La cendre volcanique révèle l’histoire au Salvador // Ash reveals history in El Salvador

drapeau francaisSelon plusieurs agences de presse, des archéologues japonais et salvadoriens ont découvert au Salvador trois squelettes humains datant de plus de 1600 ans. Ils pourraient apporter un éclairage nouveau sur les premières implantations humaines dans la région.
Les trois squelettes presque complets, conservés dans la cendre volcanique, ont été trouvés près de la côte Pacifique sur le site de fouilles « Nueva Esperanza, » à environ 90 kilomètres au sud-est de la capitale.
La zone a été enfouie sous la cendre pendant des éruptions de grande ampleur entre les 5ème et 6ème siècles, ce qui a permis de préserver les preuves d’un établissement pré-hispanique sur la côte, peut-être dédié à la production de sel et à la pêche.
La nouvelle découverte ouvre de nouvelles perspectives pour les recherches archéologiques salvadoriennes qui, jusqu’à présent, s’étaient essentiellement concentrées sur des centres cérémoniels. De nouvelles découvertes sont attendues sur le site car la couche de deux mètres de cendre dissimule probablement une foule de témoignages sur la vie quotidienne et des moyens de subsistance de ces premiers habitants des zones côtières.
Les trois corps qui ont été découverts sont ceux de deux adultes, âgés de 25 et 35 ans, et un enfant, entre sept et neuf ans, avec deux billes d’argile autour du cou. Deux d’entre eux ont été enterrés avec les jambes croisées, avec des offrandes telles que des pots en argile et d’autres portant des rayures marron et rouge foncé.
Les restes humains sont nettoyés pour être étudiés par de département d’Archéologie du Musée National d’Anthropologie de San Salvador.
Une dent et une partie des côtes seront soumis à une analyse chimique visant à déterminer leur sexe, leur âge, ainsi que des détails concernant le style de vie, l’alimentation et les maladies subies.

 ———————————————–

drapeau anglaisAccording to several press reports, Japanese and Salvadoran archaeologists have found three human skeletons in El Salvador from more than 1,600 years ago that could shed new light on early human settlements in the region.

The three nearly complete human skeletons, preserved in volcanic ash, were found near the Pacific coast at a dig called “Nueva Esperanza,” about 90 kilometres southeast of the capital.

The area was buried in ash from gigantic eruptions between the 5th and 6th centuries, which has helped preserve evidence of a the pre-Hispanic coastal settlement, possibly dedicated to salt production and fishing.

The new find opens a new door for Salvadoran archaeological investigations, which had previously focused only on ceremonial centres. More finds are expected at the site as the two-metre layer of volcanic ash probably hides a wealth of evidence about the daily life and livelihood of these ancient coastal residents.

The three bodies that were discovered are those of two adults, aged between 25 and 35 years old, and a child, between seven and nine years old, with two clay beads around the neck. They had been buried, two of them in a cross-legged position, along with offerings including clay pots and jars bearing dark brown and red stripes.

The remains are being cleaned for study by the Archeology Department at the National Museum of Anthropology in San Salvador.

A tooth and a portion of the ribs will be used for chemical analysis aimed at determining their sex, specific ages, as well as details of lifestyle, diet and illnesses suffered.

Salvador-blog

Source:  Ministère de la Culture salvadorien