Askja (Islande): Accès toujours fortement déconseillé // Askja (Iceland): Access is still too dangerous

drapeau francaisComme il y a toujours un risque de nouveaux éboulements susceptibles de déclencher des raz de marée dans l’Öskjuvatn, les sentiers de randonnée autour du lac restent fermés. Les autorités disent qu’il n’y a aucun signe d’un nouveau glissement de terrain de l’ampleur de celui qui a généré des vagues de 50 mètres de haut au début de cette semaine. Cependant, la zone est considérée comme instable et de petits éboulements sont possibles. La zone continuera d’être surveillée tous les jours et une évaluation de la situation sera effectuée dans une semaine. D’ici là, les randonneurs sont invités à se tenir à l’écart de la partie sud-est de Askja où s’est produit le glissement de terrain.

Source: Iceland Review.

 ———————————————-

drapeau anglaisAs there is still a risk of further rockfalls causing tidal waves in Öskjuvatn, walking paths around the lake remain closed. Authorities say there are no indications of a new rockfall of a similar magnitude as the one that caused 50-metre high tidal waves earlier this week. However, the area is considered unstable and smaller rockfalls are possible. The area will continue to be monitored daily and the situation estimated after one week. Travelers are advised to keep away from the southeastern part of Askja where the rockfall occurred.

Source: Iceland Review.

Askja-Viti

Lac Viti, tout près de l’Oskjuvatn  (Photo:  C.  Grandpey)

Les dangers du Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francaisMercredi 23 juillet au matin, peu après 10 heures, une partie de la paroi du cratère de l’Halema’uma’u s’est effondrée dans le lac de lave. Cela a provoqué un événement explosif, avec projection de fragments de lave et de bombes sur le bord du cratère dans une zone fermée au public. Les fragments de lave avaient une taille allant de la poussière à des bombes d’environ 70 centimètres de diamètre.
Ces dernières ont atterri autour de l’ancien belvédère touristique où des clôtures de bois encore présentes sur le site ont été brûlées.
Le film enregistré par une webcam placée dans la tour d’observation du HVO, près du sommet du Kilauea, montre l’événement explosif du 23 juillet. Les images ont été capturés à raison de 2 images / seconde tandis que la vitesse de lecture est de 12 images / seconde.
http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-702.wmv

Le Pu’uO’o est une autre zone dangereuse (et interdite) ces jours-ci. Avec la vidange de lave qui se trouvait en dessous du cône, le sol est constamment en train de s’effondrer. De nouvelles bouches s’ouvrent à l’intérieur du cratère et d’autres peuvent s’ouvrir à tout moment.

Le 23 juillet, un hélicoptère du Fire Department a évacué huit randonneurs qui allaient voir une coulée de lave active dans la Kahaualea Forest Reserve. L’un des membres du groupe, une femme de 36 ans, s’est foulé la cheville droite en marchant sur le sol instable et a été incapable d’aller plus loin.
La Réserve Kahauale’a est fermée au public et personne n’est autorisé à y entrer à moins d’avoir reçu l’autorisation des autorités. Le sentier a été fermé depuis 2007.

Enfin, il faut garder à l’esprit que depuis plusieurs mois la lave n’entre plus dans l’Océan Pacifique.

 ————————————————–

drapeau anglaisOn Wednesday morning, July 23rd, shortly after 10 a.m., a portion of the crater wall at Halema’uma’u Crater plunged into the lava lake. That created an explosive event, sending lava fragments and bombs onto the rim of the crater in an area closed to the public. Lava fragments ranged in size from small dust-sized particles to the spatter bombs, which were about 70 centimetres across.

The latter dotted the ground around the former tourist overlook, and some wooden fencing left at the site was burnt.

A movie from a webcam positioned in the observation tower at the Hawaiian Volcano Observatory, near the summit of Kilauea, shows the July 23 explosive event. The movie images were captured at 2 frame/second, and the playback speed is 12 frames/second.

http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-702.wmv

Pu’uO’o is another dangerous (and forbidden) area these days. With the evacuation of lava from beneath the cone, the floor is steadily collapsing and new vents are opening and more may open at any time.

 A Fire Department helicopter airlifted eight hikers on a trip on July 23rd to view an active lava flow in the Kahaualea Forest Reserve after one of the group members, a 36-year-old woman, sprained her right ankle while walking on unstable ground and was unable to go any further.

The Kahauale’a Reserve is closed, and no one is authorized to go there unless the authorities give them permission. The trail has been closed since 2007.

 At last, just bear in mind that no lava has been flowing into the ocean for several months.

Halemau-blog-2

Bouche active dans le cratère de l’Halema’uma’u  (Photo:  C. Grandpey)