strip.
Sensationalism has always been one of the goals sought by the press. This helps to sell newspapers and magazines. This is why I recommend scientists to be very careful when they provide information to the media. They must ensure that such information is not distorted or exaggerated. Personally, when coming back from observation campaignes or when my books were published, I always asked reporters to give me the contents of their articles prior to release.

Mont-Fuji-blog

 Rainier-sommet

Norris-Geyser-Basin

Le Fuji, le Rainier et Yellowstone: des proies faciles pour la presse à sensation !

Sabancaya (Pérou)

drapeau francaisDans son dernier rapport couvrant la période du 17 au 24 juillet 2014, L’Institut Géophysique du Pérou indique qu’un nouveau foyer sismique a été localisé à 8 km au nord du cratère du Sabancaya. On enregistre actuellement une moyenne de 57 événements de fracture ou volcano-tectoniques sur le volcan, avec une légère tendance à la baisse. L’activité fumerollienne se poursuit. Dans sa conclusion, le rapport indique que “l’activité volcanotectonique devrait se poursuivre dans les prochaines semaines en se déplaçant dans des directions différentes. Les émissions de fumerolles continueront pendant ce temps, sous forme de vapeur ou de gaz magmatiques, en atteignant des hauteurs allant de 500 m à 1000 m au-dessus du cratère. Ces observations montrent que l’activité du Sabancaya se dirige lentement vers un possible processus éruptif”.

 ————————————————

drapeau anglaisIn its latest report (July 17th to 24th, 2014), the Geophysical Institute of Peru indicates that a new seismic focus was located 8 km north of the Sabancaya crater. There is currently an average of 57 fracture or volcano-tectonic events on the volcano, with a slight downward trend. Fumarolic activity continues. In its conclusion, the report states that « volcanotectonic activity is expected to continue in the coming weeks while moving in different directions. Fumarolic emissions will continue with emissions of steam or magmatic gases, reaching heights from 500 m to 1000 m above the crater. These observations show that the activity of Sabancaya is slowly moving toward a possible eruptive process. »

Askja (Islande): Accès toujours fortement déconseillé // Askja (Iceland): Access is still too dangerous

drapeau francaisComme il y a toujours un risque de nouveaux éboulements susceptibles de déclencher des raz de marée dans l’Öskjuvatn, les sentiers de randonnée autour du lac restent fermés. Les autorités disent qu’il n’y a aucun signe d’un nouveau glissement de terrain de l’ampleur de celui qui a généré des vagues de 50 mètres de haut au début de cette semaine. Cependant, la zone est considérée comme instable et de petits éboulements sont possibles. La zone continuera d’être surveillée tous les jours et une évaluation de la situation sera effectuée dans une semaine. D’ici là, les randonneurs sont invités à se tenir à l’écart de la partie sud-est de Askja où s’est produit le glissement de terrain.

Source: Iceland Review.

 ———————————————-

drapeau anglaisAs there is still a risk of further rockfalls causing tidal waves in Öskjuvatn, walking paths around the lake remain closed. Authorities say there are no indications of a new rockfall of a similar magnitude as the one that caused 50-metre high tidal waves earlier this week. However, the area is considered unstable and smaller rockfalls are possible. The area will continue to be monitored daily and the situation estimated after one week. Travelers are advised to keep away from the southeastern part of Askja where the rockfall occurred.

Source: Iceland Review.

Askja-Viti

Lac Viti, tout près de l’Oskjuvatn  (Photo:  C.  Grandpey)

Les dangers du Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francaisMercredi 23 juillet au matin, peu après 10 heures, une partie de la paroi du cratère de l’Halema’uma’u s’est effondrée dans le lac de lave. Cela a provoqué un événement explosif, avec projection de fragments de lave et de bombes sur le bord du cratère dans une zone fermée au public. Les fragments de lave avaient une taille allant de la poussière à des bombes d’environ 70 centimètres de diamètre.
Ces dernières ont atterri autour de l’ancien belvédère touristique où des clôtures de bois encore présentes sur le site ont été brûlées.
Le film enregistré par une webcam placée dans la tour d’observation du HVO, près du sommet du Kilauea, montre l’événement explosif du 23 juillet. Les images ont été capturés à raison de 2 images / seconde tandis que la vitesse de lecture est de 12 images / seconde.
http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-702.wmv

Le Pu’uO’o est une autre zone dangereuse (et interdite) ces jours-ci. Avec la vidange de lave qui se trouvait en dessous du cône, le sol est constamment en train de s’effondrer. De nouvelles bouches s’ouvrent à l’intérieur du cratère et d’autres peuvent s’ouvrir à tout moment.

Le 23 juillet, un hélicoptère du Fire Department a évacué huit randonneurs qui allaient voir une coulée de lave active dans la Kahaualea Forest Reserve. L’un des membres du groupe, une femme de 36 ans, s’est foulé la cheville droite en marchant sur le sol instable et a été incapable d’aller plus loin.
La Réserve Kahauale’a est fermée au public et personne n’est autorisé à y entrer à moins d’avoir reçu l’autorisation des autorités. Le sentier a été fermé depuis 2007.

Enfin, il faut garder à l’esprit que depuis plusieurs mois la lave n’entre plus dans l’Océan Pacifique.

 ————————————————–

drapeau anglaisOn Wednesday morning, July 23rd, shortly after 10 a.m., a portion of the crater wall at Halema’uma’u Crater plunged into the lava lake. That created an explosive event, sending lava fragments and bombs onto the rim of the crater in an area closed to the public. Lava fragments ranged in size from small dust-sized particles to the spatter bombs, which were about 70 centimetres across.

The latter dotted the ground around the former tourist overlook, and some wooden fencing left at the site was burnt.

A movie from a webcam positioned in the observation tower at the Hawaiian Volcano Observatory, near the summit of Kilauea, shows the July 23 explosive event. The movie images were captured at 2 frame/second, and the playback speed is 12 frames/second.

http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-702.wmv

Pu’uO’o is another dangerous (and forbidden) area these days. With the evacuation of lava from beneath the cone, the floor is steadily collapsing and new vents are opening and more may open at any time.

 A Fire Department helicopter airlifted eight hikers on a trip on July 23rd to view an active lava flow in the Kahaualea Forest Reserve after one of the group members, a 36-year-old woman, sprained her right ankle while walking on unstable ground and was unable to go any further.

The Kahauale’a Reserve is closed, and no one is authorized to go there unless the authorities give them permission. The trail has been closed since 2007.

 At last, just bear in mind that no lava has been flowing into the ocean for several months.

Halemau-blog-2

Bouche active dans le cratère de l’Halema’uma’u  (Photo:  C. Grandpey)

Ouverture d’une nouvelle bouche sur l’Etna // Opening of a new vent on Mount Etna

drapeau francaisL’INGV indique qu’une nouvelle bouche s’est ouverte tard ce matin (25 Juillet 2014) près de la fissure éruptive qui est active depuis le 5 Juillet, sur ​​le flanc E du Cratère NE. La nouvelle bouche est située à environ 150-200 mètres au nord de la précédente. On peut observer des explosions stromboliennes (qui continuent sur les bouches de la fracture du 5 Juillet) avec des émissions de cendre, mais pas de coulée de lave.
Au cours des derniers jours, quelques émissions de gaz chaud avec parfois un peu de cendre ont été observées au sommet du Nouveau Cratère SE..

 ———————————————–

drapeau anglaisINGV indicates that a new vent opened late this morning (July 25th 2014) close to the eruptive fissure that has been active since July 5th on the E flank of the NE Crater. The new vent is located about 150-200 metres north of the previous one. One can observe strombolian explosions (which continues at the two vents along the 5 July fissure) with some emissions of ash but no lava flow.

During the past days, some emissions of hot gas with occasional ash have been seen at the New SE Crater.

Nouvelle-bouche

Ouverture de la nouvelle bouche éruptive