Kilauea (Hawaii / Etats Unis): Quelques explications sur les derniers événements // A few more explanations about the latest events

drapeau francaisDans un article récent, le Hawaiian Volcano Observatory (HVO) explique comment la coulée de lave Kahauale’a 2 est devenue inactive et comment un nouveau champ de lave a commencé à se mettre en place le 27 juin dernier sur le flanc nord-est du Pu’uO’o.
Avant le 27 juin, le HVO avait observé pendant plusieurs semaines un épisode d’inflation au niveau du Pu’uO’o. Plusieurs petites coulées de lave étaient émises par des spatter cones sur le plancher du cratère, signe évident d’un excès de pression et d’un niveau élevé du magma à l’intérieur de l’édifice.
Le lent dégonflement du cône a commencé vers 5h30 le 27 juin, parallèlement à l’apparition d’une petite séquence sismique. Ce dégonflement et cette sismicité indiquaient probablement que le magma essayait de se frayer un chemin à l’intérieur du cône.
Le point de rupture a finalement été atteint juste avant 7 heures
Les webcams du HVO ont alors montré qu’une partie du flanc nord-est du Pu’uO’o se soulevait légèrement (de plusieurs mètres). Le magma a finalement atteint la surface quelques instants plus tard avec l’ouverture de fractures sur le flanc nord-est et l’apparition d’une coulée de lave qui traduisait la libération de la pression accumulée.
Des épisodes de tremor, une profonde déflation et l’affaissement du plancher du cratère du Pu’uO’o ont accompagné l’ouverture des nouvelles bouches par lesquelles s’évacuait le magma stocké sous le cône.
Le HVO ajoute que les phases initiales de cette nouvelle activité ont été impressionnantes. Quatre fissures se sont ouvertes le premier jour. La plus active était celle située en aval. La lave s’est écoulée dans un chenal qui a atteint une longueur d’environ 1,5 km, mais l’éruption a rapidement baissé d’intensité avec la baisse de pression à l’intérieur du Pu’uO’o.
Le deuxième jour, l’activité s’est concentrée sur la fissure la plus basse, avec des coulées qui avançaient sur de courtes distances. Ces coulées se sont ensuite superposées en construisant un vaste champ de lave (voir la photo qui illustrait ma note précédente consacrée à cet événement). Cette activité se poursuit aujourd’hui.
L’émission de lave du 27 juin a suivi un processus déjà observé à plusieurs reprises, comme en 2011, année où de nouvelles bouches se sont ouvertes sur, ou à proximité, du Pu’uO’o en jouant en quelque sorte le rôle de soupapes permettant la libération de la pression.
Par rapport à d’autres événements, celui du 27 juin a été relativement modeste, mais il a eu un effet important sur l’éruption de l’East Rift Zone Est. Il a coupé l’alimentation de la coulée de lave Kahauale’a 2, sans toutefois éliminer le danger que représentait cette coulée. En effet, la lave du 27 juin s’écoule, comme la coulée Kahauale’a 2, en direction du nord-est et elle pourrait constituer, à long terme, une menace semblable pour les zones habitées. Toutefois, les nouvelles coulées avancent très lentement et ne représentent pas une menace dans l’immédiat.

 ————————————————

drapeau anglaisIn a recent article, the Hawaiian Volcano Observatory (HVO) explains how the Kahauale’a 2 lava flow died and how a new lava shield started developing on the northern flank of Pu’uO’o on June 27th; .

Prior to June 27th, HVO had observed for several weeks an inflation episode at Pu’uO’o. Several small lava flows erupted from spatter cones on the crater floor, an obvious sign of pressurization and high lava levels within the edifice.

Slow deflation of the cone began around 5:30 a.m. on June 27th, around the time that a handful of small earthquakes appeared. Both the deflation and the earthquakes probably indicated that magma was trying to intrude through the cone.

The breaking point was finally reached just before 7 a.m.

HVO webcams showed a portion of the northeast flank of Pu’uO’o pushed up slightly (several metres) as magma forced its way through the side of the cone. Magma reached the surface moments later, tearing open new fissures on the northeast flank and sending out a lava flow as the built-up pressure was released.

Bursts of seismic tremor, sharp deflation, and sagging of Pu’uO’o’s crater floor accompanied the opening of the new vents as magma stored beneath the cone drained out to feed the new flows.

HVO writes that the initial phases of this new activity were impressive. Four fissures opened on the first day, with the most vigorous being the lowest in elevation. This fissure sent out a channelized flow reaching about 1.5 km in length, but the vigour of the eruption soon abated as the excess pressure in Pu’uO’o was relieved.

By the second day, activity had focused on the lowest fissure, and flows were extending only a short distance from this vent. These short flows have been stacking up on one another, building a broad lava shield on the flank of Pu’O’o. This lava shield activity continues today.

The June 27th breakout followed a pattern that was observed before, like in 2011 when new vents opened on, or near, Pu’uO’o, acting as a kind of pressure release “valve.”

Compared to previous events, the June 27th breakout was relatively small, but it had an important effect on the East Rift Zone eruption. It shut off the supply to the Kahauale’a 2 lava flow but may have simply replaced it with a new long-term hazard concern. Indeed, the lava from the June 27th breakout is, like the Kahauale’a 2 flow, heading in a northeastern direction and could eventually pose a similar threat to downslope communities. However, the new lava is moving very slowly and poses no imminent threat.

Kilauea-juin-2014