Histoire de vapeur volcanique // About volcanic steam

drapeau francaisLa haute colonne de vapeur qui s’élevait au-dessus du Mont Tongariro le 28 juillet a fait craindre à certaines personnes l’imminence d’une éruption. Brad Scott, scientifique en poste à GeoNet, a  rassuré tout le monde et expliqué le phénomène.
Le 28 juillet, on pouvait voir la vapeur d’eau à des kilomètres de distance ; le panache blanc se détachait contre un ciel parfaitement bleu. Le phénomène était uniquement lié à la météo. En effet, le cratère Te Maari émet de la vapeur depuis août 2012au moment de l’éruption du Tongariro. Toutefois, la vapeur est généralement peu visible à cause des nuages ​​ou du vent. C’est maintenant l’hiver en Nouvelle-Zélande et le 28 juillet a été une journée calme, sans le moindre vent. Comme le temps est plutôt froid, la vapeur est visible à cause de la condensation. Il s’agit d’un effet atmosphérique et il n’y a aucun risque d’éruption.
Cette émission abondante de vapeur d’eau peut être vue sur de nombreux volcans. Je me souviens l’avoir observée à Vulcano (Iles Eoliennes, Sicile) il y a quelques années. A cette époque – c’était un mois d’avril – je mesurais la température des gaz dans les bouches actives et j’utilisais également un hygromètre. Il était facile de constater à quel point les panaches de vapeur et de gaz variaient en fonction de la température et de l’humidité de l’air ambiant. Certains matins, on avait l’impression que le volcan devenait plus actif, mais il n’en était rien. Les panaches de vapeur se diluaient rapidement lorsque la température se réchauffait et l’air devenait plus sec.
Des observations similaires peuvent être faites dans le cratère du Vésuve. Le plus souvent, on ne voit rien pendant les journées d’été, quand l’air est chaud et sec. Lorsque les conditions météo se détériorent, on aperçoit quelques émissions de vapeur le long des parois du cratère. Il n’y a pas de danger d’une éruption imminente. Le volcan montre juste qu’il ne dort que d’un œil.

 ———————————————-

drapeau anglaisThe tall plume of white steam towering above Mount Tongariro on July 28th made some people worry that an eruption might be brewing. GeoNet Brad Scott reassured everybody and explained the phenomenon.

The steam could be seen for kilometres against a backdrop of a clear blue sky and was a solely weather-related phenomenon. Indeed, the Te Maari crater has been emitting steam since August 2012 when Tongariro erupted, but the steam is not usually so visible because of the clouds or wind. However, it is now winter in New Zealand and July 28th was a calm day with no wind at all. As the weather is rather cold, the steam can be seen because of condensation. It’s an atmospheric effect and there is no danger of an eruption.

This excess of steam can be seen on many volcanoes. I can remember observing it at Vulcano (Aeolian Islands, Sicily) some years ago. By that time – it was in April – I was measuring the temperature of gases in the vents and I was also using a hygrometer. It was easy to notice how the steam and gas plumes would vary according to the temperature and humidity of the ambient air. Some mornings, one got the impression that the volcano was getting more active, but it was not. The steam plumes dissipated when the temperature got warmer and the air got drier.

Similar observations can be made in the crater of Vesuvius. Usually, you won’t see anything during the summer days when the air is hot and dry. When conditions get worse, you may see some slight plumes of steam escaping from the crate walls. There is no danger on an oncoming eruption. The volcano is just showing it is just asleep.

Te-Maari-28-juillet

Vue de la colonne de vapeur émise par le cratère Te maari le 28 juillet.

Fumerolles-Vulcano

Champ fumerollien à Vulcano  (Photo:  C.  Grandpey)

Nishino-shima (Japon): Poursuite de l’éruption // The eruption continues

drapeau francaisLes dernières images mises en ligne par les gardes-côtes japonais confirment la poursuite de l’activité à Nishino-shima. On observe une activité strombolienne intense au niveau du cratère central. Une vidéo incite à croire que cette activité strombolienne devient parfois phréato-magmatique, ce qui ne serait guère surprenant étant donné la proximité de la mer.

Les coulées de lave atteignent toujours le rivage d’où s’échappent de volumineux panaches de vapeur. On aperçoit une nouvelle bouche active à proximité du rivage mais je pense qu’il s’agit plutôt de l’ouverture d’un tunnel de lave en provenance du cône central.

Avec une telle activité, l’île s’agrandit de jour en jour. Elle a récupéré une bande de terre volcanique de 250 mètres de large en un seul mois. L’éruption ne fait pas mine de s’arrêter de sorte que Nishino-shima a encore de beaux jours devant elle !

 ——————————————-

drapeau anglaisThe latest images released by the Japanese Coast Guard on July23rd show that activity is continuing at Nishino-shima. Intense strombolian activity can be seen at the central vent and a video suggests that some phreato-magmatic episodes are mixing with this activity.

Lava flows are still reaching the sea with voluminous steam plumes above the shore. A new vent can be observed close to the shore, but it is probably the end of a lava tube fed by the central cone. The island is getting larger and larger day after day. A piece of new land about 250 metres wide was added in a single month. The eruption does not seem read to stop so that Nishino-shima is expected to have a long lifetime!

Ninoshima-juillet

Crédit photo:  The Japanese Coast Guard.